Le monde rêvé de Terra Nova

L’augmentation des droits de succession ne résoudra rien. L’idée de Terra Nova sert juste à accroître l’exploitation des Français par leur gouvernement.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
L'ouverture du testament (Jean Pimentel - France 2) Héritage

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le monde rêvé de Terra Nova

Publié le 15 janvier 2019
- A +

Par Patrick Aulnas.

Certains penseurs de haut vol ont des idées particulièrement originales : augmenter les impôts. Le think tank Terra Nova vient ainsi de proposer une forte augmentation des droits de succession en France. Chacun sait que la France et la Belgique figurent parmi les champions mondiaux des prélèvements obligatoires, mais aussi de la confiscation des patrimoines. Pour certains, cela ne suffit absolument pas. Des sous, des sous, encore des sous pour les politiciens. J’oublie une chose essentielle : il s’agit de faire notre bien à tous, il s’agit de l’intérêt général.

L’État est juste mais les familles nagent dans l’égoïsme

Transmettre les biens à l’intérieur des familles ? Vous n’y songez pas ! Ce serait une injustice inqualifiable. Dans une société digne de ce nom, le pouvoir politique se doit de redistribuer. L’idéal serait que chacun commence à la naissance avec… rien. Sauf évidemment ce que l’État met à sa disposition. Car l’État est infiniment juste et les familles nagent dans l’égoïsme. Spontanément, vous souhaitez léguer à vos enfants ce que vous possédez, que ce soit beaucoup ou fort peu. Ce faisant, vous vous laissez aller à un sentiment dont vous ne mesurez pas toute la bassesse. Vous êtes l’égoïste le plus accompli. Il faut vous élever un peu et rejoindre rapidement ceux qui ont compris que seul l’État a la légitimité pour décider du sort de vos biens à votre mort.

Être constructiviste ou pas

En allant vite, disons qu’il existe deux types d’individus. Certains pensent que le monde est… ce qu’il est. Notre petit séjour de quelques décennies en son sein le fait évoluer doucement, pragmatiquement. L’humanité transporte ainsi avec elle, à travers le temps, un bagage à contenu évolutif. Chacun de nous contribue plus ou moins à cette évolution, mais nous sommes tous, en définitive, de modestes contributeurs de l’aventure humaine.

D’autres ont plus d’ambition et regardent les précédents avec commisération. Ils envisagent en effet de reconstruire le monde. Contribuer à transmettre, quelle petitesse d’esprit ! Il faut avoir des idées nouvelles, les articuler brillamment et mettre en œuvre le grand projet. Faire table rase du passé, il n’y a que ça de vrai. Dans ces conditions, vouloir médiocrement transmettre ses biens à ses enfants est injustifiable. Il convient de participer à la construction d’un avenir déjà pensé. Le futur est déjà présent dans les têtes des géniaux collaborateurs de Terra Nova. Notre impérieux devoir consiste à le réaliser.

Le monde idéal et le goulag

À ce point du raisonnement, une question vous vient à l’esprit : comment, moi, petit Homo sapiens parmi des milliards d’autres, pourrais-je participer à un projet aussi enthousiasmant ? La réponse est simple : il suffit de faire confiance aux gouvernants, c’est-à-dire aux politiciens professionnels. Plus vous leur donnez de pouvoir et plus vous contribuez au grand projet de renouvellement de la société. Vous votez une fois tous les cinq ans pour la construction de la société idéale et le tour est joué.

Vous êtes peut-être saisi d’un doute. Ces quelques personnes qui nous gouvernent auraient-elles plus de clairvoyance sur notre avenir que les milliards de micro-décisions que les individus pourraient prendre sans leur intervention ? Les erreurs se compensent dans ce dernier cas, mais si quelques gouvernants se trompent lourdement, toute la société en subit les conséquences dramatiques. C’est ainsi que naissent le nazisme, le communisme totalitaire, le goulag, mais aussi les impôts en croissance constante et les dettes publiques abyssales.

Votre patrimoine ne vous appartient pas !

Vous avez tout compris désormais. Les intelligences exceptionnelles qui concoctent le monde de demain dans leurs laboratoires ne sont que les serviteurs dévoués des gouvernants. Elles contribuent à la puissance du pouvoir politique. Et l’argent est absolument indispensable pour faire naître l’édénique société du futur.

Quelle naïveté de votre part ! Votre patrimoine ne vous appartient pas. Il n’est qu’un moyen pour faire passer le monde juste et presque parfait de nos puissants penseurs de la théorie à la pratique.

Voir les commentaires (17)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (17)
  • L’état est un mal nécessaire, dont la nocivité est à réduire au maximum. Dans cet objectif, la première étape est de lui entraver les mains pour l’empêcher de faire les poches au citoyen.

    • +1 parce qu il faut être réaliste.
      Mais j aimerai savoir comment on entrave les mains du « monstre froid ?

      D’autre part, Le mal n’est jamais nécessaire.

      « L’État est une institution fondamentalement illégitime qui se fonde sur l’agression systématisée, le crime organisé et banalisé contre la personne et la propriété de ses sujets. Loin d’être nécessaire à la société, c’est une institution profondément anti-sociale qui parasite les activités productives des citoyens honnêtes. »
      Murray Rothbard

      • les pères fondateurs de la jeune république des Etats-Unis d’Amérique ont assez bien répondu à ce problème : au niveau institutionnel aussi, il convient de diviser pour mieux régner. Mais, point fondamental : c’est le peuple qui doit diviser pour régner.
        Résultat : on a là-bas 3 pouvoirs forts, ayant chacun la capacité réelle de contrôler les autres. Le Parlement ne convient pas au Président ? Il devra faire avec. Certains membres de la Cour Suprême n’aiment pas le Président ? À moins de convaincre tous leurs collègues, ils ne pourront pas le destituer. Etc.
        Contrairement à la France où tout procède de l’exécutif et, partant de là, du « château » – et de l’élection qui en change le locataire tous les 5 ans.

    • Effectivement. Tôt ou tard, il faudra envisager de punir pénalement la simple suggestion de taxes nouvelles, assimilable à un discours de haine.

    • Oui, mais je croyais qu’un linceul n’avait pas de poches, or ça n’empêche pas l’état de les faire, puisque le défunt n’est plus en état de s’y opposer et de rappeler quelles étaient ses aspirations quand il s’est décarcassé pour les remplir.

      • Dès lors que le consentement à l’impôt est admis comme fondement de la légitimité fiscale, il n’est pas de situation plus claire que celle des successions. Grâce aux dispositions testamentaires, il est en effet tout à fait possible d’exprimer son degré de consentement ou d’opposition à l’impôt. En cas de refus explicitement exprimé par le défunt, choix mûrement réfléchi, l’impôt sur la succession perd instantanément toute légitimité.

        • J’aime bien l’idée, mais j’imagine la réplique: ce sont les héritiers qui paient les droits, donc c’est à eux d’exprimer ou non leur consentement.

          • Hériter pour transmettre ensuite est un devoir avant d’être un droit. On souhaite bon courage à l’étatiste qui essayera de justifier la taxation d’une obligation. Taxer les héritages est injustifiable, ne serait-ce que moralement.

            Plus prosaïquement, l’héritage n’est pas un revenu nouveau issu de l’échange volontaire mais un patrimoine stocké déjà créé et déjà taxé. Or, taxer un stock détruit l’assiette de la taxe, comme toute taxation du patrimoine. L’Etat obèse irresponsable qui taxe les patrimoines s’autodétruit en épuisant la source qui lui fournit ses ressources. L’Etat obèse français, en 2019.

  • Terra Nova est bien connu pour n’etre qu’une officine de l’état et depuis bien longtemps ! Ses membres sont en grand partie des élus, des fonctionnaires et des membres des partis « étatistes ».
    Ils ont toujours eu beaucoup d’imagination pour suggérer les bonnes vieilles solutions, impots et Taxes, pour augmenter les recettes. de l’état Par contre pour proposer des pistes nouvelles pour réduire les dépenses de l’état aucune imagination, rien.

    Terra Nova ? Non, plutôt Terra Vecchia !

    Un sujet pour lequel ils n’ont aucune imagination

  • Soyons optimiste !
    Terra Nova, c’est comme l’ENA.
    L’étiquetage informe toujours un peu sur la nature d’un produit.
    Les zones de concentrations dans l’incompétence et la démagogie idéologique, provoque par contre coups des espaces ou la densité de cons est moindre, C’est le coté positif de Terra Nova.

  • C’est ainsi que naît la Fransyrie :mrgreen:

    Le pays est en Marche… vers la dictature…

    Et qui devait partir, je vous le rappelle, hein, qui ❓

  • On va la surnommer Terre Attila

  • Article à faire lire à ceux qui nous gouvernent…
    « Les intelligences exceptionnelles qui concoctent le monde de demain dans leurs laboratoires ne sont que les serviteurs dévoués des gouvernants. »
    A moins que ça soit l’inverse… Les gouvernants passent, eux restent.

  • « En allant vite, disons qu’il existe deux types d’individus »

    Dans l’IT aussi, il y a souvent débat lors qu’un système complexe devient trop rigide pour suivre l’évolution. Soit l’améliorer par petites touches, soit réécrire de rien.

    Les idéalistes, les jeunes sont souvent attirés par une récriture. Et cela se termine souvent mal (ou ne se termine jamais).

    Ceux qui ont un peu de bouteille savent que seul des efforts constants et méthodiques peuvent donner un résultat à terme. C’est moins spectaculaire, ça n’ajoute pas une ligne dans le CV, mais la plupart du temps, c’est la seule voie qui fonctionne. Et le mieux est de commencer ces efforts suffisamment tôt, avant la rigidité cadavérique.

  • L’état a le monopole de la violence légale…
    Le socialisme porte en lui le germe de l’inhumanité…
    Confier le premier au second ne parait pas raisonnable…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
droits de succession
8
Sauvegarder cet article

Les droits de succession sont assez généralement considérés comme justifiés et on en donne en particulier une justification prétendue morale. En effet on considère qu’il n’est pas juste que certaines personnes puissent hériter d’un capital plus élevé que d’autres sans avoir fait les efforts nécessaires pour cela et sans le mériter.

On évoque souvent de ce point de vue l’idée selon laquelle il faut assurer « l’égalité des chances » entre tous les citoyens. Mais il faut estimer ce point de vue comme étant totalement injustifié et c’est p... Poursuivre la lecture

Je ne veux pas dire que nous sommes riches en candidats de qualité. Je veux simplement faire allusion à une information livrée au grand public la semaine dernière : elle concernait le montant des milliers d’euros possédés par les candidats. Je dois dire tout de suite que cette information ne m’est pas très sympathique dans un pays où « le riche » est automatiquement soupçonné de corruption, de prévarication, ou de pur produit de la chance.

Jean Fourastié avait parlé du « jardin du voisin » : par envie beaucoup de gens voient toujours d... Poursuivre la lecture

Nombreuses sont les personnes dans le monde aimant la France. Elle a des atouts. Mais la France a également des points faibles, à commencer par sa situation économique qui est souvent mal évaluée. Il existe ainsi un préjugé très répandu selon lequel la France serait un pays d'égalité en raison de son généreux modèle social. Mais l'égalité, que beaucoup assimilent à une justice sociale, ne règne que partiellement en France.

Il est certes vrai qu'après redistribution, les revenus sont répartis de façon relativement uniforme[1. En 2017, l... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles