Le confinement à géométrie variable qui ne satisfera personne

Il ne s’agit ni d’un reconfinement strict, ni d’un assouplissement généralisé. L’entre-deux ne satisfera ni les ultras du confinement, ni les défenseurs de la liberté individuelle.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le confinement à géométrie variable qui ne satisfera personne

Publié le 19 mars 2021
- A +

Par Frédéric Mas.

L’oracle de Matignon a parlé jeudi soir, 16 départements seront reconfinés, dont l’Île-de-France, les Hauts-de-France, les Alpes-Maritimes, la Seine-Maritime et l’Eure, le tout pendant 4 semaines et cela dès ce soir. Comme chaque jeudi, le Premier ministre Jean Castex a égrené la liste de mauvaises nouvelles et de nouvelles mesures vexatoires.

Lui comme Olivier Véran ont évité de parler de « confinement », fidèles à la communication euphémisante et infantilisante que le gouvernement manie depuis le début de la crise sanitaire. Il ne faut pas désigner les choses par leur nom, pour ne pas décourager un peuple qui sombre déjà dans la dépression.

Sans doute nos édiles anticipaient-ils les critiques qui, depuis des semaines, s’élèvent pour remettre en question ces méthodes politiques « moyenâgeuses », pour citer Paul Cassia dans Le Monde.

Pourquoi prendre en otage 23 millions de personnes pour sauver l’organisation bureaucratique des hôpitaux ? Comment se fait-il qu’en un an de crise, l’offre hospitalière reste aussi fragile, statique, sensible à la saturation de ses salles de réanimation ? On ne fait pas de management de crise en temps de crise dans les administrations françaises ?

Le fait du Prince

Il n’y a plus de Conseil scientifique pérorant sur les plateaux télé pour légitimer les actes du Prince Macron. Le locataire de l’Élysée navigue à vue, tout seul dans son château, et se passe désormais de son service. De toute façon, les scientifiques sont très divisés sur les solutions à apporter au problème sanitaire et l’instrumentalisation politique de la science les a discrédités aux yeux d’une partie non négligeable de l’opinion.

La campagne vaccinale que l’Élysée brandissait comme une sorte de joker pour revenir à l’État de droit est un échec total, aux relents désormais dystopiques avec le passeport vaccinal qui promet de nous fliquer un peu plus. La ré-autorisation de l’AstraZeneca n’y fera rien, la confiance est rompue. Comme on ne peut plus promettre aux Français le retour à la liberté – relative – par la vaccination de masse, on revient à la méthode néandertalienne du confinement bête et méchant.

« C’est une troisième voie que nous retenons, qui doit permettre de freiner sans enfermer » a déclaré Jean Castex. De fait, il ne s’agit ni d’un reconfinement strict, ni d’un assouplissement généralisé. L’entre-deux ne satisfera ni les ultras du confinement, ni les défenseurs de la liberté individuelle. Trop mou pour les uns, toujours aussi liberticide pour les autres.

On retrouve les attestations, les limites à la liberté de circuler, mais on recule l’heure du couvre-feu.

La fantaisie des commerces inessentiels

La frontière entre commerces essentiels et inessentiels s’est déplacée, sans doute grâce au lobbying intense des catégories momentanément interdites. Les libraires et les disquaires sont devenus essentiels, pas les magasins de vêtements. Les coiffeurs aussi sont épargnés par les fantaisies liberticides de la bureaucratie étatique, a déclaré Gabriel Attal.

La troisième voie macronienne, c’est l’autre nom du n’importe quoi et de l’arbitraire politico-bureaucratique total, que nos voisins connaissent sous le nom d’« Absurdistan ».

La bureaucratie a fait ce qu’elle sait faire le mieux : multiplier les règlements, créer des classifications absurdes, des normes, les exceptions aux normes, le tout pour se donner du travail, justifier sa complexité kafkaïenne et son inertie fondamentale. Son chef d’orchestre, le gouvernement, s’assure ainsi de piloter le pays maintenu dans le brouillard informationnel le plus complet.

Face aux ordres, contre-ordres, contraintes, attestations qu’accumule l’État bureaucratique, le citoyen est noyé, comme sidéré. Incertain sur le plan scientifique, accueilli froidement par les Français, profondément liberticide, ce nouveau confinement ne satisfera personne. Et c’est tant mieux : c’est un retour à l’État de droit qu’il faut.

Voir les commentaires (49)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (49)
  • Tout ça n’est que du pipeau politique, en fait ils savent que comme l’année dernière l’épidémie se termine mais il faut flatter l’électorat qui veut toujours moins de liberté et qui a la trouille au ventre concernant à peu près tout.

    • L’essentiel est que, quelque soit la ou les mesures envisagées, elles n’auront strictement aucun effet.
      Il faut lire John Ioannidis, l’un des meilleurs épidémiologistes au monde (à Stanford).

  • C’est tellement du n’importe quoi que c’est totalement incompréhensible.

    On n’est plus dans le domaine du liberticide mais dans le domaine de l’arbitraire.

    • à ce niveau, ce n’est même plus de l’arbitraire, c’est du n’importe quoi.

    • C’est tellement du n’importe quoi, que Véran a dit de ne pas savoir quel nom il faut donner à ces mesures supplémentaires. Ca fait un peu tâche.

      Faut se rendre à l’évidence, le roitelet a perdu la tête et est juste complètement perdu. Le grand con d’or ne donne plus de leçons de liberté et de démocratie aux autres pays, et ne se montre quasiment plus. Depuis son bunker sécurisé (son Quirinal ?), il ordonne à ses tristes sbires de continuer à courir comme des poulets sans tête pour appliquer des consignes qu’ils ne comprennent même pas eux-mêmes. Et il continuera tant que personne ne l’arrêtera, car son égo est tellement démesuré qu’il préférera finir de réduire en miettes ce pays plutôt que de reconnaître sa faiblesse…

    • C’est pourquoi l’état d’urgence sera prolongé dans les jours prochains pour le faire durer jusqu’aux élections de 2022. Il s’agit d’empêcher les gilets Jaunes et leurs semblables de descendre dans la rue au moment où le prix des carburants flambe à nouveau.

    • comment donc le liberticide pourrait il ne pas être arbitraire…???

      ce qui ne va pas à mon opinion et qui éventuellement permet la qualification de « d’importe quoi » c’est l’absence de buts autre que quasi instantanées et la quasi invisibilité des résultats..

      la modestie et l’humilité devraient prévaloir tant les incertitudes grandes et les trucs imprévus « prévisibles », au lieu de ça, il faut donner l’image de la certitude…

      dieu merci pour ces gens avides de nous servir , les moyens pour estimer l’action des gouvernements en terme de réalisation d’objectifs choisis ne sont pas si faciles à trouver..

      c’est le grand atout des mesures étatiques; ok c’est pas beau mais sans moi cela eût été pire…

      • on va rappeler aussi..que le seul but affiché a été ne pas « déborder » les hôpitaux…
        la question sera bel et bien est ce que les mesures ont permis cela.

        il faut dire que c’est singulier, au départ, on nous explique qu’il faut » des semaines » pour voir l’effet sur l’epidémie des mesures…dès lors on s’attend à ce que le suivi épidémique soit pointu la capacité prédictive élevée et fiable puisque qu’il faut prendre des mesures plusieurs semaines à l’avance..

        on a bel et bien l’impression de gens qui disent savoir plus qu’ils n’en savent vraiment.

        et un gros mensonge…à n’importe quel prix? non, en choisissant qui faire payer.

  • C’est jouer bien finement c.., ce nouveau confinement.

  • Je ne sais pas trop s’il y a confinement ou pas mais la France ressemble de plus en plus à un bateau ivre !

  • Ils continuent de gérer leur risque pénal ,c’est tout.
    Ils viennent d’avoir le blanc seing de l’EMA en cas de problème vaccinal aussi,ils sont couverts c’est tout ce qui compte pour eux.

    • Mais ils sont bien naîfs si c’est cela qu’il font : entre le mediator et les autres « scandales sanitaires » ainsi que les OGM et la « radiosensibilité » on sait désormais que quelque chose d’autorisé par les autorités compétentes, parfois même reconnus de nombreuses fois comme inoffensif ou même inexistant permet quand même à un juge en manque de reconnaissance médiatique d’envoyer en taule, ou à tout le moins de condamner qui il veut pour ce qu’il veut en matière de santé… Et comme Outreau à montré que les juges peuvent faire n’importe quoi quasi sans risque, pourquoi se priveraient-ils.
      Aujourd’hui ils sont majoritairement pro-Macron et pro-confinements, mais ça peut changer, ça va changer… Et là…

      • Les « juges » finiront bien par s’entre-condamner entre eux comme en 94 (1794) …

      • C’est vous qui êtes trop candide sur ce coup.
        Tous les ministres diront qu’ils ne faisaient qu’obéir aux ordres du président. Tout sera mis sur le dos de Macron, il prendra toutes les responsabilités et blanchira ses ministres. Et comme il y a la constitution qui le protège avec l’irresponsabilité présidentielle, lui-même ne risque absolument rien, personne n’aura le droit de le poursuivre pour quoi que ce soit.

        Et je ne parle même pas du fait qu’on vit dans un pays dans lequel Balkany dort tranquille chez lui et Fillon n’a toujours pas rendu l’argent. 🙂

    • S’ils redoutent le risque pénal, ils sont franchement trouillards.
      L’exemple Fabius, cité régulièrement, illustre parfaitement que le personnel politique ne risque rien.
      Il suffit de voir la carrière de Fabius, plusieurs fois ministre puis président du Conseil constitutionnel.
      C’est plutôt léger comme risque !
      N’importe quel responsable dans une entreprise risque beaucoup plus, en cas d’accident de travail par exemple.

    • Oui mais il va peut-être y avoir un os de taille . La cour de La Haye a acceptée de prendre la plainte pour infraction au code de Nuremberg contre Israël selon le résultat final les choses pourraient bien évoluer très vite .

      • Sauf que ceci est faux. il y a une grosse différence entre accepter une plainte et accepter d’en examiner une.

    • couverts de quelles accusation précise?

      incompetence? mensonge? intention criminelle?

      on lit a volonté de qualifier l’incompetence en crime chez certains, et chez d’autre son a la dénonciation que tout cela est la partie français d’un complot mondial…

      bon en tant que personne que puis repro cher à l’etat ma ruine, ma mort ou la mort d’un proche.. puisque visiblement personne ne semble penser que depriver de liberté est en soi un crime constitutionnel…

  • Un confinement en même temps dur et souple. Un confinement typiquement macronien, quoi.
    Cependant il y a quand même une énorme nouveauté qui mérite de ne pas passer inaperçue : en ne confinant que quelques régions ou départements et en interdisant à leurs habitants d’en sortir, la Macronie vient enfin de prouver qu’elle a compris l’intérêt de la Frontière dans la gestion de l’épidémie. En soi, c’est une petite révolution…

    • J’attends de voir l’état du traffic cet après midi et ce soir 🙂

    • « en même temps dur et souple. »

      Cela me rappelle un sketch des « Inconnus » sur les agences de pub.

      (Pub pour un politicien et … du PQ).

      • Je vous trouve bien méchant avec notre Président. Il est au contraire d’une honnêteté et d’une constance en acier inoxydable. Son crédo, son cri du coeur « parce que c’est notre projet » il l’applique: « EN MÊME TEMPS ! »

  • Le couvre feu repoussé à 19h pour prendre en compte l’heure d’été m’a fait ma journée ! Cette blague était déjà visible sur internet avant cette décision, mais personne n’imaginait un seul instant qu’elle soit mise en place ! L’incompétence et la non crédibilité niveau +1000 ! 🙂

  • Tant que nous ne réagirons pas plus fort, ça continuera.
    Toujours autant de médecins consultants sur les plateaux TV, qui disent tout et son contraire.
    Toujours autant de députés LREM, on ne voit plus les Modem en ce moment, pour ramer et justifier les mesures de « bon sens » prises par notre gentil gouvernement.
    Il s’est passé un an et on est toujours au même point.
    Personnellement, je suis de plus en plus convaincu que ceux qui ont dit le moins de conneries sont les ‘Raoultiens’.
    C’est l’évidence même, on n’a pas voulu combattre cette épidémie avec des moyens traditionnels, on a tout misé sur les vaccins et les traitements hyper sophistiqués et surtout très coûteux.
    Le résultat est sans appel, le virus est toujours vivant et notre économie est ruinée.
    Je ne reproche pas au pouvoir d’avoir paniqué au début, par contre je suis très sévère de constater qu’il ne panique pas moins au bout d’un an.
    Castex a certainement des qualités mais pas celle d’un premier ministre, en le nommant Macron a insulté les Français.

    • « Castex a certainement des qualités »

      Je serais bien en peine d’en citer une seule.

    • Les variants sont un élément de langage de la communication gouvernementale. Quand vous nous aurez expliqué pourquoi le Finistère, avec 73% de variant anglais au 14/3, avait un taux d’incidence de 73, parmi les plus faibles du pays, et 78 personnes hospitalisées dont quelques exilés d’autres régions accueillis en réa, nous prendrons en considération les élucubrations de vos gourous.
      En attendant, faites comme les Finistériens, respectez votre voisin et les gestes barrière, ce sera plus efficace.

  • Il faut dézinguer toute cette bande de foireux!

  • Pour le CF repoussé à 19h, j’en avais parlé sous forme de blague il y a quelques jours ! A la véritable annonce, j’ai cru étouffer.
    On a l’impression d’être dans un puits sans fond : alors qu’on imagine qu’ils viennent de sortir la plus absurde des mesures, ils enchaînent avec une pire !
    Depuis un an, il a y largement de quoi remplir un almanach Vermot

  • Bon, ils épluchent un tableau excel(tm), 20 lignes, 30 colonnes, proposé par l’ARS/ministère/conseil sanitaire (cocher la case correspondante) et cochent les cases de ce qui a déjà été testé. Pas de chance pour nous, on a encore pas loin de 500 cas possibles pour nous pourrir la vie. Soit quelques bonnes décennies, si la famine ne nous a pas rattrapé avant…

  • Le confinement ne peut satisfaire personne, il es totalement inutile, voire dangereux : il favorise la contamination.

  • bêtes ils sont, bêtes ils restent.

    seule solution : le dégagement (voire la taule).

  • Avoir une telle bande de c… au pouvoir que j’en suis d’accord avec Quatremer ! Mais je ne vais pas m’en remettre ! Bon, d’un autre côté une horloge arrêtée donne bien l’heure exacte deux fois par jour, on y est : même Quatremer a raison….

  • Il ne devrait y avoir aucun confinement.

  • Toute une batterie de poulets sans tête. Ça court dans tous les sens, ça brasse de l’air. Mais ça emmerde les français. Quoique certains ayant des caractéristiques de soumission (servitude volontaire comme dirait La Boétie citée ici justement) trouvent que toutes ces idioties liberticides sont insuffisantes et qu’il faut taper un grand coup sur la tête de tout le monde. C’est dramatique.

  • Après avoir publié en telechargement une attestation dérogatoire pour sortir de chez soi de deux pages complètement absurde et illisible; le gouvernement s’empresse de l’enlever de l’ obligation de la remplir pour la présenter aux forces de police.
    On est en plein au royaume du Père Ubu et le responsable c’est l’Ecole nationale d’administration qui formate tous ces hauts fonctionnaires étatistes et inutiles qui coulent le pays.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Olivier Maurice.

C’est bientôt Noël. Mais cette année, après plusieurs décennies, voire quelques siècles mêmes de longue tradition, les États providences occidentaux ont décidé de changer de costume. Plutôt que d’enfiler le long manteau rouge et blanc, d’arborer la barbe blanche et l’embonpoint généreux, les distributeurs de cadeaux payés avec l’argent des autres ont cette année décidé de se transformer en Père Fouettard.

Sacré coronavirus !

Et sacrés citoyens ! Jamais capables de respecter les consignes qu’on leur do... Poursuivre la lecture

Avant l’arrivée des vaccins, les gouvernements avaient pour ainsi dire fermé leurs frontières à double tour pour « protéger » le peuple. Mais maintenant que les pays relativement libéraux ont finalement abandonné la plupart de leurs restrictions internes, on pourrait croire qu’il serait plus facile de voyager et/ou d’émigrer. Oh mon tendre fils de l’été…

La levée des restrictions n’est qu’apparente. Au Japon par exemple, les touristes peuvent effectivement venir s’ils acceptent une surveillance digne de Big Brother. Si leur pays n’est ... Poursuivre la lecture

Par Yves Bourdillon.

Imaginez.

Imaginez qu’une pandémie démarre à Vert-le-Petit (Essonne), siège d’un des trois labos P4 français. Qui croirait les explications de Paris selon lesquelles ce virus aurait été transmis naturellement à l’Homme par une perdrix ?

C’est pourtant l’exploit qu’a réussi Pékin en imposant depuis un an au monde entier le récit selon lequel le SARS Cov 2 qui provoque la maladie Covid-19 proviendrait d’une chauve-souris vendue sur le marché de Wuhan, dont le hasard voulait qu’il se trouvât à proximité ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles