Taxe sur la viande : le projet se précise

Taxer la viande : l’idée ne cesse d’avancer dans les esprits des législateurs. Elle est pourtant contre-productive.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
The Grill: Before By: Basheer Tome - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Taxe sur la viande : le projet se précise

Publié le 10 novembre 2018
- A +

Par Ludovic Delory.

Voici que refait surface l’idée d’une taxe sur la viande, poussée par une étude affirmant qu’elle pourrait éviter 220 000 morts par an. Marco Springmann, de l’université d’Oxford, estime que manger de la viande rouge induit des coûts intenables en soins de santé, coûts supportés par la collectivité. Le chercheur s’empresse néanmoins d’ajouter :

Personne ne veut que les gouvernements disent aux gens ce qu’ils doivent et ne doivent pas manger.

Mais… Imposer une taxe sur un produit vise, dans l’esprit des experts, à diminuer sa consommation. Même si l’efficacité des taxes comportementales laisse à désirer quel que soit le produit imposé (qu’on pense au flop des accises sur l’alcool, augmentées par le gouvernement belge), l’idée trotte chaque jour davantage dans l’esprit des décideurs. Quitte à développer le marché parallèle ou à faire baisser la qualité par le jeu fort compréhensible de l’offre et de la demande. Et au détriment de la santé des consommateurs.

Une mécanique bien rodée

Cela fait plusieurs années que la viande est dans le collimateur des gouvernements. Un bien facilement taxable, dont la consommation est en constante augmentation, constitue en effet une cible de choix pour accroître les revenus des États.

Mais comme la mesure est impopulaire, il fallait d’autres arguments pour la justifier. C’est ici qu’interviennent les associations militantes. Provéganes, antispécistes, amies de la planète… À coup d’études culpabilisantes, elles parviennent à infléchir une grande partie de l’opinion publique. Leurs actions violentes (contre les boucheries, notamment) font les délices des médias. Mais elles pèsent aussi de plus en plus financièrement et politiquement, à l’image de FAIRR (Farm Animal Investment Risk and Return), groupe soutenu par de puissants investisseurs. En outre, un peu partout dans le monde, des militants de la cause animale se font élire pour peser sur le débat public. L’idée d’une taxe sur la viande fait son chemin en Suède, au Danemark et en Allemagne. Le principal argument invoqué est la protection de la planète — de ses sols et de ses forêts.

Le malthusianisme appliqué aux bovins

Comme à chaque fois qu’elle est polluée par le débat politique, la science sort perdante. L’homme est un omnivore. Tenter de le priver de ressources indispensables à sa santé, au nom d’une idéologie ou d’intérêts financiers, prend des allures de comportement criminel.

Que dit la médecine ? L’intuition du cardiologue Blake Donaldson, en 1919, a été validée par la recherche moderne. Gary Taubes l’écrit dans son best-seller Fat, pourquoi on grossit (2011) :

Nos gènes ont bel et bien été façonnés par les 2,5 millions d’années au cours desquelles nos ancêtres ont vécu comme chasseurs-cueilleurs avant l’avènement de l’agriculture il y a de cela 12 000 ans seulement.

Une étude1 menée sur 229 populations de chasseurs-cueilleurs conclut que les graisses animales (viande, poisson, volaille) constituaient l’essentiel de l’alimentation de nos ancêtres du paléolithique. Les « aliment de base d’un régime sain », ajoute Taubes.

Il n’existe à l’heure actuelle aucun substitut valable aux protéines animales, essentielles à notre corps. Diminuer — par une taxe ou par un génocide bovin — la consommation de ces protéines, c’est se priver à terme de lait infantile. Et donc de l’Humanité.

Des milliers de sportifs de haut niveau se nourrissent aujourd’hui de protéines animales et de graisses saturées. Taxer la viande, c’est en freiner l’accès aux populations les plus défavorisées, qui ont justement besoin de s’alimenter plus sainement. Cette mesure irait à l’encontre des intérêts de la vaste majorité de la population mondiale. Celle qui continue à se développer.

Sur Twitter, la Secrétaire britannique au Trésor a rejeté d’une main cette proposition de taxe, en la qualifiant de « connerie » (claptrap) et en ajoutant que le bacon contribuait à son bien-être :

En 2013, Vincent Bénard se fendait d’un poisson d’avril dystopique sur Contrepoints, dans lequel les Français auraient à financer une « carte viande » pour se dédouaner de leur consommation carnée excessive.

Il semble que les temps soient mûrs pour donner vie à ce projet liberticide.

  1. L. Cordain, J.B. Miller, S.B. Eaton, N. Mann, S.H. Holt, J.D. Speth : « Plant-Animal Subsistence Ratios and Macronutriment Energy Estimations in Worldwide Hunter-Gatherer Diets ». American Journal of Clinical Nutrition, 2000.
Voir les commentaires (123)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (123)
  • quand va t on taxer la bêtise et la c…..e de nos élus? ça devient urgent !

  • Je suis par principe contre ces taxes morales, d’autant que la pression sur les terres agricoles (les 3/4 étant consacrées à nourrir le bétail) et l’augmentation de la viande consommée dans les pays emergeants, va de toute façon faire exploser les prix.
    Juste, par rapport à cette source « scientifique », toutes les études scientifiques montrent au contraire que notre régime alimentaire et beaucoup moins diversifié et avec beaucoup plus de viande, que celui de nos ancêtres prehistoriques

    • Et alors, nos ancêtres préhistoriques vivaient 25 ans en moyenne, donc leur régime alimentaire soi-disant plus diversifié (ils importaient des denrées des 5 continents et Carrefour vendaient déjà ses produits terroirs de France) et moins de viande : on s’en fout.

    • « l’augmentation de la viande consommée dans les pays émergents, va de toute façon faire exploser les prix. »
      La vision « socialiste » de l’économie est statique la considérant comme un gâteau inextensible dont l’augmentation du nombre de convives ne peut que soit diminuer chaque part soit en augmenter le prix). Dans la réalité, l’augmentation du prix incitera à produire plus stabilisant l’évolution à la hausse. Les projections de la FAO ne misent pas sur une augmentation du prix significative dans les 10 ans à venir
      http://www.fao.org/3/a-BT089f.pdf
      La viande est un produit cher, pratiquement de « luxe ». Si une part de plus en plus importante de la population mondiale y a accès, il faut plutôt s’en réjouir! Ce n’est pas que les coûts de production diminue bcp, mais cela veut plutôt dire que le niveau de vie augmente au grand dam de tous les thuriféraires d’une économie planifiée et socialisante comme seule solution à la pauvreté mondiale. Grande pauvreté mondiale qui est passé sous le cap des 10% en 2015 grâce à l’économie de marché, au capitalisme et au microcrédit, soit dit en passant.

      « toutes les études scientifiques montrent au contraire que notre régime alimentaire et beaucoup moins diversifié et avec beaucoup plus de viande, que celui de nos ancêtres prehistoriques »
      Lol. Quelles études? Celles des blogs et forums écolo et vegan?
      Vous trouverez un petit tableau récapitulatif dans le lien ci-dessous qui montre que votre assertion n’est vraie que pour les australopithèques (3.5 millions d’année, 500 cc de cerveau contre 1200 à 1300 actuellement). Maintenant, je n’ai pas trop de doute que certains écolos souhaiteraient nous nous faire retourner au stade évolutif de l’australopithèque… 🙂
      https://www.hominides.com/html/dossiers/alimentation-prehistoire-nutrition-prehistorique.php

      Il n’y a pratiquement plus de limitation « physique » d’accès à une nourriture diversifiée dans de plus en plus de région du monde. La limite est devenue économique voire politique, les deux étant souvent liés, les nord-coréens et les vénézuéliens étant là pour en témoigner. L’amélioration du niveau de vie mondial fait bcp plus pour l’accès à une nourriture meilleure que tous les programmes constructivistes et planificateurs de certains de nos biens-pensants.

      • Je vois pas ce que viens faire votre socialisme là dedans, je dis simplement que c’est l’offre et la demande. Et bien sûre comme n’importe quelle matière première elle est en quantité limitée, et même en rasant toutes les forêts en les remplaçant par des champs de maïs et de soja, on ne pourra jamais fournir 200 kg de viande par an à 10 milliards d’habitants.

    • Non, nous avons mangé quasi exclusivement de la viande pendant 3 millions d’années, on ne retrouve que très rarement des fibres et des graines dans les coprolithes, et nous sommes incapable de digérer la cellulose.
      Que nos ancêtres aient pu manger autre chose si la viande venait à manquer, ca ne fait aucun doute, mais c’est extrêmement improbable que leur diète n’ait pas été exclusivement faite de viandes diverses et variées.

      • plus proche dans l’évolution de l’homme!
        Il n’y a pas longtemps encore, le pays consommant culturellement le moins de viande était l’Inde avec un peu moins de 2kg/pers/an(et surtout beaucoup de végétariens « obligés »).les plus gros consommateurs étaient les pays nordiques dont le Danemark qui consommait plus de 145kg/pers/an dans les années 2000.Pour l’évolution phisique, même si corrélation n’est pas causalité, les Viking semble plus « solide » que les gentils indou !!! Aujourd hui les danois seraient redescendus à moins de 100kg/per/an (France moins de 70kg/pers/an)et ce serait le Bangladesh, où seulement 4kg de viande /pers/an , selon les chiffres de 2009 auprès de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.
        Elle est suivie par l’Inde, le Burundi et le Sri Lanka, tandis que le top 10 est complété par cinq pays africains : le Rwanda, la Sierra Leone, l’Érythrée, le Mozambique, la Gambie et le Malawi.

        • même si « corrélation » n’est toujours pas égale à « causalité » (plein de « facteurs de confusion » possible, comme le milieu de vie…).
          , il semble y avoir une « corrélation très apparente » entre le développement physique et santé des populations suivant leurs régimes alimentaires et leur évolutions (viking/Danois Suédois/Norvégiens « hyper carnassier » et indous/bangladais , « végétarien »).
          Ne serait ce pas comme beaucoup de choses , il en faut (voir un minimum indispensable pour vitamine B12), mais pas forcement en excès !

          • je dois consommer dans les 200-400 kg je pense (dur de savoir exactement mais je consomme mini 500gr par jour)
            Tout ca avec ajout de gras à volonté !!!
            Il faut essayer de virer les glucides complètement pour comprendre je crois.

      • Avec seulement 2 canines, notre dentition ressemble plus à celle d’un cheval que celle d’un chat ! Le régime normal moyen d’homo sapiens et de 50g par semaine, le fait d’en manger à tout les repas est une habitude alimentaire prise au XXe siècle et uniquement dans les pays développés.

        • L’homme n’a pas seulement deux canines, il a 2 mains deux pouces et il fabrique des outils dont des couteaux depuis des dizaines de milliers d’années. Et ces capacités valent mieux que toutes les canines du monde animal.

          • Remarquez qu’un couteau sert aussi à couper tous les autres aliments, c’est niait.

            • Allons, vous justifiez un régime alimentaire par une caractéristique physique: la dentition, méthodologie incomplète mais recevable pour le règne animal hors l’homme car la dentition est le seul outil dont ils disposent pour s’alimenter, et vous occultez l’outil de l’homme : le travail de canines artificielles que nous concevons. Notre espèce évolue depuis longtemps en fonction de ces habiletés.

        • non, il est évident que chasser est difficile, mais venir communiquer ds chiffres comme 50g/semaine est ridicule..il faudrait encore pouvoir mener une etude de cette nature avec un minimum de sérieux

    • il faut se méfier de ce que l’on met dans « terres agricoles », car je pense que ça prend en compte toutes sortes de terrains du genre les travers à 15% où pâture les vaches, les causses pour les brebis, et plein d’endroits où rien ne pousse à part de l’herbe.

    • l’augmentation des prix n’est pas du tout une conséquence obligée de l’augmentation de la consommation…

    • Avant de chercher à réduire la superficie de terres agricoles consacrées à l’élevage, il faudrait réduire celle des terres consacrées à la production de boissons alcoolisées.

      • « il faudrait réduire .. »
        Mais de quoi je me mêle. Faut tjs qqu’un qui a un reflexe caporaliste. Interdire, interdire, interdire.

      • Traversez la France rurale et vous verrez toutes les terres qu’il est encore possible d’utiliser .
        Il y a de quoi produire de tout.

        • France rurale, terres utilisables ?
          Il faudrait surtout réduire les cons des villes, qui considèrent qu’un arbre est là pour faire beau uniquement.
          Dans le genre plante verte, je vous mettrais bien en pot d’ailleurs..

      • il faudrait surtout réduire le nombre de parlementaires avec leurs idées à la con et réduire aussi fortement leur budget car eux ont vraiment les moyens de bien manger et ils ne s en privent pas dans leur cantine grand luxe

      • Lager, c’est pas que la bière hein… ❗

    • @Tigrou666

      Les records du monde du marathon sont actuellement détenus par le Kényan Eliud Kipchoge avec le temps impressionnant de 2 h 1 min 39 s établi le 16 septembre 2018 lors du marathon de Berlin, en Allemagne, et par la Britannique Paula Radcliffe, créditée de 2 h 15 min 25 s le 13 avril 2003 lors du marathon de Londres au Royaume-Uni.
      Au menu de ces athlètes hors du commun,beaucoup de viandes bouillies (et non grillées)pour un apport indispensable en protéines spécifiquement animales.
      -Pensez-vous que de tels records soient possibles en adoptant un régime végan?

      • Je ne suis pas sur que ca soit un bon argument, il y a eut /il y a bcp d’althletes qui consommait/e de grosses quantités de glucides, sans être nul niveau performance.
        Ceci dit entre le sport et les glucides ils crèvent tous assez tot.

        • De grosses quantité de glucide certes, mais avec des protéines animales en sus! Je ne penses pas qu’il y ait un seul athlète végan performant à moins de prendre additifs et suppléments alimentaires protéinés pour compenser (additifs ou protéines supplémentaires directement ou indirectement issus du monde animal)…

        • @Chk

          Ce n’est pas un argument,mais cela montre que les protéines ne sont pas à négliger dans notre régime alimentaire qui n’est pas survenu par quelque caprice sacrifiant à une certaine mode,mais venant du fond des âges en contribuant probablement à une modification de notre code génétique.
          -il est facile de changer de vêtement si l’on veut suivre les modes.
          -Changer brutalement de régime alimentaire peut-être risqué en fonction de chaque individu.
          Avant de suivre aveuglément ce genre de conseil très tendance, ne vaut-il pas mieux commencer par apprendre à se connaître et à essayer de comprendre le POURQUOI de ce battage médiatique si bien orchestré?
          Ce serait bien la moindre des choses convenons-en!

      • Je vois pas le rapport, qu’est ce qu’on s’en fout de faire des records dans les marathons. D’ailleurs comme on voit comment sont ratatiné les sportifs de haut niveau à 50 ans ça donne pas envie.

        • @Tigrou666

          À chacun sa LIBERTÉ n’est-ce pas?(un mot important sur ce site cela ne vous aura pas échappé).

        • @Tigrou666

          S’il est vrai que » l’on s’en fout de faire des records », l’on peut aussi s’en foutre que l’on veuille nous IMPOSER une nourriture comme les vers de farine ou AUTRE,très tendance dans certains pays !!!
          -Êtes -vous impatient de voir se concrétiser définitivement le projet de libre-échange entre l’U.E et le Canada entré provisoirement en vigueur le 21 sept 2017 sans aucune consultation des consommateurs concernés ???
          Certaines pratiques sont interdites au sein de l’U.E et nos agriculteurs seraient une nouvelle fois pénalisés il ne faudrait pas l’oublier,à moins que vous ne soyez pas attaché à notre agriculture ce qui serait étonnant!

  • A croire que les pauvres sont responsables de tout , il faut qu’ils diqparaissent des villes et des campagnes..et tant pis si nos élus ne trouvent plus de bonnes a tout faire locales ils en importeront.

    • @reactitude
      Bonjour,
      Tout à fait c’est la pensée actuelle : les urbains vs les banlieusards + les ruraux. Et cela explique le mépris qu’ont les premiers envers les autres, surtout quand ils sont élus.
      Or, ces « pauvres, » comme ils les appellent, sont ceux qui les font manger, car ils produisent et acheminent leur nourriture, bio ou pas,
      Depuis que la civillisation existe, les villes dépendent des ruraux pour la nourriture. L’apparition des villes a suivi celle de l’agriculture. Sans agriculture pas de ville.

    • ben ils en importent plein plus de 200 000/ an

  • ah oui merci !

    Sans oublier de revoir l’idée que viande rouge = cancer

    http://www.diagnosisdiet.com/meat-and-cancer/

    • @Restless

      Merci pour ce lien qui remet en cause la doxa admise sur les origines du cancer qui peuvent être multiples dans le contexte actuel.

  • si vous avez accepter les autres taxes pourquoi pas celle là?
    ce n’est pas au gouvernement de décider si je dois vivre plus…
    les taxes comportementales vont toutefois avec la sécu..quand les autres payent pour votre soins , inévitablement ils vont vous dire comment vivre..
    la seule taxes comportementales acceptable est la prime d’assurance ..responsabilité devant une prise de risque.

    • accepté pardon…

      non désolé… on ne peut pas critiquer UNE taxe parce qu’elle est idiote ou contre-productive… une taxe ou un impôt ne peuvent pas être justes, leur assiette et leur taux résultent d’un choix arbitraire.

      La seule chose qui ne va pas c’est le mensonge..ou la fable, en clair qu’on nous prenne pour des cons…
      la raison la plus générale des taxes n’est pas de faire en sorte que les gens agissent bien ou de faire le bien des gens mais la simple existence de dépenses publiques.

      Mais il arrive qu’un gouvernement soit animé de bonnes intentions…et qu’il souhaite bien diminuer le cancer du colon…admettons…..
      mais quelle est alors la logique sous jacente à la taxe? dissuader pour diminuer le risque ou que le produit de la taxe paye pour les cancers? ce qui revient d’ailleurs à une « assurance » …

      et alors ce qui vient à l’esprit…c’est que si on a accepté le principe de taxer un aliment car il augmente un risque…la logique est implacable…on va taxer toute une série d’aliments..tels le sel, le sucre les aliments confits dans le vinaigre car sinon ça ne serait pas « juste » pour les producteur de viandes qui ne sont pas pires que d’autres.

      en outre ensuite une question bizarre pourquoi ne considérer que les cancers du colon? et pas la longévité… ??

      combien avant de taxer la sédentarité?

      • « combien avant de taxer la sédentarité? »
        Combien avant l’euthanasie obligatoire à 70 ans au prétexte d’assainir les finances publiques?

      • vous avez compris que le corollaire d’une vie d’assuré obligatoire , c’est l’interdit.
        les français ont choisi l’assurance pour tout , risque zero.
        resultat ils vivent dans un monde ou ce sont les assurances(publiques /privées) qui décident pour eux tout leurs comportements(par lobbying sur les députés t le GVT).. avec une raison toute trouvée, leur santé..et celle de leurs enfants..

        Ce n’st pas tant la vie de nos concitoyen qui les intéresse mais leurs profits ou déficits..
        De la a déclarer tel ou tel aliment comme un « péché » permettant d justifier qu’on le taxe au nom de la communauté …il n’y a qu’un pas , il suffit juste d’observer .. vous ne pouvez plus rouler?(essence, autoroutes, pollution, amendes) est ce que vous payez moins cher votre assurance?
        voila vous avez compris le principe

  • La connerie n’a pas de frontière. De quel droit certains lobbys veulent priver les autres de certains droits ? Ces agissements liberticides ont le trait bien marqué de la dictature..

  • Toujours la même chose: que ce soit pour le 80 km/h, les taxes sur le sucre, bientôt sur le sel et quantité d’autres, une minorité agissante décrète qu’elle détient LA VERITE et qu’elle doit nous l’imposer.
    C’est d’ailleurs un écolo qui disait doctement, il y a peu: « l’ennemi de l’écologie, c’est la démocratie ». On va directement vers une dictature douce; douce peut être, mais dictature à coup sûr.
    Quant à nous annoncer 220 000 morts par an à cause de la viande, à ce rythme là, il ne va plus bientôt rester grand monde dans notre pays.

  • Une ligne de plus au catalogue des taxes. Mais pas de soucis pour les « pauvres » : ils auront une subvention grâce à un « chèque bidoche ». Il va falloir qu’ils se munissent d’un gros portefeuille pour y ranger tous les chèques cadeaux offerts par nos politicards démagos. A pleurer.

  • Pour le Poisson, on fait quoi ?

  • En Bretagne, l’élevage, l’alimentation du bétail, l’industrie de la viande, sans compter les indirects, c’est 100 000 emplois….!

  • taxer la connerie rapporterait plus !

  • Doit-on rappeler qu’en démocratie, c’est le peuple qui indique au gouvernement ce qu’il doit faire et non l’inverse? Il est vrai que ce peuple est si manipulable par le tandem médias-ONG….
    Lire à ce sujet « la super-classe mondiale contre les peuples ». Il faut resituer toutes ces mesures taxatoires et vexatoires, culpabilisatrices et malthusiennes dans un cadre plus global.

  • On ne pourra plus manger de ragoût longuement cuit parce que trop néfaste ❓
    Quel délire, on va se retourner sur les sucres moins chers, mais là, une étude viendra prouver l’augmentation du nombre de cancers, ce qui sera tinsupportable.

    Ils nous planterons de nouvelles taxes sur les betteraves et autres, et finiront bien par récolter une révolte.

  • Plus de viande, plus de bétail.
    Plus de caca de bétail, plus d’engrais bio…
    Et n’espérez pas retrouver les derniers des cochons et poulets dans les zoos, puisque ces derniers seront interdits pour le bien-être animal.
    Comme ça vous ne pourrez plus comparer si le pilon de poulet en tofu aura vraiment, comme écrit sur le suremballage, le gout du poulet…

  • votez « les verts! » puisque c’est bon pour la planete..
    Vous aurez les moyens de vous exprimer aux européennes, ou on les éjecte , ou ils seront le nouveau support du socialisme converti de marx vers la nouvelle doxa socialiste apposer des taxes avec
    une bonne raison..la planete
    d’autant que les abattoirs prélèvent DÉJÀ des taxes; les transports la distribution etc..
    vous voulez connaitre le niveau? chez l’éleveur un agneau vaut 5~€ le kilo, tué , découpé (hors circuit légal)..

    combien vous le payez vous? ha!ha! vous croyez qu’a la campagne on paye toutes ces conneries?

  • On peut bien entendu taxer la viande. On taxe déjà l’humain à outrance, il faut donc bien s’attaquer à l’air, l’eau, la viande, etc..
    Nous pourrions y trouver la justification si nous prenions le problème au sens global. Les banques centrales impriment du faux billet, les etats lavent leurs dettes, certains riches en profitent. Il faut donc trouver un équilibre dans la destruction. En prenant encore plus de recul j’ai l’impression que c’est un besoin humain. Le déséquilibre, la destruction.
    En gros je dirais (conditionnel) que nos élus répondent à notre besoin. Et il faut dire que le fRançais est particulièrement un bon pigeon.

  • Que les végétariens et autres végans ne se fassent pas trop d’illusions .Malgré le matraquage des taxes les caisses restent désespérément vides , le chômage stagne , la dette augmente ….et Bruxelles grogne . Mauvais pour les ambitions de Macron . Alors , après la viande le poisson semble tout indiqué . Et ensuite ?

  • Un problème inventé = une taxe.
    Telle semble être la devise de ces jean-foutres.

  • Après les vieux qui sont taxés au-delà du raisonnable parce qu’ils coûtent cher, voilà les malheureux bovins, porcs et volailles montrés du doigt à cause d’illuminés qui se prennent pour des herbivores et veulent faire la loi! Mais qui va stopper leur délire?


  • Dix minutes de plaisir pour les yeux et pour saliver

  • Avec l’argument « c’est pour que viviez plus longtemps afin de payer vos impôts plus longtemps », on a du mal à contrer. Bien sûr, s’il s’était agi simplement de diminuer les pets des vaches et les bulles des poissons rouges, on aurait pu rallier le lobby des maîtres d’animaux domestiques, mais là…

  • Z’enfants, il est temps de se reprendre sinon c’est la route de la servitude en direction de la connerie universelle.!!!

  • Je n’y avais pas pensé, mais excellente l’idée d’agiter le drapeau rouge du cancer pour justifier la taxe (une nouvelle) sur la viande. Stigmatisons et culpabilisons encore plus la population sous des prétextes fallacieux. Les familles à revenus modestes s’abstiendront de viande ou achèteront encore plus ces saloperies d’ersatz employés dans les plats préparés ou en reconstituants de viande vendus dans les grandes surfaces qui ne peuvent proposer, pour des prix si bas, que des cochonneries. Ainsi le cancer disparaîtra…
    Si la connerie déclenchait le cancer il serait foudroyant chez tous ces crétins pseudo scientifiques qui nous abreuvent de leur discours les uns plus idiots que les autres, et il y aurait belle lurette qu’on ne parlerait plus d’eux.
    Quant aux répercussions économiques… il vaut mieux ne pas les aborder, elles seraient catastrophiques ! Mais nos politicards trouveraient, à coup sûr, de nouvelles taxes pour tout « redresser » !

  • On n’arrive même pas à démontrer concrètement l’impact de la viande rouge sur la santé (impact négatif, tout comme positif) qu’ils ont réussi à évaluer les couts sur l’assurance santé ? ?

    On devrait aussi instaurer une taxe pour ceux qui décident de ne pas s’euthanasier à 64 ans, vu l’explosion en soins de santé à partir de cet age…
    Instaurer une taxe santé pour les conducteurs de voiture, pour les BBQ, pour ceux qui ont des feux ouverts, pour ceux qui utilisent de l’électricité, des escaliers, sortent de chez eux, ne font pas de jogging, ne mangent pas 5 fruits et légumes…

    Sinon, il est toujours intéressant et pénible de constater que l’apparition et la croissance de mouvement idéologiques sont toujours suivis par une multitude « d’études scientifiques »…

    • C’est comme pour le glyphosate, décrété possible cancérogène, alors que 2 études épidémiologiques, une en France, l’autre aux USA, ont constaté moins de cancers chez les paysans que chez les autres!
      Pour la viande c’est pareil. Un scientifique militant pour le végétarisme vous pondra une étude orientée, comme la fait Seralini!
      Steve Jobs étaient végan mais il est mort d’un cancer à 58 ans, dénonçant leur co…ie !

    • « ne mangent pas 5 fruits et légumes… » : 2 pois chiches et 3 myrtilles, c’est bon ❓ Ou 3 pois chiches et 2 cerises ❓

  • Les taxes comportementales représentent une remise en cause fondamentale de la démocratie, une atteinte majeure à la liberté. Elles sont d’autant plus criminelles lorsqu’elles sont fondées sur une escroquerie, en l’occurrence l’escroquerie écologiste du réchauffement climatique anthropique.

    Les taxes comportementales sont des atteintes à la souveraineté de la population. En effet, quelle est la valeur d’un vote lorsque les comportements sont dictés, orientés, façonnés par l’Etat obèse ? Quelle est la valeur d’une élection quand les élus ne sont plus des représentants du peuple mais des directeurs de conscience de pacotille, pseudo-moralisateurs avides de pouvoir ? Que vaut la loi quand un législateur déclare que la loi est son arme (une élue LREM récemment), sous-entendu une arme pour agresser la population et lui imposer sa petite volonté par abus de la force ? Comment respecter un Etat qui se donne pour objectif officiel d’abaisser la population au rang de troupeau docile au lieu de participer à élever les individus vers l’autonomie et la liberté ?

    Pire, les taxes comportementales sont irresponsables et provoquent une pauvreté ou une mortalité injustifiable. Leurs promoteurs sont en effet incapables d’en mesurer les conséquences néfastes à long terme, leurs effets indésirables imprévisibles. L’exemple le plus édifiant de cette irresponsabilité de long terme est celui des taxes sur les carburants dont on voit les conséquences aujourd’hui. Cet exemple devrait conduire à interdire définitivement les taxes comportementales.

    Les taxes comportementales sont l’outil des dictatures. Elles sont inadmissibles dans une démocratie car elles n’ont aucun objet acceptable. L’impôt doit servir exclusivement à financer la force publique. Tout autre objectif est contraire à la Constitution.

    • A Cavaignac. Dans l’ensemble je suis d’accord avec vous.
      Mais votre phrase « Les taxes comportementales ….sont inadmissibles dans une démocratie  » me fait sourire, car nous ne sommes plus, depuis longtemps, « une démocratie » ! Je ne mentionnerai que 4 exemples.
      1°. Depuis 2005 où les politicards ont bidouillé les textes pour contourner les 54% du référendum s’exprimant contre la Constitution Européenne, la démocratie a cessé d’exister en France.
      2°. En 2015, lors du changement des régions, la France avait signé la Charte Européenne stipulant (article 5) que le changement des régions devait se faire par référendum. A-t-il été fait ? Malgré les nombreux recours déposés auprès du Conseil d’Etat (les approuvant légalement), et la condamnation du Conseil de l’Europe*, Hollande et sa clique (le futur « jupiter »compris) en ont fait fi, pour n’en faire que selon leur bon vouloir !
      3°. Suite au Brexit voté en 2016, on pouvait entendre sur les ondes françaises, les journalistes poser la question du « comment peut-on contourner ce résultat » !!!! belle mentalité et respect démocratique à l’identique de leur maître et sponsor.
      4°. Il suffit de se rappeler le matraquage publicitaire des politiques sur « l’intelligence exceptionnelle » du « pensez printemps » et toute la force médiatiques mise en place par eux, pendant un an, pour nous l’imposer « démocratiquement »… pouvoir et médias de concert formant le magnifique duo de la dictature.
      Et vous prétendez que la France est une démocratie ????

      *Le Conseil de l’Europe fustige la fusion des régions en France – jeudi 24 mars 2016
      Par 143 voix pour, 2 contre et 7 abstentions, le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe a dernièrement adopté à Strasbourg un rapport critique sur la démocratie locale et régionale en France.
      Pour le rapporteur néerlandais Jos Wienen et sa collègue autrichienne Gudrun Mosler-Törnström, en fusionnant plusieurs régions sans consultation ni concertation, la France a violé la Charte européenne de l’autonomie locale, un traité international contraignant ratifié par Paris en 2007 qui vise à garantir les droits des collectivités locales et de leurs élus. L’Article 5 de ladite Charte, intitulé « Protection des limites territoriales des collectivités locales », est on ne peut plus clair : « Pour toute modification des limites territoriales locales, les collectivités locales concernées doivent être consultées préalablement, éventuellement par voie de référendum là où la loi le permet ». Pour les rapporteurs européens, il s’agit « d’un élément fondamental de la vie démocratique et d’une bonne gouvernance ». La fusion des régions est par conséquent illégale par rapport à la Charte puisqu’un traité international est de fait supérieur aux lois nationales.

      • Vous avez raison. Il me semble, pour ma part, que le mot « démocratie » a connu un glissement de sens en France, un sens différent de celui qui m’était familier.

  • taxes, taxes , taxes …. ce gvt n’ entend que ce mot là …. comme dit duglimbule , taxons la connerie et la bêtise de nos élus ! en 1 an, la dette de la france sera remboursée … et la plupart de nos élus paieront un max , tant leur bêtise est incommensurable !

  • une dizaine d’années pas plus, pour que le mouvement vegan fasse pchitt !

  • A tous les « végofachos  » qui s’en prennent aus commerces de viande sans réaction ferme de nos élus et sans condamnation à la mesure de leurs actions, il faudrait proposer des alternatives à la consommation de viande ! mais je vois déjà le « menu » et ça me donne l’envie de gerber ! des pois chices, lentilles, salades tous les jours, franchement ! avez-vous « dégusté » du fromage de de soja ? c’est dégueu !

    • Le régime est dégueulasse et c’est pour cette raison qu’ils deviennent méchants et hargneux envers autrui.

      • A MMC et Cavaignac.
        J’abonde dans votre sens. Merci ; j’ai « dégusté » une bouchée de « fromage » au soja, ce fut tellement « succulent » que je ne recommencerai JAMAIS. Appeler ça « fromage » c’est insulter le savoir faire de nos fromagers.
        Ces mouvements écolo-véga et Cie commencent sérieusement à m’échauffer ; leur totalitarisme est révoltant et insupportable ! Qu’ils bouffent leurs saloperies si c’est leur choix, mais qu’ils nous foutent la paix et ne nous les imposent pas. Si je veux manger du foie gras ou un poulet de Bresse cela ne regarde que MOI ! Leur diktat est absolument intolérable et inadmissible et engendre la haine à leur égard.
        Ras le bol de toutes ces tyrannies

      • A Cavaignac et MMC.
        J’abonde dans votre sens. Merci ; j’ai « dégusté » une bouchée de « fromage » au soja, ce fut tellement « succulent » que je ne recommencerai JAMAIS. Appeler ça « fromage » c’est insulter le savoir faire de nos fromagers.
        Ces mouvements écolo-véga et Cie commencent sérieusement à m’échauffer ; leur totalitarisme est insupportable et révoltant ! Qu’ils bouffent leurs saloperies si c’est leur choix, mais qu’ils nous foutent la paix et ne nous les imposent pas. Si je veux manger du foie gras ou un poulet de Bresse cela ne regarde que MOI ! Leur diktat est absolument intolérable et inadmissible et engendre la haine à leur égard.
        Ras le bol de toutes ces tyrannies !

      • A force d’avoir la mêle en chiasse…

    • @MMC

      Vous oubliez les insectes qu’il sera difficile d’étourdir avant le passage au mixeur !

  • de toute façon tout ce qui est production de masse tue le produit,regardez les poulets , le saumon , le foie gras ,etc…

    il conviendra donc d faire des produits d’une extreme qualité chers et réservés a ceux qui peuvent la paye ou est il Ecrit que le peuple doive manger du foie gras?

    • excusez les fautes je tape vite et mon clavier est pourri, mais je ne le change pas pour préserver l’environnement, j’ai aussi banni le papier toilette , je n’utilise que des bulletins de vote recyclés

  • J’ai été effaré l’autre jour de voir à la télé un reportage montrant des vegan faire la promotion de leur secte dans une classe de primaires à Paris. Il ont été sollicités et autorisé à répandre leurs idées à la demande d’une institutrice écolo et élue ds le 20eme arondissement… Un pur scandale !

    • A ahd289 … ainsi sont contaminés les enfants par les socialo-écolo-marxistes ! Cette caste nauséabonde est à anéantir, « pulvérisée, éparpillée façon puzzle » comme dirait Michel Audiard.
      Absolument scandaleux et traumatisant pour ces gosses. Cette pouffiasse écolo devrait être virée !

  • avec ce que nous laisse nos hommes politiques du gouvernement, on ne risque pas de faire overdose de viande car il faut déjà pouvoir se la payer, tout le monde ne déjeune pas à la fameuse coure

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Être végétarien rendait plus sensible aux maladies
0
Sauvegarder cet article

Par Pierre Gosselin.

Ce n’est un secret pour personne : la plupart des végétariens sont souvent des écologistes radicaux et des alarmistes du climat particulièrement hystériques. Il est possible que l’université de Graz en Autriche ait découvert une raison à cela : leur régime alimentaire malsain.

Une nouvelle étude de l’université de Graz conclut que les végétariens sont plus souvent malades et ont une qualité de vie moindre que celle des personnes mangeant de la viande. Selon le communiqué de la presse allemande, les végétarie... Poursuivre la lecture

Par Constance Péruchot.

Le géant de l’industrie agroalimentaire Cargill a annoncé la commercialisation d’un masque développé par l’entreprise Zelp Ltd. qui permettrait de capturer le méthane émis par les reflux gastriques des vaches. En un mot, un masque contre les rots de vaches. Cela semble absurde, et il vaut mieux en rire jaune, parce que cette invention n’est qu’une fausse bonne idée pour régler un problème majeur de notre époque.

La nourriture est actuellement responsable d’un quart des émissions de CO2 au niveau global. L... Poursuivre la lecture

Par Philbert Carbon. Un article de l'Iref-Europe

Toujours avide de taxer et de réglementer afin de restreindre la concurrence entre les États membres et dicter aux citoyens la bonne conduite, la Commission européenne a dans ses tiroirs quelques projets – portant sur l’alcool, l’alimentation et la cigarette[1. Cet article doit beaucoup à Christopher Snowdon de l’Institute of Economic Affairs (IEA) et à sa note « Over-reach : the EU’s lifestyle regulation plans ».] – dangereux pour nos libertés.

Réduire la consommation d’alcool

B... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles