Contrepoints : les 10 articles les plus lus de 2019

Photo by Erwan Hesry on Unsplash - https://unsplash.com/photos/WPTHZkA-M4I — Erwan Hesry,

Avec 21 millions d’article lus en 2019, c’est l’occasion pour votre journal de dresser le bilan de ce qui vous a le plus intéressés au cours de cette année.

Par la rédaction de Contrepoints.

L’équipe de Contrepoints vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année.

C’est pour chacun de nous l’occasion de faire le point sur les événements qui se sont déroulés durant ces douze derniers mois.

Avec 21 millions d’article lus en 2019, c’est le moment pour votre journal de dresser le bilan de ce qui vous a le plus intéressés au cours de cette année.

De la réforme des retraites à l’immobilier en passant par Ségolène Royal, voici votre top 10 des articles de 2019 :

Retraites : si les Suisses avaient raison ?

Cet article pourrait vous interesser

Les Suisses ne consacrent aujourd’hui pour leur retraite que 7,5 % de leur PIB, mais malgré cette marge de manœuvre, ils préfèrent allonger encore leur durée de travail.

Si partir à 67 ans est un argument électoral de l’autre côté de la frontière, est-ce  parce que devant les faits ils sont, contrairement à nous, humbles et capables de se remettre en question ?

Réforme des retraites : des réversions de dingues

Réforme sur les réversions : « La personne veuve conservera 70 % des droits à retraite dont bénéficie le couple, (soit la somme des deux retraites) ».

Les règles d’attribution des pensions de réversion datent d’un temps où les divorces étaient exceptionnels. Divorces, concubinage, familles recomposées, pacsés, mariages homosexuels… En la matière, la législation doit s’adapter, ce n’est pas aux citoyens de subir des règles dépassées.

Cet article pourrait vous interesser

Vaccin anti-grippe : qui s’y frotte s’y pique

Cet article pourrait vous interesser

Le pharmacien qui distribue le vaccin pourra dorénavant pratiquer lui-même l’injection à son client, rémunéré pour cet acte par l’assurance maladie.

Le contournement des médecins de terrain risque, comme en 2009-2010, de renforcer la défiance envers le vaccin anti- grippe car les Français ne sont pas idiots, ils se rendront très vite compte que les pharmaciens sont en risque de conflit d’intérêt sur ce sujet, en devenant à la fois prescripteurs, vendeurs et injecteurs.

Sale temps sur l’épargne et les liquidités !

C’est une des conséquences de la politique de taux bas des banques centrales : l’épargne ne rapporte plus rien et l’argent qui dort sur les comptes courants risque d’être taxé par les établissements bancaires.

Les banques sont submergées de liquidités et ne parviennent pas à les utiliser. L’inflation est inexistante. Les paradigmes de la relation à l’économie, à la consommation, à l’épargne sont en train de changer.

Cet article pourrait vous interesser

Ségolène Royal dérape à nouveau, cette fois sur le cancer du sein

Le 4 octobre, Ségolène Royal était l’invitée de Bourdin Direct, sur BFMTV.

Vous vous rendez compte qu’aujourd’hui plus d’une femme sur dix est touchée par le cancer du sein ? […] C’est dû à quoi, ça ? C’est dû aux pesticides.

Peut-on vraiment croire que Ségolène Royal ignore les causes du cancer du sein et les attribue en toute bonne foi aux pesticides ?

Elle s’est plutôt lancée dans une diatribe qui plaira à l’électorat qu’elle vise.

Privatisation de la Française des Jeux : 5 raisons de ne pas donner d’argent à l’État

À quelques jours des fêtes de fin d’année, le gouvernement a décidé de faire un cadeau aux Français en leur proposant de devenir actionnaire de la Française des Jeux (FDJ).

Derrière cette apparente générosité, Bertrand Joubeber décrypte les enjeux de cette privatisation et les cinq raisons qui pourraient vous dissuader d’y investir votre argent.

Régimes spéciaux de la RATP et des Indépendants : une unification injustifiée

L’ampleur de la grève de la RATP paraît avoir surpris les observateurs.

Pourtant, rien d’étonnant : à gros perdant, grosse protestation.

Il faut supprimer les régimes spéciaux qui n’ont d’autre raison d’être que d’assurer le maintien de privilèges égoïstes, mais laisser vivre les régimes qui se sont constitués librement et sans rien demander à la collectivité.

Retraites : reculer l’âge de départ ne résoudra rien !

Grand cafouillage à propos du recul de l’âge de la retraite.

Gérard Maudrux estime que reculer l’âge de départ à la retraite ne servira à rien sinon repousser le problème de quelques années. Le recul de l’âge de départ (et/ou du taux plein) est indigne d’un système qui se veut être solidaire dans un pays qui prône la liberté, l’égalité et la fraternité.

Cet article pourrait vous interesser

Immobilier : vers des subprimes à la française ?

Cet article pourrait vous interesser

Déjà au plus bas en mai – en ayant chuté à 1,29 % — le taux d’intérêt moyen des crédits immobiliers a battu un record en tombant à 1,25 % au cours du mois de juin.

Pour les épargnants, il s’agit donc de profiter de l’aubaine offerte par la conjoncture, avant que les taux ne remontent, à l’instar de l’augmentation constante des prix du marché de l’immobilier des grandes villes françaises.

Retraite moyenne : + 98 % à la RATP et + 44 % dans la fonction publique d’État

La grève de la RATP voulait nous convaincre, une nouvelle fois, que les syndicats et les agents défendaient des « acquis sociaux » et protestaient contre une « réforme » de leur système de retraite.

En réalité, la fameuse « réforme » a très peu de chances d’avoir lieu, comme nous l’avons montré, et les « acquis » sont d’énormes privilèges rappelés très récemment par la Cour des comptes dans son rapport du mois de juillet.

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.