Fiscalité de l’héritage : Terra Nova, à la pointe des idées… de 1848 !

Terra Nova, le « think thank » de la gauche moderne a récemment proposé d’alourdir la fiscalité de l’héritage… proposition de Marx et Engels dans le Manifeste du Parti Communiste de 1848 !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Fiscalité de l’héritage : Terra Nova, à la pointe des idées… de 1848 !

Publié le 9 janvier 2019
- A +

Par PABerryer.

Terra Nova, le think thank de la gauche moderne, celle qui a abandonné les classes populaires au profit des minorités, a récemment proposé d’alourdir la fiscalité de l’héritage, proposition qui figurait en troisième position de programme proposé par Marx et Engels dans le Manifeste du Parti Communiste de 1848 !

Cette proposition, qui se voudrait innovante malgré ses 171 ans, est tout autant une ineptie économique qu’une faute morale.

Terra Nova part du constat que le vieillissement de la population entraine l’apparition d’héritiers vieillissants, qui héritent à un âge où ils sont le moins enclins à faire usage de leur capital.

Si ce constat est juste, le reste du propos est à l’opposé de ce qu’il faudrait faire car le but est d’utiliser l’argent récolté pour financer la dépendance des personnes âgées.

La proposition de Terra Nova est une ineptie économique

C’est d’abord une ineptie économique. La première conséquence du vieillissement de ces héritiers est que les jeunes générations ne peuvent bénéficier d’un apport de capital au moment où elles en ont le plus besoin. Entre 1950 et 2000 l’âge moyen est ainsi passé de 40 à 50 ans et continue d’augmenter. En augmentant la taxation de l’héritage cela ne fera qu’aggraver le problème. Avec Terra Nova tout le monde se doit d’être pauvre.

Ensuite, le but est de financer la dépendance. Si le but en soi est tout à fait louable, la façon de traiter le problème revient à l’aggraver. À court terme le gain sera intéressant mais la captation de capital induira un appauvrissement des générations suivantes et une baisse de rendement de l’impôt.

Le problème avec le socialisme est qu’il dure jusqu’à épuisement de l’argent des autres. La baisse du coût du travail et la réforme du système de santé seront plus à même de répondre au défi de la dépendance en rendant davantage attractifs les métiers qui y sont rattachés tout en rendant plus efficaces les dépenses de santé.

Enfin, Terra Nova s’attend à ce que le problème soit pris en charge par l’État. Si il est un acteur économique qui ne se préoccupe pas du profit et de l’efficacité c’est bien l’État français ! Cet État est financièrement aux abois et l’argent récolté servira bien plus à remplir le tonneau des Danaïdes qu’à financer la dépendance.

En appliquant les solutions de Terra Nova, ira-t-on vers des héritiers plus pauvres et des personnes âgées euthanasiées plutôt que soignées ?

Terra Nova et ses propositions moralement perverses

La proposition de Terra Nova s’enracine profondément dans la pensée socialiste, en reprenant Marx et Engels. Outre la permanence des idées communistes au sein de l’intelligentsia française, idées sur lesquelles un siècle de mise en application ne lui a pas ouvert les yeux, c’est le caractère immoral de cet idéal qui resurgit dans cette proposition.

Derrière l’idéal se cachent l’envie, la jalousie, la concupiscence, incitant à la colère. Ces immoralités, cachées sous des torrents de bons sentiments, sont les fondements du socialisme. Terra Nova ne fait qu’exciter à nouveau la haine du riche, l’envie vis-à-vis des possédants envers lesquels la colère du peuple serait légitime et la spoliation morale.

C’est du populisme de bas étage : rien ne permet, ici, de différentier un démagogue comme il y en a tant de par le monde et Terra Nova.

Que faire ?

Telle une horloge cassée qui indique l’heure juste deux fois par jour, Terra Nova a fait un constat pertinent. Il existe cependant une solution plus simple et bien plus pertinente pour répondre à ce problème : la suppression pure et simple de tous les frais de donation en ligne directe.

Économiquement cela sera extrêmement bénéfique en permettant au capital de circuler et de se transmettre plus facilement. Les enfants pourront commencer à hériter à un âge plus tôt que maintenant et se constituer un capital à un moment plus pertinent pour eux.

La facilité pour la constitution d’un capital permettra à l’économie de trouver là une nouvelle source de financement et, partant de là, l’amélioration de la situation économique aura un impact positif pour les finances publiques.

L’augmentation de la richesse individuelle permettra de financer la dépendance des générations actuelles quand le temps sera venu et si les progrès de la médecine n’auront pas été suffisants. Tout le monde sera gagnant même l’État.

Moralement, enfin, cette solution est la plus juste car elle permettra d’apaiser les tensions dans les familles. Tous nous avons connu ou entendu des témoignages de familles qui se sont déchirées au moment de la succession. L’héritage sert de détonateur pour régler de vielles querelles ou blessures. En permettant aux parents de donner de leur vivant, ils peuvent organiser leur succession et apaiser les possibles rancunes existantes.

Cela ne peut être que bénéfique pour la société, d’autant plus que le renforcement de la famille est une façon de mieux résister au despotisme de l’État moderne. Cela est d’autant plus vrai que la famille a toujours été une cible de choix des États totalitaires…

Voir les commentaires (24)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (24)
  • on ne peut pas etre « de gauche » , et « moderne ».
    il y a une méchante contradiction.

  • C’est pas terra nova mais marais putride qui répète la même recette qui ne marche pas : taxophilie aiguë sur tout ce qui bouge et plein les poches pour les régimes spéciaux et les monopoles indus et après nous le déluge.
    Encore des diplômés en économie qui ont fait leurs études en France…!

  • Je le remets ici parce que peu de gens me semblent avoir compris le principal souci avec cette proposition du Sin Tank Mamie Nova qui justifie cet alourdissement fiscal par le besoin de financer l’allégement de l’ISF :

    « Peu de gens ont relevé ici, parmi ceux qui tirent à bout portant sur Mamie Nova, que la réforme de la fiscalité proposée par le Sin Tank, revient à faire payer la disparition de l’ISF des plus fortunés par les classes moyennes !
    Aujourd’hui le gros des héritages des classes moyennes tombe dans une tranche à 20 % (pour des montants de succession entre 15000 et 550000 €). Au delà de 550000, on passe à 30 %, puis à 40 % au delà de 900000, etc.
    Avec Mamie Nova, la tranche 20 % s’arrête à 50000 € et à 350000, vous êtes déjà à 40 %.
    C’est cela le vrai scandale : remplacer une taxation qui frappait les plus riches, par une taxation qui frappe les classes moyennes ! »

    • ce n’est pas un scandale..

      en fait en disant cela vous sous entendez que vous connaissez une bonne façon de taxer.. si je comprends bien…le mieux pour vous est taxer plus les plus riches..ok mais jusque quand..? l’égalité des revenus après prélèvement ..ou quoi???

      l’assiette d’une taxe n’est jamais juste..elle est ce qu’elle est..

    • Vous avez raison, mais je vous trouve très optimiste. Terra Nova n’a certainement pas renoncé à faire revenir l’ISF par la fenêtre une fois l’attention détournée, et d’autre part, il lui importe stratégiquement de prendre de l’avance et du leadership dans le grand concours Lépine d’alourdissement de la fiscalité qui s’annonce.

    • C’est vrai. C est également transférer le coût du ramassage des ordures ( et d autres services monopolistiques ) de ceux qui les utilisent ( les gentil locataires et parfois des vilains propriétaires privilégiés ) vers ceux qui ne les utilisent pas forcément car vivant ailleurs ( les méchants propriétaires qui spéculent ).
      C est clairement une attaque contre la propriété, on voudrait la décourager qu’on ne s’y prendrait pas autrement.

    • Tout est dit ! Terra Nova c’est le thik tank, continuum de la Gôche caviar strauss-khanienne, attaliste ou vallsiste aux affaires sous Hollande, renaissant de ses cendres pour se recycler dans la macronie européïste pur jus ! …aux antipodes de LFI. D’ailleurs le PS est devenu 1 parti zombie, toujours présent au Parlement depuis, qui fait 4 fois moins d’adhérents que l’UPR : lol !

  • Si l’âge des héritiers augmente, il suffit de défiscaliser la transmission ( partielle ou totale ) de l’héritage reçu par les enfants aux petits-enfants, solution adoptée par la Flandre.

    • ben…hormis la question de l’expression de la volonté du défunt..
      taxer une héritage c’est comme taxer un cadeau qu’on fait à un proche…voire comme la charité que l’on fait à un mendiant..

      l’etat affirme qu’il possède une partie de vos biens et on se demande bien pourquoi.

  • Le problème du socialisme c’ est qu’ il ne sait pas gagner de l’ argent il sait uniquement le dépenser.

  • @ Joe Bar , pas d’excuse à ne pas comprendre , la classe moyenne sert à payer,
    c’est le systeme Juppé qui revient à la surface puisque pour lui à cette époque là ,
    une retraite a 1200 euros pour lui c’était l’edorado pour les retraités… Comme pour les 20 % de la taxe d’habitation , un célibataire gagnant 2500 net par mois est un milliardaire
    bien n’entendu nos élus, vont trouver une parade pour en être exempt cela de soi !!!

    • une retraite à 1200 euros est bien un eldorado pour certains..et une misère pour d’autres.
      On peut travailler tous les jours comme une mule…ça ne veut pas dire qu’on peut se faire une retraite.
      rien de plus dangereux que de sans cesse suggérer que d’avoir une pension d’un niveau donné va de soi ou que cela tient à des « mérites » ou à une forme de vertu…

  • Terra Nova se veut un think tank. En fait c’est un thin tank ne servant à rien sinon à nuire. Un bidulator à subventions.

    Pour sauver la France, fermons Terra Nova.

  • Ben oui, et puis on nous explique que la taxe d’habitation pourrait toujours être prélevée sur les 20% les moins pauvres. Exemple un célibataire qui gagne 2500 euros par mois est un riche, voir un privilégié qu’il faut reéduquer pour qu’il s’intègre dans le flamboyant paysage de la médiocrité décrétée…

  • Au delà de ce que cet article explique très bien, le « death tax » est par ailleurs, parfaitement immoral. Si on dit que les gens vivent trop vieux, selon cette logique de bandit, pourquoi ne pas commencer à leur prendre leur pognon mettons à partir de 50 ans!
    En plus, combien de temps « mérite »-t-on le pognon qu’on a gagné: Si vous avez gagné 100 à 30 ans, les « méritez-vous encore à 40?
    La volonté d’ingénièrie sociale de ces mafieux est ici à peine déguisée.
    D’autant plus que, sur le plan des recettes à court terme, cela n’est même pas relevant.
    Ainsi, dans la faz de hier, Ph. Plickert (un des rares bons journalistes de ce papier à légumes), explique comment les états ont pris votre pognon sur les dix dernières années, sommes énormes d’impôts déguisés et de destruction de valeur nette.
    https://www.faz.net/aktuell/finanzen/deutscher-staat-spart-milliarden-durch-niedrigzinsen-15978641.html

    Et puis, comme nous le savons tous ici, il y a longtemps que la fiscalité n’a plus rien à voir avec la récolte de recettes financières pour l’état, pas plus que la lutte contre le réchauffement climatique n’a à voir avec la planète etc. etc. L’unité de compte de ces politiciens est le pouvoir que leur rapporte une mesure, le reste, c’est de l’emballage, de la com…
    C’est « pouvoir » contre « liberté », barbarie contre civilisation…Y-a-t-il un monde au-delà de la Boëtie? En cette grise matinée, je broie du noir.

  • En ce temps de contestations tous azimuts « Terra Nova » revendique le droit d’exister pour participer aux pérégrinations intellectuelles du moment.
    Effectivement, l’héritage peut être l’objet de réflexions pertinentes quant on sait que « le problème du socialisme et qu’il dure jusqu’à l’épuisement de l’argent des autres ».
    Dans ses cogitations, « Terra Nova » se situe dans la la vision d’une nébuleuse Marxiste ou Maoïste d’une société humaine aussi idéale qu’utopiste.
    Tout ceci, sans se poser la question de savoir à qui profiterait un héritage confisqué…
    Alors, comment l’État incapable de gérer à lui tout seul les équipements publics d’intérêt général – autoroutes, équipements portuaires, aéroports et autres – pourrait il gérer des entreprises commerciales et industrielles ?
    Personne ne conteste dans ce pays que l’élite Énarchique n’a été formatée que pour le seul exercice industriel du prélèvement Étatique!…
    A n’en pas douter, le produit de la confiscation serait alors vendu à l’encan à des « investisseurs » étrangers, sans scrupules, qui prendraient, au préalable, la précaution de s’assurer de privilèges fiscaux…. dérogeant aux règles imposées aux français!…

  • « Derrière l’idéal se cachent l’envie, la jalousie, la concupiscence… ».
    Tout est dit.

  • La connerie étant éternelle, pas étonnant que nos socialos de Terra Nova en fasse démonstration. C’est grâce à eux que Hollande s’est planté!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
droits de succession
8
Sauvegarder cet article

Les droits de succession sont assez généralement considérés comme justifiés et on en donne en particulier une justification prétendue morale. En effet on considère qu’il n’est pas juste que certaines personnes puissent hériter d’un capital plus élevé que d’autres sans avoir fait les efforts nécessaires pour cela et sans le mériter.

On évoque souvent de ce point de vue l’idée selon laquelle il faut assurer « l’égalité des chances » entre tous les citoyens. Mais il faut estimer ce point de vue comme étant totalement injustifié et c’est p... Poursuivre la lecture

Une étude de la fiscalité européenne fait ressortir que c’est en France et en Belgique que la fiscalité sur les successions est la plus forte. En France, le taux d’imposition marginal sur les successions en ligne directe, à savoir entre parents et enfants, atteint 45 %. C’est le taux le plus élevé de l’Union européenne.

À titre de comparaison, ce taux est à seulement 30 % en Allemagne et même de 4 % en Italie. S’ajoute à ce taux considérable le fait que la France a l’un des abattements en ligne directe les plus faibles du monde : 100 0... Poursuivre la lecture

Tir groupé de la gauche et de la gauche de la gauche sur les droits de succession. Yannick Jadot, en plus du rétablissement d’un impôt sur la fortune, veut des impôts alourdis sur les successions supérieures à deux millions d’euros.

Il a en effet, déclaré le 29 janvier, dans la veine d’un écolo-gauchisme d’autant plus piquant qu’il était censé représenter aux yeux de certains un programme relativement mesuré lors de la primaire écologiste, du moins par rapport à sa principale concurrente :

« Les plus riches font sécession, s’exo... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles