Santé : la publicité et le législateur au panier !

La santé, c’est avant tout une affaire personnelle. Et s’il y a bien un matraquage publicitaire dont il faut se méfier, c’est celui dont se servent ceux qui ont besoin de votre vote pour gagner une élection.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Man of TV. The hand holds a zombie crowd of people with television. The puppeteer keeps the puppets on chains.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Santé : la publicité et le législateur au panier !

Publié le 7 juin 2019
- A +

Par Brice Gloux.

Il y a plus de deux ans maintenant que le paquet de cigarettes neutre a été instauré, et si la proposition sur l’interdiction des publicités pour certains produits alimentaires a été rejeté l’an dernier, tout laisse à penser que l’idée traîne encore dans les carnets de certains députés. Le sucre, le gras, le sel, la viande, le pas-bio, houlala, c’est comme le tabac, c’est pas très bien du tout du tout, et nounou dit qu’il faut intervenir, oui oui oui.

Pour changer les habitudes des fumeurs, par exemple, il a été mis sur les paquets de tabac des photos très violentes, des campagnes sur le tabac expliquent que fumer est nuisible pour la santé, etc. Ne pourrait-on pas trouver un moyen de faire de même pour l’alimentation – par des stimulis positifs et négatifs, comme l’inquiétude et la peur – à défaut de pouvoir responsabiliser les consommateurs ? – Élisabeth T. , députée LREM

Il semble évident que pour certains députés, la première syllabe du mot consommateur résume à elle seule ce que représente selon eux un individu lâché dans un magasin. Pire encore, ce dernier se voit oppressé par les méchantes publicités pas belles qui le tiennent en esclave.

Paquet neutre et légifération

C’est dans ce contexte que l’I.P.P.R, think tank basé à Londres a sorti cette semaine un rapport appelant le gouvernement britannique à la mise en place de paquets neutres pour les chips, bonbons et autres boissons sucrées ; et aussi l’interdiction de la publicité TV sur ces produits après 21 h, ainsi que l’extension de la « sugar tax » aux gâteaux, confiseries et autres boissons sucrées font partie des mesures pour lutter de front contre l’obésité, qui ne cesse de croître.

Moins de pubs = moins de maladies ?

Le lien serait trop simple, et comme le rappelle Daniel Pryor, plutôt que de nous faire acheter comme par magie davantage de produits, la publicité nous influence plutôt sur le choix du produit.

Nous le savons parce que les dépenses publicitaires n’ont que peu ou pas de rapport avec la taille du marché pour des catégories particulières de produits, alors que les campagnes publicitaires réussies augmentent souvent la part de marché d’une entreprise spécifique.

Ainsi, à l’instar de la nullité de l’impact des paquets neutres sur l’arrêt du tabac, il est d’une part fort probable que ces mesures n’améliorent aucunement la santé des consommateurs de sucre ; et il est d’autre part certain qu’elles ne font que les infantiliser. C’est malheureusement le chemin qui est emprunté actuellement.

Pour votre santé, mangez Peppa Pig !

Plusieurs lobbies/associations du Bien viennent ainsi conforter l’idée simpliste que c’est à cause de l’emballage que le pauvre con-sommateur effectue le mauvais choix, en demandant la « suppression des personnages de dessins animés sur les emballages de produits qui ne sont pas sains pour les enfants », et en rendant obligatoire l’étiquetage nutritionnel. Et c’est là que ça devient réellement contre-productif.

Car non contents de vouloir seulement bannir le support publicitaire qu’ils considèrent intrinsèquement mauvais (alors que se séparer de son téléviseur fonctionne très bien aussi pour contrer l’oppression, par exemple), ils en arrivent à vouloir imposer ce que chacun doit mettre dans son assiette. En Angleterre donc, l’association « Action on sugar » s’appuie sur une étude démontrant que plus de la moitié des produits impliquant des personnages de dessins animés contient de très grosses quantités de sucre et…. de sel, de gras, et de gras saturés. Et veut ainsi rendre obligatoire l’étiquetage simplifié sur ces produits.

L’ennui dans ce monde c’est que les idiots sont sûrs d’eux et les gens sensés pleins de doutes. Bertrand Russel

Et la France n’est pas en reste, puisque depuis près d’un mois tourne une pétition demandant à rendre obligatoire le Nutri-score. Et pourtant, quand on y regarde de plus près, on en arrive à des recommandations complètement farfelues. Et c’est tout le problème d’accorder la légitimité à une science nutritionnelle fondée sur des études épidémiologiques et autres questionnaires alimentaires, sans jamais trop reconsidérer que l’on puisse se tromper. Exemple : les graisses saturées sont défavorablement notées au Nutri-score, alors que les études sur le sujet sont, au mieux, contrastées (voire, dans le cas des maladies cardiaques, ne montrent aucun lien).

Pourtant, comme le signalait J. Sedra il y a quelques temps :

Le plus triste finalement, c’est qu’aucun des acteurs participant directement ou indirectement au PNNS ne cherche sciemment à pourrir la santé des Français, au contraire ! Il n’y a là aucune conspiration. Le projet entier est porté par de bonnes intentions – et les efforts des experts, chercheurs et médecins, sont sincères. Ils veulent vraiment nous rendre meilleurs, mais se servir de l’autorité de l’État pour ça est voué à l’échec : on ne rend pas les gens vertueux par la force mais par l’exemple.

Une énième fois, pour sauver le monde, des individus brandissent la carte de la Loi, de l’Interdiction et de la Taxe. Partant d’une intention louable (puisque les constats sur l’obésité sont alarmants), le chemin pris est de considérer l’individu dans un environnement hostile et incapable de faire un choix pour lui-même et/ou ses proches. L’impuissance perceptible dans la citation de la députée qui introduit cet article, ou encore dans la multiplication depuis des décennies de plans santé complètement idéologisés nous enseigne que cela n’est PAS la voie à suivre. Ça ne marche PAS. Ces solutions ne font, à terme, qu’appauvrir une population tout en la rendant dépendante d’un pouvoir qui ne cesse de chercher le contrôle. La santé, c’est avant tout une affaire personnelle, et si il y a bien un matraquage publicitaire dont il faut se méfier, c’est celui dont se servent ceux qui ont besoin de votre vote pour gagner une élection.

Voir les commentaires (37)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (37)
  • La manipulation des masses en matière d’alimentation ne date pas d’hier
    Ainsi on a pu voir la synergie entre les labos pharmaceutiques et les fabricants de graisses végétales avec l’invention de l’effet du cholestérol sur les maladies cardiaques.
    On sait aujourd’hui que c’était bidon , et fait pour vendre médicaments et margarines.
    Reste la publicité mensongère et la diabolisations de certaines substances chargées d’orienter le choix des consommateurs..
    On diabolise l’huile de palme pour d’autre raisons que la santé..
    de là a penser qu’on chante les louanges de produits sans grand interet que de porter le label « bio »….

    • Vous êtes en train de dire qu’il n’y a pas de lien entre cholestérol et maladies cardiovasculaires ?
      Certes, les conclusions ont évoluées depuis 40 ans (mon père, médecin, triple ponté cadiaque et porteur d’un pacemaker, m’a raconté que le niveau recommandé ya 40 ans est quasi le double d’aujourd’hui) et ya des nuances sur le LDL et HDL etc; mais ne dites pas qu’il n’y a pas de liens…

      Et ce que vous dites sur le choix des consommateurs qui est orienté met un doute sur leur capacité à être libre.

  • Perso, je suis pour le nutriscore, c’est quand même un moyen facile de communication, et une indication générale intéressante. Les détracteurs qui disent « wwèèè mais ya des produits qui sont moins bien notés que d’autres alors que blabla ». Genre un paquet de beurre ne sera pas A. Mais alors, cher camarade, ne faites-vous pas confiance à l’individu pour faire la part des choses ??? N’avez-vous pas foi en son intelligence pour comprendre ces infos ? Paradoxe.

    Le souci des personnages de dessins animés est embêtant. Je ne suis pas du tout pour un Schtroumpf sur un paquet de jambon reconstitué peu diététique. Mais.. quid du lapin Nesquick et du Tigre Frosties ? Je vais réfléchir…

    • « Perso, je suis pour le nutriscore »

      Une seconde de réflexion devrait pourtant vous indiquer que c’est de l’enfumage: un produit pris séparément ou dans un ensemble n’aura bien sûr pas le même effet. C’est comme une molécule, c’est la dose qui fait le poison.
      Le pompon étant encore l’appli yuka qui est sensée donner des informations pertinentes sur la composition du produit. Je rigole en pensant à cette appli, qui, sur les bases des connaissances d’il y a seulement 20 ans, aurait voué aux gémonies le beurre par exemple…

      • Sans compter qu’il y a la question importante de la quantité.

      • Une seconde réflexion aurait permis de voir que justement je disais que les gens ne sont pas neuneu et n’allaient pas jeter tous les produits « rouges ». Croire cela est considérer les gens comme des moutons incapables de se gérer eux-mêmes…

        Et sur quoi doivent se baser les gens alors ? Une application ou un médecin etc se base sur les données disponibles à un moment T, n’est-ce pas ? Alors l’individu, qui en plus n’est pas médecin et ne lit pas le Journal of Dietology tous les jours, doit arriver à des conclusions plus pertinentes que les médecins et les développeurs de l’app ? Bien sûr, il faut garder son esprit critique. Mais vous demandez des choses impossibles.

        • Se baser sur quoi? Allez sur le site de prescrire qui a des articles accessibles au grand public.
          PS Prescrire est indépendant des laboratoires ET de l’état.

          • je peux m’informer. Partiellement. Parce que si les médecins se farcissent 7 ans d’études et je sais pas combien de temps d’internat etc, c’est pas juste pour apprendre à écrire comme un Picasso bourré.

            • une question..les gens ne vont pas jeter les produits rouges..fort bien..mais alors ils sont supposés faire quoi..et espérer quoi…
              les conseils nutritionnels reposent sur des observation générales mettant en évidence des corrélation entre problème de santé et consommation de produits;.plus ou moins fréquemment..

              normalement si on me donne un conseil je peux espérer avoir une idée de ce que je gagne..

              et donc…si je dois me passer d’un truc toute ma vie que j’aime pour gagner un an d’espérance de vie…en réalité ce qui signifie vivre entre 76 ans et un mois et 86 ans et un mois au lieu de vivre entre 75 et 85 ans, l’intérêt est discutable …en pratique un individu ne VOIT pas un espérance de vie de 1 an …

              le nutriscore est bidon en ce sens qu’il ne quantifie pas …il est en outre anxiogène…

              et on peut à bon endroit se poser des questions…nous avons une partie de la population qui SAIT déjà une autre qui ne lira sans doute pas les nutriscores..alors quel est lebut..et qui mesurera si nutriscore est utile et comment..encore un truc sympa qui ne sert à rien?

              je rappelle qu’on doit taxer le tabac à donf pour dissuader les gens de fumer…

              • Le but, c’est uniquement de taxer le plus possible les trucs sains. L’huile d’olive mal classée, alors que cela fait partie du régime méditerranéen. Les sardines grillées mal classées, parce que grillées ou sardines ❓ Rien de meilleur que la sardine pour la santé. Gras et protéines, pas de sucres cancérigènes, rapport qualité prix excellent. Et puis, vous ne mangez pas de la sardine grillée matin midi et soir, non ❓ Car sinon, vous allez vous limiter à une pièce par écœurement. Et ne pas trop manger de calories, rien de tel pour la santé.

                Leurs nutri-scores à la con, ils peuvent se les ranger dans le fondement de leur anatomie qu’ils ont plutôt grosse…

                • j’avoue ne pas comprendre l’opposition que vous mettez contre ce nutriscore qui est un moyen visuel simple d’informer les consommateurs (ce qui permet de choisir librement car en étant informé et donc responsabilisé).
                  Ce que vous dites « Le but, c’est uniquement de taxer le plus possible les trucs sains. » est soit une erreur, soit un délire. Le coca est « rouge », vous le mettez dans les produits sains ?
                  Et petit rappel : le nutriscore a été largement utilisé par des entreprises et distributeurs bien avant qu’il ne soit obligatoire, donc bien avant que le législateur ne vienne fourrer son nez dedans. Donc, une utilisation prise par des entreprises dans leur intérêt et celui des consommateurs, mais là, on a pas entendu les libéraux de pacotille crier au scandale puisque cela n’impliquait leur Moriarty (l’Etat) !

                  • Le coca est « rouge », vous le mettez dans les produits sains ?

                    Vous pratiquez l’amalgame comme les nazes nazis ❓ Vous avez mis vos lunettes, ou vous avez peur de les mettre ❓

                    C’est du Coca ZERO, oui ZERO ❗ , de la flotte aromatisée sans vrai sucre. Zéro sucre, oui zéro.

                    Par contre l’huile d’olive aussi mal classée que le Coca, cela ne vous fait pas bondir au plafond, signe de votre hypocrisie illimitée…

                    • Le coca Zéro est noté « B » (sur une échelle de A à E, A étant le « plus sain »), mais le coca classique est noté « E ».
                      Je trouve l’huile d’olive notée à « D ».
                      Point d’hypocrisie dans mes propos, mais des faits.
                      Oh, et je suppose que vous buvez votre huile d’olive en canette de 33cl ?

                  • pardon vous avez lu ce que j’ai écrit?

                    ce que vous pensez est que le nutriscore va améliorer la santé des gens laissant à penser par exemple que les gens ignorent quels sont les produits qui posent des problèmes si mangés en excès…le terme qui pique est excès.. en pratique…heu je fais quoi en mager un par semaine c’est pas de l’excès..mais deux???

                    EXEMPLE concret lors de la dernière canicule le gouvernement a sérieusement conseiller à nos vieux de boire………..suffisamment…voila le nutriscoree…ne mangez pas trop de trucs qui sont pas bons pour votre santé… la vraie question es d’ailleurs les produits mis en vert..je peux ‘ne bouffer à me faire péter la rate?

                    la réalité me semble que personne n’est en état de donner à une autre personne prise au hasard un régime alimentaire qui lui soit individuellement optimum…

                    moi si je dois donner des conseils nutritionnels c’est simple…
                    si vos parents ont vécu assez vieux ..mangez comme eux..
                    pour autant suivez votre poids et vos constantes.. si ça déconne changez des trucs..
                    si vos parents sont morts jeunes de maladies que l’on peut associer à leur régime alimentaire..changez en…un peu au pifometre…ona que ça ..

                    on barre à vue!!!
                    la vernis scientifique me semble une illusion, comme le prouve le « suffisamment. »..
                    donner des signes associés à la déshydratation est plus utile que de dire boire tant d’eau!!!

                    devant les confiseries mettez..un miroir….et des tests sanguins..

                    • on peut ajouter que désormais l’orthodoxie alimentaire est vue comme un acte vertueux… ce qui va avec est la dissonance cognitive et l’hypocrisie…
                      la ménagère de cinquante ans responsable va acheter tout en vert..et refuser de voir le petit gâteau qu’elle va acheter à la pâtisserie…

                      les gens dans leur grande majorité n’ont pas besoin de nutriscore..

                      ils ne savent pas résister et pire pas résister devant leurs gosses…

                    • Jacques, je ne vous lis pas beaucoup car, sans vous offenser, c’est souvent confus (désolé, je l’ai déjà dit, mais c’est ce que je pense).
                      Si vous dites que la ménagère de cinquante ans responsable va tout acheter en vert, c’est que le nutriscore a une influence (positive) sur son comportement, donc vous validez le nutriscore bien malgré vous.
                      Bien que je n’ai plus la télévision depuis 2 ans, je me souviens des pubs pour pleiiiin de produits gras, salés, sucrés : rarement pour du sain. C’est plus difficile de résister aux tentations.
                      En tant que personne éduquée et intelligente, je sais bien qu’une saucisse sèche n’est pas idéale pour mon bedon. mais je craque de temps en temps.
                      Le nutriscore est un outil. Libre aux gens de l’utiliser ou pas consciemment. Mais peut-être que Maman-de-3-enfants va se rendre compte « tiens, c’est vrai que entre les Frosties, la barre de céréales de 10h et la collation de 16h, ils ne mangent que des trucs pas « sains ».

    • En tous cas c’est avec un certain amusement que j’ai vu ‘Grosquick’ se transformer en un (nutritionnellement correct) lapin surexcité sous amphétamines…

    • Mais.. quid du lapin Nesquick et du Tigre Frosties ?

      Ils ont des parents les mômes, non ❓
      Ils savent se renseigner, non ❓
      Ils ne sont pas cons comme des baleines, non ❓
      Ils savent dire non à leur progéniture, non ❓

      Comment ce qui fonctionnait il y a 30 ans, ne fonctionnerait plus ❓

      • Se renseigner sur quoi ? Sur la composition du produit qui est indiquée sur l’emballage ? (déjà, n’est-ce pas infantiliser les gens que leur dire qu’il ya 30% de sucres, 1gr de sel, etc ???)
        Et bien sûr tout le monde connait la différence en acides gras insaturés, polysaturés, monosaturés, etc. Que sucre et glucides, c’est pas pareil. Ouiiii MichelC !!! Comme vous pouvez réparer vous-même le carburateur de votre voiture tout en trifouillant le kernel de votre Ubuntu sur votre Mac dont vous avez upgrader la RAM ???
        Ah vous ne savez pas le faire ?
        Le marketing des boîtes de céréales s’adressent aux enfants car ils ont compris qu’ils avaient une très grosse influence sur le choix du produit.
        Et les parents d’il y a 30 étaient moins soumis à ce marketing parce qu’il y avait moins de marketing.
        Et si vous supposez que le marketing sur une boîte de cérérale à une influence aussi énorme, alors, comme je disais à votre camarade plus haut, vous considérez les gens comme des moutons incapables de se gérer eux-mêmes car trop vulnérables.

        • C’est tjs la même chose, vous considérez les gens comme incapable.. et vous leur faite confiance lors des élections pour élire des politiques liberticides.

          • c’est fatiguant de marcher sur la tête sur ce site… Je dis blanc, on me dit que j’ai dit noir…
            Je fais confiance aux gens MAIS la rationalité limitée, vous savez ce que c’est ? Tout le monde ne peut pas savoir tout tout le temps.

            • Vous avez besoin de l’état papa et du gouvernement maman ❓

              • Pour certaines choses oui. Juste par économie de temps, de moyens de ressources; reconnaître ses limites est une force. Je vous laisse vous épuiser dans votre solitude libérale.
                (tiens, sinon, pour info de choses adultes (pas sûr de parler à la bonne personne), j’ai parlé mercredi avec des communistes libertaires et je lis le livre « un projet de société communiste libertaire » des Editions Alternatives LIbertaires. Si je vous en parle, c’est parce que je voudrais vous citer cette phrase extraite de ce livre : « L’Etat est la colonne vertébrale du capitalisme, il assure une et perpétue une logique de domination, d’inégalité et de profit ». Pour faire court, ces gens sont aussi anti-étatiste que vous. Vous n’êtes pas communiste au moins ?

                • Je ne suis pas seul dans ma solitude libérale, heureusement.

                  un projet de société communiste libertaire

                  Tient, un chat échaudé aimant l’eau froide ❓

        • Comme vous pouvez réparer vous-même le carburateur de votre voiture

          Vous devez avoir 125 ans. Il y a belle lurette que les voitures n’ont plus de carbu, sauf les véhicules de collection.

          Et bien sûr tout le monde connait la différence en acides gras insaturés, polysaturés, monosaturés, etc. Que sucre et glucides, c’est pas pareil.

          Non, tout le monde ne le sait pas, les gens ne prennent pas la peine de se renseigner.

          tout en trifouillant le kernel de votre Ubuntu sur votre Mac

          J’ai pas de Mac, j’ai tout faux ❓ Mais si vous voulez récrire Linux en assembleur, libre à vous…

          Et les parents d’il y a 30 étaient moins soumis à ce marketing parce qu’il y avait moins de marketing.

          Il servent à quoi s’il sont transparents ❓

          Et si vous supposez que le marketing sur une boîte de cérérale à une influence aussi énorme,

          Supposez, suez, posez, moi je ne suppose rien, vous avez trop d’imagination.

          vous considérez les gens comme des moutons incapables de se gérer eux-mêmes car trop vulnérables.

          Vous ne manquez pas d’air, c’est le moins que puisse dire. On va pouvoir vous expédier sur la Lune, puisque votre réserve est immense…

      • Ayant un petit enfant aujourd hui, je peux vous dire que c est pas comme quand j etais gamin (annees 70).
        Quand j etais enfant, j avias pas le choix : le matin c etait lait et tartines.
        C est impossible a faire manger a mon fils. Evidement il peut aller a l ecole le ventre vide (c est deja arrive) mais reconnaissez que c est pas optimal pour l apprentissage
        Et evidement il ne reclame que les cereales les plus pourries (avec un amx de sucre). et comme il est malin, il se rend compte quand je les meleanges avec d autres cereales moins sucrees

        • Bouffer des sucres rapides, c’est bien pire que de ne rien manger. Fringale garantie.
          Il faut savoir s’imposer, mais pas avec des baffes, bien évidemment. S’imposer, c’est aussi négocier, être ferme en faisant quelques concessions.

  • Pas du tout concerne par cette affaire je ne mange que du brut hormis les pates mais uniquement premier prix , pas ‘d’oeuf de la’farine et de l’eau ,pas de sauce en boite ,un bout de beurre ou un peu gruyere rape ,jamais ‘les deux….y a le pain..avec moderation,le chocolat bah brut .les eclairs au chocolat,ouais je sais , j’abuse.

    • Nix premier prix !

      Gragnano ou autres d’origines protégées, des Abruzzes, de Sicile, etc…
      mes Linguine cuisent en 11 minutes quand les autres le font en 7, ce n’est pas sans raison.
      Un peu de beurre fondu avec des feuilles de sauge (burro di salvia), du pecorino râpé (spolverata di pecorino sardo), aie aie aie…

      • Je suis brute de decoffrage en cuisine ,le gruyere n’est pas le pied ca c’est sur mais je ne connais pas les fromages italiens et ne vois pas de difference d’une pate a l’autre mais vive les nouilles …j’essairai avec la sauge si elle a survecue…

        • J’apprécie votre franchise et votre ouverture d’esprit.
          Essayez un jour des pâtes à séchage lent du type ‘gragnano’ (petite ville italienne proche de Naples), certains Intermarchés ont par exemple des Garofalo , mais il y a de nombreux producteurs, et essayez ma recette de beurre de sauge.
          Et du parmesan fait l’affaire aussi…

  • J’ai déjà eu l’occasion de l’écrire, mais je suis depuis plus de 30 ans un conseil donné par un vieux professeur nonagénaire à l’époque et qui affichait une forme remarquable :

     » Ne jamais consommer de produit dont on fait la publicité  » disait il, ce que j’ai adapté à ‘je n’achète jamais ces produits’

    Pour la consommation, je fais honneur aux gens qui m’invitent…

  • la vie est une maladie mortelle, sexuellement transmissible.

    Après, il faut réapprendre à cuisiner soi-même…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Autrefois, l’obésité était associée à la bonne santé, et les réserves aidaient à passer l’hiver. Mais les valeurs ont été renversées, depuis le Moyen Âge. Les enfants du confinement, victimes de l’inactivité et moralement atteints, ont peut-être constitué des réserves en prévision des abyssaux déficits qu’ils auront à combler.

Le président nous a été vendu comme un génie de la finance. Certains susurrent qu’un épicier aurait obtenu de meilleurs résultats et je ne doute nullement que l’on trouve de géniaux épiciers. Le concernant, à la ... Poursuivre la lecture

Après avoir vu dans un premier article les causes de l’inflation législative, il conviendra de voir dans un second article les remèdes possibles contre le problème de la surproduction normative, caractéristique de l’inflation législative. Si le débat de la simplification du droit a été porté par le candidat Gaspard Koenig à l’élection présidentielle, force est de constater que ce thème a un peu disparu des débats, s’il y a déjà eu des débats pendant cette campagne.

 

Malgré cela, le problème du trop-plein législatif n’en de... Poursuivre la lecture

Par Philbert Carbon. Un article de l'IREF Europe

Il y a un an nous nous penchions sur ce que nous préparait l’Union européenne-nounou pour nous empêcher de mourir en réglementant et taxant davantage l’alcool, le tabac et le sucre. En matière d’alcool, une nouvelle offensive est menée par Véronique Trillet-Lenoir, député européen de la République en marche (LREM), qui a rédigé un rapport dans le cadre de la commission spéciale sur la lutte contre le cancer (BECA) du Parlement européen. Sur la base de ce rapport, le Parlement de Strasbou... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles