Vive le nucléaire américain !

Les Américains confortent maintenant leur position en Europe en remportant l’appel d’offre pour une première centrale nucléaire en Pologne. 

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 6
Centrale nucléaire du Tricastin (Crédits : Sancio83, Image libre de droits)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Vive le nucléaire américain !

Publié le 11 novembre 2022
- A +

Les dirigeants français et européens maltraitent le nucléaire depuis 20 ans.

Résultat : alors que la France rayonnait dans le monde et dominait l’Europe dans l’industrie nucléaire pendant les années 1990, les Américains confortent maintenant leur position en Europe en remportant l’appel d’offre pour une première centrale nucléaire en Pologne.

 

La Pologne s’engage dans le nucléaire américain

La Pologne, où le charbon est toujours prédominant pour sa production d’électricité, opte pour le nucléaire. Le 28 octobre 2022, ce pays a choisi le groupe américain Westinghouse pour construire sa première centrale nucléaire en 2033, face aux offres concurrentes du sud-coréen KHNP, et surtout du français EDF.

Cette décision va dans le sens de la lutte contre le réchauffement climatique mais elle fait grincer des dents en Europe, notamment en France. La première partie du projet nucléaire polonais est estimée à « 40 milliards de dollars » selon la secrétaire américaine à l’Énergie Jennifer Granholm, qui a déclaré :

« C’est un pas énorme dans le renforcement de nos relations avec la Pologne pour les générations à venir ».

Plusieurs générations ? La relation sera donc « durable »… au détriment de l’Europe.

Entre Washington et Varsovie, des liens étroits existent également dans d’autres secteurs stratégiques comme la défense et notamment l’aéronautique militaire (achat de 48 chasseurs F-16 en 2003 et de 32 F-35 en 2020). La Pologne – qui ne joue pas la carte européenne – a pourtant bénéficié d’importantes aides européennes pour assurer son développement depuis son entrée dans l’Union européenne en 2004.

 

Le parapluie américain

La Pologne privilégie ses liens avec les États-Unis car elle est convaincue que ce pays sera plus efficace que l’Europe en cas d’attaque de la Russie. Ce sentiment s’est renforcé depuis la guerre en Ukraine. Déjà, en mars 2022 soit un mois après le début de la guerre, lors de la visite de Joe Biden en Pologne, le président polonais (Andrzej Duda) avait annoncé des accords de défense avec les États-Unis et avait ouvertement déclaré que le nucléaire civil passerait par un partenariat avec Washington.

Un haut responsable du gouvernement américain s’exprimant sous le couvert de l’anonymat a révélé :

« Il ne s’agit pas seulement d’un projet énergétique commercial, il s’agit de la façon dont nous définirons une sécurité interdépendante pour les décennies à venir ».

Ce même Américain déclare que cette décision « envoie un message sans équivoque au (président russe Vladimir) Poutine sur la force […] de l’alliance américano-polonaise ».

 

Manque de bras nucléaires ?

Après avoir délaissé le nucléaire depuis plus de 20 ans en abandonnant le projet de quatrième génération Astrid et en prévoyant dans la loi depuis 2015 la fermeture de 14 réacteurs nucléaires, la France (qui n’a mis en service aucun réacteur nucléaire depuis 25 ans) manquerait-elle maintenant de bras et de compétences ?

Des soudeurs américains et canadiens viennent à la rescousse du nucléaire français en déficit de cette spécialité pour mener les travaux de réparation à la suite d’un important problème de corrosion sous contrainte. Depuis un an, EDF s’appuie sur une centaine de soudeurs et tuyauteurs nord-américains employés par les entreprises Westinghouse et Framatome (qui possèdent des filiales outre-Atlantique).

Le directeur adjoint de la direction production nucléaire d’EDF (Régis Clément) avait déclaré le 8 novembre 2022 :

« Ilsont venus en renfort pour nous permettre de passer le pic […] Tant qu’on a besoin de soudeurs, on mobilise des soudeurs ».

 

Cruelle Pologne…

La décision polonaise est cruelle pour l’Union européenne car un de ses membres dévoile au grand jour son manque de confiance, non seulement dans la défense européenne, mais aussi dans son industrie, pour relever les défis du futur.

L’Ukraine aussi commence déjà à discuter de son futur parc nucléaire avec les États-Unis…

Même si le président Macron a changé d’avis et souhaite dorénavant engager davantage la France dans le nucléaire, il serait grand temps pour nos dirigeants européens, et notamment français, d’ouvrir les yeux sur les conséquences néfastes de leurs actes sur la filière nucléaire, et parfois encore pire, de leur inaction.

Comme disent nos « amis » américains « wake up! » – si la France veut conserver une filière nucléaire dynamique et si elle ne veut pas acheter ses réacteurs aux États-Unis dans 30 ans.

Voir les commentaires (11)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (11)
  • De toute façon, notre nucléaire est américain…. D’où la. Destruction de notre filière nucléaire. Combien ont coûte les epr en construction, la faillite d’edf.. Ce n’est pas la faute de nos dirigeants , ils sont inféodés aux américains et sont obligés de se soumettre sinon, représailles. Comment croire qu’ un Hollande pense, tout seul de casser notre nucléaire, qu’elle raison à t il avancé et macron sa centrale en bon état fermée ?

  • « Cette décision va dans le sens de la lutte contre le réchauffement climatique »..
    tout simplement non…

    non… tout comme construire une eolienne construire utilise des fossiles.. c’est une utilisation qui semble aujourd’hui intelligente des fossiles dans une perspective d’augmentation de leur prix. ou de leur raréfaction…
    sinon expliquez moi donc comment le fait de construire une centrale va contraindre les gens à utiliser moins de fossiles plus tard??? . oui je ne suis pas idiot la production électrique ,SI elle N’augmente pas, utilisera moins de fossiles..mais…elle peut augmenter.. et les fossiles sont utilisés pour autre chose..

    Non pour ,non pas lutter contre le réchauffement climatique , mais pour émettre moins de fossiles..il faut simplement ne pas en utiliser..et le « moyen est d’augmente leur prix ou limiter leur production… pour les temps à venir.. je veux dire par là : parole parole parole..promesses.. O n est dans un registre similaire à l’interdiction de la vente des voitures thermiques en2035 par macron…

    Nous sommes avec le nucleaire, mais aussi l’isolation d thermique dans une recherche d’utilisation « optimum « des fossiles reposant sur une spéculation sur leur raréfaction. De la simple spéculation économique!!!! et de la durée d’utilisationd des centrales pour rembourser la dette en émissions..

    N’oubliez pas que des tas de gens sont pour l’interdction du nucleaire..donc..en théorie pour arrêter une centrale même neuve!!!! Une simple voiture électrique doit rouler plusieurs dizaines de milliers de km pour rembourser sa dette en fossiles.. si pour quelque raison elle ne peut servir..
    Le combat est pour que la noninterference politique pour construire des centrales!!!! l’interdiction d’interdire.. la libre spéculation..ou la liberté économique..
    i

    • je répète nous n’avons aucun moyen de lutter contre le réchauffement climatique, puisque ça implique de contrôler la production et consommation de fossiles pour les SIECLES à venir…ou croire à des promesses qui engage des gens qui ne sont même pas nés!!!! une question: comment?

      Nous ne pouvons que respecter des promesses ou des accords internationaux.
      dont quelque pays que ce soit peut à juste titre douter et remettre en cause démocratiquement..tant que les pays sont souverains..

      Ce que je dis est si vrai…que certains pays essie d’interdire de simplement le dire…
      les politiques de lutte climatiques ne lutte pas contre le changement climatiques.. ce sont au mieux des accords internationaux d’emissions.. des promesses…sans moyen de verifier leur réalisation.

      je répète… il faut un curieux état d’esprteit pour comprendre la promesse d’interdiction de la vente de voitures thermiques par macron en 2035….

      AI je raté un épisode ,celui d’un gouvernement mondial?

  • Après les avions, les missiles, les bases, il est claire que la Pologne n’a toujours pas intégré l’UE, elle est entrée uniquement pour recevoir des aides financières avec lesquelles ils achètent des armes et maintenant des centrales nucléaires aux Etats Unis et permettre aux Polonais de travaillaient dans toute l’Union ‘Européenne le tout sans sans contrepartie

  • C’est bête à dire et surtout cruel pour le français que je suis, mais comme pour les Australiens avec leurs sous-marins, il ne faut surtout pas qu’un pays étranger achète français, nous ne sommes plus sérieux du tout, à la merci que nous sommes des syndicats dans ces industries-là, des problèmes de savoir-faire (cf. EPR), de recrutements de personnels, de réglementations excessives,… et là ce ne sont pas des grille-pains à construire et assurer la maintenance…

  • « Wake up ! » Et même en admettant que …ce qui n’est pas ….. Trop tard !
    .

  • La Pologne n’est pas cruelle. Elle commerce avec les compétents. A la France de se réveiller au lieu de chanter, comme le coq emblématique, sur son tas de fumier.

  • La défense européenne est morte, la politique énergétique européenne est morte, la politique d’accueil des immigrés est morte.
    Il ne reste de l’UE qu’une bureaucratie très bien payée qui s’auto-entretient.
    Je rêve d’un président qui ne nous bassine plus avec la souveraineté européenne à chacun de ses discours.

  • Mettre au ban la Pologne est dérangeant.
    Le gouvernement polonais choisi Westinghouse Donc acte.
    En 1970 EDF retient la proposition de Framatome qui exploite le brevet de Westinghouse pour la technologie des réacteurs à eau pressurisée pour Fessenheim…,
    De plus vu les déboires de notre filière nucléaire ils peuvent se méfier.
    D autres part connaissant la peur des Russes du peuple polonais .Ils feront tout pour trouver la meilleure protection pour leur pays.
    Pour mémoire c est bien la France qui a refusé une défense Commune européenne.Non ?
    Donc c est un peu facile de dénigrer la Pologne.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les media et le monde politique réalisent (enfin) que nous avons un problème de production d’électricité. En général, ils mettent ça sur le compte des ennuis du nucléaire et de la guerre en Ukraine. Nous allons voir que le problème est structurel et n’est pas près d’être résolu.

 

Situation actuelle

Faisons un calcul de la disponiblité actuelle les nuits sans vent. (ce qui est plus ou moins la situation météo actuelle au 8 décembre 2022 et de la semaine prochaine)

Nucléaire.......... 40 GW (chiffre optimiste) Gaz......... Poursuivre la lecture

Tout le monde a dû entendre cette nouvelle catastrophique diffusée partout ce dernier mercredi 7 décembre 2022 : l’extinction de la biodiversité est 100 fois plus rapide que celle des dinosaures. En cinquante ans, les populations de vertébrés ont chuté de 69 % en moyenne en moins de 50 ans.

Hé bien, c’est un faux, une fake news, un mensonge éhonté.

Cette affirmation relayée par tous les médias du pays vient en fait d’une manipulation grossière que l’on pourrait au mieux qualifier de cherry picking, c’est-à-dire de choix ciblé d’... Poursuivre la lecture

photo d'une ville
3
Sauvegarder cet article

Ceci est la première partie d’une analyse sur la disqualification de l’industrie.

Je suis souvent perplexe devant la manière dont les acteurs de l’industrie se perçoivent. Ils se contentent souvent d’être le zèbre pas-tout-à-fait-le-plus-lent de la horde, qui continue de brouter joyeusement parce qu’aujourd’hui les lions se repaissent de la carcasse d’un autre.

Mais que feront ces zèbres demain, lorsque des militants anti-industrie reviendront dans la savane réclamer du sang ? Vont-ils radicalement changer d’attitude ? La horde ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles