Bardella vs Loiseau, LREM vs RN, ou autre ? Que choisir ?

Vous pensez avoir le choix lors de ce scrutin européen ? Détrompez-vous. Toutes les listes proposent à l’État de s’immiscer davantage dans vos vies. Alors, que faire ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Europa by Hector Rodriguez(CC BY-NC 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Bardella vs Loiseau, LREM vs RN, ou autre ? Que choisir ?

Publié le 19 mai 2019
- A +

Par Charles Boyer.

Quels choix pour le futur de notre pays nous proposent les listes favorites en présence à l’élection européenne, RN, REM et autres ?

Nous avons désormais plus de 30 listes aux élections européennes. Ce simple nombre devrait nous permettre d’avoir du choix parmi les programmes et prendre une décision dans le sens de nos préférences. Qu’en est-il ?

Le vote est une affaire personnelle et privée, c’est pour cela que nous votons à bulletin secret. Chacun choisit donc comme bon lui semble. Ce qui suit n’est dès lors que mon avis.

Toujours plus d’État dans nos vies

Mon diagnostic sur la situation actuelle de notre pays est préoccupant et m’inquiète. À mon sens, sa force et sa liberté reculent, pour les raisons suivantes :

    • Un État qui, à vouloir s’occuper de tout, se disperse tant qu’il n’est plus en mesure d’assurer ses fonctions de base, le régalien, police, justice et défense. Nous le constatons dans la petite délinquance récidiviste, nous ne l’avons que trop vu avec le terrorisme, ou encore, sujet complètement différent, avec des mois durant le désordre autour des Gilets jaunes et des black blocs, dans les principales artères de nos villes et sur nos ronds-points : manifester oui, bloquer et détruire, non ;
    • Un regard sur les migrations qui est toujours soit diabolique soit angélique, empêchant toute mise en place de politiques à la fois humaines et optimales sur cette question sensible ;
    • Un oubli complet du vrai sens de la notion de laïcité, qui ne signifie rien d’autre que l’État ne doit ni favoriser, financer, brimer, opprimer aucune religion ; pour être plus concret, on ne finance pas des « centres culturels » musulmans et on ne tente pas davantage de régenter la tenue vestimentaire ;
    • Des décisions prises par des entités supra-nationales, ayant pour habitude de ne devoir répondre à personne : UE, ONU ;
    • Un niveau d’éducation en baisse, et je ne m’étendrai pas là-dessus, car qui en doute peut lire le post moyen sur les réseaux sociaux ; et ceci dans un contexte où l’État renforce toujours son monopole sur l’instruction au lieu de donner de l’autonomie aux établissements et aux individus ;
    • Une hausse jusqu’ici irréversible de beaucoup de problèmes de gestion, que des pays comparables ont pu ramener sous contrôle : chômage de masse, dette publique, déficit, effectifs de l’État central et des collectivités locales, injustice du statut privilégié de fonctionnaire ;
    • Des tentatives de plus en plus nombreuses de limiter la liberté d’expression, au prétexte de combattre les fake news ;
    • Des reculs permanents de la propriété privée, via l’accumulation torrentielle de règles, lois, décrets, taxes et charges sur le logement, l’énergie, les transports, la voiture, et même l’alimentation. Non, vous ne disposerez pas des fruits de votre propre travail comme bon vous semble, oui les autorités font de plus en plus ces choix à votre place.

Pas d’échappatoire

Face à cela, et à d’autres aspects bien trop nombreux pour les aborder tous, prenons pour simplifier les deux listes favorites des élections européennes du 26 mai prochain. Que me proposent-elles ?

  • La liste Bardella RN, un focus sur le fait de ne pas trop apprécier les personnes de telle origine ou religion, et qui justifie pour cela toujours davantage d’État, partout.
  • La liste Loiseau LREM (ou bien Macron Renaissance ?), une tentative technocrate de sauver et faire croître encore plus la sociale-démocratie, et qui justifie pour cela toujours davantage d’État, partout.

Le plus triste est que le même constat vaut aussi pour les 30 autres listes. Tous leurs programmes nous proposent comme solution toujours plus d’État.

Mon choix, ma voix, ne peut en aucun cas aller à une liste dont le programme promet de continuer comme avant sur le chemin du tout État. Je ne peux accepter que la liberté recule encore davantage, et que depuis bien 43 années, le pouvoir, les autorités, les politiciens, continuent le travail de sape qui affaiblit ce pays qui est le mien et que j’aime, et ce quelle que soit la majorité.

Pour cette raison, que ce soit Bardella RN, ou Loiseau REM, ou autre, je ne peux me résoudre à donner ma voix à aucune des listes en lice.

C’est pourquoi je ne voterai pas.

Voir les commentaires (84)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (84)
  • Ne pas voter est une erreur.
    Ce faisant on laisse aux autres le soin de décider , on est donc plus en mesure de se plaindre apres , puisque on a refusé de donner son avis.
    Je suis d’accord avec l’analyse globale , il s’agit bien de propositions qui ne remettent pas en cause l’etat fort..
    Mais il s’agit d’élections européennes pas d’élections nationales..
    Il est clair que la commission de Bruxelles a échoue, il convient donc de modifier les instances européennes, conformément aux souhaits des peuples (brexit)
    Je vais voter RN ( je ne suis pas du RN) par calcul , non pas parce que toutes les propositions de ce parti , me conviennent , mais parce que LREM n’apporte rien d’autre qu’une vision sociale démocrate en situation d’échec partout ailleurs qui va nous ruiner.
    Je ne veux pas d’un impôt « vert » levé par l’europe.
    Je ne crois pas aux thèses « rechauffistes » qui recyclent les valeurs
    socialo-communistes.

    En ce qui concerne nos élections a venir , je voterai pareil car une fois porté au pouvoir le RN sera de-diabolisé et retrouvera son etiage naturel au lieu cristalliser tous les mécontents , permettant au socialisme d’être élu par défaut avec moins de 25% des votes dans les scrutins a 2 tours…
    La recomposition politique de la france passe par Le RN , ou par
    le chaos

    • Ils proposent tous un etat fort mais aussi une europe forte..l’abstention est l’unique solution pour indiquer son choix…au niveau national..le vote blanc n’etant pas reconnu…si il l’etait ,il n’y aurait aucun depute europeen francais et sans doute que dans les autre pays cela serait pareil .

    • Je l’ai déjà dit mais voter RN c’est sponsoriser un second mandat de Macron.

      Pour ce qui est de l’écologisme, vous devriez lire les points 131 à 137 des promesses du RN ça va calmer vos espoirs.

      Quant au chaos, la seule bonne raison de voter RN c’est d’avoir lespoir qu’ils prennent reellement le pouvoir (donc les europeennes ne servent à rien) et que cela precipite le chaos.

      Pour le moment je suis sur la même ligne que l’auteur de l’article. Pas de vote.

      • désolé mais si le RN passe , la dynamique macron social-démocrate sera stoppée net.
        Par ailleurs les sociaux démocrates ont pour objectif d’instaurer des impots verts européens, personnellement j’aimerai bien m’en passer.
        Le RN va emporter ces élections haut la main.. L’opposition a la commission européenne dirigée par l’allemagne va avoir des enclumes dans les poches .. la banque verte ne se fera pas..
        les khmers verts seront moins actifs.. un changement au parlement europeen est salutaire a bien des égards (immigration,
        Shenguen etc..)
        c’est mon choix , et c’est pour çà que je vais aller voter

        • Claude henry , pas sure que le RN remporte ces élections haut la main ; vous savez bien , ils sont seul contre tous …..et dans les coulisses , nombre de politiques de divers partis qui se crache à la gueule ouvertement vont se mettre d’accord pour contrer le RN ….comme d’habitude …..

          • non , car là c’est de la proportionnelle intégrale.. et dans ces conditions le RN aurait été élu depuis 25 ans

        • Mon expérience est que voter pour une liste en prétendant ainsi voter contre une autre est toujours une catastrophe, et très souvent une soumission volontaire à une manipulation. Comme l’auteur de l’article, pas de vote tant qu’aucune liste de défendra directement mes idées.

        • « désolé mais si le RN passe , la dynamique macron social-démocrate sera stoppée net. »

          Dans vos reves !

          Et si vous esperez que le RN soit la voie vers une baisse des impots je crains egalement que vous fassiez fausse route.

        • Claude Henry de Chasne
          Comme vous êtes contre l’écologie qui est selon vous marxiste
          Vous devriez monter la liste des pollueurs. Je vous propose un programme :
          – Suppression des filtres à particules et des catalyseurs sur les échappement des voitures et camions
          – Rétablissement du plomb dans les carburants
          – Suppression des stations d’épuration des égouts
          – Ordures déversées dans des décharges : plus de retraitement, ni recyclage ou incinération.
          Vous avez d’autres idées, j’en suis sûr

    • Entièrement d’accord avec vous tant dans l’analyse des faits que sur l’action. Je m’estime libéral et minarchiste avec une tendance conservatrice au sens anglais. Quant à mon vote européen je suis en faveur du BrUxit : je voterai pour le RN bien qu’en étant en désaccord total sur son programme : avantage éliminer d’un coup les 2 alliés en faveur de la confiscation du débat démocratique et faire sauter la technocrature européenne. Quand 2 gamins turbulents s’entendent pour vous pourrir la vie, on en prend un pour taper sur la gueule de l’autre ça les met d’accord. Et je crois en l’Europe mais pas en l’union européenne : je suis pour une Europe confédérale et non fédérale. Voir la Suisse.

  • La « moins pire » que j’ai trouve est une liste « gilet jaune » (c’est pour dire…) qui n’a comme programme que l’unique mise en place du RIC. (Mouvement pour l’initiative citoyenne). Il n’y a pas de vue politique, seulement le RIC (en tout cas sur leur pdf).

    • et son influence sur le parlement européen? keudall

    • « Rien que le RIC », c’est la quintessence du populisme et de la dictature de la majorité sur les minorités, soutenue par le gouvernement en place, non ?

      • Vous préférez la dictature des minorités?

        • Je préfère le laissez faire, laisser passer. Ceux qui prônent la dictature, serait-elle de la majorité, prônent la dictature, point barre.

        • C’est chez les minorités que se réfugient les idées saines (comme le libéralisme); tout ce qui évite de les marginaliser est bon à prendre.
          C’est aussi pour cela que j’abhorre le RIC et me méfie du démocratisme.

      • « la dictature de la majorité sur les minorités »

        C’est la phrase la plus théorique et la moins réaliste possible ! Pire, une escroquerie rhétorique !

        Définissez vous en tant que minorité et vous pourrez vous poser comme une victime de la dictature du reste des autres ! Et exiger droits ou réparations.

        • Si vous voulez qu’on s’appuie sur un exemple concret, comment justifiez vous que l’on fasse voter le corps électoral sur l’imposition inique de 1% des Français et la distribution du produit de cette imposition aux 99% restants ?

  • Je n’ ai plus voté depuis les résultats du premier tour des Présidentielles il y a deux ans. C’ était par réaction, et je considère encore que mon vote au second tour et aux législatives n’ aurait pas changé grand chose à la donne actuelle.
    En revanche, il me semble qu’ en allant pas voter je me suis privé d’ une liberté, plus que d’ un droit. Au regard de l’ absentéisme, dites moi pourquoi les politiques se décarcasseraient à défendre le premier mot sur nos frontons?

    • tout simplement parce que c’est antinomique
      l’égalité tue la liberté , et sans liberté la fraternité ne peut pas exister

      • C’est très exagéré. L’égalité de notre devise nationale fait référence à l’article 1 de la DDHC « égaux en Droit », ce qui était autrefois tout à fait révolutionnaire.

        • oui , il s’agit de la liberté dans l’égalité en droit dans un état de droit … La fraternité pour l’apéro!

    • abstentionnisme….réveil difficile 🙂

      • ça se discute;

        je ne vais pas voter parce que je suis certain que ‘rien de bon’ va sortir.

        et le lendemain au réveil, ‘rien de bon’ est sorti….

        Bingo !

  • L’abstention est la seule solution pour pousser le monde politique a se reformer. moins de 20% de participation montrerait l’absence total de democratie en france alors que tous ces beaux parleurs n’ont que ce mot a la bouche avant de nous pondre des trucs que personne ne veux a part une toute petite minorite.

  • Abstention. On ne choisit pas la façon dont ils nous tueront.

    • j’étais à deux doigts de ne pas aller voter ; seulement j’en est ma claque de voir mon pays malmené par la délinquance sous toutes ses formes , marre de cet insécurité qui va en augmentant , avec ses zones de non droits , et tout ses politiques qui chient dans leur froc à la seule idée de remettre de l’ordre une bonne fois pour toute ; il suffit !

  • S’il s’agissait d’un article humoristique, on pourrait au moins sourire. Mais tout cela est très sérieux, du moins dans l’esprit de Charles Boyer. 34 listes, un record, mais aucune ne convient à monsieur ! Avec un courage qui suscite l’admiration, il préconise l’abstention. L’ancien président de libéraux.org pourrait au moins s’activer un peu et présenter une liste authentiquement libérale qui recueillerait sans doute moins de 1% des suffrages. Mais visiblement, un petit article médiocre lui suffit.
    La démocratie, c’est d’abord le sens et le goût du compromis, l’élaboration du possible avec les autres, ceux qui pensent différemment et qui en ont le droit. Un libéral doit choisir ce qui se rapproche le plus ou ce qui s’éloigne le moins de ses convictions. Mais il doit choisir et non se contenter d’incantations stériles pour un libéralisme doctrinal qui n’existera jamais. Je ne vois aucune différence entre le prétendu libéralisme de Charles Boyer et le trotskysme de Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière). Tous deux sont visiblement obnubilés par des chimères de théoriciens. Si ! il y a une différence : Nathalie Arthaud a le courage de se présenter en pure perte depuis de nombreuses années.

    • Je suis assez d’accord. Ne pas voter n’est pas la solution et promouvoir le non vote est incompréhensible.
      Soit on quitte le pays et on se fout de ce qui peut bien s’y passer ensuite, ou bien on réfléchit et on prépare l’avenir.
      Pour pouvoir quitter e pays, il faut déjà avoir quelque part où aller.
      Voter pour l’Europe actuelle, c’est se diriger, à mon humble avis, vers une Europe pastèque qui obligera à quitter le continent.
      Voter pour une Europe éclatée, c’est se donner la chance d’avoir une offre politique différente et acceptable dans un pays voisin.
      Il y a une mince chance de changer la France, mais si l’Europe ressemble à la France, alors ce sera foutu.

  • La politique me dégoûte à tel point que je n’irai pas voter. Car voter pour une personne que je n’ai jamais vu et qui me fait des promesses? Une ânerie à mon avis.

    • alors il faut laissez les autres décider a votre place..

    • @claude henry de chasne & ]ange te démon

      Vous me direz ce qui va en ressortir « économiquement » pour la vie des Français de ce « Melting-pot » européen.?

    • Pourquoi ne pas se lancer en politique si on sait faire mieux ? Parce que savoir faire mieux est loin de suffire pour obtenir, en politique, une chance véritable de le faire…
      Quant à montrer sa désapprobation à Macron, comme pour casser le système, ça soulage sur le moment mais ça ne sert hélas dans la plupart des cas qu’à se faire récupérer par d’autres qui ne sont peut-être pas pires, mais pas meilleurs non plus !

  • Le Reboot National ou les Melanchouans n’apporte surement pas de bonne réponses, mais ils posent au moins les bonnes questions, contrairement aux Bobos en Marche qui ne se préoccupent que de futilités comme les limites de vitesse, de religion malthusienne avec l’écologie ou de prétentions manichéennes irréalistes comme l’accueil et l’assistanat de tous ceux qui le désirent sur le sol français.

    Alors il faut faire obstacle à ces fous pour provoquer l’émergence de candidats ayant un peu plus les pieds sur terre – en France ET en Europe. L’abstention n’est pas une option : il faut casser le système. Pour cela, je serais même près à voter pour le Tartufe bolivarien.

    • Casser le système, ça soulage, mais si c’est pour que le système qui viendra à la place mérite tout autant, sinon plus, d’être cassé le plus vite possible, le soulagement est de courte durée.

      • @MichelO
        Casser un système ce n’est pas grave car c’est comme casser un jouet, mais casser un outil telle que la finance, là c’est bien plus grave.

      • La politique du pire dans les urnes est totalement équivalente à la politique du pire des socialistes qui ont propulsé en avant le FN pour se poser en sauveur.

  • En bon optimiste, je trouve qu’il y a du bon dans les programmes de chaque candidat. C’est pour ça que je voterai pour toutes les listes.

  • Toutes les listes proposent de changer l’Europe parce qu’elle ne les satisfaits pas. Une seul propose de sortir pour rebâtir autre chose. Le Brexit étant fait, malgré les magouilles pour repousser l’officialisation après le scrutin du 26 mai, Un seul pays de l’UE possède le droit de véto a l’ONU, et une réelle force de dissuasion nucléaire.
    Une seul liste propose l’efficacité.
    Vous avez trouvé ?

  • ça recommence, hier après midi Mélenchon ma appelé, enfin, une machine insoumise, je lui ai dit d’aller se faire Fout…. avant de raccrocher, brutalement, ça soulage. Comment savoir si ce fut efficace et si la machine appelle maintenant pour Marine ?

    • les « communistes quand j’ai les moyens » travaillent le dimanche ? La soupe doit être trop bonne pour zapper la messe et passer des coups de fil.

  • Derniere nouvelle , le sauveur de LR veut prolonger l’agonie d’un mort en sursis..sans doute pour plaire a quelques integristes..et vous voteriez pour ca ou pour le autres gangsters de la politique ?

  • « La liste Bardella RN, un focus sur le fait de ne pas trop apprécier les personnes de telle origine ou religion… »
    Je ne conteste pas l’étatisme de RN, mais cette phrase est le reflet des caricatures des adversaires de ce parti. Il n’est pas question de sentiments pour les personnes dans un programme politique, mais de droit. L’immigration est une question politique qui doit après un débat démocratique. Démarche toujours refusée par ceux qui sont au pouvoir depuis 40 ans.
    D’une façon générale, pour savoir ce que propose un parti quel qu’il soit, il vaut mieux se renseigner sur son site plutôt que d’écouter ses adversaires.

  • L’article ainsi que les commentaires suscitent diverses réflexions : 1) vous êtes tombés dans le piège à « jupiter » pour ne voir que le duel RN et EM excluant d’office les autres alternatives (que ces dernières plaisent ou non, là, n’est pas le problème) ; 2) en déclarant ne pas aller voter, vous vous privez d’une liberté fondamentale : donner votre avis. Inciter à l’abstention est irresponsable, c’est même favoriser et encourager le laisser faire. Mais, on a le choix de voter ou non, me direz-vous. Certes, ce choix est réel et je le respecte. Mais, en refusant cette liberté d’expression qui est donnée, il faut en assumer alors la cohérence en s’abstenant de critiquer ou fustiger la politique menée, qui sera cautionnée par cet inertie ; 3) rappeler l’exemple de 2005 est nul, car il s’agissait d’un referendum et non d’un vote de députés européens (ce qui ne veut pas dire que j’approuve l’entre-loupe de l’époque, loin de là) ; 4) si, parmi les nombreuses listes, l’auteur de l’article n’en à trouvée aucune satisfaisant à 100 % son idéologie, pourquoi n’en a-t-il pas présentée une ? ; 5) j’irai voter sans enthousiasme, mais j’aurai au moins essayé, par mon bulletin, de changer les choses, mais surtout, je ne me serai pas laissé pas « emprisonner » dans le choix RN-EM.
    Pour conclure : quand la parole nous est donnée, exprimons-nous et ne faisons pas la fine bouche sous des prétextes fallacieux !

    • « Mais, en refusant cette liberté d’expression qui est donnée, il faut en assumer alors la cohérence en s’abstenant de critiquer ou fustiger la politique menée, qui sera cautionnée par cet inertie »

      N’importe quoi…
      Le vote n’est pas de la « liberté d’expression ».
      En revanche, « critiquer ou fustiger la politique menée » même quand on n’a pas voté, ça, c’est clairement de la « liberté d’expression ».

      En clair, vous ne comprenez strictement rien aux différents concepts de libertés individuelles.

      • A Rafael.
        La liberté d’expression ne se résume pas à exposer ses idées dans les médias ou sur la place publique. Ne vous en déplaise, elle est aussi présente dans le vote, et s’exprime dans le choix d’un candidat ou d’une liste. Lors d’élection dans un état totalitaire il n’y a pas de choix, et « la liberté » de vote (d’expression) se transforme en plébiscite demandé.
        Liberté individuelle implique choix, responsabilité et cohérence, si non cela devient un grand n’importe quoi, auquel n’est attribué aucun crédit !

        • Ne vous en déplaise, la liberté d’expression est explicitement définie :

          – par la déclaration des droits de l’homme : « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

          – par la Convention européenne des droits de l’homme (CEDH) : « Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontière. »

          En France, le Conseil constitutionnel a précisé en 1994 le champ de la liberté d’expression :
          – liberté de la presse ;
          – liberté des spectacles ;
          – liberté de l’enseignement ;
          – libertés collectives de diffuser des opinions (réunion, association, manifestation)

          L’inculture des Français explique pourquoi ils ne sont pas libéraux. Quand on confond un exercice démocratique avec une liberté individuelle, il ne faut pas s’étonner que les Français réclament toujours plus de paternalisme politique pour qu’il dicte leurs comportements…

    • Sauf qu’une election n’a pas beoin de millions de votants pour se realiser , il suffit de quelque centaines et les statistiques peuvent le prouver.
      Ces votants essentiels sont…les medias ,eux seuls decident d’une election pas ta voix.
      Une election n’a rien de democratique en 2019….ni avant.

  • « L’adulte ne croit pas au Père Noël. Il vote. » – Pierre Desproges

    • Il fallait bien une citation du grand Desproges pour illustrer le désarroi des libéraux devant les choix électoraux qui nous sont proposés. Même le mot « choix » est inapproprié en fait. AU fait il y avait des partis libéraux dans le temps. Où est donc passé Aurélien Veyron ? Son nouveau parti n’est pas prêt ?

      • Il y en avait quelques uns. ils ont fait de l’entrisme chez Borloo (étatiste), Bayrou (étatiste) et Dupont-Aignan (étatiste) avec de magnifiques résultats.

  • Comme Charles, je m’abstiendrai.
    Je ne peux me résoudre à choisir le moindre mal, car cela reviendrai à renier tout ce que je crois, et comme je ne crois pas au droit de vote, je reste coherent.
    Merci ?

    • Vous voterez donc pour la 35e liste : la liste de l’abstention, celle dont on parlera le moins – même si elle recueille le plus de voix.

      Hélas, la liste de l’abstention est probablement celle qui a le programme le plus flou, ce qui n’est pas peu dire ! Hier, en parcourant les listes, j’ai été effaré par le cumul du n’importe quoi : de la « défense des animaux » au « c’est vraiment trop injuste ». Ce n’est plus de la fragmentation mais de l’atomisation. Mais – ce n’est pas un hasard – on y retrouve toutes les crétineries colportées par la presse que la volonté du peuple lobotomisé voudrait transformer en 34 systèmes européens (plus celui de l’abstention) rien que pour la France !

      La seule chose que je n’ai pas trouvé, c’est une liste réclamant simplement la prospérité économique et la paix sociale. Concepts dépassés ?

      • Ne pas voter c’est voter pour la liste de l’abstention ? Ok, je veux bien, je ne veux pas batailler, mais je ne suis pas convaincu pour autant.
        D autres fois, on me dit qu’on en ne votant pas je fais le jeu du RN ou des climato-sceptiques ou des immigrationnistes ( si si ! ) ou des patrons, que sais-je.
        Je dois être l’abstentionniste de Schrödinger?

      • Moi je voulais voter pour la liste « on en a gros » de Perceval-Karadoc. Mais je ne l’ai pas trouvé sur le site du gouvernement ?!?

  • C’est ça ne votez pas, parce que si c’est pour défendre l’immigration comme un droit fondamental…

    • Les femmes et les hommes qui sont morts sur le mur de Berlin apprécieront votre commentaire.

      • Je crois qu’ils ne sont plus en mesure d’apprécier quoique ce soit…
        Je ne vais pas accepter de me faire envahir parce que vous invoquez les morts. Non, mais sans blague LOL

        • Migrer est un droit fondamental à condition d’avoir été invité.

          • Il y a les invitations formelles avec carton et informelles, comme mettre une assiette supplémentaire pour un éventuel convive qui serait le bienvenu.

            Mais 1,2 milliards d’assiettes supplémentaires (population africaine) … Il va falloir faire une grosse commande chez Guy Degrenne !

          • La vous parlez d’émigration, pas d’immigration.

            • Mais l’auteur ne parle pas que d’émigration, il parle de migration de travail, et donc, d’immigration … évidemment … si non quel intérêt…
              Or l’immigration n’est certainement pas un droit fondamental, invité ou pas.

              • Donc l’auteur n’en parle pas. Pour quelle raison en parlez vous ?
                Ne vous sentez pas obligé de répondre, je le sais déjà.

              • Je suis candidat à l’expatriation. Je vous mets au défi de m’empêcher de partir sous des cieux plus cléments.

                Ce qui arrivera aux habitants de ce pays m’indiffère totalement. Ceux qui ont voté pour Ca auront le sort qu’ils méritent.

                • Vous n’avez rien compris, puisque le sujet n’est pas l’émigration (franchement on s’en tape de ce que vous voulez faire), mais l’immigration….

                  • Un immigré en France est un émigré dans son pays d’origine.

                    On s’en prend à ceux qui viennent, moins à ceux qui partent : un certain Sarkozy avait instauré l’exit tax sur le modèle de celle en vigueur pendant la république de Weimar et appliquée ensuite avec zèle au Juifs.

          • Invité, par quelqu’un qui va payer de sa poche, ou comme d’habitude de la poche des autres ?

    • Mais je défends la liberté de circulation, même la vôtre.

      • La circulation est une chose, l’installation en est une autre. Et celui qui en supporte les frais encore autre chose.
        Ne mélangeons pas les torchons et les serviettes.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

On entend souvent, et pas plus tard que la semaine dernière, qu’un parti cherche des idées, des propositions pour construire un programme. En novlangue : « pour nourrir le débat ». Comme si les partis politiques étaient des lieux de débat.

C’est donc le parti RDLREM (Renaissance De La République En Marche) qui sollicitait ses élus pour faire remonter des idées récemment.

Ce parti au pouvoir depuis 5 ans, élu sur un projet, est à la recherche d’idées pour gouverner la France.

Qu’est-ce à dire ? A-t-il déjà réalisé son proj... Poursuivre la lecture

Ainsi s’achève une saison 2021-2022 particulièrement confuse, pour ne pas dire pénible, sur le plan des idées politiques et économiques.

À une campagne présidentielle au cours de laquelle le candidat sortant n’a été challengé que par des concurrents pressés de mettre fin à son ultra-libéralisme, aussi fantasmé ce dernier soit-il, s’est ajouté un round législatif certes original puisque le président réélu a été privé de la majorité absolue, mais dont le résultat concret nous offre surtout le spectacle affligeant de partis politiques s’i... Poursuivre la lecture

Il fallait 289 voix. La motion de censure de la Nupes déposée à l’Assemblée en a eu finalement seulement 146. La droite parlementaire comme l’extrême droite n’ont pas voulu voter avec une extrême gauche jugée irresponsable et non constructive. Dans l’esprit de la Constitution, la motion de censure est un moyen d’exprimer sa défiance à l’endroit du gouvernement en contraignant le Premier ministre à démissionner. Pour la Nupes, il s’agissait surtout de compter ses troupes et de refaire le match, et de contester à son concurrent national-populis... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles