Pourquoi la croissance démographique est-elle un faux problème ?

Capture d'écran Ecole de la Liberté

Malthus pensait que l’augmentation de la population allait devenir problématique par rapport aux ressources. Mais il avait tort.

Par Corentin de Salle.

En 1798, le pasteur Thomas Malthus publie son Essai sur le principe de population. L’idée est simple : sans freins, la population augmente de façon exponentielle tandis que les ressources ne croissent que de façon arithmétique. Cela ne peut conduire qu’à la pénurie et une catastrophe humaine de grande ampleur.

Deux cent vingt ans plus tard, il apparaît que les prédictions de Malthus étaient totalement erronées. Depuis lors, la population humaine est passée de 1 à 7 milliards, elle est mieux nourrie, mieux éduquée, plus riche et plus libre. Malheureusement, le malthusianisme n’est pas mort. Il est plus répandu que jamais, même s’il est constamment démenti par les faits comme le rappelle ici Corentin de Salle avec Julian Simon…

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.