Énergie : la France pourrit par la tête

La commission du débat public manipule les Français avec de pseudos débats publics chargés uniquement de donner une caution populaire à des conclusions globalement déjà orientées à l’avance.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Photo by Cassie Boca on Unsplash - https://unsplash.com/photos/y_EsP2gbocQ

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Énergie : la France pourrit par la tête

Publié le 6 décembre 2019
- A +

Par Michel Gay.

La France pourrit par la tête tandis que les forces vives de la nation (ouvriers, techniciens, ingénieurs, entrepreneurs…) constituent une ossature d’excellente qualité, rongée par les décisions aberrantes du gouvernement dans le domaine de la production d’électricité, source d’activité économique et de richesse pour notre pays.

Détruire ce qui fonctionne

La fermeture de la centrale de Fessenheim, rentable et en excellent état de fonctionnement, n’est que le solde d’un achat de suffrages verts réglé par les contribuables.

L’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) a conclu au respect des exigences de sûreté et de sécurité pour la poursuite de son exploitation.

En outre, si cette centrale mise en service en 1977 est la plus ancienne en activité en France, aucune raison de fond ne vient s’opposer à la prolongation de son exploitation jusqu’à 60 ans, comme aux États-Unis où la durée de vie de ces mêmes réacteurs a déjà été prolongée.

Fessenheim rapporte 1,5 million d’euros par jour (en moyenne annuelle) en chiffre d’affaires (1800 MW x 7200 h/an x 42 euros/MWh/365 jours = 1,5 million d’euros)  et elle pourrait probablement encore être autorisée par l’ASN à fonctionner encore 20 ans.

Environ 10 milliards d’euros d’exploitation seront perdus (1,5 million/jour  x 365 jours x 20 ans = 10 milliards d’euros), alors que dans le même temps nos hôpitaux publics manquent cruellement de moyens de fonctionnement et d’investissements.

Par ailleurs, sa production sera remplacée par des importations massives de gaz (russe, algérien…) qui viendront alourdir encore le déficit de la balance du commerce extérieur.

Sur ordre du gouvernement, le président d’EDF applique de mauvaises décisions contre nature pour son entreprise et à l’encontre de l’intérêt des Français selon les dernières prévisions de RTE, le gestionnaire du réseau d’électricité.

Un achat de suffrages

Le choix de fermer la centrale de Fessenheim est un choix politique et dogmatique puisqu’il résulte directement de l’accord électoral passé entre le Parti socialiste et Europe Écologie Les Verts, en novembre 2011, prévoyant la fermeture de 24 réacteurs nucléaires à l’horizon 2025 (repoussée depuis à 2035…).

Où est l’étude d’impacts préalable technique, socio-économique notamment sur l’emploi direct et indirect qui a conduit à cette décision ? Il n’y en a aucune !

Ce  paiement en nature, cet « achat de suffrages » constitue un abus de bien social au détriment de tous les Français en l’absence de motifs de sécurité (l’ASN a donné sa bénédiction) et d’exploitation (centrale rentable).

Enfin, cet achat des suffrages verts (il s’agit ici de milliards d’euros perdus pour les caisses de l’État et donc pour les Français) échappe à la comptabilité des dépenses de campagne électorale.

Pourtant, certains candidats doivent répondre devant la justice d’utilisation litigieuse de fonds publics au cours de leur campagne pour des montants bien inférieurs.

Ce gaspillage immonde d’argent public pour engranger des votes devrait à l’évidence être dénoncé par les médias.

Le rapport Mariton en 2013

Cette décision politique détestable aura malheureusement de graves conséquences énergétiques, environnementales, économiques, et financières, comme l’avait déjà indiqué le rapport d’information relatif à la transition énergétique présenté par le député Hervé Mariton au nom de la commission des Finances, le 16 octobre 2013 :

La centrale de Fessenheim produit, sans effet de serre, 70 % de la consommation électrique d’Alsace. Sa fermeture se soldera par un recours accru aux énergies fossiles. Sur le court terme, le remplacement de l’électricité produite par la centrale nécessitera de faire appel […] aux centrales combinés à gaz pour prendre le relais.

Ce rapport indique aussi que :

  • l’État devra verser une compensation financière de plusieurs milliards d’euros à l’opérateur et à ses partenaires suisses et allemands,
  • le nucléaire qui permet de garantir aux entreprises françaises une énergie à moindre coût, reste un des derniers éléments de notre compétitivité,
  • dans l’état actuel de l’endettement de notre pays, cette fermeture contribuera à reporter le fardeau de la dette sur les générations futures,
  • cette fermeture impactera 2200 emplois directs et indirects ainsi que toute l’économie locale du Haut-Rhin puisque la centrale de Fessenheim est un contributeur important des collectivités à hauteur de 50 millions d’euros chaque année.

L’accès à l’énergie constitue un enjeu géopolitique majeur et constitue un élément essentiel du développement industriel et de l’aménagement du territoire.

Il est primordial que la politique énergétique de la France contribue à la solution des tensions mondiales en économisant les ressources fossiles.

Toutes les réflexions sur les enjeux énergétiques doivent avoir pour objectif de satisfaire les besoins vitaux des habitants de la France, au niveau individuel comme collectif.

Depuis 2013, la machine s’est emballée

Comment ouvrir les yeux des Français sur les justifications spécieuses de ce vaste marché de dupes (les dupes étant les contribuables et les consommateurs) sur lequel repose le développement scandaleux de l’éolien et du photovoltaïque ?

Les élus qui aspirent au renouvellement de leur mandat continueront à repousser au-delà de leur mandature les solutions absurdes qu’ils annoncent.

« En même temps », ils continueront à amuser la galerie avec des moulins à vent et des miroirs aux alouettes photovoltaïques.

Il est tellement plus facile de vendre du vent et de préférer la démagogie flatteuse à la pédagogie laborieuse.

Comment ensuite être surpris d’une défiance envers des élus qui contribuent délibérément à l’appauvrissement du pays ?

Ce fiasco prévu de la politique énergétique des gouvernements successifs depuis plus de 10 ans n’est que la partie émergée de l’iceberg des gabegies et de l’irrationalité des politiques.

Le débat public en France

Le cas spécifique de la récente consultation populaire sur le futur Plan National de Gestion des Matières et Déchets Radioactifs (PNGMDR) organisée par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) illustre une fois de plus l’incapacité de nos élus à traiter ces questions en s’appuyant sur une analyse scientifique et technique.

La représentation nationale est complaisante avec les militants autoproclamés soi-disant « représentatifs », avec des agités pourrisseurs de débats, en leur offrant une caisse de résonance au point de décourager les citoyens d’y participer.

L’échec récurrent de ces « débats » révèle tout simplement son incapacité chronique à respecter les citoyens en leur soumettant, par exemple, des questions fermées et orientées, sans même parler du renoncement à les informer objectivement.

La CNDP manipule les Français avec de pseudos débats publics chargés uniquement de donner une caution populaire à des conclusions globalement déjà orientées à l’avance.

Nos « élites » considèrent que l’organisation de ces réunions de pure forme ou personne ne peut sereinement s’exprimer suffit à satisfaire les attentes des citoyens.

Des associations ayant des liens artificiels avec le sujet des déchets nucléaires comme Négawat ou Wise, ainsi que des géographes, philosophes, juristes conseillers d’État, sont auditionnés par la CNDP avant même le débat.

Mais aucun géologue, hydrologue, neutronicien, spécialiste de la migration des produits de fission et des radionucléides, médecin radiothérapeute, radioprotectionniste, ni académiciens n’a été invité.

Dans la longue liste de « personnes entendues pour préparer le débat » sur le PNGMDR, aucune des Académies n’a été sollicitée.

En revanche, sept associations notoirement antinucléaires l’ont été et un membre de l’une d’entre elles est cité cinq fois.

La CNDP sait parfaitement ce qu’elle fait en ignorant les scientifiques compétents sur la question posée.

Des spécialistes du stockage des déchets radioactifs sont pourtant simples à trouver dans notre pays. Mais quand on ne veut pas les entendre, il suffit de ne pas les convier à la préparation du débat.

Ensuite, dans les 200 pages résumant le débat du PNGMR, ni l’Académie des technologies, ni l’Académie des sciences ne sont citées comme contributeurs. Et leurs contributions ne sont ni rapportées, ni commentées.

Le débat parlementaire limité à un exercice pavlovien d’approbation ou d’opposition donne l’image d’une démocratie malade, ce qui est encore plus grave que les errements irresponsables sur les questions liées à l’énergie (nucléaire ou non).

Dans son livre Pourquoi le nucléaire ?, Bertrand Barré écrivait page 136 :

Le jeu n’est pas égal entre experts et militants. De l’expert – et c’est normal – on exige l’exactitude. Il n’a pas le droit de se tromper, encore moins de mentir, même par omission. Du militant, on exige la conviction. Il a le droit de se tromper (il n’est pas spécialiste), voire de mentir, aussi longtemps qu’il est convaincu de la justesse de son combat.

Dans la même veine, la citation de Jacques Prévert

« Qu’est-ce que cela peut faire que je lutte pour la mauvaise cause puisque je suis de bonne foi ? »

pourrait-être transformée par la CNDP en « Qu’est-ce que ça peut faire que je sois de mauvaise foi puisque c’est pour la bonne cause. »

Le message essentiel indiquant que le stockage géologique en profondeur des déchets n’est pas un pis-aller mais une excellente solution technologique (car les argilites confinent la radioactivité) n’a pas été pas « compris » par la CNDP, ni repris par l’AFP.

Idéologie et communication

Depuis plusieurs années, un gouvernement de fous nie et méprise la science remplacée par l’idéologie et la communication.

La réalité est simplement ignorée au profit de slogans séduisants qui flattent une frange d’électeurs et enrichissent des opportunistes déguisés en vert, ce qui mènera inéluctablement à des catastrophes.

L’Académicien et ancien Haut-commissaire à l’énergie atomique Yves Bréchet le confirme dans Le Point en octobre 2019 :

La génération qui a construit le parc nucléaire français […] savait qu’il fallait reconstruire le pays et assurer sa souveraineté […] alors que nos élites actuelles n’ont plus qu’à construire leur carrière.

Et il poursuit :

Mais nos responsables préfèrent acheter la paix dans des diners mondains plutôt que de remplir leur devoir d’information.

 Le prix de cet aveuglement sera malheureusement élevé pour tous, même pour nos pseudos « élites » hors-sol dont beaucoup ne voient pas plus loin que le bout de leur mandat électoral.

Voir les commentaires (40)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (40)
  • La CNDP manipule les Français avec de pseudos débats publics chargés uniquement de donner une caution populaire à des conclusions globalement déjà orientées à l’avance.

    « Nos « élites » considèrent que l’organisation de ces réunions de pure forme ou personne ne peut sereinement s’exprimer suffit à satisfaire les attentes des citoyens. »
    Il en a été de même avec le pseudo- « grand débat » dans sa composante internet.
    Que des réponses fermées avec le choix entre lap est et le choléra. Impossible de choisir quelque chose en opposition avec les visions gouvernementales.
    Consternant.

    • oui on a l’impression d’etre invité à un débat par des anthropophages où la question du jour est comme voulez vous être mangé…

    • Et quant en plus les réponses ne leur conviennent pas, ils disent que le débat est faussé par certains individus. On l’a vu avec la consultation sur la révision des lois de bioéthique, Delevoye a mis en accusation les militants de la Manif pour tous.

    • Il y a affreuse lurette que nous en sommes revenus au stade où « la République n’a pas besoin de savants ».
      Comment voulez-vous que l’Enarchie aux manettes tienne compte d’un rapport du polytechnicien Mariton?

    • Il en est de même pour la « consultation » concernant la retraite :
      https://participez.reforme-retraite.gouv.fr
      Réponses fermées.
      Exemple:
      Je suis pour que les femmes gagnent autant à responsabilité égale que les hommes (cela me parait le minimum).
      Que la durée des arrêts maladie/grossesse liées à la grossesse soient comptées en plus de leur cotisation réelle (comme si elles travaillaient).
      Mais pas qu’en plus on leur donne la retraite plus tôt ! (espérance de vie supérieure à celle des hommes).
      Et bien je vous mets au défit pour pouvoir l’exprimer dans ce site…

  • Quand le monde vous échappe ,vous etes pret a tout pour conserver votre pouvoir.si ces ecolos de bazar n’existaient pas , nos politiques auraient beaucoup de mal à aligner un bout de programme succeptible de convaincre , un electeur. Taper sur les riches ne marche plus au delà d’un certain niveau de vie…,4000€ pour un ex president pour un autre 1000€ est une retraite confortable succeptible de convaincre un paysan , pour nos politiques ,il s’agit d’argent de poche ,d’argent qui sort de nos poches .

  • Ce n’est pas tellement sur un site où, je pense, à peu près tout le monde est déjà convaincu, qu’un billet de ce genre a sa place, mais dans la Presse généraliste, notamment la Presse quotidienne régionale, celle qui touche le grand public.

    • tant que les médias prendront les paroles des ong comme expression de la vérité objective…

      rêvons un peu…un journaliste du public qui se pose simplement la question de la véracité de ce que disent green peace wwf ou oxfam…et vérifie…

      • dictature => modération?

      • Rêvons un peu…
        Pour que les journalistes se posent des questions il faudrait déjà qu’ils pensent à essayer d’utiliser leurs cerveaux ! On leur fournit des fiches de prêt-à-penser, des « éléments de langage » (et ils le disent eux- mêmes !!!!) qu’ils recopient textuellement, répètent à gogo…
        Aucun effort à fournir, c’est la belle vie !
        Et la science repassera car ils faudrait se documenter, réfléchir… oh là…
        Tandis que débiter les sornettes de Duflot, de Rugy, du Le SI Fameux J.V Placé, et maintenant Jadot-l’opportuniste c’est tout bénéf. ! on va dans le sens du vent électoral, on fait plaisir au public qui entend ce qu’il souhaite !

      • Je l’ai déjà écrit à propos des médias. Tous les propriétaires de médias français sont en affaire avec l’état. CQDF !

    • Où avez-vous vu que la presse publiera ce genre de propos? Pour vous rendre compte de l’épaisseur des barrages que constituent les comités de rédaction (j’ai failli écrire réaction) de la presse généraliste, essayer pour voir. Au mieux ils vous publierons en ajoutant une ou deux petites phrases pervertissant le sens de votre discours.

  • ben mon ami, il me semble que ce sont les français qui en général, nient la science..
    vous prenez un chemin dangereux assez similaire à celui pris par les écologistes..

    qui est, compte tenu que les français sont des abrutis, il vaut mieux une dictature qui applique mes idées..

    bon , il y a le grand décalage..les verts ne font pas grand chose aux élections..et pourtant les idées vertes dominent dans certains milieux.. y aura t il une façon une personne présentée comme populiste élu sur le rejet de l’ecologie?

    par quel espèce de mécanisme voulez vous que des gens ELUS prennent des décisions de nature à ne pas flatter leur électorat????

    c’est quand même incroyable si vous voulez que les centrales soient construites avec de l’argent public ou contrôlée par la puissance publique , il est normal que la majorité donne son avis..

    Où est il écrit que les gouvernants doivent suivre l’avis des gens raisonnables scientifiques ou autre? vous avez une idée fausse de la démocratie Mr gay.

    en démocratie les décisions idiotes mais plaisantes ne sont pas la règle mais pas non plus l’exception.

    les ong verts ont réussi leur action de propagande antinucleaire..anti ogm, pesticide et même industrie!!! bonne chance la france…

  • De nos jours tout est bon pour faire carrière, même les raisonnements faux dans lesquels on prend la conclusion pour hypothèse et ensuite on s’étonne d’arriver à la conclusion qu’on voulait.

    D’autre part nos politiques sont des camelots de foire, des marchands de tapis, on en a la quintessence avec Macron et son “en même temps”, il dit tout et son contraire suivant le public auquel il s’adresse et ensuite il s’étonne qu’on ne lui fasse pas confiance, des traîtres à la France.

    Et je rajouterais que, quant en plus les réponses ne leur conviennent pas, ils disent que le débat est faussé par certains individus. On l’a vu avec la consultation sur la révision des lois de bioéthique, Delevoye a mis en accusation les militants de la Manif pour tous.

  • Quand on pense au traitement que subit Le Donald pour de soi disant conflits d’intérêts,et qu’ici l’achat de voix déguisé est passé sous silence

  • Bientôt les allemands nous vendront de l’électricité produite au gaz ou au charbon. Ces lobbies ont gagnés

  • la seule solution a la disparition des énergies fossiles c’est le nuke. Point

  • A xc : un article de ce genre a sa place ici pour de nombreuses raisons :
    1) Contrepoints le publie ce qui n’est pas le cas de la presse régionale et des grands médias,
    2) Cette presse régionale et les grands médias peuvent avoir accès librement à ce genre d’article et s’en inspirer ou me contacter (ce qu’ils font très rarement.
    3) Contrepoints offre une tribune claire et accessible aussi à tous ceux qui veulent bien s’informer. Ces derniers peuvent aussi transmettre et diffuser par mails et par Facebook le lien vers l’article à un autre public plus large. Certains le font régulièrement vers d’autres lecteurs que ceux de Contrepoints.

    • A Monsieur Gay.
      Vous avez raison, mais même si les journalistes – ou public plus large – avaient connaissance de la vérité, actuellement cette qualité n’est plus de mise… trop ringarde ! D’ailleurs quand on dit « en même temps » c’est bien qu’il n’y a pas de vérité, mais que c’est le flou artistique qui compte… ce aujourd’hui l’objectif c’est que tout le monde entende, lise, croit, répète la Propagande.
      POINT Final !
      Ceux qui ne croient pas la Propagande sont qualifiés de tous les noms d’oiseaux possibles. (on peut même en faire l’expérience dans sa propre famille, car nos enfants ont subi un gros lavage de cerveau grâce à l’Ed. Nat., qui si elle a échoué à apprendre à lire et à compter à de nombreux enfants, a bien réussi à les endoctriner ! Dommage que le classement Pisa ne tienne pas compte de cette réussite, la France grimperait illico à la première place !
      Si vous commencez une phrase ne correspondant pas à la doxa, on vous interrompt immédiatement.
      OUI MAIS…. et ferme ton clapet !
      Idem sur l’immigration : cette chance pour la France etc.
      Il faut penser comme il a été décidé, point.
      Lors de la consultation du CESE il m’a été répondu que je ne serai pas retenue pour participer à la consultation du CNDP ! Mes opinions n’étaient probablement pas conformes, or je parlais en tant que cobaye de l’éolien. Quel est l’homme (ou la femme) politique qui aurait la malchance de vivre sous des éoliennes ? De subir nuit et jour 365 j par an les nuisances des infrasons, de la Wifi qui pilote à distance ces turbines ?
      Que l’on m’en cite un seul ! Aucun de ces décideurs n’implanterait des technologies aussi délétères près de son domicile.
      Les infrasons ont été utilisés pendant la guerre par les nazis pour torturer leurs prisonniers ! C’est donc bel et bien une arme. Actuellement la Chine utilise des pistolets à infrasons pour chasser les émeutiers !
      Donc ces propos factuels m’ont classée en indésirable ! Chassez la vérité je vous dis !

    • certes mais votre position est en porte à faux me semble t il (et je ne suis pas libéral)..
      vous en appelez aux politiques…

      d’ailleurs l’abandon du nucleaire est une excellente façon d’atteindre cet objectif politique idiot de diminution de la consommation d’energie..

      comme toute politique ruineuse…

      vous acceptez quoi dans la politique énergétique et pourquoi?

  • « L’achat de suffrages verts » ne peut fonctionner que grâce à la propagande médiatique. Il faut donc démonter (au sens mécanique du terme) le « système » qui conduit à des décisions aussi absurdes tout en faisant croire que ce sont les Français qui les demandent.

  • au prix où est payée la présidente del a CNDP (Chantal Jouannot de mémoire à 150 000 € par an)…

  • Concernant Fessenheim, puisqu’elle est en excellent état de fonctionnement, aux ingénieurs d’EDF d’être malins et de conserver la centrale en état de bon fonctionnement, malgré l’arrêt forcé, en vu d’un redémarrage après la prochaine élection présidentielle. 2022 n’est pas si lointain.

    • ou redémarrage après le premier black out d’importance…

    • Comme cela été fait pour Super Phénix, les politiques enverront des spécialistes pour faire des dégâts empêchant toute reprise et de toutes façons le démantèlement commencera dans la foulée.

  • « Ce paiement en nature, cet « achat de suffrages » constitue un abus de bien social au détriment de tous les Français en l’absence de motifs de sécurité »

    Le principe du socialisme, c’est le VOL. À l’instar de son grand frère, le communisme, il a décrété que la propriété privée « c’est du vol » (inversion des valeurs classique de la gauche), donc qu’y attenter consiste à juste à réparer une injustice. Pervers, mais ô combien efficace.

    Cet « abus de biens sociaux », ce VOL des Français n’est qu’un énième avatar de ces politiques socialistes de prédation.

    On pourrait tout de même se demander pourquoi – pour quelle raison rationnelle – les socialistes ont « acheté » ces suffrages aux Verts, plu tôt que d’en acheter à des partis plus responsables et respectueux des Français. Il n’y a aucune explication rationnelle, comme tout ce qui procède de l’idéologie : ils sont dans une logique mortifère et nihiliste. Ils tuent le pays à petit feu. Ils ne sont pas les premiers dans l’Histoire, mais évidemment ils n’en tirent aucune leçon, en nihilistes qu’ils sont.

  • EELV et cie ont réussi à polluer le cerveau d’une grande partie des français ; les autres n’auront plus qu’à subir et les yeux pour pleurer ; j’enrage de voir mon pays partir en vrille ;

  • Effrayant! On va droit dans le mur et même on le pied sur l’accélérateur. Et quand on pense que certains traitent ce gouvernement d’ « ultra-libéral »!!!

    • le problème est d’abord de tous être dans la même voiture avec un type au volant dont la seule compétence à conduire est son élection …

      moi je reconnais aux imbéciles le droit de conduire leur bagnole et se planter..

      je veux une explication de la part de gay sur l’intérêt des politiques publiques énergétiques..

      moi par exemple j’ai le droit d’en avoir rien à faire du CO2..
      ou de indépendance energetique

      ou même du coût de l’électricité.. que je peux juger avantageux assez élevé..

      l’intérêt commun n’existe pas…gay fait l’impasse là dessus..encore et encore..

      alors oui..en gros on voudrait tous de l’électricité bon marché et fiable.. et qui ait un impact moindre sur la nature si ça vous chante… mais avec des arguments pareils alors il faut un politique de l’alimentation de l’éducation et de la santé..

  • Remplacer une énergie produite en France par des importations de gaz Russe ! C’est se livrer pieds et poings liés à Poutine . Dans 20 ans, on sera dépendants du gaz russe et Poutine sera toujours là . D’un mot, il nous coupe l’énergie et nous serons dans la merde.
    Ne JAMAIS faire confiance aux Russes !

  • Oui, mais là, exception française, c’est par la queue que cela pourrit 😉

  • dans l’état actuel de l’endettement de notre pays, cette fermeture contribuera à reporter le fardeau de la dette sur les générations futures

    Ils s’en branlent des générations futures, elles ne réalisent pas encore et croient encore au père Noël…

    • « elles ne réalisent pas encore et croient encore au père Noël… »
      Et encore mieux, ces générations futures manifestent pour réclamer plus d’EnR, moins de nucléaire et de la décroissance qu’elles devront financer au prix fort quand elles seront en âge de payer des impôts.
      Mais quand elles tireront la langue, ces générations futures ne manqueront pas d’accuser la finance apatride et le capitalisme d’être à l’origine de leurs malheurs…

      • En plus de vouer aux gémonies les générations précédentes sous prétexte qu’elles ont eu une vie meilleure que la leur sans se rendre compte qu’elles sont, elles, responsables de leur mal être et pas les autres! Que ces jeunes continuent à défiler derrière leur égérie de papier, ils n’auront qu’eux à blâmer si la vie qu’ils ont ne leur convient pas!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Réputée avoir eu la peau de Superphénix, Dominique Voynet ne fit en réalité que cueillir les fruits de l'inlassable travail de sape accompli par Corinne Lepage durant la décennie 1987-1997. C’est donc à juste titre que la seconde traita la première d'usurpatrice dans les colonnes du journal Le Monde, en juillet 1997.

Toutefois, la plaignante oubliait à son tour de souligner le rôle terriblement efficace que, en tant que ministre de l'Environnement, la toute jeune et fraîche protégée du président Mitterrand, Ségolène Royal, joua dans la... Poursuivre la lecture

Cet article montre que la stratégie énergétique 2050 annoncée par le Président de la République nouvellement élu relance insuffisamment le nucléaire (14 EPR, 35 à 40 % du mix électrique), et laisse la France en grande fragilité pour la sécurité et l’indépendance de son approvisionnement électrique en hiver, malgré un appel massif à l’éolien maritime ruineux.

Décarboner de façon compétitive et résiliente l’économie française à l’horizon 2050 nécessite de disposer à cette échéance d’une puissance installée nucléaire de l’ordre de 85 GW (... Poursuivre la lecture

Lors de son discours de politique générale à l'Assemblée nationale, la Première ministre a confirmé que la France devait « prendre des décisions fortes, radicales » pour « gagner la bataille de l'énergie et de la production ». Le gouvernement souhaite donc « détenir 100 % du capital d’EDF », a annoncé Élisabeth Borne.

Pour prendre le contrôle total d’EDF la somme à débourser est importante.

En effet, dans un communiqué publié mardi 19 juillet le ministère de l'Économie a annoncé que l'État compte débourser 9,7 milliards d'euros ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles