L’éternel retour de Ségolène Royal

Cette fois-ci, elle n’a pas de livre à vendre, mais la revoilà quand même, irrésistiblement appelée par les volutes d’écologie et de féminisme qui planent sur cette rentrée et qui la propulsent « logiquement » sur la scène présidentielle de 2022… Au secours !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
H.E. Ms. Ségolène Royal, Minister of Environment, Energy and the Sea, and President of COP 21/CMP 11 By: UNclimatechange - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’éternel retour de Ségolène Royal

Publié le 5 septembre 2019
- A +

Par Nathalie MP.

Vous avez dit « écologie » ? Vous avez dit « féminisme » ? Vous avez même dit « 2022 » ? Ce sont bel et bien les mots-clefs de cette rentrée politique 2019. Eh bien, ne cherchez plus, c’est Ségolène Royal qu’il vous faut. Tel fut en tout cas le sentiment des journalistes qui se sont empressés d’inviter ces jours-ci l’ancienne ministre et actuelle ambassadrice des pôles dans toutes les matinales qui comptent.

C’est ainsi que de BFM (23 août) à LCI (26 août) en passant par le Le Talk du Figaro (1er septembre) et les 4 Vérités (2 septembre), on a pu constater une fois de plus combien, du haut de ses « engagements de 30 ans » en faveur des femmes et de l’écologie, celle qui revendique d’avoir été « la première femme de l’histoire de France à accéder au second tour de l’élection présidentielle » arpentait encore et toujours les planches de la politique dans une débauche d’approximation et d’auto-satisfaction absolument inoxydables.

Résumons :

– Tout ce qui se fait de bien actuellement en France s’inspire de ce qu’elle a mis en place lorsqu’elle était présidente de la région Poitou-Charente (2004-2014) ou ministre de l’environnement (2014-2017).

Exemple : le maire de Langouët dont l’arrêté anti-pesticides a été suspendu par la justice bénéficie de tout son soutien d’autant qu’elle a fait exactement la même chose avec les OGM dès 2004 et que son « avant-gardisme » de l’époque et son opiniâtreté sur le sujet ont fini par aboutir, croit-elle savoir, à l’interdiction des OGM en France et en Europe.

Autre exemple : les éco-délégués dans les classes pour introduire le développement durable à l’école ne sont jamais que le prolongement des décisions de la COP21 de décembre 2015 dont elle fut l’élément moteur.

– Tout ce qui ne va pas aujourd’hui en France résulte du recul effectué depuis 2 ans sur des mesures et des objectifs définis dans SA loi de transition énergétique de 2015.

Exemple flagrant : alors qu’elle avait prévu que la part de l’énergie nucléaire dans l’électricité tomberait de 75 à 50 % en 2025 (et signé le décret de fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim dans ce but), Emmanuel Macron a repoussé cet objectif à 2035. Encore dix ans de perdus dans la lutte contre le changement climatique !

– Quant à la quasi-disparition du Parti socialiste, inutile de se casser plus longtemps la tête pour en comprendre la cause évidente : il n’a pas soutenu sa candidature présidentielle !

« L’appareil du Parti socialiste ne m’a pas soutenue en 2007 ; je pense d’ailleurs que c’est le début de la dégringolade. » (Le Figaro)

Opportuniste Ségolène

Propos péremptoires qui appellent quelques commentaires tant ils ne font que refléter les déclarations aussi partisanes qu’opportunistes de Mme Royal :

Si les OGM sont en effet interdits en France, certains sont autorisés dans l’Union européenne. De plus, l’étude vedette de Séralini qui concluait à leur dangerosité extrême et permettait au Nouvel Obs de titrer « Oui, les OGM sont des poisons » a été définitivement invalidée en fin d’année dernière, ce qui devrait inciter à changer de regard à leur endroit.

Ensuite, il faut noter que le nucléaire fait partie des sources d’énergie mises en avant par le GIEC pour atteindre les objectifs de la COP21 si chers à Ségolène Royal et à la jeune Greta Thunberg qu’elle admire et soutient avec toute l’énergie de son « engagement de toujours » en faveur de l’environnement.

Enfin, Ségolène Royal l’admet volontiers, quand François Hollande est arrivé au pouvoir en 2012, le Parti socialiste avait pratiquement tous les pouvoirs. Elle-même fut ministre. De là à penser que la débandade de 2017 aurait un petit rapport avec la politique menée pendant ce quinquennat…

Une pensée qui n’affecte nullement la bonne humeur de la dame, bien au contraire. Se voyant auréolée de ses expériences fracassantes à l’écologie comme sur le terrain de SA région Poitou-Charente, elle envisage de participer à la campagne des élections municipales pour soutenir les maires « méritants » du point de vue de l’égalité H/F, du point de vue de la démocratie participative et surtout du point de vue de l’écologie :

« Je prendrai la parole pour donner un label de crédibilité sur les questions environnementales aux maires qui ont bien fait leur travail. » (BFM)

Fracassantes, c’est le cas de le dire. Outre que sa gestion régionale a été jugée particulièrement hasardeuse par son successeur socialiste et par le cabinet EY chargé d’un audit de ses comptes, sujet qu’elle a habilement dévié en touche dans Le Talk du Figaro, on ne compte plus les faillites qui s’amoncellent sur son parcours politique.

Dernière en date, celle, retentissante, de sa route solaire, sujet qu’elle n’a pas eu besoin de dévier puisqu’il n’a même pas été évoqué un seul instant par les journalistes.

On ne dira jamais assez combien ces derniers laissent passer – par complaisance ? ignorance ? – de véritables perles de désinformation ou mésinformation.

Vent debout contre le libéralisme

C’est donc parfaitement à l’aise et à peu près certaine de n’être pas contredite que Ségolène Royal prend Jean-Jacques Bourdin à témoin sur les marges scandaleuses des produits bio, raconte ce qu’il faut bien appeler des âneries et enchaîne sur ses subtiles conclusions :

« Vous avez vu les marges commerciales que font les grandes surfaces sur les produits bio ? Qu’est-ce que ça veut dire ? Ça veut dire que le libéralisme, la loi du marché pur et dur est destructrice de l’environnement. […] Et lorsque la loi du marché s’applique sans réglementation, il se passe ce qui se passe là, c’est-à-dire qu’il y a un vol des agriculteurs qui font du bio […] et un vol des consommateurs […] puisque les grandes surfaces prennent jusqu’à 150 % de marge. » (BFM)

Elle parle apparemment d’une étude publiée la veille (22 août) par l’association de consommateurs Que Choisir. Or si l’étude a effectivement pour but de stigmatiser les marges, forcément odieuses, de la grande distribution sur les produits bio par rapport aux produits de l’agriculture conventionnelle, elle ne dit nulle part que les marges sur le bio sont de 150 %.

Elle dit qu’en 2019, la marge brute en euros (brute, donc dont il faudra déduire les coûts propres de l’enseigne de distribution, notamment salaires et loyers) sur les pommes bio est 149 % supérieure à la marge brute sur les pommes conventionnelles, ce qui constitue un cas extrême (schéma ci-dessous à gauche) ; le cas général étant que « le taux de marge est désormais légèrement inférieur pour le bio » comme le montre le schéma ci-dessous à droite1 :


Mais voilà, comme le bio est plus cher au niveau du prix agricole, se désole Que Choisir, lui appliquer un taux de marge brute même un peu inférieur revient quand même à une marge plus élevée en euros ! Bref, encore une de ces « études » bidon qui s’imaginent faire des révélations scandaleuses mais qui se révèlent parfaitement oiseuses.

Pour en revenir à Ségolène Royal, soit elle a lu de travers, soit elle n’a rien compris, soit elle se fiche pas mal de dire n’importe quoi pourvu que cela apporte de l’eau à son moulin anti-capitaliste, le tout sous l’œil approbateur de Jean-Jacques Bourdin.

On ne s’étonnera donc pas de l’entendre tenter ensuite une liaison hallucinante entre ses engagements féministes et environnementaux :

« Il y a un lien très étroit entre les violences faites à la nature et les violences faites aux femmes. » (BFM)

après avoir ouvert elle-même la porte à une candidature présidentielle en 2022 au nom d’un combat qu’elle mène depuis 30 ans et qu’elle ne lâchera pas (vidéo ci-dessous, 01′ 18″) :

Une jolie façon de s’assurer l’intérêt des médias pendant un moment encore. Et peut-être même un nouveau poste contre l’abandon de sa candidature, qui sait ?

Avec ou sans Macron ?

Inutile de dire qu’à partir de là, tout le gratin journalistique n’avait plus qu’une idée en tête : lui faire préciser ses intentions. Avec ou sans le PS ? Avec ou sans Macron ?

Mme Royal, pas contrariante, s’est empressée de révéler au micro d’une Elisabeth Martichoux tout sourire qu’elle serait « en avant » (sous-entendu pas « en marche ») et « à gauche » (sous-entendu pas « de droite et de gauche »). Vidéo, 18″ :

« S’il y a une candidature pour 2022, ce sera en avant, avec l’écologie, le féminisme et à gauche, bien sûr. » (LCI)

Rebelote quelques jours plus tard au micro d’Yves Thréard pour Le Talk du Figaro : suggérant que « le temps des femmes est peut-être venu », déclaration qui semble impliquer que le seul fait d’être femme vaut qualification pour le poste, elle laisse planer le doute tout en avançant qu’une candidature de sa part serait « logique » compte tenu des « convictions » qui sont les siennes, c’est-à-dire le féminisme, l’écologie et la démocratie.

La démocratie ? Comme quand elle se précipitait aux obsèques de Fidel Castro et le couvrait de louanges aussi cruelles que ridicules ?

Au secours ! Ségolène revient ENCORE ! Ça promet…

Sur le web

  1. Bio : 287/ (287 + 335) = 46,1 %  –  Conventionnel : 173/(173 + 186) = 48, 2 %
Voir les commentaires (43)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (43)
  • qu’elle se présente qu’on se marre un bon coup

  • Il va y avoir une quantite invraisemblable de candidats ecolo aux prochaines elections attirée par le score insignifiant , vu l’enjeu et la participation , des ecolos aux europeennes.mais segolene ne devrait avoir qu’une place , la meilleur pour la France , en taule vu la quantite de millions et de milliards qu’elle a jeté volontairement par la fenêtre !

  • Elle est aussi tenace et inutile qu’un morpion. Un petit coup de spray insecticide et hop !

    • Ce parasite ne s’interesse qu’a elle et a l’argent des autres, il serait temps que les français tournent la page de cette incompétente notoire

      • Au contraire, les Français ont tout à gagner à la conserver, maintenant qu’elle est carrément un repoussoir discrédité : ça rend facile de démonter les sujets qu’elle soutient, et ça redonne plein d’occasions de rigoler à un moment où on n’en a pas trop.

      • c’est clair, elle adopte GRETA et elles partent toutes les deux vivre pour toujours au pole Nord…

  • Elle est intéressante dans le sens qu’elle représente tellement bien la politique Française. Je propose donc de la conserver dans un bocal rempli de formol pour la conserver afin de la montrer aux générations futures qui devront se serrer la ceinture pour rembourser ses idées géniales.

    • @Nobilis
      Bonsoir,
      Dire qu’on attribue à Marie-Antoinette la famine et son fameux « qu’ils mangent de la brioche ».
      La conserver dans un bocal plein de formol est plus humain que ce qu’elle nous prépare, elle et tous ses semblables.

  • Dommage cet article, je n’avais pas vu les interventions de SR et je n’en avait pas entendu parler. Autant dire que j’étais peinard et maintenant je sens que ma journée va avoir un goût de me…

  • Quel age aura-t-elle en 2022?
    Marie Ségolène ou l’éternelle jeunesse!
    Mais aussi, pourquoi pas la revanche sur Hollande, sur Sarko, sur les mâles blancs dominateurs, sur tous ceux qui ne croient pas en sa bravitude…..
    Sainte Jeanne d’Arc protège nous de tes pales imitatrices!
    ( fais toi aider de sainte Geneviève puisque Paris dirige tout et accessoirement demande lui de protéger les parisiens d’Anna Maria Hidalgo)
    Merci.

  • Pathétique cette démagogue opportuniste du misérabilisme ambiant , elle ne sait donc rien faire d’autre ?

  • D’ici 2022, les porte-voix du « système » vont mettre en avant des candidats « compatibles » et regarder comment l’opinion réagit.
    On nous avait bien ressorti Juppé du placard longtemos avant la présidentielle de 2017…

  • elle fera ce que son ex a fait quand il était au pouvoir : taxer les très riches , les riches , les français moyens , les travailleurs pauvres , pour donner aux plus pauvres ; elle ouvrira grand les portes de NOTRE pays aux migrants ( à savoir que la délinquance en France a considérablement augmenté sous l’ère hollande ), elle fera la part belle aux écolos , aux associations de tout bord même si elles ne sont pas reconnu d’utilité publique , tout ça avec notre argent, et pour terminer , elle continuera le travail de ceux qui l’ont succédé : le déclin de la France ….

  • Angela Merkel bosse, reste très discrète et les résultats sont là : L’Allemagne avance

  • Une fieffée carriériste celle-là !

  • D’abord qu’elle cesse immédiatement de qualifier Poitou-Charentes de « SA » région ! Personne ne la revendique puisqu’elle a été parachutée par Mitterrand ! (la pauvre chouchoute n’avait pas de place, il a fallu dégager un local pour lui laisser le trône !) GRAVE ERREUR de casting = région ruinée par son incompétence !
    Par ailleurs il me semble qu’elle bénéficie encore d’une sinécure dont les résultats resteront obscurs.
    Mais les Pôles qu’elle ne fréquente pas lui procurent une jeunesse nouvelle ! Plus de foulard pour cacher le cou fripé, les traits bien tendus ! Le froid, même de loin, même imaginaire, ça conserve ! 🙂
    Et ça rapporte aussi = 50 000 €/an c’est une belle somme pour se la couler douce, avoir le temps de raconter des c………s ici et là ! Beaucoup trop de temps libre ce qui lui laisse la possibilité de gamberger « à de futures responsabilités », car elle adore ça les responsabilités ! (bien rémunérées s’entend !) car sinon s’engager dans une asso à but humanitaire et bénévolement ? Niet !
    Le moins que l’on puisse dire c’est que la modestie n’est pas son fort !
    Qu’elle a trop lu de contes pour enfants dans sa jeunesse, car elle prend toujours ses rêves pour la réalité ! Personne de sensé ne la réclame ! Même si le pays est en décomposition personne ne l’imagine en Jeanne d’Arc venant remettre de l’ordre ! Avec elle c’est le chaos assuré.
    Qu’elle se fasse oublier ! Elle devrait comme tout dirigeant d’entreprise ayant mis son entreprise en faillite être dépossédée de tous ses avoirs !
    et mériter une peine de prison !
    C’est plus grave que la faillite d’un entrepreneur, car lui a engagé son argent, son travail, elle n’a fait que minauder pour obtenir un poste payé par le contribuable et gérer l’argent des contribuables ! Elle n’a engagé aucun centime personnel !
    Donc la faute est d’autant plus lourde ! Mais dans notre pays les politiques savent nous imposer leurs visions, leurs projets, financés par la collectivité, mais dont ils ne sont pas responsables ! Il faudrait que cela cesse ! ou soit lourdement sanctionné ! Alors ne se présenteraient plus que des personnes compétentes et responsables et non des personnes dont l’égo est démesuré ! (voir un psy ne leur ferait pas de mal !)
    Stop aux fumistes de tout poil, le pays a besoin de compétence et d’intelligence pas de baratineurs de foire !

  • chers camarades,
    le problème n’est pas à mes yeux que l’autre dinde raconte et fasse des conneries à longueur de mandats et d’interviews.
    le problème c’est qu’il n’y a pas dans ce pays un journaliste, avec un minimum de portée médiatique, pour les lui servir et la cuisiner., la mettre en face de ses réalisations, lui demander un minimum d’explications devant les Français.
    et bien non. on ‘l’invite à discourir et à pérorer.
    c’est ça la honte.

    • Question : Comment comprendre que des millions de français ont voté pour elle? (Je ne mets pas les mots d’oiseaux trouvés dans les commentaires pour ne pas être censuré…). Cette France me déconcerte ! En effet, ces mêmes millions de français ont ensuite voté pour capitaine pédalo, la honte de notre pays !!! A croire que la France possède un solide électorat totalement idiot. Je comprends que des milliers de bac + 8 quittent notre pays pour aller s’épanouir ailleurs !!!

      • je crains, hélas, que la réponse soit dans la question.

      • Comment comprendre pourquoi ils votent pour celui qui promet de taxer les riches ? Je vais vous l’expliquer :

        Cet été, je suis allé dans ma famille, en Picardie. Au fil d’une discussion qui sentait bon les « salauds de riches » et autres banalités, j’ai posé une simple question à mes oncles et cousins présents : « Qu’est-ce qu’un riche pour vous ? ».

        Alors que j’avais en face de moi des personnes au SMIC et d’autres qui gagnaient plutôt bien leur vie, aucun n’a été en mesure de chiffrer « le riche ». Bref, après un petit moment de réflexion et que la discussion ait repris de plus belle, je leur ai dit qu’en fait, d’après moi, pour eux, un riche est simplement celui qui gagne plus que lui. Stupéfaction parmi l’assemblée ou ceux qui gagnaient chichement leur vie n’étaient pas loin d’applaudir et ou ceux qui gagnaient bien leur vie avaient un petit sourire en coin.

        Bref, vous n’êtes pas sortis de l’auberge vu que chacun ne pense qu’à sa pomme et à la manière de faire payer celui qui gagne 200€ de plus que lui (mais surtout pas lui, hein). Après, comment s’étonner qu’il n’y ait aucune réflexion sur les meilleurs candidats vu qu’ils vont tous voter pour celui qui fera payer les « riches »

        • Il s’y ajoute pour beaucoup une fierté mal placée à ne pas être riche soi-même. En fait, surtout en France, être riche signifie avoir mal acquis sa richesse. « Pas riche, moi, tout ce que je possède a été honnêtement reçu en aides, salaires et remboursements ! ».

        • C’est marrant, j’ai les mêmes discussions de famille avec les mêmes contradictions rigolotes. On serait pas cousin ?

    • @rick exactement °+ 100

  • Plus personne n’en veut de cette vieille sorcière. A dégager le plus vte possible.

  • Bourdin en occitant signifie celui qui affabule, qui raconte des carabistouilles, des coquecigrues, des balivernes. Il invite la Royale car qui se ressemble, s’assemble. Asinus asinum fricat (l’âne frotte l’âne).

  • Un petit rappel:

    rhttps://www.ina.fr/video/I07002981

  • Une nullité pareille mérite-telle un article?
    Je ne pense pas.

  • Elle appartient à ce groupe inépuisable d’abrutis inoxydables, que le regretté Audiard a si bien décrit…

  • Ici aux USA, nous avons Hillary Clinton, vous vous avez Sego. Elles sont assez comparables en fait

  • La Ségo, c’est le symbole même de combien la France est tombée très très bas : faisant partie d’un parti en échec (vaporisé par le Minet Micron), ayant cumulé des échecs absolument innombrables, elle se permet de pérorer et de se vanter de son côté visionnaire et de ses réussites.
    Dans n’importe quel autre pays du monde elle aurait littéralement disparu de la circulation mais chez nous elle gagne encore des fortunes sur le dos du contribuable, et évidemment, elle en redemande !!
    Bref, CPEF !

  • Ségo a raison sur la marge de 150%… sauf qu’elle ne l’attribue pas au bon « capitaliste ».
    Sur la pomme bio à 4,19€ le kilo, il y a les 60% de taxes sur les entreprises. Sur 4,19€, il y a 2,514€ de taxes. Le prix avec les marges est donc de 1,676. Pour arriver à 4,19€ à partir de 1,676, il faut militplier par 2,5 soit une augmentation de 150%.
    « l y a un vol des agriculteurs qui font du bio […] et un vol des consommateurs […] puisque les grandes surfaces prennent jusqu’à 150 % de marge »
    Non, Mme Ségo, un vol de l’Etat. L’Etat (tout seul) prend 150% de marge.

    • de toutes façons, pourquoi ne regarder que les grandes surfaces et pourquoi la marge et non le prix…
      et 60 millions de consommateurs..
      ce que je ne comprends pas c’est que les supermarchés ne se contentent pas de dire..ben si vous trouvez moins cher ailleurs..

    • Une bonne fois pour toutes : 150% de marge, ça n’existe pas !
      Si vous vendez un produit le double de son prix d’achat, vous faite 50% de marge.
      Si vous vendez un produit 4 fois son prix d’achat, vous faite 75% de marge.
      Si vous vendez un produit 10 fois son prix d’achat, vous faite 90% de marge.
      Si vous vendez un produit 100 fois son prix d’achat, vous faite 99% de marge.
      Si vous vendez un produit 1000 fois son prix d’achat, vous faite 99,9% de marge….
      Si vous faites 100% de marge, c’est que le prix d’achat était zéro.
      Mais vous n’irez pas au-delà.
      150% de marge, c’est impossible.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Depuis juin dernier, les Pays-Bas sont le théâtre de blocages et manifestations. Agriculteurs et éleveurs s’opposent à un plan de réduction drastique des rejets d'azote, annoncé par le gouvernement. Pour atteindre l’objectif ambitieux de réduction des émissions - 70 % d’ici 2030 -, ce dernier prévoit de réduire l’utilisation des pesticides, ainsi que le nombre de têtes de bétail.

En effet, l’élevage contribue aux émissions d’azote par le biais de l’engrais, des effluents d’élevage ou encore des déjections animales. Selon le gouvernemen... Poursuivre la lecture

Selon Le Point, un « conseiller » gouvernemental avouerait que, en application d’une directive Européenne de 2018, la France risque une forte amende de 500 millions d’euros pour ne pas avoir suffisamment développé les énergies renouvelables (EnR), notamment éoliennes et photovoltaïques.

 

La France a 40 ans d’avance

La France a 40 ans d’avance dans le domaine de la transition énergétique, notamment dans la production d’électricité décarbonée grâce au nucléaire.

Mais peu importe qu'elle soit l’un des pays européens qu... Poursuivre la lecture

La réponse est simple : par bêtise et par dogmatisme. L’Union européenne, notamment l’Allemagne qui défend son industrie, veut écarter le nucléaire par dogmatisme politique vert antinucléaire en s’ingéniant à effrayer les citoyens.

Ses « élites » utilisent les grands médias pour distiller régulièrement une peur irraisonnée parmi la population, d’autant plus facilement que le sujet est compliqué.

Que l’Allemagne assume ses choix, mais qu’elle veuille les imposer à tous les autres devient insupportable.

De plus, certains pr... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles