Confinement : comme la liberté de circuler était précieuse !

Nous avons perdu la liberté de circuler. Nous sommes infantilisés et n’y pouvons plus rien. En attendant de la retrouver, cultivons notre goût de la liberté.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Together by Thomas Hawk(CC BY-NC 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Confinement : comme la liberté de circuler était précieuse !

Publié le 22 mars 2020
- A +

Par Michel Faure.

Voilà, nous sommes tous aux arrêts domiciliaires et la durée de notre peine reste imprécise. Nous savions que cela allait nous tomber sur la tête, mais nous avons du mal à nous y faire. Nous regardons de nos fenêtres la ville fantôme qu’anime de temps en temps un piéton furtif ou un groupe de touristes innocents, mais néanmoins coupables de marcher trop près les uns des autres. Nous le notons mentalement avec sévérité. Nous en sommes là.

En respectant ce confinement, nous renonçons à notre liberté de circuler, de nous réunir et de commercer. Cependant, ce renoncement se révèle ambigu car nous sommes à la fois fâchés d’être punis pour l’incurie et l’amateurisme de ceux qui nous gouvernent, mais aussi consentants.

Ce confinement nous semble nécessaire pour ralentir la progression exponentielle des contaminations, et nous troquons nos libertés le temps qu’il faudra pour rester vivants.

Le gouvernement n’a peut-être pas réagi assez tôt, nos hôpitaux sont déjà saturés, les soignants sont mal protégés et donc, nous, citoyens lambda, nous avons la trouille. Nous ne sommes pas encore prêts à mourir dans quelques semaines et voudrions bien sauver notre peau.

Nous nous méfions de cette avenue déserte dans cette ville morte sous nos fenêtres. Nous restons entre nos quatre murs et n’en sortons que pour aller en apnée à la supérette du coin acheter ce qui reste de comestible dans les rayons ravagés par la panique raisonnable de nos voisins.

Nous avons le droit d’y aller, comme un écolier en retard à l’école, avec un mot de sa mère. Nous, nous avons l’attestation de Castaner dument signée de la promesse de ne pas aller trop loin. Nous sommes infantilisés et n’y pouvons plus rien.

Ces libertés sont-elles perdues à jamais ? Certains l’espèrent qui voient dans le coronavirus l’arme au service de leurs esprits étroits qui va dégommer la démocratie libérale et le capitalisme qui l’accompagne.

Mais la promesse de ces exaltés de la forteresse nationale n’offre que l’alternative mortifère de la dictature ou du régime militaire qui nous promettra, évidemment, socialisme et verdure.

Mais quand nous serons libérés, nous ignorerons tous ces fachos fâcheux. Nous fêterons le droit d’aller et venir et d’être vivants, nous saluerons aussi ceux qui nous ont sauvés, soignés, guéris, nourris. Nous pleurerons les morts.

Nous claquerons l’argent épargné en détention dans des boutiques enfin ouvertes, nous mangerons des croissants sur les terrasses des bistrots et dirons merde aux décroissants, puis nous prendrons des avions qui polluent, mais nous emportent vite vers un bord de mer.

En attendant, dans nos cellules résidentielles, jouissons de nos libertés nouvelles à faire n’importe quoi, selon notre bon plaisir, profiter de notre famille, cuisiner pour elle, ne plus ignorer la vieille voisine acariâtre et solitaire et déposer sur son paillasson quelques magazines et biscuits.

Nous sommes libres de faire de ce temps disponible absolument n’importe quoi qui n’altère pas la liberté des autres. Nous sommes libres de méditer dans un bain chaud, de rester au lit, de faire le poirier et quelques pompes, de faire l’amour en plein après-midi, d’oublier l’anxiété, de lire les livres sédimentés depuis une décennie dans nos bibliothèques et que nous nous étions promis de dévorer le soir de leur achat.

Nous sommes libres d’être nous-mêmes chez nous. Libres aussi de le rester quand reviendra la normalité et nos libertés un instant perdues.

Voir les commentaires (82)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (82)
  • pour ma part j’y voit là une possibilité de faire le point.. en dehors du diktat social de la consommation effrénée, de la dictature des loisirs imposés par les autres..

    Le coté positif , non négligeable,de la mise en parenthèse, est justement de se retrouver soi meme , sans planning, sans obligations, sans pressions , avec du temps pour tirer sa flemme.. si on y regarde bien c’est très enrichissant.; çà remets en perspective nos addictions a « l’occupation » du temps.; la réévaluation des besoins véritables, le retour a l’essentiel .. apprécier la valeur du temps qui passe..*
    on mesurera plus tard , les résultats en matière de divorces (:))), de naissances
    et je pense qu’il n’est pas mauvais que la société comprenne que nous allons tous mourir .. a terme ! notre société a effacé la mort, pour nous maintenir dans l’euphorie nécessaire a la surconsommation..
    et que peut etre faudrait il nous intéresser a ce que nous pourrions faire du temps qui passe .. plutôt que de courir vers des chimères sans interet
    bonne chance a tous!

    • Je conseille à claude henry les geôles des dictatures policières, excellente occasion pour des innocents de « faire le point » et de « mettre entre parenthèse » la dictature des loisirs.

      • @latour
        oui , je comprends votre reaction , surtout si vous avez le sentiment de ne pas avoir tout expérimenté
        mais l’essentiel voyez vous dépends de la réflexion
        mais on le sait plus tard

    • Eloge de la solitude…vous avez parfaitement raison..L’isolement nous confronte à ce que nous sommes vraiment et cela n’est pas facile si nous refusons de le voir..Mais au combien enrichissant quand nous l’acceptons..

  •  » en respectant ce confinement … » , que nenni , les territoires perdus de la république , comme on les appelle , ne respectent pas du tout le confinement ; selon le porte parole de l’association des policiers en colère ce sera plus compliqué de gérer cette situation que les manifs des gilets jaunes ; au lieu de mettre des amendes qui ne seront jamais payées , je couperai carrément les allocations de ces gens qui se croient au dessus des lois et mettent le pays en danger ;

    • nous sommes en guerre? alors envoyons l’armée, c’est simple

    • « je couperai carrément les allocations de ces gens qui se croient au dessus des lois… ». Ils ne se croient pas, ils sont au dessus des lois, la majeure partie du temps. Et ça commence très tôt, dès l’école. Je me rappelle d’une CPE qui grondait régulièrement : « ah ! ils croient qu’ils ont l’impunité ! ». Mais de fait, l’impunité, ils l’avaient. Ils séchaient les punitions, séchaient les colles, leurs parents nous posaient des lapins, etc. Et la direction évitait toute sanction, jusqu’au conseil de discipline, repoussé à la fin de l’année, ce qui donnait bien l’impression, vraie, à tous les élèves, d’avoir l’impunité. Mais cela est désormais connu. En tout cas, il y a un continuum, et c’est logique, de l’enfance à l’âge adulte. Personnellement, outre couper les allocs, au vu de ce dont on parle (des gangs de voleurs et de petits dealeurs tenus par des barons de la drogue qui défient ouvertement le gouvernement et plus largement les « sales Blancs »), je procéderais à une déchéance de nationalité, des parents et des enfants, lorsqu’elle serait possible, avec (r)envoi dans la mère-patrie, toujours idéalisée. Ce serait formateur pour les plus jeunes. On s’oriente (oh très lentement) vers un scénario à la brésilienne depuis une bonne trentaine d’années.

      • Jusqu’à ce que les islamistes prennent le pouvoir et mettent bon ordre là-dedans. On aura la peste après le choléra avec une petite période où les deux s’entremêleront. Alors oui, en attendant, profitons de nos « bains chauds » (allusion à la grande Simone Weil, celle de L’iliade ou le poème de la force »).

      • « vers un scénario à la brésilienne »

        … ou à la libanaise, ou à la serbe (la partition du pays, tiens, comme un certain François Hollande l’avait annoncé, ou plus récemment le socialiste ministre de l’intérieur Gérard Collomb, parlant de « deux peuples face à face », autrement dit en guerre +/- ouverte).

        Cette crise du Covid-19 pourrait bien être l’élément déclencheur de troubles de grande ampleur, ces troubles à type de guerre civile/ethnique/religieuse que d’aucuns redoutent depuis quelques années…

        • @Jacques B. Disons que stricto sensu, un scénario à la libanaise ou à la serbe suppose qu’il y ait des chrétiens en face des musulmans. A l’époque de la guerre civile libanaise, je ne crois pas qu’il y ait eu beaucoup de jeunes maronites en-recherche-d’identité pour embrasser la foi et la cause du parti d’Allah. Alors que des Fabien et Jean-Michel Clain, nous en avons à la pelle dans nos banlieues ainsi que dans nos prisons. Des jeunes chrétiens combatifs, par contre, y en a-t-il des masses ? On en trouvera notamment quelques poignées dans les rangs de ce qu’il reste de la vieille noblesse, celle où se recrute encore une partie de nos officiers et qui font vivre l’antique adage « noblesse oblige ». Peut-être aussi dans les milieux évangéliques. A eux s’agrégeront peut-être temporairement d’autres groupes, néo-païens, athées – nietzschéens ou pas, dans la mesure où, comme le disait Julien Freund, « c’est l’ennemi qui vous désigne ». Le plus petit dénominateur commun sera sans doute la couleur de la peau, à quelques exceptions. Mais je suis d’accord avec votre conclusion. Hélas.

      • Etant donné qu’il est clair que le Covid est un tueur de vieux, et que les vieux dans ce pays sont des blancs, pourquoi se sentiraient ils interpelés ? C’est un peu comme la représentante de l’UNED avec l’incendie de la cathédrale, elle s’en balek. Pas forcément de l’islamisme mais un sentiment de revanche sur des méchants blancs/colonisateurs/sexistes/mangeur de porc/roulant au diesel.

      • Puisqu’on est sur Contrepoints, il faut dire que tout ce binz vient du monopole de la Sécu !

        Sans monopole, vous auriez des régimes confessionnels de santé et retraite. Et là il devient plus difficile aux fainéants de laisser sa communauté trimer. Alors qu’il est très plaisant de laisser les blancs hétéros cathos faire couler les sprinkler à pognon-gratuit.
        A part le scénario Serbe, il y a le scénario français où les parasites utilisent leur monopole de la violence pour remettre de l’ordre, de peu de devoir être obliger de vraiment travailler.

  • « Ces libertés sont-elles perdues à jamais ? Certains l’espèrent qui voient dans le coronavirus l’arme au service de leurs esprits étroits qui va dégommer la démocratie libérale et le capitalisme qui l’accompagne.
    Mais la promesse de ces exaltés de la forteresse nationale n’offre que l’alternative mortifère de la dictature ou du régime militaire qui nous promettra, évidemment, socialisme et verdure. »
    Les dictateurs ne sont peut-être pas là où vous le dites… Et je ne vois pas bien ce que cela a d’exaté de défendre la nation comme échelon essentiel de la décision politique.
    N’avez-vous pas remarqué une dérive autoritaire sans précédent depuis qu’EM a été élu?
    Ne voyez-vous pas que la nation, la souveraineté – la subsidiarité -, est un rempart contre une dictature supra-nationale qui s’étend et que notre président veut parachever?

    • Mais avec l’idée de la nation à la française avec zéro subsidiarité non merci. Dans beaucoup de pays ce sont les autorités locales des états, régions, cantons, länders ou municipalités qui prennent les initiatives. Si c’est ça grippe un peu plus en France c’est bien la faute à cette rigidité centralisatrise !

      • Si les réactions sont un peu plus grippées en France..

      • D’accord avec vous. Maus cela ne discrédite pas pour autant le principe même de nation.

        • Aucun président américain n’a jamais utilisé le terme de nation de leur discours car synonyme d’Etat centralisateur pour les états fédérés. Je pense que je me situe plutôt sur cette ligne bien que ce ne soit pas (hélas) notre histoire.

          • ‘America first’ de Trump ressemble quand même beaucoup à l’idée de Nation américaine, par delà les États fédérés.

      • On se demande pourquoi c’est pas les CHU qui gèrent les stocks de crises. Il n’y a même pas avoir de notions de canton ou autre. L’intendance ferait tourner les stocks pour éviter les périmés et ce serait immédiatement disponible aux soignants. Même les médecins libéraux devraient avoir des mini stocks.

        • Rien n’empêche les médecins « libéraux » de se faire un stock! Certains étaient prévoyant, les autres le seront désormais ! Les CHU ont la possibilité (la responsabilité de le faire si je ne dis pas de bêtises). Certains l’ont fait d’autres pas sans doute. Ils le feront tous désormais !
          La région Grand Est a commandé 5 millions de masques aux chinois ! Les régions gagneront en autonomie désormais !

          Pour ma part j’ai donné mon stock de quelques centaines de masques FF2P périmés à l’hôpital du coin, c’est mieux que rien.

          • Sauf que l’état ayant pris le monopole de la gestion de crise sanitaire, personne n’a rien préparé, en plus la disparition des stocks s’est passé sans annonce.
            Un système résilient, c’est un système qui évite d’avoir des points critiques ou les atténue au maximum.

          • livrés quand? mouarfff

  • C’est bien écrit ! Cette expérience de confinement vaut tous les articles et discours sur la liberté et les bienfaits de la production capitalistique.

  • Oui nous pouvons après 6 jours de confinement nous recentrer sur les vrais valeurs plutôt que les futilités mais jusqu’à quand ?
    Que certains trouvent dans le cloisonnement quasi monastique un plaisir ok, mais ce confinement est anxiogène et va sans doute générer des dépressions, des suicides, des meurtres s’il va durer.
    Pour l’instant les greniers sont encore plein mais que se passera-t-il si les provisions venaient à manquer, que les m2 deviendront insupportables, et que la crise s’éternisera sans solution ?
    Nous ne sommes pas fait pour vivre en cage sinon nous mourrons pas seulement du coronavirus, sans but, sans projet.
    Lorsque je regarde par ma fenêtre je vois les oiseaux, libres qui sentent le printemps et piaillent de vitalité.
    Maintenant c’est nous qui sommes dans une cage comme dans un zoo.
    Alors oui on peut s’organiser et occuper ce temps « mort » pour un moment à condition que cela ne dure pas trop longtemps.
    Je pense à ces familles entassées dans les immeubles avec comme seul contact extérieur BFMTV regardé en boucle la boule au ventre se disant demain c’est peut être moi ?
    Oui il y des avantages pour la planète notamment, cette introspection des priorités de la vie, mais nous pouvons aussi mourir d’ennui et çà c’est terrible.

    • Vous pourriez me faire la liste des « avantages pour la planéte »? Merci et bon courage…

    • Il est intéressant de consulter les données objectives sur les grippes saisonnières pour contextualiser ce qui se passe en ce moment:
      https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/153454/document_file/42975_spf00000890.pdf
      Nous vivons certes, une épidémie. Mais bien plus enore une psyop dont nous comprendrons les objectifs bien plus tard.
      Ce sont nos libertés qui sont en danger.

    • A vrai dire, je ne m’ennuie pas du tout, au contraire !

      Il y a pourtant un détail qui me turlupine, comment se fait il que dans un paquet de riz d’un kg il y ait 7759 grains et dans un autre du même poids et de même marque 7789 ?

      Je vais jeter un œil à un autre, pour voir…

      • Leipreachan,
        On attend avec impatience le résultat du troisième paquet !
        De mon côté j’ai des paquets de nouilles…

        • Leipreachan excellent ?
          Je peux faire une étude comparée lentilles vertes / lentilles corail si ça intéresse quelqu’un… ?

      • Il faut :
        1) vérifier le taux d’humidité du riz
        2) faire une étude statistique de l’incertitude sur le nombre de grain en fonction de l’écart type sur la longueur du grain dans la variété considérée tout en incluant le taux de RCA.
        3) vérifier le taux d’ethanol du vérificateur
        4) trouver une occupation à ceux qui répondent à cette question, comme les nouilles à Joe.

        Mince, je n’ai plus de réserves avec des paquets similaires …

      • Attention Leipreachan aux troubles obsessionnels compulsifs.
        Les tocs vous guettent. Allez donc faire un petit jogging ( avec le formulaire bien sûr).

    • mais les provisions vont manquer , forcement.. les usines s’arrêtent, il va falloir cuisiner a partir de produits bruts.. et çà tout le monde ne sait pas le faire

  • Je pense que dans peu de jours, les gens qui vivent en appartement avec leurs enfants vont péter un câble. Disons que vendredi prochain çà va partir en live,. Nous, en campagne perdue, on n’a pas ce problème, on a tous notre petit hectare pour ce promener. Et puis, c’est le moment de préparer le potager, faire certain semis, tailler le verger. Et puis si çà vrille, on peu toujours compter sur ses voisins. La racaille ne vient pas encore nous voir car il y a de quoi manger, tant mieux, chez nous on vaccine au douze.

  • « Ce confinement nous semble nécessaire pour ralentir la progression exponentielle des contaminations »

    Le monde entier découvre aujourd’hui les exponentielles comme hier monsieur Jourdain découvrait la prose.

    Encore 15 jours et le monde comprendra peut-être qu’on ne peut pas ralentir une explosion – juste l’empêcher quand il est encore temps.

  • J’espère ne pas avoir quitté ce monde avant d’avoir vu le « Nuremberg » du COVID-19 en France.

    Les responsabilités passées et présentes vont devoir être établies par des scientifiques et des juges indépendants du pouvoir et de la fonction publique.

    Aujourd’hui, toutes les déclarations & injonctions faites par des responsables politiques, des fonctionnaires et hauts-fonctionnaires sont dans des disques durs. Nul ne pourra échapper à sa responsabilité.

    @ l’auteur

    Cher Monsieur si vous me permettez, vous employez beaucoup trop la première personne du pluriel. Tout le monde n’est pas socialiste ou assimilé.

    Libre à vous de faire la fête pendant qu’une partie de la population est contaminée et parfois en deuil sans avoir assisté aux obsèques des êtres aimés.

    N’oublions pas les EHPAD, dans lesquels la situation semble extrêmement grave, les mères seules avec des enfants, les personnes âgées seules, la liste est longue…

    Pour finir contrairement à ce que vous déclarez, je n’ai absolument pas peur de la mort, pour l’avoir souvent côtoyé, j’ai seulement peur de perdre des proches, famille & amis.

  • Voilà l’info que j’ai récupérée ce matin

    Le journal officiel du 15 janvier 2020 a valider la CHLOROQUINE comme substance vévéneuse !
    La ministre des solidarités et de la santé,
    Vu le code de la santé publique, notamment les articles L. 5132-1, L. 5132-6, L. 5132-7 et R. 5132-1 ;
    Vu l’arrêté du 22 février 1990 modifié portant inscription sur les listes I et II des substances vénéneuses définies à l’article L. 5132-6 du code de la santé publique ;
    Vu l’avis du directeur général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail en date du 12 novembre 2019 ;
    Sur proposition du directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé en date du 13 décembre 2019,
    Arrête :

    Article 1

    Est classée sur la liste II des substances vénéneuses l’hydroxychloroquine sous toutes ses formes.

    Article 2

    Le directeur général de la santé et le directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

    Fait le 13 janvier 2020.

    • J’en ai une boite datant de plus de 12 ans. Marquée « uniquement sur ordonnance ».

      Et pour ma part, j’en ai bouffé tous les jours pendant 2 ans – il y a pas mal de temps. (BEURK …)

      De qui se moque-t’on une fois encore ?

      C’est un médicament. Ce n’est pas anodin, mais comme toujours on cherche à infantiliser les gens.

      Et c’est ridicule de dire : « on s’occupe de tout » alors qu’on est débordé au moindre problème et qu’on dit : « n’appelez pas le 15 ».

    • Une mise au point pour une fois: https://www.liberation.fr/checknews/2020/03/21/agnes-buzyn-a-t-elle-classe-en-janvier-la-chloroquine-dans-les-substances-veneneuses_1782466
      A été fait par analogie à la chloroquine et dans ses prescriptions au long cours.

      • En fait, si je comprends bien, ils alignent les risques du Plaquenil sur la Nivaquine.

        Cela n’empêche pas ceux qui vivent dans des zones endémiques de paludisme de consommer de la Nivaquine SANS aucun suivi médical.

        • La plupart des gens en zones endémiques ne consomment rien. Ca coute cher et c’est assez dur comme traitement, il y a pas mal d’effets secondaires non rares.

          • Quand vous aurez 41 de fièvre toutes les 24 heures, vous changerez peut-être d’avis.

            • Erratum : 48 ou 72 heures

              • Je travaille en Afrique et Asie assez souvent, et je ne prends plus rien comme les locaux. Le paludisme se soigne très bien si traité de manière précoce. Et au final ça coute moins cher. Par contre je fais disparaitre les eaux stagnantes autour de moi et j’engueule les voisins qui laissent des nids à moustiques.

                • Vous savez que vous pouvez faire des crises des mois après être revenu !
                  Du coup, je me demande ce que peut vouloir dire « traité de manière précoce ».
                  Moi, il m’a fallu 15 jours pour comprendre. Je peux vous dire que j’étais plus très frais …

    • @ROROS
      Le Pr Raoult aurait souhaité faire quelques tests avec la cloroquine sur le virus de la grippe de Wuhan. Il semble que le Pr Raoult aurait eu un différent avec le directeur de l’INSERM Yves Lévy. M. Lévy est l’époux d’Agnès Buzyn, la ministre qui a signé ce décret. Ensuite, l’Eta s’est constitué un stock de cloroquine.

  • Et comment en sortir? Imaginez trente seconde que le confinement est levé et que les cas repart à la hausse? C’est une décision politique impossible qui va faire que nos libertés vont être réduite pour longtemps et pendant ce temps l’économie meurt sous nos yeux.

    • La police de la pensée vous a mis -1 sans autre forme de procès pour avoir osé poser une question pertinente.

    • Les Coréens contrôlent mieux les choses que nous mais surtout ne baissent pas la garde contre le virus et les risques de résurgence. On arrête le confinement mais on doit embrayer sur d’autres mesures!
      https://medium.com/tomas-pueyo/coronavirus-le-marteau-et-la-danse-bce68d354c0c

      • Tout le monde devrait lire les articles de Tomas Pueyo sur le coronavirus. Il m’a ouvert les yeux sur certains points et m’a permis de prendre de la hauteur, en ne perdant jamais de vue l’objectif qui est de sortir du confinement, limiter les victimes au maximum, et reprendre une vie normale, y compris économique.

    • Oui, le confinelent retarde l’épidémie, mais ne permet pas de la vaincre.
      Pourquoi les moyens de vaincre l’épidémie ne sont-ils pas mis en place?
      Pourquoi refuse-t-on d’étendre rapidement les rests, ce qui permettrait d’isoler les malades et de laisser les autres circuler? Pourquoi ce retard dans l’approvisionneent des masques avec le discours « ça ne sert à rien » (comme la fermeture des frontières sans doute?
      Pourquoi met-on, depuis le début, des obstacles au traitement à a chloroquine (allant jusqu’à la censure d’une vidéo du Pr Raoult classée comme fake new par kes garde-chiourmes habituels de la pensée unique?

      • Seuls les détenteurs d’un certificat de test effectué, à leurs frais exclusifs, moins de 24 heures auparavant par un testeur dûment habilité par l’état, auront le droit de circuler. Vous y croyez ?

      • 13h18 sur bfmtv.com : Estrosi déclare que le CHU de Nice va appliquer le protocole du professeur Raoult.

        Cette annonce est tout bonnement stupéfiante !

        Alors qu’il est connu depuis plusieurs jours déjà, on devine entre les lignes que le protocole est encore aujourd’hui globalement refusé aux malades au lieu d’être appliqué partout, massivement, systématiquement, à tous les malades du Covid de tous les hôpitaux, séance tenante.

        Certains prétendent que des études complémentaires seraient nécessaires. Que des effets secondaires pourraient apparaître. Qu’on ne sait pas si le protocole est efficace. Argument encore plus lamentable, qu’il n’aurait pas été approuvé par l’Etat. Sans déconner ? On crève mais il faudrait attendre le dernier Cerfa à la mode en trois exemplaires ? Quel effet secondaire pourrait être plus grave que mourir dans les 24h ? Quelle importance si le protocole s’avérait malheureusement inefficace puisqu’on n’a rien d’autre sous la main ? Va-t-on attendre plusieurs mois et des milliers de décès les résultats d’études complémentaires ? Est-ce cela, le sens de l’urgence sanitaire ? Ou bien est-ce un vain mot ?

        On croit cauchemarder devant tant d’inconséquence, devant tant d’arguties administratives moisies, devant tant d’obstination mortelle, devant tant d’inhumanité, d’indifférence hautaine face à la souffrance. Quelle perte de chance pour les malades abandonnés à leur sort ! Le refus d’appliquer ce protocole dès aujourd’hui est un scandale sanitaire au sein du scandale de la gestion politique de cette épidémie.

        Il n’y a aucune raison objective, ni médicale, ni logistique, ni administrative, pour que d’ici ce soir dimanche 22 mars 2020, un seul malade du Covid hospitalisé en France n’ait pas reçu sa première dose de médicaments conformément au protocole. Si un seul des milliers de malades hospitalisés est négligé ce soir, les responsables du blocage à tous les niveaux devront en répondre devant le pays.

      • On ne cherche pas à vaincre l’épidémie mais à la lisser à cause du manque cruel de masques, de tests, de lits, et de personnels.
        C’est pour cela qu’on confine enfin le terme me semble inapproprié, enferme me semble plus correct.

      • Il peut y avoir plusieurs raisons . Les déconneurs du monde n’ont pas envie qu’émerge un scientifique qui met en doute le consensus climatique . Ensuite, son avis ne semble pas avoir été pris en compte par les autorités de l’état, alors que sa réputation de virologue le précède et qu’il était, à priori, le mieux placé pour donner un avis éclairé . Seul problème, nos sauveurs du monde avaient déjà connaissance des pénuries de matériel . En gagnant un peu de temps, ils pourraient toujours « découvrir » des trémolos dans la voix la disparition des stocks de chloroquine et affirmer, la larme à l’oeil comme d’habitude qu’il n’y avait plus d’autre solution que le confinement . Qui pourrait leur reprocher un vol à la pharmacie centrale .En attendant, les godillots et le sénat nous ont fait faire un grand pas en avant vers moins de liberté et plus de contrôle . Elle est pas belle la vie? juste au moment ou on s’aperçoit que le bon peuple renacle à croire aux fadaises des kmers verts . Je n’irais pas jusqu’à dire que cette pandémie tombe bien, mais vu le calibre de ces arrivistes, il ne serait pas nécessaire de me pousser beaucoup

    • @Jacques Druet
      Bonsoir,
      « Et comment en sortir ? Imaginez trente seconde que le confinement est levé et que les cas repart à la hausse?  »
      Comme l’a fait Hollande quand il a instauré l’état d’urgence. Il l’a continué jusqu’à sa sortie. Maintenant, nous sommes en état d’urgence permanent, et c’est la solution qu’a choisi le gouvernement.
      Le jour où F. Hollande s’était décidé à levé l’état d’urgence, il y a eu … un attentat.

    • Lever le confinement supposerait d’étendre les tests et d’obliger tout le monde à sortir avec un masque. Cela ne semble pas hors d’atteinte. Mais le gouvernement nous préfère peut-être enfermés…

  • Comme l’ombre révèle la lumière il y a l’absence et l’essentiel pour la liberté de circuler.

  • Et dire que Elise Lucet nous coute 25 000 euros par mois, il y a 10 ans elle accusait la ministre Bacelot d’ avoir acheté trop de masques et de vaccins…….https://www.valeursactuelles.com/po

  • Point statistique du soir :
    – 16018 cas de contamination détectés, 1533 nouveaux cas en 24h, soit moins de 10% du total pour la première fois depuis le début de l’épidémie, alors que les tests réalisés sont plus nombreux. C’est la bonne nouvelle du soir en France où le confinement commence à avoir quelque effet. De même en Italie où le nombre de nouveaux cas passe significativement sous les 10% du total. Encore une bonne nouvelle à confirmer les prochains jours.
    – Le DGS annonce officiellement que 9/10e des contaminations seraient non détectées car asymptomatiques, pure spéculation en l’absence de tests généralisés à l’ensemble de la population.
    – 112 décès supplémentaires en 24h, soit entre 1% et 2,1% des cas détectés selon un décalage temporel des séries de 3 et 7 jours respectivement. S’il faut attendre encore 15 jours la généralisation du protocole Raoult au prétexte d’études complémentaires, ce sont presque 1700 décès supplémentaires qu’il faudra enregistrer à ce rythme alors qu’ils auraient pu être évités.
    – 87% des décédés ont plus de 70 ans, tandis que 50% des hospitalisés ont moins de 60 ans.

  • On a décidé de rester sur l’île d’Itaparica, si on est malade on ne sera soigné http://photos-non-retouchees.over-blog.com/2020/03/notre-bain-du-soir-de-ce-20-mars.html

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Avant l’arrivée des vaccins, les gouvernements avaient pour ainsi dire fermé leurs frontières à double tour pour « protéger » le peuple. Mais maintenant que les pays relativement libéraux ont finalement abandonné la plupart de leurs restrictions internes, on pourrait croire qu’il serait plus facile de voyager et/ou d’émigrer. Oh mon tendre fils de l’été…

La levée des restrictions n’est qu’apparente. Au Japon par exemple, les touristes peuvent effectivement venir s’ils acceptent une surveillance digne de Big Brother. Si leur pays n’est ... Poursuivre la lecture

Par Yves Bourdillon.

Imaginez.

Imaginez qu’une pandémie démarre à Vert-le-Petit (Essonne), siège d’un des trois labos P4 français. Qui croirait les explications de Paris selon lesquelles ce virus aurait été transmis naturellement à l’Homme par une perdrix ?

C’est pourtant l’exploit qu’a réussi Pékin en imposant depuis un an au monde entier le récit selon lequel le SARS Cov 2 qui provoque la maladie Covid-19 proviendrait d’une chauve-souris vendue sur le marché de Wuhan, dont le hasard voulait qu’il se trouvât à proximité ... Poursuivre la lecture

Par Daniel Lacalle.

Les chiffres macro-économiques les plus récents montrent que le ralentissement chinois est beaucoup plus sévère que prévu et qu'il n'est pas seulement imputable aux confinements liés au Covid-19.

Les confinements ont un impact énorme. 26 des 31 provinces de Chine continentale connaissent une augmentation des cas de covid et la crainte d'un confinement de type shanghaien est énorme. Les informations en provenance de Shanghai prouvent que ces fermetures drastiques causent d'énormes dommages à la population. Des... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles