Conseil des ministres : quand Macron parle des professionnels du malheur

Mais qui sont donc ces pessimistes secrètement coalisés pour nuire à l’État dont Macron a parlé au Conseil des ministres ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 9

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Conseil des ministres : quand Macron parle des professionnels du malheur

Publié le 5 janvier 2023
- A +

« Il y a des professionnels du malheur et une conjuration des esprits tristes auxquels nous devons faire face », a déclaré ce mercredi matin Emmanuel Macron en Conseil des ministres. La phrase est importante : elle mérite qu’on l’étudie à la loupe.

Que nous dit-elle ? Qu’il existe un complot des Français de mauvaise humeur. Qu’ils se sont ligués contre le pouvoir. Qu’ils sont dangereux et doivent être stoppés dans leur élan pervers.

 

La pauvreté sur le banc des accusés

Mais qui sont donc ces pessimistes secrètement coalisés pour nuire à l’État ? La réponse est simple : ce sont les pauvres, chaque jour plus nombreux. Ceux qui voient les prix flamber au supermarché. Ceux que la hausse des tarifs de l’électricité empêche de gagner leur vie. Ceux que l’inflation assassine à feu de moins en moins doux.

La confrérie des grognons et des chafouins imaginée par le président de la République est en réalité constituée d’innocents, coupables de plonger bien malgré eux dans la misère et qui ont le culot de s’en rendre compte et l’insolence de ne pas s’en satisfaire, et même de s’en alarmer au point d’en parler entre eux, de médire, de maugréer et de maudire les puissants. Quels traîtres, ces désargentés !

Emmanuel Macron montre du doigt la souffrance du peuple et l’accuse d’être de mauvaise foi, une traîtrise, une vilénie. Si vous êtes déprimés, c’est que vous êtes mal intentionnés ! Si votre budget familial se réduit comme peau de chagrin et si vous en pleurez, c’est que vous manquez de conscience politique et que votre bêtise dégénère en méchanceté !

 

Salissure morale

Il n’est pas dans mes habitudes d’assimiler le régime macronien à une dictature. Mais cette fois je veux bien faire une exception. La phrase de Macron ressemble étrangement à un énoncé stalinien, ou maoïste. L’idée que le mécontentement des rues et des villages est le fruit d’une « conjuration » – alors qu’il n’a absolument rien de calculé, que son unanimité spontanée repose toute entière sur le bon sens et l’instinct du survie, et que nul ne songe sérieusement à pendre les responsables ! – est profondément perverse. Pire : elle exhale un parfum de tyrannie.

Quand François Hollande parlait des « sans-dents », il insultait les pauvres. Quand son successeur traite ceux qui le critiquent de « professionnels du malheur », il va beaucoup plus loin. Trop loin. Il inculpe le pessimisme. Il criminalise la détresse. Il fait du peuple perclus de douleurs économiques non seulement son inférieur, mais son ennemi.

Pourquoi tant de mépris et de méfiance ? Pour la même raison que d’habitude : Macron n’a jamais connu la détresse. Il ne sait pas ce que c’est. Il évolue dans un univers de winners, où le mal est tabou. Une sphère parfaite, sans démons, ni ordures, ni cadavres. Un parc d’attractions interdit à la populace.

 

Un quinquennat pour ne rien dire

Après cela, comment voulez-vous expliquer aux électeurs de gauche que la lutte des classes n’existe pas ? Macron, à lui tout seul, l’incarne. Sa phrase de ce matin est une porte grande ouverte aux manifestations, aux grèves et aux émeutes.

Se rend-il compte de ce qu’il fait ? Non. Il n’est ni assez intelligent, ni assez cultivé, et encore moins assez profond, pour comprendre ce qu’il dit. Il injurie sans savoir ce qui sort de sa bouche. Pendant encore cinq ans, l’enfant agité va couper la parole aux grandes personnes parce qu’il a – je le cite -, « envie de les emmerder ».

Un quinquennat de gros mots, une montagne d’impolitesses pour, in fine, accoucher de souris mortes.
Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • Des propos de rois. Depuis Mitterrand, un socialiste qui accède au pouvoir devient un roi qui méprise le peuple. Tout simplement.

  • Les vrais prophètes de malheur sont bien plus proches de Macron qu’il ne le croit.
    C’est le type qui expliquait, en revenant de l’hôpital, qu’il y avait croisé des jeunes en pleine détresse respiratoire, justifiant ainsi les pires mesures répressives pour tous, quand statistiquement le covid est affaire de vieux et de malades.
    C’est la nénette, en col roulé, qui nous prévient que nous risquons de souffrir cet hiver s’il est rigoureux et si nous ne sommes pas précautionneux.
    C’est le macronien d’un peu d’importance qui prend les électeurs/électrices du RN pour les incubes et les succubes de la politique française.
    C’est le ministre qui, au prétexte d’une pollution prétendument insupportable pour les petits poumons des citadins, met en place un système d’apartheid excluant les pauvres et leurs voitures des métropoles.
    Et tous ceux, aux manettes, pour qui « l’heure est grave » quand il s’agit d’imprimer de nouvelles lois inutiles mais qui restent étrangement aveugles aux profonds désordres vécus quotidiennement par les Français.

  • Les professionnels du malheur: facile d’en parler quand soit-même on exerce ainsi, un vrai connaisseur.

  • « « Il y a des professionnels du malheur et une conjuration des esprits tristes auxquels nous devons faire face» »
    Vite tendons lui un miroir, car comme professionnel de la chose, il en connait un rayon!
    Comme dirait mon petit fils, « c’est celui qui dit qui y est! »

  • quel humour dans le propos de monsieur Avot ! Mais le vrai humour c’est de faire sourire et pas de faire pleurer sur les misères des humoristes inconscients……traiter Macron de méprisant, c’est comme de traiter Quatennens de féministe tellement il aime les femmes…..dommage que le ridicule ne tue plus, on aurait un peu plus de paix et de tranquillité…..

  • Kim Jong-Un, Staline, Mao, Hitler, Pinochet ou qui que se soit, vous devez quitter le corps de notre président pour qu’il puisse gouverner en paix la France devant le danger je me porte volontaire pour exorciser le Palais de l’Elysée et le gouvernement

  •  » Il y a des professionnels du malheur et une conjuration des esprits tristes auxquels nous devons faire face »
    moi ça me dit que macron se pense en charge de la vérité..

    il ya des pessimistes, des optimistes.. non.. macron sait…

  • vraie question.
    la russie est elle pire que la france…? sans doute car macron on peut le virer..
    c’est nos compatriotes qui sont la sources de nos malheurs..

    dictateur

    nom masculin
    1.
    HISTOIRE (ANTIQUITÉ ROMAINE)
    Magistrat nommé en cas de crise grave, investi, pour un temps déterminé, d’un pouvoir illimité.
    2.
    Personne qui, après s’être emparée du pouvoir, l’exerce sans contrôle.

    macron s’est autoinvesti pour le covid..et avant annoncé une absence de limites avec le fameux  » à tout prix »..

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Comme le rapportent les médias, les dirigeants ont réponse à tout. Prix du carburant faibles ? Ils les remontent avec des taxes. Trop élevés ? Ils donnent des aides.

La Dépêche :

« L'indemnité carburant de 100 euros, disponible depuis lundi 16 janvier, a déjà été demandée par plus de 825 000 foyers uniquement lors de cette première journée. Cette aide concerne 50 % des ménages les plus modestes, qui disposent d'un revenu fiscal de référence inférieur à 14 700 euros en 2021. »

Vous prenez la voiture ? Obtenez donc un chèqu... Poursuivre la lecture

Le gouvernement débat actuellement sur un texte visant à accélérer le programme nucléaire par simplification des procédures.

Le Sénat a apporté un amendement visant à pointer du doigt l’incohérence qu’il y a à vouloir accélérer le programme de nouvelles centrales tout en prévoyant une réduction du nucléaire de 75 à 50 % de l’énergie produite et l’arrêt de 14 réacteurs de 900 MW d’ici 2035, identifiés et proposés par EDF à la demande de l’État.

 

Quel est le programme du nucléaire dans le mix prévu par les textes ?

Fr... Poursuivre la lecture

assiette de petit déjeuner
7
Sauvegarder cet article

Oh, encore une nouvelle proposition de loi ! Et celle-ci ne porte ni sur l’emploi du féminin dans certaines professions, ni sur l’interdiction de la fessée et engendrera probablement un débat moins délicatement décalé que celui sur la tenue des députés en séance : elle touchera les produits de grande consommation ! Chic, les députés s’intéresseraient-ils aux problèmes concrets des Français, pour une fois ?

Rassurez-vous, il n’en sera rien.

Ou plutôt, disons que si ce projet de loi concerne bel et bien des problèmes concrets pour... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles