Jeux Olympiques 2024 : la sécurité en question

Il est à craindre que les Jeux Olympiques Paris 2024 soit au mieux un fiasco à l’image de l’organisation de la finale de la Ligue des Champions fin mai 2022.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 2
Tour Eiffel By: edwin.11 - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Jeux Olympiques 2024 : la sécurité en question

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 1 août 2022
- A +

Dans ces colonnes, Frédéric Mas a développé comment Emmanuel Macron et Anne Hidalgo espèrent se refaire une santé politique avec les JO, alors que le coût stratosphérique de l’organisation et les retombées économiques sont loin d’être évidents. Nous allons voir que les conditions de sécurité des athlètes et du public ne sont également pas garanties. Il est à craindre que Paris 2024 soit au mieux un fiasco à l’image de l’organisation de la finale de la Ligue des Champions fin mai 2022. Mais l’État ayant depuis longtemps abandonné le régalien, confondant autoritarisme et autorité, Paris 2024 pourrait bien se terminer en drame.

Trois villes (toute en Seine-Saint-Denis) étaient en lice pour accueillir le village olympique et c’est le projet de Saint-Denis, du quartier Pleyel qui a été retenu. Ce site de près de 40 hectares doit accueillir quelques 14 500 athlètes olympiques et paralympiques. À cheval sur trois communes (Saint-Ouen, Saint-Denis et L’Île-Saint-Denis), c’est dans ce quartier que se trouve le Stade de France.

 

Le département de la Seine-Saint-Denis est-il sûr ?

Avec 148 023 crimes, délits et actes divers de délinquance pour 1 670 000 habitants, ce département est, par ce ratio, en 2021, le deuxième département le moins sûr de France métropolitaine.

La délinquance en Seine-Saint-Denis a augmenté de 7,7 % en un an selon le site ville-data.com.

 

Le fiasco du Stade de France : les images du chaos

Le 28 mai dernier les scènes de chaos à l’occasion de la finale de la Ligue des Champions au Stade de France ont constitué, selon un rapport gouvernemental « un grave préjudice à l’image de la France. »

Ce fiasco aurait pu se transformer en drame alors que le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin n’a pas été sanctionné. Au contraire, il était reconduit dans ses fonctions avec un portefeuille élargi !

 

Cérémonie d’ouverture des JO : une « folie criminelle »

Selon Alain Bauer, éminent criminologue :

 

« La cérémonie d’ouverture des JO [NDLR : qui doit voir les délégations défiler tout au long de la Seine devant 600 000 spectateurs] est une folie criminelle. Il n’y a rien du point de vue de la sécurité et de la sûreté des athlètes, des organisateurs et du public qui n’est envisageable sous cette forme-là. »

 

Quel budget alloué à la sécurité des JO de PARIS 2024 ?

Il n’est toujours pas prévu de ligne budgétaire pour assurer la sécurité de cette manifestation qui pourrait s’élever à un milliard d’euros.

En France, les sociétés privées de sécurité n’ont ni la capacité, ni les compétences pour faire face à un afflux massif de spectateurs. Encore moins lorsqu’il s’agit de hordes de voyous. Rappelons une nouvelle fois le cas du Stade de France. Faudra-t-il alors faire appel à l’armée qui n’est pas formée au maintien de l’ordre ?

 

Paris doit se désister

Il est de la responsabilité des organisateurs d’arrêter les frais et de se désister.

Depuis septembre 2017, date de la nomination par Paris par le CIO le monde a changé. L’épidémie mondiale de la Covid-19 et sa gestion chaotique et coûteuse au niveau national, les mouvements des Gilets jaunes, les tensions internationales (guerre en Ukraine entre autres), les crise économique (stagflation), budgétaire (dette nationale) et politique (élections françaises, démissions des premiers ministres anglais et italien) en Europe, sont autant d’éléments qui justifieraient que la France se retire de l’organisation des J.O.

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • Ce n’est pas compliqué. Pour assurer la sécurité il suffit d’empêcher les anglais de venir. Tout est toujours de leur faute depuis Jeanne d’Arc. Ils n’avaient qu’à pas faire de brexit.

    Sinon, plus sérieusement, il y aura des problèmes de sécurité inhérent au fait que ca a lieu en France ( ce serait pareil à Marseille ou Lyon) . Mais le succès ou pas va dépendre des télévisions. C’est elles qui font la pluie et le beau temps. C’est grace aux images que tout le monde a bien compris que le chaos du Stade de France n’avait rien à voir avec une histoire de faux billets et d’hooligans. On ne peux pas compter non plus sur les journalistes eux mêmes puisque pas un d’entre eux n’a osé dire que c’était la faute de bandes de banlieues parisiennes et les journalistes n’ont pas relayées les témoignages de ce qui s’était passé.

    Ça va se passer comme pour les soirs de 14 juillet ou de 1er janvier. Il faut surtout ne rien dire. Les francais ne sont pas dupes. Ce sont les étrangers qui vont se faite détrousser ou pire.

  • Je conseille des jeux olympiques totalement télévisés, que les étrangers qui aiment les jeux olympiques restent chez eux, au stade France police et le préfet du moment ont démontré que La racaille a gagné, il était plus facile de matraquer les gilets jaunes, d’accuser les Espagnoles et les Anglais que de livrer bataille contre les racailles qui infestent la capitale et la Seine Saint Denis. A décharge de la police, je me rappelle d’un certain match Liverpool-Juventus en 1985 à Bruxelles

  • Le gouvernement a prétexté la crise des gilets jaunes pour abandonner la réforme des retraites puis la crise sanitaire pour laisser filer les déficits.
    Enfin, c’est la guerre en Ukraine qui a empêché notre commando d’opérette de faire campagne.
    Je suggère qu’on invoque la crise énergétique pour ne pas organiser les JO 2024.
    Comment va t’on justifier des restrictions à tous les Français pendant qu’on va gaspiller des MWh pour organiser un évènement qui ne sert qu’à entretenir la vanité de quelques élus.
    J’ai fait du sport toute ma vie mais je ne me sens nullement concerné par ce cirque que sont devenus les JO modernes !

  • Avatar
    The Real Franky Bee
    1 août 2022 at 14 h 25 min

    Il n’y a pas de problème de sécurité en France, juste un sentiment d’insécurité. C’est l’ancien avocat de la famille Merah qui le dit.

  • Mener le fiasco à son terme est peut-être la meilleure manière de se débarrasser de nos dirigeants. Une occasion qui ne se représentera pas de sitôt.

  • Avec le chaos annoncé,il y a fort à parier que les Parisiens vont fuir massivement la capitale pendant l’été 2024, un peu comme cela a été le cas avec le premier confinement. Mais alors, ce sont les cambrioleurs qui vont s’en donner à coeur joie dans des immeubles entièrement désertés. Faudra-t-il que chaque copropriété de Paris embauche un garde armé qui campera dans l’entrée de l’immeuble pendant toute la durée des JO? Et dans ce cas, s’il faut payer pour une sécurité privée, pourquoi donc paie-t-on des impôts dans ce pays? Bon, j’arrête là car je sens que ce sujet peut nous mener très loin.

    • @AlinR
      Bonsoir,
      « Faudra-t-il que chaque copropriété de Paris embauche un garde armé qui campera dans l’entrée de l’immeuble pendant toute la durée des JO? »
      La sécurité privée armée est très rare en France car quasiment interdite sauf pour quelques politiciens qui embauchent ou font venir des policiers. La sécurité armée disponible est estampillée Police ou Gendarmerie Nationale. Vous pouvez être sûr que les beaux immeubles des politiciens seront garés par des agents des Forces de l’Ordre. Pour le commun des mortels français… ce sera avec la sécurité offerte par le standard du « 17 ».

  • Si personne n’y va, ni ne regarde les jeux à la télé, que va-t-il se passer ???

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Article disponible en podcast ici.

On dit qu’une blockchain est sûre, que personne ne peut voler vos cryptos sur blockchain. Alors pourquoi les personnes de Celsius ont perdu leur argent ? Pourquoi les personnes de Voyager ont perdu leur argent ? Pourquoi les utilisateurs de Slope ont perdu leur argent ? Pourquoi les utilisateurs de Terra ont perdu leur argent ?

Depuis quelques semaines, les failles et les faillites se succèdent et les victimes se comptent en nombre. Une blockchain est sûre à condition de bien s’en servir !

... Poursuivre la lecture

Les Jeux Olympiques devaient être une fête, une sorte de Coupe du monde 1998 bis destinée à faire briller la France et ses élites politiques à l’international. En quelques années de crises politique, sanitaire et économique, le projet pharaonique pour Paris s’est transformé en une épée de Damoclès suspendue au-dessus de la tête d’Anne Hidalgo et d’Emmanuel Macron.

Anne Hidalgo se consacre aux Jeux Olympiques avec application après sa déconvenue spectaculaire à l’élection présidentielle. Bien que réélue à la mairie de Paris en juin 2020... Poursuivre la lecture

Après la nomination de Laurent Nuñez à la tête de la préfecture de police de Paris en remplacement du charmant Didier Lallement, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin faisait de son mieux pour assurer le service après-vente avec le sourire dans un grand entretien accordé hier au Parisien. De son mieux et avec le sourire, car si l'on en croit le magazine L'Express, Nuñez n'est nullement son choix, mais celui imposé par Emmanuel Macron, soucieux d'avoir une bouche, des yeux et des oreilles d'une grande fidélité macroniste dans la capitale.... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles