Débordements au stade de France et rodéos sauvages : le délitement français accélère

Les débordements samedi soir au Stade de France sont une belle illustration du manque de courage des autorités. Le délitement s’accélère.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 11
Brexit une catastrophe pour le foot anglais ?By: Matthew Wilkinson - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Débordements au stade de France et rodéos sauvages : le délitement français accélère

Publié le 30 mai 2022
- A +

Rien de tel qu’un bon match de foot international pour ruiner un peu plus la réputation de la France à l’étranger : alors que le Stade de France accueillait samedi soir la finale de la Ligue des champions opposant Liverpool au Real Madrid, tout s’est déroulé à peu près comme on pouvait l’imaginer compte-tenu du contexte, c’est-à-dire très mal.

Nous sommes en France et un événement sportif majeur ne peut se dérouler sans les inévitables débordements et les petits à-côtés qui, sans eux, feraient oublier cette ambiance si particulière de la région parisienne qui donnent au pays sa réputation mondiale.

Sans surprise, la rencontre footballistique s’était d’emblée placée sous les meilleurs auspices puisque la RATP avait lancé un mouvement social perturbant notoirement la circulation des lignes A et B du RER, et ce alors que nombreux supporters britanniques et espagnols tentaient de rejoindre le Stade de France.

Toujours sans surprise, ces masses de supporters ont été assez mal gérées aux abords du stade et ont mis parfois plusieurs heures à passer les systèmes de sécurité apparemment mal taillés pour une rencontre qui attendait autour de 70 000 personnes.

Encore sans surprise, l’événement a naturellement attiré à lui toute la faune locale la plus festive qui s’est empressée d’ajouter son grain de sel créatif et espiègle à l’ambiance déjà survoltée. Les journalistes sur place, notamment étrangers, n’ont pas manqué de noter l’intéressante intervention de ces groupes de jeunes que la presse française s’est empressée de qualifier de riverains et qui ont apparemment organisé des séances de délestage amical des supporters venus là.

La surprise n’a toujours pas été totale lorsque ces mêmes riverains se sont introduits de force et par douzaines dans le stade, générant mouvements de foules et un léger agacement de la part des supporters et des familles venues assister au match dans des conditions à l’optimalité bousculée. Cette surprise n’a pas été plus grande lorsqu’enfin, une fois les esprits échauffés par ces débordements, les forces de police ont chargé, finement cornaquées par une préfecture connue et reconnue pour sa maîtrise des manifestations depuis les cinq dernières années.

Et c’est donc toujours sans la moindre surprise qu’on peut déclarer un véritable succès total sur les plans sportif, événementiel, sécuritaire et politique.

Grâce au professionnalisme et à l’organisation taillée au cordeau de nos élites parisiennes, grâce à l’ambiance si spéciale qui règne à présent en banlieue parisienne avec ou sans match de foot, grâce au commandement précis des forces de l’ordre par une préfecture à la pointe de l’événement, la France vient une fois encore et de façon éclatante de démontrer toute sa maîtrise.

Elle offre d’ailleurs ainsi une excellente idée de ce que donneront dans deux ans les Jeux Olympiques, s’ils ont bien lieu, qui seront organisés par les mêmes équipes, au même endroit : la recette semble prometteuse qui alliera des infrastructures au taquet avec une population locale acquise et préparée à l’événement, gourmande des opportunités qu’offriront des millions de touristes venus pour profiter des idées géniales de la Mairie et de la Préfecture de police de Paris.

Au passage, on appréciera à sa juste valeur les explications fournies par les autorités responsables.

Pour elles et le Darmanain en tête, les soucis auraient été provoqués par des supporters britanniques venus en masse pour soutenir Liverpool, et ce même si les images peinent à illustrer ces masses de hooligans roux et imbibés de bière tiède aux abords du stade, au contraire de nombreux autochtones Dionysiens effervescents agglutinés aux grilles et développant leurs capacités d’escalade créative.

Ces explications farfelues, ces pieux mensonges et cette vision particulièrement romancée de ce qui s’est passé sur place n’ont rien d’anodin.

Ils participent clairement de la déliquescence de l’État français qui devient ainsi chaque jour plus visible, et de l’absence de toute volonté de vraiment corriger le problème : comme ces colonnes le mentionnaient dans un précédent billet, il n’y a plus en France aucun courage pour affronter la réalité, et mettre fin aux situations catastrophiques qui se renouvellent donc avec une insistance croissante.

C’est fondamentalement le même discours, le même déni de la réalité, le même refus de poser les bons diagnostics qu’on retrouve derrière l’absence de tout courage pour traiter d’autres problèmes, depuis les tirs de mortiers dans les quartiers émotifs, en passant par l’effondrement culturel et éducatif des jeunes générations actuelles, jusqu’aux rodéos sauvages répétitifs.

Il n’est qu’à voir les récentes saillies d’égarées boboïdes concernant ces dernières pratiques pour comprendre l’ampleur du problème.

Même lorsque des enfants ou des adultes sont renversés, blessés ou tués lors de ces pratiques dangereuses et interdites, il est d’abord question d’en minimiser les dangers en les comparant avec le skateboard (ben tiens), d’excuser et de trouver un semblant de culture à cette Bike Life dont l’expression dans un cadre normé dans un espace adapté semble absolument impossible. Mieux encore : les forces de l’ordre seraient responsables des accidents que ces rodéos provoquent assez régulièrement…

En pratique et exactement comme pour tout le reste, a été abandonnée toute velléité de remettre réellement de l’ordre dans ces pans de société française qui dérivent maintenant de plus en plus vite à l’écart du reste du pays. Il n’est pas plus question de renvoyer vigoureusement ces rodéos à leur marginalité qu’il ne serait question de remettre réellement l’enseignement des bases de français et de mathématique dans les classes de primaire, tout comme il n’est plus question de faire régner l’ordre et d’abaisser significativement la criminalité et les trafics de tous ordres dans ces quartiers émotifs. Le #PasDeVague est érigé en modèle indépassable, et on essaie simplement de faire passer chaque exaction, chaque dérive scandaleuse comme une occurrence rare et sans conséquence.

Le problème est qu’à présent, ces occurrences sont si nombreuses, si visibles, si répétitives et si graves que tout le monde se rend compte de l’imposture, y compris à l’étranger. Le manque de courage et de détermination dans les actes (et non dans les paroles, toujours bon marché) commence à se payer visiblement.

L’étape suivante sera atteinte lorsque les élites elles-mêmes ne pourront plus échapper aux conséquences de leur couardise. On s’en approche chaque jour.


—-
Sur le web

Voir les commentaires (27)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (27)
  • Très bel article, comme à chaque fois 🙂
    Récemment, j’ai eu l’audace de poser poliment une question à l’attention de Mr le Ministre de l’Intérieur, en commentaire à l’un de ses nombreux tweets le montrant répandre la joie et le bonheur à Tourcoing : je lui ai demandé s’il n’avait pas des choses plus prioritaires à gérer que les législatives du Nord, alors que la veille un 27ème policier s’était suicidé.
    Aucune réponse. Mais mon compte Twitter a été suspendu moins de deux heures plus tard… 🙂
    Entre le contrôle des réseaux sociaux (rendu possible grâce aux lois antiterroristes de… Darmanin) et la complaisance des médias, il reste des obstacles avant nos élites se délitent.

    23
  • Idée de prochain film pour Lola: Tournante. C’est une culture, il faut les comprendre, ça permet de s’exprimer, de se faire entendre. C’est une pratique qui est criminalisée à mort. Les problèmes, ils sont souvent causés lorsque les victimes parlent.

    16
    • Avatar
      LasciatemiCantare
      31 mai 2022 at 13 h 48 min

      Film financé à 80% par les subventions généreusement déversées de nos impôts, ne l’oubliez pas !

    • Entre voir passer des motos au pot libéré sur la roue arrière – surtout dans les villes tombées aux mains des escrolos – et me faire délester de mes biens par la grâce d’un bourre-pif, il me semble que la question du choix elle est vite répondue.
      PS : J’ai la faiblesse de penser que le mouvement des premières n’a rien à voir avec la trajectoire du second. Question d’esthétisme sans doute.

  • Ça promet pour les JO… A ce moment là la France devrait être totalement ruinée, on ne sait pas si elle va pourvoir passer l’hiver sans le fmi sur le dos pour ne pas mourir de froid !
    Et le poudré, il fait quoi…… Il s’en fout, et les députés il s font quoi, ils s’en foutent, et la police……. Commandée par un nain de jardin, ils ne peuvent rien y faire, et la justice……. Circulez, y a rien à voir.

    • Je l’attends avec impatience. La planète entière va pouvoir admirer Paris dans ses meilleurs quartiers. En effet, nombre d’installations sportives sont dans les banlieues, on va rire. Et ne parlons même pas de l’état des fameuses installations, j’attends de voir le comité olympique disant que certaines épreuves ne pourront pas avoir lieu. Le covid et Poutine seront responsables, l’honneur sera sauf…

    • Sans oublier qu’à 90% de probabilité, les JO seront accompagnés d’une grève des cheminots, de la RATP, et des éboueurs dans les principales villes concernées.

  • H16 vous parlez de région parisienne.
    Mais dans les logements socialistes neufs érigés à grands frais (sans isolation thermique !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!) dans de « paisibles » petites villes, sont exfiltrés un max de familles de ces jeunes gens émotifs.

  • J’ai écouté l’interview de la nouvelle ministre des sports sur RTL.
    Selon elle, 40000 spectateurs britanniques seraient rentrés sans billet valable.
    Je ne sais pas si cette dame a fait un peu de calcul mental, aussi je me permets de lui dire que 40000 personnes venues d’outre Manche correspondent à plus de 50 trains Eurostar.
    Le chef de gare n’aurait t’il rien vu ?
    J’admets bien volontiers que la tâche est difficile mai j’en ai plus qu’assez que le gouvernement de mon pays soit occupé par autant de ministres incompétents !

    17
    • Thierry Henry a dit au début du mois : « Techniquement, faites attention, le stade est situé à Saint-Denis. Saint-Denis, ce n’est pas Paris. Croyez-moi, vous ne voulez pas être à Saint-Denis, ce n’est pas la même chose que Paris. »
      Les fans britanniques sont faciles à repérer : ils ont un maillot rouge, une peau toute pâlichonne et ils parlent anglais. Difficile de les rater !
      Pourtant, notre nouvelle ministre n’arrive apparemment pas à faire la distinction entre un Anglais venu pour assister à un match de Liverpool, et un Dionysien venu pour semer la zizanie en tapant quelques portefeuilles.

      15
    • À ce niveau, on peut oser : un con pétant comme qualificatif pour ces individus.

    • Donc les gars auraient tous payé l’eurostar pour tenter de rentrer dans un stade avec un faux billet ?
      Soit le système de contrôle à l’entrée du stade est pourri, soit il y a quelqu’un qui ment…
      Apparemment, c’est la première fois que nous découvrons les faux billets… On est fort, on est français ! 😀

  • c’est tordant… notre président est capable d’appeler MBappé pour le convaincre de rester au PSG mais laisse un bordel sans nom se dérouler au stade de france! On passe pour des branques à un niveau stratosphérique! ça devrait être au minimum démission du préfet et du ministre de l’intérieur… meuh non, on vous explique ma ptite dame que c’est des vilains anglais (enfants compris) qui sont responsables.. et ça donne encore des leçons à la terre entière

    13
  • C’est bien beau de déplorer, critiquer etc. Il aurait été aussi fort judicieux de soutenir à l’élection présidentielle, le seul candidat ayant le même constat et ayant des solutions à appliquer pour que cela cesse…en plus d’avoir le programme le plus libéral parmi les candidats qui se présentaient…

    13
    • @Sagal
      Bonjour,
      61,5% des citoyens français enregistrés, les « inscrits’, n’ont pas voté pour Macron.

      • Avatar
        jacques lemiere
        1 juin 2022 at 6 h 49 min

        mais il est néanmoins légitimement élu au regard des institutions..et c’est BIEN la faute des français..

        mais le problème est que les candidats qui disent qu’ils vont s’aoccuper de sécurité le font d’une façon qui me semble ( semblait) inacceptable..

        le problème c’est  » les français » et par exemple la haine du libéralisme…l’étatisme.. la démocratie est une tyrannie comme une autre… les libertés individuelles désormais est conditionnelles..à la santé, bientôt la météo… Avant seule la souveraineté nationale en péril… justifiait de rogner les libertés…
        Ce fut amusant de voir avant l’election que les partis classés extrémistes ont manifesté en scandant liberté…

        • @Jacques lemiere
          Bonjour
          Macro.a été « elu » légalement pas légitimement. Les Français n’y sont pour rien vu que 6 sur 10 n’ont pas voté pour lui.
          La democratie suppose des citoyens libres pourvus de Droits que l’Etat (dit de droit) DOIT maintenir et protéger

  • J’ajouterais que E. Macron a dit entre 2 tours d’élection qu’il était contre la légitime défense et que l’Etat devait assurer la sécurité des français. J’ai lu qu’une femme de 23 ans avait reçu 5 coups de couteau lors d’une ‘rixe’ impliquant 5 autres individus ; qu’un adolescent de 13 ans avait subi un tabassage en règle par plusieurs autres individus alors que le jeune était en compagnie d’un groupe composé de deux filles et d’un autre ado qui ont réussi à fuir ; qu’un autre ado à reçu un coup sabre à la tête… et je ne cherchais même pas ce genre d’info.
    J’ai aussi appris que le chauffeur de bus tué à Biarritz n’aurait pas Justice rendue car cette dernière a requalifié l’acte sous prétexte que la mort n’était pas intentionnelle.

    10
    • Les médias reprennent quelques faits divers de temps en temps pour ne pas être accusés de fermer les yeux, mais la réalité est bien plus grave. Et oui, c’est de plus en plus fréquent, dans de plus en plus de villes. Lyon, Toulouse, Marseille, Paris, on le sait depuis des années qu’il y a de nombreux « actes d’incivilité », mais on parle moins de Montpellier, Orléans, Tours, Rennes, Brest.. qui pourtant suivent exactement le même chemin.
      Il ne se passe plus une semaine sans que des pompiers ou des policiers se fassent encercler / caillasser / agresser pendant leur travail. Mais on en parle peu. Et quasiment à chaque fois, ça concerne des individus « déjà défavorablement connus des services de police », parce que la justice laisse faire.
      Si on consulte des sites un peu spécialisés, on se rend mieux compte de la gravité de la situation (ex : actu17). Et pourtant, pour le « premier flic de France », les zones de non-droit n’existent pas, et les seuls dangers sont les rave-partys et les fumeurs de joints.
      L’Etat n’assure absolument pas la sécurité des français, il s’assure juste que les français ne réalisent pas l’état de l’insécurité dans le pays. Mais avec des incidents comme celui du Stade de France, ça va devenir compliquer de maintenir l’écran de fumée.

      10
      • France : 120 attaques au couteau par jour…
        Actu17 est une bonne source, même si parfois, moins qu’ailleurs, certaines « nouvelles » disparaissent secondairement opportunément (mais c’est rare).
        Elle montre une réalité dramatique.

      • @Webcharcutier
        Bonsoir,
        Je ne l’ai pas fait ces derniers temps mais j’écoute ce que constatent et rapportent Xavier Raufer et Alain Bauer ou encore L. Obertone quand il a la parole.
        Aujourd’hui, A. Bercoff a donné la parole a un journaliste anglais qui racontait comment s’était passée sa venue au SDF. Le préféraient par la police pendant une heure, puis l’encaissement devant les portes pendant plus de 2 heures avec à la clé des agressions des vols de la faune locale.

  • « C’est pas moi c’est les anglais » va devenir une excuse populaire. 😀

  • Quelles sont les priorités annoncées du « gouvernement » ?,

    Pouvoir d’achat: comme si on pouvait corriger par une loi 20 ans de décisions absurdes
    Santé: même remarque
    Ecologie: comme si la France à elle seule allait pouvoir faire qqch alors qu’elle n’a plus un sou
    Tiens la sécurité n’est pas mentionnée !! ce n’est pas un problème passez entre couteaux et fusillades, il n’y a rien à voir

  • Merci pour votre excellent et très juste article.

  • Comme j’ai lu dans un journal espagnol : La France ? Quelle France ? Demain il n’y aura plus de France ! etc…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
football
7
Sauvegarder cet article

Malgré les tentatives d'étouffement médiatique de la part du gouvernement et de la presse elle-même, les dérapages folkloriques de la Ligue des Champions à Saint-Denis le 28 mai dernier continuent de faire des petits grumeaux dans la politique française.

Ce samedi là, on s'en rappelle, avait eu lieu une interaction citoyenne, festive et musclée entre des supporters et des jeunes locaux, espiègles riverains probablement déçus de ne pouvoir assister à ce petit moment footballistique et familial. La police du cru avait sainement agi en ga... Poursuivre la lecture

Ce qui s'est passé aux abords du Stade de France, samedi 28 mai 2022, pour la finale de la ligue des champions[1. Cette finale aurait dû avoir lieu à Saint-Pétersbourg.] opposant Liverpool au Real de Madrid, est malheureusement emblématique d'une France qui part à vau-l'eau.

Pour fuir leurs responsabilités, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, et la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, ont rejeté la faute sur la prétendue détention de 30 000 à 40 000 billets non valables par des supporters anglais.

Un peu d'arithmé... Poursuivre la lecture

Le coup d’envoi de la ligue des champions samedi dernier, qui a vu du Real Madrid sur Liverpool, devait être une fête. Malheureusement, la fête s’est vite transformée en chaos. La faute à qui ? Aux supporters anglais sans tickets, selon le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Avec @AOC1978, au PC sécurité du Stade de France. Des milliers de «supporters » britanniques, sans billet ou avec des faux billets ont forcé les entrées et, parfois, violenté les stadiers. Merci aux très nombreuses forces de l’ordre mobili... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles