Reconfinement : un échec et une fracture irrattrapables

Ce reconfinement n'est que l'illustration d'un échec gouvernemental total et irrattrapables. Il accroît la fracture au sein du peuple.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Worried easter egg wearing a face mask. COVID-19 By: Ivan Radic - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Reconfinement : un échec et une fracture irrattrapables

Publié le 2 novembre 2020
- A +

par h16

En l’espace d’une semaine, la France d’Après d’Emmanuel Macron a donné la juste mesure de ce qu’elle peut offrir : de confinement en décapitation, nous en sommes maintenant à « métro boulot couteau dodo », ce qui a bien du mal à faire rêver. Heureusement, Noël approche…

Et qu’est-ce que Noël, si ce n’est le plaisir partagé des fêtes de famille, des retrouvailles et des petites attentions des uns envers les autres ? Et cette année, c’est un moment de joie que le gouvernement place en point de mire du reconfinement décrété en cours de semaine dernière : le président de la République n’a pas eu besoin de s’écrier goguenard « Ho, ho, ho ! » mais c’était quasiment explicite lorsqu’il nous a fait comprendre qu’il fallait sauver Noël.

Ah, qu’il est délicieux d’entendre ainsi le Père Emmanoël Macron, rapidement relayé par tout le gouvernement, faire miroiter cette pseudo-récompense à tout un peuple, en compensation d’un nouveau quadruplet de semaines d’assignation à résidence scrupuleusement suivies. Bien sûr, le dîner de fête ne se fera qu’avec les mains bien propres (nettoyées avec du savon !), auprès des cinq autres contacts officiels autorisés, dans le respect de la distanciation sociale, avec des masques homologués et jusqu’à 21 heures maximum, ne déconnons pas !

Oh, qu’il est doux, ce Noël gagné de haute lutte, après cette nouvelle épreuve minutieusement calculée par le président et son gouvernement ! Qu’ils seront mignons, ces jolis joujoux soigneusement choisis, c’est-à-dire ni en plastique, ni en bois, ni genrés, mais écolos et durables, bio-sourcés et évidemment équitables, dont on aura pris soin de bannir les petites voitures (engins du diable qui font des prouts plein de dioxyde de carbone réchauffiste) !

Qu’ils seront agréables, ces moments préparés en achats auprès d’entreprises françaises, locales, citoyennes et conscientisées, triées sur le volet parmi les (rares ?) rescapées des bombardements sanitaires tactiques de mars-avril puis octobre-novembre, des tirs de snipers de nos nombreuses administrations sociales et fiscales et des mesures de relances chirurgicales de l’État !

Malheureusement, on sait déjà que tout ceci est faux : le Noël qu’on nous a fait miroiter n’existera pas.

reconfinementCe sera un « Noël de combat » comme l’explique l’une des factotums parlementaires de La République En Confinement, ce qui veut dire que même si tout le monde fait bien les gros sacrifices imposés, il n’y aura pas de fêtes de fin d’année pour compenser. Tout indique même que, pendant que les incivilités continueront à Champigny-Les-Mortiers sans rencontrer la moindre résistance, en lieu et place de quatre semaines de prunage intensif des citoyens inoffensifs, le confinement durera aussi longtemps que possible, jusqu’à 12 semaines.

Et après ces douze semaines de matage d’un peuple à coups de cerfas, dans cette France-slogan pour bobos propres sur eux de publicités formatées, on voguera, cornaqués par des administrations au taquet, vers de superbes perspectives où l’avenir sera constitué d’un parcours de plus en plus balisé voire borné, où chaque écart sera dénoncé puis sanctionné et dûment pruné, par égard aux causes du moment (depuis la lutte contre les maladies qui remplissent nos hôpitaux jusqu’aux luttes anti-phobes qu’on ne manquera pas de jeter dans nos pattes).

De confinement en couvre-feu puis en reconfinement, la liberté en France revient maintenant à suivre un catalogue d’options officielles strictement déterminées, toutes issues des réflexions débiles d’énarques pendables et de scientifiques non-élus mais décideurs dont les motivations ont tout à voir au mieux avec leur propre carrière, au pire avec une volonté farouche de sauver leurs miches.

reconfinement

Churchill disait qu’un homme politique grandissait pour devenir un homme d’État lorsqu’il cesse de penser à la prochaine élection pour penser à la prochaine génération. Ici, nos hommes politiques ont rétréci : ils ne réfléchissent même pas aux prochaines élections, mais simplement au prochain trimestre qui pourrait au pire apporter son lot de dépôts de plaintes citoyennes que seule une succession de confinements permettra d’éviter par épuisement des masses, ou au mieux de nouvelles opportunités de diminuer encore la place du peuple dans le processus décisionnel.

Concrètement, ils pensent à leurs petits intérêts immédiats et à ces petites manœuvres qui leur permettront d’acquérir cette parcelle supplémentaire de pouvoir sur la population et sur les autres politiciens dans la course, afin de mieux les écraser le moment venu. Ils pensent qu’on peut, sans réellement en subir personnellement les conséquences, mettre en faillite tout un pays, ruiner des centaines de milliers de commerçants, d’artisans, d’entrepreneurs et d’indépendants si, au bout, cela leur permet de décrocher la queue de Mickey du manège républicain.

Et non, ce n’est pas une exagération tant on entrevoit déjà les ambitions, l’hubris même de certains politiciens baignés de leur pouvoir suite à cette crise sanitaire devenue politique.

En fait, ce nouveau confinement impose un double constat.

Un constat d’échec tout d’abord, celui de la gestion de la pandémie : la vague prévisible et prétendument anticipée n’a débouché sur aucune action de préparation, aucune amélioration des énormes problèmes de gestion de la bureaucratie hospitalière obèse, aucun allègement de charges et de contraintes.

L’échec gouvernemental est total : si gouverner c’est prévoir, il n’a rien prévu et n’a donc rien gouverné.

C’est aussi un constat de fracture du peuple entre ceux qui comprennent comment le pays fonctionne et ceux qui, éternels adulescents d’un pays massivement collectivisé, croient dur comme fer que la santé et l’économie sont disjoints et que la première peut très bien passer avant la seconde, sans imaginer, sans comprendre et sans admettre l’évidence qu’une économie en déroute signe un effondrement certain du sanitaire.

C’est la fracture entre le pays réel de ceux qui doivent absolument travailler pour subvenir à leurs besoins, pour qui l’erreur de gestion comme de santé se paye cash et immédiatement, et le pays fantasmé de ceux qui continuent de croire que l’économie est totalement subordonnée à l’État, que ce dernier peut tout faire et qu’il suffit d’invoquer des plans de relance pour gommer les erreurs et les compromissions empilées depuis 40 ans.

Cet échec a maintenant coûté trop cher, on ne le rattrapera pas. Cette fracture est maintenant trop profonde, elle ne sera plus réduite. 2020 va se terminer sur un bilan sanitaire, social, politique et économique catastrophique. Malheureusement, 2021 sera pire.

Français, tenez vous prêts.

reconfinement
—-
Sur le web

Voir les commentaires (84)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (84)
  • Dans la logique de nos technocrates décideurs, nous allons avoir 5 à 6 mois de confinement. Ce virus risquant de muter à nouveau pendant l’été, un nouveau confinement est probable en fin 2021. La propagande gouvernementale a de beaux jours devant elle. Mais les chiffres les placeront parmi les plus mauvais décideurs au monde.

  • Récapitulons.
    Nous avons un Jean Castex dont un des faits d’armes est d’avoir contribué à la désorganisation de l’hôpital avec la tarification à l’acte qui, comme toute bonne réforme, a fait explosé les actes débiles pour pouvoir se financer, les armées d’administratifs pour entrer tout ça dans des tableaux EXCEL et totalement désorganisé le système de santé.
    Ce même génie est nommé pour organiser le déconfinement d’un confinement résultat d’une panique millénariste doublée d’une crainte d’effondrements du système de santé dont le génie en question a une part de responsabilité non négligeable dans son état de délabrement constaté.
    Il est nommé premier ministre sans doute pour le récompenser d’avoir si bien travaillé que quelques mois plus tard, si on reprend le fil de ce qui sert de logique à nos dirigeants, il considère lui-même que la situation est tellement grave et qu’il a tellement foiré ce pour quoi il a été promu qu’on doit recommencer…
    Il ne nous reste plus qu’à espérer que lui-même, son patron jupitérien, ses ministres microcéphales, les élus LREM évanescents et une bonne partie de l’Administration soient mis une bonne foi pour toute sur la liste des produits non-essentiels.

    • … et vous connaissez la meilleure ? Ca n’arrivera pas, jamais. En 2022 les mêmes seront là, et nous aurons le choix entre eux et leurs clones. En pratique, ça fait belle lurette que les politiques se continuent et ne changent pas quelle que soit la tête, ça veut dire que le pouvoir réel est en-dessous, hors de portée des urnes…

      • Quel bel optimisme! 2022!!!! vous n’y pensez pas! c’est l’inconnu sidéral vu par le petit bout de la lorgnette! Que croyez vous qu’il arrivera quand toutes les PME/PMI/ETI plus ou moins déjà malades avant le covid, auront coulé, et que l’argent des autres commencera à se faire rare, et que les entreprises/ commerçants survivantes ne pourront ou ne voudront plus cracher au bassinet de l’URSSAF, des impôts et TVA diverses pour avoir quelque chance de ne pas mourir aussi, je vous le demande? Que ceux qui peuvent proposer une option valide lèvent le doigt! ????? Ah ben non, je ne vois personne.
        CPEFEBF ( est foutu et bien foutu) tant il est fourbu!

        • Revoteront ? Vous croyez qu’il y aura encore des élections ? Au sein du nouveau politburo, peut-être. Mais plus pour vous.

      • Cette perspective reste probable, du fait du système en place qui se renforce continuellement et nous vaut d’avoir en fait une vraie Nomenklatura à la tête du pays.
        Pour en sortir, le point de rupture comme évoqué plus haut serait lié à un effondrement économique discréditant cette clique. Peut-être le parallèle avec l’Allemagne d’ici quelques années, puis un nouveau déclassement cuisant de la France…

    • Excellent ?
      C’est vrai qu’il avait déjà atteint son niveau d’incompétence depuis un bout de temps, mais chez nous, les incompétents on aime ça. Le chef ressort mieux.

    • Castex, c’est le type qui a proposé que les salariés vivant dans sa commune se tapent 80 km quotidiens en vélo. Les gros cons, ça ose tout.

    • Le plan B c’est comme le plan A mais plus fort (Cf. socialisme)

  • C’est vraiment un massacre…
    On s’était tiré une balle dans le pied au printemps el là on se tire une balle dans l’autre pied…. ça sera pratique pour bien re démarrer. Ça me gave vraiment cette gestion de merde par des incapables. Arrêtez vos aides qui seront les taxes d’après demain et laisser nous bosser, enfin essayer de bosser.
    A l’heure actuelle je suis à 2 semaines de visibilité sur mon carnet de commande, après que dalle, nada. Certains de mes confrères sont déjà à l’arrêt.
    Jusque-là tout va bien!

  • Passons directement au 2 ième et dernier mandat,comme cela il ne pensera pas à la prochaine élection…et prendra enfin des mesures qui l’empêchent d’être réélu!

  • En 1944 un certain Göbbels demandait dans un meeting à Berlin à des Allemands -à qui il avait précedemment vendu une ennième guerre courte et victorieuse-: « Wollen Sie einen totalen Krieg? » (voulez-vous une guerre totale?) ce à quoi, cette foule hébétée avait répondu oui!

    Six mois plus tard, Berlin était un champs de ruine…

    Moralité: plus c’est con, plus ça passe…

    Non! Cela c’est du bête cynisme.

    Il vaut mieux dire: Moralité: lisez Contrepoint!

    • « Six mois plus tard, Berlin était un champs de ruine… »

      Et A.dolf voulait détruire son peuple pour le punir de sa lâcheté.

      • Il me semble qu’ils leur a demandé aussi de se suicider avec lui. Le socialiste est socialiste quand ça l’arrange.

      • Il y a aussi des signaux qui devraient augmenter notre inquiétude.
        Les dictatures se sont installées en interdisant des livres puis en les brûlant en place publique. Les autodafés.
        Alors que l’on s’ennuie à 300 sous de l’heure chez soi, que l’on fait le constat permanent d’une déculturation de notre peuple par manque de lecture,… ils nous ferment l’accès au librairie. Peut-être craignent ils que nous ne choisissions pas de bonnes lectures et que par leur contenu nous y puisions de « mauvaises idées »?
        Un forme de « soft autodafé » qui n’est pas de bon augure.

        • Ils considèrent que les personnes de plus de 90 ans doivent s’auto-autoriser à faire leurs courses en imprimant des CERFA par QR code sur l’app de leur smartphone sous IOS ou Androïd – mais sont isolées sans leur dernier Goncourt.

    • Barrez vous…mais ailleurs, ce n’est pas franchement terrible non plus: UK et BoJo qui part en vrille, Espagne et ses modifications de la constitution qui promet des jours pas bisous, l’Italie…euh, le Canada, les US, ça dépendra du résultats des élections…

    • A force de le lire …!!! Je vois les anglais partir à cause du brexit et les bons franchouillards parisiens venir goûter aux joies campagnardes redécouvertes ..!!!

  • Autre récapitulatif:

    – Chaque année, les services de réa sont saturés à cause de la grippe dans le silence et l’indifférence général, pendant que la classe politique continue de se congratuler sur notre « système de santé le meilleur au monde ».

    – Il y a en France, depuis le début de l’épidémie et d’après les chiffres officiels 37,000 décès liées au Covid-19, et un peu plus d’ 1,200,000 au niveau mondial. A titre de comparaison, la grippe de Hong-Kong à fait à fin des années 60 autant de mort dans la petite Allemagne de l’Ouest que le Covid au niveau mondiale en 2020.

    – L’épidémie de grippe de l’hiver de 2017, à fait, rien qu’en France plus de 606,000 morts, passés sous silence et déjà oubliés, pendant qu’on nous dit que les 400,000 nécessaires à l’immunité collective sont 400,000 de trop. Ah ! Où était Castex en 2017 pour nous confiner tout ça…?

    Si ce nouveau coronavirus n’est pas anodin et qu’il nécessite de la part de la population beaucoup de vigilance, c’est certains. Mais de là à sacrifier et détruire toute la vie économique et sociale du pays ? On nage en plein délire !

    Tout cela crée un dangereux précédent ! Car maintenant, rien n’empêche l’Etat de reconfiner la population à chaque vague grippal, au nom des hôpitaux et du service soignant, ou bien de la vie humaine… La plus grosse et la plus dangereuse épidémie de 2020 c’est l’angoisse et la folie généré par le cartel politico-médiatique ! Cette vaste branlette intellectuel, mélange de moraline hypocrite et d’hygiénisme a plongé la France dans une dystopie sanitaire !

    • Quand les gens comprendront qu’arrêter son poste suffit à arrêter la propagation du virus…

    • A la prochaine épidémie de gastro: confinement!
      C’est par où les chiottes?…… Suivez la ligne jaune! ( Coluche)

    • Il faut bien préparer les gens à se serrer dans leur grotte sans chauffage en mangeant des vers pour sauver Gaïa.

    • 606.000 morts de la grippe en 2017 juste en France?

      • Il n’a pas compris, c’est le nombre de décès en 2017, pas ceux de la grippe: 21.000.

        • En effet, c’est une erreur de ma part. Un article m’a induit en erreur quant aux nombre de morts de la grippe, par rapport au nombre total de décès en France en 2017. Je ne trouve plus le lien, sans quoi je l’aurais posté ici.

          606,000 est donc le nombre total de décès en France.

    • Sur le principe vous avez raison, mais il y a 2 chiffres qui posent problème dans votre commentaire :
      – les morts de la grippe de Hong-Kong en RFA au niveau des morts du Covid au niveau mondial, c’est par million d’habitants, je suppose ?
      – l’épidémie de grippe saisonnière en 2017 n’a pas pu faire 606.000 morts, puisque ce chiffre est supérieur au nombre de décès total annuel en France ; la surmortalité sur l’hiver 2016-17 a été estimée par lINSEE à 21.000 personnes, dont 14;500 de la grippe, cf https://blog.insee.fr/mourir-de-la-grippe-ou-du-coronavirus-faire-parler-les-chiffres-de-deces-publies-par-linsee-avec-discernement/

    • ERRATUM: Les chiffres ici indiqués concernant les morts de la grippe en 2017, et celle de la grippe de Hong-Kong en RFA ne sont pas les bons. Une mauvaise lecture des chiffres et des sources contradictoires m’ont induit en erreur. Avec mes excuses.

    • Je suis désolé, mais ce nest pas que ce soit un délire ou non.. c’est simplement qu’il est injuste d’imposer à tout le monde de faire le même choix.. notre santé nous appartient..7
      606 000 morts? pour la grippe de 2017 mais alors on va comparer en terme d’epsrance de vie, truc plus parlant traduisant beaucoup mieux qu’une mort n’est jamais qu’une mort précoce…

    • Bonjour Charles -Antoine,
      j’ai les doutes sur vos 606000 morts.
      Par contre on a bien eu plus de morts jan 2017 que avril 2020!

    • Et la grippe aviaire revient ….Il faut confiner la volaille car les grues ramènent un virus méchant méchant…Bon là y a pas de réa ..on envoie à l’abattoir..Cela donne t’il des idées à certains..??

  • Compte en suisse ouvert : check
    Recherche d’emploi en suisse en cours : check
    Démission en cours dans mon emplois actuel : check

    • Il est préférable d’avoir trouvé un job avant de donner son congé, c’est mieux d’être en position de « force ».

    • Haha vous rêvez a l’eldorado.. Mais la suisse sera comme les autres dans très peu de temps, on ne peut pas être neutre dans cette guerre..

      • Sauf, qu’à priori, le coup d’état qui vient d’avoir lieu en france n’est pas possible en suisse.

        • La Suisse a aussi des mesures liberticides: masque obligatoire dans tous les magasins, dans les rues bondées, dans les réunions privées qui sont limitées à un nombre maximal de personnes, etc. Le canton de Genève a décrété un semi-confinement et s’approche de l’exemple français, comme souvent en Suisse-Romande.

          • La Suisse a 20 ans de retard sur la France et c’est sa chance.
            Dans 10 ans la France aura de très graves ennuis et il est possible que ça servent de repoussoir.

      • Il y a très peu de politiciens professionnels en Suisse, et il n’y a plus de fonctionnaires sous statut. Donc ils sont sauvés!

    • Vu mon domaine d’activité, et vu les pointures qu’il y a à l’EPFL (programmation fonctionnelle, systèmes massivement distribués, moteurs de recherhe), j’aurais envie de dire que le canton de Vaud, mais j’en suis seulement au début de mes recherches.

    • Très juste! On remarque les mêmes conneries dans tous les pays peuplés de français: la Belgique wallonne, comparée à la flamande. La Suisse Romande, le Québec au Canada, c’est donc atavique!

      • Les francophones sont des littéraires. Un bon mot écrase complètement toute réalité comptable. (cf: « austérité » alors que le budget a doublé entre 2002 et 2020).
        Les germains et les anglais dans une moindre mesure sont des comptables et des techniciens. On apprécie le bon mot mais au final c’est le chiffre qui sera examiné.

    • Ne vous en faites pas. A Zürich, ils sont en train de ratrapper les plus cons et dans le Basel Land, ils font voter pour donner des droits aux singes…

    • Bon voyage …La vie est chère en Suisse ..Faites comme tout bon libéral…Une batisse à Thonon et un boulot à Genève..Non je blague..

  • malheureusement , tant que l’on n’aura des idiots au gouvernement ( idiots qui touchent quand même leur salaire ) on ne s’en sortira pas ; et idiots au point d’ordonner aux grande surface de ne vendre QUE des produits alimentaires , histoire de les mettre sur un pied d’égalité avec les petits commerces non alimentaires obligés de fermer …..tout simplement impossible ….mais allez expliquer ça à des débiles …..

  • Ce ne sont pas les seuls à toucher leur salaire,71% des français sont pour le confinement,comme par hasard
    grosso modo les retraités 100% de la retraite,toute la FP à 100%,le privé à 84% pas si mal pour rester chez soi…reste les 29% qui rament et ne touchent plus rien ou presque.

  • Bonjour Charles, vous avez une recommandation à faire pour une banque Suisse ? Merci ?

    • La Suisse est dans le même bateau… Faut voir plus loin..

      • Non, vraiment pas.
        Suisse: état 35% dette 45%, déficit: non, chômage 4%, salaire médian 6000 euros, 4ème pour la liberté économique. Aucune zone de non droit, zéro voiture qui brule.
        .
        France: état 60%, dette 320%, déficit réel: 20%, chômage réel dans les 20%, salaire médian 1700 euros, 71ème pour la liberté économique. 750 zones de non droit, 40’000 voitures qui brûlent.
        .
        La Suisse a son lot de socialistes et la tendance est à la hausse de l’état et la baisse des libertés, mais c’est la même différence qu’entre un enrhumé et un cancéreux en phase terminale.

    • Cela dépend de vos moyens. La question des frais peut-être importante.
      Swissquote pourquoi pas. Vous gérez vos actions, ETF…

    • SwissQuote, c’est le plus simple et le plus rapide pour le moment.

      • Merci Messieurs, j’ai eu par le passé chez SwissQuote uniquement un compte épargne CHF + Dollars. Aux dernières nouvelles il ne serait plus possible d’ouvrir un simple compte épargne, je suis dans l’erreur ?

        • Vous allez sur le site, sélectionnez ouvrir un compte, FR si nécessaire.
          Ouvrez le « chat » si vous avez des questions.
          On ne peut ouvrir depuis l’Allemagne, vu l’agressivité de ce pays.

  • Au moins dix posts que je m’auto censure…. On est vraiment mal barré dans cette guerre entre la Chine et l’Amérique.. Espérons que nous soyons du côté du vainqueur pour une fois.

  • Il se dit que le père Noël vient d’entrer en réa pour cause d’excès de doliprane(tm) suite à toux intense dûe à ses promenades nocturnes par grand froid. Diagnostiqué covid parce qu’il le vaut bien, son pronostic vital est engagé puisque plus de place sous respirateur pour un vieux qui a fait son temps. Ses lutins ont été mis en télétravail pour fabriquer les jouets mais les rennes ne sont pas autorisés à circuler pour distribuer les cadeaux car déplacement non essentiel. Et que le père Noël n’a pas eu le temps de leur tamponner et signer les attestations de déplacement.
    Probablement qu’il n’y aura plus de fête de Noël (heu, de fin d’année…), comme il n’y a pas eu de 14 juillet, de 1er mai, de Toussaint…

  • Certains commentaires sont atterrants…Si seulement le covid pouvait empêcher certains de s’exprimer de cette manière !!

  • « le Noël qu’on nous a fait miroiter n’existera pas »

    Le Docteur Folamour-Defraissy y travaille sans relâche. C’est le maire de Bordeaux qui va être content !

  • h16 passe de l’ironie abrasive à l’anathème fulminant : excellent article !

  • Ici on critique EM et discute masques et confinement,
    ailleurs les moutons se parquent, pour se protéger du loup.
    Réveillez-vous, le coup d’état est MONDIAL.

    • On vous attendait pour se réveiller…Ou pas, contrepoints contient des milliers d’articles sur tous les sujets.
      Il est loin d’être « mondial », juste l’occident qui est pourri par la bureaucratie socialiste qui a trouvé une nouvelle porte d’entrée après la déroute des années 90.

  • Oui mais pour faire tourner une économie faut être en vie d’une part et pas trop malade pour consommer d’autre part..Alors les leçons des uns et des autres sur ces incapables qui nous gouvernent ..Ce sont des lettres sur un écran…!!! allez dans le réel de la vraie vie..d’une part ça vous évitera de dire des âneries et d’autres part vous verrez ce qu’un virus émergent est capable de faire…Alors après vous ressortirez le couplet de l’Allemagne , la Suisse , la Corée , Taiwan..c’est mieux…Et bin Ok faites vos valises et bon voyage…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Frédéric Mas.

Serions-nous vraiment obligés de « refermer » si aujourd’hui nous n’avions pas le « pass sanitaire » comme l’a déclaré Emmanuel Macron ?

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, le président de la République a répondu aux opposants au pass sanitaire qui font de la mesure une menace pour la liberté individuelle. « Si nous n'avions pas le pass sanitaire aujourd'hui, on serait obligé de refermer, c'est-à-dire de faire porter la contrainte sur tout le monde. Avec le pass sanitaire, on la fait porter uniqueme... Poursuivre la lecture

Par Jacob Sullum. Un article de Reason

Après que le Texas est devenu le premier État à supprimer début mars à la fois l'obligation de porter un masque et les jauges dans les commerces, le président Joe Biden a déclaré que cette décision relevait d'une "pensée néandertalienne."

Gilberto Hinojosa, président du parti démocrate du Texas, a qualifié l'ordonnance du gouverneur Greg Abbott d'"extraordinairement dangereuse", avertissant qu'elle "tuerait des Texans".

Anthony Fauci, principal conseiller de Biden pour le COVID-19, ... Poursuivre la lecture

Même ceux qui approuvent la gestion gouvernementale de la pandémie sont certainement en train d’attendre, avec une impatience printanière, la levée des restrictions sanitaires qui accablent les Français depuis plusieurs mois.

Mais ni Élisabeth Borne, la ministre du Travail, ni Emmanuel Macron lui-même, vers lequel tous les regards se tournent, n’ont pour le moment voulu confirmer que le couvre-feu sera bientôt abrogé (il semble que cela le soit définitivement le 30 juin 2021).

Le couvre-feu que subit la France depuis des mois ra... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles