Manifs pour le climat : des appels aux gouvernements. Mais pour faire quoi ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Manifs pour le climat : des appels aux gouvernements. Mais pour faire quoi ?

Publié le 23 septembre 2019
- A +

Par Michel Negynas.

Tout le monde connaît la fable de l’apprenti sorcier, popularisée d’abord par Paul Dukas, puis par le Mickey de Walt Disney. L’élève magicien avait retenu la formule pour multiplier les serviteurs (des balais) préposés au lavage du sol, mais avait oublié celle qui permettait de les arrêter. Par milliers ils déversaient des torrents, submergeant la maison. Il semble bien qu’en matière de climat et de santé, nos mickeys politiques aient joué dans le même registre. Mais reviendra t il un jour un maître sorcier pour arrêter les flots ?

Les formules magiques

La formule magique sur le climat a été proclamée au départ par quelques scientifiques produisant des calculs alarmistes susceptibles de terroriser les foules.

Les expressions clés de la formule magique «  sauver la planète », « sauver le climat », « justice climatique », qui devraient être risibles et même grotesques sont reprises d’un air docte et compassé à tout bout de champ.

Dans le domaine de la santé, d’autres formules magiques sont apparues, à base d’études épidémiologiques douteuses, pour annoncer d’autres catastrophes. Les clés en sont « métaux lourds », « perturbateurs endocriniens » et autres « cocktails » dont les définitions sont floues, incertaines, voire inexistantes ou même fausses. Mais succès assuré si on annonce « qu’un cocktail de métaux lourds peut avoir des effets perturbateurs endocriniens » : avec ça on met des centaines de balais en action.

Les mickeys

Alors entrent progressivement en scène tous les mickeys : les démocrates aux États- Unis, qui firent du CO2 un débat électoral du temps de Bush père, suivis et même surpassés ensuite par les partis européens, car cela donne un sens à des gouvernements qui en manquent cruellement. Les écologistes dogmatiques, bien sûr, qui voient là un argument de décroissance, sont à la manœuvre. Certains entrepreneurs enfin, qui font du sujet un juteux business.

Depuis vingt ans les media font du sensationnel sur ces catastrophes imminentes. Nos élites politiques sont biberonnées aux messages des gourous annonciateurs de fins du monde en tous genres. En France, c’est sans doute la dixième promotion de Sciences Po qui subit ce lavage de cerveau car les « intellectuels » enseignant dans nos grandes écoles, comme les artistes bien-pensants, adorent défendre des causes mortifères : communisme dans les années 1960, écologisme de nos jours. Notre Président lui-même, un esprit pourtant des plus brillants, prend ses informations sur le « Climat » auprès d’une actrice talentueuse, certes, mais qui n’est pas connue pour sa connaissance des équations de la physique des fluides. On est descendu maintenant aux Lycées et Collèges, qui introduisent dans les programmes des affirmations douteuses. On exhibe des égéries autistes de quinze ans. Selon le principe du nudging, les enfants en bas âge sont mis à contribution. C’est un signe qui ne trompe pas.

Les mickeys dépassés

Mais voilà que les ONG traditionnelles, Greenpeace, WWF, sont prises de court par la multiplication de nouvelles venues aux noms évocateur : Alofa Tuvalu, Alternatiba, Surfriders, Cler, Hespul, Bizi… Elles sont condamnées à faire de la surenchère pour exister médiatiquement.

Des associations dont le but était les droits de l’Homme, comme OXFAM, ou la lutte contre la pauvreté, se croient obligées de « climatiser » leur action. Alors, toutes portent plainte. Mais contre qui ? Pour le Climat, contrairement aux pesticides, on ne peut incriminer un acteur précis.

Alors, on attaque les institutions. Aux États-Unis, en Australie, en France, des groupes portent plainte contre les États qui n’en feraient pas assez, alors même que ceux-ci sont déjà engagés dans des programmes dont les ambitions sont irréalistes.

En Colombie, 25 enfants portent plainte contre la déforestation. Aux USA, 21 enfants engagent un recours contre l’État de l’Oregon… un fermier pakistanais plaideur est médiatisé… et la liste s’allonge. C’est l’impasse juridique et l’indignation assurée si les plaintes sont irrecevables, et elles le seront sans aucun doute. Notre Président, pris au piège, se réveille : « Faut arrêter ces bêtises », dit-il. Trop tard. On décroche son effigie des bâtiments publics avec la bénédiction des juges.

Dans d’autres domaines, on promet d’arrêter l’usage du glyphosate, contre les avis réitérés d’une bonne dizaine d’agences gouvernementales… Les plaintes d’agriculteurs fusent…

Et les langues se délient chez les malthusiens et extrémistes de tout bord, appelant à des gouvernements autoritaires : un astronome appelle à « harceler les politiques », pour que « les gens au pouvoir prennent immédiatement des mesures radicales restreignant notre confort et notre liberté ».

Désobéissance civile

Mais voilà que les lycéens et les étudiants défilent « pour la Planète » : le 15 mars, ils étaient 40 000 à Paris, des millions dans plus de 2000 villes du monde, et le 16 mars, dans la manifestation « adulte », beaucoup étaient revenus. Alors qu’ils n’ont pas dépassé en moyenne 40 000, peut-on les comparer à des Gilets jaunes qui ont mis tout le monde en émoi ?

Le 20 septembre, ils étaient encore 15 000 à Paris ; les Gilets jaunes essaient de s’y raccrocher, les black blocs aussi. Normal, Extinction Rébellion a déjà attaqué la suite de l’Histoire. Quand on dit rébellion, ça ouvre des horizons !

Les jeunes dans la rue, c’est une autre histoire, on ne sait jamais où ça va s’arrêter, car ce sont eux la puissance en devenir. Et lorsqu’on on leur a inoculé le climatisme depuis leur plus tendre enfance, il sera difficile de les vacciner à l’âge adulte. Ils sont nombreux à se reconnaître dans le mouvement « Extinction rébellion », qui prône la désobéissance civile.

Comme le dit le dénommé Gad, organisateur, le 20 avril, du « blocage » de La Défense, « nous avons la légitimité et même le devoir de désobéir en tant que citoyens ». Pour l’instant, ces mouvements sont plus ou moins non violents, mais on peut s’attendre à une radicalisation, de la part d’individus prêts à mourir pour leur cause, comme cet avocat, « très engagé dans la protection de l’environnement chez « Bip Apple », qui confirme s’être aspergé d’essence avant d’y mettre le feu, une métaphore de la destruction de la planète. »

Comment les gouvernements vont-ils répondre ?

Comment les gouvernements vont ils répondre ? Leurs propres décisions concourent à les délégitimer. La journée du 16 mars 2019 à Paris a de quoi laisser perplexe plus d’un gouvernement : comment concilier les deux manifestations, celle des anti‑taxe carbone et celle des sauveurs de planète ?

Comment vont-ils annoncer aussi qu’on a toujours besoin du nucléaire en France, et du charbon en Allemagne ? Comment vont-ils se défausser devant les tribunaux ? Comment vont-ils faire pour supprimer les 2000 substances dangereuses que nous utilisons couramment ? Pourront-ils l’éviter, alors que sous la pression de l’opinion publique ils en sont à décider contre les avis de leurs propres institutions et experts sur les OGM et le glyphosate ? Comment les entreprises manufacturières, qui, dans une logique de court terme, ont pris le train en marche, vont enrayer la désaffection des jeunes élites pour leurs activités ?

La jeunesse s’enflamme, elle est généreuse, elle se projette dans l’avenir et c’est tant mieux. Mais toute une génération qui se soulève contre la génération d’avant, et à l’échelon mondial, comment cela peut-il finir ? Et cela surtout lorsque le principe de réalité se rappellera aux décideurs. Il le fait déjà d’ailleurs : on a besoin d’énergie fiable, les pays pauvres plébiscitent les OGM, on a besoin de nombreuses substances, y compris dangereuses, dont le public ignore même l’existence…

La frustration est mauvaise conseillère. Quand les enfants dénoncent les parents, cela rappelle de mauvais souvenirs. La sociologue Cécile Van de Velde déclare, dans Le Monde :

« En 1968, Margaret Mead, dans son ouvrage Le Fossé des générations, annonçait une inversion de la transmission entre générations : au lieu d’être descendante – des parents vers les enfants –, cette transmission pouvait devenir ascendante. C’est cette forme d’inversion générationnelle qui est à l’œuvre aujourd’hui sur les questions climatiques et environnementales. »

Sauf que cette « inversion » là  n’est pas, comme en 1968 ou lors de la flower power une volonté d’émancipation et de liberté. Elle n’est que le fruit d’un bourrage de crâne où se mêlent contrevérités, exagération, catastrophisme, irrationalités, mélange des genres entre écologie et social… La situation a davantage à voir avec des périodes historiques nettement plus sombres.

On a bien l’impression que la machine à seaux d’eau est en route. Les surenchères n’auront plus de limite, elles sont la condition d’exister pour chacune des parties prenantes.

Et on ne voit pas quel maître sorcier pourrait maintenant tout arrêter.

« Faites très, très attention à ce que vous mettez dans cette tête, car jamais, jamais, vous ne l’en retirerez. » Thomas Cardinal Wolsey (1471-1530)

Voir les commentaires (60)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (60)
  • il suffira de bannir les usages du smartphone , du pc comme diaboliquement mortel pour la planete.. et hop terminé

    • C’est sans doute la preuve qu’attendait les electrosensibles ,les ondes ne tuent pas ,elles rendent fou.

      • En effet les ondes, auxquelles vous ne croyez pas, rendent fou. Ce n’est pas une coïncidence si les nazi utilisaient les infrasons (par exemple) pour torturer leurs prisonniers ! et si, dans le même temps, les anglais les utilisaient pour repérer par temps couvert, les avions ennemis afin de les bombarder ou lancer l’alerte pour leur population !
        Ces ondes existent bel et bien et sont reconnues comme arme par toutes les armées.
        Quant à la Wifi si vous en ignorez les effets collatéraux c’est que vous ne vous êtes pas documenté !
        Et ce n’est pas du blabla.
        Ma petite-fille dès le berceau a manifesté son audition de cette onde. Il est vrai qu’il y avait aussi des antennes-relais dans le secteur – 300 m et 1 kms – et des éoliennes à 11 kms à vol d’oiseau ! Personne n’avait eu le temps de la mettre en garde, personne ne lui avait expliqué quoi que ce soit !
        Car voyez-vous l’électrohypersibilité existe bel et bien ainsi que l’hyperesthésie ! Si ce n’est pas votre cas, je m’en réjouis pour vous, pour les autres c’est une torture au quotidien !
        Et que ces ondes rendent fou, je vous dis oui, car en effet – comme expliqué par mon ORL – elles ne s’entendent pas par les oreilles, elles traversent la boîte crânienne.
        Car ces ondes traversent tout ! La preuve c’est que vous n’avez pas besoin de sortir dehors pour faire fonctionner votre ordinateur ou votre téléphone portable.
        Il faudrait tapisser les maisons avec du plomb de 1 cm d’épaisseur pour échapper à ces ondes.
        Donc elles frappent le cerveau, qui lui les renvoie vers l’oreille interne.
        De plus, pour les infrasons, ils pénètrent encore davantage = la voie est libre, par tous les corps creux. Le nez en étant l’un d’eux, et ils remontent directement vers le cerveau.
        Cet organe à force d’être sollicité, pollué constamment finit par vieillir prématurément. C’est la porte ouverte aux maladies telles que Alzheimer, mais d’abord ce sont des pertes de mémoires, puis des crises d’épilepsie !
        Tout est parfaitement documenté, vous n’avez qu’à vous renseigner !
        Cette ironie de votre part, alors que par ailleurs vous faites habituellement preuve d’un bon discernement, vous dessert totalement.

        • Tiens, ne manquait plus que cela, l’électrosensibilité…
          Cette été, j’ai pris le petit train de la Rhune avec au bout à la frontière franco-espagnole, une antenne de radio diffusion comac de plus de 50m de haut et assez puissante pour « arroser » toute la région des deux côtés. Bizarrement, personne pour se rouler par terre, pas d’électro-machins qui partaient en courant de peur d’exploser. Mais sûrement des tonnes de documentations grises écrites par les mêmes rigolos, anti-OGM, anti-pesticides, anti-tout…

          • Personne ne se roule par terre nulle part.
            Excepté les autistes qui se roulent bel et bien par terre, car leurs sens étant plus développés (entre 5 et 7 fois plus que les neurothypiques) et leurs moyens d’expression limités dans les proportions inverses, ils n’ont pas le choix pour exprimer leur souffrance.
            Puisque je parle d’autistes, en Grande Bretagne il est interdit d’installer des éoliennes dans l’environnement d’un autiste ? Cette décision s’est-elle jouée sur un coup de dés ? (J’ignore si c’est le cas pour les antennes-relais. Je précise pour les ricaneurs !)
            Que des gens souffrent, l’expriment, c’est indéniable. Les médecins généralistes ne savent répondre, à part prescrire des somnifères, quant aux spécialistes c’est : « je ne peux rien pour vous ! » ou « il n’y a rien à faire à part déménager le plus loin possible ! »
            Mais aucun ne nie !
            J’ai sans doute balayé large, puisque EHS et hyperesthésie sont différentes, donc ne perçoivent sans doute pas les mêmes ondes, mais j’ai démarré sur EHS pour, association d’idée, penser AUSSI aux autres.
            Sachant que les hyperesthésiques possèdent un cerveau dit « primitif » lequel a été pendant des siècles un grand atout pour leur entourage : percevant davantage – odorat-ouïe-vue-goût-toucher, ils pouvaient détecter les dangers, c’étaient les premiers « lanceurs d’alerte ». Ils sont suréquipés aujourd’hui (et raillés !!!) et inondés d’informations (bruits-sons-odeurs) pour lesquelles ils ne peuvent se défendre.
            OUI il faut distinguer les uns des autres, mais les deux coexistent et les deux souffrent.
            D’ailleurs s’il existe des centres de détection c’est que cela existe, c’est plus facile pour les EHS car chaque CHU (j’ai la liste transmise par l’Anses) et si ces syndromes sont classés comme handicaps c’est qu’ils existent. Dans notre pays nous sommes à la traîne pour la détection, mais dans tous les pays anglo-saxons c’est très courant.
            Ma petite-fille, hyperesthésique a souffert pendant 4 ans et un trimestre avant que ses parents ne se décident à déménager dans un hameau de montagne. Mais ils ne mettaient aucun mot, aucun nom sur la souffrance de la petite.
            Pédiatre, généraliste, personne ne comprenait. C’est ce printemps que l’institutrice de la nouvelle école a nommé ce syndrome (donc à 5 ans et 3 trimestres) étant elle-même mère d’un enfant doté de cette caractéristique d’autisme Asperger. Le délai pour le premier RV dans un CRA, (Centre de recherche autisme) pour un enfant est de 1 an, et entre 1 an et demi et 3 ans pour les adultes !!!!! et dure environ 1 an entre tous les tests et examens.
            Chaque région ne dispose que d’un seul centre.
            Ces syndromes sont de plus en plus mis en évidence du fait de l’explosion des pollutions infrasoniques entre autres, ou les épandage des purins, déjections et autres dans les champs = tout aussi insupportables pour ces personnes.
            Tentez de vous imaginer avec 7 paires d’oreilles ou 7 nez et vous comprendrez !
            L’hyperesthésie est l’une des caractéristique de l’autisme, qu’il soit Asperger (HQI ou THQI) ou autisme simple (grand handicap) et on nait et meurt autiste. Pas de traitement.
            Un peu de rationalité dit Dany ! qu’il se documente ! Ce n’est pas parce-que 98 % de la population est ignorante et exempte de ces problèmes qu’ils n’existent pas.
            Une de mes amie infirmière ne croit toujours pas que le sida soit une maladie !
            Quand on ne veut pas, on ne veut pas !
            Assertions ? je réponds : ignorance !

            • Les sens plus developpes…..c’est une facon de parler ,une oreille est une oreille par contre le cerveau a plus de disponibilité pour interpreter les sons ,peut etre.
              Pour les eoliennes ,il parait qu’elle font plus de bruit que la nature, elles peuvent gener une personne tres receptive, mais c’est aussi oublier qu’un son par sa duree fini par anesthesier le cerveau et celui ci fini par l’ignorer pour manque d’informations utiles.
              Et si ce n’est pas le cas ..et bien on demenage ou on prend des tranquillisants et on ne fait pas chier son monde.

              • Les sens plus développés, ça veut dire qu’ils perçoivent davantage de sons/images que nous mais également que leur cerveau a du mal à interpréter tout cela. Quand vous entrez dans un magasin, par exemple, votre cerveau fait le tri entre toutes les informations qu’il reçoit pour ne conserver que ce qui vous est utile à l’instant T. L’Asperger lui reçoit à la fois les informations de lumière forte (trop), son trop fort (musique ou annonces), mouvements des personnes autour, bruit des caddies environnants, mais également l’escalator derrière lui, sons des conversations etc. Son cerveau lui envoie tout cela d’un coup, et n’arrive pas à hiérarchiser selon l’utilité à l’instant T.
                Une oreille est une oreille, oui, mais si elle entend tout à 100m à la ronde et que le cerveau lui ne sait pas trier, bonjour le stress. D’ailleurs les Asperger sont des gens stressés, anxieux.
                Lorsque vous dites que le son finit par anesthésier le cerveau, vous parlez du cerveau « standard », pas de celui d’un Asperger qui n’est pas formaté de la même façon. Savez-vous qu’il peut discuter avec vous tout en jouant à un jeu vidéo qui demande réflexion et concentration ? L’Asperger est un domaine de recherche passionnant !

                • j’ai écrit « son cerveau lui envoie tout cela d’une coup », non en fait « ses sens envoient à son cerveau tout cela d’un coup »

            • OK paysanne, combien de dizaines d’études qui se corroborent les unes avec les autres ? Combien d’essais cliniques ? Faites la gentillesse de nous donner les dizaines de liens de papiers revus par des pairs qui confirment vos dires.

        • Vous mélangez tout : ondes sonores et électromagnétiques sans références scientifiques en rapport avec vos assertions. Du m’importe quoi ! Un peu de rationalité svp.

        • @Paysanne : C’est du sérieux ou un poisson d’avril prématuré? Jamais vu un tel gloubi-goulba mélangeant sans vergogne ondes électro-magnétiques et ondes sonores pour asséner à grand fracas des vérités qui ne sont que des opinions.
          La seule que je plains, c’est votre petite-fille. Il lui faudra être très solide pour résister à une telle ambiance, non d’ondes, mais de tels délires.
          Quant à vous, « Donc elles frappent le cerveau, qui lui les renvoie vers l’oreille interne » vous n’avez rien à craindre, car pour avoir une maladie du cerveau, il faut en avoir un.

          • Ma petite-fille vit à 700 kms donc je ne peux la contaminer, rassurez-vous !
            Son institutrice a choisi elle aussi de s’installer de ce trou pour le bien de son enfant.
            Faut-il la faire interner ?
            Tenter donc de faire fonctionner votre propre cerveau !
            Essayez avec des mots clés : acouphènes – infrasons – autisme –
            Oui les ondes (infrasoniques – wifi sont réceptionnées par le cerveau qui les transmet à l’oreille interne).
            On suppose que le liquide céphalo-rachidien est plus mince et ne protège pas suffisamment le cerveau.
            Dans d’autres cas il peut y avoir lésion de la barrière céphallo-rachidienne ! (par ex. cas du vaccin contre la rage, ou chimiothérapie contre des tumeurs au cerveau nécessitant de créer cette brèche – mais dans ces cas ce ne sont pas d’origine génétique)

            Mon ORL a un patient qui lui entend les radios des voitures qui circulent devant et derrière et dans la file inverse tout en circulant ! C’est son cas le plus exceptionnel.
            Pas de solution pour lui non plus ! Une telle audition est hors norme ! Mais qui a défini les normes et à partir de quoi ?
            On dit audition car que peut-on dire si les informations pénètrent d’abord par le cerveau ? Cervition ?
            Qui a défini cette échelle de l’audition ?
            20 péquins ayant aidé Graham Bell à dire s’il percevait ou non les sons de son invention : le téléphone.
            20 personnes est-ce un panel tellement étoffé ? Qui aujourd’hui avalerait un médoc testé par 20 personnes ?
            Posséder 10/10ème vous classe dans les « bonne vue ! » et certains obtiennent 12/10ème !
            C’est comme si je disais j’ai obtenu 12/10 à mon contrôle de math ! Cela arrive mais c’est rare.
            L’échelle de Beaufort mesure jusqu’à force 12 !
            Au-dessus de force 12 les vents se disent-ils ? stop on arrête, on a atteint le plafond mesurable !
            Je n’ai plus en mémoire (et oui à force ça s’use) le nom des 2 britanniques ou Australiens qui ont défini une autre échelle mesurant des vents jusqu’à plus de 400 kms/H ! Et oui le progrès parfois réussit à démontrer ce qui était impossible autrefois !
            Autrefois aussi on rêvait de la lune et on a fini par poser un pied dessus !
            Quand on ne sait pas on se tait et au moins on évite des remarques aussi désobligeantes !
            Mon amie infirmière n’ayant pas étudié le sida comme maladie dans sa jeunesse, elle n’a jamais voulu, accepté de remettre ses connaissances à jour ! Se remettre en cause ce n’est pas donné à tout le monde ! il faut d’abord vénérer la vérité, et tout le monde ne navigue pas dans cette eau-là !

            • on peut dire que vous mélangez tout…

              mais si vous voulez on peut effectivement discuter..
              d’abord commencez par nous dire UNE chose que vous croyez savoir ..
              parce que on ne sait même pas par quoi commencer pour vous répondre…

            • Merci pour ce commentaire fort distrayant.
              Mention spéciale à ce morceau de bravoure :

              « il peut y avoir lésion de la barrière céphallo-rachidienne ! (par ex. cas du vaccin contre la rage, ou chimiothérapie contre des tumeurs au cerveau nécessitant de créer cette brèche[…]) »

              Vous ne connaissez de toute évidence RIEN à la biologie, la physiologie ou à l’anatomie. Il serait bon d’arrêter de raconter n’importe quoi.
              Quant aux confusions sur les échelles de mesures qui n’ont rien à voir avec le point de départ, c’était très drôle.

            • « Mon ORL a un patient qui lui entend les radios des voitures qui circulent devant et derrière et dans la file inverse tout en circulant ! C’est son cas le plus exceptionnel. » Non, c’est les plombages qui kouent le rôle d ‘antennes, on change les plombages et on a 100 % de guérison.

        • Je passe ma journée devant mon écran et réchauffe mes aliments au micro-onde puis devant la télé, et je ne RESSENT rien du tout. C’est chez le psychiatre qu’il faut envoyer les électro-sensibles car c’est purement psychique!

    • il faut dire à tout ces gens que si internet était un pays , il serait le plus gros consommateur de l’énergie après la chine et les états unis ; et qu’à ce titre il faudrait donc éradiquer tout ce qui est high tech puisque ça pollue également d’une manière ou d’une autre…..je vois d’ici leur tronche s’allonger à la seule pensée de devoir se passer de leur joujou ;

    • les gardes rouges se contentaient d’un petit livre..

    • S’ils sont cohérents, il sera inutile d’interdire, il n’y aura plus d’extraction de terres rares, et là, finit tous ces objets devenus hors de prix pour le tout-venant.
      Fusse-t-il autoproclamé « jeune élite »…

  • « Faites très, très attention à ce que vous mettez dans cette tête car jamais vous ne le retirerez ! »
    Qui est responsable de ce bourrage de crâne ? C’est l’Etat lui-même via ses institutions. Recruter des personnels spécialisés pour embrigader les enfants qui n’ont que très peu d’esprit d’analyse c’est le forfait de l’EN.
    Mais l’Etat lui-même, pour des raisons mystérieuses est soit complice, soit floué.
    S’il est complice c’est très grave, mais s’il est floué ce ne l’est pas moins ! (être gouvernés par des malhonnêtes ou des ignares, voilà un choix Cornélien !)
    Qui se cache derrière les décideurs ? Autrement dit : à qui profite le crime ? Qui a intérêt à la pratique de ces manoeuvres ? Qui finance les ONG qui viennent en renfort ? Qui arrose les journalistes pour propager la bonne parole ? Au mot près, la propagande est débitée, point et virgule compris, comme les messages leurs ont été délivrés.
    C’est fou de constater ce manque de recul, d’analyse, de clairvoyance.
    Nos journalistes ne sont que des benêts, des perroquets.
    D’ailleurs s’ils perdent leur crédibilité c’est qu’il y a des raisons.
    Mais ces messages délivrés d’heure en heure, de jour en jour, de mois en mois, année après année finissent quand même par imprimer les cerveaux les moins résistants.
    Donc qui se cache derrière cette propaganda ? et dans quels buts ?
    Je vous fais grâce de la réponse car décidément cette devinette est trop facile !

    • Il y a néanmoins un problème, c’est de savoir la raison pour laquelle des médias portant une autre parole émergent pas..

      un peu comme au moment du vote sur la constitution européenne… les idées que les médias et les partis défendent ne sont pas celles du peuple…

      un des problèmes tient dans le non chiffrement…

      en gros vous avez cela..

      si vous demandez à un quidam si il est prêt à faire des efforts pour sauver la planete il dit oui…
      si vous lui demandez combien il est prêt à payer..la réponse ne sera pas en rapport..
      la justice sociale c’est cool, on peut faire payer les plus riches…
      la justice climatique…on doit tous payer..

      • une chose triviale me frappe depuis un moment, c’est le controle technique automobile…
        je n’ai rencontré PERSONNE qui défende la nouvelle formule..et pourtant..on n’y peut rien…

      • Les médias sont sous contrôle. Internet est un problème, mais ils s’en occupent…

        • D’ailleurs, il y a encore plus grave: les milieux de savoir, les universités, sont éhalelent sous contrôle. Il a suffi pour cela de ne promouvoir que des personnes en adéquation avec la doxa dominante.

  • Oui…
    il y a dans les démocraties un processus qui s’appelle les élections…donc on verra…le pire est toujours possible, mais je suis assez curieux de savoir ce que les les propositions vagues de ces foules se traduiraient dans un programme..
    un truc à la novethic? les gens voteraient pour ça?
    pour une personne qui’ s’en tape, et dit que la france suivra ce qui se fait ailleurs éventuellement, la probabilité de succès serait plus grande.

    barreau lui est plus clair. incompatible avec la démocratie..
    ils veulent bel et bien FORCER les gouvernements à agir mais CONTRE l’opinion de la population..

    on va rappeler encore une fois la tentative qui fut faite d’écrire dans la loi qu’il serait interdit de revenir sur une proposition en faveur de l’environnement…

  • Petite rectif : « Des associations dont le but était les droits de l’Homme, comme OXFAM, ou la lutte contre la pauvreté, » lire : « comme Amnesty International ou comme OXFAM, la lutte contre la pauvreté »

  • Ce n’est pas parce qu’il faut protéger la biodiversité qu’on doit laisser les pigeons chier sur les monuments. (Voir la photo d’illustration)

    • alors zut de zut…ça veut dire quoi protéger la biodiversité?
      d »intion wikipedia
      Biodiversité

      La biodiversité, mot composé des mots bio (du grec βίος « vie ») et « diversité », est la diversité de la vie sur la Terre. Elle s’apprécie en considérant la diversité des écosystèmes, des espèces et des gènes dans l’espace et dans le temps, ainsi que les interactions au sein de ces niveaux d’organisation et entre eux.

      Depuis le sommet de la Terre de Rio de Janeiro en 1992, la préservation de la biodiversité est considérée comme un des enjeux essentiels du développement durable. L’adoption de la Convention sur la diversité biologique (CDB) au cours de ce sommet engage les pays signataires à protéger et restaurer la diversité du vivant1. Au-delà des raisons éthiques, la biodiversité est essentielle aux sociétés humaines qui en sont entièrement dépendantes à travers les services écosystémiques.

      2010 a été l’année internationale de la biodiversité, conclue par la Conférence de Nagoya sur la biodiversité qui a reconnu l’échec de l’objectif international qui était de stopper la régression de la biodiversité avant 2010, et proposé de nouveaux objectifs (protocole de Nagoya).

      Depuis 2012, la Plate-forme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES), un groupe d’experts intergouvernemental sur le modèle du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), a été lancée par le programme des Nations unies pour l’environnement pour conseiller les gouvernements sur cette thématique.

      Environ un million d’espèces sont menacées d’extinction2.

      est ce que vous rendez compte que cette définition et la volonté de préserver la dite biodiversité permet d’interdire aussi tout ce qu’on veut??? ou dans une moindre mesure d’interdire tout développement..
      question par exemple la préservation de la biodiversité est elle compatible avec l’augmentation de la population humaine? avec le développement économique par exemple de l’afrique…

      faudra t il rendre les pays bas à la mer, pour restaurer la biodiversité etc etc…

      regardez à quoi sert l’argument de la protection de la biodiversité en pratique…
      ne pas couper une foret…ne pas établir de barrage, laisser les rivières reprendre leur lit naturel… réintroduire les loups, les ours, ne pas démoustiquer et bien sur ne pas éteindre un feu de foret si il est « naturel ».. toute chose avec lesquelles on peut être d’accord, si on n’est pas dedans…

      l’idéologie vert tire un profit énorme de la connotation positive de trucs comme la biodiversité…

      la biodiversité est AUSSI le paludisme…

      alors vous allez me dire que je caricature..alors soit..en pratique ça veut dire quoi concrètement de protéger la biodiversité…???

      (en pratique ça veut dire quoi de ne pas consommer de fossiles)

      • Note pour moi-même : ne plus commenter les photos.

      • Proteger la biodiversité……..c’est faire en sorte que l’espece humaine disparaisse , elle est une verrue dans le pied de dieu et de ses apotres du xvieme arrondisment de paris et du Marais

        • il y a quelques années les écologistes se moquaient de leurs détracteurs en les caricaturant..il ne s’agit pas de retourner à l’époque de la bougie disaient ils avec un sourire narquois plein de suffisance..

          ils ont prospéré sur l’ambiguïté…il faut les en faire sortir..

  • si le peuple ne peut pas etre écoutés par les élus c’est simple
    « qu’il arrête de consommer! » baisse de l’achat de voiture de 50%
    baisse de la grande distribution de 20%
    et hop , « c’est bon pour la planete » mais çà fait sauter le gouvernement

    • pas besoin de prendre cette decision , l’etat l’a deja prise pour nous en interdisant et en taxant un maximum ,pas pour vous prendre votre pognon ,il s’en fout , mais limiter votre consommation ,votre train de vie.

    • Le plan n’est pas la baisse de l’achat de voitures, mais l’achat de voitures par l’Etat, ou les élus ce qui revient au même, pour vous les louer ensuite.

  • des jeunes élites

    Vous êtes sérieux là ❓ Parce que j’ai manqué de m’étrangler… Songez à vos lecteurs, ils risquent l’AVC…

    Jadot au second tour, c’est pas trop mal parti 🙁
    Au secours, ils sont barjots…

  • Nos democraties n’en sont plus ,l’etat achete les medias et toutes les associations pour porter leur unique message: vous n’etes rien entre nos mains que des objets a manipuler a notre plus grans profit.

  • Hier j’ai vu cette émission de François Lenglet qui recevait Emmanuel Todd. Passionnant cela sort des émissions toutes plus courtisanes les unes que les autres en l’honneur de Macron.
    Notamment Todd se désole que les enfants aient pris le pouvoir avec les manifestations pour le climat et Macron est considéré comme un enfant par Todd (voire à la 4ème minute et plus).

  • Je ne pense pas que l’homme ait une influence significative sur le climat. Il doit se contenter de s’adapter, ce qu’il a toujours fait.
    Par contre il peut agir sur la pollution dont il est directement responsable.

    • Lutter contre la pollution…c’est quoi cette pollution dont on parle tout le temps..une decharge..pas de probleme ,on va vivre un peu plus loin , des sacs plastiques…bof ,il suffit de ne pas les regarder…quoi d’autre ?
      Oui , je sais , une usine polluante , une raffinerie par exemple ou un papetier…et bien , on fait avec ,on a besoin d’essence , on a besoin de papier et si l’odeur vous derrange, pas de soucis , il suffit d’aller un peu plus loin avec votre voiture et lire votre journal favori dans votre cafe habituel..et tout va bien.

    • Mais le CO2 n’est en rien un polluant, au contraire c’est lui qui a permis à la vie d’apparaître et de prospérer! Sans lui pas de plantes, pas de photosynthèse et donc pas d’oxygène pour respirer!
      L’ignorance poussée à un tel degré est diabolique!

  • « Notre Président lui-même, un esprit pourtant des plus brillants ». ah bon ? Pourtant, ses discours creux et pompeux témoignent surtout d’une ignorance crasse de la plupart des sujets. Ce sont des devoirs de sciences po. Pas plus, c’est-à-dire, rien !

    • Le president est comme la plante verte qui jadis annoncait les navets de l’ortf , rien de plus ..il est douteux que ce type ait vraiment un cerveau entier ,un psy italien ….

  • Nullité crasse en économie, nullité crasse en science, manque évident de bon sens. C’est ce que vous appelez un esprit brillant? C’est un énarque, donc un beau parleur, mais il ne fait que du vent puisque le fond est inexistant.
    Un esprit brillant c’est analyser une situation et prendre les mesures adéquates. On ne peut pas dire que ce soit le cas de Micron!

  • Qui pourra maintenant affirmer qu’une bonne procession n’est pas efficace : Dimanche, « manifestation pour le climat » Résultat : De la pluie sur quasiment toute la France. Alleluia, alleluia :-))

  • Lorsque j’étais gamin, la grande mode occidentale c’était le tiers-monde et la faim. Il y avait beaucoup de similitudes avec la mode climatique actuelle : les associations fleurissaient, les artistes se mobilisaient, les gouvernements envoyaient de l’aide financière et matérielle, les jeunes se mobilisaient. Bref il régnait un sentiment de culpabilité. Comment tout cela s’est-il arrêté ? La chute du mur de Berlin a changé/bouleversé le paradigme en vigueur.

    • et encore….sauver un gosse de la faim est un truc qu’on peut voir et mesurer sauver la planète est autre chose..
      la grande erreur de l’époque fut sans doute par contre de considérer que la solution était d’aider de façon constante les pays où la famine sévissait..

      • Je pense que ce n’est pas vraiment le résultat absolu qui importe (plus de famines ou plus de hausse de T°) mais la réduction des écarts de développement socio-économiques entre les différents territoires du globe : la lutte des classes version géographique.

  • Avec la meilleure volonté du monde, j’ai du mal à comprendre où l’auteur veut en venir.
    Critique désordonnée des démocrates américains, de la jeunesse, de plusieurs ONG, de science po, des écologistes, de « certains entrepreneurs »etc….un véritable gloubi boulga.
    Emaillée d’évidences comme « on a besoin d’énergie fiable » et de questions d’autant plus incompréhensibles qu’elles restent sans réponse.
    Digne de ce site.

    • Avec la meilleure volonté du monde , j’ai du mal où ce commentaire veut en venir.
      Sauver la planète c’est plus sexy que gérer le quotidien, métro boulot dodo n’a jamais été l’horizon des bobos…. Mais ce sont les soutiers de l’économie qui font que notre monde fonctionne.

    • Bonsoir MD

      J’ai voulu montrer que les instigateurs ou profiteurs de ces hystéries écologiques commencent à être débordés par plus extrémistes qu’eux. La situation semble devenir incontrôlable, même par eux.
      Le cas est particulièrement grave concernant les jeunes générations dont on fera des frustrés ou des révoltés quand il faudra sortir de l’utopie.
      « on a besoins d’énergie fiable » me semble loin d’être une évidence pour tout le monde, sinon on ne planterait pas des éoliennes partout.
      Les questions que j’ai posées sont justement des questions sans réponse, c’est ça le problème. Désolé que vous ne l’ayez pas compris.
      Par contre, le titre qui n’est pas de moi ne reflète pas le message, je vous le concède. Le titre initial était « les arroseurs arrosés ».

      • oui…c’est ce qu’on a compris..
        je présume que MD fait partie du groupe de ceux qui pensent connaitre les réponses…en gros reporterre..

        la nouveauté dans le discours écologiste est la prétention d’avoir enfin défini la surconsommation..d’etre enfin sorti de l’ambiguïté qui rendait leur discours creux..mais je n’en ai pas l’impression.. ils ont juste fixé un arbitraire d’objectif..
        ne pas changer le climat et ne pas avoir davantage d’impact sur l’environnement.. or on peut ne pas être d’accord…

      • Les jeunes générations : quelle fraction ? Une poignée déjà frustrés ou révoltés. On est loin d’un mouvement de masse, cela reste du militantisme. Ne vous inquiétez pas ils trouveront un autre os à ronger.

      • La sortie de l’utopie se produit souvent quand on touche sa première fiche de paye et qu’on voit ce qui reste en bas, après les prélèvements. Puis, il y a la deuxième lame du reste à vivre après les factures mensuelles et les taxes. Evidemment, ceux qui n’ont jamais travaillé, notamment les politiciens de carrière, n’ont pas vécu ce salutaire retour au réel. Ils persistent plus longtemps que la moyenne dans l’utopie bien qu’ils vieillissent, définitivement aveugles au monde.

        Ce que les jeunes ne savent pas encore, c’est qu’ils pensent (votent) comme les vieux quand ces derniers étaient jeunes et qu’ils penseront (voteront) également comme les vieux quand ils le seront devenus eux-mêmes.

        La manipulation de la jeunesse par les démagogues s’explique ainsi aisément et elle est d’autant plus facile que l’inculture de la jeunesse est élevée (défaut d’éducation). Pour la même raison, il est plus facile d’enrôler les jeunes pour se faire tuer dans des guerres qui ne les concernent pas (ce n’est pas qu’une question de force physique).

        • Il paraît que les jeunes soldats sont animés en premier lieu par l’esprit de camaraderie. Les idéaux, le patriotisme c’est dans les bouquins d’histoire

  • Qui actionne les fils de la marionnette sainte Greta?
    Quels moyens et arguments ont-ils pour que les dirigeants du monde se prosternent devant elle et se laissent insulter?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
climat economies
9
Sauvegarder cet article

« Tout va très bien, madame la marquise ; mais à part ça, il faut que je vous dise » que le présent de la situation financière de la France est désastreux, et que son futur est pire. La France est à la fois le pays d’Europe où le poids des impôts (relativement au PIB) est le plus élevé et en même temps l’un de ceux où la qualité des services publics (enseignement, santé, sécurité, justice, etc.) est la plus mauvaise. Cerise sur le gâteau, la France réalise cet exploit en s’endettant de plus en plus. Le contexte des années à venir est particul... Poursuivre la lecture

Sri Lanka
4
Sauvegarder cet article

Au Sri Lanka, rien ne va plus.

Ce petit pays de 22 millions d’habitants n’était pourtant pas mal parti : le revenu par habitant y était traditionnellement, et il le reste encore, bien plus élevé qu’en Inde. Il est aujourd’hui au bord du gouffre. Le pays n’a plus de riz, plus d’essence, plus de crédit, plus de touristes, presque plus de thé. Des émeutiers affamés ont envahi le palais du président, qui s’est enfui. Le Premier ministre (son frère) a aussi annoncé sa démission. Les causes de cette dégringolade tragique sont nombreuses, mai... Poursuivre la lecture

En 2019, le Parlement européen a déclaré l’état d’urgence climatique. Il faut dire que les sujets liés à l’environnement ont pris soudainement une ampleur considérable en 2019 : réchauffement climatique, extinction des espèces, effondrement de la société humaine… plus personne ne peut les éviter.

En tant qu’acteurs du débat politique, les libéraux ont évidemment leur rôle à jouer. Pourtant, face à l’ampleur des enjeux, force est de constater que nombre d’entre eux ne sont pas à la hauteur, loin de là.

L’ensemble de notre économi... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles