Oui, les fonctionnaires de l’Assemblée nationale ont des salaires mirobolants !

Les salaires et les primes inexpliquées à l’Assemblée nationale : un récit édifiant !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Hémicycle by Parti socialiste (CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Oui, les fonctionnaires de l’Assemblée nationale ont des salaires mirobolants !

Publié le 3 octobre 2018
- A +

Un article de l’Iref-Europe

Après la publication de notre étude sur les privilèges choquants des fonctionnaires de l’Assemblée nationale, Europe 1, le 07/06, puis Le Parisien du 25/06, avaient également mené leur propre enquête sur nos révélations. Ils concluaient tous deux sur des chiffres comparables aux nôtres quant aux salaires (primes incluses) des agents de la Chambre basse.

Deux autres rapports ont été commandés cet été, mais cette fois en interne de l’Assemblée nationale. L’un devait proposer une réforme ambitieuse pour supprimer ces avantages mirobolants, et l’autre, le rapport Vigier, fournir des éclaircissements sur les mêmes zones d’ombre que nous n’avions pu pénétrer.

Le poids des syndicats de fonctionnaires a eu raison du premier, qui a été enterré. Le second est incomplet, l’institution ayant délibérément fait de l’obstruction. Pourtant, ces deux rapports « officiels » reprenaient, ou complétaient, notre étude et appelaient à davantage de transparence ! Et puis, l’accalmie.

Plus rien sur ce sujet dans les medias… jusqu’au 27 septembre. Le 27 septembre 2018, Challenges publie un article dans lequel un journaliste déclare avoir enquêté au Palais Bourbon auprès de deux députés, dont les noms ne sont pas révélés, pour découvrir la vérité sur les fonctionnaires de l’Assemblée. Le récit est édifiant et les résultats confirment nos travaux.

[related-post id=326501 mode=ModeLarge]

Des salaires élevés, des primes nombreuses et en partie inexplicables

L’article révèle des salaires élevés, jusqu’à 2,5 fois supérieurs à la norme générale dans la fonction publique d’État.

« Les secrétaires perçoivent, en moyenne, près de 6 000 euros nets par mois et les agents (accueil, logistique) environ 4 800 euros […], un employé du restaurant ou un gardien tourne à 4 200 euros, autant que le salaire moyen des cadres du privé toutes catégories confondues ».

Sans oublier que les deux secrétaires généraux perçoivent 19 000 € nets par mois et les 19 grands directeurs 16 000 € ! Soit de 2 120 € à 5 120 € nets de plus que le président de la République.

Nous y découvrons aussi que treize sortes de primes coexistent, telles que

« l’indemnité de doctorat, pour les titulaires d’une thèse. Ou celle qui gratifie de 375 euros mensuels les chauffeurs de personnalités politiques ».

Challenges révèle encore que les fonctionnaires peuvent obtenir 25 jours de congés supplémentaires qui s’ajoutent à leurs 5 semaines dues. Pis, certains « stakhanovistes et des tire-au-flanc » font en sorte de ne jamais assumer de travail de nuit tout en bénéficiant des primes attachées aux heures nocturnes. Ce que nous avions dénoncé en juin dernier !

Enfin, et nous l’avions également dévoilé lorsque nous avions révélé le rapport interne (toujours non public) des deux secrétaires généraux de l’Assemblée nationale, les retraites s’élèvent à 7 000 € par mois pour un administrateur, 3 500 € pour une secrétaire et 2 900 € pour un chef d’agents. Ce qui est plutôt conséquent, en comparaison de la retraite moyenne française (1 300 €).

Pourtant, ces chiffres ne semblent choquer ni le premier questeur, François Bachelier, ni un conseil du président de l’Assemblée qui n’y voit « rien d’incongru ». À croire qu’ils ne vivent pas dans le même monde que le nôtre. Ahurissant !

Cette enquête confirme nos travaux

L’enquête de Challenges confirme notre étude, comme celle du Parisien et d’Europe1. Si certains salaires sont ici plus faibles que ceux que nous avions énoncés, globalement nos conclusions et calculs concordent. L’Assemblée nationale refusant de fournir un taux de prime par catégorie, nous avions appliqué un taux moyen à tous. Elle confirme également notre dénonciation de la distribution infondée des primes de nuit et des avantages en congés. Tous la perçoivent, qu’ils aient ou non bien effectué ces heures.

Ainsi convergent les conclusions de toutes les enquêtes citées : celle des deux députés, celle du journaliste de Challenges et celle de l’IREF. Toutes démontrent donc, entre autres, que les secrétaires ont des taux de primes plus élevés que ceux des agents, que certaines primes de nuit sont totalement indues et les avantages en congés, non justifiés.

Notre étude exploratoire, que l’ancien président du Palais Bourbon n’avait pas hésité à qualifier de mensongère, était donc en réalité très proche de la vérité. Elle aura, sans doute, permis à certaines langues de se délier et à certains observateurs de poser les bonnes questions.

Sur le web

Voir les commentaires (72)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (72)
  • ils ne créent aucune richesse et pourtant nous coûtent la peau des fesses…..c’est sans doute ça que le gouvernement nomme la France du mérite …..ha ouiche ! elle est belle la France du mérite…..

  • une des méthodes de diversion quand on critique une personne du public disposant d’un salaire plus élevé que d’autres et qui sont par ailleurs de furieux égalitaristes est que leur salaire est normal et que c’est aux autres de se battre pour l’augmenter..non seulement ils ont un bon salaire mais ils portent en outre la médaille du combat social.

    une question avez vous détecté des entorses à la loi ou cela est il légal?
    si c’est légal ce n’est pas la « faute » des agents mais du législateur.
    c’est alors assez similaire à un député qui stigmatise l’optimisation fiscale…

  • Même si dans le fond leurs avantages sont abusés, ca reste une goutte d’eau par rapport au vrai problème, la dépense publique en général (dont ca fait partie certes).
    Ca détourne l’attention des milliard qui sont gaspillé en permanence.

  • arrêtons de diviser les Français..Ceux qui critique , demain l’on vous propose une somme conséquente comme salaire , non non je ne peux pas accepter c’est trop payé..

    • franchement sont ils encore français? j’ai un gros doute…cette caste ne fait pas partie des français.

      • @ dekkard
        Quelle définition exhaustive pour « le Français »?
        Pour moi c’est un mec semblable à n’importe quel autre!

        • Vous avez une dent contre le français non élu ❓

          • Moi, non! En fait, je n’ai pas d’ennemi! Un Français est un homme aussi respectable qu’un autre (idem pour les femmes, ça va sans dire, mais je ne joue pas à l’orthographe inclusive!)

    • Ça n a rien à voir. Je gagne bien ma vie car je participe à la production de richesse. Ce n est pas le cas de ces gens.

    • ce ne sont pas les agents que l’on critique mais les tares d’un système qui fait que le salaire de ces gens est un fait de nos princes. Comme celui de tous les fonctionnaires..

      • @ Jacques lemiere
        Depuis quand la France a des « princes »?
        C’est nouveau? Ça vient de sortir?
        Non, vos élus une fois déboutés, ne devraient plus rien pouvoir espérer. C’est pourtant l’inverse qu’on constate! R.Descartes n’était pas Français, ce serait ridicule!

  • Avec de tel salaires existe t il un marché noir pour la transmission de ces emplois royaux ou s’agit il essentiellement de copinage ?

  • Ne pas généraliser sur l’ensemble des fonctionnaires lesquels en France sont mal payés ( un prof en France gagne la moitié de son homologue allemand ).
    deuxième remarque: même si les salaires de cette poignée de fonctionnaires est élevée, cela représente une goutte d’eau dans la dette de la France la dette de la sécu est de 210 milliards d’€ et Contrepoints pourrait aussi s’intéresser aux multiples gabegies dans le domaine de la santé ne serait ce qu’au niveau des médocs (35 milliards d’€ en médocs par an dont 7 milliards qui finissent à la poubelle
    par comparaison l’Italie en dépense seulement 18 par an avec une population presque identique

    • Fonctionnaires mal payés en France, voilà une donnée bien relative. Il me semble qu’aujourd’hui les fonctionnaires sont en moyenne mieux payés que les salariés du privé et de façon générale, travaillent moins d’heures voire beaucoup moins d’heures…
      La gabegie dénoncée dans cet article doit donc être dénoncée ainsi que les autres, comme le fait que les fonctionnaires n’ont pas de jour de carence et s’absentent beaucoup plus que les salariés du privé augmentant ainsi le cout de la sécu, les cures à tout va prises en charge par la sécu etc.
      Comme tout le monde, si je peux faire un travail de secrétariat payé 6000€ net et bosser 30 heures par semaines sans avoir de responsabilités, je prend ! Ceci dit, cela fait aujourd’hui partie du gouffre dans lequel la France s’enfonce. Accessoirement, j’en ai marre de payer des fortunes en impôts et taxes diverses, de travailler beaucoup sans avoir les moyens d’embaucher (car trop d’impôts et taxes)…

    •  » un prof en France gagne la moitié de son homologue allemand ».
      Il a aussi deux fois plus de vacances…

    • il est impossible de dire si un fonctionnaire est bien ou non payé; qu’un prof soit payé moitié moins qu’un prof allemand ne veut rien dire..la question à d’abord se poser est pourquoi un prof français est payé ce qu’il est payé..

      • Et pourquoi reste-t-il prof s’il se sent mal payé? Pourquoi s’est-il engagé dans cette profession s’il le savait avant de commencer?

      • En effet, on ne peut guère savoir comment le marché arbitrerait les salaires des professeurs, s’ils étaient libres, puisque précisément cette option est éliminée.

        Il y a un indice toutefois: le faible nombre de candidats. Ca laisse à penser que les salaires ne sont pas mirobolants pour ce qui est demandé.

        D’un autre côté, si le recrutement était libre et si la liberté des familles était respectée, les écoles les plus indignes se réguleraient et les conditions de travail seraient probablement moins dissuasives. D’ailleurs, on pourrait tenter sa chance dans un établissement précis plutôt que de se soumettre à la loterie des affectations. L’entrée dans le métier en serait moins effrayante.

        • c’est effectivement le seul indice..et il est assez amusant que cet indice est en pratique ce qui motive les gouvernements faire un nouveau plan pour augmenter le salaire DES profs.. que peut faire une personne chargée de fixer un prix si il ne peut pas lorgner un peu quelque part sur un marché libre ou plus libre…

        • si un politique fixe le alaire des profs il est inévitable que les mauvais profs seront trop payés et les bons trop peu.

    • Un prof ne devrait même pas être fonctionnaire. Ce statut devrait (s’il n’est pas totalement illégitime) être réservé à ceux qui contribuent au maintien de l’Etat de Droit. Les profs dispensent un service qui doit être pricé sur un marché libre, ils doivent être en concurrence les uns avec les autres et leurs clients doivent être libre d’acheter leurs services ou non.

      • @ trèsméchantultralibéral
        Avant ça, il faudrait créer un parti libéral qui devienne majoritaire, sinon, chances = 0!

  • scandaleux ! Ces planqués ont encore de beaux jours, en regard du personnel hospitalier, par ex, mais s’il s’agissait du seul secteur à revaloriser … le temps des privilèges n’est pas prêt de s’arrêter, hélas

  • @Sylvain , L’ÉTAT est hypocrite sur les prix élevé des médicaments… remettre la vérité sur ce sujet : il y a concertation entre L’ÉTAT et les laboratoire pour fixer un prix d’un médicament , un prix est en accord entre les 2 parties et avec une exclusivité pendant 20 ou 25 ans à l’issue ,il devient générique. la base du médicament est le même sauf l’enveloppe qui créer une interrogation supportable ou pas pour le malade concerné. est là , les avis d’experts sont contradictoire sur leur efficacité.. et pour imposer le générique , par rapport à l’originale , ils créent des remboursement incohérent , voir des pénalités pour les pharmaciens et les malades … le médicament devient une marchandise comme une autre et concurrentiel avec les entreprises de fabrication !!!

    • A cela des génériques parfois plus chers que les médicaments d’origine, des contrôles réduits à leur plus simple expression, des labo qui gagnent encore plus d’argent avec les génériques fabriqués dans des pays à bas cout, une efficacité du générique qui va parfois à l’inverse du produit d’origine… Il y aura un de ces 4 des scandales publics à propos des génériques…

      • Quand il y en a, on n’en parle pas! Cherchez VALSARTAN qui s’applique à quelques (très nombreux) hypertendus artériels… édifiant : mal fabriqué (en Chine), composé cancérigène inclus et générique retiré discrètement du marché, mais chut… !

    • 25 ans ? Les labos en seraient fort aise !
      C’est au bout de 11 ans après le mise sur le marché, qu’on peut copier toute molécule.

      Le Valsartan , mis au point par Ciba-Geigy aujourd’hui Novartis, 120’000 employés.

      Le générique est commercialisé (entre autres) par Biogaran : 300 employés.

      A croire qu’ils achètent leur formes galéniques au cul du camion…

      • @ Leipreachan
        Non, je ne crois pas! Le brevet, c’est 20 ans à partir de la date du brevet. Mais c’est la molécule qui est brevetée et sa fabrication est un secret qui peut facilement « s’évaporer »! Donc on demande brevet quand on est sûr de la formule et de la synthèse mais bien avant les tests cliniques obligatoires avant mise sur le marché. En tout une dizaine d’années, donc seulement 10-11 ans pour profiter du brevet avant qu’il soit librement copié par d’autres! (Dire un nouveau médicament = 1 Md€ est vraisemblable! Donc oui, un médicament coûte cher!)

  • Scandaleux ! L’abolition des privilèges a me semble t’il été (parait-il)annoncée en 1789. Ce qui est bizarre c’est que ne sont pas touchés les fonctionnaires et les hommes politiques. C(est cela une république de gauchistes… le partage des richesses…de la plèbe.

    • Les privilèges de la noblesse abolis en 1789 ont été remplacés par les privilèges de la fonction publique.

      • Tout à fait d’accord. Il faudrait des coupes drastiques dans ces revenus honteusement élevés. Les personnes concernées doivent trouver cela normal. On récompense bien entendu leur supériorité !

      • @Blabolo
        Bonjour,
        « Les privilèges de la noblesse abolis en 1789 ont été remplacés par les privilèges de la fonction publique. »
        Nous sommes bien loin de l’article premier « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit. » ou de « La loi doit être la même pour tous, soit qu’elle punisse, soit qu’elle protège. » article 6 de la DDHCde 1789.

    • @ yann a marre
      Non, ça s’appelle une république bananière!

    • Ressortons la guillotine !

  • OK, il y a donc des gens qui gagnent de l’argent en France… Des employés du service public qui plus est. Mais ces employés là ne sont ils pas très différents de ceux que l’on trouve dans les petites administrations? Il y a clairement une raison pour que leurs salaires soient si élevés: éviter qu’ils soient corruptibles. Un fonctionnaire parlementaire est tenu à un devoir de réserve extrême. C’est d’ailleurs pour cela que le parlement semble si opaque. parce que les médias n’arrivent pas à obtenir des informations grassement monnayées. Alors oui, ils gagnent bien leur vie… et après??? Est-ce vraiment un problème? La jalousie est un vilain défaut et plutôt que de vouloir faire baisser les salaires de ceux-ci pourquoi ne pas essayer de faire augmenter les salaires des autres? Le parlement est une machine bien huilée qui fonctionne… grâce à ses fonctionnaires justement! des hommes et des femmes qui ont un devoir de neutralité politique, qui servent chaque parlementaire de la même manière, qui ont des horaires plutôt rock and roll, sessions du matin, session de nuit, missions… Corvéables à merci. Des fonctionnaires qui doivent régulièrement se remettre en question, à qui une mobilité de poste est imposée tous les 3 à 8 ans. Vous faisiez quelque chose de précis? Et bien du jour au lendemain il vous faudra réapprendre un autre travail, une nouvelle mission à effecteur avec la même ardeur. Avouez qu’il faut pouvoir se montrer flexible. Ce sont certes des employés du secteur public mais les fonctionnaires du parlement ne sont pas ceux de l’administration gouvernementale. un petit corps soudé, prêt à tout, entraîné, préparé. De vrais serviteurs de la démocratie. Plutôt que de tirer sur eux à boulet rouge, il faudrait peut-être mieux saluer leur travail!

    • Magnifique commentaire, preuve que notre système de santé possède des chirurgiens absolument exceptionnels surtout dans la spécialité hontectomie sous coelioscopie. Celui qui vous a opéré n’a pas laissé la moindre cellule, ni la moindre protéïne ni même un atome ni même un bozon de honte chez vous.

    • « Le parlement est une machine bien huilée qui fonctionne… grâce à ses fonctionnaires justement ».
      Il fonctionne, certes, mais à quoi sert-il?

    • je reprends mon commentaire posté ci dessus
      « une des méthodes de diversion quand on critique une personne du public disposant d’un salaire plus élevé que d’autres et qui sont par ailleurs de furieux égalitaristes est que leur salaire est normal et que c’est aux autres de se battre pour l’augmenter..non seulement ils ont un bon salaire mais ils portent en outre la médaille du combat social. »

      la jalousie est parfaitement légale.. on a le droit d’etre jaloux d’une personne plus riche que soit…on a simplement pas la légitimité de lui prendre son argent si il l’a gagné honnêtement et légalement.. une remarque les missions remplies par ces agents pourraient être remplies par des société privées discrétion incluse…

      le problème est que vous n’avez pas de marché pour vous permettre de dire trop payé ou mal payé…
      c’est aussi le cas des députés d’ailleurs..

      • La jalousie n’est pas mon fonds de commerce. Je trouve absolument normal que quiconque puisse gagner plus que moi, il y a souvent de bonnes raisons (je n’ai pas dit toujours). Ceci étant ce revenu supérieur doit vraiment être justifié et est souvent le corollaire de création de plus de richesses, ce qui bénéficie au final à tout le monde. Par contre que des fonctionnaires qui ne créent aucune richesse tangible soit honteusement payés alors là je ne suis pas d’accord. Rappelons pour mémoire que rien ne vient étayer leur création de richesses puisque pour déterminer le PIB qu’ils ont créé il est fait appel à la masse salariale qu’ils perçoivent.

        • @ Yann a marre
          Non, la jalousie est une maladie inutile: vous êtes malheureux, pas du tout celui que vous jalousez! Vous vous faites tout seul du mal à vous-même, pas à d’autres! C’est inutile!

    • éviter qu’ils soient corruptibles …ça doit pas marcher des masses alors..a vous lire en plus ils font du bon boulot..euh vous avez pris vos médicaments ce matin ou bien?

    • Oulala c est trop dur !

    • @Lau73
      « Il y a clairement une raison pour que leurs salaires soient si élevés: éviter qu’ils soient corruptibles. »

      Et oui l honnêteté ça se rémunère pour un homme de l’état.

      • Tout le monde est corruptible..il suffit de mettre le bon prix.
        En fait ,être trop payé ou pas assez fait de vous un corrompu en puissance !

        • Se faire payer en échange de son honnêteté, c est de la corruption.
          Se faire payer pour être honnête, c est quoi ?

          • Edit : Se faire payer pour être honnête sinon on risque d’être malhonnête ressemble drôlement à du chantage.
            On m’a jamais payé pour être honnête, j ai pas de bol.

            • @ AerosolKid
              Non! De fait!
              Il y a des patrons qui paient bien, d’autres pas! Des compréhensifs, d’autres, pas du tout! etc …
              Mais c’est ça, la vie: elle n’est pas « juste »! Qui vous a dit ça?

      • euh pour éviter qu’ils soient corrompus..pas corruptibles …ils sont clairement corruptibles.

    • « devoir de réserve extrême »

      Plus que les flics? Que la « Justice »?

    • Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un article aussi émouvant.
      Heureusement j’avais dix mouchoirs à côté de moi.

    • Non mais on va pleurer sur leur sort aussi ! Augmenter les salaires des autres : oui mais qui paye ? Déjà que l’économie va mal là vous la mettez à genoux. Vous pensez que les entreprises chargées comme elles sont vont pouvoir augmenter les salaires ? Vous rêvez. Quant à augmenter les autres fonctionnaires, vous les payez là encore avec quel argent ? De plus il est vrai que le devoir de réserve comme vous le dites si justement doit être payé, non mais c’est du grand n’importe quoi. Et les salariés de certaines entreprises sont tenus au secret professionnel (= devoir de réserve), à votre avis ils sont payés plus cher ? Non, cela fait partie du contrat moral. Ce qui sous tendrait qu’il faudrait, dans la fonction publique, les payer pour qu’ils se taisent. Cela voudrait il dire que leur contrat de travail n’intègre pas l’aspect moral ? Je crois que votre position, celle d’un fonctionnaire vraisemblablement vous permet sans doute de prendre les autres pour des c…

    • @Lou 17
      Bonjour,
      Le fameux argument de la corruptibilité si jamais ils n’étaient pas assez rétribués. Le même qui jusitifient les sommes mirobolantes que touchent les élus nationaux, le président, et les ministres.
      Associer corruption à trahison et à la peine encourue pour cette dernière, et les courruptibles potentiels se feront rares. Ah oui, la trahison n’est plus reconnue comme un crime, elle est légale maintenant, pour ces messieurs dames.

  • Mais alors  » ils nous coûtent un pognon de dingue !  » ?

  • oui les journalistes ont des salaires mirobolants s’accouplent avec les politiques ou vice-versa .. et niche fiscal.. la démocratie des donneurs de leçons…

  • Personnellement, je suis pour que les gens gagnent beaucoup d’argent pour pouvoir le dépenser en faisant tourner le commerce et l’industrie sous toutes leurs formes. Mais dans ce qu’est devenue la France, ce triste pays où la décroissance est la grande valeur de ceux qui, eux, jouissent de privilèges, l’accès à la richesse semble bien compromis!

  • Quand je vois de l’argent public mal dépensé et c’est malheureusement beaucoup trop fréquent, je ne peux m’empêcher de penser au nombre d’honnêtes citoyens, travailleurs, créateurs de richesse qu’il a fallut ponctionner pour un tel gâchis. Ponctionner intelligemment, juste à la limite du supportable pour qu’il rende le maximum sans s’arrêter trop tôt.

  • le problème est pris à l’envers . c’est le salaire minima qui créer la pauvreter..et dont vous ne sortirez jamais à part quelques exceptions ..lorsqu’un salaire ne vous permet plus de vivre mais de survivre ou chaque achat est pensé… une vie de misère….
    un logement qui vous éloigne de la digniter ,d » un environnement conflictuel ..
    pas ces bonobos pour se donner une conscience ,vous font des discours mais en réalité rien à foutre … la Croissance ne peut avoir lieu sans consommation ,le reste c’est du pipeau !!! les impôts de toute sorte est tellement élevé, qu’ils en deviennent confiscatoire !!! c’est sur que le ministre des finances , les fins de mois ne sont pas difficile …les instruits inutiles à part ponctionner … abreuvent de paroles mensongères incapable de faire un budget équilibré sans dette !!! un manipulateur des chiffres …. les niches fiscales représentant 100 milliards d’euros annuel..l’équivalent de l’endettement annuel …

    • instaurer un salaire minimum est surtout inciter les gens peu qualifiés à ne pas travailler…ce qui est déplorable , une société riche peut le supporter..mais ça en sape les fondements..le salaire minimum est surtout une illusion perverse.

      • @ jacques lemiere
        « le salaire minimum est surtout une illusion perverse »: Ben non, c’est bien une somme pour celui qui la touche! (idem pour ces dames!)
        Les autorités décident, les autres exécutent et se débrouillent!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

https://www.youtube.com/watch?v=aWzlQ2N6qqg

 

Chers lecteurs, à l’heure où le dernier film Marvel, Doctor Strange : The Multiverse of Madness, cartonne au cinéma, j'aimerais vous inviter à imaginer qu’il existe quelque chose de similaire à un multiverse dans notre monde.

Dans un autre univers, sur une autre Terre, un Mélenchon et son Union de la gauche, NUPES, obtiendraient la majorité des sièges à l’Assemblée nationale. Mélenchon gagnerait enfin son Troisième tour. Qu'adviendrait-il alors, dans la France de cet univ... Poursuivre la lecture

Ainsi, députés et sénateurs auront été jusqu’au bout ! Le texte sur le passe vaccinal a été adopté dimanche 16 janvier par nos parlementaires, enterrant encore un peu plus la démocratie libérale. Pour autant, une soixantaine de députés de toutes tendances, ainsi que les sénateurs du groupe socialiste, poursuivent le combat et ont saisi lundi le Conseil constitutionnel.

Pass vaccinal : le texte devant le Conseil constitutionnel

Essentiellement emmené par le groupe La France Insoumise (vous ne rêvez pas, c’est bien LFI qui se pose en déf... Poursuivre la lecture

En cinq ans, Emmanuel Macron aura réussi à anéantir la gauche, à enterrer la droite, à ridiculiser l’Assemblée nationale et à faire disparaître le Sénat. La France n’est plus une République reposant sur des institutions, mais le terrain de jeu d’une administration toute-puissante qui s’amuse avec des petits avatars virtuels qui ont été autrefois des individus et des citoyens.

Instinctivement, l’immense majorité des Français sent bien que quelque chose ne va pas, que quelque chose ne tourne pas rond.

Ce qui aurait dû être la repr... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles