Pourquoi la 5G doit être développée

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Huawei Mate 20X 5G By: Kārlis Dambrāns - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pourquoi la 5G doit être développée

Publié le 23 juillet 2020
- A +

Par Bruno Janet.
Un article de l’Iref-Europe

« Quand on demande leur avis à des gens qui n’y connaissent pas grand chose sur un sujet complexe, il arrive qu’ils se trompent » écrivait il y a quelques jours avec justesse le journaliste David Barroux du quotidien Les Échos.

Le drame pour notre pays et pour ses industriels est qu’ils soient suivis par des ministres ou des leaders d’opinion plus démagogues que soucieux du retard de la France dans la 5G.

Ce seront certainement les mêmes qui d’ici quelques années fustigeront les opérateurs français de leur lenteur à déployer un réseau indispensable pour nos territoires.

Des nouvelles technologies indispensables

Dans la compétition mondiale, et à l’heure où nous parlons de souveraineté économique, les nouvelles technologies comme la 5G sont indispensables pour renforcer nos chances de relocalisation.

Car dans ce débat toujours plus teinté de vert, les premières victimes seront les opérateurs de Télécoms français qui ont besoin de cette technologie pour absorber la croissance exponentielle des trafics (entre 40 à 50 % par an).

L’épisode du Covid et du confinement a démontré l’importance stratégique des réseaux télécoms car ils ont été les seuls à continuer à fonctionner et à faire fonctionner l’économie alors même que les autres réseaux qu’ils soient ferrés, routiers ou aériens étaient à l’arrêt.

Très vite l’augmentation des trafics risque d’embouteiller les réseaux dans les zones urbaines : cette nouvelle technologie n’est donc en rien une fantaisie d’ingénieurs mais bien une réelle nécessité.

Les deuxièmes victimes seront les industriels qui auront besoin de cette nouvelle technologie pour continuer à innover et à rester compétitifs dans une bataille mondiale et pas seulement européenne.

L’exemple du secteur automobile

Prenons l’exemple du secteur automobile. Comment expliquera-t-on à Renault, Peugeot et Toyota qu’ils ne pourront pas (à Flins, Montbéliard ou Valenciennes) tester la voiture autonome avant de longs mois, alors que ce sera rapidement possible, avec la 5G, en Allemagne pour BMW et Volkswagen ou au Japon pour Nissan et Toyota. Si l’on prend l’exemple du secteur de la médecine, dont on a noté le retard en équipement par rapport à l’Allemagne, la 5G sera, là aussi, clef pour le développement de la télémédecine.

Ceux-là mêmes qui crient au moratoire, au report ou à l’interdiction seront dans quelques années les premiers à critiquer ces industriels des télécoms, de l’automobile ou du secteur hospitalier, leur reprochant… d’avoir raté un virage technologique.

Évidemment, il n’est pas question de passer en force ; au contraire il faut comme à l’époque des 3G ou 4G, rassurer les inquiétudes parfois légitimes et donc expliquer, dialoguer, mener des études, finaliser des normes et tout cela aux niveaux français et européen.

C’est à cette mission que les opérateurs, gouvernements et collectivités locales doivent s’atteler rapidement sinon la France et l’Europe accumuleront des retards par rapport à l’Asie ou aux États-Unis.

La saison 1 du Covid a montré que les réseaux télécoms étaient le dernier rempart permettant les échanges, n’attendons pas une saison 2 pour nous réveiller ! Ne subissons pas la tyrannie de certains écologistes déclinistes qui appellent à tous les moratoires avec un mobile à la main !

Ce sont les mêmes qui hurleraient en cas de saturation des réseaux… Il en est ainsi de notre pays : tout le monde veut avoir un service égalitaire mais personne ne veut des antennes !

Sur le web

Voir les commentaires (43)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (43)
  • Il est certain que si la France se spécialise dans la voiture à pédales, la 5G n’est pas nécessaire.
    Mais verra-t-on des vélos BMW?
    Telle est la question. Plus rien ne sera alors fabriqué en France, sauf quelques brouettes pour transporter le moyen de paiement sous forme de rouleaux de PQ…

  • La 5G trouvera certainement son utilité comme toute évolution d’une technologie. Il est aussi débile de vouloir arrêter une technologie que de vouloir empêcher l’eau de couler. Elle trouvera toujours son chemin.
    Par contre, pour avoir passé ma carrière dans les télécom, les arguments pour la justifier sont tout aussi pauvres que ceux des écolos pour la stopper.
    La voiture autonome n’est qu’un rêve qui n’arrivera jamais en dehors de quelques applications bien ciblées pour pleins de raisons aussi bien techniques que non techniques. Quand au reste (télémédecine, etc…), c’est exactement ce que l’on disait pour la 3G, puis la 4G…
    Les Telecom sont devenus une commodité au même titre que l’eau, le gaz et l’électricité. Donc, désolé, mais rien de révolutionnaire à attendre du côté de la 5G, le mieux que l’on puisse espérer est que ça marchera peut-être mieux et plus vite que la 4G. Le manque d’imagination des marketeux de la 5G en est sans doute la preuve la plus patente…

    • Je suis plutôt d’accord avec le manque d’imagination des marketeux dans les télécoms. Le besoin d’augmenter la capacité des réseaux est une évidence (essayez donc de renoncer à la fibre après y avoir goûté… ou de revenir à la TV analogique). Difficile de justifier un salaire de responsable marketing quand on doit faire la promotion d’une évidence… alors ils cherchent à vendre du rêve mais en matière de technologie c’est dur car les changements sont très rapides. Personne n’avait anticipé bitcoin par exemple.

    • Etant dans le milieu aussi, je vois les gens parler de 5G alors que le déploiement de la 4G n’est pas encore totalement terminée et très loin d’être en bout de course.
      Malheureusement ce qui a bien servi pendant le confinement c’est la fibre et l’ADSL/VDSL pour ceux aller se réfugier dans un terrier pas les réseaux mobiles.
      Le discours des marketeux est aussi pauvre que d’habitude, mais on est au début de la courbe de hype. C’est une évolution naturelle pas de raison que ça ne migre pas tout seul sauf si l’état demande des sommes folles pour les fréquences.

  • Quand on dit que les autres n’y connaissent rien.. On regarde avant dans son miroir.
    Que vient faire la voiture autonome dans cette affaire ou la médecine. Ca ne concerne que les objets connectés … En ville, pas à la campagne dans une très grande ville et surment pas pour lui confier de la chirurgie.

    • Concernant la chirurgie faites donc une petite recherche sur les innovations de Bertrand Nahum. Pas de réseau à très haut débit ultra fiable, pas de télé chirurgie.

      • C’est autre chose que Mr tesla ou le roi de la conquête de mars. Certains revent de gloire , d’autres agissent.

    • ça me fait penser à Science & Vie (et d’autres articles) qui présentent parfois des drones ou des inventions diverses avec la petite conclusion « cela servira à livrer des médicaments dans des zones reculées ou aider les secours ». Mouais… dans 0,1% des cas.. le reste sera militaire, récréatif et commercial. Mais ça fait bon genre.
      Pour la voiture connectée, ça permet un échange ultra rapide de grandes quantités de données entre les différentes voitures et composants de l’environnement.

      • Une voiture n’a pas besoin d’être connectée pour rouler, on est seul à bord et cela suffit… Et de toute maniere.. La voiture va disparaître, vive le vélo autonome…

        • Avec son plan vélo, Rantanplan, la France sera leader de la voiture à pédales 🙂

        • Une voiture autonome sera 1000x plus autonome / efficace si elle est connectée. Car qui dit connectée dit perception de son environnement. Imaginez un instant une nuée de moineaux : ils ne se percutent pas car ils se voient et communiquent.

      • C’est déjà faisable en 2.5G et fait depuis des lustres. La 5G ça permet de regarder yourporn en 4K au lieu de 720p 😉

    • « Ca ne concerne que les objets connectés »

      Quels objets connectés ? Des thermomètres relevant la température toutes les micro-secondes pour surveiller le réchauffement climatique ?

  • Il y a un petit quelque chose de baroque quand on lit cet article via la fibre dans une zone blanche mobile, comme moi aujourd’hui…

  • sans compter que cela aidera l’etat à nous pister (et verbaliser au moins pire) si on ne repecte pas le confinement tel que pondu à Paris ou tout autre lubie du pouvoir pour assurer son pouvoir

  • Le département des Landes veut que la fibre soit installée dans tout le département en 2022. J’ai été contacté par la mairie d’un petit village dans la grande lande pour savoir si je voulais la fibre. Ma maison se trouve en pleine forêt à 1,7 km de la route. Devinez ! on installe la fibre dans toute la campagne landaise en aérien. Donc pour atteindre ma maison il faut 1,7 km de fibre en aérien en pleine forêt. La ligne téléphonique que j’avais avait été cassée moult fois si bien qu’après la tempête de 2009 j’avais abandonné de la faire réparer, il y avait trop de dégâts. Une ligne téléphonique quand le fil est cassé c’est facile à réparer. La fibre je me pose des questions ! Sachant qu’avec la 4G on a un signal suffisant, que je ne voulais pas payer un abonnement fibre à l’année pour 3 mois d’occupation de cette maison, j’ai refusé. Surprise, j’ai découvert que le SYDEC en charge de cette installation avait installé des poteaux métalliques jusqu’à ma maison. Le SYDEC doit être payé au nombre de poteaux installés !
    Bravo le conseil général des Landes.

    • Ca se soude la fibre, pas plus compliqué à réparer qu’un cable normal à notre époque, bon il y aura des pertes à force de casser/ressouder la fibre ceci dit…

      • « pas plus compliqué à réparer qu’un cable normal »
        On parle d’une fibre de 1.7km là, pas du gadget reliant votre home cinema à votre télé…

        • Ca se soude pareil….
          et c’est très probablement la même fibre dans les 2 cas, juste la gaine change

          • « c’est très probablement la même fibre dans les 2 cas, juste la gaine change »
            Personne parlant d’un sujet sans rien y connaitre spotted !
            Pour rester au plus bas niveau : les fibres utilisées pour des courtes distances (<5km pour des OM1, voir beaucoup moins selon le débit, les OM2 ne dépassent pas le 550m, les OM4 pas plus de 150m) sont en général des fibres multimodes, celles utilisées pour de plus grandes distances des monomodes. Les différences entre les différentes fibres sont énormes (ne citons que le diamètre : l'âme d'une OM1 est juste plus de 6 fois plus large que celle d'une fibre monomode). Inutile de préciser que Et non, « ça ne se soude pas pareil »…

            Sans même aller plus loin, il est évident qu’il vaudrait mieux que vous évitiez de parler d’un sujet dont vous ne maitrisez même pas les éléments les plus basiques…

            • Ah tiens, le « barré » sur « Inutile de préciser que » n’est pas passé

            • Tiens donc… Les Opérateurs installeraient donc de la fibre multimodes pour les courtes distances ?
              Joli autogoal : « Personne parlant d’un sujet sans rien y connaitre spotted ! »
              🙂

    • Bah, tout se fait à coup de subvention et de lobbying en France, l’intérêt réel de la population n’est jamais prise en compte.

    • Je viens de comprendre comment on peut répondre avec cette IHM…
      Je vous ai répondu, commentaires dans le flux.

  • La question que je me pose est: est ce que le contribuable sera « invité » à participer au développement de cette technologie.
    Je sors le popcorn, miam.

  • Fausses informations :
    1/ La telechirurgie avec un réseau 5G, vous n’entrevoyez pas le risque d’un coupure de réseau ? C’est idiot.
    La salle d’opération est équipée en fibre optique ou de l’ADSL.
    2/ Les véhicules seront autonomes, ils n’ont pas besoin du réseau. Ils communiqueront entre eux en 5G directement sans passer par le réseau des opérateurs. Ca c’est joué entre le wifi et 5G. Le divertissement dans les voitures pourra passer par la 5G des opérateurs pour accéder à votre NetFlix…

    Attention à ce que les directions du marketing peuvent dire…

    On consomme plus de données, on a donc besoin d’une technologie qui permet l’acheminement de ces données.

    Le politique, législateur, peut dire pas de vidéo HD sur les téléphones, etc. De façon à limiter certains usages aux contraintes physiologiques humaines.
    Au cinéma c’est 24 images par seconde, avez vous vu un problème ? Certains telephones don’t déjà a 120 images par seconde.
    Que le capteur vidéo le permette pour faire des ralentis : oui.
    Il faut juste définir les bonnes limites.
    Le législateur s’empare du problème, fait réaliser des études scientifiques et entérine des limites.

  • La 5G, c’est essentiellement un débit moyen multiplié par 3 ou 4 pour chaque utilisateur par rapport à la 4G (environ 100 Mb vs 30) dans un premier temps. Quelques-uns promettent des débits jusqu’à x100, mais les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent.

    Pour le reste, c’est du symbolique et de la communication, tant pour ses partisans que pour ses opposants qui vendent soit du rêve, soit des cauchemars. Ce débat est absolument ridicule et inutile.

    Reste la question de la sécurité des communications avec les tentatives piratage institutionnel de la part de certains Etats. C’est une bonne raison pour rapatrier la production des composants sur le territoire national, à condition de cesser de martyriser les entreprises avec des impôts et des normes suicidaires.

    • Les x100 sont sur les bandes millimétriques, non ouvertes.
      L’ARCEP devrait bientôt se mettre au travail, il va falloir faire des réunions…
      Il est inutile de se précipiter car les besoins ne s’accroissent que de 40 à 50% tous les ans.

    • Je lisais récemment que Samsung et consorts travaillaient déjà sur la 6G avec l’horizon 2030. Et des débits incomparables avec la… 5G…

    • Des tentatives de piratage de réseau…. Mais à partir du moment il y a IP rien n’est plus facile, pas besoin d’être logé dans le matériel pour ça.,aucun intérêt sauf politique étasunienne.

  • A la personne landaise qui n’a pas compris pourquoi il aura le câble fibre arriver chez lui.
    Il peut changer d’avis, aller prendre sa retraite la bas…
    Vendre et le nouveau propriétaire demander son raccordement.

    La fibre aurait dû être enterré partout. C’était une grande opportunité, quelques milliards de subventions pour cela n’aurait pas été bête.

    Les relais de téléphonie mobile quand ils ont la fibre, elle n’est pas enterrée. Une tempête et tout est arrêté. Car en plus l’alimentation électrique est aussi aérienne !

    Même dans nos DOM tropicaux, il y a beaucoup d’aérien…

    Nos milliards vont dans les ronds points

  • La technologie a toujours son côté pervers selon l’usage qu’on en fait. Et comme l’esprit humain est un peu voir beaucoup tordu je pari que l’usage de la 5G ne sera pas seulement utilisée pour le bien de l’homme.

    • On ne va pas vous pucer avant un moment. Ce qui est bien avec la techno, c’est que les brebis viennent d’elles même à l’abattoir.

  • Le déploiement avant finalisation des études pose problème.

  • Article décevant qui ne risque pas d’élever le niveau d’information des gens mal renseignés sur la 5G. Communication vide dans un registre qui tend à noyer le poisson. La confusion ainsi entretenue incite plus à la défiance qu’à la confiance sur l’intérêt que présente l’avancée technologique de la 5G.
    Si le progrès technique me promet des cordes en acier pour mieux me ficeler, je peux rejeter ce progrès funeste afin que restent en usage les vieilles ficelles que je peux encore espérer ronger avec mes dents!
    Le jour où j’ai vu sur google le niveau de détails avec lequel mon domicile était jeté en pâture à toute la planète, j’ai envié les Allemands qui vivaient dans des zone blanches parce que leur régime démocratique avait respecté leur droit de refuser d’être soumis à un tel niveau d’inquisition dans leur région.
    Que des gens préfèrent vivre dans des zones blanches protégées de la 5G peut me sembler compréhensible pour la même raison. Tout « progrès » n’est pas bon à prendre s’il ouvre la porte à des abus qui en annulent le bien fondé. L’enfer est pavé de bonnes intentions. Promouvoir la 5G uniquement sur la base de bonnes intentions en taisant les moins bonnes ne peut pas inspirer confiance. Il faut tout mettre sur la table et avoir un débat éclairé sur le sujet : un débat qui élève le niveau d’information des gens et leur niveau de conscience, car s’il y a un progrès à faire, c’est bien celui-là.
    Il est illusoire de croire qu’une élite surdimensionnée puisse continuer d’avancer en creusant l’écart avec un cheptel humain maintenu dans l’ignorance, l’inconscience et finalement l’impuissance. Car c’est bien ce qui s’observe dans nos sociétés, plus nous progressons, plus les gens deviennent des incapables majeurs qui enragent de ne rien savoir faire. Plus nos pseudo-progrès créent d’intermédiations et de complications, plus les gens sont paralysés car ils oublient leurs capacités.
    Bref, pas de débat sérieux et éclairé, pas de 5G.

  • La 5G est indispensable, car comme la 4G a déjà pourri bien la TNT, on va avoir besoin de bande passante pour regarder TV Ernotte sur son mobile. (Ou pas ?)

  • Je me pose désormais une question : avec nos besoins de mobilité actuels, pourquoi installer la fibre en découpant des routes de communes en quasi zone blanche (au frais du contribuable avec rebouchage etc…) Alors que la 5G permettrait des débits confortables par du privé ?

    Ça éviterait bon nombre de zones en travaux, de flinguer les routes de petites communes qui ne les refont pas souvent, et de facturer tout cela aux habitants.

    Il suffirait au particulier qui souhaite l’obtenir de mettre un récepteur sur le toit et ça suffirait largement non ?

  • La 5G pourquoi pas, pour les itinérants. Mais la priorité pour conserver les communications en cas de conflit ou d

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Samuele Furfari.

Après avoir adopté une stratégie hydrogène pour faire comme tout le monde, l’écologiste Tinne Van der Straeten, ministre fédérale belge a signé ce 3 novembre 2021 un protocole d'accord avec la Namibie pour produire de l'hydrogène baptisé vert parce que produit par électrolyse de l’eau grâce à de l’électricité photovoltaïque solaire, hydrogène qui sera transporté en Belgique. L’écocolonialisme est la forme moderne du colonialisme.

On comprend que madame la ministre, au demeurant historienne, ne soit pas en me... Poursuivre la lecture

Par Armand Paquereau.

Le 2 octobre 2021 sur France 2, Sandrine Rousseau, challenger de la primaire EELV prône un choc de productivité négatif :

Dans l’agriculture, il nous faut plus de main-d’œuvre et moins de technique.

Elle met en avant sa qualité d’économiste pour justifier sa position.

La productivité est-elle négative ?

Si on considère que la productivité n’engendre que des efforts pour améliorer les quantités produites et leur qualité, on peut en effet considérer qu’elle entre en conflit avec le confort du tr... Poursuivre la lecture

Par Sébastien Richet.

Après l’arrêt politique de la centrale de Fessenheim, le gouvernement a ordonné à EDF d’entamer immédiatement le démantèlement de l’installation pour éviter une tentation de retour en arrière…

Surprise ! Pour la centrale la plus vieille de France, décriée par ceux qu’on appelle écologistes (ce qu’ils ne sont pas au vu des implications de leurs dogmes sur le climat) comme étant vétuste, les composants sont comme neufs !

Pour le réacteur Superphénix, également sacrifié sur l’autel des dogmes écologiste... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles