Vive les GAFA, internet et les labos !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
lab source https://unsplash.com/photos/tR0PPLuN6Pw

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Vive les GAFA, internet et les labos !

Publié le 25 mars 2020
- A +

Par Nicolas Lecaussin.
Un article de l’Iref-Europe

Ceux qui passent leur temps à réclamer davantage de réglementations et de taxes pour les GAFA devraient faire profil bas. Que ferions-nous sans internet et sans les réseaux sociaux ces jours-ci ? Combien d’emplois sont préservés grâce au télétravail rendu possible à travers la toile internet ?

Nous faisons appel à Uber pour le transport et les livraisons, à Amazon pour les colis, à Google pour la recherche et les informations, à Facebook pour communiquer et garder le contact avec les proches, les amis, les relations, à Skype, WhatsApp pour les voir… Adobe et Google mettent des outils d’apprentissage à distance à la disposition des écoles, des universités et des parents.

Tous contre le coronavirus

La société pharmaceutique Roche avait commencé son propre test sur le coronavirus en janvier et a finalement pu obtenir l’approbation de la Food and Drug Administration. Le laboratoire Moderna a travaillé sur un lot de vaccins en seulement 42 jours. Gilead Sciences est déjà en phase 3 pour son traitement au contre Covid-19. Google a créé un site Web pour informer tout un chacun sur les symptômes du virus ; des détaillants comme Walmart et le groupe CVS (pharmacies) sont en train d’aménager des places de stationnement pour faciliter des tests au volant.

Mille innovations salvatrices voient le jour et deviennent opérationnelles en des temps record, grâce à ces sociétés et ces Gafa si décriées. Auraient-elles la même efficacité si elles étaient accablées de taxes et de réglementations ? C’est leur liberté d’action qui leur permet de dégainer bien plus vite qu’aucun État ne pourra jamais le faire. Espérons qu’au moins, on leur dira merci.

Sur le web

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)
  • je leur dis MERCI ! à eux , aux personnels soignants , aux pompiers , aux policiers , aux caissières , aux agents d’entretiens , aux éboueurs , aux routiers ….bref , à tout ceux qui se mouillent malgré les risques ; vous remarquerez que les politiques ne font pas partie de la liste….

    • Vous citez des professions dont les employés, pour nombres d’entres eux ont sans cesse réclamé et obtenue toujours plus de ce collectivisme qui est à la base de nos difficultés à bien réagir fave à ce virus…

  • N’oublions pas ceux qui font tourner les réseaux.

  • Les GAFA sont un excellent contrepoids aux états quoiqu’on en dise !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Christophe de Brouwer.

Il m’a été demandé d’aborder la problématique du port de masque dans des lieux non clos, en extérieur.

Je ne traiterai pas ici des autres gestes barrières (lavage des mains, distanciation, confinement, etc.).

Je voudrais aborder la question sous l’angle du risque.

Le risque se définit, sur le plan international, comme la probabilité d’un effet. En effet, le risque est la probabilité de contracter le covid, et le masque est un facteur du risque qui modifie, en la diminuant, la relation Sar... Poursuivre la lecture

Contrepoints : Le Québec semble être la région d'Amérique du Nord la plus dure sur le plan des restrictions covid, mais aussi sur le plan des taxes et des impôts. Pourquoi cette situation ?

Jérôme Blanchet-Gravel : Le Premier ministre québécois, François Legault, s’est lui-même vanté d’imposer les mesures sanitaires les plus sévères en Amérique du Nord, comme s’il s’agissait d’un noble exploit. Voilà de quoi donner le ton à l’esprit autoritaire qui caractérise le Québec actuel. Le 31 décembre dernier, le Québec fut le seul État sur 92 ... Poursuivre la lecture

Combien de temps va encore durer cette crise sanitaire subie par la population française ? Cela ne dépend que du gouvernement, et donc du président lui-même. Car il faut être parfaitement lucide : c’est le gouvernement qui est responsable de la crise sanitaire, et pas le virus Sars-CoV-2.

Depuis le début, cette crise a été plus politique que médicale, ce qui est confirmé par la politique sanitaire d’autres pays. L’Autriche semble revenir sur son plan de vaccination obligatoire, Israël abandonne la quatrième dose de vaccin, et la Suède ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles