Ouïghours en Chine : la persécution des minorités, c’est ça le socialisme

Les dramatiques révélations sur le sort des Ouïghours permettent d’illustrer la naïveté des élites occidentales face à la réalité du socialisme.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Soldier at Tian'anmen Square By: Richard Fisher - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ouïghours en Chine : la persécution des minorités, c’est ça le socialisme

Publié le 3 octobre 2020
- A +

Par PA Berryer.

La confirmation des persécutions subies par les Ouïghours n’a malheureusement pas été une surprise. Les communistes chinois emprisonnent les membres de cette minorité turcophone musulmane des confins de la Chine dans des camps de concentration, détruisent leurs lieux de cultes et leurs cimetières, les forcent à consommer du porc et de l’alcool et à renier leur foi.

Le sort des Ouïghours… et d’autres

Si le sort des Ouïghours est particulièrement tragique et attire particulièrement l’attention, le sort des autres minorités est également très précaire et rien n’indique qu’une persécution comparable ne les frappera pas dans le futur. La haine du communisme pour les religions est une composante majeure de son ADN.

En Occident principalement, les révélations concernant le sort des Ouïghours ont entraîné de nombreuses condamnations, tant de la part des gouvernements que de l’intelligentsia de ces pays.

Pourtant réside là une profonde incohérence car cette élite, des intellectuels aux artistes, des professeurs d’université aux millenials, est dans sa grande majorité une fervente défenseure des idéaux socialistes dont le communisme n’est qu’un synonyme.

Ceux qui s’indignent du sort des Ouïghours défendent également l’idéologie à l’origine de ces persécutions ! Alors les cartes ont été bien brouillées, il n’est plus question du Grand soir et de la révolution permettant d’assurer le triomphe du socialisme sur le capitalisme.

Plus personne ne défend ouvertement l’application du programme défini par Marx et Engels dans le Manifeste du Parti Communiste ; et d’ailleurs combien de ces millenials l’ont lu ?

Désormais l’accent est mis sur le dépassement du capitalisme, l’effondrement, l’écologie et la défense de la planète, le progrès et le socialisme du XXIe siècle. Il est d’ailleurs symptomatique que deux des principaux candidats démocrates à la présidentielle de 2020 se réfèrent ouvertement à cette idéologie.

La haine du capitalisme

Derrière de beaux slogans, cette dernière cache la haine du capitalisme et de la démocratie libérale, sans doute imparfaits, de nombreuses critiques pouvant leur être adressées.

Mais il est une réalité sans cesse niée par ces petits Lénine à iPhone : ils ont permis la plus grande et plus durable période de prospérité que l’humanité ait connue.

Depuis le XVIIIe siècle, le niveau de vie de la quasi totalité des êtres humains a connu une amélioration inimaginable. Et l’origine de cette prospérité est dénigrée et combattue par ceux-là même qui en vivent le mieux. Les intellectuels et les étudiants contemporains vivent une époque de richesse et de confort sans pareil qui permet de financer de longues études et des postes d’enseignement dont ils bénéficient.

Ils sont les premiers à profiter d’un système qui a bénéficié à l’ensemble de l’humanité et ils s’acharnent à vouloir le détruire, le dernier exemple en date ayant été les opérations anti Black Friday menées par ces petits privilégiés.

Il y a de quoi être perplexe sur la raison de ce nihilisme sous filtre Instagram. Comment le socialisme peut-il encore susciter tant d’attraits, de ferveur, alors que le XXe siècle est parsemé d’échecs sanglants sans cesse répétés dans des tentatives de traduction de la promesse socialiste ?

Défendre les Ouïghours… et le socialisme ?

Une des raisons qui peut être avancée est que, sous ses oripeaux scientifiques, le socialisme n’est pas une théorie pouvant être réfutée dans une démarche rationnelle ; elle est une religion.

L’adhésion au socialisme n’est pas le résultat d’une démarche reposant sur la raison mais une adhésion à une foi. Le drame est qu’il s’agit là d’une religion faussée, ne reposant sur rien. Attention, il n’est pas affirmé que toute religion ne soit qu’une vaste illusion, au contraire, elle repose sur une affirmation positive, par exemple l’amour de Dieu pour les chrétiens, la soumission à Dieu pour les musulmans. La foi socialiste, elle, repose sur le néant et l’échec.

Les théories sur lesquelles elle se fonde se sont toutes révélées fausses comme le matérialisme historique affirmé par Marx, et chaque tentative d’établir un nouveau diocèse n’a conduit qu’à l’échec et à des horreurs sans nom. Horreurs qui perdurent encore, des camps de concentration chinois aux chambres à gaz nord-coréennes.

Si la magie, ou plutôt la mystification, continue d’opérer c’est parce que cette vieille idée a reçu tout au long de son existence, et encore aujourd’hui, un soutien indéfectible de la part d’esprits brillants dévoyant leurs sagesses pour une bien mauvaise cause. Ils ont réussi à dépasser l’échec apparent de la révolution en proposant d’autres pistes.

Un exemple connu est celui de la théorie de Gramsci proposant de détruire le système de l’intérieur en l’infiltrant (solution rêvée par nos révolutionnaires gâtés d’aujourd’hui). Ils ont également cherché à cacher les failles de leur système, le grand rien au cœur du socialisme, sous des montagnes de rhétorique et d’arguments tellement obscurs que la raison ne peut plus les atteindre, comme s’ils s’étaient cachés au fond d’un trou noir où les lois de la physique ne s’appliquent plus. Surtout, ils manient à merveille l’arme de la censure et de l’exclusion.

Pour comprendre leurs théories, il faut d’abord en être convaincu, ou plutôt converti. Quiconque cherche à les questionner de façon trop contradictoire est quelqu’un qui ne veut pas comprendre, qui leur est hostile. Si vous êtes opposé au socialisme alors vous êtes forcément un fasciste, et on ne dialogue pas avec un fasciste. Soit vous faite partie des élus, soit vous êtes au mieux un imbécile, voire un ennemi.

Un sentiment de supériorité morale

L’autre raison qui assure le succès de cette doctrine, qui encore aujourd’hui empoisonne bien des campus universitaires, aux États-Unis comme en France, c’est qu’elle flatte l’ego. C’est être à la fois du côté des opprimés et titulaire d’un savoir extraordinaire, une vérité absolue, non réfutable.

Une vérité tellement forte qu’elle échappe aux contingences de notre monde, et contre laquelle aucun fait ne peut prévaloir. Tout soi-disant échec du socialisme peut s’expliquer, soit par la théorie socialiste, soit par sa mauvaise application ou son dévoiement, ou encore par l’action de traîtres/ennemis (théorie du complot utilisée par Staline entre autres). Le réel ne peut avoir d’emprise sur l’idéal socialiste.

Ainsi, beaucoup de personnes intelligentes succombent aux sirènes du socialisme. Ce dernier leur offre un idéal, ou plutôt une foi, qui flatte leur orgueil tout en les protégeant du réel qui pourrait les mettre face à leurs contradictions. Au fond, le socialisme est un énième avatar des sectes gnostiques qui pullulaient aux premiers siècles du christianisme, confirmant ainsi Chesterton lorsqu’il affirmait :

« Le monde moderne est plein d’anciennes vertus chrétiennes devenues folles. »

Article initialement publié en décembre 2019.

Voir les commentaires (64)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (64)
  • Les gentils Ouïghours……c’est un peu nos blackblocks nos vegans notre Mélenchon…la dictaiture des minorites , a combattre absolument et par n’importe quel moyen pour une societe apaisée…..laissez donc les chinois gerer leur milliard de chinois.

    • L’article oublie en effet de préciser le pourquoi de ces persécutions… C’est pas pour rien qu’il y a même des garnisons de militaires dans cette zone…
      L’auteur (ainsi que tous les médias semble-t-il) ont « oublié » de faire le décompte du nombre d’attentats ou actes assimilés de la région… Mais c’est vrai qu’en Chine, le régalien fonctionne, lui, contrairement à en France…

      • Les infos sur ce qui s’y passe sont exclusivement chinoises, et les communistes sont des spécialistes dans la falsification des faits. Ils se servent toujours d’accusations de terrorisme contre les gens pour justifier répression et massacres. Donc prudence dans ce que vous gobez!

    • Bon, ok, les communautés musulmanes sont souvent des communautés qui brassent et qui ne sont pas forcément respectueuses des autres communautés. Ok, les chinois ne sont pas avoir par leur religion de paix et d’amour qu’on nous vend en Europe alors que les musulmans ont souvent tendance à soutenir des actions violentes contre les non musulmans. Ok leur religion contient un terreau violent dans ses textes fondateurs, le coran et de nombreux Hadith.
      Mais là on parle de jeter des million des gens à priori pacifiques dans des camps, de les torturer, de séparer des familles, de les spolier au passage (il n’y a pas de petits profits), ‘de vendre des êtres humains et de procéder à une véritable épuration ethnique.
      Alors ok, je n’aime pas l’islam non plus, mais est on obligé de cautionner le goulag quand celui ci s’applique à nos « ennemis »?
      Je ne sais pas si « les ouighours » sont gentils. Mais je suis certain que quelques une d’entre eux sont jutes des gens qui se trouvent là et se font raffler au passage alors qu’ils voulaient juste continuer à être de braves maçons/electriciens/boulanger/etc…
      Quand on se met à juger une population entière, quand on s’épargne la peine de faire du cas par cas et qu’on persécute en masse, on est dans camp des fumiers. J’aurai aimé croire que sur un journal libéral on ne laisserait pas aller à dire que les ouighours sont comme els black blocks. Parce que c’est pas vrai. C’est juste des gens. Les ouighours ne sont pas aussi unis politiquement, et pas si unis que ça non plus dans le pratique religieuse. Les assimiler à un groupe radicalisé et il est vrai assez uniforme, comme les black blocks, c’est leur faire un mauvais procès. Franchement ce que vous dites ça pue.
      Mais je suis heureux que vous puissiez le dire.

      • « Mais là on parle de jeter des million des gens à priori pacifiques dans des camps »

        Sans aucune illusion sur la violence du gouvernement chinois, « millions » et « camps de concentration » sont des affirmations extraordinaires qui demande des preuves extraordinaires.
        .
        Toutes les sources que je compulse, de Libération au Monde en passant par le New York Time, parlent de « soupçons » et d’estimations du US State Department et d’un seul « expert » allemand Adrian Zenz.
        .
        Le nouveau gouvernement chinois est violent et pas qu’avec les Ouïghours, ce qui me dérange est le double standard, comme si cette violence n’existait que pour eux et n’avait émergé que récemment ainsi que l’ampleur et l’absence totale le manque de preuves solide.
        .
        Les médias occidentaux et les officines d’état n’en sont plus à un mensonge et une exagération prête.

        • Votre réponse a le mérite d’avoir de arguments. Effectivement il faudrait regarder de plus près. Néanmoins j’ai l’impression que des goulags « à la russe » dans lesquels on massacrerait les Ouighours à la chaîne ce ne serait pas pour déplaire à Reactitude…

  • encore un article d un gentil benet qui n a pas encore compris qu il faut lutter contre l islam par tous les moyens si on ne veut etre detruit, la chine lutte activement contre cette minorite, comme la france et les autres pays europeens devraient le faire. nombres de pseudos liberaux n ont pas encore compris que le liberalisme ne signifie pas ouvrir en grand les frontieres, laisser des minorites detruirent cette liberte. il faut lutter contre les musulmans car leur religion par essnce est contre la liberte, est une question de survie de nos societes

    • il me semble que les tibétains ont droit à ce même genre de traitement…
      par ailleurs, je doute de l’efficacité de ces méthodes : les régimes qui les ont pratiqué ont mal fini.

      • J’ai l’impression que c’est plutôt le contraire ou que la corrélation est très faible.
        Par exemple Staline, Mao, Castro, Mobutu, Mugabe pour n’en citer que quelques-uns quant à la dynastie Kim Il-sung & fils elle se porte grassement.
        Au moyen-orient, les dirigeants qui n’ont pas été violents n’ont pas duré.

  • Le nazislamisme ne serait donc que la désignation des victimes du socialisme ? Mais alors pourquoi en France ou qualifie  »
    D’ Extrême Drouaaatte » ceux qui n’ont pas envie de finir égorgé ?

  • C’est normal qu’une idéologie veuille faire place nette et tente d’éliminer les autres idéologies. Défendre des croyances en 2019 est assez incompréhensible. Les Hommes doivent cesser de croire au père noël et autres idioties pour s’ancrer dans le monde réel observable. Les vieilles religions sont en passe de se faire remplacer par de nouvelles : le socialisme, le réchauffement climatique. C’est pas mieux, mais j’espère seulement qu’elle ne dureront pas 20 siècles.

    • Il existe plus de 6000 religions recensées et la plupart des gens qui se disent sans Dieu ont une superstition ou une croyance comme les énergies, les revenants, etc. etc. Je n’ai que très rarement vu des sceptiques complet sur Internet et aucun dans la vie réelle.
      Les religions s’éteindront avec l’Homme.
      .
      Cela dit, les religions ont été des moyens pratique de contrôler les foules sans violence, mais elles ne créent pas ce besoin de contrôle, nous sommes sociaux, la religion facilite l’organisation sur une grande échelle et le pouvoir et le pillage sont aussi des tactiques de survie efficace.
      .
      Pour finir, il y a autant de « réel observable » que d’humains, le point de vue d’un syndicaliste qui défend son beefsteak est aussi « réel » que celui de l’entrepreneur qui n’entend pas se faire piller, tout au plus peut on reprocher au premier de ne pas voir les implications. Ce n’est pas une question de croyance, mais de manque de lucidité, d’intérêt personnel et de biais cognitif pour sauvegarder l’estime de soi.
      .
      Idéologies et religions se contentent d’appuyer sur les bons leviers et tout n’est pas négatif.

    • le réchauffement climatique une religion ?
      Le croissantisme plutot oui! Vous vous faites anti-science juste pcq vous « raisonnez » avec votre bon plaisir.

      • La mère nature paradisiaque, l’Homme corrupteur, l’apocalypse prédis y compris par de jeunes vierges qui entendent des voix voient le Co2, la rédemption si on paie de très couteuses prébendes à l’église climatique, les jeunes missionnaires, l’excommunication et la mise au pilori des non-croyants.
        Tous les ingrédients sont là, c’est une religion oui.
        Avec le recul les mesures collent de moins en moins avec les modèles apocalyptique ce qui était parfaitement prédictible au vu des invraisemblables distorsions contenues dans les rapports du GIEC.
        .
        « le réchauffement climatique est devenu une nouvelle religion » – Ivar Giaever Prix Nobel de physique.

  • Et « légitimiste »… on se retient de vomir. Si la république actuelle, ce n’est pas la panacée, que dire de l’ancien régime, de ces privilèges et son droit inique. J’espère qu’il reste des guillotines en état de marche dans quelques musées.

  • Les nouvelles religions sont les plus perfides, quelle que soit leur coloration.
    Ce sont toutes une nouvelle version de socialisme dont elles utilisent les méthodes pour s’imposer par la force. Une force brutale.

  • Les Ouïghours, eux, ne pratiquent aucune discrimination :

    « Le 1er mars 2014 vers 21 h, huit personnes (six hommes et deux femmes) sombrement vêtues font irruption dans la gare de Kunming munies d’armes blanches, puis attaquent sans distinction particulière les passagers présents au sein de la gare. 31 personnes sont assassinées et 143 autres blessées, alors que quatre assaillants sont abattus par la police chinoise2 et un cinquième blessé par balles. Le 3 mars, les autorités chinoises annoncent avoir arrêté les trois derniers fugitifs. »
    Wiki

    • Quand on sait qu’ils sont traités comme ils sont traités maintenant depuis des années et que les Hans (racistes dans leur immense majorité) approuvent et en redemandent, je ne suis pas non plus complètement étonné que de temps en temps un petit groupe pète un câble et se venge. Ca n’excuse pas leurs crimes mais que vouliez vous? Que les Ouighours se laissent persécuter gentiment pour une fois et qu’ils montrent le bon exemple aux autres mahométans en se laissant massacrer et humilier dans la joie et la bonne humeur?

      • En même temps, il n’y a pas un seul pays au monde doté d’une importante communauté musulmane ou ça se passe bien, la répression violente est une constante dans les pays musulmans et quand le pouvoir faibli, comme en Algérie, Libye, Syrie, Afghanistan, ça fini systématiquement en guerre civile voir en partition (Inde).
        .
        Les Ouïghours contrairement aux 50 autres ethnies qui composent la Chine n’ont jamais cessé de lutter depuis le 8ème siècle, le « Parti islamique du Turkestan » est placé sur la liste des « organisations terroristes » par les États-Unis et l’ONU. En juillet 2009 par exemple, de violentes émeutes eurent lieu, les Ouïghours s’attaquant aux Hans, avant d’être eux-mêmes sujets à une violente répression du pouvoir fédéral.
        .
        Bref, c’est un peu plus compliqué que des gentils Ouïghours qui se mettent à lutter suite à une soudaine répression « raciste ».
        Pour finir, la religion n’est pas une « race » et les « Hans » ne sont pas non plus homogènes, la plupart s’en battent les couilles, mais il ne doit pas être facile non plus d’être voisin des Ouïghours.

        • Pour être franc, je suis assez de votre avis. Les Ouighours je m’en cogne un peu aussi et je pense que les Hans ont plutôt raison de s’en foutre aussi. Je trouve juste que les traiter comme une masse plutot que comme des individus c’est une faute, ça fait du grabuge qui se traduit avec des trajedies de personnes qui n’ont rien demandé et qui se trouvent juste sur les rails du rouleau compresseur (en l’occurrence celui de Xi). C’est triste et je ne vois pas de quoi me réjouir. En tout cas persécuter une population entière au nom de quelques agités (certes nombreux) c’est pas quelque chose que je peux applaudir ni apprécier de voir applaudi.

          Et s’ils se battent depuis l’invasion des Monghols (qui étaient des anges) et qu’on continue a vouloir les subjuguer, peut être ont ils des raison valables d’en avoir ras la fiole des envahisseurs d’extrême orient.
          Par contre c’est vrai que les quartiers où ils résident en Chine hors de leur région sont les seuls coupe gorge en Chine.

          • « ça fait du grabuge qui se traduit avec des trajedies de personnes qui n’ont rien demandé et qui se trouvent juste sur les rails du rouleau compresseur »

            Oui, le bien dans le mal et le mal dans le bien, la plupart des gens veulent juste vivre leur vie en paix et sont entraînés par des rouleaux compresseur inexorables.
            Le comte August von Kageneck un officier de panzer qui a fait beaucoup pour la réconciliation après guerre a écrit dans « examen de conscience » à quel point tout semblait juste de leur point de vue avant guerre. Il faisait un parallèle avec une attraction populaire alors : un manège qui en tournant collait les gens à la paroi et les empêchaient de se détacher. Avant le départ, l’aventure semblait un peu effrayante mais positivement excitante. Une fois le manège démarré, la cruelle réalité apparaissait alors, mais il était devenu impossible de descendre.
            .
            Brigitte Gabriel une libano-américaine a fait une réponse fantastique à une musulmane qui se plaignait de la « stigmatisation des musulmans » lors d’une conférence à la heritage fundation. Elle a répondu qu’il était évident que la majorité silencieuse des musulmans était pacifiques, mais qu’il était de même avec les majorités silencieuse allemande, russe, japonaise, chinoise etc. Elle concluait que les majorités silencieuses et pacifiques étaient « irrelevant » et n’avaient aucun poids quand un totalitarisme idéologique ou religieux prenait le contrôle.
            .
            Le problème de l’islam est que c’est un pack complet, le politique est indissociable du religieux, il est totalitaire et absolutiste par essence, dès qu’il atteint un certain poids les conflits sont inévitables.
            .
            Au milieu du totalitarisme islamique et communiste en Chine, il y a des tas de gens pacifiques, mais ils ont autant d’importance que la majorités silencieuses allemande de 36. En bref, elles ne sont pas un argument et après chaque attentat en France on peine à trouver des marches avec des bougies dans les cités, certains parlent même de cris de joie.
            .
            Pour revenir à l’article, je ne comprends pas pourquoi la gauche tient absolument à faire des musulmans des victimes depuis des décennies, ce sont les pires candidats possibles alors qu’elle ne « voit pas » des dizaines de millions d’autres. Il y a eu 4 millions de victimes de conflits inter-musulmans depuis 1945 (sans parler des autres) et chaque année le terrorisme islamiste fait plus de morts que l’inquisition en 3 siècles.

    • Très certainement des « déséquilibrés » ou des « imbéciles » ou des « sauvageons », rien de plus… Arrêtons les amalgames ! (attention, message à caractère ironique:))

  • oui l’islam fait chier toute la planete ! chacun sa methode, la chine les enferme , la russie les tuent dans les chiottes, les usa le entaulent a Guantánamo , en france on les subventionne.. cherchez l’erreur

  • Il est tout à fait normal que la religion dominante d’un pays ne puisse accepter une concurrence. Puisqu’on l’admet pour les pays musulmans, on doit l’admettre pour les autres.

  • Je n’ai absolument aucune sympathie pour le communisme et son petit frère, le socialisme,

    mais l’auteur qui se dit catholique aurait pu prendre un autre exemple que celui des musulmans ouïghours pour illustrer la capacité du communisme à persécuter ceux qu’il considère comme des opposants : les chrétiens chinois, par exemple (la matière ne manque pas, si on se donne un tout petit peu la peine).
    Car les Ouïghours, désolé de le dire, comprennent une frange d’islamistes violents en leur sein – comme toutes les communautés musulmanes du monde – lesquels ne se sont pas privés de commettre des attentats sanglants ces dernières années, voir par exemple https://www.dreuz.info/2014/07/30/les-djihadistes-ouighours-un-casse-tete-chinois/

    On peut très bien être attaché à la démocratie, conservateur-libéral ET lucide sur l’islam et ce qu’il véhicule de liberticide et de violent.

    •  » Car les Ouïghours, désolé de le dire, comprennent une frange d’islamistes violents en leur sein –  »

      Les bouddhistes ont eux aussi en leurs seins une frange extrémiste est violente. Faut-il aussi soutenir le pouvoir chinois quand il persécute les tibétains moines bouddhistes?

      • De quoi vivent les moines bouddhistes ? De dons de la population « éclairée », non ?

      • Pourquoi me faites-vous dire ce que je ne dis pas ?

        Je dis que pour argumenter son propos, l’auteur pouvait avantageusement * prendre le cas des chrétiens, plutôt que celui des Ouïghours. Car dans ce dernier cas, on a affaire à un conflit de pouvoir entre deux entités violentes (le pouvoir chinois, et l’islam-isme des Ouïghours), ce qui dépasse le « simple » cadre d’une persécution.

        * avantageusement, parce que la violence est absente du christianisme, du moins de son texte de base (NT), et que les chrétiens sont, de ce fait, proportionnellement sensiblement moins violents et liberticides que les musulmans, dont les textes de base (coran, hadiths…) n’ont pas grand-chose à voir avec le NT – les violences des Ouïghours étant là pour nous le rappeler.

  • Je vous cite : « Tout soi-disant échec du socialisme peut s’expliquer, soit par la théorie socialiste, soit par sa mauvaise application ou son dévoiement, ou encore par l’action de traîtres/ennemis (théorie du complot utilisée par Staline entre autres). Le réel ne peut avoir d’emprise sur l’idéal socialiste. »

    A chaque fois que j’ai un échange avec un croyant en lui faisant remarquer toutes les exctions faites au nom de son dieu il me répond invariablement que c’est la faute des hommes (de certains hommes) qui ont mal compris le parole divine.

    Pour être compris il faut être entendu….

    Ben « non de dieu » il n’avait qu’à bien s’exprimer cet autiste !

    • A quelles extinctions au nom de Dieu faites vous référence ?

    • @ PeP
      Si vous saviez lire vous sauriez que le seul enseignement du Christ était l’amour du prochain, et que le premier commandement de Dieu est: Tu ne tueras point !
      Donc toutes les exactions faites au nom de Dieu sont des péchés mortels et rédhibitoires vis à vis de leur Dieu, les condamnant à l’enfer!

  • La plupart des commentaires sont affligeants, comme d’habitude. Ils tombent encore et toujours dans le piège tendu par la Gauche ( plus précisemment : la Gauche régressive. ) Plutôt que de se contenter d’être « Islamophobes » dans le bon sens du terme ( = rejet des IDÉESrétrogrades que comporte l’islam) les commentaires sont « Islamophobes » dans le mauvais sens du terme ( = refus de considérer les musulmans comme étant des êtres humains qui, comme tous les êtres humains, ont le droit de ne pas se faire agresser/kidnapper/violer/torturer.)

    En défendant les atrocités que commet le gouvernement Chinois contre des Ouïghours PACIFIQUES les commentaires rendent crédible le discours mensonger des gauchistes qui prétendent que toute critique envers l’islam ne vise en réalité qu’à nier l’humanité des musulmans afin de pouvoir les agresser physiquement en toute impunité.

    On croirait que les commentaires ont été rédigés par Brenton Tarrant (le terroriste de Christchurch, qui avait pour idole Anders Breivik, et qui a massacré une cinquantaine de musulmans coupables du crime impardonnable d’excercer pacifiquement leur liberté religieuse.)

    • Enfait ça dépend si ils sont persécutés comme ouïghours ou comme musulmans, dans le premier cas c’est tout à fait commandable, dans l’autre… bah la religion c’est un choix, ils en assument les conséquences et dans le cas de l’islam, payent les actions de leurs coreligionnaires…

      • Donc si un jour un libertarien va poser une bombe au siège du PC je suis coresponsable et je dois être persécuté à cause des actions de ce malade?

    • Les « idées rétrogrades » de l’islam… Faut être croyant pour considérer que les idées puissent être issues d’autres choses que le cerveau de personnes physiques et donc d’êtres humains.
      Il n’y a aucune liberté religieuse, les croyants sont endoctrinés dès le plus jeune âge par des parents endoctrinés très jeunes, etc. etc.
      Si vous mettez une idée à la con dans le cerveau de votre enfant ou un flingue, ça revient au même : il s’en servira sans doute une fois devenu adulte.

      • Laissez des Hommes seuls sur une île assez longtemps, ils créeront leur propre religion. C’est un phénomène universel et naturel.

        L’athéisme est une invention moderne, poussée par les socialistes.
        Une civilisation athée, ça n’existe pas.

        • Pur rhétorique à deux balles, non vérifiée et non vérifiable : en somme une croyance que vous avez.
          L’athéisme est certes moderne, c’est le sens de la civilisation. Une nouvelle mutation de l’humanité. Il y a eu l’homo sapiens, il y a déjà l’homo athéus, les autres disparaîtrons en quelques siècles.

          • Ce qu’on « ne voit pas », c’est que les religions sont un formidable moyen d’organisation sociale et donc de prospérité.
            .
            Comme l’expliquait le scientifique Étienne Klein, pour une tribu d’Amazonie ceux de la colline d’en face ne font pas partie des « Humains », ils ne partagent pas la même mémoire collective et les mêmes codes sociaux.
            Les études sur « le problème du passager clandestin » montrent qu’il est difficile de s’entendre au-delà de 1000 individus ce qui est la limite tribale et aussi celle du collectivisme (qui marche).
            .
            La religion donne des codes sociaux commun pour dépasser cette limite, un philosophe et un marchand allemand du XVème siècle avaient énormément de choses en commun, y compris avec leurs ancêtres respectifs.
            Les problème arrivent évidemment quand ceux « de la colline d’en face » n’ont pas les mêmes codes sociaux, la même religion, mais ces problèmes seraient arrivés même sans elles, c’est alors un conflit de ressources, de territoires, de pouvoir entre deux « tribus élargies ».
            .
            AlfredSG a écrit: les autres disparaîtrons en quelques siècles.

            Ça n’arrivera jamais, la peur de la mort et l’absurdité du non-être donne un besoin irrépressible de croire à une finalité, la foi est un antidote à cette peur.
            Pour l’instant, l’occident athéiste est en train de mourir faute de natalité et bas des records de consommation d’antidépresseurs de drogues, d’alcool et d’assistanat, je dirais que l’occident crève de peur.
            Je suis toujours athée, je n’arrive pas à croire, mais je pense finalement que le nihilisme sociétal n’est pas une bonne chose, la nature à horreur du vide, l’écologisme catastrophiste EST une religion qui a remplacés la chrétienne, mais elle est funeste, morbide et d’autres communautés religieuses vont prendre le relais.

            • Il ne faut pas tout mélanger et essayer d’inventer des recettes à sa convenance. Toutes les combinaisons sont possibles : on peut être libéral convaincu, athée et sociable.
              Le suicide occidental, notamment en Europe, le fait de ne plus faire d’enfant n’est absolument corrélé à mon avis à l’expansion de l’athéisme. Plutôt aux nouvelles religions féministe et climatique.
              On veut absolument faire des femmes des hommes et vice versa, et on est en train de réussir; de plus aujourd’hui on a plus peur de vivre que de mourir.
              Ce qui a fait l’Europe, ce n’est pas la croyance, mais la témérité et la soif de conquête de nouveaux horizons. L’Europe est en train de devenir une société de comptables.

              • Je « n’invente » rien, une littérature extrêmement solide en sociologie philosophie, science et histoire en parle, mais je pense que vous avez manqué la démonstration comme je l’aurais aussi manquée voici 40 ans quand j’étais issu de l’ednat gauchiste qui a totalement failli a enseigner quoi que ce soit sur le rôle des religions dans les sociétés humaines.
                .
                Ce qui a fait l’Europe, ce sont les échanges de savoir et de biens grâce a un code social commun qui transcendait les nations et les siècles. La religion chrétienne est même à l’origine du libéralisme et du capitalisme avec l’idée révolutionnaire que tous les Hommes sont « égaux » et n’ont pas de comptes à rendre aux « puissants ». (L’islam n’a pas cette idée et ne sera jamais libérale)
                .
                Les Français nourris à l’anticléricalisme basique de l’ednat ont énormément de peine avec le rôle des religions et les apports positifs de la religion chrétienne en particulier. L’ednat fait de même avec le libéralisme: manichéisme simpliste et totalement négatif.
                .
                Les religions « istes » montent parce qu’il y a un vide, une perte de sens de confiance et de ciment que la religion chrétienne comblait jusqu’alors. Les plus acharnés à finir de flinguer la religion « conservatrice » sont sans surprise les mêmes « progressistes » qui vendent ces « istes », c’est normal, ils sont en concurrence morale, politique et sociale.
                .
                PS: je suis toujours athée, ce n’est pas du prosélytisme et l’église a été virée du pouvoir à juste titre après des siècles d’instrumentalisation et d’abus.
                Mais après mur réflexion, le vide sera obligatoirement comblé et entre le conservatisme chrétien et les « ismes » progressistes, ou régressif comme l’islamisme, je pense que le premier ferait actuellement bien moins de dégâts. La page est tournée pour le meilleur… Ou le pire.

        • Pour l’île déserte, voir Sa Majesté des mouches de William Golding…

    • Vous oubliez sciemment les 263 morts en France? Personne ne s’en prend aux musulmans mais à l’Islam, cause de ces exactions! La manifestation organisé contre les attentats a réuni 150 des leurs seulement. Nier le problème c’est votre solution?

      • « Personne ne s’en prend aux musulmans mais à l’Islam »


        @Virgile : Si tel était le cas je n’aurais pas pris la peine d’écrire 3 paragraphes, étant donné que je suis moi aussi opposé à l’Islam ( car j’estime que le « mauvais islam » (djihadisme salafiste) ne se distingue du « bon islam » que par son degré, et non par sa nature. Autrement dit : j’estime qu’il faut mettre dans le même sac le « mauvais islam » et le « bon islam. »)

        Relisez par exemple les commentaires de reactitude & kelevra et vous verrez qu’ils s’en prennent aux Ouïghours/musulmans et non pas seulement à l’Islam. De ce fait, ces commentaires tombent dans le piège tendu par les gauchistes et nuisent à la cause des libéraux comme moi, c’est-à-dire des libéraux opposés à l’islam mais qui ne cautionnent aucune violation des droits-libertés des Ouïghours/musulmans.

  • Un article global sur le socialisme « qui échoue sur tout partout ».

    Je suis désolé, mais si on met sur le dos du « socialisme », la situation des Ouïghours en Chine, alors pourquoi ne pas aussi mettre l’amélioration des conditions de vie depuis 30ans ou la réussite économique ?

    Encore cette dissociation libérale vis à vis de la Chine : Atelier + , régime – , culture 0. Désolé, mais la Chine ou la Russie, il faut les prendre comme un tout, pas un buffet.

    Et quant à le confondre avec le socialisme des universités américaines… L’auteur ignore-t-il le mot « Baizuo » ?

  • @ kelevra,

    Encore un qui ne connait rien de l’islam. Vous osez parler de pseudo libéraux alors que vous n’êtes qu’un collectiviste en rangeant tout les musulmans dans une même catégorie. Tous forcement mauvais, terroristes ou liberticides.

    • Je vais me faire l’avocat du diable (je pense aussi qu’il est fondamental de différencier musulman d’islam – mais pas islam d’islamisme – chaque individu étant responsable de ses choix) : est-ce être un collectiviste (en réalité, on parle d’essentialiste dans ce cas) que de constater qu’une manifestation « contre les crimes commis au nom de l’islam » rassemble une cinquantaine de personnes (pour une trentaine d’associations appelant à manifester), donc beaucoup de non musulmans, alors qu’une manifestation contre « l’islamophobie », aux cris d' »allah ouakbar » à deux pas du Bataclan, ou une en soutien aux terroristes de Gaza, dans laquelle au mieux on entend « itbakh el yahoud » (« égorgez les juifs »), au pire on assiste à des attaques de synagogue, en rassemble des milliers, voir des dizaines de milliers ?

      Quand bien même les gens qui essentialisent ont tord, croyez vous que les premiers responsables soient eux, ou le groupe en face qui semble présenter une fâcheuse tendance à se comporter comme un tout homogène ?

      L’un des traits notoires des collectivistes, c’est la facheuse tendance à se crever les yeux pour ne pas regarder la réalité en face : qui, selon vous, de vous ou Kelevra, présente le plus cette tendance ?

    • Parce que vous pensez réellement que les Allemands étaient tous mauvais en 36 ? Que les Khmers de 75 étaient tous assoiffés de sang ? L’immense majorité était composée de gens normaux qui menaient leur vie de famille sans avoir envie de tuer qui que ce soit.
      La malchance de l’islam est que le Coran est la parole de Dieu et qu’on ne peut ni l’interpréter, ni la discuter. Hors le Coran est extrêmement clair: les non-musulmans sont des sous-hommes et tous les moyens y compris violent pour étendre l’islam sont bon, et même recommandés. Mahomet était un chef de guerre qui n’a reculé devant aucun massacre.
      .
      Citez moi UN SEUL pays ou les musulmans sont en nombre significatif et ou ça se passe bien avec les autres populations.
      Inde ? Pays du Maghreb ou tous les Juifs ont été chassés et ou les chrétiens sont persécutés ? Pakistan ? Liban ? Syrie ?

  • « le socialisme est un énième avatar des sectes gnostiques qui pullulaient aux premiers siècles du christianisme »

    A lire (pour les plus courageux), un texte fabuleux d’Ozanam, professeur à la Sorbonne, sur les racines antiques et moyenâgeuses du socialisme.

    Il conclut avec optimisme : « [Les idées socialistes] sont venues échouer invariablement contre la solidité de la civilisation. Il est permis de compter sur la conscience et le bon sens des peuples qui résistent depuis dix-huit siècles à ces tentations [socialistes]. »

    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k56951670/f1.image.texteImage

    • Sans oublier la définition qu’il donne du socialisme en introduction : « beaucoup de socialistes ne sont que les disciples attardés des plus coupables erreurs du paganisme. »

      Ainsi, les écologistes se retrouvent décrits avec presque deux siècles d’avance sur la mode politicienne actuelle.

    • Merci pour la référence

    • A lire
      Mais à mon sens et plus simplement le socialisme est la religion de la haine et de l’envie
      L’envie est son moteur, la haine sa résultante

  • Par ailleurs, on attend toujours la venue en Chine, premier émetteur de CO2 du monde, de Greta et l’organisation là-bas de manifestations « face à l’urgence climatique » (sic)! Tous finiraient en camps de rééducation!

  • La « gestion » de la population, selon les idées ou les caprices des dirigeants, fait partie intégrante de l’histoire de la Chine communiste – depuis Mao le nataliste ( pour « faire des petits soldats » ), introduisant le contrôle des naisssances en ’56, mais auteur également de la famine de ’59-’61, suivie d’une explosion de la natalité de rattrapage, suivie de politiques restrictives ; puis, sous Deng Xiao Ping à la fin des années ’70, la politique de l’enfant unique, non-appliquée aux petites minorités ethniques ; puis Jiang Zemin, qui introduit en 2002 une dose d’eugénisme en permettant aux « riches » d’avoir plusieurs enfants moyennant le paiement de près de cinq mois du salaire moyen ( avec sanctions lourdes ( amendes, prison, stérilisations, avortements pour les vilains qui feraient des enfants sans payer )) ; enfin, sous Xi Jinping, autorisation d’avoir deux enfants.

    Dans cette perspective, ce que subissent les Ouïghours est une remise au pas s’inscrivant tout-à-fait dans la tradition du P.C. chinois, un des régimes les plus liberticides, et meurtriers, au monde

  • Bonjour,
    Et la persecution des chretiens en Orient et Extreme-Orient, combien de voix d’intellectuels pour les dénoncer?

    • Une pensée pour les arméniens contre lesquels le calife en folie a lâché ses mercenaires, les malades mentaux sanguinaires formés en Syrie.

  • Je ne suis pas du tout d’accord avec l’auteur lorsqu’il affirme que des gens intelligents sont socialistes. Ce sont des imbéciles, puisque incapables de tirer leçon des échecs et des crimes qu’il commet, voir le Venezuela!

  • Dans le capitalisme (plutôt l’économie de marché, le capitalisme étant un système juridique) , il y a des maisons, dans le socialisme, il y a des SDF.

  • Du socialisme en Chine ? Ah bon….

  • Le PCC est il communiste ?
    Franchement plus personne y croit en chine (enfin aucun que j ai rencontré) !
    C est juste une dictature et les gens adherent au PCC (pas facile d ailleurs) pour avoir des relations, faire carriere ou faire fortune

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Chine
2
Sauvegarder cet article

La Chine se voit bientôt la première puissance économique mondiale et en avance dans de nombreux domaines. Elle semble même penser ne plus avoir besoin du reste du monde pour son développement. C’est probablement une erreur, comme l’a montré l’épisode maoïste.

 

Pourquoi la Chine choisit d’être seule ?

Dans mes derniers articles, j’évoquais les faiblesses à long terme de la Chine, principalement sa crise démographique ou la démotivation des jeunes qui, n’ayant pas connu la misère de leurs parents, rechignaient à travailler ... Poursuivre la lecture

En 2003, Julien Sanchez écrivait :

"Les partisans du libre-échange sont piégés dans une version de politique publique du Jour de la marmotte, obligés de réfuter les mêmes arguments fallacieux encore et encore, décennie après décennie."

Une autre décennie s'est écoulée depuis, et le point de vue de Sanchez est tout aussi pertinent.

Blake Masters, un homme d'affaires soutenu par Trump qui se présente maintenant au Sénat américain en Arizona, a récemment tenu une séance de questions-réponses sur sa page Instagram où il a ann... Poursuivre la lecture

Chers lecteurs, chers citoyens, vous tous qui me lisez par choix ou par hasard, n’attendons pas sagement que la future Assemblée législative s’installe au palais Bourbon. N’attendons pas sagement que le gouvernement dicte le tempo et le contenu des débats. Exigeons dès maintenant la levée de toutes les mesures d’urgence sanitaire qui perdurent sous la forme d’une loi de transition autorisant le rétablissement de l’état d’urgence sanitaire, pass vaccinal compris, jusqu’au 31 juillet 2022.

Compte tenu de l’imminence de la date butoir, le... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles