Reconnaissances
50 articles déposés
À propos Articles
Reconnaissances
50 articles déposés
Benoît Malbranque est président de l'Institut Coppet, directeur des éditions de l'Institut Coppet et rédacteur en chef de la revue Laissons Faire. Son dernier ouvrage s'intitule Vincent de Gournay : l'économie politique du laissez-faire.
0 followers

Articles

Par Benoît Malbranque Un article de l'Institut Coppet

Les origines intellectuelles de la Révolution française ont occupé bien des volumes, et c’est avec une certaine appréhension que nous osons ici aborder ce grand thème. Nous ne le faisons que pour étudier en détail la contribution des économistes français que l’Histoire a regroupés sous le nom de Physiocrates.

Cette tâche n’est pas aisée, et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, les Physiocrates ont défendu des principes qu’on range dans diverses catégories, selon que l’on ... Poursuivre la lecture

Par Benoît Malbranque.

On sait qu'avant d’étudier comment l’intérêt personnel cimente la société et promeut le progrès économique, Adam Smith avait consacré son premier grand ouvrage, la Théorie des sentiments moraux, à la notion de bienveillance. Ce sentiment, placé au fond de l’âme humaine, agit comme le contrepoids du premier, et il a été à l’origine des plus formidables réalisations de la charité privée. Après la crise de 1929 et la Grande dépression, rappelle Milton Friedman dans le dernier épisode traduit de Free to Choos... Poursuivre la lecture

Par Benoît Malbranque Un article de l'Institut Coppet

[caption id="attachment_184636" align="aligncenter" width="640"] coq chantant gerard68photos (licence creative commons)[/caption]

L’héritage s’accepte en général à bras ouverts. Mais dans le domaine des idées, les répulsions sont plus vives, plus durables. Un cas frappant de rejet des héritages intellectuels s’observe dans l’économie politique, comme on disait jusqu’à la fin du XIXe siècle.

Avant que l’Angleterre de Ricardo ne se place à la tête des nations dans ce dom... Poursuivre la lecture

Par Benoît Malbranque.

Certainement, les Jean-Baptiste Say, les Frédéric Bastiat, les Gustave de Molinari, les Yves Guyot, ont marqué l’histoire de la pensée économique française. Mais à les étudier seuls, on ne peut les comprendre. Car tous ces représentants de l’école française d’économie politique sont issus des travaux des économistes du XVIIIe siècle. Leurs idées sont déjà, en germe, chez ces prédécesseurs du siècle des Lumières.

https://youtu.be/-zANpBWDc7Y

 

... Poursuivre la lecture

Par Benoît Malbranque.

Infatigable critique de l'intolérance, Nicolas de Condorcet était préparé à soutenir la liberté quand son ami Turgot accéda au Contrôle général des finances. Dès lors la carrière de Condorcet prend un tournant et il s’insère dans le débat économique, soutenant inlassablement les réformes libérales du nouveau ministre. Favorable à la concurrence, à la liberté du commerce, Condorcet réclamait aussi la suppression des corvées, des corporations, et la juste répartition des impôts...

https://youtu.be/2Acb4hqvw5... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles