Manger de la viande est une liberté individuelle fondamentale non négociable

« Personnellement, étant très attaché aux libertés individuelles, dont celle de manger ou non de la viande, imaginer qu’un jour peut-être, la loi limiterait voire interdirait sa consommation me stresse énormément. »

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Manger de la viande est une liberté individuelle fondamentale non négociable

Publié le 4 mars 2017
- A +

Par Didier Vanderbiest, depuis la Belgique.

La récente campagne « 40 jours sans viande » témoigne d’un clivage important entre les mangeurs de viande et les anti-mangeurs de viande. Nous assistons à un choc culturel alimenté par certains arguments louables comme le bien-être animal mais aussi par d’autres, tels que l’impact sur le climat des émissions de méthane par les ruminants d’élevage qui relèvent de l’escroquerie intellectuelle comme démontré dans un article paru en 2013.

Ce dernier argument est le cheval de bataille des groupes radicaux environnementalistes, vegans, végétaliens notamment afin de toucher un maximum d’individus mais surtout le monde politique et la presse.

Lorsqu’on lit les réseaux sociaux où les gens expriment le mieux leurs sentiments, on se rend compte que consommer de la viande ou non est un élément important dans la vie des gens. C’est un sujet certainement aussi sensible que celui qui secoue récemment certains administrateurs d’intercommunales.

Interdire la consommation de viande ?

Personnellement, étant très attaché aux libertés individuelles, dont celle de manger ou non de la viande, imaginer qu’un jour peut-être, la loi limiterait voire interdirait sa consommation me stresse énormément. Certains n’imaginent absolument pas qu’un jour cela puisse arriver et me prennent pour un fou quand je relate mon inquiétude, surtout sur un plateau de télévision. Pourquoi fais-je cette démarche ?

Alors que selon moi, la société doit évoluer en fonction des choix individuels des personnes qui la constituent, nous sommes de plus en plus confrontés à des décisions politiques constructivistes. Qu’est-ce que le constructivisme ? C’est le fait de prendre toute une série de décisions politiques afin que la société évolue vers ce qu’on veut qu’elle devienne. Exactement l’inverse de mon idéal qui minimise au maximum les choix politiques qui interfèrent avec la vie des individus.

Choix individuel

Revenons-en à la liberté de consommer ou non de la viande. Ce choix revient à chaque individu. Je ne ressens absolument aucune envie d’imposer mon choix et je ne peux supporter qu’un jour un groupe de personnes, via la loi, m’impose son mode alimentaire.

Lorsqu’on parle avec celles citées dans les groupes repris plus haut, on comprend que leur objectif est d’influencer le comportement des gens via des décisions politiques (Les intentions de Marie-Martine Schyns d’inclure le végétarisme dans le nouveau cahier des charges pour les repas scolaires n’est sans doute que le prélude à une loi pour interdire la viande au moins un jour par semaine). Comme expliqué plus haut, cela m’est totalement insupportable.

Instrumentalisation politique anti-viande

Actuellement, dans quelle situation nous trouvons-nous ? Pour le savoir, il est très utile de bien comprendre le pouvoir des structures radicales anti-viande et leur instrumentalisation, leur impact sur les pouvoirs politiques (et là je vise particulièrement les pouvoirs wallons) et la presse. Les réseaux sociaux sont également un élément très important pour comprendre l’ampleur du phénomène.

On répond à des mots par des mots, à des actes, par des actes.

On pardonne à ses amis, on se venge de ses ennemis.

Comme l’a dit Montesquieu, « Une chose n’est pas juste parce qu’elle est loi mais elle doit être loi parce qu’elle est juste ».

J’adapterai également une citation de Thomas Jefferson qui a déclaré fin du 18ème« L’arbre des Libertés se régénère dans le sang des tyrans et des patriotes » en … « L’arbre des Libertés se régénère dans le sang des anti-mangeurs de viande et des mangeurs de viande ».

J’espère évidemment ne jamais connaitre cela.

Voir les commentaires (32)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (32)
  • Les mêmes qui veulent nous interdire de manger de la viande sont aussi contre la voiture, contre les éoliennes et les barrages mais aussi contre le nucléaire.. Contre tout ? Non, ils sont pour la libéralisation du cannabis et pour l' »éducation  » des enfants selon leurs propres critères…. Je caricature ? Peut-être un peu …

    •  » Non, ils sont pour la libéralisation du cannabis  »

      Même pas; ils sont pour la dépénalisation mais que le marché soit régulé par l’état.

  • Le fait de manger de la viande n’est pas uniquement un acte de liberté individuel.

    Cela implique plusieurs risques majeurs, et la responsabilité n’est donc plus uniquement individuelle : risque biologique majeur. On l’a vu avec la grippe aviaire qui s’est avérée bénigne, mais le risque existe d’une épidémie majeure et dangereuse pour l’homme.

    L’élevage rends également les antibiotiques moins efficaces, voir inutiles. Ce monsieur en mangeant de la viande me mets en danger de mort.

    De plus, la production de viande utilise 80% des surfaces cultivables sur terre, et cela participe largement à la malnutrition dans certains pays et population fragiles.

    Le choix de ce monsieur n’est en aucun cas individuel.

    Et encore, je ne parle pas du spécisme, ni des 140 milliards d’animaux tués dans la souffrance chaque année.

    Bref, Monsieur Vanderbiest devrait se renseigner un peu plus.

    •  » risque biologique majeur. On l’a vu avec la grippe aviaire qui s’est avérée bénigne, mais le risque existe d’une épidémie majeure et dangereuse pour l’homme.  »

      Choisir son mode de déplacement est aussi un acte de liberté individuelle; même si choisir la voiture, le train ou l’avion vous expose à des dangers notamment due aux accidents. De plus le dernier gros scandales alimentaires est due à la bactérie E-Cholis dans du soja bio en Espagne provoquant la mort de plusieurs personnes. Bref les intoxications alimentaires concernent aussi les végétaux.

       » L’élevage rends également les antibiotiques moins efficaces, voir inutiles. Ce monsieur en mangeant de la viande me mets en danger de mort.  »

      L’utilisation des anti-biotiques à des fin médicaux contre certaines maladies aussi. Je doutes que vous allez refuser un traitement aux anti-biotiques si un jour vous avez choppé une maladie grave bactérienne sous prétexte de sauvegarder l’humanité.

       » De plus, la production de viande utilise 80% des surfaces cultivables sur terre, et cela participe largement à la malnutrition dans certains pays et population fragiles.  »

      La malnutrition est le plus souvent due à de mauvais choix politiques comme l’agriculture de type socialiste qui plonge des pays dans la famine par le gaspillage des stock mal géré qui pourrissent.

       » Et encore, je ne parle pas du spécisme, ni des 140 milliards d’animaux tués dans la souffrance chaque année.  »

      L’auteur en parle et il comprend la démarche de certains de ne plus manger de viande

      • Je crois que vous ne m’avez pas bien compris : le fait de produire de la viande met en danger y compris les gens qui n’en mangent pas.

        Un végétarien peut mourir à cause des consommateurs de viande, à cause des risques sanitaires et des résistances aux antibiotiques (qui sont utilisés de manière systématique).

        En cela, c’est très différent de la liberté d’un fumeur de fumer (tant qu’il n’oblige pas les autres à respirer) ou de la liberté de boire (tant qu’on ne tue pas quelqu’un sur la route). La production de tabac ou d’alcool n’ayant quasiment pas d’impact par rapport à la viande.

        • Français: Je crois que vous ne m’avez pas bien compris : le fait de produire de la viande met en danger y compris les gens qui n’en mangent pas.

          La grippe aviaire s’est transmise à cause d’une hygiène défaillante et à cause de la proximité des volailles avec les humains. Dans mon pays où on ne vit plus au milieu des poules la grippe aviaire à disparue depuis 1930 et les victimes se cantonnent en général à ceux qui sont très exposés, qui vivent au milieu des animaux donc.

          À noter qu’on supprime aussi graduellement les antibiotiques dans la viande dans nos pays, elle a été divisée par deux en dix ans.

          Les antibiotiques pour humain représentent un marché de 40 milliards de dollars dans le monde, c’est la première source de zoonoses, vous préconisez de supprimer l’humain aussi ?

          Maintenant si vous croyez résoudre tous les problèmes d’hygiène défaillante et de production industrielle de nourriture en supprimant la viande, vous vous fourrez le doigt dans l’œil. Les végétaux se livrent des guerres chimiques impitoyables, ils sont colonisés par des tas d’opportunistes dangereux pour l’homme et dès qu’on produit en masse les problèmes arrivent d’autant plus vite que le producteur est un ahuri qui a remplacé la science par une religion animiste et qui lit des « documentaires » fortement orientés.

          Du coup, c’est VOUS le danger pour les autres, parce que quand vous aurez imposé votre alimentation à tous, ça va être un carnage:

          http://www.charlatans.info/naturel-est-souvent-nuisible2.php

        • mon commentaire précédent a du être supprimé pour un qualificatif peu amène, l’auteur ne dit pas qu’on doit élever des animaux en utilisant des antibio ou de quelque façon que ce soit, c’est vous qui utilisez une diversion, vous associez un mode de production de viande qui vous semble problématique pour condamner en général la consommation de viande…hors sujet.
          ne pas manger de viande c’est aussi m^me si ça vous ennuie condamner des tas de cultures pastorales chasseuses , parce que l’agriculture ce n’est pas possible partout. Alors soit ne mangez pas de viande parce que ça vous choque de tuer un animal, c’est hautement respectable, distordre une idée pour la rendre inacceptable est intellectuellement malhonnête. des tas de consommateurs de viandes militent pour ne pas utiliser des antibiotiques dans l’élevage, la question de la résistance aux antibio relève d’ailleurs d’une autre logique à mon humble avis de béotien , la résistance aux antibio est inéluctable car elle existe, il faut surtout procéder pour limiter les populations de bactéries résistantes, ça va vous ennuyer c’est un peu la m^me démarche avec les ogm glyphosate résistant..à utiliser en rotation!!sinon…

    • on peut manger de la viande d’animaux ne recevant pas d’antibiotiques..et je ne vois pas en quoi élever un animal comme un lapin ou une poule et le manger provoquerait la malnutrition de peuples qui peuvent être par ailleurs des pasteurs nomades… ne me faites pas croire que votre opposition à la consommation de viande vient de là…car vous ne protestez que contre la consommation de viande de masse…foutaises…

    • Commentaire à mettre en parallèle avec cet article : https://www.contrepoints.org/2017/01/03/276553-mort-aux-vaches-se-passer-de-viande-se-passer-de-lait
      La seule démarche cohérente, c’est le rejet total de tout sous-produit animal. Avec des effets de bords sur la société et les paysages qui vont bien au-delà du : « moi, je mange pas de viande ».

  • On en reparlera dans 30 ans quand l’insidieuse propagande de la gauche « progressiste » aura fait son œuvre, comme pour les autres libertés.

    La liberté ils l’aiment cuite à basse température, à l’étouffée, ils ont le temps pour eux, mille mensonges finissent par faire une vérité.

  • Interdire la viande ? Un boulevard pour les Mafia !

  • Et ce Didier Vanderbiest imagine-t-il à quel point ces pauvres animaux doivent être stressés en partant sur le chemin de l’abattoir ?…

    Qu’est-ce que « la viande » ? Ce sont des animaux morts, préalablement tués (souvent dans d’atroces souffrances) alors qu’ils voulaient vivre.
    La majorité des gens hurlent au scandale dès qu’une vidéo de chat maltraité circule sur Internet, certains vont jusqu’à insulter et souhaiter la mort du tortionnaire de l’animal. Mais à côté de ça, ces mêmes personnes se nourrissent de foie gras, côtelettes d’agneaux, rôtis de veaux etc…
    Cela n’a absolument aucun sens. Tous les animaux sont des êtres sensibles et l’horreur est la même pour tous : qu’il s’agisse d’un chat, d’un agneau ou autre, cela revient au même pour tous.

    « Tant que les hommes massacreront les animaux, ils s’entre-tueront. Celui qui sème le meurtre et la douleur ne peut récolter la joie et l’amour ». (Pythagore)

    Toutes les personnes qui se nourrissent de cadavres devraient regarder ce documentaire en entier, le meilleur jamais tourné sur le sujet, ayant nécessité 5 ans de documentation et visites en abattoirs en caméras cachées : https://www.youtube.com/watch?v=FM_wAN2id58&t=958s

    « Manger de la viande » n’est pas une liberté individuelle quand on sait que cela implique le massacre de milliards d’êtres sensibles…
    Dirait-on que c’est une liberté individuelle de manger un chien ?…
    Cela implique aussi de nuire aux personnes qui meurent de faim, puisqu’il faut par exemple de 7 à 10 kg de végétaux pour produire 1 kg de boeuf…
    Ces végétaux sont donnés à des pauvres animaux innocents qui n’ont rien demandé pour être transformés en steaks. Steaks qui finiront dans les estomacs d’êtres humains tout à fait capables de se nourrir d’aliments bien plus sains pour leur santé… (ou alors à la poubelle, vu le nombre de gâchis alimentaire qu’il y a…)
    Malheureusement, la plupart des êtres humains n’ont pas de coeur, mais juste un estomac…
    Pourtant, ils seraient les premiers à hurler de terreur s’ils étaient envoyés à l’abattoir à la place des victimes… Même les personnes suicidaires ne voudraient pas être tuées à l’abattoir, c’est pour dire…
    Pour comprendre cela, il faut avoir une qualité que peu d’humains ont : l’empathie… Se mettre à la place des victimes que sont les animaux, mais aussi les humains puisque la consommation de cadavres nuit également beaucoup aux humains…

    Comme dit une phrase célèbre : « On a pas un coeur pour certains animaux et un estomac pour d’autres » (auteur inconnu).

    http://cerveaucoeuretconscience.blogspot.fr/

    • peu d’humains s ou bien l’empathie envers les animaux est culturelle est doit être apprise ou bien l’empathie envers tout animal est un trait de caractère que vous posez comme supérieur et vous ne vous prenez pas pour de la crotte.

    • Oiseau-de-Pluie: Cela implique aussi de nuire aux personnes qui meurent de faim, puisqu’il faut par exemple de 7 à 10 kg de végétaux pour produire 1 kg de boeuf…

      Bullshit, l’humanité produit bien plus qu’il n’en faut pour nourrir tout le monde et ce n’est pas une question de répartition non plus, mais de conditions politiques.

      Le GHI ou « Global Hunger Index » indique que les derniers endroits où on souffre de la faim…
      http://www.ifpri.org/topic/global-hunger-index

      …sont les pays en guerre ou/et doté de gouvernements répressifs et corrompus:
      Indice liberté économique – Classement des pays
      Indice de la corruption – Classement des pays
      Indice liberté de la presse – Classement des pays
      Indice de démocratie – Classement des pays

      Pour comprendre cela, il faut avoir une qualité que peu d’humains ont : l’empathie [..] Malheureusement, la plupart des êtres humains n’ont pas de coeur

      Dans la vraie réalité, très peu de gens manquent d’empathie et de cœur, mais je vous classe d’emblée parmi les pires.

      De tout temps les tribus déshumanisaient leurs « ennemis » pour pouvoir les asservir ou les tuer sans problème de conscience. Nier leurs sentiments, leurs émotions, leurs cœurs, leurs humanités faisait d’eux des « animaux » ou des objets dont on pouvait disposer. Vous allez encore bien plus loin, parce que pour vous les omnivores, en plus de ne pas être humain sont des « meurtriers » et j’ai même entendu parler de « violeurs » dans une émission à la radio. (à cause de l’insémination des vaches).

      Il faut chercher parmi les pires génocidaires de la planète pour trouver des gens avec un jugement aussi immonde sur de larges groupes de populations.

  • C’est quand même fou que l’espèce humaine mange de la viande depuis presque 3 millions d’années, chasseurs-cueilleurs/ Paléolithique/Homo Habilis. L’Homo Erectus mange de la viande cuite depuis 400.000 ans à 790.000 ans. « La domestication [du feu, par Homo Erectus] a également permis de cuire la nourriture, de conserver et stocker la viande fumée, faisant ainsi reculer les parasitoses, mais aussi d’augmenter la digestibilité des aliments, favorisant leur rendement métabolique et l’augmentation du volume cérébral. » (https://fr.wikipedia.org/wiki/Feu) L’Homme doit son cerveau à la consommation de viande cuite. Il a aussi remplacé le gibier, qu’il devait chasser avec un succès mitigé, et au péril de sa vie, par le bétail, lequel broute, est utilisé pour labourer, et produit du fumier pour l’engrais à mettre dans les champs pour les récoltes.
    Ceux qui ne veulent pas manger de viande ont le choix de ne pas en manger, et d’en manger à nouveau si l’envie les reprennait, mais ils veulent en interdire purement et simplement la consommation aux autres. Ils sont libres de ne pas en manger, nous devons rester libres d’en manger.

  • aucun végétarien ne parle d’interdire quoique ce soit, si ce n’est une frange minoritaire ! simplement reconnaitre le veganisme (j’inclus régime végétarien et végétalien dans le terme pour simplifier) autrement qu’une mode écolo-timbrée bonne à bouffer de l’herbe. Il y a une véritable gastronomie derrière.
    Personnellement, je crois que l’élevage intensif ne saurait durer, sur beaucoup de secteurs, y compris celui de la mer (chalutage en eau profonde tout ça…). Une amende envers certaines entreprises ne me déplairaient, ça devient de la pure connerie plus de la liberté.
    Pour le reste on ne saurait décréter un mode de vie. Là où je serais d’accord, c’est que l’éducation nationale puisse garantir une ouverture d’esprit envers d’autres régimes alimentaires , via un repas végétarien par semaine à la cantine. Ou faire découvrir la consommation d’insectes pourquoi pas, faire découvrir aux enfants de nouveaux gouts. Ce qui plairait pas au lobby de la viande…ou du lait également effectivement 🙂
    nan pcq c’est beau de critiquer le veganisme, le méchant totalitaire végétarien mais la consommation de lait est un pur produit du lobbying du lait (avec ces jolies pubs « les produits laitiers sont nos amis pour la vie ») et l’école y a participé 🙂
    en douceur, aucune répression par derrière, encore heureux. Je ne vois pas en quoi l’Etat ne saurait faire ça dans l’éducation à de nouveaux gouts, charge aux enfants de choisir ce qu’ils veulent adopter. Auj, cette sacro-sainte liberté de consommer de la viande est du pur déterminisme, et un habitus inculqué par les parents et la société toute entière.

    PS.: et non, je ne suis pas vegan, meme pas végétarien. Je mange encore de la viande, et espère moins en consommer, en tout cas plus de mammifère. Et effectivement je ne souhaiterais pas avoir un flingue sur la tempe pour me forcer à consommer autre chose. Qu’on m’aurait fait découvrir autre chose étant gosse dans les cantines scolaires, ça m’aurait pas déplu au contraire !

    PS2: ce qui est déplorable avec l’article c’est de banaliser la violence faite aux animaux, avec toute la volonté d’équilibrer les choses. « Laisses moi la liberté de tuer! » dans la meme lignée que les libéraux qui pensent que maltraiter son chien ou l’abandonner sur la route, c’est un droit pcq on en est propriétaire… je ne vois guère de différence.
    Et je me demande ce que vous pensez des corridas et des orques en captivité (le documentaire Blackfish est édifiant à ce sujet). On ne peut plus se voiler la face et crier à la liberté simplement pcq on aime trop voir des bébêtes faire des tours et se donner bonne conscience en se disant « bah au moins c’est pour la science !!!! et la conservation de l’espèce!!! » . Les mammifères marins ont droit à une vraie liberté ! Une jolie sanction pécuniaire à certains parcs aquatiques ou des zoos ferait aucun mal.
    (j’exclus la consommation du raisonnement quand je pense aux Inuits…mais les pratiques de loisir, la mode vestimentaire, chasser l’éléphant pour de l’ivoire… ça me débecte il y a plus de notion de nécessité dans l’acte de tuer).

    • Becurious: aucun végétarien ne parle d’interdire quoique ce soit

      Forcément, les végans ne sont qu’une minorité et le totalitarisme alimentaire n’est pas très vendeur. Une fois beaucoup plus nombreux vous croyez que vous laisseriez vos voisins « meurtriers », « assassins », « violeurs », « destructeurs de planète » en paix ?

      Soyons sérieux.

      Becurious: cette sacro-sainte liberté de consommer de la viande est du pur déterminisme

      Voilà, ça ne vous a pas pris dix lignes pour montrer vos intentions alors que vous étiez venu pour déclarer l’inverse.

      Becurious: la consommation de lait est un pur produit du lobbying du lait

      Le problème c’est que vos adeptes racontent un peu n’importe quoi côté alimentation. On boit du lait depuis tellement longtemps en occident que notre ADN a muté. La plupart des Européens le digèrent sans problème et en buvaient bien avant vos « lobby ».
      http://www.lefigaro.fr/sciences/2009/02/13/01008-20090213ARTFIG00730-enquete-sur-la-consommation-du-lait-dans-l-histoire-.php

      Chaque fois que des végans discutent ce n’est que chantage émotionnel, insultes, dégoût des autres et âneries alimentaires diverses. Ça veut dire qu’il est à peu près certain que vous allez imposer des « solutions »avec des effets de bord désastreux.

      Un simple exemple de ce qui arrive avec les fanatiques verts c’est le magnifique résultat écologique de l’Allemagne: 2 fois plus de rejet de CO2 que la France pour trois fois le prix et 20’000 morts en Europe par année. Simplement par ignorance de la réalité et bêtise.
      http://dr-petrole-mr-carbone.com/charbon-devant-petrole-quel-cout-homme-environnement/

      Conclusions:
      On peut discuter de plein de choses effectivement avec des gens raisonnables : zoo, pêche, etc., mais je vous signale que le monde se dirige naturellement et en toute liberté vers un agroalimentaire plus raisonné et plus de respects envers la nature. L’agroalimentaire a énormément évolué depuis la fin de la guerre et l’urgence alimentaire qui nécessitait un productivisme effréné.

      • bien sur que c’est du pur déterminisme et une habitude inculquée de génération en génération: pourquoi on mange du boeuf mais pas du chien, et pourquoi des escargots mais pas des sauterelles ? convaincu que c’est une liberté fondamentale hmm le jour où l’eau se fera rare, jsp bien qu’on stoppera l’industrie de la viande, pas le choix
        mais non je ne veux pas réprimer le consommateur (manger de la viande trop inculquée dans les esprits, ce sont les producteurs qui doivent connaitre des limites à leurs actions…tout simplement en faisant comme les paquets de cigarette 🙂 pourquoi ne pas foutre une photo d’un animal mort sur une boite Charal ou sur une boite de Big Mac 😉 ça desservirait le producteur mais honnêtement j’en ai rien à foutre, ce serait une belle mesure d’information et un bon compromis entre carnistes et vegans. Les avertissements sur les paquets de cigarette n’ont jamais contraint les gens à ne pas acheter des cigarettes mais si ça peut les faire réfléchir 😉

        • Becurious: hmm le jour où l’eau se fera rare

          On apprend le cycle de l’eau en CM2 en principe, vous vous souvenez quand même que les vaches urinent et défèquent et quand on dit « qu’il faut dix litres pour un kilogramme de viande » l’eau ne disparaît pas dans un repli de l’espace-temps ?

          C’est ahurissant d’être aussi ignorant et crédule, les bras m’en tombent.

          Quand je vous dis que vous êtes dangereux, ce n’est pas une image: beaucoup de vos croyances sont complètement stupides, vos « solutions » que vous voulez imposer par le chantage et la force le seront aussi.

          Becurious: mais non je ne veux pas réprimer le consommateur

          Mensonge, vous ne représentez même pas 2% de la population et vous voulez déjà imposer les mêmes mesures répressives qu’a l’encontre du tabac.

          • des mesures répressives ? ah bon, vous pouvez encore acheter
            oh c’est vrai 🙂 pas bien de mettre des avertissements pour des produits contenant du goudron
            vous devez etre le meme genre de type qui rouspète pour les limitations de vitesse, les spots TV contre la violence routière toussa… Contrepoint ou la défense du vieux monde , ou comment Idiocracy est à nos portes avec les libertaires

            • Becurious: oh c’est vrai ? pas bien de mettre des avertissements pour des produits contenant du goudron

              Après la « disparition de l’eau » voilà que la viande contient du goudron maintenant ?

              Becurious: des mesures répressives ? ah bon, vous pouvez encore acheter

              Pour l’instant vous n’êtes que 2% en France c’est pour cela que vous prenez encore des précautions oratoires (très maladroite d’ailleurs) et qu’on peut encore acheter librement.

              Contrepoint ou la défense du vieux monde

              Oui, celui de la résistance à l’oppression, celui de la liberté, celui des gens qui décident pour eux-mêmes celui de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789

              Vous êtes des centaines de groupuscules sectaires détenant « la vérité alimentaire » ou « sociale » qui rêvent d’imposer leur fanatisme spirituel à tous.

              Depuis 60 ans, les études scientifiques sur l’alimentation humaine n’ont pas cessé de se contredire parce que c’est un sujet infiniment complexe. On n’arrive pas à dissocier les facteurs purement alimentaires des comportements socio-économiques. Les véganes par exemple fument beaucoup moins et font beaucoup plus de sport que la moyenne.
              Dans ce concert de voix discordantes, vous êtes parmi les pires parce que vous arrivez avec un régime extrême en niant son caractère exceptionnel et une bonne partie de votre discours est composé de croyances scientifiques historique ou économique ridicules.

              Graver dans la loi l’alimentation comme s’il n’y avait qu’une vérité révélée, la vôtre, est une des pires choses qui soient.

              • Et cette bataille alimentaire ne peut que finir de façon néfaste, voire funeste, pour la Liberté, qui prend du plomb dans l’aile régulièrement, en France particulièrement, et qui est quasi comateuse dans les pays où la faim sévit.

              • je parlais des cigarettes pour exemple d’avertissement…

              • et d’une je mange encore de la viande
                ensuite je respecte énormément les végétariens
                aussi, je ne vois pas en quoi c’est un mal que de proposer un repas végétarien par semaine à la cantine pour élargir de nouveaux horizons

                graver dans la loi l’alimentation … dixit le mec qui doit probablement soutenir ce que dit l’auteur, graver dans la loi le fait de manger de la viande comme une liberté fondamentale…

                Et oui je fais partie d’une méchante secte, bouh bouh les méchants carnivores…

                • @Becurious
                  « je parlais des cigarettes pour exemple d’avertissement… » Vous avez utilisé le terme « produits », les cigarettes sont un produit. Dans le même genre on devrait coller une photo de crash routier bien sanglant sur les capots, les toits et les portières des voitures, ou la mettre bien en évidence sur des panneaux 4×3 dans les concessions automobiles.

                  « dixit le mec qui doit probablement soutenir ce que dit l’auteur, graver dans la loi le fait de manger de la viande comme une liberté fondamentale… » Non ! Le « mec » rappelle en citant la DDHC ce que sont les libertés fondamentales. C’est parce que nous avons encore quelques libertés que nous pouvons manger de la viande, et que vous pouvez décider d’en réduire votre consommation jusqu’à l’arrêter. En Inde, il est INTERDIT de manger de la vache, puisqu’elles sont sacrées, et il me semble que niveau faim, c’est pas la joie la-bas.
                  « …considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de l’Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements,… » (préambule DDHC 1789)
                  « 

        • @Becurious
          Bonjour,
          L’eau est déjà rare, et depuis des millions d’années. L’eau consommable représente moins d’1% de toute l’eau présente sur le globe. Cela fait 10.000 ans que l’Homme élève du bétail, quasiment partout sur la planète, il n’avait pas accès à l’eau courante. C’est grâce au bétail et à l’agriculture, qu’il est ce qu’il est. Ainsi il pouvait laisser le gibier aux chasseurs-cueilleurs, aux loups et autres prédateurs.
          Ce n’est pas parce que nous ne mangerons plus de viande dans les pays développés, que les maliens ou les ethiopiens mangeront mieux, ou plus. Et puis, les légumes, il faut les cultiver, avec de la place et de l’eau aussi.

          « simplement en faisant comme les paquets de cigarette ? pourquoi ne pas foutre une photo d’un animal mort sur une boite Charal ou sur une boite de Big Mac » On devrait peut-être faire pareil pour les voitures, et les hommes politiques : « Attention fumer tue ! Attention conduire tue ! Attention les hommes politiques… tuent, oui certains, mais la plupart tape surtout dans la caisse et pioche dans nos poches.
          Lorsque l’eau se fera plus que rare, la liberté fondamentale de manger de la viande ne sera plus un soucis : il n’y aura plus aucun Etat de droit pour garantir ces Droits, il n’y aura plus de liberté tout court !
          Au lieu de vouloir règlementer et interdire, vous devriez demander à ce que les agriculteurs puissent produire comme ils le souhaitent, et qu’ils soient libérés des normes et des carcans dans lesquels ils sont enfermés. Ainsi, ils pourraient produire librement en respectant la vôtre de liberté.

          • STF: L’eau consommable représente moins d’1% de toute l’eau présente sur le globe.

            Surtout elle ne fait que passer temporairement dans les organismes biologiques. Les atomes, les molécules ne disparaissent pas comme par magie une fois excrétée ou le corps décomposé.

            En théorie nous buvons de l’eau qui est probablement passée dans le corps de Jules César:

            Et de la pisse de dinosaures:
            http://www.maxisciences.com/dinosaure/sans-le-savoir-vous-auriez-deja-bu-de-l-039-urine-de-dinosaure_art34955.html

            Les types comme « BeCurious » qui ont vraiment cru que les « 10 litres par kilo de viande » étaient « perdus » ont un degré de connaissance et de logique niveau CP. (On voit le cycle de l’eau en CM1-CM2)

            Je suis étonné qu’ils ne militent pas contre la pluie aussi, toute cette eau perdue pour rien 😉

            • @Ilmrym
              Je parlais du manque d’eau « potable » ou consommable, quand becurious parlais du manque d’eau en général, comme si elle disparaissait. J’avoue que mon cycle de l’eau en primaire, je n’en ai aucun souvenir, et que ma récente présence en cours de physique de collège m’a remis à niveau. (C’est mon boulot d’assister des élèves en difficultés. On apprend tous les jours.). Pourtant la représentation du cycle avec la montagne, la descente de l’eau, la pluie, les nuages, la mer, tout ça est fort clair. Je n’avais pas réalisé jusqu’alors que l’eau ne disparaisait pas, alors que les flèches montrent bien qu’elle repart pour un cycle. Il manque sur ce schéma, les vaches et les cochons qui urinent.
              Les 10 litres d’eau « perdus », sont encore perdus quand il est question de l’agriculture et de l’élevage, ainsi que des problèmes de nourrissage des 2 à 3 milliards d’êtres humains en plus qui vont arriver d’ici 2050, en cours de géographie notamment où le bétail consomme trop de ressources : eau, nourriture, pétrole. Manger moins de viande est une solution approuvée par l’Etat via l’EdNat. J’y vois un plan acté.

              • Oui j’avais bien compris votre position… 😉

                l’élevage, ainsi que des problèmes de nourrissage des 2 à 3 milliards d’êtres humains en plus qui vont arriver d’ici 2050

                À ce sujet, on est plutôt démographiquement stable ou décroissant chez les « mangeurs de viande » alors que la population va être multipliée par 5 chez ceux qui en mangent déjà le moins. Certains démographes pensent que la majorité de l’accroissement de la population mondiale va avoir pour origine le continent africain:
                http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/article-demographie-6-milliards-d-africains-en-2100-36658.php

                L’Inde qui mange 12 fois moins de viande que la chine par habitant a une natalité presque deux fois supérieure à cette dernière.

                Corrélation n’est pas causalité, bien évidemment, on mange moins de viande là ou on est pauvre, mais on est aussi beaucoup plus pauvre dans les états répressifs et non libéraux inclus donc les pays socialistes et les futurs pays pastèque qui vont dicter quoi produire et quoi consommer.
                Indice liberté économique – Classement des pays

                Je lisais des études sur le sujet comme d’habitude, c’est amusant, les motivations des végétariens/liens sont pour la plupart des croyances erronées ou au moins discutables.

                Motivation et Rang moyen obtenu de la conversion au végétarisme/lisme (enquête Alliance végétarienne)
                ——————————————————
                Aide au tiers monde 3,49/5
                Écologie – Environnement 3,40/5
                Spiritualité 3,30/5
                Bénéfices pour la santé 2,44/5
                Respect de la vie animale 1,84/5

                -Pour « l’aide au tiers monde » on atteint des sommets. La consommation de viande en Argentine ou en France n’a strictement rien à voir avec la pénurie alimentaire au Mozambique ou en Éthiopie, deux pays avec des gouvernements répressifs, des économies administrées et ou les gens mangent déjà très peu de viande.

                -Le « bénéfice pour la santé » n’est pas démontré du tout dans les études, une alimentation omnivore et une vie raisonnable donnent de très bons résultats, or les véganes portent une attention exceptionnelle, presque pathologique à leur santé. Ils fument et boivent peu et font plus de sport que la moyenne.
                https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_esp%C3%A9rance_de_vie

                -La « spiritualité »… lol ! Get my point.

                -Le « respect », une fois les élevages devenus plus raisonnés, est une question philosophique qui n’est pas près d’être tranchée, mais il y a des efforts à faire effectivement.

                -Pour « l’écologie », il faudrait examiner « ce qu’on ne voit pas », l’Inde végétarienne est le troisième pollueur mondial et l’espérance de vie y est de 15 ans inférieure à la France.

                • @Ilmrym
                  Nous sommes bien sur une idéologie, validée par l’Etat. Et la problématique est : Comment les pays du Nord (les pays riches nouvellement nommés) vont faire pour nourrir les pays du Sud (les pays pauvres) au nom de la répartition des richesses ? Une des réponses c’est de manger moins de viande, de changer de façon de cultiver, de notre côté. La situation politique des pays en galère de nourriture, n’est pas abordée ; le Brésil est pris à titre d’exemple avec son programme de lutte contre la faim. et où les agriculteurs défrichent la forêt pour semer du soja et autres céréales qui sont destinées aux animaux « pour gagner de l’argent » (Raahh saletés de Kapitalistes !). Le Brésil ne fait pas assez de cultures vivrières pour nourrir sa population et doit donc importer du blé et des céréales pour nourrir sa population.

                  Voici un support montré aux élèves :

    •  » « Laissez-moi la liberté de tuer! » dans la meme lignée que les libéraux qui pensent que maltraiter son chien ou l’abandonner sur la route, c’est un droit pcq on en est propriétaire… je ne vois guère de différence. » Je ne pense pas que les libéraux revendique le droit de maltraiter un animal de compagnie. Si on est libre d’en avoir un, on en est responsable. Ca veut dire qu’on l’assume, qu’on nettoie ses catastrophes, et ses problèmes de santé,etc… Ceux qui maltraitent leurs animaux ne sont pas des hommes.
      Blackfish montre la bêtise de certains hommes ignares de la nature. L’Orque qui a tué plusieurs de ses soigneurs, auraient dû être remis en liberté, là où il a été pris dès son premier homicide.
      Un animal sauvage n’est jamais plus à sa place que dans son environnement.
      Je trouve remarquable la mission des Sea Shepherds, lesquels sont végétariens, autrement ils ne peuvent pas être membres d’équipage, et ils perdraient en crédibilité.
      La corrida ne me plaît pas. Tout simplement parce que l’Homme triche. Si le matador était tout seul avec son épée et sa cape rouge face au taureau, ce serait plus fair-play. Et du coup, il n’y en aurait plus.

      • Edit :
        « … que les libéraux revendiquent… »
        « Ca veut dire qu’on l’assume, qu’on nettoie ses catastrophes, et qu’on soigne ses problèmes de santé, etc… »
        « L’Orque qui a tué plusieurs de ses soigneurs, aurait dû être remis en liberté »

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Récemment, la Commission européenne a annoncé des propositions de révision de la réglementation sur le tabac. Il semblerait que les taxes en vigueur n’aient pas été révisées depuis… 2010, et qu’elles ne prennent donc aucunement en compte ni l’évolution du marché, ni les niveaux d’inflation ces dernières années.

Ce projet de réforme n’est que la pointe de l’iceberg en ce qui concerne les restrictions de consommation à échelle nationale et européenne. Que ce soit en termes d’alimentation, d’alcool ou encore de tabac, ce paternalisme pose... Poursuivre la lecture

Par David Zaruk. Un article de Risk-Monger

Le monde est fait de soleil et de papillons, de roses et d'arcs-en-ciel. Si nous pouvons empêcher le Père Profit de violer Mère Nature, nous aurons ce monde dont nous avons rêvé... merveilleux, sans produits toxiques, plein d'amour, de paix, d'espoir et de bonheur.

C'est la maladie du rêveur qui sous-tend l'idéologie de l'agro-écologie. Tout ce que nous avons à faire est de nous débarrasser du mal, de l'humain, et la nature nous fournira en abondance toute la nourriture et la subsistanc... Poursuivre la lecture

Par J.D. Tuccille.

Si vous êtes un pessimiste compulsif (et qui ne l'est pas, de nos jours ?), vous avez probablement les yeux rivés sur la hausse des prix des denrées alimentaires et la menace de nouvelles augmentations à venir. Les perturbations de la chaîne d'approvisionnement, les blocages dus aux pandémies et les sanctions économiques ont fait grimper en flèche le prix des engrais avant même que la Russie n'envahisse l'Ukraine, menaçant ainsi les exportations de céréales et la disponibilité d'engrais pour les cultures.

C'e... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles