Le Père Noël est-il une « fake news » ?

Beaucoup d’enfants croient au père Noël jusque vers l’âge de 7 ans. Mais certains y croient toute leur vie en pensant pouvoir vivre d’amour et d’eau fraîche avec le vent et le soleil.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Fake News - Person Reading Fake News Article By: Mike MacKenzie - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le Père Noël est-il une « fake news » ?

Publié le 9 avril 2019
- A +

Par Michel Gay.

Faire croire au père Noël, est-ce une fake news ?

Faire croire à un monde meilleur avec les énergies renouvelables qui pourront remplacer les énergies fossiles et le nucléaire, et qui créeront en même temps des emplois verts en France (alors que les éoliennes et les panneaux photovoltaïques sont fabriqués à l’étranger, et notamment en Chine), est-ce une fake news ?

Faire croire à un lien entre le réchauffement climatique et des ours dérivant sur des icebergs, comme l’avait suggéré Ségolène Royal, est-ce une fake news ?

Claironner que la gestion des déchets nucléaires est impossible, est-ce une fake news ?

La réponse est « oui » aux quatre questions précédentes.

Mais si certains veulent croire au père Noël, alors qui décide de ce qui est faux ou non ?

Beaucoup d’enfants croient au père Noël jusque vers l’âge de 7 ans. Mais certains y croient toute leur vie en pensant pouvoir vivre d’amour et d’eau fraîche avec le vent et le soleil.

À quoi servent les énergies renouvelables ?

Elles enrichissent quelques promoteurs verts, mais l’intérêt principal des énergies renouvelables semble d’abord de faire émerger certains politiciens. Elles permettent de faire élire quelques gourous verts qui font rêver les consommateurs à une énergie gratuite, propre et inépuisable. C’est la pire fake news de cette époque qui risque de finir en cauchemar.

Quand l’électricité deviendra hors de prix et sa disponibilité incertaine (l’Allemagne s’en rapproche), la vérité éclatera, comme celle du sang contaminé. Les hommes politiques « responsables » ne seront alors pas tenus pour « coupables ». Il semble qu’une élection donne une forme d’immunité.

Pourquoi vouloir diminuer la part du nucléaire ?

La réponse a varié au fil du temps.

Sous l’ère Hollande, les centrales étaient « vieilles et dangereuses ».

Or l’âge seul n’est pas un critère. Au moindre danger l’Autorité de sûreté nucléaire, seule autorisée à émettre un avis officiel, arrêterait les centrales. Et elle ne le fait pas. François Hollande a donc imposé le fait du prince pour de sombres raisons d’alliances politiques avec un parti antinucléaire.

Sous l’ère Macron, les centrales ne sont plus « vieilles et dangereuses », mais « il faut diversifier le mix » parce qu’un défaut générique obligerait à arrêter l’ensemble du parc nucléaire ainsi affecté. Ce qui est doublement faux :

  1. les réacteurs nucléaires, bien que de conceptions globalement similaires, ont été construits à des dates différentes, entre 1970 et 2000, et les technologies ont varié au rythme des progrès. Il y a peu de risque qu’un défaut générique concerne de manière urgente l’ensemble des unités ;
  2. l’argument de sécurité selon lequel « il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier » est débile en y ajoutant l’éolien et le solaire qui ont un risque certain et récurrent de « panne générique ». Sans vent (ce qui arrive souvent), l’éolien ne produit plus, et idem pour le solaire en l’absence de soleil (chaque nuit, en présence de nuages, de neige…). Il est inutile et même contre-productif d’ajouter des œufs pourris dans le panier…

Quelques fake news…

« Selon les publications de Shell, BP et l’AIE, le pétrole n’est pas une énergie d’avenir. »

Ces compagnies diversifient leurs investissements. C’est de la bonne gestion. Cependant, elles continuent toujours à investir massivement dans la prospection et l’amélioration des techniques d’exploration et d’exploitation… ailleurs qu’en France où une loi « écologique » l’a interdit.

Le délai avant l’assèchement des énergies fossiles serait imminent pour les écologistes et les thuriféraires des énergies renouvelables, alors que les grandes compagnies prévoient leur déclin dans une bonne centaine d’années.

« On pourra stocker massivement l’électricité… bientôt ».

C’est bien d’y croire. Il est facile d’engager la vie des autres à partir de supputations. Sauteriez-vous sans parachute d’un avion en espérant l’avoir fabriqué avant d’arriver au sol ?

« L’hydrogène est une énergie d’avenir dans une future civilisation hydrogène qui pourra stocker les surproductions aléatoires des énergies renouvelables ».

Quelques-uns y trouvent matière à juteuses subventions et beaucoup d’autres rêvent

« L’éolien n’est pas si cher puisqu’en Norvège et en Allemagne, les premiers parcs éoliens sans subventions commencent à sortir de terre ».

Ils peuvent le faire car l’électricité est vendue deux fois plus cher en Allemagne qu’en France, et 20 % de plus en Norvège dont l’éolien ne représente que 3,5 % de la puissance installée.

Et l’électricité produite par ces nouvelles éoliennes a toujours un accès prioritaire au réseau. Elle n’est pas en situation de libre concurrence avec les autres producteurs. C’est un soutien artificiel et une subvention déguisée.

Ce sont tous les consommateurs qui paient obligatoirement la différence par les taxes et leurs impôts.

Ainsi, la taxe CSPE, qui rémunérait les promoteurs des énergies renouvelables, s’appliquait sur les factures d’électricité. Elle s’applique dorénavant sur les carburants, mais avec d’autres appellations (taxe carbone, TICPE, TICGN, TLCFE…). Mais la crise des Gilets jaunes y a mis un coup de frein.

Cependant, la taxe CSPE, qui aurait dû disparaître et soulager les factures d’électricité des consommateurs, a été maintenue par le gouvernement pour… les « besoins de l’État » !

« L’électricité d’une coopérative verte n’émet pas de polluant ni aucune radioactivité ».

L’électricité de cette coopérative est majoritairement achetée à EDF… dont la production est nucléaire à 90 %. Et en plus, au tarif « préférentiel » dit de l’ARENH (Accès Régulé à l’Électricité Nucléaire Historique) aujourd’hui fixé à 4,2 c€/kWh.

La première transition énergétique échouera pour s’être appuyée sur des fake news : les promesses mirifiques et illusoires des énergies renouvelables comme l’éolien et le photovoltaïque.

La deuxième transition énergétique réussira en s’appuyant sur les forces solides du nucléaire et de l’hydraulique, avec un appoint en gaz.

Et, à moins que des « milieux autorisés » en décident autrement, cette dernière affirmation n’est pas une fake news !

Voir les commentaires (17)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (17)
  • je pense qu’a terme , les écologistes vont se retrouver brûlés en place de gréve, ;))

    • Brûlés……et l’effet de serre t’en fait quoi ?

    • C’est un sort bien doux que vous leur réservez là. Ils méritent bien pire. Les chinois avaient des recettes terribles pour châtier les nuisibles genre écolos. On peut y puiser de bonnes idées.

  • énergies renouvelable …..ça repose sur du vent…..contrairement à la masse d’argent que ça engrange qui elle est bien réelle ;

  • On ferait beaucoup de progrès si l’on expliquait que, grosso-modo, les centrales nucléaires ont des coûts fixes. Puis que l’intermittence des énergies renouvelables nécessite de toute façon le maintien des centrales nucléaires en activité. De ce fait, ces dernières produiront globalement moins mais avec les mêmes coûts, donc le prix du kw/h produit augmente. Enfin si on rajoute à cela que la France a toutes la technologie et les compétences pour construire des centrales pour lesquelles elle n’a besoin de n’importer que de l’uranium alors qu’elle a besoin d’importer les nacelles des éoliennes et les panneaux solaires (rapport de 1 à 20…), on arrive au résultat remarquable que, au mieux, on a rien changé à la production d’électricité mais qu’elle coûte beaucoup plus cher à produire et que cet argent tombe dans les poches des Allemands ou des Chinois. Pas beau la vie !

  • Le pere noel sera bientot interdit . le pere noel est une ordure a recycler immediatement en pere vert !
    Noel est un symbole que ne peut pas supporter un ecolo , on coupe de arbres on depense de l’energie en eclairage inutile et on offre de la technologie au lieu d’une orange bio dans un sabot en bois recycle.
    J’adorerai participer a un noel chez les écolos ……quoique ces gens la ne font pas d’enfants a cause de la surpopulation , ca baise pas un ecolo ,ca nous baise !

    • Effectivement, et c’est pour cela que nos artistes ont transformé l’arbre de Noël en plug géant !
      Mais pour « Santa », pas d’inquiétude à avoir, les avocats de Coca-Cola veilleront au grain…

  • Une nouvelle alarmante venant de suisse, des ingenieurs auraient cree une batterie new age, 1kw au kilo, celle ci pourait renverser la donne economique des voitures electriques des panneaux solaires et des eoliennes….production en 2022…..ca vaut pas grand chose comme nouvelle , ca sent la recherche de subventions et d’investisseurs gogo…mais pourquoi pas y croire et dans ce cas la…..!

  • Beaucoup de gens sont persuadés que le « mix énergétique » peut avoir un sens.

    L’idée qu’il économise des ressources « nucléaires » ou « fossiles » est la plus énorme des bêtises ou des escroqueries :

    – en matière de nucléaire la ressource est essentiellement l’infrastructure : réacteurs, usine de enrichissement / retraitement / surgénération. Pour conserver la capacité de « backup » en condition d’absence de vent, les couts ne peuvent pas être vraiment diminués.
    – en matière de thermique gaz, charbon ou pétrole, le mix impose de conserver ou renforcer les centrales – en particulier celle à mauvais rendement mais démarrage rapide.
    – en matière hydraulique, pour un pays comme le notre, la ressource sert essentiellement à lisser la production pour suivre la demande – mais est insuffisante pour pallier à l’intermittence de l’offre.

    Le mix est avant tout technique : assurer un service de fourniture continu et à bas prix. Les considérations de « pollution », diminution des risques, transition, indépendance, économie sont des foutaises …

  • Les éoliennes occupent une place considérable (ce qui n’est pas joli) et consomment par rapport à l’électricité effectivement produite énormément de béton, presqu’autant que les barrages hydrauliques (ce qui est coûteux).

    Peut-on faire pire ? Oui : les STEP ! Soit des retenues d’eau partout, avec des pompes de relevage et des lignes hautes tensions entre tout cela !
    https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/energie-renouvelable-100-energies-renouvelables-monde-cest-possible-grace-step-59333/
    Selon une étude australienne, il y aurait +500 000 sites dans le monde potentiels ! Il suffit juste d’un bon dénivelé.

    Alors ? Alors AMHA, si la Californie n’est pas couverte de STEP, c’est parce que le coût du béton et du terrain + l’extension réseau est trop chère (l’immobilier est prioritaire), et pas assez juteux comparé à une ferme d’éoliennes dont la production est marginale et donc subventionnée. La production de la STEP serait du même type que les centrales gaz, et la comparaison et le choix hors idéologie sont bien plus favorables pour ces dernières.

  • J’espérais un article sur le Père Noël… déçu.
    Car le Père Noël est communiste ! Il est utilisé chaque année par le gouvernement et des entreprises privées (capitalisme de connivence), via une intense propagande, pour ponctionner l’argent des Français (appauvrir les masses pour les garder sous le joug de l’Etat) et pour détourner l’opinion des vrais problèmes (affaire Benalla, corruption, immigration, etc). Et Noël véhicule un message de partage et de solidarité tous azimuts ! Gentillesse obligatoire et non choisie ! Et ajoutons l’utilisation des enfants dans cette machinerie communiste ! Les parents qui choisiraient de dire la vérité sont mis au ban de la société, comme ceux qui décident de ne pas vacciner leurs enfants ! Alors que, au nom de quoi l’Etat et ses sbires sauraient mieux que les parents comment éduquer leurs enfants ?
    Et le Père Noël est rouge, CQFD !

  • Lors de son premier discours répondant aux gilets jaunes alors sur les ronds points, Macron a venté les mérites des éoliennes pour justifier l’augmentation vertigineuses prévues des taxes sur les carburants.
    Il n’y a pas un seul conseillé ayant un minimum de compétence dans le domaine de la production énergétique dans l’entourage du président et du gouvernement. Que des illuminés idéolo-écolos !

  • * Je déteste Jadot ( 1%) , d’ailleurs les sondages qui ont suivi le débat entre candidats de l’UE sur FR2, le mettent en queue de classement comme beaucoup de candidats européïstes : comment peut-on défendre l’UE des multinationales et à la fois écolo ?
    https://www.ledauphine.com/actualite/2019/04/05/emission-politique-quel-candidat-vous-a-le-plus-convaincu-hier-sur-france-2?fbclid=IwAR0saM2LqJrmFtn5up9gE7oTuNmpHvOuTeO90rc6SegsLq8bFklcGS2oUmM
    * A propos de l’hydrogène ; le gouvernement a toujours privilégié les voitures électriques – que ce soit S.Royal ministre de l’Environnement ou Macron au pouvoir- vu la pression qu’exerça le lobby nucléaire d’EDF ! Tout débat se passa entre technocrates et politiciens en aparté.
    https://www.ledauphine.com/actualite/2019/04/05/emission-politique-quel-candidat-vous-a-le-plus-convaincu-hier-sur-france-2?fbclid=IwAR0saM2LqJrmFtn5up9gE7oTuNmpHvOuTeO90rc6SegsLq8bFklcGS2oUmM
    * mais si la pollution carbonne recule d’autres pollutions cachées feront que le remède serait pire que le pétrole :
    https://www.facebook.com/watch/?v=285893192080724
    En plus; Marianne nous apprend qu’il faudrait créer 15 centrales nucléaires en sus pour palier à notre indépendance énergétique :
    https://www.marianne.net/economie/la-voiture-electrique-c-est-formidable-mais-ca-pese-15-centrales-nucleaires?fbclid=IwAR02p5-tqAkfvKhRijIhdorChDtqRvTR2RU8oX-wDrQiVQcX2NYs0Pa8h6E
    * La voiture à HYDROGENE, autre solution tout aussi rentable et dotée d’1 autonomie énergétique + grande, pourtant propre, a été écartée des solutions alors que des particuliers ou des camionneurs s’en servent à Paris mais le nombre de pompes ou de garagistes est encore trop rare en France…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un article de Conflits

L’origine de la décision politique de l’arrêt définitif du réacteur nucléaire surgénérateur Superphénix par le gouvernement de Lionel Jospin le 2 février 1998 s’apparente au fameux « effet papillon » : le battement de l’aile d’un papillon au Brésil peut aboutir à la formation d’un cyclone au Texas ou en Indonésie. Le résultat de cette décision annoncée (elle figurait dans son programme pour se faire élire avec les voix des Verts) fut un désastre technique (abandon d’une filière d’avenir), humain (pertes de compét... Poursuivre la lecture

 

Une étude récente du bureau des statistiques des Nations-Unies portant sur la période 1980-2017 a montré que le PIB par tête des Français n’a été multiplié que par 3,03 dans cet espace de temps, alors qu'aux États-Unis le multiplicateur a été de 4,8, et que le coefficient de l’État hébreu a été de 6,6.

C’est ce que montre le tableau ci-dessous :

PIB/tête en dollars courants (ONU : Statistics Division)

L’économie française réalise depuis une quarantaine d’années des performances très médiocres, bien ... Poursuivre la lecture

Par Christian Harbulot et Michel Gay[1. Synthèse adaptée du dossier « J’attaque » de mai 2021 de l’École de guerre économique et intitulé « Comment l’Allemagne tente d’affaiblir durablement la France sur la question de l’énergie ».].

Un excellent document de l’École de guerre économique, publié en mai 2021, révèle les manipulations révoltantes de l’Allemagne à Bruxelles pour défendre ses choix énergétiques douteux et ses intérêts industriels aux dépens de l’Union européenne (UE), et notamment de la France.

Ce texte décortique cl... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles