Horreur ! Un représentant des entreprises à la Convention Citoyenne pour le climat !

Les instigateurs de la Convention Citoyenne sur le Climat dévoilent leur incroyable état d’esprit, sans même se rendre compte de l’énormité de ce qu’ils écrivent.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Horreur ! Un représentant des entreprises à la Convention Citoyenne pour le climat !

Publié le 30 octobre 2019
- A +

Par Michel Negynas.

 

L’association « Giletscitoyens.org » est en réalité le principal instigateur et plus ou moins organisateur officieux de la Convention Citoyenne sur le Climat.

Convention Citoyenne : des organisateurs officiels et officieux

L’organisateur officiel est le CESE, le Conseil économique, social et environnemental.

Cinq membres de ce « collectif » sont présents dans le Comité de gouvernance de la Convention pour le Climat : Mathilde Imer, Loic Blondiaux, Jean Michel Fourniau, Michel Colombier et Laurence Tubianaqui en est co-présidente.

La mouvance Gilets Citoyens est assez floue.

Elle serait une émanation autoproclamée (et controversée) des Gilets jaunes, initiée entre autres par Cyril Dion, poète, décroissant et activiste climatique notoire, l’un des trois « garants » de la Convention, chargé de veiller à « l’indépendance » des débats.

On lira avec intérêt un entretien de Cyril Dion pour comprendre où il veut en venir.

Zoom sur un communiqué des Gilets citoyens

Un communiqué à lire sur le site Giletscitoyens.org revient sur un article de Reporterre :

« En réaction à cet article du média indépendant Reporterre, Cyril Dion, garant de la Convention Citoyenne pour le Climat, et membre du collectif des Gilets Citoyens, apporte quelques éléments de réponses, que nous partageons ici. 

En fait, l’article en question s’étrangle à l’idée qu’il puisse y avoir au Comité de gouvernance de la Convention une personne travaillant dans l’industrie : accusations diverses, dont le « lobbying », dénigrement honteux, divulgation de son salaire etc.

Bref un procédé absolument immonde.

« … Cyril Dion : « Petite mise au point à destination des amis qui se posent légitimement des questions (je m’en poserais aussi) après avoir vu cet article. J’ai moi-même été surpris par la présence de XXX au comité de gouvernance de la Convention Citoyenne pour le Climat. Avec les autres garants, nous avons demandé des explications aux co-présidents pour savoir si cela était de nature à remettre en question l’indépendance et impartialité des travaux de la Convention. C’est notre rôle. Voici quelques éclaircissements… »

« … XXX est vice-président de la section environnement du CESE […] C’est à ce titre que le CESE l’a proposé pour le comité de gouvernance…. »

Ouf ! L’honneur est sauf ! On respire !

Cette personne est là en tant que CESE, pas en tant qu’industriel !

Et puis finalement, de toute façon, on se console :

« … Une fois cela dit, quelle influence a XXX sur la Convention Citoyenne ? »

D’une part, elle est la seule représentante des entreprises et du patronat sur 15 membres (ce qui aux yeux de certains est assez peu) et même 17 maintenant que deux citoyens ont été tirés au sort (et oui) pour en faire partie… Aux yeux de beaucoup, c’est assez peu…

Assez peu en effet, pour l’ensemble des Entreprises de France.

« … De l’autre, le comité prend ses décisions au consensus ce qui ne permet pas à un de ses membres d’orienter les décisions… »

Curieusement, c’est le contraire : s’il faut vraiment le consensus, un seul membre peut exercer un droit de veto.

« … Le comité de gouvernance prend uniquement des décisions d’organisation pour permettre aux membres de la convention de travailler dans les meilleures conditions, mais n’intervient pas dans les travaux ou conclusions de l’assemblée. Il pourrait uniquement orienter les travaux par le choix des experts. Or, les membres de la Convention ont la possibilité de refuser les experts qui leur sont proposés et d’en suggérer d’autres eux-mêmes. Ce qu’ils ont fait ce dimanche. »

Fichtre ! Sur quels critères on refuse d’écouter des experts, à cette Convention ?

« … Mais en attendant de le savoir, nous faisons le maximum pour que les propositions soient à la hauteur de l’enjeu. J’invite ceux qui le veulent à faire ce qu’il faut pour que la pression extérieure sur le gouvernement et sur la société française continue, s’accentue sur la question climatique et écologique au sens large. »

Faire pression, ne serait ce pas ce qu’on appelle du lobbying ?

Ainsi, dans l’entourage de ces gens, il est exclu qu’un représentant des Entreprises (quelques millions d’entités) participe à un débat, qui plus est sur un sujet éminemment technico-économique !

L’entreprise est vraiment leur ennemie.

Ont-ils en tête que sans la création de valeur des entreprises, leur « débat » serait vain, puisqu’aucune ressource ne serait disponible pour l’organiser, ni a fortiori pour mettre leurs « idées » en pratique ?

Voir les commentaires (29)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (29)
  • ces petits malins vont avoir un problème « électoral » un de ces quatre…ils vont être bien surpris..frexit ou trump français?

  • Faire pression, ne serait ce pas ce qu’on appelle du lobbying ?

    Non, faire pression c’est autre chose que du lobbying. Le lobbying loyal c’est ce que les ONG appellent “plaidoyer”: plaider une cause est possible sans faire pression.

  • L’article de Reporterre faut le coup d’être lu. Au début, j’allais naturellement prendre la défense de cette dame, mais à la fin de l’article, je me dis qu’une autre personne de l’industrie aurait été un meilleur choix.. moins sulfureux.

    • reporterre…

      de jolis articles qui admettent que la science a démontré que l’homme a une trop grande empreinte sur le nature.. et qui conseillent donc que l’homme doit diminuer son empreinte sur la nature…

      et en général quand on me dirige vers des articles « scientifiques » qui ont démontré que trop c’est trop…
      on a le giec…qui est bel et bien une expertise..
      et des production d’ong ..

      moi par exemple je m fous que les éléphants disparaissent…que je me fous que la temperature globale change du fait de l’activité humaine..
      ce qui ne veut pas dire que je souhaite la « catastrophe »…
      je sais juste que ce qu’on me propose pour éviter une « catastrophe » hypothétique est si exigeant que on ne va pas le faire..
      en outre..il ne faut pas me prendre pour un idiot…si il s’agissait par exemple de diminuer la consommation de fossile.. à une échelle donnée..il suffit d’interdire d’en consommer davantage à une échelle donnée..
      et de laisser le groupe correspondant se débrouiller avec cette contrainte…

      non..inévitablement les petits malins en fait débitent une série d’obligations comportementales pas manger de viande pas trop de voyages etc etc…et préconisent la taxe…

      moi je vous renvoie à votre miroir..
      regardez votre vie..et mettez le en face de ce que vous dites ou lisez..

      • La solution au probleme posé n’est que trop evidente ,baisser de 40% la consommation de gaz et de petrole…..et c’est bien le but pour permettre a d’autres d’en consommer d’avantage..pour pas trop cher .l’europe n’a pas encore interdit l’exploitation pétrolière en mer du nord et l’Allemagne coupé ses gazoducs…mais ‘les francais vont , eux se serrer la ceinture ..et pour cause ,la caisse de l’etat est vide !

      • moi je vous renvoie à votre miroir..

        Il n’en a pas, et l’on sait pourquoi. Le miroir ne renverra rien.

    • Cet article est typique de la production de journalistes marxo-écolos : il affirme qu’un membre du MEDEF n’a par principe à peine voix au chapitre, se plaint que l’industrie minière pollue mais ne dit rien du fait qu’il faut bien extraire le nickel, le manganèse et autres si on veut pouvoir utiliser ces matières pour produire les biens de consommation habituels dont eux aussi, les marxo-écolos, bénéficient (ils ne parlent pas des conséquences d’une non-extraction), ils font de l’inquisition sur la personne qu’ils veulent descendre (son salaire exposé) et seraient sans doute ravis qu’on en fasse autant pour eux (ironie), ils aboient comme des chiens gauchistes enragés parce que l’entreprise a voulu s’implanter en Indonésie et lui reprochent la pauvreté de la région d’Afrique où elle s’installe (ben voyons), bref le discours marxiste habituel aussi incohérent et irrespectueux que prompt à inverser les responsabilités.
      Cet article, c’est du vomi gauchiste et ceux qui s’appuient dessus, des … je préfère m’abstenir, on me reprocherait d’insulter (et pourtant, ce serait mérité).

  • ‘Convention Citoyenne pour le climat’. Déjà rien q’en voyant l’intitulé de cette belle assemblée, je vois des guillotines de partout! Le climat, en plus de se réchauffer, s’assombrit c’est sûr.

  • Tout ca est normal , que viendrait faire un industriel dans une reunion syndicale destiné a le tondre ,d’ailleurs madame michu , concierge des riches , n’a pas ete invite non plus ni le pere mathieu ,agriculteur , 150ha dans la creuse, bientot en friches . Les pollueurs n’ont pas droit a la parole

  • Le lobbying des organisations écologistes est insupportable et de nature à remettre en cause la bonne gouvernance de l’environnement par la puissance publique et les forces vives de la nation.

  • Je propose que l’on invite dans cette assemblée de non sachant un ex représentant des kmers rouges pour leur montrer les limites de l’intégrisme écologique quia supprimer toutes les industries du Cambodge et tous les hôpitaux pourvu de produits industriels comme les radios, les scanne, les IRM et j’en passe qui nous ont permis de vivre au delà de 40 ans , âge moyen du moyen âge

  • Parfait, on voit ainsi les véritables projets des gaïatollahs : lutte cryptocommuniste par la décroissance.
    Comme si la désindustrialisation de la France n’était pas encore suffisante.

    • Hier sur France Inter, un journaliste a quand même dit que n’avoir que 10% d’emplois industriels en France, ça allait poser des problèmes. Hé bé, même si France Inter commence à s’inquiéter…

      • Bah , c’est l’industrie qui paie tout ,les services ne font que consommer ,malgre tout ,quand ca touche leur portefeuilles….

    • Je vous mets +1 pour le « gaïatollah ». Belle inventivité, c’est nouveau, c’est frais.
      Par contre, je dois vous mettre -1 pour « cryptocommuniste », c’est trop kitsch à mon goût.. Certain trouverait ça vintage, mais perso c’est du vu et revu.
      Vous mélangez de belle manière les clichés anciens et nouveaux, j’espère lire d’autres commentaires plus longs de votre part.

  • Rappelez vous Lénine et sa « dictature du prolétariat ». On a vu ce que ça donnait. L’histoire étant un éternel recommencement, on va retrouver les mêmes principes, à peine remaniés (la dictature de l’écologie) que certains sont en train de mettre en place, en se moquant éperdument de l’avis majoritaire de leurs concitoyens. il suffit d’enrober le tout dans une « commission citoyenne » qu’on drivera, bien entendu, dans le bon sens par des manipulations permanentes.

    • Pas besoin de les manipuler… Quand tu vois le CV des participants tu sais qu’ils
      sont déjà dans les starting blocks près à
      casser de l’industriel…

      • C’est comme des « débats » sur france inter, tout le monde est d’accord dès le départ…

        • @ laurent
          France inter et la plupart des médias affiliés à France télévision, nous assomment depuis quelques mois de prédictions climatiques toutes droites venues d’ONG type OXFAM, WWF et consorts. France Inter est également un excellent relai du GIEC en interdisant d’antenne les scientifiques climato réalistes. Bref des relais bien huilés pour endoctriner le bon peuple, le culpabiliser afin de nous imposer entre autre, des taxes sur les produits carbonés. Ces gens-là ne se renseignent pas sur le rôle supposé essentiel du CO2 anthropique dans le réchauffement actuel ; ils propagent le dogme, et se comportent en inquisiteurs. J’aimerai bien vivre encore 20 ans pour vérifier les prévisions climatiques données par les modèles des experts du GIEC qui jusqu’ici sont loin d’être vérifiés.

  • Tout se met en place pour la prise de pouvoir des escrologistes. Il ne manque plus qu’une assemblée constituante…

  • Cyril Dion encore un qui a une belle formation scientifique !
     » réflexologie plantaire, trois années d’étude à l’École d’art dramatique Jean-Périmony et une très courte carrière de comédien »
    « Ca en impose » pour juger ce qu’il faut pour le climat !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

En 2019, le Parlement européen a déclaré l’état d’urgence climatique. Il faut dire que les sujets liés à l’environnement ont pris soudainement une ampleur considérable en 2019 : réchauffement climatique, extinction des espèces, effondrement de la société humaine… plus personne ne peut les éviter.

En tant qu’acteurs du débat politique, les libéraux ont évidemment leur rôle à jouer. Pourtant, face à l’ampleur des enjeux, force est de constater que nombre d’entre eux ne sont pas à la hauteur, loin de là.

L’ensemble de notre économi... Poursuivre la lecture

changement d’heure
5
Sauvegarder cet article

L'étau hygiéniste semble progressivement se desserrer dans le monde : aux États-Unis, les obligations vaccinales tentées par l'administration Biden ont été salement retoquées, un nombre croissant de pays laissent tomber les restrictions sanitaires dont l'aspect inopérant voire néfaste commence à apparaître à la vue de tous...

Eh oui : en témoigne le changement notable d'attitude de la plupart des laquais de l'information sur les plateaux télé ainsi que le retour de certaines personnalités raisonnables sur les ondes, le monde commence à... Poursuivre la lecture

Par Rainer Zitelmann. Un article de la Foundation of Economic Education.

L'un des arguments les plus fréquemment avancés contre le capitalisme est qu'il est le principal moteur de la pollution environnementale et du changement climatique.

Mais si l'on compare le classement des pays les plus performants en matière d'environnement établi par l'université de Yale avec l'indice de liberté économique de l'Heritage Foundation, une corrélation très différente apparaît.

Le classement de performance environnementale

Depuis plus de... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles