Climat : annoncer l’Apocalypse, une nouvelle politique

La cause climatique franchit des sommets que rarement une idéologie aura atteinte dans l’Histoire.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Apocalypse by Jay Parker(CC BY-NC 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Climat : annoncer l’Apocalypse, une nouvelle politique

Publié le 4 mars 2019
- A +

Par Michel de Rougemont.

Le bombardement est constant, il faut sauver la Terre de son climat ou l’inverse, personne n’en sait trop rien. En tous les cas, des chancelleries aux cours d’écoles, la causa climatica franchit des sommets que rarement une idéologie aura atteinte dans l’Histoire, tous totalitarismes ou religions confondus.

Oui, c’est une proposition criminelle que de chercher à imposer par tous les moyens de la propagande que nos sociétés entrent dans une nouvelle ère, celle du rationnement et de la contrainte, alors que rien ne devrait l’exiger. En exagérant de manière systématique la sensibilité du climat aux émissions de gaz à effet de serre et en composant celle-ci dans des scénarios irréalistes mais bien catastrophistes, l’apocalypse est pour dans moins de douze ans.

On nous a fichu la trouille, grave !

S’il faut bien qu’un jour l’humanité soit sevrée de carburants fossiles, rien ne dit qu’il soit nécessaire d’affamer le bébé afin qu’il perde immédiatement sa dépendance. Or, Green Deal ou autres oukases d’écoliers, c’est bien d’une rupture dont il est question à laquelle les sujets, vous et moi, doivent impérativement se soumettre. Plus de délai, la terreur doit régner, que s’aiguisent les longs couteaux et que se mettent en scène des procès de type moscovites. À défaut de solution à un problème mal posé voilà qu’il n’y a pas d’autre voie possible, même les gamins n’ayant pas encore de notions de physique nous le disent, il faut leur obéir tant qu’ils savent encore tout.

À qui profite ce crime ?

En tous cas pas aux amis de la nature car ceux-ci savent qu’elle n’a cure de nos actions, gloires ou turpitudes, et qu’elle ne se laisse pas dominer par des idéologies. Pas non plus aux pays en développement ou en émergence quoiqu’un recul du monde développé ne serait pas pour leur déplaire bien qu’ils risquent de se faire entraîner par ces élans suicidaires.

C’est dans la nature humaine qu’il faut chercher, celle qui est à la conquête permanente du pouvoir. Or ce pouvoir est contesté, le mode même de son exercice est mis en question dans les sociétés ouvertes qui sont issues de la civilisation européenne, de plus en plus fragmentées, et polarisées, à nouveau tentées par des idéologies explicitement radicales.

Certains remettent sur scène le nationalisme étriqué par l’illusion protectionniste. Cela peut durer un temps, mais pas tout le temps car, autre limite à la durabilité, les promesses démagogiques et populistes ne peuvent que s’étioler. D’autres ont des tentations de pure idéologie, marxistes ou d’ordre religieux. Les enseignements de l’Histoire les contredisent ? Peu importe, on l’efface et, si nécessaire, on la réécrit.

Bienvenue, l’Apocalypse !

La causa climatica apparaît alors comme le Graal de l’action politique qui permet de prendre ou de cimenter le pouvoir :

  • Une peur viscérale est exploitable, celle de l’apocalypse ;
  • Un coupable est tout désigné, nous, collectivement, ce qui nous contraint moralement sans offenser aucune minorité ;
  • Seuls des contestataires insensés, des incompétents, des négationnistes, des vendus au capitalisme, des complotistes, ou des dérangés peuvent être en désaccord avec le bien qui est proposé. L’ennemi est le résistant, on l’appellera donc vite criminel et terroriste.
  • Le monde désenchanté, pollué, abimé par l’action humaine sera sauvé.
    Le truc de la « Vision » ou d’un « avenir à venir » marche à plein.
  • Pour les pénitents professionnels depuis la sortie du Jardin d’Eden, l’action climatique est une rédemption indispensable. Des indulgences sous formes de certificats carbone avec des images de footprint sont maintenant vendues.
  • La cause est simplissime : il n’y a qu’à tourner un seul bouton, celui du carbone. Le reste suivra.
  • Tout et son contraire peut être attribué au changement climatique anthropogénique. Comme rien n’est vérifiable, la preuve est donc superflue ; c’est ainsi que s’établissent les dogmes.
  • La science climatique est tellement compliquée qu’elle est maintenant décrétée comme scellée ; un coryphée appelé GIEC en chante les mérites et exclut les bourdons qui sonnent faux.
  • Des flux financiers gigantesques peuvent être orientés à ces activités inutiles qui créent des pseudo-valeurs comme des certificats de bonne conduite climatique et autres produits dérivés :
    • la taxation et le subventionnement étatiques peuvent atteindre des niveaux considérables, de l’ordre de plusieurs pourcents de PIB. C’est une aubaine de pork & barrel pour tout pouvoir n’ayant plus de marge de manœuvre financière.
    • ces flux sont exploités par des milieux financiers dont les gains se font à la marge de chaque transaction, sans aucun intérêt pour le fond de la chose. Les caisses de pension se laissent complaisamment leurrer dans ces abîmes.
  • Justification est donnée à la propagande officielle, habilement déployée par les mercenaires du story-telling.
  • Les principes de l’État de droit et de l’exercice de la démocratie peuvent doivent être battus en brèche grâce à une cause devenue supérieure à toutes les autres, globale par-dessus le marché. Les caciques n’ont plus à respecter le souverain mais à lui imposer leur vérité. On ne consultera le peuple qu’après qu’il aura été dûment éduqué, ce qui permettra des taux d’adhésion approchant ou dépassant même les 100 %.
  • Aucune responsabilité n’est à porter. L’action climatique restant sans effets ou ses effets devant se produire à si long terme, le risque politique de s’être trompé ou d’avoir failli restera sans conséquence.

N’oublions pas non plus que cela profite à un segment du marché de la recherche scientifique qui tire de la causa climatica une notoriété triomphante et des revenus plus que confortables. Ce n’est pas pour rien que certains –trop– d’entre eux se corrompent à dire le faux, à occulter le vrai ou à minimiser les incertitudes pour prêcher une cause qui est devenue ascientifique.

N’oublions pas non plus que les médias s’en régalent en y jouant le rôle de maître à penser ou de compagnon de route, ou simplement en se laissant rouler comme des idiots utiles. Adieu le sens critique, il ne paye que lorsqu’il est conformiste.

Sans opposition

Comment donc un personnage ou un parti politique pourrait-il se mettre en faux avec une telle mouvance ? On les voit donc s’y aligner les uns après les autres, surtout en période pré-électorale.

Qui aura le courage de dire que le roi est nu ?

Que les politiques de mitigation climatiques sont inutiles, au mieux totalement inefficaces et au pire suicidaires ?

Que l’urgence climatique est une hystérie de plus, proche de tous les fascismes ou dépassant même ?

Réponse : personne sauf –comme moi– de vieux croûtons n’ayant rien à gagner ni à perdre face à cette neurasthénie qui menace pourtant aussi leur esprit raisonnable.

Voir les commentaires (115)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (115)
  • comme toutes les religions , le réchauffement climatique fait appel aux trois méthodes éprouvées!
    « Croyez et vous serez sauvés » , suivent les regles de comportement du « camp du bien » , puis les interdits du « camp du mal »
    « légiférez vous vous enrichirez » , on va baliser ce qui est bon pour vous , vous le payerez plus cher , mais c’est béni!

    « Menacez vous prospérerez » la désobéissance mènera a la mort

    Toutes ces méthodes ont fait leurs preuves, elles ont bâti des empires, en asservissant la connerie humaine..
    pourquoi se gêner?

    • @claude pas « toutes les religions » .Non. La chrétienne ne contient de 10 commandements + 1 et il n’y a pas de camp du bien ni camp du mal mais chacun qui est mis devant ses choix.

  • Le fascisme vert procède à la façon des ainés rouge et brun . Il désigne ses cibles et bing : il dégomme. Peu importent la raison, la science, la vérité… La trouille de l’apocalypse est-elle le seul moteur ? Pas certain. Le prétexte, tout au plus. Ses zélotes sont la mauvaise graine de l’humanité, depuis son aube, une minorité qui entend mener les affaires au nom de notre bien et de notre avenir, causes à la hauteur de tous les sacrifices. J’emmerde leur bonne cause, leur « morale » indigne et leur dirigisme intransigeant. Mange comme ci, respire comme ça, fais ci, fais-ça, obéis et soumets-toi. Dans cinquante ans, l’écolo fascisme aura rejoint les autres au cimetière des ignominies et les générations nouvelles se riront des luttes contre le CO2, le glyphosate ou le progrès qui aura fait d’eux des centenaires. En attendant, ils nous auront pourri le quotidien, les servants de la bonne cause. Eux et leurs innombrables cousins, des adeptes de l’idéologie du genre, suivis de leur cortège de mutilés, à ceux du féminisme marxiste, qui ne voit dans la symbiose des sexes qu’une lutte dominée par le mâle, prétexte, entre autres, à nous assommer de « citoyennes et citoyens », de « toutes et tous et tout.e.(s) » et autres cher(e)s client(e)s. Car, de cette bêtise phénoménale, attendons toujours plus de carcans, de contraintes, de lois, de leçons de vertu, de censure, d’interdictions, de comme il faut et de « vous n’y songez pas… ». Toujours moins de rationalité, toujours plus de dogme. C’est pour notre bien. Une chape de béton s’est abattue sur la liberté de penser et d’exprimer, à l’heure même où la révolution numérique offrait la parole à chacun.

    • « Une chape de béton s’est abattue sur la liberté de penser et d’exprimer »
      Oui, et tout cet édifice idéologique ne peut tenir que par la propagande.
      C’est donc l’inféodation de la plupart des médias à certaines puissances – supranationales – qu’il faut interroger.
      On peut lire « la superclasse mondiale contre les peuples » de Michel Goeffroy, qui dépasse d’ailleurs ce sujet du climat. En effet, ce dernier n’est que le cheval de Troie des mondialistes pour servir leur utopie, comme l’a été auparavant le communisme.

  • ravie d’apprendre que je suis une criminelle voire une terroriste …..juste ciel , dans quel monde de fadas vivons nous …..

    • rassurez vous : on est tous le fada de quelqu’un… cela dit, qu’attendre d’un site libéral sinon la condamnation du dirigisme les plus odieux, le plus sectaire, le plus infondé qui soit à savoir l’écologie

  • Si j’étais en activité je pourrais faire un pognon de dingue.
    Réunion de mes marketeurs : « c’est quoi votre boulot, bordel ? exploiter la connerie humaine ! »
    « Alors j’attends une nouvelle gamme de produits, SUPER BIO par exemple ou CENT pour CENT SANS »
    C’est pourtant facile d’exploiter la connerie humaine mais cela nécessite un boulot de plein temps.

  • Les climato-prophètes croient en leurs prédictions apocalyptiques.
    Les climato-prophètes confondent danger et risque.
    Les climato-prophètes sont sincerent, ils se croient chargés d’une mission : sauver l’humanité !

    • Beaucoup sont dans le double langage : ils savent qu »ils mentent mais croient quand même toutes ces débilités.

      Il devient alors urgent d’aller consulter. j’ai quelques bonnes adresses.

  • On peut faire dire n’importe quoi à un modèle mathématique qui comporte trop de paramètres: un p’tit coup de nuages, un p’tit coup de déforestation, un p’tit d’éruptions volcaniques, un p’tit coup de El Nino etc. Vous orienterez les courbes dans la « bonne direction » et vous pourrez continuer à percevoir les subventions.

    • La météo , science reconnue depuis l’invention de la girouette , cocorico , prévoit l’avenir avec un degré d’incertitude au delà de quelques jours, le chemin de l’anti cyclone est impossible a prevoir!
      Nos climatologues voient l’avenir sur un siècle , et des gens y croient…..croire et périr de toute facon ,ils n’ont pas le choix.

      • La météo et la climatologie n’ont rien à voir. L’analogie est trop facile à démonter, même un escrologiste peut le faire par inadvertance, donc évitez là.

        • Le climat et la météo ont justement TOUT a avoir le climat EST la conséquence de la météo. Le climat est un résumé des épisodes météo subis dans par une région. .sans météo le climat n’existe pas !
          L’étude du climat ne sert strictement a rien . en aucun cas il peut expliquer quoique ce soit..contrairement a la météo d’où ses prévisions le plus souvent exactes .
          Quel succès a l’actif des climatologues ? Aucun parceque le climat ne peut être anticipé .la seule chose qu’il peuvent avancer est une tendance historique sans aucune certitude comme une courbe de la bourse, on connaît le passé mais l’avenir ?

          • Ben non. Par exemple, si la météo échoue à prévoir au delà d’environ une semaine, suivant les conditions, c’est à cause de quelque chose qui ressemble à l’effet papillon, et quelle que soit l’amélioration des modèles et de leur usage, on ne pourra jamais modéliser les phénomènes de grande ampleur qui découlent de différences minimes dans les conditions initiales avant que ces différences n’aient suffisamment crû pour entrer précisément dans le modèle. En revanche, le climatologue va vous faire valoir que l’effet papillon ne joue pas sur le climat (il a raison) et que son modèle représente correctement ce qu’on a observé de l’évolution passée (il n’a pas tort), donc (aïe ! Mais qui dénoncera ce saut abusif à une implication ?) qu’il prédit correctement le futur. Il ne suffit pas de donner des arguments d’autorité comme quoi les modèles ne peuvent raisonnablement pas prévoir le climat futur. Il faut faire attention à ne pas donner les arguments comme quoi certains des obstacles à la prévision qu’on rencontre en météo ne sont pas présents pour le climat, même si ça n’a aucun effet positif scientifique, médiatiquement c’est catastrophique.

            • « qui dénoncera ce saut abusif » ?

              S’il y avait UN modèle ce serait un peu moins abusif. Mais une vingtaine avec des paramètres choisis (parmi une infinité de possibilités) pour entrer dans la « grosse manche à air » représentant le passé ?!? Et dont aucun ne peut plus être considéré comme valide au bout de quelques années ?!?
              Y a t’il d’ « autres » dommaines scientifiques ou l’on bafoue la logique à ce point ?

              • A votre dernière question, oui, c’est même courant dans les « sciences » sociales.
                Il existe des projets de reproduction de résultats publiés. Et la conclusion est que beaucoup ne sont pas reproductibles.

                Cela ne veut pas dire que ce sont nécessairement des fraudes (même s’il y en a aussi probablement) mais plus souvent du p-hacking (on teste tout et n’importe quoi jusqu’à ce que ça marche par coup de chance).

          •  » le climat EST la conséquence de la météo.  »

            Je crois que c’est plutôt l’inverse. Un climat qui change aura des répercussions sur la météo et pas l’inverse.

          • il y a deux définitions du réchauffement climatique.
            La première est le réchauffement global; la deuxième est celle choisie sans la nommer par les écolos, le réchauffement lié uniquement aux activités humaines.

            Quoi qu’il en soit une seule constante perdure et est garantie. Qu’elle que soit la définition choisie, l’augmentation des températures , et les périodes de glaciation sont directement lié à l’activité solaire.

            A vrai dire nous avons une température moyenne mondiale de 1.5°c et la température moyenne était de 24°c vingt-quatre lors de l’éocène.

          • A vrai dire, dans la mesure où on est loin de comprendre le climat – et l’on est certain qu’il nous manque de paramètres – le climat peut tout aussi bien être erratique et dans ce cas parler de réchauffement, de refroidissement ou même de changement n’a absolument aucun sens.

            Mais bon, expliquer ça à nos trolls, c’est pas gagné …

    • Il suffit d’adopter un paradigme: le CO2 fait augmenter la température (ils ne savent même pas ce que c’est ni à quoi il sert). Donc comme il augmente dans l’atmosphère la température va forcément suivre! Que depuis plusieurs années ce n’est pas le cas ils s’en foutent. Ils mentent pour compenser. Bêtise et ignorance sont les mamelles des écolo-gauchistes!

      • Pas forcément. On sait que l’effet de captation des IR est limité car il se fait dans une bande de fréquence étroite. Au delà d’une certaine quantité de CO2, il ne peut plus y avoir d’effet (quand tous les photons ont été absorbé).

        Mais vous avez raison sur le fait qu’ils mentent puisque l’on est sortit de l’enveloppe des modèles depuis plusieurs années.

    • Heureusement que des gens comme vous, ne comprenant rien aux mathématiques, statistiques et méthodes scientifiques, sont là pour veiller au grain ! Merci à vous ! L’ignorance plus forte que le savoir !

      • Pourtant, ce sont bien les mathématiques, les statistiques et les méthodes scientifiques qui démontrent qu’un système sur-paramétré peut être conduit là où on le souhaite en toute apparence d’innocence.

        • « En toute apparence » ?

          Pour les pigeons nourris au grain biologique peut-être.

        • pas besoin d’être grand savant pour le savoir ça heureusement. Mais un grand complot mondial ferait tout d’abord une chose essentielle : ne pas divulguer sa méthodologie ni ses sources. Sauf que tout est public archi-public connu diffusé. J’ai plus confiance en les scientifiques qu’en les journalistes qui écrivent parfois des torchons juste pour faire vendre, que ce soit dans le camp du Mal libertarien (vous) ou dans le camp du Bien écolonounours trop meugnon (le mien).
          Ca me rappelle une histoire : un scientifique parle à un journaliste :
          – notre nouveau traitement est prometteur et pourrait guérir 70% des cancers.
          – Le lendemain, le journaliste titre : « le cancer est vaincu » !
          – Le scientifique téléphone au journaliste en disant : « ce n’est pas ce que j’ai dit; relisez vos notes prises hier »
          – Le lendemain, le journaliste titre « un scientifique propose de retourner dans le passé »
          – Le scientifique téléphone au journaliste et lui dit « vous êtes un abruti »
          – Le lendemain, le journaliste titre (et tweete): « un scientifique m’a violé ».
          hihihihihi.

          • « Sauf que tout est public archi-public connu diffusé. »

            Non, la seule chose qui est publique est « l’avis du GIEC ». Et on n’oublie de dire que leur mission n’est pas de faire des recherches mais de faire des conclusions.

            Sinon il y a des dizaines de scientifiques qui ne sont pas d’accord mais ils ont violé les journalistes. (Désolé, j’ai pas compris la chute de votre histoire).

  • http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2019/03/04/20002-20190304ARTFIG00006-macron-s-entoure-d-un-planet-labpour-etablir-sa-politique-climatique.php

    On est sauvé , Jupiter s’occupe du climat avec 30 experts, les 30 deniers de Juda?
    En tout ça , cette crise d’acné juvénile nous fait beaucoup rire , on pleurera demain certainement alors profitons en pour polluer un maximum

    • Exact , je pollue un max !!
      avec un plaisir non dissimulé

    • Instituons donc la Journée Mondiale du Cassoulet, si on s’y met tous en même temps, c’est sûr, la température mondiale montera d’un degré au moins!

    • Jupiter… pfff aucune imagination

      https://www.lalibre.be/actu/politique-belge/cette-idee-pour-le-climat-qui-seduit-les-politiques-flamands-5c7be9d87b50a6072437f504

      un intendant climatique, ça c’est rockandroll

      qui osera un tribunal de l’inquisition climatique?

      • Corinne Lepage a déjà proposé de ficher les climato-sceptiques, ainsi d’ailleurs qu’une autre mégère aux USA. Ne craignez rien, on y aura droit.

    • Jusqu’où allons nous aller avec Macron dans cette folie qui consiste à toujours servir les intérêts des banquiers, des riches, des lobbys qui n’ ont jamais assez d’argent et qui cherchent en permanence à se faire toujours un peu plus d’argent sur le dos des classes moyennes et des pauvres?
      Au lieu de réunir des scientifiques, des vrais, Macron réunit des chefs d’entreprise!
      Et donc la politique climatique est une autre façon d’orienter la société de consommation, celle ci étant déjà équipée, il faut lui faire changer ses équipements pour des soi disant équipements écologiques. Mais vous remarquerez que jamais il n’est question de faire la chasse au gaspillage, à la durée programmée des équipements qui sont pour moi les premières choses à mettre en oeuvre pour la politique climatique mais ce serait “tuer la poule aux oeufs de la consommation” qui fait la richesse de tous ces oligarques, ces industriels!!!

  • C’est une technique élémentaire de manipulation de masse. Il faut désigner un ennemi bouc émissaire et instaurer une police de la pensée (1984). Le changement climatique est l’ennemi actuel. C’est lamentable mais cela vaut mieux que de désigner le pays voisin comme ennemi car cela se termine alors par une vraie guerre. Dans le cas climatique la baudruche finira par se dégonfler un jour et les manipulateurs trouveront autre chose.

    • Une forme de guerre n’est pas exclue non plus. Ceux qui oeuvrent pour imposer la religion climatique cherchent aussi à diviser les sociétés en excerbant les oppositions.
      C’est d’autant plus vrai que les difficultés matérielles issues de la décroissance programmée par les adeptes de la deep ecology engendreront potentiellement des conflits.

  • Une petite erreur de grammaire s’est glissée dans le résumé.

    « sommets que rarement une idéologie aura atteintS. »

  • Le danger, c’est la dictature climatique et c’est déjà commencé.
    Interdictions de circuler, interdiction de chercher, de construire. Bonus- malus suivant votre type de voiture, votre type de chauffage. Bientôt comme en Chine, vous n’aurez plus le droit de prendre l’avion suivant votre comportement écolo-responsable. Vive le communisme écologique!

  • Tout à fait vrai, et particulièrement ces derniers temps, on assiste à une offensive médiatique hallucinante, quasiment jamais vue depuis les délires d’Al Gore qui nous prévoyait déjà l’apocalypse pour… ben plus ou moins maintenant tiens 😀

    J’essaie d’être optimiste en me disant que l’intensité de l’offensive est inversement proportionnelle à la véritable qualité scientifique de la théorie sous-jacente, et que nous sommes donc dans le début de la fin de ces délires.

    Et ce, d’autant plus qu’il ne faut pas rêver, jamais la Chine, l’Inde, la Russie, les Etats-Unis, les pays d’Afrique ou d’Amérique du Sud, etc n’iront se faire hara-kiri sur l’autel « climatique ». En fait, dans le monde, il n’y a guère que l’Europe qui se presse dans le couloir de la mort, prête à se suicider toute seule pour la « bonne cause ». On peut espérer qu’on s’en rendra compte avant d’actionner la guillotine.

    • L’offensive ressemble à la chasse accrue aux dissidents à la fin de l’URSS: moins en moins de gens croient à l’avenir radieux promis par les escrocs verts.
      Il y a 10 ans, quand je contestais le catéchisme climatique sur internet ou dans une conversation, je me faisais quasiment insulter. Je constate que ce n’est plus le cas.

  • « des sommets que rarement une idéologie aura atteintS »
    Désolé mais ça pique un peu les yeux 🙂

  • Cette idéologie est la plus terrible menace qui soit sur nos libertés depuis la nuit des temps.
    Le communisme voulait « sauver la condition humaine », l’écologisme veut « sauver la planète », on est passé à un ordre de grandeur supérieur. La violence des moyens qui se préparent et qui seront utilisés pour nous mettre à merci est à la mesure de cette ambition.

    • Waouh… et vous accusez les écolos de faire peur aux gens ? Mais là vous êtes en train de faire un teaser pour le dernier film d’Hollywood ! Votre première phrase là… ridicule.

      • Si vous niez les conséquences des diverses idéologies qui ont ravagées le monde, vous faites carrément du révisionnisme.

        Il est fort possible et même [historiquement] vraisemblable que l’idéologie climatique tourne à la plus abjecte dictature dès que s’élèveront les obstacles à la mise en place de la solution écologique finale.

    • @Le suisse dans 50 ans je suppose que des petits malins voudront sauver la galaxie. D’ailleurs on a déja le scénar
      wikipedia.org/wiki/Les_Gardiens_de_la_Galaxie_(film) Mais je pense que ce sera moins comique car les c*ns n’ont aucun humour.

  • Ras le bol de la sainte écologie qui a remplacé la sainte inquisition et interdit tout au nom de ses dogmes et
    pratique avec délectation mais sans humour les procès staliniens.
    Vous êtes coupables et vous savez pourquoi même si nous, nous ne le savons pas.

  • « Comment donc un personnage ou un parti politique pourrait-il se mettre en faux avec une telle mouvance ? »

    C’est pourtant pas difficile. Donald Trump le fait.

  • M. de Rougemont, je partage votre analyse , j’ai le courage de le dire parfois mais je ne suis pas entendue! Je trouve cette idéologie, car c’en est une, particulièrement dangereuse. Y associer maintenant des enfants est indigne.

    • Des enfants ? Des  » Umweltjugend  » ?

      ça fout le ch’touille…

      • @lepreachan oui mais ça fout surtout les b**les . Vous devriez jeter un œil aux programmes du primaire, ça dégouline de moisissure verte. Ceci dit : sit back & relax : les prêcheurs donneurs de leçons débiles n’ont réussi qu’une chose : guérir leurs ouailles à jamais de la religion ainsi inculquée .

        • Les maths deviennent facultatives …

          Bon, inculquer de force à des élèves réfractaires comment calculer ce qu’ils ne comprenne pas n’est pas franchement le top de l’éducation. En revanche, ce qui disparaît de l’éducation c’est l’apprentissage de la logique, de l’esprit critique et de l’humilité face à la complexité du monde, de la connaissance et des sciences.

          Avec le foisonnement d’idées reçues, d’idées simplistes, de pseudo-science, de manipulations, de fake véhiculés par les media et les réseaux sociaux, cela nous promet un avenir radieux …

  • Non monsieur De Rougement il y a ,Moi, un second vieux crouton de plus en plus quand je dis que nous assistons à la création idéologique le plus mortifère de l’humanité je sens dans le regard de mes interlocuteurs :pauvre vieux ; il commence à dérailler. c’est grave , le Directeur de Peugeot a déclaré publiquement que 13 millions d’emplois automobiles sont menacés en Europe avec les normes et les délais imposés par l’UE.Combien d’usine faudra til fermer avant un espoir de l’arrêt de ces folies

  • Personne n’a l’impression d’en faire un peu trop ? fascisme, dictature, dirigisme odieux, inquisition… il y a quelques morts qui doivent se retourner dans leur tombe.

    • Godwin sors de corps :-)… exagération, exagération : voulez vous reprendre les propos et prédictions des écolos depuis 40 ans? l’apocalypse, la Suisse sous les eaux, les pôles en fusion… Franchement, qui exagère ? si l’on est, comme moi, persuadé en son plus intime de l’ineptie scientifique de nombre de « vérités » écolos, on ne peut que condamner ce dirigisme vert. Entraver l’économie en limitant pétrole et nucléaire, générer des jacqueries (exemple jaune vif récent), empêcher les réfractaires de s’exprimer, tout cela relève de procédés rodés. pardon pour l’auto promotion mais ma réflexion partait d’Aron et de Sartre, du dogme et de la raison. (https://www.facebook.com/denis.dupuy.98499/posts/2447664082127529). je précise aimer notre planète autant que notre science…

      • Au regard de certains propos, je me pose guère la question de savoir où se situent les illuminés. Quelque part c’est plutôt rassurant

        • n’y voyez pas offense mais votre propos m’est obscur… vous désignez le camp adverse comme celui des illuminés ? pas d’accord ? Vous êtes zinzin… voilà qui enrichit notre discussion. cela dit, vous voilà rassuré. parfait

    • @tricky oui ce n’est pas faux. Pas encore de goulag pour les réfractaires ni d’embastillement arbitraire. Mais bon , nous sommes bien dans une propagande bien orchestrée et qui commence dès le plus jeune âge. On a vu aussi des personnes perdre leur logement (Frigide Barjot pour la manif pour tous), leur emploi (Philippe Verdier) pour délit d’opinion, ce n’est pas rien.

    • On décèle facilement un jusqu’au-bout-isme inquiétant et un effet de groupe non moins inquiétant dans les milieux écologistes.

      Ce n’est pas faire injure à ceux qui sont morts pour ramener la raison de tenter de dénoncer une nouvelle idéologie mortifère.

      Comment se fait-il qu’en quelques années l’écologie soit passée en tête de tous les discours politiques, au détriment de l’emploi, le niveau de vie ou même la simple qualité de vie ?

      • On va bien sur m’accuser de complotisme. Comme si la révolution Russe ou la montée du fascisme/nazisme avaient eu besoin de complots …

    • c’est bien de venir sur Contrepoints faut venir plus régulieremnt je vous indique un lien récent qui peut vous informer
      https://www.contrepoints.org/2019/02/10/336802-novethic-pour-sauver-la-planete-ressuscitons-lurss

    • Visiblement monsieur n’a jamais entendu parler de liberté d’opinion et d’expression, et il ne veut pas en entendre parler! Et ceux qui les revendiquent sont des cinglés!

  • tous ne sont pas atteints

    https://www.msn.com/fr-be/actualite/national/climat-theo-francken-se-moque-des-manifestants/ar-BBSQRDG

    bon d’accord, un flamand, d’un parti infréquentable, une Trumpeke
    à noter que Bart Dewever, chef du parti, milite pour construire de nouvelles centrales nucléaires

    Ah la Flandre, région où le chomage est au plus bas, qui n’a pas de déficits, de dettes, qui fait la chasse aux migrants
    fort heureusement, avec la montée des eaux….

  • Si l’on taxait le bien être ou le bonheur également ?! Hé bah oui Bercy taxe le climat ou l’excès de bonheur. C’est kifkif. Maintenant quoi de mieux que le créneau marketing du climat ! C’est tellement vague que c’est sans limites. Taxons l’air, l’eau, la viande, le lait, le vivant. Les beaux et les laids. Les petits gros et les grands. Bercy s’adapte grâce à votre argent, ils trouveront des prétextes quoi qu’il arrive pour en dépenser toujours plus et donc en voler de plus en plus. Et là, le climat on s’en fout curieusement ?!

  • @dr, ? Qui ça ?
    N’est-ce pas là la technique socialiste pour condamner lorsque l’on y comprend rien ? Pas comprendre c’est juste une question de c(anal) de communication. La réalité de 2019 est impossible à comprendre ! Le fake de l’Etat rencontre le fake populiste. Et au milieu il y a des gens qui savent. Ça m’é-pates les gens qui savent. L’humain a peur du vide et il s’invente des puits de sciences pour y plonger. Et puis vient le sol. Seul réalité concrète dans ce bordel.

  • Heureusement qu’internet a de la mémoire. C’est la seule arme qui pourra fermer le clapet de ces marchands de malheurs et de ces manipulateurs de gauchos-verts- écolos.

    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10219134058806854&set=a.1315013039919&type=3&theater

    • Merci pour l’article, je me souviens très bien de ces prévisions ! Je ne savais pas trop quoi en penser, ça me paraissait bien exagéré, j’ai suivi les événements, et depuis plusieurs années je suis fixé : ces gens qui annoncent la fin du monde sont des fumistes ! D’ailleurs, la planète Terre vit sa vie, depuis plus ou moins 4 milliards d’années, elle a subi des réchauffements, des refroidissements, des extinctions massives d’espèces vivantes. Quand les fumistes nous prédisent la fin de la planète, ils parlent juste de l’espèce humaine, qui de toutes façons est vouée à l’extinction, comme toutes les autres. Ils voudraient juste que tout reste comme en 1950 ce qui est une stupidité absolue, puisque la Terre, comme tout l’Univers, est en perpétuel changement. Ils ne sont pas des précurseurs, des prophètes, des lanceurs d’alerte, juste des rétrogrades qui se cramponnent à un état déjà dépassé.

    • Même pas puisque la réalité les détrompe toujours mais que les crétins continuent à débiter leurs bobards et à y croire! La banquise devrait avoir disparu et la température explosée. Al Gore devrait se cacher de honte, alors qu’il parade avec 200 millions de dollars gagnés grâce à son escroquerie!

    • Heureusement que les internautes ont de l’esprit critique : cet « article » est une dépêche AFP, citant un responsable local. Or, selon wikipédia, citant les travaux et rapport de The Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC), : « Depuis 1900, il (le niveau de la mer) augmente de 1 à 3 mm par an. Depuis 1992, l’altimétrie satellite à partir de TOPEX/Poseidon indique un taux d’élévation d’environ 3 mm par an. ».
      Or, selon les mathématiques, 3mm X 30 ans, ça fait 9cm maxi. et pas les 20 ou 30 cm cités dans cette dépêche.
      Mais cette dépêche fait des raccourcis racoleurs en effet; mais bon.. si vous vous informez en ne vous tenant qu’à ce genre de source, faut pas venir critiquer après hein. Car si vous opposez cette source comme étant une « preuve », toute dépêche AFP racoleuse peut servir contre vous et vos opinions également. (Ce que perso je ne ferais pas, j’ai de la rigueur)

      • Et avant 1992, les « 1 à 3 millimètres » ont été mesurés à la boule de cristal ?

        C’est ça qui est marrant avec la climatologie : on commence seulement depuis quelques années à avoir des données utilisables. Mais on a des modèles fondés sur les données « d’avant », quand on avait des données non utilisables …

        • Vous savez qu’il y avait déjà des scientifiques très sérieux au XIXème siècle ? Que Einstein a publié sa théorie de la relativité restreinte en 1905 et sa théorie de la gravitation dite relativité générale en 1915, bien avant d’avoir des ordinateurs etc pour l’aider ?
          Alors pour répondre à votre question : selon Wikipédia : « Les données proviennent des marégraphes mis en place depuis le milieu du xixe siècle, secondés à partir des années 1990 par des satellites altimétriques »
          Pour aller plus loin, sur le site du REFMAR (réseau de référence des mesure marégraphique) : « Pour les besoins de l’étude du climat, les observations marégraphiques de longue durée sont précieuses, notamment celles de Brest qui ont débuté en 1807. Avec près de 200 années de mesures, l’observatoire de marée de Brest possède la durée requise pour mettre en évidence une variation à long terme du niveau de la mer. »
          Je vous invite à lire cette page très bien faite, expliquant les DIFFERENTES méthodes, leurs limites et comment elles se complètent.
          Comme l’a dit une certaine personne récemment : « Avec le foisonnement d’idées reçues, d’idées simplistes, de pseudo-science, de manipulations, de fake véhiculés par les media et les réseaux sociaux, cela nous promet un avenir radieux … » => je suis ravi de voir que des gens comme vous osent poser des questions comme celles de la boule de cristal pour apprendre et mieux comprendre le sujet afin de lutter contre les idées simplistes et les manipulations.

          • De mémoire, il me semble qu’une partie significative de l’élévation constatée à Brest est due en fait à un basculement géologique du massif Armoricain. En tout cas, les mouvements géologiques des terres sont loin d’être négligeables dans les mesures depuis un point fixe par rapport à l’élévation du niveau moyen des océans.

            • Et comme on n’est pas sur que le « réservoir » ne se déforme pas, je vois mal comment on pourrait avoir un point fixe !

            • ils le savent bien, rassurez-vous. Ce point est écrit sur le site et ils en tiennent compte.

          • Je suppose que vous avez compris que les phénomènes de subduction rendent les mesures des marégraphes non fiables. De même, les températures relevées il y a 50 ans n’ont pas la même fiabilité que celles relevées aujourd’hui.

            Je suppose aussi que vous avez entendu parler des anneaux de croissance dans le bois et de la crosse de hockey de Michael Mann.

            Le problème [à mon sens (et cela n’engage que moi)] pour les températures, est qu’il faut rectifier / corriger / extrapoler / consolider les données à cause du maillage variable, de l’environnement changeant, des heures ou méthodes de mesures cheangeantes, etc … Quand on sait le peu d’études scientifiques qui sont refaites pour vérifier les résultats, et qu’il est prouvé que certaines études (validées par les « pairs » et publiées dans des revues prestigieuses) sont fausses … On peut parfois se demander si certains n’ont pas été victimes de rayonnement N massif pendant l’étude.

            • Je ne connais pas trop l’histoire des anneaux de croissance des arbres (mais si celle que je crois, on va rigoler). Par contre la crosse de hockey, agitée comme le Saint-Graal par tous les climatosceptiques… Après tout, les « arguments » sont tellement rares qu’ils sortent souvent les mêmes.
              Mais vous allez devoir choisir Alan… soit toute science est faite d’approximations et de corrections qui, selon vous, invalident tout; soit vous admettez que les scientifiques font, souvent, un travail … scientifique…
              Vous connaissez les méta-analyses ?

              •  » soit vous admettez que les scientifiques font, souvent, un travail … scientifique…  »

                Le problème est que la climat n’est plus dans les mains des scientifiques mais dans les mains des idéologues et des prophètes de malheurs. Même les climatologues  » réchauffistes  » ne sont plus écoutés par ces hystériques. Par exemple ces derniers ont beau expliquer que les cyclones de ces derniers temps qui ont fait couler beaucoup d’encre n’ont pas de lien prouvé avec le réchauffement climatique tout comme pour ce mois de février particulièrement doux sous nos latitudes et la canicule de cet été.

                Mais essayez d’expliquer cela aux hystéro- écolos? Eux ils veulent que tout soit reliés directement avec le réchauffement climatique même si les climatologues disent le contraire. Ce mentir à eux-même pour faire peur à tout le monde juste leur fond de commerce électoral.

                Quand la défense d’une cause tourne à l’hystérie et la déraison c’est jamais bon. ça incite à vouloir faire n’importe quoi. Quand on voit ce qui est écrit sur les pante-cartes de ces p’tits cons d’écoliers qui manifestent pour le climat  » il faut en finir avec le capitalisme  » ( ou un genre de slogan plus ou moins pareil ) c’est que quelqu’un leur a bourré le crâne comme quoi la solution pour sauver le climat c’est d’en finir avec le capitalisme.

                Essayez ensuite de leur expliquer en quoi les pénuries de bien de première nécessité et l’explosion de la pauvreté sont bon pour l’environnement?

                C’est bien l’idéologie qui décide de comment va évoluer le climat.

                • Je devrais mieux me relire. C’est  » juste  » leur fond de commerce et c’est:  » et à la déraison « .

                • A la place des climatologues (même convaincus), je commencerais à flipper car la situation va échapper à tous le monde …

                • Pardon mais je ne comprends pas pourquoi/quand vous parlez de « pénuries de bien de première nécessité et l’explosion de la pauvreté sont bon pour l’environnement ». Pouvez-vous m’éclairer svp ? (avec une ampoule à économie d’énergie si possible ou lumière naturelle).

                  • Pardon mais je ne comprends pas pourquoi/quand vous parlez de
                     » « pénuries de bien de première nécessité et l’explosion de la pauvreté sont bon pour l’environnement ». Pouvez-vous m’éclairer svp ? (avec une ampoule à économie d’énergie si possible ou lumière naturelle).  »

                    C’est ce que veulent les écolos pour sauver le climat. En finir avec le capitalisme. Et sans capitalisme c’est pénurie et explosion de pauvreté.

                • Et je n’aime pas que vous traitiez ces jeunes de p’tits cons d’écoliers. Ces biscuits n’ont rien à voir avec tout ça. Et vous n’avez jamais été jeune avec un t-shirt Che Guevara (ou Alain Madelin) apparemment. Ou vous n’avez pas connu les troubles étudiants de mai 68. En gros, vous leur déniez toute capacité de réflexion. Je n’aimerais pas vous avoir pour parent. Ni pour voisin. Ni comme rien du tout en fait.

                  •  » En gros, vous leur déniez toute capacité de réflexion. Je n’aimerais pas vous avoir pour parent. Ni pour voisin. Ni comme rien du tout en fait.  »

                    Il n’y a aucune réflexion de la part de tout ces écoliers qui manifestes. Quand on pense tous pareil on ne pense plus.

                     » Et vous n’avez jamais été jeune avec un t-shirt Che Guevara (ou Alain Madelin) apparemment.  »

                    Quand j’étais jeune, l’école se contentait d’instruire les élèves en math, en français, en Géo etc… Les profs n’essayaient pas de nous endoctriner dans des combats politiques et idéologiques comme il le font aujourd’hui avec le climat en leur demandant de se méfier de ceux qui doutent de la théorie dominante du réchauffement climatique.

                     » Et je n’aime pas que vous traitiez ces jeunes de p’tits cons d’écoliers.  »

                    Et moi je persiste à dire que ces écoliers qui manifestent pour le climat sont des p’tits cons.

                    Ceux qui sont pas cons du tout sont ceux qui ont profité de ces journées de grève pour sécher les cours en allant faire autre chose que d’aller manifester.

                    • J’en ai eu UN comme ça: un prof d’histoire plus rouge qu’une fraise bien mure et grand admirateur de la Commune de Paris. Mais peut-être que les jeunes étaient moins c… Il était connu comme le loup blanc. Tout le monde était prévenu avant le début des cours et se payait sa tête.

                    • je vais troller bêtement, mais ils n’enseignaient pas l’orthographe à votre époque 🙂 :-). Désolé, elle était facile. Après tout, je ne suis qu’un p’tit con d’écolier qui a grandi (un peu). En Belgique, il y a eu ce qu’on appelle la « guerre scolaire » entre l’enseignement catholique et le « libre ». A l’époque, c’était la religion qu’on reprochait d’inculquer aux enfants.
                      J’espère que vous n’avez pas d’enfants en tout cas.

                    • Moi on a bien tenté de m’enseigner « de la religion ». Mais j’ai bien peur d’avoir fait tilt avant l’age de 12 ans. J’étais déjà un c.. de sceptique à l’époque.

              • La science n’est pas faite d’approximations. En tous cas pas la physique. Et j’ai plus confiance en la physique pour déterminer s’il y a un « problème » climatique qu’en des analyses statistiques sur la taille ou le QI des lézards. (https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/zoologie-rechauffement-climatique-rendrait-lezards-plus-malins-35974/). Qu’en au corrélations, elles sont insuffisantes à elles seules pour tirer des conclusions car vous ne pouvez même pas savoir si vous ne dépendez pas en fait d’une troisième variable.

                Pour les scientifiques et leurs travaux – renseignez vous sur les rayons N …

                • Ah ben justement toute la physique tient grâce à de l’énergie sombre et de la matière et des particules supposées mais pas (encore ?) détectées. Très mauvais exemple.
                  Pour l’article sur les lézards, en effet leur formulation (et raccourcis) est franchement discutable ! Ça me fait penser parfois à des articles de Science & Vie qui utilise une phrase style « le microbe s’est doté ya 1 million d’année blabla pour résister à son environnement ». Ça m’horripile à chaque fois ! On dirait une phrase défendant le « design intelligent ». Bref, je suis tout à fait d’accord avec vous pour dire que certains journalistes, pétris de bonnes intentions, voient le changement climatique partout. Comme la personne en surpoids qui en a marre que son médecin relie tout à son surpoids, même sa verrue plantaire.
                  Les rayons N, je ne connaissais pas. Vous voulez faire une encyclopédie des erreurs scientifiques ? Ok. Mais… pour démontrer quoi ? Ya toujours le débat (clôturé pour moi) sur l’homéopathie. Ya eu l’éther. Ya eu des particules mystère qui n’existent finalement pas. Ya eu le gène de l’assassin. Ya les vaccins qui causent l’autisme (c’est totalement faux pour info). Depuis que le monde est monde, la science a fait des erreurs, des gens ont fait des erreurs. etc. Mais là on parle de miliers de scientifiques qui arrivent aux mêmes conclusions. Que des études contradictoires existent, c’est heureux et nécessaire; c’est de la science. Mais accepter là ou quitter là !!! (oh elle est bien cette phrase)

                  • « toute la physique tient grâce à de l’énergie sombre »

                    Je ne suis pas astro-physicien, mais la phrase « la physique tient » n’a pas de sens. A ce que j’ai compris, il y a un paradoxe inexpliqué qui nécessite d’inventer de la matière invisible pour justifier une masse manquante. Ce n’est même pas une théorie, à peine un bouche trou. Et même la plus parfaite des théories n’a aucun intérêt tant qu’on ne peut pas la justifier par des expériences dont on prédit le résultat.

                    J’ai piqué les lézards au hasard su google car j’ai vu passer plein d’études bidons (pour chercheurs en mal de subventions et de vacances au galapagos) et il me semblait me rappeler d’un petit animal – même pas sur que je cherchais des lézards.

                    •  » A ce que j’ai compris, il y a un paradoxe inexpliqué qui nécessite d’inventer de la matière invisible pour justifier une masse manquante. Ce n’est même pas une théorie, à peine un bouche trou.  »

                      Cette masse invisible n’a pas été inventée mais basée sur des observation comme la rotation trop rapide des étoiles en périphérie des galaxies qui tournent autour du centre de ces dernières. On ne sais pas ce de quelle origine viens cette masse invisible, mais on sait qu’elle existe par l’observation

                    • Il y a un « manque de matière » pour expliquer les forces de gravité. La cause est invisible. C’est pour ça que je dis qu’on l’invente. Toute autre théorie fait aussi bien l’affaire il me semble.

                    •  » Il y a un « manque de matière » pour expliquer les forces de gravité.  »

                      Il n’y a pas un manque de matière. Matière il y a puisque il faut une masse pour courber l’espace temps. Seulement cette matière on ne l’a pas encore détectée.

                    • Moi, il me semble que c’est une analogie tout comme quand on représente l’atome sous forme d’un système planétaire avec le noyau et des électtons qui « gravitent » autour.

                  • Les rayons N est surtout remarquable par le fait que des scientifiques de bonne foi ont réussi à s’auto abuser pendant un an. Cela montre que ce qui n’est pas vérifié par d’autres et par ce qu’on peut prédire/calculer avec la nouvelle théorie ne peut pas être considéré comme certain. Il a fallu attendre une confirmation optique de focalisation par une masse pour valider la relativité comme valable (au sens d’utile et non pas de « vraie »).

                    Quant aux milliers de scientifiques arrivant à une conclusion … Il y a des millions d’Allemand qui ont cru à l’intelligence d’un moustachu … Et il ne s’agit pas de conclure, mais d’être en mesure de valider une théorie. Il ne s’agit pas de croire mais d’avoir une science vérifiable. Les vaccins protègent de manière vérifiable. La mécanique quantique nous apprend comment fabriquer des lasers en excitant les électrons des atomes. Dans la climatologie, rien n’est vérifiable au sens d’un modèle ou d’une loi mathématique nous permettant de calculer une grandeur physique et de la mesurer pour valider ce modèle ou cette loi. Vous vous rendez compte que des crétins nous promettent la survie si on réduit les émissions de x% avec les mêmes modèles qui nous promettent l’anéantissement, mais dont on sait très bien qu’ils sont faux car les températures réelles ne sont plus dans l’enveloppe des possibilités.

                    Si vous n’êtes pas inquiet que le catastrophisme soit du flan, alors inquiétez vous que la solution est du flan. Et ça ne vous semble pas bizarre qu’on renonce au nucléaire qui est la seule solution valable pour produire massivement de l’énergie (et pomper le CO2) alors qu’on ne sait pas si un « changement climatique inchiffrable » va nous anéantir ou passer inaperçu.

                    • (bam un point Goodwin de grand matin avec mon thé, ben merci…). Je suis pour le nucléaire et c’est à grand regret que je vois les décisions de certains pays, dont la Belgique (quoique avec nos centrales en état peu rassurants…).
                      Comme vous balayez d’un revers de la main toutes les études climatologiques (incluant j’espère celles tendant à invalider la partie anthropique du changement climatique), ça ne sert à rien de continuer à discuter.
                      Ce n’est pas quelques études et modèles… ce sont plus de 90% des études, modèles, résultats… on a appelle ça un faisceau de preuve.

                    • Montrez moi les 10% concluant qu’il n’y a pas de changement climatique anthropique ? Cela ne s’appelle pas un faisceau de preuve.s mais une étude à charge.

                      Et pourquoi « changement » ? Qu’est devenu le « réchauffement » ? Dire que l’on change un système dès qu’on agit dessus est une Lapalissade avant même d’être un enseignement de la physique cantique. Mais si le système est erratique (et ce n’est pas exclu) vous ne savez même pas comment il va évoluer à moins d’être Dieu et de connaître toutes les conditions initiales.

                    • Les 10% ? Ben faut demander à vos coreligionnaires de ce site. J’ai trouvé tantôt le site http://co2thetruth.e-monsite.com
                      J’ai lu en diagonal quelques articles, c’est très classique, mais instructif pour comprendre la logique/les arguments/etc que la majorité ici utilise.
                      Ce que vous dites sur « changement » est totalement vrai, et c’est intéressant (je le dis souvent je sais…). Ben parce que perso, je parle toujours de changement car je suis conscient des disparités au niveau mondial, etc. Qu’on va se taper des étés toujours plus caniculaires tandis que d’autres vont se geler les billes dès le mois d’octobre. Et je l’ai déjà dit, mais je ne suis pas un grand partisan des tentatives de limitation de ce changement, c’est sans doute trop tard. Je préfère réinventer un monde plus écolo, et s’adaptant à la situation que nous avons provoqué (du moins en partie).

                  •  » Mais là on parle de miliers de scientifiques qui arrivent aux mêmes conclusions.  »

                    Combien en sont arrivés aux mêmes conclusions pour s’éviter des emmerdements. Là on ne parle pas du big bang ou de l’expansion de l’univers. Là on parle d’uns discipline scientifique qui étudie le climat et qui n’est plus un débat scientifique, mais idéologique.

                     » Que des études contradictoires existent, c’est heureux et nécessaire; c’est de la science.  »

                    Les idéologues réchauffistes n’en veulent pas de toutes ces études contradictoires. Il est bien là problème.

                    Il y a quelques années au JT, un astrophysicien évoquait l’importance de l’activité solaire sur le changement climatique. On a demandé ensuite à un climatologue un avis sur les travaux et les conclusions de l’astrophysicien.

                    Le climatologue a juste répondu que c’était n’importe quoi. C’est tout juste si il ne l’a pas traité d’abruti. Et c’était il y a au moins 15 ans. Imaginez aujourd’hui ou le réchauffement climatique a tourné à l’hystérie collective.

                    Comment donner du crédit à un consensus scientifique quand contester une théorie scientifique par d’autres études scientifiques devient presque un acte criminel?

                    • Je viens de refaire un tour sur le site de Duran. Je crois qu’il y a 15 ans les climatologues avait « botté en touche » sur les cycles solaires. Depuis des études ont montré qu’on ne pouvait pas « exclure des modèles » l’influence solaire. Mais bien sur pour les politiciens du GIEC cela n’a surement pas altéré leurs certitudes [qu’on écrit l’histoire même si on doit réécrire la science].

          • « je suis ravi de voir que des gens comme vous osent poser des questions »

            Je ne prétends pas avoir le niveau de physique nécessaire pour comprendre la climatologie et encore moins avoir le temps de compulser les études. Mais j’ai quand même reçu une éducation scientifique me permettant de déceler les mensonges et les à-peu-près. Et d’autre part, j’ai fait suffisamment de TP de physique pour savoir que l’on démontre TOUJOURS expérimentalement ce qu’on est sensé trouver – même quand on a que 2 points de mesure utilisables pour vérifier une relation linéaire.

      •  » Heureusement que les internautes ont de l’esprit critique : cet « article » est une dépêche AFP, citant un responsable local.  »

        Mais quand c’est une gamine de 15 ans qui n’a aucune formation scientifique sur la climat nous explique ceci ou cela sur le climat les internautes n’ont plus l’esprit critique mais gobent tut ce qu’elle raconte puisque ils se fient seulement à un symbole. une gamine devenu l’icône de la vérité climatique.

         » si vous vous informez en ne vous tenant qu’à ce genre de source  »
        C’est l’hôpital qui se fout de la charité. Combien de fois les réchauffistes prennent cash tout ce que les médias racontent tout les 3 jours sur le réchauffement climatique juste parce que ça les conforte dans leurs croyances?

        • Greta machin (que je n’apprécie pas beaucoup personnellement) ne fait pas de la climatologie il me semble. Elle fait de la com’, du marketing, du Public Relation, etc. Qu’elle soit un symbole certes, mais je trouve, perso encore une fois, que ça va se retourner contre la Noble Cause Environnementale.
          L’hôpital va bien merci. N’oubliez pas votre petite prière du soir au Saint-Pétrole Eternel 🙂

          • Tiens ! Voila Malthus qui entre à nouveau par la fenêtre …

            Mais si je peux me permettre une petite angoisse que je ne semble guère partager : si mon moteur tournait de plus en plus vite sans que je sache comment l’arrêter, ce n’est pas de la panne d’essence dont j’aurais peur mais de l’explosion.

  • Eh oui ! Le fondamentalisme quel qu’il soit est dangereux. Il va conduire l’humanité à un déclin assuré. Toutefois on sera tellement mieux après. Toutes les personnes qui défendent cette cause inepte devront abandonner toutes les prouesses technologiques dont elles sont addicts. Aucune d’entre elles n’y a pensé. Pour cela il faut avoir un esprit critique soit une certaine forme d’intelligence…

  • Oui, on est plein développement d’un nouveau fascisme millénariste, mode Savonarole …
    https://www.linkedin.com/pulse/d%C3%A9croissance-vrais-sujets-et-fantasmes-pierre-tarissi/

  • L’auteur se moque du monde en affirmant qu’il est seul ! Nous-même avons fait un livre blanc sur ces questions en 2015
    http://scmsa.eu/rechauff0.htm (téléchargé plus de 80000 fois) et bien d’autres que nous. Des dizaines de livres existent sur le sujet.

  • Je ne suis pas certain de l’apocalypse climatique, mais par contre deux vont nous arriver dans les prochaines 10 années, l’énergétique et le financier, qui du premier ? L’un entraînera l’autre. Plus de 80 % de la consommation d’énergie mondial provient des fossiles, toutes nos activités sont dépendantes du pétrole, (mines, raffinage, transport, transformation, installation et maintenance) la transition énergétique est un leurre pour ne pas respecter la loi de conservation de l’énergie. C’est juste freiner un peu avant de se prendre le mur, puisque le pétrole est une énergie finie, qui va entrer en déplétion entre 5 et 10 ans. Personne ne dit mot sur les transports de marchandises ou l’agriculture grand consommateurs de pétrole. Dans les 30 prochaines années nous devrons sortir de terre plus de minéraux que les dernières 70.000 années (CNRS), la consommation des terres rares augmente de 15 % par an soit une multiplication par 4 en dix ans. Est-ce possible ?
    https://imgur.com/a/6dEDt
    http://petrole.blog.lemonde.fr/2018/11/01/minuit-et-quart/

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La France était présentée il n’y a pas si longtemps comme une Union soviétique qui aurait réussi. Le point de départ est, à la Libération, le programme du CNR en particulier « Les jours heureux », et les ordonnances de 1945 qui ont créé la Sécurité sociale. La spoliation légale généralisée devenait le mode de fonctionnement du pays.

 

Néfaste par routine

À cause de cela les gouvernements successifs ont glissé vers un étatisme de plus en plus étouffant. Le vol légal, baptisé « solidarité » pour la « justice sociale » et « l’... Poursuivre la lecture

Réuni ce vendredi à Matignon, ce qui s’apparente à un gouvernement technique en pleine campagne législative s’est vu confier sa feuille de route par le Premier ministre Élisabeth Borne.

Une feuille de route fondée sur trois priorités : le pouvoir d’achat, la santé et le climat.

Cette liste fait écho à une autre, adressée une semaine auparavant par le président de la République dans un tweet :

https://twitter.com/EmmanuelMacron/status/1526250371638874115?ref_src=twsrc%5Etfw

 

Le chef de l’État évoque une... Poursuivre la lecture

Par Jon Miltimore.

Le jour de la Terre, Wynn Alan Bruce, un écologiste et photographe du Colorado âgé de 50 ans s'est immolé devant la Cour suprême des États-Unis.

À la suite de sa mort, ses amis ont déclaré qu'il s'inquiétait du changement climatique. Kritee Kanko, la scientifique en chef de l'Environmental Defense Fund a déclaré :

« Ce gars était mon ami. Ce n'était pas un acte de suicide. C'est un acte de compassion profondément intrépide pour attirer l'attention sur la crise climatique. »

T... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles