Les délires de nos « écolos» : ça ne s’arrange pas !

Le formatage des esprits dès l’école primaire porte ses fruits : l’adoration du saint Panda, la crainte des légumes non bio et la panique face aux pesticides préparent et facilitent l’ingestion et la digestion de toutes les fadaises médiatiques.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les délires de nos « écolos» : ça ne s’arrange pas !

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 3 août 2018
- A +

Par Michel Gay et Thierry Levent.

Alors que les députés ont demandé le 13 juillet 2018 une commission d’enquête sur le coût des programmes des énergies renouvelables, un paquet d’allumés en liberté dans les rouages des collectivités, de l’État et de l’Europe tiennent une forme olympique. Nos écologistes politiques arrivent à un tel niveau de délire qu’il est tentant de se réfugier dans une pratique autiste du jardinage, de la pêche à la ligne, voire de la lecture studieuse des saintes écritures accompagnée d’un bon Chablis.

Nicolas Hulot va déverser 100 millions d’euros pour subventionner des études inutiles pour étudier le stockage de l’électricité par hydrogène dont tous les spécialistes savent que c’est une impasse.

Ce dernier avatar illustre la noyade lente de la raison dans une mélasse d’idéologies multiples étouffant le bon sens.

L’avenir s’annonce radieux…

Insidieusement des idéologies protéiformes ligotent lentement les esprits avec la bénédiction de la classe politique et médiatique.

Le « fascisme végan » est l’illustration d’un inquiétant totalitarisme insidieux. Ainsi, des contrôleurs de la pensée unique, baptisés sensitivity readers, débarquent dans la littérature aux États-Unis. Relayés par les réseaux sociaux, ils ont pour fonction d’épurer a priori, avant toute publication, les manuscrits qui arrivent chez les éditeurs.

La France met les bouchées doubles, au plus haut niveau, pour rattraper nos amis américains avec l’aide des médias chargés de rééduquer les citoyens réactionnaires égarés.

Le gouvernement a décidé d’instrumentaliser l’audiovisuel public afin d’imposer les comportements souhaitables selon ses propres canons. Autrement dit, au nom des Lumières, l’État compte imposer sa morale, il compte décider autoritairement ce qu’il convient de faire et de penser.

Heureusement, des citoyens ayant une confiance limitée dans les médias s’informent encore ailleurs que sur France-Info-Inter-Culture et les autres médias publics subventionnés pour ventiler les catéchismes en vogue.

Il faudrait donc stopper l’accès à cette information non formatée grâce à une loi qui instaurera la Pravda pour tout le monde.

Petit florilège de trois totems idéologiques

Postulat : proposition que l’on demande d’admettre comme une démonstration bien qu’elle ne soit ni démontrée ni évidente.

Totem 1. Le glyphosate et les OGM maléfiques

Sur le glyphosate, l’Association Française pour l’Information Scientifique (AFIS) décode un article du journal Le Monde, pourtant pourfendeur des fake-news. Dans sa revue Science et pseudo-sciences, elle montre comment Le Monde présente la controverse de manière trompeuse, relaie une fable, reste silencieux sur les conflits d’intérêt d’un lobbyiste opposé au glyphosate, informe à sens unique et manipule l’opinion.

Peu importe les données scientifiques, le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) poursuit sa dérive idéologique. Une vaste étude américaine sur plus de 54000 agriculteurs et applicateurs de pesticides durant 20 ans n’a pas mis en évidence de lien entre glyphosate et cancer, en particulier le lymphome non hodgkinien. Les écologistes agacés crient, comme d’habitude, au conflit d’intérêt tout en s’asseyant sur la méthodologie scientifique, puisque les conclusions ne répondent pas à leurs attentes.

Deux études françaises et une européenne confirment (pour 15 millions d’euros…) ce que de nombreux spécialistes avaient annoncé : l’étude sur la toxicité des OGM (de Séralini) était bidon.

Totem 2. Les saintes énergies renouvelables et leurs pieux mensonges.

Pendant qu’une pseudo consultation citoyenne (tout est déjà écrit) promet une transition énergétique heureuse et gratuite à base d’énergies renouvelables, la Chine démarre son premier EPR et devient un acteur majeur de la filière. Les Russes se positionnent également sans parler des Japonais et des Américains.

Le nucléaire n’est pas en voie d’extinction dans le monde, mais en France, il est systématiquement torpillé par des idéologues dont l’activisme s’apparente à du sabotage pur et simple. Nous ne sommes d’ailleurs pas les seuls à “profiter” du délire écolo-renouvelable suicidaire.

Totem 3. L’homéopathie guérit à l’insu de notre plein gré.

Le dernier rapport du Conseil scientifique des académies des sciences européennes (EASAC) conclut à « l’absence de preuve solide et reproductible de l’efficacité des produits homéopathiques ». L’analyse des résultats disponibles « s’explique par l’effet placebo, une mauvaise conception de l’étude, des variations aléatoires, une régression des résultats vers la moyenne ou un biais de publication ».

En effet, il est impossible de trouver dans la littérature des études « randomisées », comme c’est le cas pour n’importe quel médicament, prouvant un intérêt des granules sucrés sans aucun produit actif mais toujours remboursés. D’autres passés par les fourches caudines des essais cliniques obligatoires sont déremboursés.

Toujours est-il que le laboratoire Boiron, leader mondial du granule aromatisé, fait de confortables bénéfices sans investir dans la moindre recherche. Et c’est sans risque puisque les granules sont pris en charge par la Sécurité sociale en évitant la case service médical rendu.

Les gentils actionnaires de Boiron doivent être satisfaits de la crédulité ambiante. A contrario, les méchants actionnaires des ignobles laboratoires pharmaceutiques capitalistes sont à honnir.

Conclusion

Le déluge de considérations culpabilisantes (écologie, énergie, alimentation…) exaspère une part grandissante de la population écrasée par un délire fiscal, un tapis d’idéologies et une caste écologiste déficiente.

Le verdissement délirant en cours de la Constitution prépare un gentil totalitarisme vert. La critique des dogmes (CO2, OGM, pesticides, énergies renouvelables,…) sera apparentée à un blasphème. Leurs auteurs seront poursuivis pour déviance et mise en danger d’autrui.

Le formatage des esprits dès l’école primaire porte ses fruits : l’adoration du saint Panda, la crainte des légumes non bio et la panique face aux pesticides préparent et facilitent l’ingestion et la digestion de toutes les fadaises médiatiques.

Une partie des jeunes qui représentent le “nouveau monde” mettent en pratique le gavage dont ils ont été l’objet et considèrent les représentants du “vieux monde” comme d’indécrottables ignares égoïstes.

Des légions d’idiots utiles sont en mouvement.

Nul ne doute (c’est à espérer) que d’autres légions de jeunes éclairés et raisonnables se lèveront aussi pour redonner tout son lustre à la Raison, sinon tout ceci devrait mal se terminer.

Voir les commentaires (37)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (37)
  • les minorités qui ont un poids dans les décisions …l’écologie associatifs BRAVO…
    L’écologie politique un désastre !!! tout est son contraire…Heureusement que le ridicule ne tue pas !!!

    • +1
      un petit sophisme. C est ainsi que raisonne nos puissants.

      Le ridicule ne tue pas.
      Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.
      Donc le ridicule nous rend plus fort

      • Tout-à-fait! C’est ainsi que Michel Gay, très ancien pilote de jets militaires, monomaniaque du pro-nucléaire électrique pur et dur, ridiculisent ceux qui ne pensent pas comme lui!

        Contr le monde entier, Michel Gay et la France devraient s’isoler dans le tout nucléaire électrique: aucun inconvénient n’est relevé, seules, les autres solutions sont critiquées!
        Le procédé est évidemment ridicule! Je ne m’attendais pas à plus! Bien sûr! Sur base de quoi!

    • pas heureusement…dommage !!

  • Et en plus tout ces gens sont sinceres , ils croient en leurs délires….enfin , pas tous , les propagandistes sont forcément payés comme ces commentateurs (pas des journalistes) portant la bonne parole quelque soit la chaîne !.

  • S’il n’y avait que les écolos, Les politiques et administartions sont en France des lâches et des corrompus, certes ce n’est pas nouveau mais cela laisse la voie grande ouverte à toutes les associations, fondations, ONG et à tous les autres extrémistes organisés comme les féministes, tous vivant sur les fonds publics pour nous emm…er 24/24h et 365 j/an. Les médias portent également une grande responsabilité dans cette situation, mais c’est la même génération d’incapables et d’irresponsables qui n’ont comme objectif que de se faire de l’argent facile. Maintenant quand on a un Président du même genre qui dit « ils n’ont qu’à venir me chercher » quel que soit le fond du problème, l’exemple est honteusement donné.

  • j’ai 76 ans …je mange de la viande…..n ‘ai JAMAIS mangé bio et n’en mangerai JAMAIS !!

  • Ce matraquage écologique, surtout par les idées, est agaçant certes mais quand les aléas comme les épisodes caniculaires semble leur donner raison alors là ce sont des chiens enragés parfaitement nuisibles dans les décisions.

  • Sans parler du tout électrique automobile par ex, non polluant mais en oubliant malhonnêtement comment se fabrique l’électricité et les batteries!
    Il est vrai que certains manuels scolaires affirment que l’électricité produite par le vent ou le soleil est gratuite.

    • Savez vous si les quelques pigeons de la voiture électrique coupent la clim avec 40° dans les bouchons des vacances pour économiser la charge de leurs batteries ?

    • @ montesquieu
      Ben oui! L’énergie de la source primaire est gratuite, inconstante et donc difficile à programmer! Et alors? Une centrale nucléaire à l’arrêt pour contrôles multiples et mesures, quelques semaines, ça n’existe pas en France?
      Il n’y a pas que le renouvelable qui peut réserver des surprises: pourquoi interdire d’essayer? C’est ridicule! Il y a 40 ans, mon frère et un ami aussi ingénieur, me disaient que le nucléaire de fission n’aurait qu’un temps mais que le « Graal », c’était l’énergie issue de la fusion nucléaire … toujours pas commercialisable!

  • « sinon tout ceci devrait mal se terminer »
    Désolé Michel, mais si on fait le parallèle avec les autres religions, on remarque qu’au bout de quelques siècles de recul ou de stagnation dans certains domaines, une vague ramènent des civilisations au bon sens. Sinon, certaines autres disparaissent et il est plaisant de passer une ou deux heures dans les musées pour en voir tout ce qu’il en reste.

    • La civilisation occidentale régressant, elle va être supplantée par l’Asiatique!

      • @ Virgile
        La France n’est ni « l’Europe » ni l’Occident! Donc prenez conscience que vos responsabilités se heurtent au fait que vous vous vouliez une « France particulière, originale, alambiquée et plus intéressée à être différente qu’à s’adapter à la raison commune … et logique! R.Descartes n’était pas français! Ce serait ridicule!

  • Ce matin dans un petit magasin de bricolage j’ai vu un produit marqué « Roundup » prêt a l’emploi.
    Il coute 25 fois le prix du glyphosate que j’achetais il y a encore un.an en concentré. Merci l’écolo !
    Je vais prendre quelques pilules homéopathiques ça va me faire du bien

    • Pas assez cher payé ! Je vient de vider un pulvérisateur de 5 l avec une dose concentrée premier prix…..pour 3 brins d’herbe , la binette ou le chalumeau 😉

      • « chalumeau  »

        Malheureux, vous n’y pensez pas, non ❓
        Tout ce CO2… je parie que cela sera bientôt interdit… Vive les ronces…

    • @ Esprit critique
      Non, L’homéopathie n’est que du vent! Mais vous n’êtes pas le seul à y croire! De même que dans vos stations thermales qui font sans doute du bien (aux finances locales) mais ne guérissent personne!

      • La cure thermale fait du bien au moral, dans l’immense majorité des cas. C’est cher paye faut le reconnaitre.
        L’homéopathie n’a aucun effet positif, ni négatif, encore heureux, mais elle entretiens la croyance dans le Maraboutisme, ce qui est globalement néfaste sur l’humanité.

  • Je ne vois pas l’intérêt du rapprochement entre l’homéopathie et les trois autres sujets sur lesquels la plupart des gens, ayant peu de compétence, se fint éventuellement à une propagande.
    Concernant l’homéopathie, les gens ont pu expérimenter ces produits sur lesquels il n’y a pas de propagande univoque comme les ENR, les OGM ou le glyphosate. Pensez-vous que, si ce n’était pas du tout efficace, ils continueraient à se soigner de cette façon?
    L’expérimentation est aussi un mode de connaissance. Sur les trois premiers exemples, la propagande va à l’encontre des études scintifiques honnêtes.
    Sur le dernier, l’homéopathie, il n’y a pas vraiment de propagande. Boiron défend évidemment ses intérêts, mais si les clients n’étaient pas satisfaits, cela s’arrêterait. Même avec des médicalents gratuits, il importe d’être soigné!

    • Les tenants de l’Homéopathie pensent que cela les soigne. Mais c’est juste l’effet placebo !!! Une autosuggestion psychosomatique !!!
      Pour ma part, pour avoir des tenants de l’homéopathie dans mon entourage, je peux faire une autre analyse : Quand on me dit « mes granules d’oscillocinum me soigne mon rhume en 8 -10 jours, c’est la preuve que cela marche !!! Mes granules de ARSENICUM ALBUM me soigne ma gastro en une semaine… etc etc etc… j’arrive à l’analyse suivante :
      1) L’homéopathie ne marche pas
      2) ses utilisateurs ne savent pas quelle est la durée naturelle des maladies qui les touchent !!!

      • Puisque c’est grâce à l’effet placebo qu’ils guérissent, il serait logique d’utiliser le même effet placebo avec des chèques en bois pour payer le médicament.

    • Les fabricants de médicaments homéopathiques ont toujours refusés qu’ils soient soumis aux mêmes tests de validation que les autres médicaments pour obtenir leur AMM (Autorisation de Mise sur le Marché). C’est dire…
      SI les administratifs ont accepté de leur donner malgré tout cette AMM (alors qu’habituellement, un administratif a horreur de prendre la moindre responsabilité), c’est qu’il savent qu’il n’y a aucun risque… puisqu’il n’y a rien dedans!

  • La France s’enfonce, La Chine et l’Asie prendra la tête du monde. Dans une ou deux générations au plus, nous seront le tiers-monde !!! Nous travaillerons 10 h par jour pour un bol de haricots Bio !!!
    Pays de fous !!!

  • Vous critiquez fort les écolos, votre texte n’est qu’un avis personnel, un jugement de valeur ; mais ne donne aucune argumentation étayée ni aucune démonstration.

    • @jll71
      En France, « écolos » est le pseudo de petits gardes rouges peinturlurés en vert. Les étatistes les adorent car ils sont épatants pour fournir des prétextes à l’asservissement d’une population qu’il s’agit, pour l’Etat, de matraquer de réglementations et de prélèvements obligatoires. En contrepartie, l’Etat entretient cette secte de parasites anti-démocratiques à coup de subventions et d’emplois bidons.

      Par contre, l’écologie est une science qui intéresse tout le monde, comme la biologie, la physique, les mathématiques, etc. En parler ne relève pas d’une approche politico-sectaire mais d’une approche scientifique.

      Or qui dit recherche scientifique dit financement. Qui veut bien financer l’écologie et pourquoi? Personne. L’Etat français ne subventionne que l’écologie politique qui donne de l’eau à son moulin étatiste.

      D’où le manque éventuel d’argumentation étayée et de démonstration que vous pouvez regretter. Mais ce n’est pas une raison pour nous laisser empoisonner par l’écologie politique qui usurpe la place d’une écologie scientifique digne de ce nom.

    • Aucune argumentation étayée ?

      Se faire prendre en flagrant délit de bidonnage d’études pseudo-scientifiques n’est pas une démonstration définitive à propos de l’honnêteté des gugusses verts ?

      Plus haut dans les commentaires, l’affirmation que la France s’isole si elle choisit le nucléaire n’est-elle pas une fake news, alors que les projets de centrales n’ont jamais été aussi nombreux dans le monde ? Combien de projets supplémentaires tout autour de la planète faudra-t-il dénombrer pour que l’argument soit suffisamment étayé à vos yeux ?

      Prétendre que le caractère erratique de la misérable production hors de prix des soi-disant renouvelables n’est pas leur défaut majeur, n’est-ce pas la parfaite illustration d’un jugement de valeur infondé ?

    • il n’y a pas plus c** qu’un écolo, enfin si, 12 écolos qui écrivent un livre.

      L’hitlérisme recyclé ne sera jamais une science.

    • Arguments étayés et démonstrations rigoureuses : que Messieurs les écolos commencent !

  • Quelle delicieuse ironie, des auteurs climatosceptiques qui en font appel au consensus scientifique… un peu comme si des evangeliques en faisaient appel a Nietzsche…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Cet article montre que la stratégie énergétique 2050 annoncée par le Président de la République nouvellement élu relance insuffisamment le nucléaire (14 EPR, 35 à 40 % du mix électrique), et laisse la France en grande fragilité pour la sécurité et l’indépendance de son approvisionnement électrique en hiver, malgré un appel massif à l’éolien maritime ruineux.

Décarboner de façon compétitive et résiliente l’économie française à l’horizon 2050 nécessite de disposer à cette échéance d’une puissance installée nucléaire de l’ordre de 85 GW (... Poursuivre la lecture

Quand il a prononcé devant quelques rares partisans son discours de Marseille, on pouvait supposer qu’Emmanuel Macron se laissait aller à une « grosse blague », comme on dit précisément à Marseille. La démesure de son propos était excusable car il devait infléchir son discours vers la gauche puisque la cité phocéenne était entièrement acquise à Mélenchon. D’ailleurs les critiques ont relevé que l’expression « planification écologique » était de Mélenchon lui-même !

Mais les choses se sont aggravées et il semblerait que le grand projet ... Poursuivre la lecture

L’échec d’une institution – entreprise, État, organisation, parti politique – a généralement de nombreuses causes, mais la principale d’entre elles est souvent l’enfermement dans des modèles mentaux contre-productifs. Le récent échec des écologistes à l’élection présidentielle en est un bon exemple, dont d’utiles leçons peuvent être tirées au-delà du seul champ politique.

Même s’il était finalement attendu, le score de 4,63 % obtenu par son candidat Yannick Jadot représente une cruelle déception pour le camp écologiste. Mais il est sur... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles