Vaccins : la France manque d’ambition, selon Macron

Le chef de l’État nous a comparés à un diesel qui démarre lentement et va loin, en regrettant que la France et l’Europe aient manqué d’ambition et de folie sur le sujet des vaccins !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Capture d'écran YouTube Le Parisien

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Vaccins : la France manque d’ambition, selon Macron

Publié le 6 avril 2021
- A +

Par Loik Le Floch-Prigent.

Lors d’un entretien le 25 mars le chef de l’État nous a comparés à un diesel qui démarre lentement et va loin, en regrettant que la France et l’Europe aient manqué d’ambition et de folie sur le sujet des vaccins !

Cette façon de réécrire l’histoire est amusante. Mais si c’est une sorte d’acte de contrition, cela mérite action, la responsabilité principale d’un président de la République n’étant pas d’observer et d’analyser mais de se montrer efficace.

Tout d’abord remettre le moteur diesel à l’honneur

Il est moins gourmand (-25 %) que son homologue à essence, est essentiel pour navires et poids lourds et son démarrage est de mieux en mieux réglé pour être instantané. S’il connaît des problèmes pour la voiture individuelle, c’est qu’il y a eu mensonge sur les émissions de la part des constructeurs aussi bien que du côté des experts : tout le monde était conscient que le cycle de tests ne reflétait pas la réalité du fonctionnement sur route.

Ensuite son abandon progressif a été essentiellement politique pour s’offrir les bonnes grâces de l’écologie politique qui en a profité pour aller plus loin contre l’ensemble des moteurs thermiques. Le moteur diesel est un moteur économe, perfectible et qui va rester dans l’économie mondiale quoi qu’on en dise dans les palais de la République.

La comparaison est à poursuivre car c’est aussi un moteur increvable et associé au long terme. Si on parle de la France on aimerait bien que cela soit le cas.

Revenons à la politique vaccinale française

Mais il s’agit d’aborder la politique de santé, surtout vaccinale, et là la comparaison est moins amusante. Nous avons vécu depuis un an dans un système bureaucratique arrogant et inefficace et ce qui s’est passé jusqu’à présent sur les vaccins en a été le bouquet final.

Si nous devions qualifier ce qui s’est passé ces vingt dernières années dans le domaine pharmaceutique, plutôt que d’évoquer un manque d’ambition et de folie, il convient d’aborder le manque de « patriotisme industriel » ou une politique de cigale.

L’industrie des médicaments et des vaccins a été massacrée sur l’autel de la mondialisation, de la financiarisation, tandis que deux contraintes annexes ont accéléré la catastrophe : la politique de l’environnement et le principe de précaution mal digérés l’un et l’autre par une administration anti-industrie non contrôlée par des gouvernements complices.

Les défis refusés

Tout d’abord, la première société mondiale de vaccins, Sanofi (ex Pasteur/Mérieux Vaccins) n’a pas réussi à mettre en place un vaccin à temps, car elle n’a pas suffisamment travaillé sur la recherche et le développement pour conserver la première place en faisant l’impasse sur les travaux novateurs qui lui ont été présentés et dont elle n’a pas voulu.

Une entreprise industrielle ne se dirige pas avec uniquement des tableaux Excel, surtout dans le domaine de la santé. Des entreprises de biotech ont présenté des projets à Sanofi, puis à d’autres sociétés et ces dernières ont accepté les défis et ont réussi.

Tout le monde a d’ailleurs compris que Sanofi avait perdu la raison lorsqu’elle a cédé sa division vétérinaire au laboratoire allemand Boehringer car c’était sacrifier la moitié d’un domaine. Il s’agit donc d’une erreur stratégique majeure applaudie par les commentateurs et les politiques, et sans un geste du côté du gouvernement !

Des investissements qui coûtent plus cher qu’ailleurs

Dans le même temps la police de l’environnement traquait l’industrie chimique nationale – et cela n’a pas cessé depuis – au point que tout investissement nouveau coûtait en France deux fois plus cher que partout ailleurs, et en particulier en Asie.

Les gouvernements et leurs administrations ont donc favorisé les délocalisations de toutes les implantations et c’est ainsi par exemple, que le pays est devenu dépendant de plus de 80 % des principes actifs des médicaments au lieu de 20 % au départ.

À cet égard, puisque la bureaucratie européenne est accusée à juste titre, il faut savoir qu’en France l’interprétation des normes va toujours au-delà de celle de nos partenaires ; il faut toujours faire mieux et plus, ce qui n’a guère laissé d’autre choix que les délocalisations. Nos collègues européens ont eu davantage de chance !

L’introduction du principe de précaution

Enfin, la France a voulu prolonger le siècle des Lumières par l’introduction dans la Constitution du principe de précaution, terminologie ambiguë ou tarte à la crème. Entre les mains des ayatollahs de l’environnement ce principe est une bombe à retardement exceptionnelle. Il peut servir pour un grand nombre de situations en particulier dans les instances de conseil et d’avis sur la santé qui a conduit à des coûts et des retards insensés sur tous les produits susceptibles de prévenir ou soigner les maladies.

Pour mettre sur le marché une nouvelle molécule, inutile de vouloir effectuer les essais cliniques dans notre pays, c’est d’une part une loterie et d’autre part un gouffre financier… Encore une belle façon de tout délocaliser. Pour trouver des autotests Covid à la fiabilité certes discutable il faut franchir une frontière à l’heure où ce texte est écrit… et tout le monde s’en fout.

Alors lorsqu’il s’agit de vacciner une population on n’est pas surpris des hésitations, des atermoiements, des Hauts conseils bretelles et parapluies, des injonctions contradictoires… il n’y a pas eu de politique du médicament ni du vaccin, pas davantage de politique de santé, chacun ayant son opinion.

Un jour tout le monde peut vacciner, le lendemain il faut des vaccinodromes, chacun a son opinion à l’abri d’une bureaucratie de plus en plus incompétente et arrogante, incapable de mettre en place une logistique tout en revendiquant de vouloir en être l’unique responsable.

Ce ne sont pas les Français qui manquent d’ambition, mais les gouvernants !

Contrairement à ce qui a été dit, ce ne sont pas les Français qui manquent d’ambition, ils sont d’ailleurs encore à l’origine de beaucoup de vaccins et succès pharmaceutiques mais pour le compte de firmes ou de gouvernements étrangers.

Ce sont les gouvernants et les administrations nationales qui ont freiné l’innovation, ont fait partir les chercheurs, laboratoires, ateliers et usines par une combinaison d’idéologies destructrices, d’amateurisme, de lâchetés… et désormais par manque aussi d’argent car la France a poussé l’État providence au point que nous ne pouvons plus en trouver pour redevenir ambitieux.

Ce n’est pas le grain de folie qui nous fait alors défaut, c’est le grain à moudre.

Voir les commentaires (40)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (40)
  • mieux vaut être comparé à un diesel qu’à une éolienne ; c’est se qu’est le gouvernement : un machin qui tourne au grés du vent , qui coute cher et n’apporte pas grand chose ; et en plus ça pollue ….

    • Si il n’y avait que les vaccins ! Tant que l’état (Raminagrobis) et ses « ministres intègres » pilleront le travail de millions de citoyens et en particulier de ceux qui pourraient entreprendre ou d’autres parfaitement installés ne prenant surtout pas plus de commandes ou encore garderont bon nombre de projets sous le coude, la situation continuera à les décourager.pour ne pas dire écœurer.

  • « la France » manque d’ambition…

    fort bien, alors passe à autre chose, on ne change pas le caractère d’une personne , alors je présume aussi d’un pays..

    « la france » a surtout bon dos..

  • Ah! « on a eu tort de manquer d’ambition ». Voilà l’hôpital qui se moque de la charité…
    Mais, qui est responsable si « la France n’a pas suffisamment travaillé sur la recherche et le développement »; qui est responsable de cet état de fait qui entraine le déclin inexorable de la France dans tous les domaines de l’activité économique…

  • Ça, c’est pour le versant « incompétence » de l’affaire Covid. N’oublions pas le versant « corruption », sur lequel la machinerie étatique a également été très en verve, lorsqu’il s’est agit d’interdire tous les traitements en phase précoce afin de faire place nette pour l’industrie pharmaceutique.

    • C’est exactement le constat de Nicolas Levine chez Charles Gave : incompétence et corruption ! Auxquelles il ajoute « effet de caste » et surtout le pire « jouissance d’opprimer la population »

  • Il ne doit pas souvent rouler en diesel Macron! Et parti comme ça, et bien qu’il ait démarré lentement avec son carosse, il n’ira pas loin! Quand minuit sonnera——–> CITROUILLE!

  • Mieux être un pays a moteur diesel qu’un gouvernement et chef d’état à voile et a vapeur. Ils veulent nous faire croire que tous ces dénommés « vaccins » sont des vaccins alors qu’ils ne sont rien d’autre que des produits biotechnologiques non expérimentés et ils nous prennent pour des cobayes. Je vous signale que le Code de Nuremberg est clair sur le sujet des expérimentations forcées sur les humains et que toutes populations sont protégées par le code. Le tabassage quotidien et le lavage de cerveau par les media ne font que contribuer a un acte criminel passible par la peine de mort.

    • C’est peut-être la raison pour laquelle Sanofi n’a pas développé son vaccin, ce qui est arrivé aux Phillipines avec leur vaccin contre la dengue est encore frais.
      Il vaut sûrement mieux être un diesel quelquefois. L’avenir nous le dira.

  • Il est quand même culotté d’employer le « nous » ou la « France » quand il décide seul de ce qui nous convient avec un échec constant depuis un an. Nous avons par contre réussi notre parcours professionnel sans lui, malgré son école qui nous a fourni pléthore de décideurs administratifs avec leurs légions de fonctionnaires à croissance sans limite qui n’ont pas cessé de nous dresser des contraintes, taxes et vexations.
    Je n’ai pas encore noté la grande solidarité de tous ces élus, énarques et fonctionnaires pour remercier le secteur privé qui les nourrit.

  • Seul un inculte manipulateur utilise les mots Diesel et Europe (a répétition) pour parler d’un problème de santé publique. Le verbiage n’est d’aucune utilité, il parasite l’action et la nécessaire compréhension des décisions a prendre. Macron n’est pas a sa place.

  • Hélas tout est vrai…..!!!Que faire contre des politiciens incompétents et des bureaucrates pléthoriques et incapables!!!! Voter contre ou ne pas voter ne suffira pas!!!! Alors quoi? Attendre que tous ces planqués et aveugles nous aient saignés à blanc au nom de l’intérêt général bien sûr !?

  • 7 milliards de terriens × 2 doses(2fois/an) = 28 milliards de doses.
    Si j’étais écolo je ferais la gueule.

  • Manque d’ambition ?manque de transparence surtout!!!!
    Lisez le RCP du vaccin Astra renommé
    Vaxzevria,la seule contre-indication est
    « allergie à l’un des constituants » on pourrait trouver la même indication sur une bouteille de sirop de grenadine!

    Essayez de contacter l’HAS pour poser une question ,vous vous faites jeter,guère mieux à l’ANSM ou l’on vous renvoie vers des boîtes vocales dont les titulaires ne répondent jamais,ce qui revient au même…se faire jeter.
    Merci à nos impôts de financer ces 2 agences.

  • Un cri de colère justifié que je partage. Merci, M. Loïk Le Floch-Prigent.

    • Ouaip’…en fait il ne dit rien, sauf qu’ il faut un nouveau pacte fiscal parce que les états sont incontournables, sous prétexte que les gens leurs en demanderaient toujours plus. Et si le problème était là en fait?

  • Ce crétin ne manque pas de toupet! C’est lui qui décide de tout, donc qui a merdé et il rejette les responsabilités sur les français!

  • Manque de transparence !!!
    Dès les premiers problèmes (thrombose grave conduisant au décès ) on nous a dit « circulez y a rien à voir «  ,là seule solution c’est le vaccin , puis pas de lien de causalité puis suspension de 3 jours ,le temps que l’EMA confirme son premier avis sur lequel elle ne pouvait pas se dédire ,la GB aucuns problèmes qui finit par avouer 7 décès post vaccination , puis il y a une « émergence » ce qui veut dire qu’il y a un nombre de cas anormal ,et à l’instant un responsable de l’EMA vient de reconnaître un lien de causalité dont on aura l’explication dans quelques heures ….

    • Et il a fallu de peu pour que ce vaccin soit appelé Astrouille Zenecouille. Non seulement il la fiche, mais il en est pourvu. Un poil.

  • Si la France a perdu en 20 petites années ses sites de production, ses centres de R&D, et une supply chain locale, ce sont directement les effets des 35h (les multi françaises du CAC n’investissent plus un radis sur les sites français, un secret de polichinelle), du principe de precaution (nombre de nouveaux site seraient impossibles a sortir du sol au vu l’evolution de la legislation), et du fameux Reach de la CE, fortement influencée par la technocratie française. 80% des composants étaient fabriqués en France. C’est moins de 20% aujourd’hui. C’est directement imputable aux politiques nationales et supra nationales. Mais qui connait Reach? Qui se souvient du mouvement des pigeons? Toujours la meme histoire, la grenouille, portée lentement a ébullition..La prise de conscience est primordiale pour mesurer a quel point ce freluquet et sa cour sont prisonniers d’une tour d’argent (et c’est le notre), et ne conçoit l’économie de marché que comme quelque chose de vaguement méprisable.
    A une époque, les nobles, assistés du clergé, eux aussi méprisaient les marchands dont ils tiraient leurs avantages et leurs fortunes.

  • Ce qui manque à la France est peut-être avant tout une culture de d’efficacité.

    En bon français nous sommes toujours prêts à nous comparer aux autres en les jugeant.

    – les américains sont individualistes et nationalistes,
    – les allemands sont rigides et disciplinés jusqu’à la servilité,
    – les chinois sont copieurs

    Oui ! Mais ils sont efficaces.

    Et quelle est l’efficacité de cette déclaration d’un supposé manque d’ambition de la Frrrance ? Auto-justification face à l’échec ou préparation des esprits à des plans étatiques délirants ?

  • C’est fascinant cette capacité de nos gouvernants, et en particulier de Macron, de rendre les français coupables de leurs méfaits. Macron est l’ennemi public n° 1, l’ennemi de son propre pays qu’il est en train de détruire.
    Ce que cet article explique fort bien.

  • Nous protéger en réouvrant ! C’est ça la conclusion ?

  • Macron a manqué une fois de plus l’occasion de se taire!

  • Ce PR m’aura toujours fais rire , enfin surtout jaune. depuis des années ont se trimballent des saltimbanques qui amusent le public et en douce leurs fais les poches, c’est des nuisibles et malgré ma nature optimiste je n’en vois pas uns prendre le pas sur les autres . pauvre peuple de France, phare du monde il y a quelques siècles , devenant le risée du monde actuel, cela fais peine à admettre, tout mettre sur le compte du locataire de l’élysée serait une erreur, une bande de prédécesseurs y a grandement participés

  • Tous ne sont pas égaux dans le cadre européen quand ce sont les règles nationales qui prédominent; ici les règles européennes (même si on peut douter de leur bien fondé) sont les mêmes pour tous les membres, mais des fonctionnaires nationaux prennent un malin plaisir à les semer d’embûches.
    Un exemple dans mon domaine, la pharma:
    Une société hors UE avait entre autres une usine de façonnage en France et une en Allemagne.
    La française étant plus récente et mieux équipée, il a été décidé de faire valider (FDA) cette usine pour pouvoir livrer aux USA, et de fermer l’allemande;
    ça a demandé de longs mois, des investissements et des kilos de dossiers.
    Une fois ces détails réglés, les lots spécifiques sont fabriqués pour les pays hors UE (ROW). S’agissant de façonnage, l’ingrédient principal était mis à disposition sous douane et restait propriété de la société hors UE, le numéro de position douanière faisant fois.
    Les frais de façonnage faisant objet d’une facturation séparée à la maison mère.
    Cette société pouvait donc facturer le produit fini aux USA avec une facture hors UE, tout en l’exportant à partir du territoire français, selon des règles claires de l’UE sur lesquelles ont été bâties tout le projet.
    Patatrac ! La première livraison a été bloquée en douane pour facture non conforme selon l’avis d’un obscur fonctionnaire.
    C’est là que j’ai fait partie d’une délégation qui s’est rendue à l’aéroport pour tenter de discuter (pour rien) puis que j’ai transmis, avec l’aide de nos collègues juristes, le dossier au directeur de notre filiale française qui a contacté le ministère.
    Au bout de 3 semaines, la cargaison est enfin partie, et nous avons entre-temps retenu toutes les livraisons, dont une urgente pour l’Australie, en magasin.
    Pensant avoir réglé le problème, nous avons procédé à l’expédition des lots en attente. Il a fallu pourtant à chaque fois nous rendre à l’aéroport avec les documents du ministère, les fonctionnaires sur place n’acceptant pas d’avoir été désavoués par leur hiérarchie, et de plus avaient du mal à accepter la primauté des règles européennes.
    Après plusieurs mois de chicaneries administratives de la part des autorités françaises, lors d’une réunion mémorable des « technicals opérations’, notre chef très remonté a décidé: « nous retournons en Allemagne ! »
    L’usine allemande a été validée avec de substantiels investissements, la production transférée, tous les CDD et intérimaires qui avaient été embauchés pour gérer l’augmentation de la production de l’usine française relâchés sur le marché, et une fois tout réglé, l’usine a été vendue à un tiers…

    Je sais c’est un peu long, mais je voulais être précis.

    • Long mais instructif. Merci.

      On ne peut juger sur le fond à partir de cas particuliers. Idem pour les hôpitaux qui trouvent des moyens d’améliorer le rendement de la vaccination et se font activement empêchés par l’administration.

      Mais cela met des visages (même virtuels) de fonctionnaires sur les causes de nos problèmes. (Et pas seulement sur l’administration en tant qu’institution).

      Cela me rappelle toujours « SOS fantômes » : le délégué à l’environnement qui fait relâcher les « fantômes ». Il a raison sur le fond (le stockage des entités est illégal) et tort sur la forme. Et il faut toute la persuasion de Bill Murray pour convaincre le maire que sa réélection dépend de son bon sens pour évincer les crétins.

    • Et finalement vous ne saurez jamais si c’était une rancœur de fonctionnaire désavoué ; où l’espoir sournois qu’en vous mettant des bâtons dans les roues, ils parviendraient à vous faire abandonner la facturation du produit hors France.

    • Expérience intéressante, merci de l’avoir partagé.

      Je suis toujours étonné de la disproportion entre le positionnement d’un fonctionnaire ou employé administratif et de son pouvoir nuisance, et surtout, l’absence de responsabilité de ces derniers.

  • Un scientifique examine une grenouille lui coupe une patte et lui dit :
    – Saute !
    Et la grenouille sauta.
    Le scientifique lui coupe la deuxième patte et lui dit :
    – Saute !
    Et la grenouille sauta.
    Le scientifique lui coupe la troisième patte et lui demande de sauter
    Et la grenouille sauta,
    Alors, il lui coupe sa dernière patte et lui dit :
    – Saute !
    Mais la grenouille ne décolle pas cette fois-ci.
    Moralité de l’histoire : quand on coupe quatre pattes à une grenouille, elle devient sourde !
    Remplacez le scientifique par le gouvernement (ou Macron puisque c’est lui qui décide), la grenouille par nous ou les entreprises, enfin, les non fonx, et la blague est moins drôle.

  • même pour ses échecs il culpabilise les français, ce mec est vraiment un charlot.

  • Je vois venir d’ici les discours à la rentrée prochaine en vue des présidentielles : « Comme promis, nous avons réindustrialisé la France ».
    Super. On réceptionne ce que d’autres fabriquent (flacons, capsules qui doivent venir de Chine), vaccins sous forme de solution liquide (qui viennent d’Allemagne) et nous, et bien on prend ces 3 ingrédients et on les met dans les flacons !
    Superbe réindustrialisation quand on sait que ces tâches sont réalisées par 1 ou plusieurs machines, avec 1 personne pour la surveillance.

    • ça rejoint ce que je disais plus haut, les vaccins restent propriété du fabricant étranger, qui le facture et paye les couts de la sous-traitance au à l’embouteilleur…
      Ce sera le propriétaire étranger qui encaissera la facture…

  • Combien de pages le code du travail français compte-t-il ? Tout est dit dans la réponse.

  • Les maux français….politiques distributrices à tout crin
    , fonctionnaires zélés en surnombre, pléthore de papiers, surreglementation nationale, 35 heures, 50 jours de congés payés, code du travail décourageant l’entrepreneuriat et entretien de milliers d’illégaux aux frais du contribuable…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Beaucoup de temps a été perdu du fait que nos autorités se sont fondées sur la loi dite des trois secteurs de l’économie qui voudrait qu’une société moderne soit une société « postindustrielle ».

Comme nous l’avons montré dans d’autres articles, les travaux de Jean Fourastié sur l’évolution des sociétés ont été mal interprétés. Dans Le grand espoir du XXe siècle paru en 1949, un ouvrage au succès considérable, cet économiste avait mis en évidence les évolutions en termes d’emplois, et non pas de valeur ajoutée. Nos dirigeants ont trop ... Poursuivre la lecture

Par Jon Miltimore.

L'Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA) a annoncé la semaine dernière que les enfants de moins de 12 ans ne se verront plus proposer les vaccins Covid-19, à moins d'être estimés à haut risque.

La décision semble avoir irrité The Guardian, qui a cité plusieurs médecins l'ayant critiqué.

Tout en soulignant que les décès dus aux injections de vaccin covid sont rares, le professeur Christina Pagel, de l'University College London a déclaré au journal :

"Quand on sait qu'il existe un... Poursuivre la lecture

Par Xavier Fontanet.

Un jour de marché la semaine dernière en compagnie d’un couple étranger, devant la poste dans une petite ville de province nous tombons sur une porte close portant la mention : « Grève ». Des clients furieux, des mots pas toujours polis à l’égard de notre service public. Je suis moi-même gêné, je me rapproche du couple qui est dans la queue pour comprendre son problème : il a un paquet urgent à envoyer. Je lui conseille de me suivre jusqu’à la ville voisine.

Nous prenons nos voitures et nous nous retrouvons ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles