Convention citoyenne : Taxes. Interdictions. Obligations. Bisous.

La Convention citoyenne pour le climat tourne à la farce : taxer, interdire, contraindre, rien n'est oublié pour garantir la misère de tous.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Michel van Reysen-Manifestation pour le climat(CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Convention citoyenne : Taxes. Interdictions. Obligations. Bisous.

Publié le 22 juin 2020
- A +

par h16

Poussé par le Président Macron et parrainé par le CESE, le Conseil Éconotruc, Sociamachin et Enviromentable pendant plus de neuf mois, la « Convention Citoyenne pour le climat », assemblage hétéroclite de citoyens prétendument tirés au hasard, est en train d’accoucher de ses premières propositions.

Comme tout accouchement, après neuf mois de gestations intestines et picrocholines, la douleur est déjà sensible dans les rapports qu’en font les folliculaires : le choix des propositions qu’il a fallu écarter montre déjà quelques fractures parmi nos citoyens conventionnés, et on sent que celles qui ont pour le moment été retenues promettent d’apporter du grain à moudre aux rédactions journalistiques, aux frémissants plateaux-télé et aux trépidantes émissions de radio dont on va inévitablement nous abreuver les prochains jours.

Le mandat, défini en fin d’année dernière, était aussi clair qu’on peut l’être lorsqu’on parle environnement, climat, pollution, énergies « renouvelables » et autres gimmicks acidulés du moment : proposer des mesures visant à « réduire d’au moins 40 % les émissions des gaz à effet de serre d’ici à 2030 dans une logique de justice sociale ». Difficile de faire à la fois plus large, plus inclusif, plus conscientisé et plus pertinent au moment où le pays peine à se relever d’une crise sanitaire puis économique mémorable et dont on imagine sans mal qu’elle va laisser de profondes blessures.

Et pour s’en convaincre, il suffit de parcourir la liste des fameuses propositions citoyennes (150, sapristi, faisons péter la volumétrie) qui devraient réduire les gaz à effet de serre de 40 % d’ici 2030 :

  • contraindre la durée légale du travail à 28 heures par semaine (proposition étonnamment rejetée en ces temps de déroute économique complète) ;
  • interdire dès 2025 la vente de véhicules neufs « très émetteurs » de CO2 ;
  • taxer pour lever des fonds afin d’améliorer le forfait mobilité durable, les bonus-malus écologiques, les aides à la location longue durée pour véhicules propres ;
  • interdire les centres-villes aux véhicules « polluants » ;
  • limiter la vitesse à 110km/h sur l’autoroute ;
  • contraindre fortement la publicité et interdire les panneaux dans l’espace public extérieur ;
  • bannir la publicité pour des produits à fort bilan carbone ;
  • taxer lourdement l’alimentation ultra-transformée ;
  • interdire les semences OGM ;
  • taxer fortement les engrais azotés ;
  • contraindre une forte diminution de leur utilisation ainsi que celle des pesticides et interdire les plus dangereux d’ici 2035 ;
  • interdire les terrasses chauffées ou l’éclairage des magasins la nuit ;
  • taxer les dividendes des sociétés pour financer la transformation de l’outil productif.

Taxer, interdire, contraindre, etc.

On le comprend : le citoyen ne s’est pas laissé berner par les discours ultra-libéraux de tous les journaux, toutes les radios, toutes les télévisions, de tous les politiciens qui n’en peuvent plus de vouloir toujours davantage de liberté et de laisser-aller ou de laisser-faire. Au moins les propositions de ces citoyens conventionnés pour le climat sont, elles, enracinées dans le bon sens paysan de l’interdiction tous azimuts, de la taxe en pluie drue et des contraintes multiples qui ne laissent enfin plus libre cours aux idées libérales folles dans lesquelles (à l’évidence) se meurt le pays !

150 propositions dont le potentiel à se transformer en autant de belles lois bien solides, avec sanctions, interdictions, obligations et taxations à la clé, c’est du pain bénit pour un Emmanuel Macron qui, autrement, était acculé à devoir réformer un pays dont tout indique qu’il ne le veut surtout pas.

Cerise constitutionnelle sur le gâteau citoyen : la Convention penche lourdement pour l’inscription dans la Constitution de la préservation de la biodiversité, de l’environnement et de la lutte contre le dérèglement climatique, d’une part parce que cette préservation est à la fois simple à définir et encore plus simple à mettre en œuvre, et surtout parce que le principe de précaution, précédente modification constitutionnelle d’importance, n’a en effet pas suffi pour paralyser totalement le pays pendant la crise sanitaire où toutes les administrations, tétanisées par la peur de n’avoir justement pas pris assez de précautions, ont noyé tout le monde dans les règlements et interdictions.

Un monde à l’arrêt total est possible, ne nous laissons pas stopper en si bon chemin !

Parions que cette idée géniale de constitutionnaliser un concept flou remportera un vif succès, tout comme il était évident – comme je l’avais prédit il y a quelques temps déjà – que nous n’échapperons pas à la sanctuarisation du concept dangereusement idiot d’écocide avec inscription dans le Code pénal et sanctions afférentes.

Ah, décidément, cette Convention citoyenne machin-bidule va probablement débouler au mieux sur des douzaines d’articles de lois mal torchés écrits par quelques Tâcherons En Marche, au pire sur un référendum bancal, et ajouter plusieurs paires de lourds boulets législatifs à un pays qui n’en peut plus de sombrer dans des contraintes, des taxes et des interdictions délétères.

Le pompon est que, sachant qu’un arrêt presque complet de l’économie pendant trois mois n’a pas réussi à faire baisser les gaz à effet de serre (ils ont benoîtement continué d’augmenter, lançant un joli pied-de-nez aux écolos hystériques), on se doute que l’empilement de ces bondieuseries (bien plus communistes qu’écolos au passage) n’aura aucun impact de ce côté-là.

Dans un monde où chaque gain de richesse se traduit directement par une baisse de la pollution, la France et son peuple contrariant a paradoxalement choisi l’appauvrissement, la décroissance, le repli sur soi et la misère (énergétique, industrielle et surtout intellectuelle) en feignant de croire que ça lui permettrait d’être plus « verte », plus « propre », plus « conscientisée ».

Pour cette France totalement déconnectée du réel, le « Monde d’Après » sera résolument serein, tendre et cotonneux, rempli de cette délicieuse insouciance que les enfants partagent lorsque les soucis n’existent plus. En attendant, il semble que la seule solution pour y arriver soit de taxer, d’interdire, d’obliger et (bientôt, ne vous inquiétez pas) de passer par les armes ceux qui s’y opposeront.

En toute gentillesse solidaire, bien sûr.


—-
Sur le web

Voir les commentaires (45)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (45)
  • Au vu de l’organisation, des résultats obtenus, et des critiques de tout bord, cette convention a toutes les caractéristiques d’une revanche du gouvernement sur les gilets jaunes.

    • Eh oui, d’ailleurs au fait, pour une commission dite représentative, il y avait combien de sympathisants Gilets jaunes ?

    • Revanche par citoyens interposés. Très fort.

      • Déjà ça part sur un présupposé inepte : que le CO2 anthropique est la cause du réchauffement (qui s’est arrêté depuis 2000).
        Quand on sera rendu à 150 ppm de CO2, que la photosynthèse s’arrêtera, que pesticides et engrais seront tous interdits on aura tout gagné : on sera tous morts.
        La peste verte est en marche.

        • Pourtant il n’y avait besoin de que d’une seule proposition : abattre 30 à 40% de la population au couteau, guillotine ou corde (les balles ça pollue). On tirerait au sort les élus, et on pourrait accepter ou non de participer au téléphone.

    • En meme temps, il ne semble pas y avoir beaucoup d’interet de la population Francaise envers ce sujet a part dans les medias. Je suis retombe par hazard sur le site Google Trend « https://trends.google.com/trends/explore?geo=FR&q=convention%20citoyenne,%2Fm%2F07g82,%2Fm%2F02vx4,%2Fm%2F06d4h »
      Et l’on voit bien que meme si les medias poussent certains sujets, les recherches Web, elles, montrent bien que les Francais sont bien plus interessees par les Taxes et le Foot que par le Racisme et la Convention Citoyenne qui pourtant occupent l’espace mediatique. Pareil aux USA ou je reside, sauf que Tax et Foot Americain sont inversees par rapport a la France, On voit ou sont les priorites des gens.

  • Avec ces 150 propositions, l’immobilisme est en marche.
    Ce n’est plus une Convention, c’est une Contention !

  • Je suis curieux de voir comment Macron va se sortir du piège dans lequel il s’est lui même enfermé. Avec ces propositions plus débiles les unes que les autres, il va bien falloir trancher: tout jeter? tout soumettre à un référendum? faire une sélection? Dans tous les cas il va se faire incendier par ceux qui trouveront qu’il en fait trop et ceux qui trouveront qu’il n’en fait pas assez.

    • La nouvelle responsabilité politique, c’est de laisser d’autres (experts, comités, conventions… inventer les décisions. Comme ça, ni responsables, ni coupables…

      • Sauf qu’à ce jeu le rôle du président et de son gouvernement s’apparente de plus en plus à celui d’un « GO » de « clubmaid ».
        Pas de vision globale. Pas de charisme. Le néant…

    • fm06 : Ne vous inquiétez pas. Attendez la rentrée, et vous verrez que les cascades de faillites, l’explosion du chômage, les pénuries avec des supermarchés vides, des queues comme en URSS, nous feront penser à autre chose qu’à ces délires marxistes.
      Et macron le sait parfaitement.

  • « Un monde à l’arrêt total est possible, ne nous laissons pas stopper en si bon chemin ! » excellent !

  • Ça ne serait peut-être pas une si mauvaise idée que ça, un référendum : les français ayant la fâcheuse tendance à considérer ça comme un plébiscite pour l’exécutif, ils risquent fort de voter à l’opposé de ce que désire ouvertement le gouvernement, sans réellement se préoccuper de la question.
    Sinon, sur les différents points remonter, qu’en dire sinon… lol… en croisant les doigts pour que ça soit largement élagué.
    Au passage j’aime beaucoup le « interdire les pesticides les plus dangereux d’ici 2035 ». Parce-qu’aujourd’hui, on sait que certains pesticides sont extrêmement dangereux, mais on les autorise quand-même. On est vraiment trop idiots !
    (le « taxer les dividendes pour financer la transformation de l’appareil productif » est assez savoureux aussi)

    • On veut interdire les pesticides (= médicaments des plantes), mais par contre investir des milliards pour trouver des médicaments qui soigneraient un virus . Quand ces gens comprendront-ils que sans pesticides et sans chimie, on ne pourra pas nourrir la planète : invasion de criquets en Afrique, va expliquer aux paysans locaux qu’il ne faut pas les détruire, maladie des oliviers, qui a déja atteint la France après l’Italie, mildiou, oidium, philloxera, chancre des platanes: va t on soigner ces maladies avec du purin d’ortie ou du savon noir ?

      • Normalement quelques sacrifices devraient permettre d’y remédier, en sacrifiant la croissance par exemple. Quand il n’y a plus de besoins le mal disparaît.

        • supprimons les 3 ou 4 milliards d’humains qui sont en trop, et tout ira mieux. Il faudra quand même faire un référendum pour savoir qui on sacrifie. Des volontaires parmi les écolos décroissants ?

      • Et moi, j’en ai ras-le-bol qu’on parle de « pesticide ». Ça n’a aucun sens en français ! Étymologiquement, ça voudrait dire « tuer la peste ». C’est plutôt positif, non ?
        En fait, c’est un anglicisme. De « pest », nuisible en anglais. Là, ça a un sens, mais en français, il faudrait dire « produits phytosanitaires ». Alors là, ça ne va plus, puisqu’il faudrait interdire des médicaments !
        Quoique, avec l’hydroxychloroquine… On n’en est plus à une absurdité près !

      • Vous oubliez les prières, incantations et processions…. Qui ont fait leur preuves dans le passé !!
        D’ailleurs, actuellement, on soigne la délinquance et le meurtre par des « marches blanches »…Quelqu’un peut-il aimablement m’informer des résultats ???

  • Coup double pour Narcisse qui décrédibilise en même temps la démocratie directe et l’écologie radicale. Le principe qui consiste à diviser pour mieux régner avait rarement été aussi bien illustré. Il avait peur de se faire déborder sur sa gauche par les verts. La droite ayant disparu corps et biens, la Pen n’ayant aucune chance, c’était son seul risque politique. Après cette convention de fous outrageusement manipulée qui ne manquera pas d’effrayer les Français raisonnables, tout va bien pour lui désormais. Sacré Macron…

      • Mais cela suffira-t-il ? Je ne suis pas sûr que bon nombre de nos citoyens ne souscrivent pas à toutes ces propositions. Il faut voir les sondages pour Hidalgo…

        • C’est pour ça que l’autre version c’est qu’il essaye de se peindre en vert profond pour éviter de se faire dépasser par jadot au premier tour. Et quand on voit à quelle vitesse avance le fanatisme écolo, il a raison d’avoir peur.

          • C’est peut-être En Marche qui s’effondre, manque de colonne vetébrale, je pass sur le colon, et qui devient le parti à l’Arrêt.

    • Vous avez raison. Mais le problème dans ce genre de stratégie est qu’elle crédibilise petit à petit une pseudo alternative irréaliste (ici les khmers verts) simplement en leur permettant de s’opposer à qqch de plus réaliste ou acceptable pour les citoyens. Concrètement de plus en plus de gens (y compris dans des milieux réputés scientifiques) prônent la « décroissance verte », et la suppression petit à petit des libertés.

  • Comme l’a très justement relevé @Cavaignac, il fini d’atomiser ce qu’il reste dès épaves de partis d’opposition… et passera en 2022 avec 8 % du corps électoral!!

    Je serai curieux de savoir quelles propositions seraient sorties de cette convention citoyenne avec des experts tels Pol Pot, Mao, le petit père des peuples…
    Affolant !!!

  • Il y a vraiment de quoi s’inquiéter!

  • il y a un article sur le site Le Télégramme qui explique clairement ce qu’il en coûtera de passer à 110 km heure sur autoroute ; il y a aussi une pétition en ligne pour dire non à cette folie ; on ne va pas non plus se laisser emmerder par leur convention citoyenne sans réagir ; il faut se battre !!!

  • Comme d’habitude, certaines propositions vont augmenter la production de CO2, notamment celles liées à l’agriculture. En diminuant pesticides et OGM, la productivité par unité de surface est diminuée et donc la production du CO2 augmente pour une même production.
    Mais ils pensent que c’est mauvais pour la santé humaine. Pourtant s’ils étaient courageux, ils n’hésiteraient pas à « sacrifier » leur vie en mangeant des OGM pour sauver la planète…
    Ah ces lâches, ils devraient se suicider, il parait que c’est encore mieux!

  • imaginez que le co2 fossile soit le problème, alors il « suffirait  » de tout mesurer à cette toise; mais curieusement non..on a une foultitude de trucs qu’on aime pas et on interdit tout azimut sans , dans les faits, ses soucier du co2..

  • « Dans une société donnée, ce sont les minorités qui parlent et qui agissent. Une démocratie n’est donc qu’une apparence dans la plupart des cas puisque la majorité du peuple ne s’exprime que périodiquement. Dans l’intervalle, ce sont des minorités qui gouvernent, ou s’opposent au gouvernement avec l’espoir de le remplacer à l’occasion d’une élection, ou de manière plus radicale, en désirant renverser le régime, voire bouleverser la société »

  • Dans toute société, il y a toujours au moins 150 crétins qui ne comprennent pas le scénario du film dont ils s’imaginent être les vedettes.

  • « Taxer, interdire, contraindre »
    Il s’agit de l’évolution de notre société depuis 40 ans. Pour satisfaire des minorités par clientélisme politique, à grands coups de sondages et d’études bidonnées. Jusqu’où iront-ils?

    • Ce petit comité nous mets bien en perspective nos énarques, finalement c’est pas si mal comme école au moins ils cherchent à vivre sur la bête pas la tuer et la laisser pourrir.

  • Là où Macron aura gagné en organisant cette mascarade, est qu’il vient de prouver que donner la parole au peuple est une catastrophe.
    Quand on voit les propositions complètement idiotes faites que d’interdictions et de sanctions on se demande quelle aurait été la réaction du peuple si le gouvernement les avaient proposées.
    Ils sont tellement content d’être pire que ceux qui nous gouvernent déjà lamentablement que je me demande si je ne vais pas devenir royaliste.

  • Pas bisous. Baisés. Mon Dieu quel beau résumé. Mais je suis un faux témoin.

  • « interdire les terrasses chauffées ou l’éclairage des magasins la nuit ; » en Belgique, par contre on propose de laisser les vitrines éclairées pour favoriser la sécurité pour les femmes (?). On n’a pas tous les mêmes valeurs.

  • Vous êtes dur ! Pourquoi pas tout simplement retourner au Sénégal pour tester là-bas si l’on peut ou pas jeter des pierres sur la police !
    De plus elle pourrait devenir créatrice de mode… Une Dior Sénégalaise. Ce serait super de lui offrir une seconde chance dans la vie ! 🙂

    • En Afrique, ils ont souvent la chicotte, une sorte de cravache. Ca sert pour les enfants et les prévenus qui n’obéissent pas assez vite.

  • Ce gouvernement a montré clairement pendant cette crise son incompétence , sa malhonnêteté, et mis en évidence l’état castastrophique dans lequel il amis le pays. On aurait pu espérer un peu de prudence et de modestie, et voilà qu’un cauchemar en appelle un autre: des élucubrations fumeuses de gens qui ne travaillent pas, destinées à pourrir encore davantage, si cela était encore possible, la vie de ceux qui voudraient travailler. J’aurais 20 ans, je dégagerais de ce pays sans espoir vite fait bien fait.

  • Personne n’a relevé la réduction de viande et produits laitiers ? Leur taxes ça change pas de d’habitude mais toucher à l’assiette des français…

  • Le pire de tous les mensonges :
    Passer de 130 à 110 km/h.
    Mme Borne dit: « on réduit de 20% les GES ».
    C’est archi faux:
    Même si ses 20% sont vrais (?!).
    C’est de fait 20% de nos 9%, nos GES de voitures en France. La France n’est que 1% des GES (CO2 principalement) mondiaux. Le CO2 Humain n’est que 3% du CO2 mondial (97% sont « naturels »). Qui n’est que 4% des GES totaux en tenant compte de la vapeur d’eau…
    .
    Résultat : Action sur les GES des 110 km/h est de l’ordre de un million (je dis bien un million) de fois moins de ce que dit Mme Borne…
    Vérifiez… et vous verrez…

  • A 70 balais passés pour moi c’est foutu, trop tard pour me barrer de ce pays de cinglés! Mon conseil aux jeunes ( disons jusqu’à 40 ans): BARREZ VOUS!
    CPEF

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Michel Negynas.

Les conclusions de la Convention citoyenne, loin de se limiter au climat, sont en fait une collecte des principales idées fixes de l’écologisme radical et débordent sur les questions de biodiversité, d’écocide, de pollution, etc. Ce n’est pas étonnant, puisque tout a été organisé par des activistes notoires qui ont vu là l’occasion de replacer ce qu’ils n’avaient pu imposer dans d’autres instances.

Or, traduit en bon français, le titre signifie lutte contre les émissions de CO2, mais aussi résilience, c'est-... Poursuivre la lecture

Loi climat
0
Sauvegarder cet article

Par Pierre Allemand.

Gros dilemme chez les députés LaREM au sujet de la discussion actuelle de la Loi climat qui met en musique les cogitations de la Convention Citoyenne du Climat, (CCC) nouvelle instance mise en place par le bon plaisir du Président.

Est-il préférable de présenter aux électeurs une image ultra-verte en votant tous les articles de la loi, ou bien faut-il ne pas oublier les victimes de ce nouvel oukase présidentiel en freinant des quatre fers, quitte à passer pour rétrograde ?

La question précise que se p... Poursuivre la lecture

Par Gabriel Collardey. Un article de l'Iref-Europe

Le grand juriste des Lumières Cesare Beccaria se retournerait dans sa tombe en voyant l’état de notre droit ! La majorité LREM a adopté, samedi dernier, le délit d’écocide au cours de la discussion à l’Assemblée nationale sur la loi Climat.

L’écocide devient un délit alors que la Convention voulait en faire un crime. C’est un fait, l’écologisme envahit nos lois et notre droit.

Délit d'écocide et droit mal écrit et illisible

Si, au regard de l’étymologie : oikos (maison) e... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles