Ségolène Royal : J’exiiiiiiste !!! Saison 30+, épisode 1000

Ségolène Royal fait miroiter sa candidature à l'élection présidentielle aux journalistes. Ainsi, elle continue à exister médiatiquement.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Segolene ROYAL by Parti socialiste (CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ségolène Royal : J’exiiiiiiste !!! Saison 30+, épisode 1000

Publié le 24 janvier 2020
- A +

Par Nathalie MP Meyer.

C’est évidemment opportuniste, mais une fois n’est pas coutume : Ségolène Royal a dit une chose très juste au micro de Ruth Elkrief sur BFM TV jeudi 16 janvier dernier (vidéo complète en fin d’article).

Convaincue que Marine Le Pen pourrait fort bien battre Emmanuel Macron à l’issue de l’élection présidentielle de 2022 car « rien n’est écrit à l’avance », elle a ajouté (à partir de 30′) :

« L’instrumentalisation du Front national pour dire ‘Tout sauf le Front national’, je pense que c’est fini. Ça fait partie des schémas du passé. Donc si on pense uniquement que ça suffira pour faire le résultat, on se trompe lourdement. »

De fait, la gauche française, aussi bien dans sa déclinaison « extrême » que dans sa variante « social-démocrate », joue depuis des années sur l’effet repoussoir de l’ex-Front national (devenu Rassemblement national) pour garder le pouvoir.

Depuis 1984, très exactement, date à laquelle François Mitterrand s’était arrangé par pure tactique électorale – on était à la veille d’élections européennes – pour faire inviter Jean-Marie Le Pen sur le plateau de la grande émission politique de l’époque « L’heure de Vérité » afin d’affaiblir la droite.

Une tactique qui a eu le désastreux effet collatéral de bloquer toute évolution de la réflexion politique et économique française.

Un parti de gauche pouvait aller d’échec en déficit et briller par un personnel politique des plus médiocres, il s’estimait à l’abri de tout tant qu’il appelait à « battre la droite et l’extrême droite » avec force gesticulations vertueuses et démonstrations bruyantes de son proverbial « monopole du cœur ». Quant à la droite, presque complètement déstabilisée par ce coup de Jarnac, elle se contenta le plus souvent d’essayer de se soustraire aux accusations de proximité avec l’extrême droite.

On n’aura pas la cruauté de rappeler à Mme Royal qu’elle n’a jamais hésité à jouer elle-même de ce registre mis au point par son mentor en politique et que son principal argument lorsqu’elle était candidate à la présidentielle de 2007 contre Nicolas Sarkozy consistait à appeler à battre la droite, ce qui lui a permis de resserrer les rangs de la gauche autour d’elle – même si ce fut finalement insuffisant pour accéder au pouvoir.

On n’aura pas non plus la cruauté de lui rappeler qu’encore récemment, à l’occasion des élections européennes de mai 2019, elle a soutenu la liste « Renaissance » de Nathalie Loiseau qui avait elle aussi pour première ambition – comme c’est original ! – de « battre l’extrême droite » !

Tiens, mais au fait, la liste « Renaissance » n’était-elle pas la liste LREM ? Et LREM n’est-il pas le parti d’Emmanuel Macron ? Autrement dit, Ségolène Royal n’était-elle pas du côté du Président de la République il y a huit mois à peine, alors que la crise des Gilets jaunes commençait à s’estomper sous l’effet des 17 milliards d’euros lâchés par le gouvernement afin de mettre un terme à la crise ?

Il est vrai qu’elle avait d’abord tenté de s’imposer à la tête d’une liste d’union de la gauche. Hélas, trop d’egos se sont ligués contre elle. Comme souvent, sa vision quasi-unique dans le paysage politique français, ses idées novatrices en écologie et ses pratiques originales dans la gestion des fonds publics, bref sa réussite continue dans tout ce qu’elle touche depuis plus de 30 ans qu’elle grenouille en politique « fait des jaloux » qui l’obligent – oh, bien temporairement ! – à renoncer.

Prise aujourd’hui d’une inexplicable amnésie sur ses allers et retours opportunistes entre ce qu’il reste du PS et le confort élyséen dans lequel vit encore la Macronie, l’ancienne ministre nous explique maintenant que depuis son élection, Emmanuel Macron a jeté le pays dans une « brutalité » sociale qui découle logiquement et inéluctablement de « l’effondrement du modèle social français » qu’il a lui-même orchestré, la réforme des retraites n’étant qu’une preuve de plus de cette indiscutable volonté destructrice.

Ségolène Royal ne dit pas « la casse du modèle social », terme consacré qui revient tous les deux mots dans la bouche d’un Mélenchon ou d’un Martinez, mais elle aurait pu, tant son discours relève des raisonnements économiques tarabiscotés de la gauche (et d’une bonne partie de la droite) qui font d’Emmanuel Macron un libéral ! Un adepte du capitalisme de connivence, comme Mitterrand avant lui, sans aucun doute, mais un libéral, permettez-moi de sourire !

Alors les 17 milliards ! La dame a trop d’expérience politique pour tomber dans un panneau aussi grossier !

« On connaît ça par cœur. Ça fait 20 ans. J’ai une certaine expérience politique, les paquets d’argent comme ça, annoncés par le pouvoir en place, dont les gens ne voient pas la première couleur, c’est pas la première fois que ça se fera. » (Vidéo BFM, à partir de 7′)

Comme si Ségolène Royal n’avait jamais annoncé de paquet d’argent du temps où elle était ministre de l’Écologie de François Hollande !

À propos d’argent, justement, il semblerait que  « Cette très chère Ségolène Royal » ait eu tendance à pratiquer un mélange des genres pas tout à fait recommandable entre son rôle officiel (et bénévole mais défrayé) d’ambassadrice des pôles, poste auquel elle a été nommée en 2017 par Emmanuel Macron, et ses activités personnelles qui consistent essentiellement à faire la promotion de ses livres et à s’occuper de sa fondation « Désirs d’avenir pour la planète ».

Selon Mme Royal, tout est parfaitement en règle et tous les justificatifs nécessaires ont été remis au Parquet national financier qui a ouvert une enquête préliminaire sur le sujet.

Quant aux remontrances du Premier ministre Édouard Philippe qui lui reprochait de manquer au devoir de réserve inhérent à sa fonction d’ambassadrice par ses déclarations intempestives récentes contre la politique du gouvernement, elles ne l’impressionnent pas, mais alors pas du tout !

Au contraire, elle y voit la preuve qu’elle est non seulement discriminée en tant que femme mais qu’elle gêne prodigieusement dans les cercles du pouvoir et que toute l’affaire n’a été montée contre elle que pour la réduire au silence et à l’immobilisme politique. Mais non, elle exiiiiiste encore et compte bien le faire savoir :

« Macron et sa bande de gros machos pensaient que j’allais rester dans mon coin et me taire. Ils croyaient que la gauche était morte et que j’étais finie. Mais je suis très déterminée. » (Le Monde)

Très déterminée à quoi ? Mais à se lancer une fois de plus dans une candidature présidentielle, bien sûr ! Elle a tant d’expérience… Et 17 millions de voix à son actif !

Candidature présidentielle qu’elle fait miroiter aux journalistes en mal de scoop depuis plus de deux ans, histoire de rester en bonne place dans leurs listes de contacts et recevoir en conséquence d’agréables invitations à venir faire son show dans les matinales, pour peu que l’actualité ait un vague rapport avec l’écologie ou le féminisme et lui permette de manifester l’une de ces « saines colères » parfaitement surjouées dont elle a le secret.

« Mon envie, c’est la présidentielle. Ce n’est pas une aventure personnelle : il s’agit de desserrer l’étau qui est en train de se mettre en place entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. » (Le Monde)

Vous l’aurez compris, la perspective d’un duel Macron/Le Pen en 2022 déprime tout le monde et Ségolène Royal, dépitée qu’Emmanuel Macron la tienne un peu trop franchement à l’écart, se verrait bien en « recours » de la nation.

Aussitôt dit, aussitôt fait ! Son nouveau mouvement « Désirs de France, avenir de la planète » est créé et son site internet est lancé. Quant à son programme, il est très simple : il s’agira de protéger notre modèle social. Pourquoi ?

Parce que « le modèle social français, c’est le modèle social français. » (Vidéo BFM, à la minute 35)

On croirait entendre Emmanuel Macron nous débiter son sempiternel « La France n’est pas un pays comme les autres » ou Marine Le Pen se moquer de la « vision comptable » d’un journaliste qui lui faisait remarquer que son programme présidentiel pour 2017 n’était pas financé. Pas sûr que ce trio-là apporte beaucoup de renouveau dans les réflexes politico-économiques de la France.

En revanche voici Ségolène Royal en train d’exiiiiiister à nouveau sous les projecteurs médiatiques. Il ne reste plus qu’à attendre patiemment l’épisode 1001 qui ne manquera pas d’être diffusé prochainement sur nos écrans. Ça promet !

 

Vidéo complète de Ségolène Royal sur BFM TV le 16 janvier 2020 (37′) :

Pour plus de divertissement, retrouvez ci-dessous le making off de la célèbre série « J’exiiiiste !!! » écrite, réalisée et interprétée chaque année depuis plus de 30 ans par Ségolène Royal sur les planches de la vie politique :

Sur le web

Voir les commentaires (55)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (55)
  • Cette femme est une catastrophe pour la France.

  • Ségolène est très utile à Macron qui, n’ayant pas suffisamment d’électorat naturel et direct, comptera essentiellement sur les divisions adverses pour se représenter. Il y a pas mieux que Ségolène pour diviser..

  •  » il s’agira de protéger notre modèle social  » ….autrement dit , de prendre de l’agent à tout les travailleurs , y compris les travailleurs pauvres , pour le donner à ceux qui n’ont rien , qui ne foutent rien , et vivent d’allocations en tout genre ; du hollande bis quoi …..

  • Elle est le symbole de tout ce qui a ruiné la France

  • Comment peut-on être idiot à ce point ? Etre plus que sa propre caricature !

  • Le système euromondialiste cherche un candidat pour 2022.

  • Heureusement pour elle, le ridicule ne tue pas … pour rappel … cette grande féministe qui a été condamnée pour ne pas avoir respecté le droit du travail avec ses employées … 500 millions de dette laissée à sa Région … plusieurs millions encore pour sa route du soleil … une catastrophe cette Royal … protégez nous d’elle, de grâce !

  • Bravo à Mdme Royal manque plus que son ex et roule, le clan sera réunis, Aubris ne serait elle pas dans les starting bloc de gauche a extreme gauche. Je sens le retour des éléphants ça trompe énormément ….:-)

  • C’est quand même avec des personnes comme celle-la qu’on voit que les institutions de notre pays dysfonctionnent.
    Avec un bilan pareil, elle devrait être en prison ou à tout le moins interdite d’exercer un quelconque mandat.
    On interdit de gestion des chefs d’entreprise pour beaucoup moins que ça !

  • 40 ans de vie politique ,il faut lui tirer notre chapeau ,toujours en tête de gondole….elle est très marrante ,comme son ex ….qui la défend..aurait il lui aussi une vue sur l’Elysée et Matignon ..ça coûte une vie de gigolo !

  • Il faut quand même que la France soit dans un triste état pour que le comique de ces prestations ne remonte pas le moral du peuple à des sommets encore jamais atteints et que l’on ne croise pas à tous les coins de rues des gens qui rigolent tout seuls.

    • Oui mais avec les lèvres gercées par de trop longues marches au grand air dans Paris, c’est douloureux de rigoler!!!

  • Le casting gagnant se met lentement en place : M.Le Pen, Mélenchon, et maintenant S.Royal.
    Il ne reste plus qu’à trouver la nullité de droite pour assurer la victoire par défaut.

  • claude henry de chasne
    24 janvier 2020 at 10 h 01 min

    c’est très bien…en morcelant la gauche un peu plus sans les roses , macron va se faire culbuter par le RN

  • Les adultes ont enfin leur cirque avec de véritables artistes.
    Et comme ils adorent, ils les réélisent.
    Et comme on dit, quand on aime on ne compte pas.
    Visiblement, ils ne comptent pas du tout.

    • Si, ils comptent les œufs dans le cul de la poule, enfin ceux qu’on se fera un plaisir de leur balancer avec le goudron et les plumes quelques semaines après l’élection. Pas encore mort le troisième tour social! Mais bon pour des clowns, c’est leur destin, donc tout est normal!

      • Pour ce que valent ces individus, des confettis de papier recyclé c’est assez luxueux 😉
        Ils ne méritent pas les plumes…

  • Macron et sa bande de gros machos

    Oh, quelle détermination courtoise 🙂
    Non, ils sont petits, et il y a un qualificatif qui va bien avec 😉

  • je ne vois qu’une seule explication au ton caustique de cet article : madame MP, vous devez certainement être sexiste.
    Euh…
    —> []

    Plus sérieusement… non, en fait, un retour de Ségolène Royal ne peut pas être pris sérieusement. Ce n’est pas possible. Ils ne vont pas nous refaire le coup de 2007, où les médias l’avaient montée de toute pièce…?

    • Cher ami n’oublions pas la bétise des français.. avec un bon story telling des familles, ségo nous tape 20%. Macron est parti de plus bas et a réussi son pari. Il faut juste avoir les bonnes personnes avec vous, ce qui s’obtient grace a de bonnes garanties. nul doute que la dame pourra promettre tant et plus…

  • « Ségolène Royal a dit une chose très juste au micro de Ruth Elkrief sur BFM TV jeudi 16 janvier dernier  »

    Oui, si ce que l’on entend de plus en plus souvent dans les « discussions de comptoir » se vérifie dans les urnes en 2022, ça se pourrait bien que le repoussoir RN ne joue plus face à Macron. Donc puisque c’est ce que les français veulent ( et pas seulement pour se faire peur), ils pourraient bien se prendre 5 ans de Le Pen en 2022.
    Et même s’ils viennent pleurer après qu’ils ne vouaient pas ça, eh bien tant pis pour eux, ça leur fera les pieds ( et on peut même espérer, soyons téméraires!!!) que ça leur apprendra à réfléchir ( je n’ose dire penser, opération actuellement hors de leur portée!)
    CPEF.

    • claude henry de chasne
      24 janvier 2020 at 12 h 01 min

      çà ne pourrait etre que bénéfique pour les raisons suivantes..
      le RN n’a pas les troupes pour etre majoritaire a l’assemblée nationale..
      ceci aura pour effet de figer l’action gouvernementale
      Apres la démonstration que ce parti ne peut rien pour personne , il deviendra un parti comme les autres..
      et on devrait aller vers une 6 eme republique a terme

    • Ils n’ont pas réfléchi avec Macron et ont été assez cons pour élire un clone de Hollande, qui annonçait pourtant clairement ce qu’il comptait faire dans son bouquin!

  • Mon Dieu, vous qui savez toutes les misères du monde, éloignez de moi le calice Royal et replacez-le dans le stock des invendables. Merci.

  • au moins, elle offre à Nathalie l’occasion de faire un billet.

    quant au duel Macron, Le Pen, grâce à cette dernière qui est un épouvantail à électeurs, le président peut être tranquille !!! et Marine Le Pen n’a surtout pas envie d’être élue : l’opposition est bien plus confortable pour elle !
    Comme tous les autres élus, elle reste à la tête de son parti malgré son échec personnel de 2017 : rien à espérer de ce côté !

  • Et ces connards jouent le jeu!

    • Ben oui…question de survie, ils en vivent plutôt bien sur le dos de ceux qui ne les lisent plus ou ne les écoutent plus mais pour combien de temps encore?

  • Elle est l’illustration parfaite (pas unique hélas) du célèbre aphorisme d’Audiard sur les C…..

  • On a bien essayé de l’envoyer aux pôles pour qu’elle arrête ses catastrophes ici, mais même là bas elle continue en les faisant fondre
    =D

  • j’ai juste une question ,elle a une conscience ? non parce que vouloir représenter le poste suprême avec les casseroles qu’elle a au cul ..sans parler du fait qu’elle est cruche comme ses pieds, qu’elle a toujours vécue au crochet des contribuables …je sais pas moi, quand elle se regarde dans le miroir elle voit quoi? la future présidente de la France ou bien sa tête de parasite éhontée??

  • Elle se vante qu’avec elle les gilets jaunes n’auraient pas vu le jour ,elle oublie juste les bonnets rouges qu’elle a déclenchés avec ses portiques qui au final n’ont pas été mis en fonction avec une addition à près d’un milliard comme tout ce qu’elle touche,Poitou,Heuliez….

    • Portiques, qui ont été décidés sous Sarkozy via NKM, malgré l’opposition de tous les bords politiques bretons sauf des verts. Verts qui ne visent que la décroissance pour tous.
      Sur ce coup là, je n’accable pas trop Ségo. Pour le reste…

  • Tous ces politiciens sont obsédés par les résultats du RN mais ils s’obstinent à proposer les mêmes solutions appliquées en France depuis 40 et qui ont largement participé de la montée du RN.
    Comble du comble, le RN qu’ils combattent propose lui-aussi les mêmes solutions socialistes et discours anti-libéraux.

  • Elle n’a aucune chance d’arriver à unir la gauche autour d’elle donc qu’elle continue de s’agiter et à y mettre du bazar.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Nathalie MP Meyer.

Avez-vous déjà eu l’occasion de lire en quoi consiste exactement le régime de l’État d’urgence sanitaire sous lequel nous vivons de façon complète ou transitoire depuis le mois de mars dernier du fait de la pandémie de Covid-19 ? Je vous invite à le faire sans tarder car du point de vue de la restriction des libertés civiles, c’est véritablement énorme :

« La déclaration de l’État d’urgence sanitaire autorise le Premier ministre à prendre par décret :

• des mesures limitant la liberté d’aller et ven... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

François Hollande en est convaincu, la victoire présidentielle d’Emmanuel Macron en 2017 ne doit rien au « nouveau monde » à base de « ni droite ni gauche » qu’il promettait aux Français mais tout au refus de ces derniers de voir arriver l’extrême droite à l’Élysée.

Et ce d’autant plus que l’élection s’est déroulée dans un « contexte particulier » où lui, Hollande, ne se représentait pas et où le candidat de la droite était affaibli par l’affaire des emplois fictifs de sa femme.

Autrement dit, plus ... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Cette très chère Ségolène Royal

par h16

Il s'en passe des choses aux pôles ! Bien avant leur fonte qui n'arrive toujours pas, bien avant la récupération d'un Mike Horn transi de froid et coincé dans des glaces à cause d'un réchauffement décidément fort taquin, c'est leur ambassadrice française qui défraye actuellement la chronique.

Eh oui, Ségolène Royal va être remerciée.

Enfin, "remerciée", c'est une expression tant on se garde bien, généralement, de congratuler quelqu'un pour avoir déclenché catastrophe sur catastrophe. Ici, la Reine des Neiges a été... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles