Le réchauffisme : un mal qui répand la terreur traverse la Manche

L’Irlande vient de voter « l’urgence climatique », dans la foulée du Royaume-Uni. Verrons-nous bientôt naître des tribunaux dédiés à la question du climat ? OPINION

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le réchauffisme : un mal qui répand la terreur traverse la Manche

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 19 mai 2019
- A +

Par Max Falque.

Je pensais que l’Irlande ne suivrait pas le Royaume-Uni. Ils ne sont d’accord sur rien mais voilà que ces deux nations, auxquelles se joignent l’Écosse et le Pays de Galles, déclarent à 10 jours d’intervalle « l’urgence climatique » car, selon le ministre irlandais de l’Action climatique (sic !) « La situation se détériore très rapidement sauf à agir très vite car la fenêtre d’opportunité pour agir est sur le point de se fermer »

Pour faire bonne mesure, l’Irlande a ajouté aux urgences celle de la biodiversité et ainsi armée d’un fusil à deux coups entend conduire le sauvetage de la planète.

L’urgence : pour quoi ?

On notera que changement climatique et biodiversité sont des mots-valises suffisamment imprécis pour justifier les luttes contre des moulins à vent dont celui des émissions de Co2… qui fait suite à la disparition de la couche d’ozone, l’acidification des forêts, la disparition des ours polaires, les migrations humaines, la sécheresse, les inondations, la montée du niveau des mers… Un vrai couteau suisse pour faire peur !

L’approbation enthousiaste de Greta Thunberg, ridicule adolescente (qualifiée par le quotidien Le Canard enchaîné « d’autiste dramatique, idole de Davos et même tête de gondole ») n’est pas un gage de politique raisonnable car il est difficile de faire plus bête pour promouvoir une idéologie ! On peut espérer que la folie du réchauffisme aura du mal à s’en remettre.

L’ignorance coupable de l’histoire du climat permet de faire croire aux populations soumises à un bombardement médiatique, sans précédent en temps de paix, que le climat actuel tempéré est stable et éternel alors que l’humanité a toujours été confrontée à une alternance de périodes glaciaires tempérées et chaudes indépendantes de la concentration en CO2.

Ainsi la Manche recouverte de glace permettait à nos très lointains ancêtres de rejoindre à pied nos deux pays, tandis que les plages de la côte d’Azur étaient à plus de 100 mètres en dessous du niveau actuel de la Méditerranée. De même, avant le refroidissement du Petit Âge glaciaire du XIVe au XIXe siècle, nos aïeux cultivaient la vigne dans la région de Cambridge.

Comment transformer une théorie en vérité

L’idée de limiter les émissions de CO2 pour maîtriser un réchauffement modeste appartient aux grandes erreurs « officielles » qui ont jalonné l’histoire de la science. La théorie du CO2 anthropique semble relever de la même passion à susciter la peur pour asseoir un nouveau pouvoir. Or, le CO2 est le responsable du remarquable verdissement de la planète depuis plus d’un siècle.

Il est étonnant que la BBC, un des médias les plus réputés au monde, se soit vu interdire en septembre 2018 par le pouvoir politique d’inviter toute personnalité mettant en doute la responsabilité du CO2 et la modestie du réchauffement.

Cette injonction totalitaire vient d’ailleurs d’être reprise par une bécassine réchauffiste qui propose sans état d’âme que le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel exige des médias français la même censure. Orwell… au secours !

Il est vrai qu’en 2015 le gouvernement avait donné l’exemple en exigeant la tête de Philippe Verdier, journaliste à la télévision publique ayant mis en doute l’utilité de la COP 21 !

Après la censure, les tribunaux ?

L’idée de tribunaux de justice climatique proposée par une ancienne ministre de l’Environnement et reprise tout récemment par un tribun extrémiste est également inquiétante. Orwell… au secours !

La pensée unique politiquement correcte diffusée par les médias répond à une logique bien analysée par Jean de Kervasdoué dans son excellent ouvrage Ils pensent que la nature est bonne (2016) :

Il n’y a pas d’autres domaines que l’écologie où les préoccupations les plus justifiées voisinent avec les plus évidentes bêtises, où la confusion des concepts est aussi manifeste, où les croyances l’emportent sur la raison, ou la pression sociale est aussi sirupeuse que violente, ou l’idéologie prend le masque de la vérité, où les intérêts se cachent sous la bannière de la générosité, où les informations sont partielles, partiales et souvent truquées. Cette bouillie de faux concepts, de grands sentiments et d’intérêts camouflés conduit les hommes les plus respectables à proférer doctement les plus évidentes contrevérités… et, surtout, à prendre les plus incontestables bienfaits de la science pour le plus grand des dangers. Pourquoi ce fossé entre la réalité et sa perception ?

En fait, il s’agit d’un combat idéologique affirmant que la Nature est innocente et bonne et que l’Humanité est mauvaise. Cette passion pour contraindre les Hommes à la pauvreté via une inévitable dictature n’est pas innocente : elle correspond au catastrophisme annoncé imprudemment à court terme et rebaptisé collapsologie.

Pourtant la société civile est prête à entendre un autre discours, même en France où le déclenchement de la révolte des Gilets jaunes peut être interprété comme le refus d’une fiscalité écologique inutile et inique.

L’alarmisme transforme les problèmes en urgence. Face à l’urgence nous nous préparons à obéir aux ordres et à suivre les dirigeants. Les partisans d’une politique centralisée et de contrôle social considère l’urgence comme utile. Ceci explique que l’on sonne si souvent l’alarme et qu’elle est rapidement remplacée. — Roger Scruton in Green Philosophy, 2012.

L’extraordinaire et indécente propagande pour la thèse du réchauffement climatique d’origine anthropique est probablement le chant du cygne de toutes les institutions qui, de bonne ou mauvaise foi, ont fait prospérer un fonds de commerce publiquement et médiatiquement illimité.

Il est temps d’ouvrir le dialogue pour réintroduire la science au service de l’Homme plus que de la planète.

Voir les commentaires (66)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (66)
  • Max Falque a compris que la particularité du dérèglement climatique actuel concerne la variation des températures, alors qu’il s’agit de son rythme. Si quelqu’un a des dessins ou des mots pas trop compliqués pour essayer de lui expliquer…

    • donc vous connaissez le rythme des variations de températures futures?

    • C’est quoi le dérèglement ? c’est dans quel sens ?
      Réchauffement ? Refroidissement ? Les deux ?
      Et puis, pendant qu’on y est, où peut-on lire le règlement ?

    • La période froide du Dryas Récent il y a environ 11000 ans dont la fin marque l entrée dans l’ holocène s’ est terminée par un réchauffement de 10+/- 4 degrés c° en quelques décennies voire en quelques années selon certains chercheurs ( voir Wikipédia) Si on prend cette valeur moyenne de sur quarante ans on a un réchauffement plus de dix fois plus rapide que l’ actuelle. Si le journalisme avait existé alors, après des millénaires de « stabilité » glaciaire on imagine les articles de l’ époque, remontée folle des températures ,du niveau marin, jusqu’ à 6 cm/an aux périodes les plus rapides, la remontée des eaux de 120 m ayant noyé des centaines de milliers de km2 de terres émergée… les paysages actuels que nous aimons tant sont le résultat de ce qu’ on aurait présenté à juste titre comme une catastrophe d’ ampleur biblique…

    • Avant d’asséner des stupidités pontifiantes au pauvre peuple, essayez de trouver sur le net un article (pas trop compliqué) sur les paramètres de Milankovic. Cela peut vous apprendre quelques vérités sur les climats de la Terre et leurs rythmes…

    • Une montée des mers de 200 m en 10000 ans, cela fait 2 mm par an. C’estrophorrible…
      Même Alexandrie l’antique à été submergée.
      Ils étaient vraiment fous ces romains…

      • va peut-être falloir réviser les maths avant de s’attaquer à la climatologie hein… 2mm X 10.000 = 20.000 mm = 20 mètres. ahem ahem…

        • MichelC a fait une erreur, certes.
          Si on rectifie, cela fait une augmentation du niveau des mers de 2 cm/an en moyenne au début de l’Holocène.
          Et on en est à combien avec notre « catastrophique » réchauffement « anthropique »? 1-2 mm/an?
          Comme le dit MichelC, c’estroporrible!!

    • Vous connaissez donc le règlement climatique ferme et définitif.

    • Exactement
      C’est une des techniques de manipulation utilisées par les climato négationnistes et l’industrie pétrolière

      • Dire qu’il y a eu d’autres périodes de réchauffement (optimum holocène, optimum romain, optimum médiéval) depuis 10000-20000 ans est de la manipulation?

        Par contre, affirmer sans cesse que l’augmentation récente est inédite par sa rapidité et son importance alors qu’une simple consultation de l’historique des variations de température antérieures montre le contraire, ce n’est, bieen sûûr, pas de la manipulation puisque c’est pour sauver Gaïa!
        Vous jouez sur du velour car vos interlocuteurs habituels ne vont jamais vérifier vos dires.

        Vous trouverez des exemples de ces courbes (avec leurs sources) sur ce site (mais il y en a d’autres).
        http://co2climate.e-monsite.com/pages/variations-de-la-temperature-moyenne-de-la-terre-au-cours-des-millenaires.html

        Votre argumentation est néanmoins positive: elle montre que vous n’avez plus bcp d’argument à opposer à l’accumulation de données qui démontre l’imposture de l’origine « anthropique » du réchauffement récent. 🙂

  • Un ministre du climat ,ca ressemble a un ministre du culte, un moyen de reconcillier les catholiques et les protestants autour d’un irish coffee sans coffee ?

  • bon….ils’agit bien de mettre à bas les libertés sinon si tout le monde veut lutter contre les fossiles, c’est très facile.

  • Plus de trente millions de morts dus à la sécheresse !!!! Il y a bien urgence !!!! Ah, non, c’était au xix° siècle, avec une population de la terre cinq fois moins élevée – imaginez ce qui se dirait si cela arrivait en 2019. https://www.science-et-vie.com/nature-et-enviro/30-millions-de-morts-entre-1876-et-1878-la-catastrophe-climatique-oubliee-48665 Et si on annonçait que la Loire, le Rhin, la Seine et le Danube étaient à sec ? Ah non, ce n’est pas en 2019, c’était en 1303. Mais l’annoncer provoquerait maintenant une panique bien plus grande, et tout aussi irrationnelle, que la terreur de l’an 1000

    • Et cette panique serait normale a cause du nombre de personnes en cause..sans parler de l’arret de la plus part des centrales nucleaires.
      Mais nous sommes en 2019 , ,ces fleaux n’arriveront pas avant l’eruption imminente d’un supervolcan , tres en retard avec la fin du monde prevu par les incas….

    • il me semble avoir « vu » un aspect de ça au travers de récits d’explorateur dans l’est africain..

  • Les élucubrations réchauffistes sont un outil de manipulation pour imposer un pouvoir fort, ou la contradiction est interdite , et ou une économie artificielle suce le citoyen. Cela fait des décennies que j’ai compris l’intérêt des petites éoliennes et des panneaux solaires ici ou la. mais vouloir transformer de champs de blé en champs de panneaux solaires sous lesquels il n’y a guère que le glyphosate qui permette l’entretien, faut m’expliquer. Cela dit si le glyphosate est si cancérigène comment se fait-il que les écolos ne meurent pas plus ! ?

    • Esprit critique
      Vous devriez dire aux glaciers de ne pas écouter les élucubrations réchauffistes et d’arrêter de fondre.

      • et alors, ça vous pose un problème que les glaciers fondent?
        ce ne sera pas la première fois, ni la dernière. Il y a 2000 ans, je ne crois pas que c’étaient les hommes qui étaient à blamer pour la fonte des glaciers!
        Faites un pei d’histoire, et vous verrez que ce sont les périodes « chaudes » qui sont les plus propices à la prospéritéde l’humanité.

        • Oui comme l’été 2003 : une période chaude propice à la prospérité

          • Et en effet ça pose un problème si les glaciers fondent, au rythme actuel parce que si ce rythme se poursuit beaucoup risquent de disparaître et ainsi assécher les rivières qui y prennent leur source.

            • Tiens donc! Toutes les rivières naissent d’un glacier?? En montagne, les cours d’eau sont tous issus d’un glacier?
              Vous n’êtes sans doute jamais déjà allé en montagne pour sortir des trucs pareils.

  • Réchauffement climatique ? Ce n’est plus à la mode ! 😆
    Faudra-t-il dire :
    “global heating” is favoured over “global warming”
    que l’on peut traduire par :
    « chauffage global » est préféré à « réchauffement global »
    https://www.theguardian.com/environment/2019/may/17/why-the-guardian-is-changing-the-language-it-uses-about-the-environment

  • L’auteur feint d’ignorer la différence entre les cycles glaciaires et le réchauffement actuel: la prochaine ère glaciaire devrait débuter dans plusieurs dizaines de milliers d’années, alors que l’enjeu du réchauffement climatique actuel concerne les prochaines dizaines d’années.
    Enfin les médias, le GIEC, etc. ne fait pas croire aux populations que le climat devrait être stable et éternel, c’est un fantasme complotiste.

    • « Enfin les médias, le GIEC, etc. ne fait pas croire aux populations que le climat devrait être stable et éternel, c’est un fantasme complotiste. »
      Si le climat n’est pas stable, pourquoi parlent-ils sans arrêt de « dérèglement climatique »?

      • « Dérèglement » par rapport à ses cycles naturels, tout simplement.

        • les cycles? quels cycles? si c’était des cycles disons de périodicité donnée ça se saurait.

        • Connerie! Il n’y a JAMAIS eu de cycles naturels. Apprenez l’histoire du climat au lieu de déblatérer des stupidités de ce genre!

      • BGJBL. si bien sûr, ils le font croire que c’était stable géologiquement avant. il n’y a pas longtemps un ponte du giec (un français apparemment) a déclaré devant la caméra que l’objectif était de retrouver un climat stable. C’est la science foulée au pied pour des atteindre ses objectifs à tous prix. Et puis même sans les prendre en flagrant délit de « avant c’était stable » il leur suffit de tourner une majorité de phrases pour laisser penser que c’était stable avant. pex,dans le 5 ème rapport du giec en 2014, une des conclusions donne ceci : le réchauffement du système climatique est sans équivoque .. bcp de changements sans précédents observés depuis 1950 .. le niveau des mers s’est élevé .. » .. hallucinant.

        bref c’est clairement une secte géologique créationniste.

        • tiens, en parlant de négationnisme des évolutions du climat géologique, dernièrement j’ai assisté à la séance sur le changement climatique à Nausicaà, j’y ai entendu la phrase typique d’une vraie propagande  » alors que depuis toujours l’homme a vécu en harmonie avec les mers, actuellement le réchauffement ..enzovoort). wtf.

          c’est incroyable, comment se fait-il que nous soyons cernés par une mauvaise fois aussi artificielle, que les géologues ne se lèvent pas d’un seul homme pour défendre leur science, enfin au moins tous ceux qui n’arrivent pas à faire de l’argent avec les mensonges à la mode.

    • Encore l’argument du complot. Je vous ai expliqué que cela vous desservait. En plus de vous ridiculiser.

      • C’est pourtant bien une vision complotiste que de penser que toutes les institutions, les scientifiques, les médias, les politiques, les élites etc. propagent sciemment un mensonge aux peuples afin d’imposer un Etat totalitaire, et ce malgré toutes les preuves scientifiques.

        • « et ce malgré toutes les preuves scientifiques. »
          Un modèle n’est pas une preuve. Et ce d’autant moins que qu’il ne colle pas avec l’expérimentation càd avec le recueil des données bruts années après années.

        • Non ce n’est pas un complot, c’est juste une convergence d’intérêt entre les scientifiques en mal de budget, les média cherchant des papiers alarmant la ménagère de – de 50 ans et les politiques qui trouvent un prétexte pour de nouvelle taxe.
          Le RCA est réel, mais modéré (1.5° à 2°) avec des effets largement positifs.
          L’humanité modifie son environnement à son profit, comme il a tjs fait. Les écolo préfèrent une foret vierge inexploitée à un champ qui nourrit la population. J’ai choisi l’homme.

        • Il n’y a AUCUNE preuve scientifique. C’est une théorie qui n’est pas validée. Depuis 1850 la température a augmentée de 0,7° après avoir chuté de 1° durant le Petit âge glaciaire. Quand on n’y connaît rien on évite de la ramener!

    • @BGJBL
      Et au printemps vous accusez les humains de provoquer le réchauffement? Vous oubliez un petit détail: le refroidissement du Petit âge glaciaire de 1350 à 1850. Et après un refroidissement la température augmente. Cela fait des centaines de millions d’années que le climat refroidit puis se réchauffe. Il n’a jamais été stable, au Crétacé il faisait 10+ de plus que de nos jours!

      • On est bien d’accord, c’est ce que je disais: les températures varient selon des cycles naturels, il a déjà fait beaucoup plus chaud et beaucoup plus froid selon des cycles plus ou moins longs. Par contre ces cycles n’expliquent pas le réchauffement exceptionnellement rapide depuis 1850. Et oui +0,8°C en 150 ans c’est rapide, on n’a pas de trace d’une telle augmentation en si peu de temps.
        Après on peut se convaincre d’avoir raison contre la communauté scientifique en méprisant systématiquement leurs arguments et en adhérant à toutes les thèses pseudo-scientifiques qui les contredisent, c’est un choix.

  • Excellent, merci. Bien dit et visant juste. Précis, concis et efficace.

  • ils sont sans doute terrifiés par la montées des eaux, alors que c’est précisément notre période géologique actuelle qui a créé la manche et une partie de la mer du nord et qui n’a jamais autorisé les niveaux marins à faire autre chose qu’à grignoter les littoraux.

  • J’apprends que le Canard est un quotidien… Je ne m’en étais pas aperçu !

  • « Il est étonnant que la BBC, un des médias les plus réputés au monde, se soit vu interdire en septembre 2018 par le pouvoir politique d’inviter toute personnalité mettant en doute la responsabilité du CO2 et la modestie du réchauffement. »
    Non, ce n’est pas étonnant: tous les médias occidentaux ou presque, sont au service de l’utopie mondialiste qui avance via le RCA, mais aussi l’immigration planifiée, le droit des minorités etc… bref tous les sujets interdits de débat.

  • Une lueur d’espoir dans ce monde de brutes vertes : le vote des Australiens, hier. La campagne « climatique » a tourné à la confusion du Labor Party qui a perdu une élection imperdable !
    http://joannenova.com.au/2019/05/it-was-a-climate-election-and-the-skeptics-won-australia-2019/
    On pourra toujours demander l’asile politique, là-bas !

    • Oui, c’était assez rafraichissant.

    • oui..parce que m^me si les gens acceptent les speculation relatives au rca..disent qu’il faut faire un truc..quand il s’agit de payer…

    • La plupart des Australiens, face à un environnement pas toujours accueillant, savent bien qu’ils ne peuvent compter que sur leur travail pour assurer leur présent et leur avenir.

      J’ai dit la plupart, car le boulet n’est pas passé loin, a croire que malgré le fait qu’ils vivent sur une île-continent au climat chaotique, nombreux sont ceux qui pensent qu’une bonne danse de la pluie met fin aux sécheresses.

      Sauf que ces danseurs là marchent sur les pieds des autres…

    • C’est bien la preuve que la gauche mondiale s’est emparé de cette escroquerie dans le but de gagner les élections, pensant que c’était un sujet porteur!

  • Quand on voit l’écart croissant entre les prédictions de tous les modèles gieceux et les températures mesurées, on se dit qu’un jour ou l’autre une des plus grandes supercheries de l’histoire va enfin crever et la raison reprendre le dessus.

    • La raison et les écolos c’est incompatible, comme toute religion c’est irrationnel.

      • Je le répète: dans les années 70 les memes nous vendait le refroidissement climatique(New York mourant sous la glace) avec les coupables identiques .

  • Pourrait on savoir comment est financé le « International Center for Research on Environmental Issues » dont se prévaut l’auteur de cet article ?

    • Bonne tactique.
      Quand on a rien à répondre aux arguments avancés, il faut attaquer leur auteur. Le classique du militant…

      • Quels arguments ?
        Je ne lis qu’agressivité et affirmations gratuites dans l’article

        • Les seuls militants de ce forum ce sont les climato négationnistes

          • Bonjour MD
            Je ne suis pas agressif, ni militant. Par contre étiqueter le forum de climato négationnistes est pas tres malin.
            On est habitué :).

          • C’est ce que je disais, vous êtes à court d’argument donc vous essayez de dénigrer vos contradicteurs.
            La majorité des réchauffistes conscientisés de passage sur ce site finissent par utiliser cette méthode…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jon Miltimore.

Le jour de la Terre, Wynn Alan Bruce, un écologiste et photographe du Colorado âgé de 50 ans s'est immolé devant la Cour suprême des États-Unis.

À la suite de sa mort, ses amis ont déclaré qu'il s'inquiétait du changement climatique. Kritee Kanko, la scientifique en chef de l'Environmental Defense Fund a déclaré :

« Ce gars était mon ami. Ce n'était pas un acte de suicide. C'est un acte de compassion profondément intrépide pour attirer l'attention sur la crise climatique. »

T... Poursuivre la lecture

Alors que les crises s’enchaînent, le GIEC a dévoilé le 28 février dernier le second volet de son sixième rapport sur l’état du climat.

Ironie de l’actualité : ce document est publié seulement quelques jours après le début du conflit russo-ukrainien, ou du moins de sa partie la plus médiatisée puisque les deux pays sont en conflit depuis bientôt 8 ans.

Qu'il s'agisse du conflit ukrainien, des élections présidentielles ou du retour du covid, à l’hiver qui s’abat sur la France s’ajoutent de vieilles ficelles, celles qui viennent t... Poursuivre la lecture

Par Emilio Raimondo.

Les opposants au nucléaire avancent souvent les deux arguments suivants « le nucléaire est dangereux » et « les déchets peuvent durer des milliers d’années ». Mais ces deux affirmations n’informent pas sur les risques encourus.

Ce sont les risques provoqués par les activités dangereuses qui posent un problème et non les dangers eux-mêmes s’ils sont contrôlés.

Un danger est caractérisé par deux critères : sa probabilité d’occurrence (fréquence) et sa gravité.

Ainsi le soleil est dangereux à rega... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles