Pourquoi la France est en vrac

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pourquoi la France est en vrac

Publié le 23 février 2019
- A +

Par Nicolas Lecaussin.
Un article de l’Iref-Europe

Ils sont partout. Ils façonnent une France très maîtresse d’école qui distribue conseils et bons points à des élèves riant sous cape. Champion en matière de prélèvements obligatoires, de dépenses publiques, de déficit public, notre pays persiste à vanter son modèle social comme le meilleur du monde… sans convaincre personne à l’étranger. Mais les donneurs de leçons n’en démordent pas : ils sont dans le droit chemin du moralement correct. L’Allemagne réussit mieux que nous ? Peut-être, mais elle n’est pas solidaire. Les États-Unis ont deux fois moins de chômage que nous ? Peut-être, mais avec un crétin comme Trump, ça ne peut durer bien longtemps et puis, il y a tellement de pauvres et d’inégalités, aux États-Unis ! Chez nous aussi ? Mais voyons, ça n’a rien à voir !

Emmanuel Macron nous administre tous les jours des leçons de tolérance, de paix, de civisme, il stigmatise le populisme ; même s’il rejoint Marine Le Pen et Mélenchon pour dénoncer « l’Europe ultralibérale ». Il s’occupe de tout, du big data aux taxes sur les colis, des affaires internationales aux doggy-bags. Les petites misères des Ferrand, Benalla, Nyssen, Schiappa, sont autant d’agaçantes épines sur son parcours. Un parcours qui n’est pas si clair qu’il n’y paraît lorsque l’on se penche sur ses finances personnelles, que ce livre décortique par le menu. Le constat laisse perplexe, car il n’est guère en adéquation avec les déclarations patrimoniales du candidat à la présidence de la République : où est passé l’argent qu’Emmanuel Macron est censé, au vu de son parcours professionnel, avoir gagné ? Il laisse aussi inquiet, car les Français avaient beaucoup misé sur ces promesses de loyauté, de transparence…

Quel alignement de portraits, dans la galerie des donneurs de leçons ! Parmi les plus remarquables, voici Nicolas Hulot, collectionneur de voitures de luxe qui fustige l’utilisation du diesel – les travailleurs peuvent quand même se déplacer à vélo ! Ou l’inimitable Attali qui a trouvé le truc qui sauve l’économie : il suffit d’« augmenter tous les salaires du monde et accepter l’inflation ».

Plus sérieusement, on nous rebat les oreilles avec la transparence et les inégalités, mais qu’un simple fonctionnaire de l’Assemblée gagne plus qu’un député, cela ne semble gêner personne. Que des hauts fonctionnaires touchent des primes illégales au sein même de Bercy, qu’ils ne payent pas d’impôts alors qu’ils sont en charge de la lutte contre l’évasion fiscale, on s’en émeut un peu quand cela arrive aux oreilles du grand public, mais pas au point d’y remédier. Que les gourous de la bien-pensance prêchent l’égalitarisme et le progressisme depuis leurs grands appartements de la Rive gauche, cela ne fait même pas rire dans l’entre-soi des décideurs et des medias. Quant à ces fers de lance du syndicalisme marxiste qui, le groin dans leurs avantages et gros salaires, ont toujours un bras levé pour brandir la bannière « Défense des acquis sociaux », si les contribuables savaient ce qu’ils leur coûtent… ! Car non seulement ils nous donnent des leçons, ils le font avec notre argent !

Vous aimeriez plus d’exemples ? Plus de faits ? Vous voulez en savoir plus ? Tout est dans cette enquête disponible en librairies et en ligne : AmazonChapitreFnac

Sur le web

Voir les commentaires (14)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (14)
  • claude henry de chasne
    23 février 2019 at 6 h 50 min

    explosif gageons qu’on en fera pas la promotion sur les chaines de television

  • une France en vrac parce que dirigé par des incompétents , brouillons , avides , menteurs , manipulateurs , prétentieux au point de prétendre que leur QI est supérieur au notre ……on voit le résultat ;

  • Je pense au contraire que tous nos politiciens et autres administrateurs de haut vol sont parfaitement rationnels. Je recommanderais, pour compléter la lecture de ce livre, de lire aussi « l’horreur politique » d’Olivier Babeau. C’est le système lui-même qui pourrit les individus.

  • Je peux faire quoi, moi, pour aider à mettre fin à ce merdier ?
    J’avoue que je me sens un peu démuni face à l’ampleur de cette gabegie…
    Pour le moment je me bats pour l’autonomie des régions, dans l’espoir d’échapper à l’appétit des jacobins, mais cette forme de fuite est plus une réaction d’impuissance à agir sur la caste qu’une conviction.
    Il n’y a pas d’autonomistes dans un pays qui respecte son peuple…

    • On ne peut pas vraiment affirmer que les régions sont plus économes que l’ état jacobin, je dirai même que l’ essentiel de notre dette repose sur de la surfacturation au niveau local, clientélisme, dessous de table, embauche à gogo. Vous voulez savoir où passe notre pognon de dingue: suivez les ronds points, les médiathèques…etc.

      • Stephane, d’accord avec vous. Les Régions (comme les Départements) recréent à leur niveau une féodalité basée non pas sur l’honneur et la parole donnée, mais sur la corruption (distribution de postes et de prébendes). A ce stade, le jacobinisme est moins malsain….

    • Ce que chacun peut faire, c’est informer ses concitoyens. Même si beaucoup ont compris qu’il y avait un gros problème concernant les « élites », ils ne se laissent pas moins manipuler par la propagande. Or, la propagande, c’est la seule chose qui fait tenir un système totalitaire.
      De la campagne d’E. Macron au chômage qui diminue, en passant par le réchauffement et la diabolisation des GJ, sans compter l’enfumage du grand débat et la cote de popularité de Macron, il y a du travail…
      Il faut déminter cet édifice, pièce par pièce, en élargissant son information, en consultant des sources etc…

      • +1 @la petite bête oui démasquer une imposture la tue

      • Pendant que quelques uns déminent, combien, en suivant les directives de l’Education Nationale, minent ?

        • En 40, il n’y avait pas beaucoup de résistants…

          • Oui mais plusieurs pays avaient intérêt à dégommer l’Etat d’alors et l’armée était Allemande aux ordres de l’Allemagne.
            Aujourd’hui, il n’y aura pas de parachutage d’armes pour les résistants et l’armée répond à l’Etat qui le nourrit et même les résistants sont contraints de payer pour se faire gazer, éborgner et mutiler.

  • « La France est dirigée par des donneurs de leçon sans morale. »
    Tout est dit, La Lutte contre le Racisme et l’antisémitisme posée en moyen de pression et de soumission sur un peuple qui serait naturellement Nazifiant, C’est un moyen efficace de se maintenir au pouvoir mis en place par Mitterrand.
    Sans lui vous et moi n’aurions jamais su que nous étions des fachos

  • Bravo pour votre courage Mr!
    Et merci ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Vos enfants apprennent-ils des principes éthiques et politiques appropriés en classe ? Comment expliquer la liberté et l’oppression à un enfant de 7 ans ? Les parents sont souvent démunis pour assumer la charge d’éduquer leurs enfants et leur transmettre l’amour de la liberté.

Je voudrais vous parler d’un livre écrit par un Américain, en vente sur amazon.fr, et traduit par mes soins. Ce livre est dédié aux parents ou aux enseignants disposant de peu ou pas de matériel pédagogique pour parler aux enfants des concepts de droit, d... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par la rédaction de Contrepoints.

Il arrive souvent que, même sur ce site, des commentaires témoignent d’une certaine ignorance en matière économique.

C’est l’occasion de rappeler l’existence d’un petit livre écrit il y a quelques années par notre contributeur régulier Gérard Dréan dans le but justement de combler cette lacune.

Cet ouvrage de 230 pages vise à présenter les faits fondamentaux de la réalité économique, en se gardant bien d’entrer dans la confrontation des théories et encore plus des idéologies.

Il pa... Poursuivre la lecture

Par Marius-Joseph Marchetti.

 

1) Big Players and The Economic Theory of Expectations, de Roger Koppl (2002)

J’ai terminé récemment la lecture de cet ouvrage, que je conseille ardemment à tout un chacun.

Méthodologiquement, Koppl part de deux fondements qu'il qualifie de misésiens, inspirés de Friedrich Hayek et Alfred Schultz. Il construit par la suite une théorie des anticipations cognitives (subjectives) et a-cognitives (objectives), plus ou moins fiables selon la nature des institutions.

Basant sa t... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles