Pendant la crise sanitaire, il pleut des amendes

Comme en matière de délinquance routière, sans attester de leur efficacité réelle sur les maux qu’elles prétendent combattre, la modification des règles a au moins permis à l’État de se remplir les poches.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
La police by crypto (CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pendant la crise sanitaire, il pleut des amendes

Publié le 22 janvier 2021
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

Avec le couvre-feu, les Français sont désormais en liberté surveillée de 18 heures à 6 heures. Une fois passée l’heure fatidique, les badauds deviennent des cibles idéales pour une police mobilisée pour soutenir l’effort de guerre sanitaire.

Ainsi, selon Le Figaro, 2400 policiers se consacrent à cette tâche à Paris, tandis que partout en France, les contrôles se multiplient. Et déjà les amendes pleuvent. On se souvient que lors du premier confinement le zèle des policiers qui avaient procédé à plus de 20 millions de contrôles, s’était traduit par plus d’un million d’amendes à 135 euros pour défaut d’attestation.

La récolte avait été moins bonne lors du second confinement : seulement 298 000 amendes pour 3,2 millions de contrôles d’attestation. Attestations, qui, au passage, se sont révélées sans valeur juridique particulière, selon le Conseil d’État. On se demande combien de personnes ont dû payer leur obole à l’État sur une base juridique inexistante.

Comme en matière de délinquance routière, sans attester de leur efficacité réelle sur les maux qu’elles prétendent combattre, la modification des règles a au moins permis à l’État de se remplir les poches.

Mais au fait, et la vraie délinquance, celle qui porte atteinte aux biens et aux personnes, qui s’en occupe ?

En 2019, les chiffres étaient catastrophiques. Selon les analystes du service statistique de l’Intérieur cité par Le Point :

Toutes les régions françaises ont connu des augmentations du nombre de viols, agressions et harcèlements sexuels enregistrés par les forces de sécurité en 2019.

En 2020, cette violence s’est étendue aux zones rurales, avec une hausse de 8 %. La progression de ces violences quotidiennes, qui peuvent se transformer en drame comme le meurtre de Samuel Paty, est constante depuis quatre décennies.

Ne serait-il pas temps de voir l’État se concentrer sur sa mission essentielle de protection du citoyen plutôt que d’inventer des délits imaginaires qui au final ne semblent exister que pour remplir les caisses d’un État exsangue ?

 

 

Voir les commentaires (45)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (45)
  • On peut échapper aux amendes, il suffit d’être obéissant, ce n’est donc pas un problème par contre aux lois pondues à la va vite sous les brillants conseils de gens particulièrement déconnectés de la réalité, dur.
    Après 18h les loups sont dans Paris , calfeutrez vous chez vous, c’est pour votre bien…. Dans d’autres pays, avec des dirigeants de QI plus élevé, c’est 21h ou 22h…sachant que, de toute façon, y a rien à y faire que des courses dites essentielles, manger ou voler et parfois se soigner, heureux ceux qui comme ulysse firent un long voyage vers des pays de libertés.

    • « Obéissant » est un mot qui me file des boutons. J’obéis facilement à des ordres qui me semblent logiques, et sensés. Ou quand j’ai confiance dans la compétence et l’honnêteté de celui qui donne l’ordre. Mais, quand l’ordre est délirant, et celui qui donne l’ordre me semble incompétent et mal intentionné…

      • certes, mais on ne peut pas faire la révolution pour la première loi à la con venue.. en tous les cas je ne peux pas..

        mais quand les nouvelles lois sont presque systématiquement injustes partiales et cons, on ne peut pas accuser l’emeutier de manquer du pragmatisme necessaire pour vivre en paix.

        • Certes, mais ce ne sont pas les premières lois à la con venues… Nous en avons en France une prodigieuse collection, et certaines sont vieilles de plusieurs décennies…

          Nos libertés fondent comme neige au soleil, et les différentes lois et décrets qui nous les ont confisqués ne seront pas annuler par d’autres lois et décrets souverainement octroyer par l’oligarchie régnante…

          Alors, à mes yeux, la révolution me semble la seule issue.

          • oui mais le problème est d’abord « populaire ».. j’ai aussi le sentiment que la constitution est PLUS libérale que le peuple..

      • Chacun fait comme il veut, je n’ai pas envie de payer 135 €, comme je n’ ai pas envie de prendre un radar donc je suis obeissant… Un peu, ça m’oblige à faire des détours mais ça en vaut le prix, un avertisseur de radar est bien aussi.

      • Ou alors vous ne comprenez pas où vous ne voulez pas comprendre pourquoi l’ordre a été donné. Il ne faut pas rester sur le superficiel…
        Et généralement, quelqu’un doit décider d’une stratégie si ce n’est vous le décideur, vous devez suivre ou démissionner ou déserter.
        Ne pas venir pleurer ensuite…

        • Est-ce votre avis? Ou bien un citation? Je ne sais pas… Rudolf Höss aurait pu dire la même chose, mot pour mot…

        • Je peux ne pas comprendre pourquoi l’ordre donné. Ce n’est pas un problème. Du moins si j’ai CONFIANCE dans la personne qui donne l’ordre. Et puis on peut m’expliquer, je peux peut-être comprendre… si,si!

    • Un serviteur n’a aucun ordre à donner à celui qui lui paie son salaire.

  • il pleut des amendes pour les gens honnêtes ; pour les autres ( toujours les mêmes ) , qui répondent par la violence pour un oui ou un non et mêmes sans raisons , ceux là on leur fout la paix ;

    • Il pleut autant d’amende pour les honnêtes gens que les autres.
      La différence c’est que seul les honnêtes gens les payent immédiatement.
      Je serai satisfait si les gens ayant un arriéré étaient emprisonnés. Mais certains ici trouveraient qu’on nous prive de la liberté de ne pas payer…

      • Ce n’est pas qu’on nous prive de la liberté de ne pas payer ! C’est qu’on nous criminalise pour des choses bénigne… Ce n’est pas pour notre « sécurité » que l’état nous flics, mais pour assurer une fiscalité parallèle… Que l’Etat s’occupe déjà des « territoires perdus de la république »… Ca serait un début. Il sera alors un peu plus légitime a venir me coller une prune si j’achète de l’essence sans attestation durant un confinement… (aussi absurde que c’est…)

      • Non pas, pas autant. La propriétaire d’un café-boutique de St Raphaël a fait la Une du Var Matin pour les amendes infligées a elle-même et ses clients car elle avait osé installer une table haute sur le trottoir où 2 clients (même famille) buvaient leur café… vi c’est graaave, s’ils l’avaient bu debout au même endroit, pas d’amende, où est la logique ?
        Dans le même temps, tous les jours, dans un quartier populaire » avec mosquée intégrée, un bar fait la même chose, pas d’amende….
        Alors soyez mouton si vous le souhaitez mais ne dites pas des contre-vérités.

  • Pas d’amendes pour ceux qui respectent les lois c’est pas plus compliqués que ça , mais pour les mous du chapeaux ça posent probléme , et bien sur ils ont toujours une pseudo bonne raison ou savent mieux que les autres, comme lorsque t’arrete un poivrot au volant et qui roule deux fois trop vite qui te disent ah mais moi ja conduis tous les jours comme si ça justifier de conduire trop vite et bourrer et oui ce sont les bornés qui savent toujours tout sur tout et mieux que les autres , en plus il faut toujours qu’ils blâment les autres pour leurs manquent de responsabilités et bien sur c’est suivi de pleurnicherie sans fin !!!

    • Les mous du chapeau dont il semble que je fasse partie ne comprenne pas pourquoi on distribue moult amendes pour non respect du couvre feu ou masque dans les beaux quartiers, à un docteur qui rentre chez lui, ou une vieille femme alzeihmer (faits divers dont la presse a parlé) mais assez peu dans d’autres lieux ou les règles sanitaires sont un peu moins respectées, et qui favorisent donc la circulation du dit virus

      • Un toubib ne pas savoir qu’il faut mettre un masque, c’est du foutage de gueule.
        Un Alzheimer ne vit pas seul, il y a un défaut quelque part, familial ou social.
        Prendre des faits divers sans en connaître les tenants et aboutissants c’est un biais grossier dans un raisonnement.

        • Un masque, seul, dehors, c’est du foutage de gueule. Même quand il n’y a pas 120 km/h de vent…

        • le toubib en question se rendait à son boulot, il n’a pas été verbalisé pour non port du masque, mais pour défaut d’autorisation de sortie autosignée, malgré sa carte de médeçin qu’il a montré….

        • l’alzeimer en question était une dame qui s’échappait de chez elle comme cela arrive souvent. renseignez vous avant de poster des commentaires négatifs. ces fgaits divers sont accessibles à tous

        • Vous êtes un fameux donneur de leçons: on vous attendait. « Prendre des faits divers …. ». Vous on plus, vous ne semblez pas connaissances des « tenants et des aboutissants ». Alors, du vent.

    • Parierai-je que sur votre terrain abandonné où personne ne passe en pleine journée, vous allez trouver un pandore bien camouflé qui vous attend pour vous contrôler et vous coller une prune ( au cas où) et qui crame l’argent de nos impôts nuit après nuit pour un bénéfice plus qu’aléatoire?

  • Je ne cesse de le répéter autour de moi : dans cette « crise sanitaire », il y a deux domaines d’excellence pour la France. Ce sont 1/ les papiers, 2/ les flics. Pour tout le reste, c’est plus difficile, et généralement désastreux. Mais pondre des formulaires et fliquer les gens, ça, on sait faire.

  • Pour vivre en groupe, il faut respecter les lois. Sinon c’est l’anarchie, certains ici aimerait cela d’après leurs commentaires.
    Vous avez la possibilité de ne pas respecter les lois, si vous êtes pris, il y a amende, éventuellement procès et peut être prison. C’est votre liberté de jouer avec l’interdit, si ça vous grise… Mais ne pas venir pleurer après, il faut être responsable.

    • Il faut se respecter les uns les autres, et respecter le bon sens et la logique. Les lois n’ont plus rien à voir avec ça !

    • La plupart des gens ici respectent les lois, et savent mieux que quiconque que leur non-respect implique leur responsabilité personnelle. Les libéraux sont les premiers défenseurs de la responsabilité personnelles, là où les socialistes et étatistes en tout genre veulent nous plier à des responsabilités collectives au nom d’un obscure bien commun sans contour précis.

      Par contre, les libéraux sont aussi parmi les premiers à critiquer toute loi qui viole la liberté et les droits naturelles des individus, tel qu’énoncé dans la Déclaration des Droits et la Constitution. Surtout lorsque les mesures coercitives et liberticides n’apportent aucun bénéfices dans le cadre de la lutte contre l’épidémie. Cela fait bientôt un an que l’administration Jupiter, (et la plupart des gouvernement occidentaux), tente « d’aplatir la courbe »… Or, la seule chose qu’ils ont réussi à aplatir c’est l’économie et le morale des français, à grand coup d’interdictions et de propagande apocalyptique. Tout ça pour arriver à un probable troisième confinement !

      Et vu les projets de loi en attente dans les couloirs de l’assemblée et l’idée fort réjouissante d’un passeport santé, les liberté provisoirement suspendus ne sont pas prêtes de réapparaître gracieusement lorsque cette sinistre période sera terminé.

    • Réfléchissez, enfin, bon essayez. Vous êtes dehors sans attestation, vous contaminez. Vous êtes dehors avec attestation, bon pour le service. C’est comme tout : on respecte ce qui est respectable et si possible intelligent.

    • avez vous parlé à des gens???
      les lois pleuvent..

      la réaction des gens à l’annonce d’un nouvelle loi n est de s’entendre confirmer que ce n’est pas une blague.. ahurissement ..

      ils ne le croient pas..ils se regardent se se demande qui va oser dire non le premier..

      dans le milieu où je suis la question est systématique qui a voté ça????

  • La Covid a vidé les poches de l’état. C’est le moins qu’on puisse dire. Et tant pis pour les râleurs inciviques qui pointeraient encore plus le pouvoir s’il n’avait pris les mesures qui leur ont sauvé la peau !

  • Il est plus facile de « taxer » les honnêtes citoyens que les vrais délinquants. Ils sont plus nombreux, solvables, obéissants et respectueux de la police.

  • ouais mais le conseil d’état déclare aussi que l’obligation administrative de cette fichue attestation ne présente pas un caractère abusif !!! autrement il n’y a rien de légal mais obéissez quand même !!! je crois que çà s’appelle du totalitarisme mais on est en France alors ….!!!!!

  • Forts avec les faibles, très faibles avec les forts.

    Les flics se comportent comme les voyous : ils sortent en meutes.

  • cloups007
    Il va falloir pour vous faire un effort de synthèse pour pouvoir espérer raisonner.
    Avez-vous pris le temps de vous informer sur ces amendes?

  • Les quelques commentateurs ici qui prônent le respect stricte des lois pour vivre en paix me désolent au plus haut point.
    J’ai passé 40 ans à travailler hors de fRance, en Europe et en Amérique, et je ne comprend et n’accepte toujours pas pourquoi des lois inexistantes dans les autres pays sont sacrées en France.

    J’habite à quelques centaines de mètres de l’Allemagne et peux me rendre en Suisse à vélo, et je vois tous les jours des lois indispensables dans un pays être totalement ringardes dans l’autre ( et pourtant croyez moi, les habitants font tous 37,2° le matin)…

    Exemple les Balois se baignent dans le Rhin, ça s’arrête à la frontière française, « Verboten » !

    Je peux payer 100’000 francs en liquide en Suisse (10’000 euros en Allemagne), et je dois commander 2 jours à l’avance si je veux chercher + de 1’500 euros à la poste !

    La fenêtre ouverte la nuit l’été, j’entend les moteurs de grosses cylindrées hurler sur l’autoroute allemande à 500m de chez moi à des vitesses où l’on me prend la voiture et le permis sur l’A35…
    Les chaudières gaz et fioul continuent à être installées là-bas, et toujours pas de malus de 30’000 balles sur les AMG et autres.

    Il y a des centaines de différences comme ça…

    Mais ma plus grande tristesse, c’est de voir ces cousins de l’Alémanique que je suis élever leur niveau de vie année après année, alors que nous étions proches il y a 40 ans.

    Certes, je pourrais partir, ma retraite n’étant pas payée par la ‘solidarité’ française, mais j’estime être encore utile à cette Alsace qui me tient à coeur…

    Tout ça pour dire que les amendes basées sur des lois scélérates ne sont que du ‘rackett’, quel esprit servile peut il accepter des lois hors sol votées par quelques t… du c… à Paris ?

    Entièrement d’accord avec Charles-Antoine S. , l’obéissance ne vous épargne pas la prochaine mesure…

  • Nos policiers et gendarmes sont plutôt des spécialistes du carnet à souche, de l’observation de loin, pas bien malins avec les outils bureautiques, et surtout ils sont comme leurs chefs sortis des grandes écoles ENA et autres , couards et contrôleur du bourgeois en auto ou là le métier n’est pas dangereux.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La crise du covid a amené des restrictions des libertés.

La question qui se pose est de savoir pourquoi celles-ci ont été soutenues par une partie non négligeable de la population. Contrepoints s'est entretenu avec Samuel Fitoussi, auteur d'une note pour l'Institut Sapiens sur les erreurs de gestion systémiques pendant la crise sanitaire. Il a étudié l’économie à Cambridge et à HEC.

 

Contrepoints : Irresponsables par nature : vous revenez sur la séquence ahurissante des auto-attestations, dont les plus fervents défe... Poursuivre la lecture

Par Christian Britschgi.

Les gouverneurs opposés aux confinements ont remporté facilement la victoire lors des élections de mi-mandat.

Dans tout le pays, les dirigeants républicains qui se sont fait connaître en s'opposant aux fermetures d'entreprises et d'écoles ont été réélus avec des marges beaucoup plus confortables que lors de leur première campagne avant la pandémie.

Lors d'un débat en octobre contre son adversaire, le représentant Charlie Crist (D-Fla.), le gouverneur de la Floride, Ron DeSantis, a déclaré :

Poursuivre la lecture
Illustration de personne portant un masque anti covid
10
Sauvegarder cet article

The Atlantic, vénérable mensuel fondé au XIXe siècle, a récemment fait paraître un article d’Emily Oster qui a largement défrayé la chronique : dans « Let’s declare a pandemic amnestie » (déclarons une amnistie pour la pandémie), l’auteur tente d’aligner quelques arguments en faveur d’un pardon général pour tous ceux qui, pendant la pandémie, ont pris les décisions – y compris les plus farfelues  – au motif essentiel que chacun a cru faire du mieux qu’il a pu avec le peu d’informations dont il disposait.

L’article, sobrement chapeauté ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles