Crit’air à Rennes : on pénalise les automobilistes une nouvelle fois

Sous couvert de préservation de la qualité de l’air, des élus locaux surfent sur une vague d’hygiénisme visant à montrer du doigt, via une pastille, celui qui aurait le malheur de rouler dans une voiture achetée pourtant en toute légalité.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Crit’air à Rennes : on pénalise les automobilistes une nouvelle fois

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 8 août 2018
- A +

Par Pierre Chasseray.

Depuis sa création par Ségolène Royal, la vignette Crit’air, « visant à établir une classification des véhicules par rapport à leurs émissions polluantes », n’en finit plus d’être utilisée par un petit nombre de communes comme un moyen de poursuivre une persécution de l’automobile en ville.

Sous couvert de préservation de la qualité de l’air, la plupart de ces élus locaux surfent sur une vague d’hygiénisme visant à montrer du doigt, via une pastille, celui qui aurait le malheur de rouler dans une voiture achetée pourtant en toute légalité.

Pourtant cette vignette n’est pas, contrairement au message politiquement correct repris en chœur, un moyen de classifier en fonction de la pollution. Ce classement repose sur des critères d’ancienneté, sous entendant ainsi qu’il y aurait une date de péremption sur nos automobiles.

Certes, il est indéniable que les technologies progressant, les émissions polluantes de nos véhicules se voient abaissées au fur et à mesure du temps. Ainsi, les concentrations de soufre ont baissé de 84% depuis 2000, l’oxyde d’azote de 30% et les particules fines de 33% au niveau de la comparaison du parc automobile roulant en moins de 20 ans. L’évolution est donc indéniable, tout comme il est indéniable que les anciennes motorisations diesel présentaient des concentrations polluantes bien supérieures à ce que la Recherche et Développement des constructeurs a permis d’atteindre aujourd’hui.

Le véhicule polluant d’aujourd’hui est celui propre d’hier

Cependant, ne perdons pas de vue que le véhicule que nous considérons comme  polluant aujourd’hui au regard de cette classification était le véhicule propre d’hier. Et de même, ceux classés parmi les plus vertueux selon l’éligibilité aux meilleures vignettes Crit’air ne sont que les véhicules que nous considérerons polluants demain.

Nous devons entendre que l’évolution technologique est en mouvement perpétuel et que ce n’est pas en opprimant les usagers les plus démunis, possesseurs de véhicules anciens, que nous parviendrons à inciter les Français à changer de véhicules pour pousser à la consommation d’un véhicule que nous considérerons, à coup sûr, bien trop polluant dans quelques années.

La restriction ne sera jamais la solution. Et l’utilisation de cette vignette injuste et stigmatisante sera toujours la marque d’élus qui n’ont pas compris que l’on ne roule pas tous en véhicules municipaux avec un chauffeur payé par nos impôts !

Voir les commentaires (19)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (19)
  • très bien ,les centres commerciaux seront les gagnants..Que les centres villes arrêtent de pleurer ..Il font tout pour décourager les gens de venir en Ville.. parking trop cher …ect ect …
    et bientot les commerçant en Ville demanderont des sudventions…et puis la totale, une fortification des villes ..pas le droit d’en sortir comme d’ y entrer …!!!..
    A se poser la vrai question..suppression des moteurs thermique ..essence ..diesel..une nouvelle guerre économique fermer les robinets du pétrole dont la majorité viennent des pays Arabes…alors que nous avons des réserves de pétroles importante….A qui profite ces événements ??? et pourquoi !!!

  • Plus les voitures sont propres plus les villes sont polluées…,même problème pour le co2 ,malgré des taxes et réglementations le taux de CO2 augmente, plus nos maisons sont isolées plus la facture augmente….cela va mal finir !!

    • plus on trie et plus on paie…..plus vous payez et moins vous êtes remboursé ……… on fait tout à l’envers en France

  • Une fois de plus, les très peu européens Français ont fait ça tout seuls, dans leur coin, mais exigent que les étrangers soient stigmatisés de la même façon s’ils veulent circuler en France – j’imagine le pare-brise constellé de 28 vignettes pour pouvoir circuler en Europe, si chaque pays était aussi ……disons poliment individualiste.

    • Non, on n’a pas fait ça tout seul dans notre coin. La France est au contraire un des derniers pays à avoir mis en place des LEZ (low emissions zones). Et elle l’a fait sous la pression de Bruxelles qui la menace de sanctions depuis 2011 à cause de la pollution de certaines de ses métropoles.
      Ce qui n’empêche que cette mesure est comme l’indique Chasseray une vraie « saloperie » dans la mesure où l »on pénalise ;
      1. des vehicules homologués achetés en toute légalité
      2. la partie la plus desargentée de la population qui n’a pas les moyens de changer de véhicule au gré des caprices de nos gouvernants.
      Là où la France se distingue clairement des autres pays européens, c’est pour le sort réservé aux motos. Dans tous les pays qui ont mis en place de telles zones, les deux-roues motorisés ne sont pas concernées. Pas en France…
      J’ajoute qu’alors que le trafic routier des vehicules individuels est loin de représenter la majeure partie de la pollution (pics ou pas), rien n’est fait contre le chauffage urbain ou le secteur industriel.
      Ce qui tend à démontrer l’idéologie autophobe (et motophobe dans le cas français) d’un tel dispositif…

      • Si si, on fait des trucs contre la pollution industrielle, mais indirectement :
        On taxe les industriels pour qu’ils délocalisent en Chine…
        La lutte contre la pollution n’est principalement pas le but recherché, mais a fini par en être le résultat…
        Il en va de même avec les mesures anti-voitures, le résultat n’apparaît pas encore clairement, mais sera bien différent du résultat escompté par nos énarques.

        • Contre la pollution industrielle, la France aura au moins fait un truc de bien : remplacer ses centrales à charbon et fioul par des centrales nucléaires.
          Sans les déplacer à l’étranger.

          • ça, c’était avant.
            maintenant, on va fermer les centrales nucléaires pour les remplacer par des éoliennes qui ne marchent pas et donc des centrales à gaz pour faire fonctionner malgré out le truc.

  • Le premier travail des politiques serai d’avoir une réflexion et une gestion globale de l’urbanisation. Rien n’est fait, c’est le fric et le hasard qui décident.
    La deuxième chose est de toujours promouvoir les progrès technologiques, qui améliorent qualité de vie et conservation la vie.
    Au lieu de ça on a des cons d’idéologues qui fond de l’écologie une instrumentalisation de la politique.

  • Pourquoi vouloir taxer une « Caisse » Nationale de Prévoyance?
    Les pouvoirs publics roulent, marchent, fonctionnent uniquement à la « Taxe ».
    Le reste ne les intéresse pas. Les meilleurs d’entre eux ont été élevés comme ça et ceux qui les entourent les copient avec allégresse et dévotion.
    Seul hélas un grand chambardement pourra remettre le bon sens en service.

  • Boycottons toutes les villes anti-voitures, Il y en a beaucoup, mais nous sommes bien davantage et nous les faisons vivre, non l’inverse.

    L’argent est notre seule « arme »…Ne plus se rendre dans ces villes que par obligation par exemple.
    Pourquoi ne pas faire un site des mairies reconnues localement comme anti-voitures.

    Après libre à chacun de tendre l’autre joue lorsqu’il se fait maltraiter.

  • Pourquoi tant de haine envers ceux qui ne font que circuler ?
    La liberté ferait-elle si peut que ça à nos élus ?

    • Les Etats se sont toujours méfiés des nomades…

    • les usagers de la route niveau récupération de pognon sont les meilleurs …peu de protestations et beaucoup de façons de les ponctionner sous couvert d’écologie ou de sécurité

    • @AxS
      Bonjour,
      Evidemment que la liberté leur fait peur, des hommes et des femmes libres ne peuvent être gouvernés. Ce serait d’ailleurs eux qui imposeraient leur volonté aux élus qu’ils ont mis à un poste de réprésentation. Mais les élus se voient comme investis d’une grâce limite divine, laquelle fait d’eux des êtres supérieurs. En tant que supérieurs, ils ne peuvent que renforcer leur état en rabaissant de plus en plus ceux qui leur permettent de siéger à la bonne cantoche, et d’avoir accès au trésor public.
      Ils en ont peur, ils la haïssent et veulent la supprimer.

  • quand les villes changent les plans de circulation en Ville ce n’est pour la rendre plus fluide bien au contraire ,c’est déplacer le probléme…..A Paris imaginé que les Parisiens et Banlieusards laissent les voitures au garage…et que cette population prenne les transports… quel bordel.ils vous diront quoi comme réponse ces baltringues !!Vous investisser dans une nouvelle voiture l’on vous pond une nouvelle loi …Par contre vous rouler en Ferrari là, pas de probléme …

  • A dekkard Bonjour,depuis 3 ans que nous mis le tri de déchet nous n’avons pas eu 1 centimes d’augmentation de taxe d’ordure ménagère…
    pour une seule raison.un Maire dans une Ville où village doit être un Chef d’entreprise et non pas un politique qui lui son seul but est d’être réélu…voilà toute la différence et, elle est importante..

    • pour moi c’est une vaste blague…auparavant nous avions deux poubelles l’une pour le tri avec emplacement pour le verre et l’autre pour le reste et ramassage toutes les semaines..changement d’entreprise et là on devait se déplacer en voiture pour mettre le verre dans un container enfoui (plus d’emplacement verre dans la poubelle tri) mais toujours ramassage toutes les semaines ..et voilà que maintenant on est passé sous la coupe d’une communauté urbaine et on doit mettre ses poubelles de tri 1 fois toutes les deux semaines (au contrario du tout venant qui continue a se faire toutes les semaines)…….et la facture qui augmente légèrement..par contre le service se dégrade et on doit faire le boulot à leur place ….j’y vois une augmentation déguisée en partie.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Depuis le 1er janvier 2022, les fournisseurs d'accès internet et opérateurs mobiles (Orange, Bouygues, Free et SFR) doivent communiquer aux consommateurs les émissions de gaz à effet de serre en lien avec leurs usages internet et mobile. Mais attention, sur-informer rime aussi avec danger !

Oui, Internet ça pollue !

À destination des abonnés (soit tous les consommateurs français), cette information doit servir un objectif de « sensibilisation à l'impact de leur activité et leur consommation numérique sur l'environnement et le climat »... Poursuivre la lecture

Par Jon Hersey. Un article de la Foundation of Economic Education

Fionn Fereira a grandi sur la majestueuse côte sud de l'Irlande, mais à l'âge de douze ans, il a remarqué un étrange reflet dans l'eau. Il était causé par les microplastiques, de minuscules particules de plastique ne dépassant pas 5 mm de long, et dont personne ne savait comment se débarrasser.

Ces microplastiques correspondent à la fin du cycle de vie connu des produits en plastique omniprésents dont nous sommes devenus dépendants : bidons de lait, récipients à c... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

par h16

Au détour d'une récente émission de SudRadio (dont la vidéo est disponible sur Youtube) qui m'a été signalée par un lecteur que je remercie au passage, on apprend, atterré, que d'ici quelques mois à deux ans tout au plus, plus de la moitié des véhicules français ne pourront plus du tout circuler en France. Parions que ceci va mettre un peu d'animation dans ce calme pays !

En effet, dans les prochains mois, plusieurs législations vont entrer en force pour aboutir, d'ici 2025, à la mise en place des ZFE, ces Zones à Faible... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles