Alexis Corbière : l’idéologie à l’oeuvre contre Benjamin Smith

Dans une interview pour Europe 1, Alexis Corbière a témoigné de son mépris pour le nouveau PDG d’Air France, décrié avant qu’il ait fait ses preuves.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Alexis_Corbière_Jardin_4colonnes by Jean-Luc Hauser- Travail personnelCC BY-SA 4.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Alexis Corbière : l’idéologie à l’oeuvre contre Benjamin Smith

Publié le 19 août 2018
- A +

Par Olivier Maurice.

Air France-KLM : la nomination de Benjamin Smith « choque tout le monde », estime Alexis Corbière – titre Europe 1 à l’issue de l’interview, #E1WE – 18 août 2018 8h15 :

La récente réaction d’Alexis Corbière sur la nomination de Benjamin Smith à la tête d’Air France est révélatrice du climat de mensonge, de culpabilisation et de terreur que fait régner la classe politique française sur la société, et cela depuis maintenant bien trop longtemps.

Ce qui est choquant Mr Corbière, ce n’est pas la nomination du N°2 d’Air Canada à la tête de la compagnie nationale, mais la longue liste des arguments et des sous-entendus que vous énumérez lors de l’interview.

La morale unique d’Alexis Corbière

Choquant la façon dont vous vous érigez en porte-parole autoproclamé de tous les Français.

Vous pouvez croire que ce que vous pensez est bien ce que pense tout le monde, mais ce n’est pas le cas. Si vous voulez une preuve qu’il existe au moins un Français qui n’est pas choqué, vous l’avez devant vous.

Choquant cette façon de faire croire que la France ne parle que d’une seule voix quand il s’agit d’avoir une opinion sur ceux qui sortent de la masse, sur ceux qui ont le malheur de ne pas être des sages prolétaires dociles qui vivent chaque jour leur peine avec résignation en se sacrifiant pour le bien commun.

Et oui, il existe des gens dans ce pays qui ne sont pas jaloux de la réussite des autres, qui essayent de se rapprocher de ces « méchants bourgeois » qui font un travail intéressant et qui gagnent de l’argent. Il existe des gens qui ne sont pas choqués par les efforts de ceux qui créent de l’emploi et de la richesse.

Et ils le font pour eux, et donc pour les autres, parce que réussir individuellement est la seule vraie façon de participer à la réussite collective.

La folie des chiffres

Choquant que vous soyez choqué par de tels chiffres.

Certes en France, les responsabilités et les compétences ne se mesurent pas par le nombre de chiffres sur la fiche de paie, mais par le nombre de petits copains bien placés dans les divers postes clés et par la puissance de l’association de politiciens professionnels dont vous faites partie.

Certes en France, gagner plus que rien est déjà un crime que l’on vous fait payer immédiatement à grand renfort de taxes, d’impôts, de prélèvements fiscaux, de services publics gratuits payants et de non droits aux prestations auxquelles vous cotisez obligatoirement ….

Choquant que vous ne parliez pas du pourcentage d’argent que gagnera Mr Smith et qui partira directement dans les caisses de l’État. Souvenez-vous, votre parti militait pour un barème d’impôt à 100%. Vous ne devriez pas être choqué, mais heureux : plus d’argent dans les poches d’un riche, ça fait davantage d’argent à taxer et dans les caisses de l’État.

Le village gaulois

Choquant que vous ne sachiez pas (ou que vous ne vouliez pas savoir) combien gagne un patron ou un cadre supérieur ailleurs dans le monde.

Quelques chiffres dans le secteur aérien : Calin Rovinescu, CEO Air Canada (de où provient Ben Smith) : 6 M€, Willie Walsh, CEO British Airways : 4,4 M€, Oscar Munoz, CEO United Airlines : 16,3 M€

Choquant également que vous voyez Air France comme une « compagnie nationale » alors que par définition une compagnie aérienne qui propose des longs courriers est une multinationale qui fait des affaires (ou qui est supposée en faire) en ne transportant pas uniquement des ressortissant d’un seul pays.

La gestion d’Air France ne peut pas se résumer à des revendications salariales et à des conflits sociaux franco-français comme vous l’explosez : cette habitude d’oublier totalement les clients et de ne regarder que son nombril conduit à la faillite totale.

La négation de la valeur humaine

Choquant que vous déclariez « Je ne crois pas qu’il y ait des gens comme ça qui vont sauver des situations » : non seulement que vous fassiez un procès d’intention à quelqu’un que vous ne connaissez pas, mais qu’en plus vous généralisiez à l’ensemble des individus.

N’avez-vous pas l’impression que c’est plutôt l’inverse ? Que ce sont les idéologies qui sont totalement incapables de sauver des situations, qu’elles ne soient capables que de plonger un pays dans la dépression et la ruine ? Que ce sont les politiciens et la politisation extrême qui sclérosent le pays ?

Choquant que vous soyez aussi méprisant et hautain. Que sont donc capables de faire les individus, s’ils sont incapables de faire ce pour quoi ils sont payés ?

Nous pouvons comprendre que la première nomination d’un professionnel plutôt qu’un politique ouvre un dangereux précédent qui risque bien de faire s’écrouler la fiction étatique et qu’il vous faut réagir en essayant de trouver tous les arguments possibles.

Mais est-ce que vous sauriez « sauver la situation » d’Air France autrement que par des déclarations d’intentions et des leçons de morale ? Si oui, alors pourquoi vous, les autres politiciens, les gouvernements précédents… ne l’ont-ils pas fait ?

Voir les commentaires (179)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (179)
  • moi ce qui m’étonne, comment un abruti pareil à pu être élu représentant du peuple profitant au passage d’un logement social..
    et se plaignant de ces faibles revenu!!! pour l’obtenir …les privilèges !! Qui perdure

  • « vous voyez Air France comme une « compagnie nationale » » : la compagnie est « Air France KLM », dans laquelle, en 2018, KLM fait les bénéfices et Air France les pertes – KLM fait également la plus grande partie du chiffre d’affaires. On a également entendu l’argument de « l’américanisation d’Air France », parce que Delta et China Eastern, formant à deux le plus gros actionnaire d’Air France, ont refusé la nomination d’un énarque et ont préféré un canadien.

    • A Lucx. Un réel plaisir de lire qu’un énarque s’est fait jeter. Adieu, le copinage de l’incompétence ! A quand le suivant ?

  • Envie et hypocrisie. Comme d hab chez les gauchistes.

  • Un sacré coco ..vaut il vraiment un article autrement que dans la rubrique phytosanitaire ,chasse aux parasites, de contrepoint ?

  • Chez KLM la frustration est énorme. Les néerlandais seront désormais vaccinés et seront plus vigilants quand il s’agit de partenariats avec des sociétés étatistes à la française. Faut pas s’étonner que les électeurs votent pour des partis populistes europhobes.

  • Etonnant de voire que cet extrémiste, ce criminel en puissance pour le jour ou si par malheur il arrivait au pouvoir soit pour la préférence nationale…

    • Les socialistes sont toujours nationalistes. Ils aiment les étrangers quand ils votent bien, pas quand ils viennent pour travailler et soit disant piquer les places dues aux indigènes.

  • La nomination d’un professionnel à la tête d’Air France KLM, et non d’un énarque, est sans doute ce qui pouvait arriver de mieux à cette société au bord du gouffre.

    • Faire le contraire de ce qui a été fait depuis des décennies peut enfin remettre AF sur la bonne voie. A condition que l’état ne s’en occupe pas.

  • Les propos de ce « M » Corbière ne méritent que le mépris. Quel crédit peut-on accorder à ce parasite de la société ?…
    Ces donneurs de leçons dépourvus de sens moral sont à virer !
    Sacré chantier …

    • Oui tâche ardue ! d autant qu on les cultive, enfin, c’est impropre, produit plutôt, à la chaîne dans notre beau pays.

    • Avec un tel CV (source wikipedia), le terme de parasite n’est guere exagere.

      « Parcours professionnel
      Alexis Corbière est titulaire d’une licence d’histoire obtenue à l’université Paris-Diderot et du certificat d’aptitude au professorat de lycée professionnel (CAPLP) de lettres-histoire. Étudiant-stagiaire à l’Institut universitaire de formation des maîtres (IUFM) de Saint-Denis, en 1994 et 1995, il devient en 1995 professeur de lettres et d’histoire-géographie en lycée professionnel.

      Au 1er septembre 2014, il est affecté au sein du musée de l’histoire de l’immigration par une mise à disposition du rectorat de l’académie de Paris. Il est rattaché à la fonction de président du Conseil d’orientation de l’établissement concerné1. En mars 2016, il y est tuteur de quatre jeunes en service civique.

      En 2016, selon Marianne, il crée une société de conseil en relations publiques et communication susceptible de facturer des prestations de la France insoumise, « sans solliciter de dérogation auprès de la fonction publique ». Face à la polémique, il décide de fermer cette entreprise en juillet 2017 sans s’être expliqué sur la nature de ses prestations. »

  • Les salaires mirifiques de dirigeants de grandes sociétés, qui ne sont pas des entrepreneurs, mais plutôt des énarques de multinationales, se justifient-ils autrement que par un autre entre-soi, celui des conseils d’administration ? Autant on peut estimer qu’une rémunération variable consistante, surtout dans le cas d’Air France, peut avoir un sens, autant les mécanismes de marchés qui président à la mise en place de ces rémunérations sont peu transparents. Les fonds de LBO font mieux

    • Pourquoi « les mécanismes de marchés qui président à la mise en place de ces rémunérations » devraient-ils être transparent ?

      D’où vient ce « droit » de connaître le montant de la fiche de paye de votre voisin ?

      • Lorsque votre voisin est payé en partie par les impôts de l’état actionnaire, donc lorsque indirectement votre voisin est payé par vous, la connaissance de son salaire est non pas un droit mais un devoir.
        Avez-vous un problème M. Maurice à donner votre rémunération ? Vous n’êtes pas fier de votre « réussite » ?
        Et puis, svp, ne noyez pas le poisson, xanbull ne demandait pas à connaître la fiche de paie des hauts dirigeants, mais connaître les mécanismes (ou les éventuelles contraintes) qui font aboutir les CA à de telles rémunérations (qui pourraient peut-être devenir compréhensibles par les gens qui sait ?), ce qui est différent. Et on voit à votre réaction, symptomatique de la volonté d’opacité dès qu’il s’agit des montants encaissés par les classes supérieures, qu’il ne faut surtout pas que les classes moyennes et en-dessous puissent savoir comment l’entre-soi se déroule, car la cupidité de ces classes supérieures ne pourrait souffrir la honte (name & shame) de l’étalage au grand jour de ces mécanismes (jetons de présence, copinage, présence aux CA de groupes d’influence aux intérêts propres, cadeaux, etc…) et des collusions qui les provoquent (conflits d’intérêts, intérêts croisés, pantouflage…)
        Quelques exemples qui en disent long sur ce besoin de transparence :
        Engie qui distribue l’an passé selon OXFAM 16 fois plus (seize fois plus!!) de dividendes à ses actionnaires qu’il n’a fait de bénéfices, tout cela voté en CA avec les représentants de l’état.
        Alexis Kohler, haut-fonctionnaire d’état, qui vote des contrats mirifiques (ok le problème ici ne porte pas sur une rémunération mais tout de même) en faveur de MSC détenue en partie par sa famille.
        Jean-Michel Blanquer qui détient des part dans de grosses sociétés bancaires et d’informatique, souhaite monter un crédit à faible taux pour que les écoles s’équipent de tablettes.
        Nicolas Hulot qui continue d’encaisser de gras dividendes de sa société Ushuaïa (je ne me souviens plus du nouveau nom) alors qu’elle fait des bénéfices en vendant des produits contenant des substances interdites par le ministre de l’écologie Hulot Nicolas…

        Je ne relate ici que des affaires qui ont du retentissement, mais combien restent dans l’ombre ? En voyant ces façons de procéder, comment vous-même M. Maurice en arrivez-vous à défendre l’opacité des CA ?

        • Les salaires de ces dirigeants sont payés par la société qui les emploie et non par les impôts de l’Etat même si l’Etat en possède des actions. Si vous voulez un droit de regard, achetez des actions et on en reparlera.
          Mais attention, quand une société à des problèmes, on peut demander aux actionnaires de mettre la main à la poche pour la renflouer, c’est le risque de l’actionnariat. Mais ce n’est pas obligatoire et la société peut emprunter ou couler…
          Le problème est que l’Etat n’a pas d’argent à lui et que personne n’y est vraiment responsable de quoique ce soit et en particulier d’une mauvaise gestion. C’est plutôt cela le problème. S’écharper sur le salaire de celui qui est nommé à la tête d’une entreprise où l’Etat est actionnaire, permet d’amuser les foules et ne pas aborder les vraies questions.

          • Ne nous leurrons pas trop sur l’angélisme libéral supposé des dirigeants des grandes entreprises. En France, beaucoup trop de ces grandes entreprises sont directement ou indirectement des annexes de l’Etat. Leurs dirigeants sont loin d’être tous des entrepreneurs mais plutôt des managers. Sont-ils tous arrivés là par compétence ? Ce serait naïf que de le penser tant les logiques de la grande entreprise sont proches de celles de l’administration. Hélas, l’entre soi dénoncé par Xanbull existe.
            Est-ce la faute du capitalisme ? Certes non, c’est un produit de l’Etat obèse qui pourrit tout. Mais quand, dans les milieux populaires, on vomit tous ensemble dirigeants politiques et dirigeants de grandes entreprises, ce n’est pas sans un certain bon sens.
            En attendant je souhaite bon courage à Mr Smith. Il en aura besoin.

  • Les Cons ne changent jamais et c’est à ça qu’on les reconnait. Alors Corbières ou Mélenchon , toute cette Bande d’Insoumis, c’est du pareil au même.

  • Bravo ! ET oui Monsieur CORBIERES je suis d’accord avec le rédacteur de cet article et je ne condamne pas ni ne suis choqué contrairement à ce que vous écrivez. Visiblement les auteurs des autres posts semblent partager l’avis u rédacteur. Donc vous êtes un menteur Monsieur

  • Bien sûr on n entend pas Mr Corbières qd c’est un français nommé dirigeant d un grd groupe étranger. .. et bien sûr Mr Corbières ne se prive pas de donner des leçons de tolérance comme ici : huffingtonpost.fr/2017/06/23/la-colere-dalexis-corbiere-aux-grandes-gueules-apres-la-polem_a_22584187/&ved=2ahUKEwj27e-PzvjcAhUIhxoKHVtFBBEQFjALegQIBhAB&usg=AOvVaw39jawitCgmkFLuif1c9da0
    Mais j oubliais Mr Corbières est d extrême gauche et c’est trop lui demander d être cohérent.

  • La solution serait pourtant simple : nommer Monsieur Corbières à ce poste. Il semble s’estimer largement qualifié, pourquoi ne pas le prendre au mot…?
    (hmmm… peut-être parce-que les actionnaires de la société qui ne sont pas l’État français ne veulent pas en entendre parler… tant pis…)

  • Et si monsieur Smith avait été payé en Maduros volants et trébuchants, il aurait été d’accord le polytocard?

    • @MichelC
      Si Monsieur Smith avait été payé en monnaie vénézuélienne la feuille de paye de ce dernier n’aurait pas eu la taille suffisante pour contenir le nombre de zéros nécessaires pour y arriver.

  • Et que dit ce stupide Corbière (le nom d’un vin ! c’est peu dire combien un type comme ça peut nous saouler !!) quand il voit ce que touche un footballeur de l’équipe de France et qui a gagné la coupe du monde ? je suppose qu’il veut revoir cela? et rendre la coupe ?

    • Il n’y a pas besoin de gagner des millions pour avoir l’honneur de défendre son pays dans une coupe du monde de foot : voyez l’Islande

      • L’honneur de faire du cinéma pour obtenir un pénalty et autres cochonneries dans le dos de l’arbitre, de se tirer par le maillot, et de se trouver un club à l’étranger que vous ne connaissez ni d’Eve ni d’Adam, mais qui vous paiera une fortune pour « défendre ses couleurs », les mots n’ont pas le même sens pour vous et pour moi.

  • Et encore on observe que l’auteur de l’article reste terriblement discret sur les détournements sociaux de Corbière (occuper un HLM à bas loyer avec des revenus ne le justifiant pas) comme sur les doubles conflits d’intérêt de sa compagne à la fois représentante des FI et avocate de ce parti, puis animatrice de TV subventionnée tout en restant militante..
    Cette engeance est malsaine, obscène, haineuse et dangereuse. Toute la lie de ce pays qui semble pourtant plaire encore à un grand nombre de semblables..

  • Petit rappel
    En mai 2017, presque 7 millions de français ont approuvé les théories de son patron….
    Alors, il n’ y a pas lieu d’être surpris par ce comportement…ainsi va la France…
    Air France…dans 10 ans / 20 ans on en parlera encore…avec encore les mêmes ingrédients….car il n’est pas question de laisser s’envoler un des fleurons de notre prestige national…et géré par l’état.

    • Ouais, mais mal piloté un avion se scrashe!

    • Presque 7 millions de Français ont désapprouvé les autres candidats plus encore qu’ils ne désapprouvaient son patron. De là à en tirer des conclusions sur les théories de ce patron, il y a un gouffre.

  • I agree, sauf sur le montant des salaires : qu’est-ce qui justifie des salaires à plusieurs millions de dollars par an ? La compétition des plus compétents et habiles ? En partie. L’autre partie est le prix qu’il faut payer pour que dirigeant n’ait pas d’état-d’âme quand il s’agit de diminuer les salaires des employés, de les licencier pour maximiser les dividendes. Car, à ce que je sais, ce sont les actionnaires qui recrutent et qui fixent la rémunération des dirigeants, et ce n’est pas pour faire oeuvre humanitaire ! La doxa ultralibérale est qu’il n’y a aucun contrepoids justifié aux excès du capitalisme.

    • Qu’est ce qui justifie les salaires de misères obtenus après ponction fiscale de la quasi-totalité ? La doxa ultra-socialiste est qu’il n’y a aucune limite ni aucun contrepoids aux excès de l’Etat obèse.

      • Honteux de parler de salaire « de misère »… Les ultra-libéraux, vous n’avez aucune décence lorsque vous vous plaignez… Franchement M. Maurice, que connaissez-vous de la misère ? J’ai même envie de vous demander combien coûte un pain au chocolat tellement vous êtes caricatural !

        • Tout à fait le genre de raisonnement qui a mené la France où elle en est actuellement. Continuez comme cela, votre méthode est un franc succès.

    • Moi non plus, et des millions comme moi n’auraient aucun état d’âme à diminuer les salaires et à licencier pour rétablir la bonne marche d’une société plombée par ces salaires immérités. La différence entre Ben Smith et nous, c’est que nous savons pourquoi, lui sait comment et qu’il n’y en a pas beaucoup au monde comme lui.
      Quant aux dividendes, si vous êtes prêt à financer « l’apport personnel » de l’achat d’avions par Air France sans que votre argent soit rémunéré ni avoir de garantie de le récupérer un jour, on tient peut-être un moyen de les supprimer.

  • Bonjour à tous.
    Encore un sîte d’inspiration libérale ! un de plus ! on voit qu’ils ont les moyens pour se développer et faire passer leur idéologie ! on se demande avec quels sous puisqu’à les entendre à longueur d’année, « la France est en ruine » ou « les forces vives partent à l’étranger ! ». Enfin bon , me voici avec mes idées de « sale gauchiste » défendre les travailleurs, les syndicats, les fonctionnaires et une vision plus sociale de la societé ! Tout comme Alexis Corbières qui représente avec son parti 8 millions d’électeurs ce qui nest pas rien ! Vous n’allez pas m’aimer ! Tant pis !!!
    A bientôt !

    • avec quels sous, demandez vous ?
      avec les nôtres, c’est nous qui faisons les dons pour contrepoints. si vous n’aimez pas, vous n’êtes pas obligé de financer. mais vous êtes libre d’écrire tout de même, car pour nous, la liberté, ça ne sert pas qu’à parler de la pluie qui tombe ou du soleil qui se couche. vous êtes libre d’écrire sur contrepoints, vous êtes libres également de réfléchir aux arguments des uns et des autres, et dans quelques temps, qui sait, vous serez libre de changer vos opinions.
      mais nous sommes libres aussi de penser que les millions d’électeurs de corbières et autres sont au mieux des écervelés et au pire des pillards en puissance ou pour certains déjà en action.

      • Ces 8 millions d’électeurs de corbières et autres du même genre, ne sont que des communistes, donc des demeurés (restons poli) qui n’ont pas encore compris que cette politique mène un pays à la ruine totale. Qu’ils se souviennent ce qu’était URSS : dictature, misère et fiasco socio-économique.

        • Mais non, vous savez bien que si l’URSS n’a pas marché, c’est parce que le VRAI communisme et le VRAI socialisme n’a pas été intégralement appliqué! Voyons, c’est pourtant simple!!
          C’est bien cela Karlmarx? Un de vos collègues nous avait sorti cela il y a longtemps. 🙂

      • A Cyde. C’est bien cela, le Camarade avait raison ! Une societé communiste se caractérise par 3 choses :
        – disparition de l’argent,
        – disparition des classes sociales,
        -disparition de lEtat en tant que tel.
        Comme vous le savez aucune de ces conditions n’ont jamais éte réunies ni en URSS ni en Corée du Nord ni à Cuba.
        Je vous expliquerai un jour pourquoi, si cela vous intéresse !

        • Bravo. Donc, il faut encore plus de socialisme et/ou de communisme. CQFD. Vous connaissez vos mantras.

          Remarquez, ils sont en train de réussir votre utopie au Venezuela:
          – disparition de la monnaie nationale dans une inflation explosive, les billets valant moins qu’une feuille PQ (ce qui tombe bien, il y a pénurie de papier hygiénique dans ce pays).
          – réorganisation progressive de la population à deux classes: les pauvres et les oins de Chavez (et Maduro son successeur). A terme, il ne restera que les pauvres, la plupart des oins auront réussi à partir avec la cagnotte.
          – pour la disparition de l’Etat, c’est bien avancé. Si vos coreligionnaires restent en poste là-bas, l’Etat finira par disparaître dans une faillite retentissante.

          • Pour les rouleaux de PQ, je suis sûr que vos amis américains qui ont tellement fait pour aider les peuples dans la détresse à acheter leurs cochonneries de films et de séries stupides,afin qu’ils adoptent leur style de vie, feront quelque chose : les évangélistes leur offriront certainement des bibles par milliers. Gageons que le gouvernement américain n’ est pour rien dans la situation au Vénézuéla, ce serait vraiment faire injure à ce grand pays de liberté que vous aimez tant ! Tout comme il’ a rien à voir avec le renversement d’Allende en 73 ou la tantative de débarquement râté à Cuba. Cette immense démocratie, chantre du libéralisme triomphant, n’a pas besoin de méthodes colonialistes de ces sales européens qu’elle exercre,pour que la main sur le coeur, la bannière étoilée au vent, chantant : « oh Lord can’t you see… », toutes les nations du monde suivent d’um même pas derrière elle la marche du progrès et de la joie. Alleluia !

            • La situation du venezuela est dû aux chavistes. Allez lire mes différents commentaires ici qui explique très bien la situation du Venezuela: https://minarchiste.wordpress.com/2015/03/26/la-debacle-du-venezuela-resultat-previsible-du-socialisme/#comment-7852
              C’est triste d’être obligé l’échec de votre idéologie par le complot américain alors que la vérité c’est juste votre idéologie qui est un échec. Les économistes savaient très bien que le Venezuela de Chavez allait s’écrouler. Partout où on mets en oeuvre les mêmes méthodes (clientélisme, nationalisations, contrôle de change,….) on obtient les mêmes résultats. Et c’est pas la faute des américains ne vous en déplaise.
              Il y a 10 ans que j’expliquais que le chavisme était un échec les gens dans votre genre disaient que j’étais un propagandiste. C’était même le cas au moment de la mort de Chavez. Pourtant, moi contrairement à vous je connais très bien ce pays.
              Aujourd’hui comme vous pouvez pas nier que c’est un échec vous rejettez la faute sur les américains.

              « Tout comme il’ a rien à voir avec le renversement d’Allende en 73 ou la tantative de débarquement râté à Cuba » Vous avez déjà entendu parler de la guerre froide ??? Bien sûr que les USA ont apporté leurs soutiens pour renverser les gouvernements communistes. Ce que vous oubliez c’est qu’Allende, Cuba,…ont eux bénéficié d’un très fort soutien de l’URSS. D’ailleurs, on a vu ce qui s’est passé à Cuba quand l’URSS n’a plus été capable de donner des subventions dans les années 90.
              Je remarque que vous vous offusquez de l’ingérence américaine mais que l’ingérence soviétique cela vous pose aucun problème. Vive le deux poids deux mesures.

              • A Arnaud. Vous pourriez synthétiser vos arguments (pris à l’extrème droite chilienne), mon vieux Si vous croyez que j’ai le temps de lire vos inepties ! Le mec est libéral et il justifie un putch militaire contre un président élu par son peuple ! Pfff vos arguments plaident contre vous et votre idéologie!

                • Attaque ad hominem encore une fois. Changement de sujet de conversation…
                  Tout cela pour tenter de masquer l’absence complète de contre-argumentation à part les slogans habituels. 🙂
                  Pour info, le libéralisme n’est pas une idéologie mais une philosophie du droit.

                • C’est sûr que votre idole Allende, un raciste, un antisémite et un eugéniste forcené soutenu financièrment par le troisième reich, c’est tellement mieux. J’espère que vous ouvrirez une bouteille de champagne pour fêter l’anniversaire de la collaboration des rouges avec les bruns. Qui se ressemblent s’assemblent. Beurk !

                • La démocratie n’est pas une fin en soi. Si elle mène à l’élection d’un dangereux socialiste, il faut espérer qu’un homme sain d’esprit nous en débarrasse. Bravo à ce grand homme chilien !

                • Non mes arguments viennent des historiens.
                  Allende n’a jamais été soutenu par la majorité du peuple chilien. C’es un fait.
                  Allende n’avait qu’à respecter la démocratie.

                  Oui le coup d’état militaire était justifié exactement comme le coup d’état en Espagne en 36.
                  Désolé si moi je connais l’histoire.

                  Il y a beuacoup de points en communs entre le Chili et l’Espagne c’est que dans les deux cas, la dictature militaire est arrivée en raison de l’attitude totalitaire et sectaire de la gauche essayant de créer une dictature du prolétariat. Les républicains espagnols loin d’être des gentils démocrates étaient des fanatiques voulant massacrer le clergé et les bourgeois. Ils ont commencé à assassiner leurs opposants politiques, à brûler les églises et écoles catholiques, à violer les nonnes, fermer les journaux de droite,….tout cela à conduit l’Espagne au chaos qui a entrainé un coup d’état. Rappelons que les républicains libéraux qui sont les pères fondateurs de la république espagnol et qui étaient de fervents démocrates ont pris le parti du camp national et non pas du camp républicain lors de la guerre civile. Le PSOE était devenu un parti stalinien similaire au parti communiste à tel point que les jeunesses des deux partis ont fusionnés. Rappelons que les socialistes tentèrent un coup d’état en 34 (on présente cela comme la révolte des asturies mais c’était surtout le territoire). Je parle même pas des tentatives des anarchistes en 31, 32 et 33. Calvo Sotelo l’un des principaux leaders de la droite espagnole a été assassiné par les gardes du corps du chef de file des socialistes modérés (ce qui en dit long sur leur degré de fanatisme) et par des policiers. A lire la guerre d’Espagne de Stanley Payne considéré comme l’un des plus grands historiens du sujet. Pour le chili d’Allende, j’en ai déjà parlé plus haut.
                  Aujourd’hui, il y a beaucoup de propagande et désinformation sur les deux sujets.

                • Etre élu démocratiquement ne justifie pas d’instaurer un régime dictatorial.
                  Hitler est arrivé au pouvoir de manière tout à fait démocratique. Est ce pour cela qu’il avait le droit d’instaurer un régime totalitaire ?
                  Bien sûr que non.
                  Quand un gouvernement élu démocratiquement commence à instaurer une dictature, il est légitime qu’il soit renversé par un coup d’état.
                  Vous voulez qu’ils fassent quoi ? Se laisser gentillement massacrer ?
                  On pourrait citer le cas récent de l’Egypte. Les Frères musulmans sont arrivés de manière tout à fait démocratique au pouvoir. Le problème c’est qu’une fois au pouvoir ils ont commencé à agir de manière tout à fait antidémocratique et ont tenté d’instaurer une dictature islamiste. Résultat: la majorité des égyptiens ont en eu marre et ont voulu qu’ils dégagent.
                  L’armée en a profité pour faire un coup d’état et instaurer une dictature.
                  Si je critique la dictature d’Al Sissi, on peut difficilement critiquer le coup d’état de 2013.
                  A partir du moment où un régime dictatorial tente d’instaurer une dictature, le renverser n’est pas antidémocratique.
                  A noter que les républicains espagnols et Allende sont allés bien plus loin dans leur attitude antidémocratique par rapport aux Frères Musulmans en Egypte

                  •  » régime dictatorial » gouvernement élu démocratiquement

                  • Hitler a été nommé chancelier par Hindenburg, il n’a jamais été élu.

                    • Certes, mais ils a été choisi comme chancelier par Hindenburg car chef d’un parti arrivé en tête des élections de novembre 1932 avec 33% des voix et parce qu’il avait réussi à constituer une coalition pour gouverner avec le DNPV (8% des voix) et le Parti du Centre (11% des voix). Sa nomination comme Chancelier est bien le résultat d’un processus démocratique.

                    • En quoi ce que je dis est faux ? Hitler est arrivé au pouvoir de manière démocratique. Oui la procédure en Allemagne veut que le chancelier soit nommé par le président ce qui ne change rien au fait que le chancelier arrive au pouvoir de manière démocratique.
                      Cela est comme cela dans pratiquement tous les régimes parlementaires. Le président (ou le roi) désigne le Premier ministre qui doit obtenir la confiance du Parlement (élu démocratiquement). Le Premier ministre c’est celui qui arrive à avoir la majorité au parlement. Le fait qu’il soit nommé par le président et non élu directement ne change pas grand chose à la situation. Il s’agit juste d’une question de procédure

                • Essaie de donner un contre argument pour rire.
                  Les faits plaident contre votre idéologie. En plus, quand on prend comme surnom Karl Marx j’éviterais les lecons sur la démocratie.
                  La démocratie ne consiste pas juste à arriver au pouvoir par des élections.
                  Quand on commence à faire assassiner ses opposants politiques, que l’on musele la presse d’opposition, que l’on met en place des milices chargées de s’en prendre à ses opposants,…on n’est pas dans un régime démocratique. Par conséquent, un coup d’état est légitime.

                  Oui on peut reprocher à Pinochet à et Franco d’avoir gardé le pouvoir si longtemps mais certainement pas d’avoir fait des coups d’état (même si Franco n’était las l’investigateur du coup d’état).
                  Ces coups d’états étaient légitime. Tout comme un coup d’état contre Hitler dans les années 30 aurait été légitime (et salutaire).
                  Et je n’ai aucune compassion pour les gens qui voulaient instaurer une dictature du prolétariat et qui ont été tués en Espagne ou au Chili. Tout comme j’ai aucune compassion pour les Frères Musulmans en Egypte

            • Oui la CIA a soutenu le coup d’état de Pinochet mais cette aide n’a pas du tout été essentiel. Sans aide de la CIA, il y aurait eu un coup d’état (et il aurait réussi). Rappelons qu’Allende n’a jamais été soutenu par une majorité de chiliens, il était arrivé au pouvoir uniquement car l’élection était à un tour et qu’il y avait deux candidats de droite.

              Le chili était au bord de la guerre civile (manifestations, greves,….) à cause de la politique sectaire et antidémocratique d’Allende.Quelques mois avant la chute d’Allende, le sénateur communiste Volodia Teitelboim pronostiquait entre 500.000 et un million de morts en cas de guerre civile. l’armée a fait le coup d’état à cause de l’infiltration de mouvements d’extrême gauche dans l’armée. Sans Pinochet, il y aurait eu une guerre civile

              dans la vie, il faut assumer les conséquences de ces actes. le 4 mai 1973, l’opposition au gouvernement d’Allende a raté de peu la majorité des deux tiers à la chambre (qui lui aurait permis de passer outre les vetos présidentiels) et au sénat (qui lui aurait permis de destituer le président) car il y a eu des fraudes massives organisé par allende. si allende avait respecté le processus démocratique, il n’y aurait pas eu de coup d’état.
              lisez « Pinochet, l’autre vérité » de Philippe Chesnay. la majorité des vctimes du régime de pinochet furent les chefs de la gauche, des gens qui avaient pour but de créer une dictature du prolétariat.

              Lisez l’historien Pierre Vayssière spécialiste de l’amérique latine. notamment son livre « Le Chili d’Allende et de Pinochet dans la presse française : Passions politiques, informations et désinformation, 1970-2005″ qui montre l’opération de manipulation médiatique orchestré par la gauche francaise.

            • Allende n’était pas un démocrate ( il a gracié les militants du Mouvement de la Gauche Révolutionnaire (MIR) ainsi que d’autres membres de groupes d’extrême-gauche qui avaient été emprisonnés pour faits de terrorisme qui ont repris leur activité terroriste en toute impunité, rachet des actions de la Compagnie manufacturière de Papiers et de Cartons, entreprise clé car seule productrice de papier pour les journaux, fermeture de stations de radios de l’opposition, tentative de fermeture du journal El Mercurio, la nationalisation de la maison d’édition Zig-Zag, attaques contre les journaux d’opposition El Mercurio, La Segunda, Tribuna, Mañana, etc, interdiction faite aux chaînes de télévision de l’Université catholique, Canal 13 et Canal 4, et celle de l’Université du Chili, Canal 9, assassinats politiques (Edmundo Pérez Zujovic,….). le 26 mai 1973, la Cour suprême s’adressa à Allende pour dénoncer l’intromission de l’exécutif dans le judiciaire et pointer une rupture de l’ordre judiciaire ; Allende répondra le 12 juin en déclarant que le gouvernement ne pouvait faire appliquer les décisions de justice « de manière indiscriminée » et qu’il revenait à l’exécutif de juger de l’opportunité ou non de leur application ; le 25 juin, la Cour suprême répliquera en dénonçant l’arbitraire politique du gouvernement d’Unité populaire qui réduisait à néant les droits des justiciables. le 4 mai 1973, l’opposition au gouvernement d’Allende remporta les élections législatives avec 55,6% des suffrages (87 députés et 30 sénateurs) contre 44,1% pour l’Unité populaire (63 députés et 20 sénateurs) ; l’opposition rata de peu la majorité des deux tiers à la chambre (qui lui aurait permis de passer outre les vetos présidentiels) et au sénat (qui lui aurait permis de destituer le président) ; un rapport réalisé par des professeurs de la faculté de droit de l’Université catholique et présenté le 18 juillet fera état de fraudes électorales de la part du gouvernement. Ceux-ci attiraient l’attention sur le fait que 750.000 nouveaux électeurs avaient été inscrits depuis les élections municipales de 1971 alors qu’ils n’auraient dû être normalement que 500.000. Le rapport décrivait également les énormes disparités dans les augmentations de nouveaux électeurs selon les circonscriptions. Il signalait par ailleurs des cas de fraudes avérés à Santiago ou Coquimbo (carnets d’électeurs ne correspondant pas aux personnes ayant voté, centaines d’électeurs inscrits le dernier jour au même domicile, etc.) Le rapport concluait : « lors des élections parlementaires de mars a eu lieu une fraude électorale de grandes proportions, qui concerne entre 200.000 et 300.000 votes illégaux ». le 23 aout 1973, la Chambre des députés approuva, par 81 voix contre 47, un projet d’accord présenté la veille accusant le gouvernement d’Allende d’avoir violé la légalité, de viser à s’emparer de la totalité du pouvoir afin d’instaurer un système totalitaire, en opposition absolue avec la constitution chilienne ; dans cet accord, les parlementaires chiliens demandaient au président de la République, mais aussi aux forces armées et aux carabiniers de mettre fin aux agissements illégaux du gouvernement d’Unité populaire qui mettent en péril l’ordre constitutionnel et légal du pays.

              Allende n’était un rien un modéré son but était une dictature du prolétariat, c’était un fervent marxiste. « Notre stratégie écarte de fait la voie électorale comme méthode pour atteindre notre objectif de prise du pouvoir. » « Nous affirmons que c’est un faux dilemme que de se poser la question si nous devons prendre la ‘voie électorale’ ou la ‘voie insurrectionnelle’. » (21e congrès général du Parti socialiste, Linares, 1965) « Le Parti socialiste, comme organisation marxiste-léniniste, pose la prise du pouvoir comme objectif stratégique à atteindre […] pour instaurer un État révolutionnaire […] » ; « La violence révolutionnaire est inévitable et légitime. […] Elle constitue l’unique chemin qui mène à la prise du pouvoir politique et économique, et à sa défense et renforcement » ; « « Seule la destruction de l’appareil bureaucratique et militaire de l’État bourgeois peut consolider la révolution socialiste » ; « Les formes pacifiques ou légales de lutte (revendicatrices, idéologiques, électorales, etc.) ne conduisent pas par elles-mêmes au pouvoir. Le Parti socialiste les considère comme des instruments limités d’action, intégrés au processus politique qui nous emmène à la lutte armée. » (22e congrès général du Parti socialiste, Chillán, 1967). en 1972, le sous-secrétaire général du parti socialiste, Adonis Sepúlveda Acuña rappelait que l’insurrection révolutionnaire restait bien l’objectif final des socialistes chiliens : « Notre stratégie met, de fait, de côté la voie électorale comme méthode pour atteindre notre objectif de prise du pouvoir. » « […] s’il s’agit de répondre à la question de savoir s’il est possible de conquérir le pouvoir par la voie électoral, c’est-à-dire l’instauration d’un gouvernement ouvrier qui exproprie les moyens de production de la bourgeoisie, pour organiser une société socialiste, sans aucun doute possible, aussi bien l’histoire du mouvement ouvrier que les principes marxistes indiquent clairement que cela n’est pas possible et qu’une politique de cet ordre ne sert seulement qu’à semer de fausses illusions auprès des travailleurs. » « Le parti a un objectif, et pour l’atteindre il devra employer les méthodes et les moyens que la lutte révolutionnaire rendra nécessaires. L’insurrection devra être déclenchée quand la direction du mouvement populaire sentira que le processus social qu’elle a elle-même lancé aura atteint sa maturité et qu’elle se prépare à être l’accoucheuse de la révolution. »

              L’étude des chiffres macro-économiques illustrent l’ampleur du désastre économique provoqué par la gestion du gouvernement Allende : baisse du PIB qui se retrouve en 1973 pratiquement au même niveau que 1970 (-1,21% en 1972 et -5,57% en 1973) ; indice des salaires réels chutant de 45% durant la même période ; pouvoir d’achat chutant de 10% d’octobre 1970 à avril 1973 sur base des prix alimentaires ; investissement brut dégringolant à 15% du PIB contre une moyenne de plus de 21% entre 1965 et 1970. Dans le même temps, les dépenses publiques passeront de 13% du PIB en 1970 à 53% en 1973 avec un déficit budgétaire sautant de 39% des recettes de l’État en 1970 à 115% en 1973 (de 2,7% du PIB en 1970 à 24,7% en 1973). De leur côté, les entreprises publiques cumuleront plus d’un milliard de dollars de pertes.
              Les déséquilibres économiques provoqueront l’explosion des importations qui s’envoleront de 956 millions de dollars en 1970 à près de 1,5 milliard en 1973, alors que la valeur des exportations stagne (sauf en 1973, grâce à un boom du prix du cuivre sur les marchés internationaux). La balance commerciale excédentaire de 155,9 millions de dollars en 1970 devint déficitaire de 16,3 millions en 1971, 253,4 millions en 1972 et 138,3 millions en 1973. Parallèlement, la dette extérieure augmentera de 500 millions de dollars entre 1970 et 1973. Le tout encadré par de rigides barrières douanières qui interdisaient l’entrée de pas moins de 300 produits au Chili et des tarifs douaniers pouvant grimper jusqu’à 750%, avec une moyenne de 105% en 1973. De même, on comptera pas moins de 15 taux de change différents, avec un ratio entre le plus bas et le plus élevé excédant les 8.000% !
              Plus dramatique encore : le déchaînement de l’inflation et l’établissement d’un plafonnement des prix qui, au lieu de juguler l’augmentation des prix, créera des ruptures dans l’approvisionnement et conduira à l’hyperinflation. De 28% en 1971 à 606% en septembre 1973. Avec une monnaie chilienne qui sera dévaluée de près de 1.000% face au dollar. Cette situation laissera les commerces désapprovisionnés et donnera naissance aux interminables queues devant les magasins, typiques de tout pays socialiste qui se respecte. La majorité des biens de première nécessité ne se trouvant plus qu’au marché noir. Le pays restera finalement sans réserves, ne serait-ce que pour importer les denrées les plus élémentaires. Le 6 septembre 1973, le gouvernement Allende annonçait que les réserves de farine ne pouvaient couvrir que quelques jours.

              « L’expérience du docteur Allende a échoué parce que sa coalition d’Unité Populaire, dominée par les socialistes et les communistes, a tout fait pour installer au Chili un système socialiste radical auquel était farouchement opposée plus de la moitié de la population. Il avait été élu en 1970 avec seulement 36,3% des voix, à peine 39.000 votes de plus que son concurrent conservateur arrivé en deuxième place. Lors des élections législatives du début de cette année, l’Unité Populaire n’a seulement obtenu que 44%. Pourtant, en dépit d’un parlement dominé par l’opposition, souvent en méprisant les tribunaux et face au chaos économique et à une inflation qui faisait rage, le régime a continué de « réquisitionner » des entreprises, grandes et petites. Ces actions ont polarisé le Chili comme jamais auparavant, provoquant une opposition tous azimuts, non seulement de la part du riche ou d’une frange fasciste, mais bien de la classe moyenne qui représente la moitié de la population et qui se voyait affronter sa propre destruction. Si le docteur Allende avait progressé de manière plus réfléchie, s’il avait fait une pause pour consolider après la nationalisation des industries de base du Chili et posé des limites raisonnables à son programme socialiste, il aurait probablement terminé son mandat avec de grandes chances de succès. » new york times

            • L’URSS n’avait pas des méthodes colonialistes peut être ? Mais bien sûr là c’est justifié car c’est au nom de votre idéologie.
              « les évangélistes leur offriront certainement des bibles par milliers » merci pour votre caricature des évangélistes. Vous ne savez pas que les mouvements évangélistes en Amérique latine sont très largement indépendants des USA aujourd’hui.

              Le capitalisme a bien plus fait pour les pauvres que jamais la gauche ne le fera.
              Le capitalisme a réduit ces vingt dernières années de moitié la pauvreté mondiale. Le capitalisme c’est ce qui a permis un accroissement sans précédent du niveau de vie de la population.
              Jamais le monde n’a été aussi riche qu’aujourd’hui, il n’y a jamais eu aussi peu de pauvres dans le monde qu’aujourd’hui. Et cela c’est grâce au capitalisme.
              On ne connait pas d’autres moyens de permettre une élévation du niveau de vie de la population que grâce au capitalisme.
              Cela est un fait le capitalisme permet d’améliorer le sort des plus pauvres…..comme disait churchill: » Le vice inhérent au capitalisme consiste en une répartition inégale des richesses. La vertu inhérente au socialisme consiste en une égale répartition de la misère. » intéressez-vous à Muhammad Yunus et à Hernando de Soto Polar : Deux économistes qui ont démontré, de façon expérimental et concrète (avec le micro crédit en Inde pour le premier et dans les favelas pour le second), que seul le capital, le plus petit soit-il, peut permettre de sortir de la pauvreté.
              Sur le capitalisme, lisez « The Mystery of Capital : Why Capitalism Triumphs in the West and fails Everywhere Else »de Hernando De Soto (Voilà un lien pdf pour lire le livre (même si le format de ce lien n’est pas très pratique): https://yendieu.files.wordpress.com/2009/04/the-mystery-of-capital.pdf )
              et « The Case For Legalizing Capitalism »de Kel Kelly. L’ouvrage se trouve gratuitement ici: https://mises.org/library/case-legalizing-capitalism Cet ouvrage vise à expliquer ce qu’est vraiment le capitalisme et comment celui-ci est la meilleure forme d’organisation économique possible. La plupart des mythes et sophismes économiques les plus répandus y sont abordés.
              Si vous voulez trouver plus d’articles et d’ouvrages traitant sur le capitalisme, allez ici: https://mises.org/search/site/%2520Capitalism (vous pouvez les lire gratuitement)
              Ceux qui diabolisent le capitalisme ont tort: il améliore grandement le monde
              http://humanprogress.org/blog/dont-demonize-capitalism-its-making-the-world-a-better-place
              Est ce que le capitalisme cause la pauvreté ? https://www.project-syndicate.org/commentary/does-capitalism-cause-poverty-by-ricardo-hausmann-2015-08#RdW5g19UkGWLsDom.99
              Le capitalisme aide à éradiquer la pauvreté: http://humanprogress.org/blog/the-worlds-poorest-people-are-getting-richer-faster-than-anyone-else
              L’eurocentrisme des anticapitalistes: https://www.huffingtonpost.com/hernando-de-soto/piketty-wrong-third-world_b_6751634.html

              Malgré sa prétention que le système capitaliste appauvrirait les masses, «quand (Karl) Marx mourut en 1883, l’anglais moyen était trois fois plus riche qu’il ne l’était quand Marx est né, en 1818.»

              A LIRE : « Au secours, ils veulent la peau du capitalisme ! » (Sous-titre : Petites leçons sur l’économie de marché à l’usage de ses détracteurs) de Nicolas Lecaussin, chez FIRST Editions
              C’est un livre écrit de façon limpide : tout le monde peut le lire et comprendre. le capitalisme est un sytème parfaitement morale contrairement à ce que disent les anticapitalistes: http://nicomaque.blogspot.fr/2013/02/le-capitalisme-est-il-moral-ce-que-vos.html http://www.contrepoints.org/2012/01/31/66856-le-capitalisme-le-systeme-le-plus-vertueux-jamais-invente
              http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-nouailhac/nouailhac-recul-de-la-pauvrete-vive-le-capitalisme-08-10-2015-1971651_2428.php

            • Si le monde se porte si bien c’est grâce au capitalisme (et à la mondialisation). http://www.contrepoints.org/2012/03/22/74166-la-pauvrete-recule-dans-le-monde-grace-a-la-liberte-economique http://www.contrepoints.org/2013/10/13/142447-tout-ce-que-vous-aimez-devoir-au-capitalisme
              Le monde va de mieux en mieux. La preuve ici: https://ourworldindata.org/a-history-of-global-living-conditions-in-5-charts/
              Autre article prouvant l’impressionnant progrès que fait notre monde: http://lukemuehlhauser.com/three-wild-speculations-from-amateur-quantitative-macrohistory/
              Différentes données montrant à quel point l’humanité progresse: http://humanprogress.org/story/2532
              L’insécurité alimentaire régresse. Sur la période 2012-2014, 805 millions de personnes ont souffert chaque année de faim chronique, c’est 125 millions de moins qu’entre 2000-2002.Sur la période 2012-2014 par rapport à 2000-2002, la part des personnes sous alimentées est passée de 14,9% à 11,3% de la population mondiale.
              L’incroyable déclin de la faim dans le monde. http://www.trop-libre.fr/l%E2%80%99incroyable-d%C3%A9clin-de-la-faim-dans-le-monde/

    • @Karlmarx
      Une chose est sure et certaine c’est que vous n’avez pas usurpez votre adresse e-mail.

    • Meuh si, on aime bien les trolls, même marxistes… On s’ennuierait sans vous 🙂

      • Tout à fait.
        Karlmarx est intervenu également dans les posts de l’article sur le Média. Une prose mélenchoniste de la plus belle eau. Un régal.
        Cela faisait longtemps.

    • Cela a l’air de vous gêner qu’il existe des sites libéraux. Il y a un tas de sites partageant votre idéologie. Oui il est normal qu’il y ait des sites libéraux. Il y a bien plus de sites et médias partageant votre idéologie que de sites libéraux
      Quand au social cela permet aux gauchistes de justifier tout et n’importe quoi.
      Et franchement, l’insinuation libéraux= riches c’est pitoyable.
      Justement, votre idéologie est contreproductive dans la défense des travailleurs et des pauvres.

  • Politicien français typique, incompétent, incapable et débile!

  • Corbières est un patriote qui préferre son pays à l’argent et les salariés aux actionnaires ! Libre à lui !

    • Au passage, ce patriote n’oublie pas de profiter des avantages du système comme tout bon communiste qui se respecte.

    • En effet Corbières illustre une fois de plus la proximité idéologique entre extrême gauche et extrême droite…

    • Un patriote qui vit dans un HLM à moitié prix ! révélé dans la presse , il s’est dépêché de déménager ! est « prix » qui croyait prendre !!!
      Il s’intéresse à lui et à sa grosse d’abord et les salariés, ça vient après. . .

    • A Karlmarx. Aveuglé par votre idéologie, vous racontez n’importe quoi ! Informez-vous avant d’écrire des idioties.

    • Ben oui, c’est risqué d’être actionnaire. L’argent publique, c’est plus facile et sans risque.

    • Vu ses émoluments extorques aux pauvres, j’ai comme un gros doute.

  • Quel jaja a picolé ce corbière?
    Est il déjà crevé qu’on l’a déjà mis en bière?
    Son idéologie devrait l’amener à réfléchir sur cet adage:
    « A quoi bon vivre en vain (vin..pinard…rouquin…gros rouge qui tache;…..c’est son cas) pour finir en bière (la caisse ou la serpillère dans laquelle on emballera sa carcasse pour s’en débarrasser) »
    Parce que ce jour là j’irais, deux doigts sur la glotte, déposer ma gerbe, sur le canicrotte où on l’aura enfoui….

  • tout le monde!!!… cela en dit long en psychologie.

  • Où sont mes commentaires svp ? Le modérateur est en pause syndicale ? 🙂

    • Peut-être que si on donnait plus et plus souvent à Contrepoints, la modération serait plus prompte. Je vous propose d’essayer…

  • Corbières est un ancien professeur d’histoire de l’éducation nationale ; il ne gagnait pas des sommes astronomiques, ça ne me choque pas qu’il logeât en HLM. Ceci dit je m’interroge sur le fait que beaucoup sur ce sîte mettent en avant sa situation personnelle et ne disent rien sur les sommes pharaoniques des salaires, stock option, golden parachutes et j’en passe de ce Mr Smith ; sans commune mesure !

    • A Karlmarx. Corbière, professeur d’Histoire (quel niveau ?) dans EN touche plus que le SMIG, et les HLM sont réservé pour les salariés les plus défavorisés. En quoi ce communiste peut-il bénéficier d’un tel avantage ? Copinage de « coco » ?
      « …ne disent rien sur les sommes pharaoniques des salaires, stock option, golden parachutes et j’en passe de ce Mr Smith ; sans commune mesure ! » Ma parole vous jalousez ces situations ? Avez-vous un problème face aux PDG qui gèrent les grosses entreprises ? Etes-vous conscient de leurs responsabilités ?
      Votre idéologie communiste vous aveugle. Faut-il vous rappelez que les dirigeants de l’ex URSS (la nomenklatura) avez des revenus mirobolants et des avantages scandaleux tout en clamant l’égalité pour tous, faisant croire que l’URSS était la Nouvelle Terre Promise ! Mais la fourberie des Etats communistes n’est plus à prouver, elles est connue de tous… sauf par des individus comme vous, qui refusent d’admettre l’évidence.

      • Sans parler qu’il est conseiller de Paris depuis 2008. Donc il a un bon salaire. Et il ne faut pas oublier les revenus de sa compagne. Rien ne justifie cet HLM. Il n’y a que les insoumis pour justifier l’injustifiable

    • Il y a quand même un petit delta entre les responsabilités d’un prof d’histoire (minime) et d’un député (aucune responsabilité) et celle du PDG d’Air France, non?

      • En effet, les gens devraient être payés en fonction de la valeur de ce qu’ils font marcher, or 220 avions représentent autre chose qu’une unique machine à café.

    • Un mauvais PDG mal payé coûte bien plus cher à l’entreprise et à ses salariés qu’un bon PDG bien payé.

      Une boite privée rémunère comme elle veut son patron. En soi en quoi c’est notre problème ?
      Alors que Corbière a profité de l’argent public. Il s’engraisse à l’argent public. Et surtout ce qu’il fait est contraire à ce qu’il prône. Et après il ose encore donner des lecons de morale;
      Quand on voit ce que font les dirigeants insoumis franchement ils feraient mieux de se regarder avant de donner des lecons de morale.
      Cela prétend ne pas aimer les riches mais cela s’enrichit volontiers avec l’argent des autres.
      De plus, ce que vous oubliez volontiers c’est que Corbière est en couple avec Raquel Garrido dont on peut difficilement dire qu’elle ne gagne pas bien sa vie.
      Corbière est conseiller de Paris depuis 2008. On peut difficilement dire qu’il a un salaire de misère.
      La vérité si le même couple avec les mêmes revenus avait logé dans un HLM et s’il avait pas été insoumis vous auriez été le premier à être choqué. Mais comme c’est des insoumis c’est pas grave

  • Du Corbières, du Picon avec un thé… Le must…

  • Merci pour cet excellent article. Vous n’êtes pas le seul à ressentir la révolte que vous exprimez.
    Ras le bol de ces « cocos » au discours moralisateurs profitant à fond du système. Ils ne sont que des parasites et destructeur de la société.

  • Corbière n’est pas un modèle (quel personnage politique est un modèle de morale en France?) certes. Mais son raisonnement se tient. Pour rappel le groupe Air France est rentable : il est plombé du fait des 1,4 milliards d’euros de changement de régime du fonds de pension des pilotes de KLM ! Par ailleurs, oui ces rémunérations sont immorales. Les véritables entrepreneurs — ceux qui créent les emplois, pas ceux qui héritent par passe-droits des postes élevés — ne recherchent pas ces salaires mirobolants. Ils préfèrent développer leur entreprise et pas en la démembrant ou en l’exploitant en low-cost façon Ryan Air qui ne salarie quasiment personne ! D’autre part l’argument du « tel CA est libre d’allouer le salaire qu’il veut à son dirigeant » est bancal: les administrateurs s’échangent les bons procédés d’un groupe à l’autre. Et de plus pourquoi l’Etat n’aurait pas droit de regard sur les hautes rémunérations, de même qu’on limite la consommation d’eau en période de sécheresse? Car la théorie du ruissellement des richesses est une fable pour enfants. Enfin, c’est vrai qu’Air France c’est un peu l’image de la France : un Français serait mieux à ce poste que quelqu’un qui voudra peut-être couler l’entreprise ou la faire racheter. En résumé un discours comme celui de Corbière, au milieu du ronron de la pensée dominante financiariste est intéressante.

    • Vous devriez lire ce papier: http://www.travelguys.fr/2018/08/16/benjamin-smith-air-france/
      1 Franchement, dire que le groupe Air France est rentable c’est mal connaitre sa situation.
      2 Il s’agit d’une application de la loi de l’offre et de la demande. Combien de personnes sont capables de diriger Air France ? Très peu. Le poste n’est pas du tout attractif vu la situation explosif dans la société.
      je rappelle aussi que les chiffres cités c’est ce qu’il va toucher s’il touche tous ces bonus. Or, s’il les touche ces bonus c’est qu’il aura réussi sa mission de redresser l’entreprise. Il aura rapporter bien plus à l’entreprise.
      3 Les chiffres cités c’est pas ce qu’il va effectivement avoir. C’est le brut mais il y a aussi toutes les charges et impôt. Je rappelle que les grèves rien de cette année ont coûté 400 millions d’euros à Air France

      Le vrai problème d’Air France c’est que l’état en est actionnaire. Et c’est un très mauvais actionnaire. A l’heure actuelle, la plupart des dirigeants d’Air France était des technocrates. Or, c’est pas cela dont a besoin la compagnie.
      Un mauvais PDG mal payé coûte bien plus cher à l’entreprise et à ses salariés qu’un bon PDG bien payé.

      « de plus pourquoi l’Etat n’aurait pas droit de regard sur les hautes rémunérations, de même qu’on limite la consommation d’eau en période de sécheresse? » Parce qu’il s’agit d’argent privé. Vous avez l’air de croire que la richesse est un gentil gâteau que l’on partage mais c’est faux.
      La richesse dépend du flux et non de la masse. Comme l’électricité, s’il n’y a pas de différence de potentiel,il n’y a pas d’énergie, et plus il y en a plus le cycle économique est dynamique.
      Donnez un million€ à un million de personnes, c’est un million de pauvres. Donnez les a 10, vous créez de l’activité et de la répartition de richesse, tout en l’augmentant.
      Renseignez vous sur l’équation de Friedman. https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_quantitative_de_la_monnaie
      La richesse vient de l’échange, pas du travail. En reprenant l’analogie avec l’électricité, la propriété est l’équivalent du potentiel et l’échange équivaut à l’intensité. La composante des deux indiquant la « puissance » économique.
      La répartition de richesse est opérée par l’échange et pour cela, il faut qu’il y ait une répartition inégale, sinon c’est l’appauvrissement généralisé et la sclérose de l’économie.

       » « tel CA est libre d’allouer le salaire qu’il veut à son dirigeant » est bancal: les administrateurs s’échangent les bons procédés d’un groupe à l’autre » Voilà pourquoi il faut donner le pouvoir à l’AG de contrôler le CA. Les actionnaires doivent avoir le contrôle sur les rénumérations décidés par le CA.
      Il existe des solutions pour justement éviter les abus du CA quand ils donnent les rénumérations comme le comité des rémunérations composés d’administrateurs non-exécutifs, dont la majorité sont des administrateurs indépendants.
      La solution pour éviter les abus cela passe au sein des entreprises elles mêmes et non pas par l’état.

      « un Français serait mieux à ce poste que quelqu’un qui voudra peut-être couler l’entreprise ou la faire racheter. » En quoi un étranger est plus susceptible de vouloir couler la boîte qu’un francais ? Votre argument est insensé et xénophobe.

    • Marrant libé dit exactement l’inverse: KLM se porte bien alors que la situation d’Air France est mauvaise.
      http://www.liberation.fr/france/2018/05/07/derriere-l-ecran-klm-air-france-a-les-voyants-au-rouge_1648524

      Vous êtes sérieusement en train de nous expliquer qu’un PDG ne joue aucun rôle dans le succès ou l’échec de son entreprise ?
      Vous êtes sérieusement en train de dire qu’un bon PDG ne permet pas à son entreprise de se développer et de créer des emplois ?
      Il ne s’agit pas de faire d’AIr France une compagnie low cost, il s’agit juste de mettre fin aux privilèges d’un autre âge.
      Le secteur aérien est un secteur concurrentiel. C’est fini le temps des compagnies nationales où les salariés étaient très privilégiés.

      Vous voulez qui comme PDG d’Air France ? Encore un de ces tecnhocrates francais ? Comme tous ceux qui on a jusqu’alors (avec les résultats que l’onn connait).
      Le choix de Smith semble une excellente idée (je vous renvoie à l’article que je vous ai donné dans mon premier commentaire)

    • Si un tel salaire avait été proposé à un de ces technocrates sorti de l’ENA je pourrais comprendre votre commentaire mais là c’est ridicule.
      Benjamin Smith a redressé Air Canada. Alors difficile de dire qu’il n’a pas créé d’emplois, qu’il est juste un type qui recoit un passe droit. J ne dis pas qu’il réussira à redresser Air France (car il aura les mains lié, cela dépendra de la marge de manoeuvre qu’il aura) mais franchement, on ne peut pas dire qu’il n’a pas déjà prouvé qu’il était bon PDG. Et on peut comprendre pourquoi il a été embauché. Et le salaire proposé est le salaire du marché pour un PDG pour une compagnie comme Air France. Donc rien de choquant

  • soyons sérieux à AIR-FRANCE dans l’ensemble des nominations à la tête de l’entreprise par L’ÉTAT (les gouvernements successifs ) est une catastrophe …Avec des PDG sorti de L’ENA ..ces individus ,cette gangréne qui ont enfoncé AIR-FRANCE dans ce qu’elle est devenue !!! Maintenant si les syndicats ont décidé de foutre le Bordel.. La solution la plus simple PRIVATISER AIR-FRANCE…tant que L’ÉTAT mettra des hauts fonctionnaires à la tête de ces entreprises ce sera une catastrophe!!! et au bout c’est le contribuable + le consommateur le pigeon …alors que ces sois-disants ELITES
    aucune Responsabilité Pénale et financière, devrons nous supporter l’incompétence !!!
    Ça suffit !!!

  • Merluchon et Corbière, c’est le niveau Moins Zéro de la réflexion ; et je ne parle pas de leur ancienne camarade Raquel (Garrido) qui avait l’habitude d’emettre des propos d’une bêtise stratosphérique.
    Il faut se faire une raison : les journalistes français sont d’un niveau tellement médiocre que les seules idées qu’ils peuvent relayer sont les repos nullissimes de politiciens débiles, car ce sont les seuls propos qu’ils peuvent comprendre : ceux où il n’y a pas d’idée exprimée.

  • 1 ere erreur de beaucoup sur ce site : à ma connaissance, Corbières n’est pas communiste ! L’ennui avec vous messieurs les libéraux c’est que vous ne faîtes aucune nuance car cela vous encombre l’esprit, alors vous traitez tous ceux qui ne sont pas libéraux de communistes, c’est plus facile pour vos esprits simples de globalisateurs.
    2eme erreur : je persiste à dire qu’un prof d’histoire dans le public ne gagne pas besef d’autant plus s’il exerce en IDF oû les loyers sont exorbitants pour un fonctionnaire de l »état et je sais de quoi je parle.
    3eme erreur : un grand patron qui gagne 10000 fois au moins le salaire moyen de ses salariés vole l’entreprise qu’il gère !
    4eme erreur : il n’y aucun talent particulier à avoir à licencier du personnel, tout le monde peut le faire.
    5eme erreur : pour le sociéte, un prof d’histoire est bien plus important qu’un patron issu de Harvard ou de je ne sais quelle école qui apprend à ses élèves à nuire aux états et aux peuples !
    A bons entendeurs !

    • Karlmarx, mais que proposez-vous pour solutionner le pb Air France ? SVP , pas une réponse du genre « ce n’est pas dans mes compétences , je ne suis pas décideur . . .  » car pour dire que vous n’êtes pas d’accord sans rien proposer, si c’est cela vos compétences ! et les remarques – relayées par tous les cocos sans solutions – du style « il doit être français, pas étranger » , c’est de la xénophobie ! le type aurait été noir ou magrhébin ou homo (revendiqué), j’imagine comment les remarques de ces cocos insoumis aurait été considérées !!!

    • Ah, parce qu’en plus être communiste ne se juge pas aux idées et au comportement, mais qu’il y a une certification officielle ?

      • Vous globalisez tout même les idées ! Etonnez-vous que les français rejettent en masse votre idéologie libérale ! On ne peut pas faire abstraction des histoires politiques, syndicales, culturelles… sinon ça porte un nom, le fascisme.

        • « Etonnez-vous que les français rejettent en masse votre idéologie libérale ! »
          Il est vrai qu’il est très difficile de se défaire d’un conditionnement imposé dès l’enfance à l’EdNat. Mais de plus en plus y arrivent. Le problème est que bcp de ceux-ci finissent par partir hors de France…

            • Re-bingo!! Exactement la réponse de tout mélenchoniste qui se respecte (j’en ai quelques uns dans mon entourage proche).
              Réponse à l’emporte pièce qui signe l’absence complète de réflexion économique.
              Que ferez-vous quand l’Etat n’aura plus de riches, puis de moins riches, de classe moyenne à ponctionner pour vous payer? Cela devrait néanmoins vous plaire: ce sera comme au Venezuela.

              Si vous avez d’autres comme cela… N’hésitez pas! 🙂

              • S’il n’y a plus de riches, il n’y a plus de pauvres. S’il n’y a plus de pauvres, il n’y a plus de misère. Il y a des pauvres parce qu’il y a des riches qui les exploitent, qui s’en servent comme d’un gadget, qui les manipulent. Qui êtes-vous pour oser évaluer le travail que l’on fait pour vous, parce que vous ne voulez pas vous salir les mains ! Qui êtes-vous pour mettre des classes sociales chez les humains ! Que croyez-vous représenter pour imposer votre morale de bourgeois à l’humanité entière ! Quel genre de divinité pensez-vous être pour anéantir la planête comme vous le faîtes ! Oui cassez-vous ! Allez sur Mars ! Mais lâchez-nous la grappe ! Allez vous entre-dévorer puisque vous n’êtes bon qu’à ça ! Bon vent !

                • Il y a ceux qui vivent de l’impôt et ceux qui en meurent. T’es fier d’appartenir à la première catégorie et d’être un collabo ?

                • Waoh ! Nième bingo, je ne les compte plus ! Belle collection du prêt à penser gauchiste. Avec en prime la haine du riche qui transpire sous vos propos.
                  « S’il n’y a plus de riches, il n’y a plus de pauvres. » Ben voyons, simple ! Mais il faut bien une petite nomenklatura pour guider tous ces gens n’est-ce pas ? Et cette nomenklatura n’aura, bien évidemment, aucun avantage par rapport aux autres n’est-ce pas ?

                  « Il y a des pauvres parce qu’il y a des riches qui les exploitent, qui s’en servent comme d’un gadget, qui les manipulent. » Oui, oui bien sûr. Donc les pauvres du Venezuela, de la Corée du Nord, de Cuba des anciens pays de l’Est ont été créés par les riches. Donc, en suivant votre raisonnement, s’il y a (ou avait) dans les pays socialo-communistes actuels ou passés bcp plus de pauvres qu’ailleurs, c’est donc qu’il y avait bcp plus de riches dans ces pays qu’ailleurs. Quelle révélation. 

                  « Qui êtes-vous pour oser évaluer le travail que l’on fait pour vous, parce que vous ne voulez pas vous salir les mains ! » Venant de la part d’un fonctionnaire, voici une accusation amusante.

                  « Qui êtes-vous pour mettre des classes sociales chez les humains ! »
                  Que je sache mon cher, c’est votre célèbre homonyme qui a, pour ainsi dire, créé la notion de classe social et qui les a mis en scène ! Vous êtes la contradiction incarnée.

                  « Que croyez-vous représenter pour imposer votre morale de bourgeois à l’humanité entière ! » Quand on veut imposer son modèle de société socialiste à l’humanité (pour son bien, évidemment), il est indispensable de créer un « ennemi » animé d’une même volonté hégémonique : le bourgeois ! Les bourgeois ont pour première ambition de se gérer eux-mêmes, les socialistes veulent gérer les autres hommes, mieux que ces hommes ne pourraient le faire eux-mêmes, bien sûr !

                  « Quel genre de divinité pensez-vous être pour anéantir la planête comme vous le faîtes ! »
                  Quand on voit l’état de l’environnement et de la société de tous les pays socialistes (ou communistes), faire pire serait un challenge… 

                  « Allez vous entre-dévorer puisque vous n’êtes bon qu’à ça ! » Oui, oui. Enfin, les purges sanglantes sont bcp plus fréquentes dans les démocraties « Populaires » que dans les démocraties libérales…

                  « Mais lâchez-nous la grappe ! » Mon cher, personne ne vous a obligé à venir échanger sur ce site.

  • Vous n’avez rien compris à ce que j’ai écrit…. vous parlez de façon haineuse de « cocos » sans savoir ce que c’est réellement. Si vous aviez éte plus assidu en classe, vous n’emploieriez pas ces mots. Si Mr Smith qui rencontre les syndicats leur balance autant de haine et de méconnaissance du tissus social et historique français que vous en avez, Monsieur, le conflit n’est pas prêt de s’éteindre à Air France.
    Quant aux solutions, je n’en ai pas sur moi car je ne connais pas les problématiques d’Air France ni du marché aérien. Mais je parle de la rémunération de ce type qui est un scandale moral et qui démontre une fois de plus l’extrème nocivité du libéralisme économique.
    Après,comment osez-vous dire que Corbiéres est raciste, xénophobe et homophobe ????? c »est de la désinformation ou une imbécilité. Je suis sûr que vous ne croyez pas ce que vous écrivez !

    • On répète avec moi, le socialisme est indissociable du nationalisme et de la xénophobie.

      • Non je ne répéterai rien avec vous. Je ne suis pas un de ces pauvres types qui absorbent le catéchisme libéral sur BFM. Je pense par moi-même et je pense que si la Pen arrive un jour au pouvoir, les libéraux en seront les uniques responsables !

        • Les libéraux ne sont pas au pouvoir. Faudra trouver un autre bouc émissaire.

          • Les libéraux sont au pouvoir en France depuis Rocard ! Et parrallelement ça correspond exactement à la montée du FN. Juste un petit exemple : j’habite un petit village de campagne ( et oui ça existe, on sait que vous voudriez que tout le monde vive en ville mais il y en a qui résistent), à force de baisser les dotations de l’état, de supprimer les sevices publics (mairie, écoles), de pratiquer l’austérité, cette zone rurale abandonnée par l’état vote à 50 % au premier tour de l’élection présidentielle pour le FN. Cette commune qui votait RPR vire de plus en plus à droite. Merci les libéraux et leur politique d’hara-kiri !

            • A Karlmarx. Rocard n’était pas un libéral, mais un socialiste convaincu ! Je vous rappelle que c’est lui qui a mis en place la fameuse CSG, taxe pour soit disant financer « du social ». Au fil des gouvernements socialistes successifs cette CSG, n’étant pas suffisante, une CSG 2 s’est rajoutée… etc… est ce n’est jamais suffisant.
              « … à force de baisser les dotations de l’état, de supprimer les services publics (mairie, écoles), de pratiquer l’austérité, cette zone rurale abandonnée par l’état vote à 50 % au premier tour de l’élection présidentielle pour le FN.  » L’Etat socialiste ne cesse de dépenser sans compter. Les contribuables, par les impôts et taxes (vous en faites parti), sont là pour financer l’idéologie socialo qui mène le pays à la ruine (cf. l’ex URSS). Si votre village, comme vous dites, vote au premier tour FN, c’est que la population en a sans doute ras-le-bol de payer impôts, taxes et surtaxes, alors que rien ne change, bien au contraire tout se détériore sans l’ombre d’un soupçon d’amélioration.
              Cesser de prétendre que le gouvernement actuel (ainsi que les précédents) est libéral. C’est la CONTINUITÉ EN PIRE de la politique hollandaise.
              Quand on ignore ce qu’est le libéralisme, on se donne la peine de s’informer sérieusement sur le sujet, et on arrêter d’écrire des contre-vérités voire des idioties.

          • Cher Monsieur, je persiste à dire que Rocard était libéral, certes peut-être pas de votre obédience mais il n’est pas anodin que des gens comme Bayrou, qui n’est pas franchement un « coco » comme vous dîtes sur ce sîte, que Mme Notta, chefe d’entreprise, que Mr Chéreque, ancien Secrétaire Général d’un syndicat à la solde du patronat s’en soit réclammés. Je constate que notre président de la République actuel qui pratique une politique libérale de destruction du code du travail,d’ubérisation de la société, de baisse des charges pour les entreprises au détriment des ménages, de marchandisation de secteurs jusque là chasses gardées de l’Etat, perpétue ce qui se fait depuis les années 80 dans notre pays. Ca ne va pas peut-être assez vite pour vous mais la sociéte française est plus libérale qu »il y a 30 ans. Et le FN en 30 ans a pris 20 points.
            De plus, vous prétendez que les gens des campagnes votent Fn pour des questions d’impôts trop élevés. Donc vous admettez que le Pen si elle est élue mènera une politique libérale.
            Je pense sincérement qu’il y a corrélation entre les 2 phénomènes et croit vraiment que lorsqu’elle sera élue, le libéralisme pratiqué chez nous y sera grandement responsable.

            • Vous ne connaissez rien d’autre du libéralisme que ce que répètent à longueur d’année tous nos bons idéologues de gauche. Donnez-vous la peine de vous renseigner, vous apprendrez pas mal de choses…

              • J’en sais assez sur le libéralisme en France rien qu’en regardant vos chaines d’information continue oú vos économistes viennent quotidiennement matraqués la populace de leurs inepties !

                • Les chaînes d’info continue ne sont pas des chaînes libérales. Certes, on y voit des économistes qui ne se contentent pas de répéter en boucle les slogans anti-capitalistes scolaires, mais ça n’a rien d’une présentation du libéralisme. Cela dit, ça ne peut pas faire de mal à petites doses pour comprendre ce qu’est l’économie de marché, car vous, vous en êtes manifestement resté à l’économie de Marchais (Georges).

                  • Il n’y a plus défenseur de l’économie de marché qu’un coco. Il veut en vivre sans en fournir les efforts.

                  • Mais vous me parlez d’économie de marché ou de capitalisme ? J’avoue que j’ai du mal à vous suivre ! Les 2 notions sont différentes. Il me semble que vous fait un drôle d’amalgame !

                    • Je fais aucun amalgame, le capitalisme est bien la base de l’économie de marché. De même, la démocratie ne peut exister sans le capitalisme.

  • Il y a peut-être des patrons français pouvant effectuer cette gestion Air France KLM encore faut-il qu’il soient disponibles, or normalement les bons sont déjà à la tête d’une entreprise. Si Alexis Corbière veut jouer à Zorro qu’il s’occupe de l’injuste répression routière. S’il ne le veux, je suis pour qu’un patron étranger, tel Benjamin Smith, prenne en main ce domaine de l’automobile.

  • Pauvre Karlmarx !
    Aucune solution proposée, ça je m’en doutais ! il s’imagine certainement qu’un type va prendre les reines d’Air France pour le plaisir? il faut vraiment être aveugle pour se permettre de critiquer le salaire d’un « volontaire » ayant fait ses preuves !

    • C’est marrant comment la photo de ce Corbière en tête de l’article donne l’envie de le bastonner ! vous ne trouvez pas ?

      • Corbiere, c’est tête haute et mains bien sales d’avoir piqué du fric aux pauvres dont il n’a que foutre sauf le jour des élections.

    • Ah ah ah ah, je ne pensais pas qu’on pouvait tomber si bas : non il ne le fait pour son plaîsir,encore que licencier des gens doit lui donner une certaine jouïssance je pense mais il le fait pour les pepettes qu’il va prendre sur ces licenciements. Ah ah ah, vous croyez que c’est un jésuite.

    • « Bastonner » quelqu’un pour ses idées ou pour son facièse c’est bien des méthodes d »extrème droite non ? D’oû ce que j’ai toujours pensé : le libéralisme se nourrit du fascisme et inversement.

      • Sale tête à claque ce Corbière! hein CallMax, pardon, KarlMax. . .
        Je sais qu’un xénophobe comme toi, qui interdit à un canadien de travailler en France, ne peut que se réjouir qu’un looser énarque qui ne licencie pas pour des raisons uniquement politiques, pas économiques, qui accentue les perte d’AF soit nommé à la place de ce « sale étranger » canadien ! hein XenoMarx ! LOL ! pauv’gars

      • CallMax, si tu pouvais mettre ta photo ça me plairait de faire des commentaire sur ton faciès tu sais ! me qualifier de libéral ou de fasciste, c’est pas gentil ! je suis pire que cela tu sais ! allez, ta photo connard .

        • Je les connais les gens dans ton genre, ils libèrent leur frustrations et leur bas-instincts derrière un clavier ; on risque rien hein derrière son PC ; qu’est-ce qui se passe, tu n’as pas la loi avec ta femme chez toi, tu as des problèmes dans ta boîte avec tes employés, ils vont pas assez vite ? Il y a des gens pour toi, ils s’appelent des psychiatres. Prends en un spécialisé dans les maladies cognitives genre « maladie oû on insulte tout le monde »et dont j’ai oublié le nom.
          Pour ma photo, je suis sûr que tu vas aller voir sur Wikipédia la photo de Karl Marx, et bien voilà c’est moi !

          • Malheureusement , tout « gaucho » qu’il était , le vrai Karl avait bien plus de répondant qu’un néo-bobo comme toi ! c’est une autre époque aussi, sans comparaison avec la nôtre et dans laquelle se complaisent des parasites comme toi ! ah aha ah !

            • « néo-bobo », ah, ah mais tu es décidement très drôle. Pour ta gouverne, je suis fonctionnaire de la catégorie C, celle que tu exècres, les plus mal payés, corvéables à merci. Parasite pour toi et tes semblables , je n’en doute pas. Mais sache que dans tout corps, même les parasites ont leur utilité sociale.

              • Les plus mal payés à 30h de boulot par semaine ! ça me fait rire : j’ai bossé toute ma vie à plus de 60h/semaine et jamais je ne me suis considéré comme « corvéable à merci » ! toi tu es certainement « corvéable à mardi », le jour où ta semaine se termine ! ah ah ah !
                Le genre de mec qui défend ces fénéasses de la SNCF qui peuvent prendre leur retraite à 50ans ! quelle misère pour nous, les « libéros » !

                • Non mais franchement que de lieux communs !
                  -je suis fonctionnaire donc je suis travaille 30 h par semaine…. faux !
                  – je soutiens les grèvistes de la SNCF…. vrai !
                  Et puis le refrain : « j’ai travaillé toute ma vie 60 h par semaine, laissez-moi rire, celle-là on l’entend tout le temps chez vous !
                  Tu fais probablement partie de cette génération des baby-boomers qui ont connu les 30 glorieuses.Vous vous êtes GAVES pendant votre activité au détriment des générations suivantes et de la planête que vous avez massacrée !
                  Pendant ce temps, c’est moi qui paie ta rente !
                  On en bouffe encore de vos bêtises et nos enfants vont en crever !

                  • Lol , tu est grave tu sais !

                    • Il est pour la retraite par répartition et il accuse ensuite les bénéficiaires du haut de la pyramide d’en avoir profité. Grave le gars, faut penser à consulter.

                    • @Théo31
                      Il est pour une répartition destinée en priorité à ceux qu’il estime méritants dans son système de valeur càd les pauvres et ceux qui pensent comme lui. Quitte à spolier entièrement les autres. La « justice sociale » quoi. 🙂

              • Mal-payé et corvéable à merci. Alors que dans le privé, il ne manque pas de jobs où le travail bien fait est financièrement récompensé à sa juste valeur… Pourquoi tant de masochisme ?

                • J’ai travaillé dans le privé et j’y ai vu vos méthodes de management et allez savoir pourquoi, je n’ai plus eu l’envie de vous engraisser, Camarade Patron !

                  • Alors restez où vous êtes mais ne vous plaignez pas de votre condition. C’est un choix de votre part. 🙂

                  • C’est sûr que quand on est un gros branleur, il vaut mieux passer un concours et vivre aux crochets des autres que se sortir le doigt des fesses pour gagner sa croûte.

                    Pas étonnant que Macron prenne des gens de votre niveau pour ses crétins utiles.

                  • Bah oui c’est bien connu il y a d’un côté: les méchants patrons qui s’engraissent et de l’autre: les pauvres salariés qui sont des esclaves.
                    Rien ne vous empêche à devenir patron si cela est si simple.
                    Parce que si le poste de patron était si avantageux, tout le monde voudrait l’être.

                    On est sensé se fier à votre seul expérience ? Vous croyez qu’il n’y a pas de problèmes de management dans le secteur public ? Perso, je pourrais vous donner des exemples de fonctionnaires que je connais qui ont des problèmes à cause de l’attitude scandaleuse de leur hiérarchie.
                    Bien sûr qu’il y a des patrons dans le privé qui sont des connards mais cela est aussi vrai partout. Un bon ou mauvais management dépend aussi beaucoup de la personnalité du manager.

                    • On fait comment avec les deux millions et demi de patrons qui font la taf du salarié et qui sont exploités par le RSI et des types comme le troll de service ?

      • Jusqu’ici, le fascisme s’est toujours nourri du socialisme(ou du communisme) et inversement. Regardez l’Histoire.

        Vous ne connaissez rien au libéralisme mais également pas grand-chose au fascisme en-dehors de votre prêt-à-penser d’extrême-gauche.
        Tenez, une petite définition du fascisme:
        « système politique autoritaire qui associe populisme, nationalisme et totalitarisme au nom d’un idéal COLLECTIF suprême. Mouvement révolutionnaire, il S’OPPOSE frontalement à la démocratie parlementaire et à l’État LIBERAL garant des droits individuels. »
        Donc libéralisme et fascisme sont antagonistes.

        • C’est bien d’utiliser un dictionnaire mais vous n’avez pas compris le sens du mot « libéral » dans cette définition. Il s’agit de politique libérale au sens sociétal telle qu’elle est définit par exemple aux USA. Nous serions dans ce pays, vous me qualifierez de « libéral » car effectivement je suis pour la libération de l »homme des chaines qui l’entravent tels que le travail, la religion etc. Il ne s’agit pas d’économie libérale telle que vous l’entendez !

          • Belle manipulation sémantique. « Liberal » au USA est l’équivalent de socialisme, vous ne tromperez personne sur ce site avec cette petite pirouette.
            Mais appliquer le sens d’un mot dans la langue anglaise pour détourner une définition en langue française, il fallait oser!
            Mais pas de chance, il s’agit « libéral » (avec un accent) dans la définition susjacente du fascisme. C’est une définition en langue française issue d’un dictionnaire français donc dont le sens est celui de la langue française. Tenez, voici un échantillon des définitions françaises de « libéral »: https://fr.wiktionary.org/wiki/lib%C3%A9ral
            On n’y trouve pas votre définition, curieux, non?
            Vous et vos amis d’extrême-gauche êtes vraiment à cours d’argumentation pour en être rendus à ce point. C’est de plus en plus instructif.

            Je suis impatient de lire vos prochaines néosémies. 🙂

          • Liberal aux USA cela signifie gauchiste. Cela n’a rien à voir avec un libéral au sens francais du terme. Sanders est un « liberal » (au sens anglais du terme). Difficile de dire que Sanders est un libéral au sens francais du terme.

            « effectivement je suis pour la libération de l »homme des chaines qui l’entravent tels que le travail, la religion etc. » on a vu les résultats que cela a donné quand on a essayé votre idéologie. Goulags, répression,….Chaque fois que cela a été essayé chaque fois cela a mal fini

      • « « Bastonner » quelqu’un pour ses idées ou pour son faciès c’est bien des méthodes d’extrème droite non ?  »
        C’est la méthode des extrémistes quelle que soit leur couleur. Les « antifas » n’ont rien à envier aux groupuscules d’extrême-droite. Ces extrêmes confirment régulièrement le dicton « la violence est le dernier refuge de l’incompétence ».

        • C’est marrant que vous défendiez les fascistes non ?

          • C’est moins grave que de leur ressembler.

          • Et Bingo Ter!!.
            La petite tentative d’attaque ad hominem (stratagème n°16 de « L’art d’avoir toujours raison » de Schopenhauer) me prêtant des propos que je n’ai pas tenus. Vous connaissez vos classiques.
            Tentative signant l’absence d’argumentation. Sur ce site, on a l’habitude des fins de discussion de ce type avec les intervenants partageant votre idéologie.

            Qu’allez-vous nous proposer pour la suite? Suspense….

            • Cher Monsieur, je ne vais pas faire de longs discours justifiant que le libéralisme a de nombreuses incointances avec le fascisme. Je ne vous parlerai pas d’un certain nombre d’hommes politiques libéraux tels que Devedjian, Madelin, Longuet, Novelli qui ont fait partie de mouvements « casses-syndicats » d’obédience fascistes puisque de toute manière, vous me rétorquerez qu’ils ne sont pas libéraux, vous cachant derrière votre religion libérale tels les djiadistes justifient tout par le Coran. Non, tout cela est inutile et contre-productif.
              Je vous dirai ceci que vous méditerez :
              « Le libéralisme c’est la guerre », la guerre des classes bien entendue.

              • « je ne vais pas faire de longs discours justifiant que le libéralisme a de nombreuses incointances avec le fascisme.  »
                Oui, ce serait difficile car le fascisme est une émanation d’idéologie gauchiste. C’est d’ailleurs pourquoi, bcp de gens de gauche s’emploient régulièrement à entretenir cette confusion entre fascisme et extrême-droite.

                « vous cachant derrière votre religion libérale tels les djiadistes justifient tout par le Coran. »
                Aaah, cela manquait à la collection: l’analogie avec le terrorisme. Et un point Godwin pour Karlmarx. Vous êtes vraiment à court d’argument. 🙂

  • Qui est cet Alexis Corbière ?

    • C’est un type méprisant avec un petit diplôme qui jalouse les plus diplômés que lui, qui se dit « de gauche » comme ma main droite et en gagnant 7 300€/mois, qui profite des aides sociales (logement social de 80 mètres carrés dans le 12ème arrondissement de Paris) comme tout profiteur insoumis, qui est mariée à une grosse cruche chroniqueuse dans une émission d’Ardisson ( elle aussi de gauche à plus de 30 000€/mois , ah ah ah !), un xénophobe qui méprise les canadiens et que soutiennent des « néo-bobos » comme ce CallMax , le « corvéable à mardi » ! Lol !

      • Je rappelle que la grosse cruche en question est Raquel Garrido :
        fraudeuse à la caisse de retraite et à l’URSSAF.
        Le Canard enchaîné assure que Raquel Garrido a une dette envers sa caisse de retraite et l’URSSAF. Selon l’hebdomadaire, Raquel Garrido «n’a pas déclaré un sou de revenu à l’URSSAF en 2016». Elle a du coup, avance-t-il, fait l’objet d’un rappel en mars 2016, puis le 28 septembre 2017, documents à l’appui. Elle a aussi omis de régler ses cotisations sociales à la Caisse nationale des barreaux français (CNBF), à laquelle elle serait redevable de 32 215 euros. L’hebdomadaire assure par ailleurs qu’elle ne paierait pas non plus, depuis un an, ses cotisations à l’ordre des avocats de Paris. »

      • Et bien les retraités atteints de la maladie de « Gilles de la Tourette » ( j’ai retrouvé le nom) ont le temps de s’informer grace à l’argent de la rente des gens qui travaillent. C’est bien ! Continue ! Ciao !

        • « grâce à l’argent de la rente des gens qui travaillent.  »
          Qui travaillent? Vous excluez donc les fonctionnaires? 🙂

          • Je parle de moi, bien égoïstement : je me moque de ces rentiers qui se gaussent de nous mais qui perçoivent leur retraite par répartition grâce à notre travail. Et je le défends la retraite par répartition !

            • Rhoo, il utilise le  » nous » de politesse comme son idole socialiste qui a instauré le communisme en France, à savoir Pétain.

            • Lol.
              S’il n’y a avait pas les rentiers et la multitude d’impôts et taxes que l’Etat leur ponctionnent, il n’y aurait pratiquement plus de retraite et plus assez d’argent pour vous payer d’ailleurs.
              10% des français payent 70% de l’impôt sur le revenu. heureusement pour vous qu’ils sont encore là. 🙂

              • L’impôt sur le revenu ne représente rien dans le budget de l’état et vous le savez. Par contre même le SDF que vous regardez si hautainement,et que vous traitez de parasite de la sociéte paie son impôt en achetant son litron de gros rouge par l’intermédiaire de la TVA.

                • Parce tu respectes les SDF en volant leur pognon ?

                • Relisez bien Karmarx, j’ai dit « impôts ET taxes ».
                  Un riche (horresco referens) paie impôts et cotisations diverses, plus que les autres. Il consomme comme tout le monde mais souvent plus que les autres donc paie plus de TVA que les autres. Si vous pensez que vous pourrez vous en passer… Il faudra sur-taxer les autres ou finir par diminuer votre paie.

                  « même le SDF que vous regardez si hautainement,et que vous traitez de parasite de la société »
                  Vous projetez sur moi vos sentiments pour les riches. Vous estimez qu’automatiquement je dois avoir les mêmes sentiments pour ceux qui sont tout au bas de l’échelle. Lol. Ce n’est que la projection de votre propre détestation. Et puis, si cela pouvait m’énerver, cela aurait été un plus. C’est une technique classique quand l’argumentation devient difficile…

                • le SDF, il paie la TVA de son litron de rouge avec de l’argent qu’il a volé ou mendié à des gens « hautains » comme il dit, le fonctionnaire « basse classe » Karlmax : donc en gros, ce sont ces derniers et non le SDF qui payent la TVA du litron de rouge, non ? c’est bien ça le fonctionnaire classe C ? Lol !!!

  • Benjamin Smith : un bon choix pour AirFranceKLM ?
    Le meilleur papier écrit jusqu’ici sur cette épineuse question:
    http://www.travelguys.fr/2018/08/16/benjamin-smith-air-france/

  • – Salaire brut du DG d’#AirFrance: 3M€
    – charges patronales: 900k€
    – charges salariales: 300k€
    – Impôt sur le revenu: 1.1M€
    L’entreprise débourse 3.9M€
    Le salarié touche 1.6M€
    L’Etat touche 2.3M€
    En plus, s’il arrive à 3 millions c’est qu’il a touché tous ses bonus… Cela veut dire accessoirement qu’il a sauvé la compagnie son salaire fixe est 900k/annuel son prédecesseur était à 600K

    La grève d’un paquet des syndicats chez Air France coûte 400 millions à la boite rien que cette année, mais les gens sont choqués que le gars qui doit sauver la boite gagne 1.5M€ pour son travail.
    Rappelons aussi que l’augmentation demandée par les pilotes représente 250 millions de plus.

  • Karlmin est un suppôt des socialos qui ont mis la France en déroute : tous ces c..s s’imaginent que ceux qui ont réussi sont sur un nuage alors que pour réussir, il ont pour la plupart affronté les intempéries , les jaloux, l’administration pleine de fonctionnaires envieux . . . c’est une perte de temps que de discuter avec des types pareils : ils sont haineux et immatures.

    • Les militants comme Karlmarx adorent essayer de perturber les sites soutenant des thèses à l’opposé des leurs. Leurs idées simplistes et leurs slogans sont risibles pour n’importe qui ayant des notions d’économie. Malheureusement, ces idées trouvent un écho auprès de bcp de français dont la culture économique est justement inexistante grâce aux coreligionnaires de Karlmarx qui tiennent l’EdNat et de nombreux médias.
      Le démontage des slogans gauchos type Karlmarx n’est pas trop difficile et vous remarquerez qu’ils sont rapidement à court d’arguments. Leurs posts virent alors à la provocation (attaque ad hominem, déformations des propos, mépris, dénigrement, changement complet de sujet…etc) dans le but d’énerver et d’entraîner les autres intervenants sur la voie de l’insulte et du mépris. Arrivé de ce stade, ils prennent la posture victimaire classique à laquelle bcp de français sont sensibles. Cela tend à « valider » leurs thèses puisqu’ils semblent être ostracisés pour cela par des « méchants libéraux ».
      Par contre, leur présenter régulièrement arguments et contre-exemples sans s’agacer, fait apparaître leur vacuité idéologique et c’est souvent eux qui finissent pas se lasser.
      Il est vrai que cela prend plus de temps, ce dont un fonctionnaire comme Karlmarx dispose sans compter. 🙂

      • Discuter intelligemment avec un coco, c’est comme parler veganisme avec un alligator.

        • Lol. Belle image!
          Il est évident qu’on ne peut convaincre un militant d’extrême-gauche. Ses idées sont ancrées profondément et on n’est plus au niveau de la réflexion consciente.
          Je pense plutôt aux éventuels visiteurs de ce site qui ne sont pas forcément avertis sur les vrais tenants et aboutissants du libéralisme et qui ont la plupart du temps déjà entendu les slogans type Karlmarx sans jamais vraiment eu de contre-argumentation. Ces slogans et idées courtes sont tellement fréquentes dans les média avec peu de remise en cause…
          Lors de mes premières visites sur ce site, j’avais apprécié le ton général des commentaires et la quasi-absence de dérapage et d’insultes face à des trolls patentés. J’avais appris pas mal de choses.
          Un gauchiste comme Karlmarx est caricatural, les échanges avec lui n’en sont pas moins très utiles.

  • Article truffé de fautes, pardon, qu’ai-je écrit, d’erreurs. Il faudrait peut-être se relire avant de publier un article, non, cela fait partie du respect dû à ceux qui prennent la peine de vous lire ? A moins que, ces « erreurs », vous ne les voyiez (avec un « i ») pas?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Michel Albouy.

Quand on est un pilote d’Air France, une compagnie prestigieuse qui porte les couleurs de la République française et qui a fait voler le Concorde, on peut se croire insubmersible et penser que tout continuera comme avant et qu’in fine l’État sera toujours là pour faire face aux petits problèmes comptables d’équilibre d’un compte d’exploitation. C’est bien ce qui est en train de se passer à nouveau avec la crise sanitaire.

Air France : petit rappel historique

Fondée en 1933, Air France est née de la fusion de q... Poursuivre la lecture

Par Simone Wapler.

Tout a commencé avec l’Association des amis des Chemins de Sologne qui s’est plaint de la prolifération de clôtures dans cette région Centre-Val-de-Loire qui compte de nombreux propriétaires de domaines de chasse. Une proposition de loi – soutenue par le député du Cher - vient d’être rédigée contre l’engrillagement.

Si cette loi est adoptée, les propriétaires fonciers n’auront plus le droit de clôturer leurs terrains. D’autres multiples contraintes concernant la faune non domestique et la chasse devraient auss... Poursuivre la lecture

Par Pierre-Joseph d’Haraucourt.

En 2018, suite à plusieurs mois de grève des pilotes d’Air France et à la démission de Jean Marc Janaillac, PDG de l’époque, consécutive à un referendum perdu, l’actuel ministre des Finances Bruno Le Maire déclarait sur BFM :

Air France disparaitra si elle ne fait pas les efforts de compétitivité.

Dans une autre interview, il ajoutait :

Ceux qui pensent que quoiqu’il arrive, l’État viendra à la rescousse et épongera les pertes se trompent.

Deux ans plus tard et alors que le tr... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles