Et hop ! 500 millions d’euros d’impôts nouveaux

Si ce gouvernement déployait autant d’énergie pour réduire ses dépenses qu’il en met pour créer de nouveaux impôts, notre pouvoir d’achat s’envolerait.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Et hop ! 500 millions d’euros d’impôts nouveaux

Publié le 9 mars 2019
- A +

Par Simone Wapler.

Au menu du jour, la taxe sur les géants du Net. La France, seule contre le monde. Que leur est-il reproché ? De ne pas payer assez d’impôts en France grâce à de l’optimisation fiscale.

Quand vous vous appelez Google, Facebook, Apple ou Amazon, que le chiffre d’affaires de votre entreprise se mesure en dizaines ou centaines de milliards d’euros et qu’elle opère dans presque tous les pays, vous avez les moyens de vous offrir un bataillon d’experts fiscalistes pour déjouer les réglementations et barrières des bureaucrates nationaux.

La rage de l’impôt prend alors nos étatistes qui y voient un manque à gagner. Ils ont donc prévu une taxe de 3 % frappant le chiffre d’affaires réalisé en France issu de la publicité en ligne, de l’utilisation des données personnelles et des ventes réalisées sur les sites d’intermédiation ou de mise en relation (AirBnB, Le Bon coin…).

Mais il ne faut pas oublier qu’un impôt ou une taxe est toujours en définitive payé par quelqu’un : les actionnaires, les salariés, les fournisseurs ou les clients.  En l’occurrence, ce sera surtout les clients. Plus de la moitié sera payée directement par les consommateurs desdits services en ligne, et 40 % par les PME françaises qui font appel aux sites d’intermédiation et qui répercuteront ensuite ces frais à leurs propres clients. Et voilà comment votre pouvoir d’achat se retrouve encore rogné.

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des finances, sur le sujet :

Nous voulons bâtir la fiscalité du XXIe siècle, celle qui repose sur la valeur qui existe aujourd’hui : les données qu’il est impératif de taxer pour avoir un système fiscal efficace et financer nos services publics, nos écoles, nos crèches et nos hôpitaux.

Psssttttt, Bruno, pour bien faire pleurer dans les chaumières, tu aurais pu ajouter les hospices ou Ehpad, un petit couplet sur les orphelinats et tu as oublié les chatons.

Honnêtement, tu crois qu’on gobe encore ce genre de boniments. Tu n’as pas assez avec tes 273,5 milliards d’euros de recettes fiscales auxquels s’ajoute ton honteux déficit programmé ? Tu as bien regardé dans le rapport de la Cour des comptes si tu ne pouvais pas gratter un petit 500 millions d’euros en supprimant quelques gâchis, avant de vouloir nous les prendre ?

C’est aussi une question de justice fiscale. Les géants du numérique paient 14 points d’impôts de moins que les PME européennes. Qu’ils paient moins d’impôts en France qu’une très grosse boulangerie ou qu’un producteur de fromage du Quercy, cela me pose un problème.

Psssstttt, Bruno, j’ai la solution à ton problème : taxe moins la grosse boulangerie (la petite aussi) et le producteur de fromage du Quercy (ou d’ailleurs). Aligne la fiscalité par le bas, pas par le haut. Tu auras moins de problèmes de Bonnets rouges ou de Gilets jaunes, moins d’heures supplémentaires pour la police et la gendarmerie, moins de frais pour remettre les voies publiques en état, moins besoin d’effectifs pour garder les résidences privées des huiles de ton gouvernement le samedi.

Ta justice fiscale, c’est un truc d’illusionniste. La justice n’a pas besoin d’adjectif, elle n’est ni fiscale, ni sociale. La justice, c’est simplement l’égalité devant la loi, une loi simple, claire, compréhensible, valable pour tout le monde, sans passe-droit, sans privilège, sans niche, sans taxation-subvention.

Bruno, je te rappelle que nous sommes champions du monde des impôts mais que :

  • notre enseignement, qui nous coûte un max de pognon, ne cesse de se dégrader
  • nous sommes médaille de bronze du chômage dans l’Union européenne
  • nous chutons régulièrement en termes de puissance économique

Tu crois honnêtement que ta taxe GAFA à 500 millions d’euros va changer les choses ?

Et puis, Bruno, franchement, ça ne t’inquiète pas d’avoir raison seul contre tous (OCDE, G7, Union européenne) car les autres pays ne nous suivent pas ?

Bruno, ton slogan c’est « pour vivre heureux, vivons taxés », ou tu as autre chose à proposer ?
______

Pour plus d’informations, c’est ici

Voir les commentaires (22)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (22)
  • ils tireront sur la corde jusqu’à quelle casse! les gj ne sont que les prémices de la revolution a venir
    le grand danger des doléances c’est qu’elles ne soient pas satisfaites
    la revolution de 1789 est partie de là.
    La France ne sait pas évoluer par consensus, elle accumule les privilèges, construit des citadelles , puis verse dans la violence
    c’est logiquement ce qui devrait se passer
    ous n’eviterons pas le chaos post socialiste

    • « La France ne sait pas évoluer par consensus, » Ce serait difficile quand on est ligoté, corseté dans un totalitarisme soviétique, inavoué mais néanmoins très efficace.

  • Il faudrait aussi rappeler que depuis quelque temps, et ce n’est sans doute pas fini, les épargnants se font « rincer » par des rendements inférieurs à l’inflation. Il suffit de regarder la rémunération du livret A : 0,75% alors que l’inflation est au moins de 1,5% actuellement. L’assurance vie sera aussi « dans le rouge » en 2019 et je ne parle pas de la rémunération des trésorerie des entreprises qui est proche de 0%.
    Tout ceci n’est pas un hasard mais vient de la politique de la BCE qui a pour but essentiel d’aider les états à rembourser leurs dettes abyssales. L’état Français , par l’intermédiaire de ses ministres, se félicite de cette situation ce qui en dit long sur l’interet qu’il porte aux épargnants. Personne ne proteste contre cette spoliation organisée et qui n’est pas pret de se terminer.
    Encore une fois l’état se refait une santé sur le dos de tout ceux qui ont fait l’erreur d’épargner un peu.
    Et les montants en jeu sont pourtant énormes.

    • « Tout ceci n’est pas un hasard mais vient de la politique de la BCE qui a pour but essentiel d’aider les états à rembourser leurs dettes abyssales » : ben, ça alors ! La BCE qui aide les Etats à rembourser leurs dettes ? Avec quel « pognon de dingue » il le fait ? L’Etat-France et la BCE grugent les Français « veaux-tants » de trois manière 1) en les soumettant (surtout les plus démunis et les plus faibles) à l’impôt tous azimuts , 2) en envoyant une part de ces impôts (25 milliards d’€) à l’UE qui ne lui en ristourne à peu près 17 milliards, soit une perte sèche d’au moins 8 milliards dont les Français « veaux-tants » ne voient plus jamais la couleur , 3) en incitant l’Etat-France à s’endetter un max à cause des « retombées » financières directives de l’UE. Et comme les shadocks en leur temps qui pompaient, pompaient, les Français « veaux-tants » votent, votent, votent toujours et encore pour le camp « du bien » autoproclamé en guerre psychologique rentable contre le camp « du mal » désigné ! Dormez bien, braves gens. Dormez bien …

  • Source: cour des comptes. Il faut 9.05 milliards de subventions pour financer le surcoût lié aux régimes spéciaux (hors fonctionnaires) et 25 milliards pour financer le régime des fonctionnaires. Cela nous donne un coût total de 34.05 milliards d’euros pour financer l’ensemble des régimes de retraite de la fonction publique. Chiffre à mettre en relation avec les misérables 400 millions d’ euros que va raporter la taxe GAFA……..

  • Nos politiques de Melanchon à Lepen nous ont expliqué que l’un de nos principaux problèmes est l’évasion fiscale, notamment celle des GAFA et voila que notre grand argentier à trouvé la solution à lui tout seul !!!! Aussi cette taxe à un petit point positif, il vas falloir expliquer à tout ces braves gens dont le pouvoir d’achat ne s’en trouvera nullement amélioré que le problème se situe ailleurs, allez on se bouge il vas falloir trouver un nouveau sponsor pour Bercy.

  • C’est comme ça qu’ils s’imaginent faire la transition vers le numérique, on casse l’outil, idem pour la transition énergétique…les vrais casseurs ce sont eux , quand mettrons nous tout ces gens en garde a vue après bastonnade évidemment !

  • Bruno, ton slogan c’est « pour vivre heureux, vivons taxés », ou tu as autre chose à proposer ?

    Oui : «quand ça bouge taxez le, si ça bouge encore, régulez-le, si ça bouge plus subventionnez le»

    Euh c’est mieux Simone ?

  • impressionnant cette folie que rien ne semble arrêter, sauf peut-être à mettre derrière les barreaux ces gens-là ?

  • Et c’est surtout 500 millions qu’ils espèrent récupérer mais rien n’est moins sûr, ces sociétés ne vont pas l’entendre de la même manière et pour certaines sans doute délocaliser les aires de stockage comme amazone par exemple.
    Mais surtout il y a ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas, ce qu’on ne voit pas ce sont tous les emplois non crées par des start up qui auraient voulu s’installer en France (oui dans un moment d’égarement ça peut arriver !)et qui ne viendront pas de peur de se faire taxer avant d’avoir fait du bénéfice puisque c’est la CA qui est taxé.

    • @ chicotier
      De fait, taxer sur le chiffre d’affaire est une injustice intrinsèque d’une bêtise idiote car inutile. La riposte à l’encontre de la France et de ses clients récupérera au moins la perte par un montage concocté aux petits oignons par l’armada de juristes: aucun doute!

  • A 25 Milliards la facture GJ en 3 mois, même si ça se calme il faudra trouver 500 millions chaque semaines …

    • Euh… 25 Mds c’est une évaluation du coût pour l’économie ou pour le seul Etat français ? Même si c’est la tendance lourde ce n’est pas encore équivalent, la socialisation de l’économie du pays n’est pas tout à fait achevée… Donc chiffrage doublement douteux.

      • Plus de la moitié du PIB est pompé par l’état. 0.2 % de 2000 * 0.5 milliards de perte de croissance, plus ce que l’état doit distribuer. Combien ça fait ?

        • (0,2% c’est la perte de croissance selon Lemaire, 2000 le PIB). Je ne connais rien à l’économie alors j’ai peut-être tout faux …

    • C’est évidemment des bêtises , un report d’achat n’est pas une perte de plus les magasins de centre ville ne gagnent pas d’argent a de rares exceptions .,sans doute bcp de blanchiment d’argent sale..reste les vitrines et autres dégâts mais cela fait marcher l’artisanat donc c’est bon pour la croissance et l’emploi

  • Merci Simone (une fois de plus).

    Par contre, je n’ai pas cru lire encore dans les commentaires la réponse de Bruno aux questions et suggestions que vous lui faites.

    Aurez-vous s’il vous la gentillesse de les restranscrire ci-après s’il ne commente pas lui-même ?

    ?

  • C’est qui le guidon de vélocipède à l’arrière-plan sur la photo ?

  • même en le truffant de baffes le Lemaire ne comprendrait pas que les français en ont marre de payer des impôts ou de subir le contrecoup de leurs conneries à répétitions…et puis bon c’est tout bénef pour eux, si le prix augmente la tva aussi et qui récupère cette tva?

  • Gouverner c’est prévoir, vous êtes sûr que malgré les effectifs pléthoriques d’élus ainsi que de fonctionnaires c’est ce qui en résulte?

  • Après les élections, il y aura d’autres taxes et d’autres impôts « justes »

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
impôt équitable indemnités de licenciement
2
Sauvegarder cet article

Par Laurence M. Vance. Un article du Mises Institute

Le représentant John Linder (élu républicain de Géorgie) s'est retiré du Congrès et l'animateur de talk-show Neal Boortz est silencieux depuis des années, mais leur plan fiscal ne veut tout simplement pas mourir.

Dans le New York Sun, John W. Childs, homme d'affaires milliardaire et donateur du parti républicain, plaide en faveur du remplacement du système actuel d'impôt sur le revenu par une taxe de vente (sales tax) nationale. Il écrit :

Il existe une meilleure soluti... Poursuivre la lecture

Extraordinaire Bruno Le Maire ! Tout lui est bon pour plastronner – et cirer au passage les pompes de son chef adoré. N’importe quelle calamité devient un grand succès de la politique gouvernementale pour peu qu’on se limite à ne regarder les choses que sous l’angle le plus flatteur. Question de cadrage, évidemment. Comme disait Bastiat, il y a ce qu’on voit, et puis il y a tout ce qu’on ne voit pas ou qu’on ne veut pas voir. Bonne nouvelle du moment, la France serait le pays de l’Union européenne « où l’inflation est la plus faible » :

<... Poursuivre la lecture

Les petits chiffres de l'INSEE s'accumulent doucement et pointent tous dans la même direction : l'inflation n'est plus négligeable, elle continue à grossir et ceux qui expliquaient doctement il y a quelques mois que l'augmentation observée en fin d'année 2021 était transitoire se sont très officiellement fourré le doigt dans l'œil jusqu'à l'omoplate. Nous arrivons au milieu de 2022, l'inflation continue de grossir, et ceux qui en étaient à l'omoplate continuent de s'enfoncer.

Ainsi, sur les douze derniers mois, les prix ont flambé sur ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles