Ségolène Royal dérape à nouveau, cette fois sur le cancer du sein

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Ségolène Royal by Parti socialiste(CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ségolène Royal dérape à nouveau, cette fois sur le cancer du sein

Publié le 6 octobre 2019
- A +

Par Wackes Seppi.

Mme Ségolène Royal, présentement ambassadrice des pôles, a été l’invitée de Bourdin Direct, sur BFMTV le 4 octobre 2019.

Avec elle, on était sûr de faire du buzz.

On ne se refuse rien chez Bourdin Direct

Il a évidemment été beaucoup question de l’incendie de l’usine Lubrizol de Rouen. La dame a mis de l’huile sur le feu, tant contre Lubrizol que le préfet et les autorités. Elle a aussi louvoyé pour s’approcher par petites touches du critiquable ; et parfois dépasser la ligne rouge comme quand elle a qualifié Lubrizol avec insistance d’entreprise voyou (vers 06:50).

Un autre morceau de choix a été sa déclaration selon laquelle ses absences des réunions du Conseil de l’Arctique étaient une « fake news » (à 20:30)… pour ensuite concéder qu’elle ne va pas aux « réunions pour lesquelles [elle n’est] pas utile » – si seulement elle en tirait les conséquences…

« Si je ne suis pas présente physiquement, nous avons un réseau diplomatique, les ambassadeurs se rendent aux réunions, cela ne m’empêche pas de les préparer à l’avance, on se répartit les réunions. Je continuerai à ne pas y aller si je peux être représentée à un juste niveau par rapport aux enjeux de l’Arctique. »

Notez que dans « Ségolène Royal justifie ses absences à plusieurs réunions du Conseil de l’Arctique par son « bilan carbone » », BFMTV a pris soin d’éliminer l’allégation de fake news de sa séquence vidéo… On ne met pas en difficulté une aussi bonne cliente…

Et voici la séquence pesticides et cancers du sein

Vers 14:30, M. Jean-Jacques Bourdin interroge :

« Et l’épandage des pesticides… qu’en pensez-vous… 5, 10 mètres, c’est raisonnable ? Ou pas ? »

Réponse :

« Non ! 5-10 mètres, c’est pas suffisant. […] 100-150 mètres [ …] Mais ça avait été la distance prévue à l’origine […] Mais vous vous rendez compte de tous les cancers ? Vous vous rendez compte qu’aujourd’hui plus d’une femme sur dix est touchée par le cancer du sein ? Est-ce que vous vous rendez compte de ça ? C’est dû à quoi, ça ? C’est dû aux pesticides.

Donc, qu’est-ce qu’on veut dans une so… Vous avez vu ce que ça coûte, aussi, au contribuable, la santé ? Qu’est-ce qu’on veut ? On veut de la prévention ? Ou on veut que chacun se débrouille et que tous les prédateurs… voilà, ne pensent qu’aux profits à court terme ?

Ben oui, 150 mètres, c’est justifié par rapport à la protection de la santé et par rapport à la protection de la santé des viticulteurs eux-mêmes [M. Jean-Jacques Bourdin était intervenu au début de la réponse pour évoquer les arboriculteurs, les viticulteurs, les producteurs de blé], car savez-vous que dans la profession agricole, le taux de cancer est encore bien plus élevé qu’en moyenne, que dans la moyenne de la population.

Alors, il faut continuer à fermer les yeux ? Mais c’est pas possible, ça ! Et la seconde chose, c’est l’orientation de l’agriculture vers l’agriculture durable et la mise sur le marché de produits de substitution aux pesticides cancérigènes. »

Quand les bornes sont dépassées… les agriculteurs sont des prédateurs

Il y a, dans cette diatribe, des énormités vraiment gigantesques.

Nous retiendrons en particulier que, dans le contexte de cette envolée, les agriculteurs [à priori les conventionnels] et d’autres sont traités de prédateurs. C’est une véritable insulte. Et, surtout une incitation à la haine, particulièrement dans le contexte actuel d’agri-bashing.

M. Axel Kahn dément sèchement

L’un des premiers à réagir a été M. Axel Kahn, président du conseil d’administration de la Ligue Nationale contre le Cancer, dans un article du magazine Gala titré « Ségolène Royal remise en cause après ses propos sur les causes du cancer du sein », avec un sous-titre fort indulgent : « Elle a parlé trop vite ».

« Les causes reconnues des cancers du sein sont l’obésité, l’alcool, le tabac, le THM, peut-être (pas prouvé) les perturbateurs endocriniens. Les gènes de prédisposition. Venez à La Ligue @laliguecancer, Madame la Ministre et Présidente. »

Certains, comme M. Denis Beauchamp (@GrainHedger) se sont lancés dans des supputations sur les raisons de cette sortie de route. Mais peut-on vraiment croire un instant que Mme Ségolène Royal ignore les causes du cancer du sein et les attribue en toute bonne foi aux pesticides ? Elle s’est plutôt lancée – peut-être à l’insu de son plein gré… – dans une diatribe qui plaira à l’électorat qu’elle vise.

Stop à l’irresponsabilité politique et médiatique !

M. Dominique Seux dénonce :

« Les responsables politiques se rendent-ils compte des effets de ce qu’ils [font] quand ils disent n’importe quoi sur des sujets grand public ? Ségolène Royal, pour qui les pesticides sont responsables des cancers du sein, démentie par le président de la Ligue contre le cancer… »

Mais il faut aussi, en quelque sorte, inverser la question : les « journalistes » et les responsables de médias se rendent-ils compte de ce qu’ils font quand il laissent dire n’importe quoi ?

C’est peut-être, malheureusement, une stratégie délibérée. En tendant complaisamment le micro à des personnages prêts à tout, on est sûr de faire du buzz, directement et par autres médias interposés.

CheckNews dément par la force des choses mais suscite le doute avec un scientifique complaisant

Libération et son CheckNews s’est emparé du sujet avec « Est-il vrai que les cancers du sein sont dus aux pesticides comme le dit Ségolène Royal ? » Roulis et tangage pour meubler car il faut répondre par la négative, ce qui n’est pas vraiment dans la ligne éditoriale.

Mais, bingo, on a trouvé un professeur de toxicologie complaisant pour entretenir les doutes et les soupçons (c’est nous qui graissons) :

« Il y a des pesticides qui ont des propriétés qui pourraient être envisagées comme conduisant à des pathologies tumorales, du type cancer du sein. Mais pour être très clair, l’expertise de l’Inserm de 2013 a clairement indiqué que les pesticides pouvaient être associés à trois types de cancer : les cancers de la prostate, un certain type de lymphome de maladie du sang et de myélomes multiples« , explique Xavier Coumoul, professeur de toxicologie à l’université de Paris. Dans la mise à jour de l’expertise de l’Inserm prévue en 2020, une partie sera consacrée aux données des pesticides « qui pourraient possiblement être associés à l’apparition du cancer du sein« , ajoute le spécialiste. Sans aucune certitude à ce stade, donc.

Ces propos sont tout aussi scandaleux que ceux de Mme Ségolène Royal.

L’association d’un langage fort « clairement indiqué » avec une suggestion au conditionnel « pouvaient être associés » ne relève pas de la science mais du commerce de la peur et de l’activisme.

Et comme nous avons eu un doute, nous avons vérifié pour le cancer de la prostate. La partie pertinente de l’expertise collective évoque trois méta-analyses comportant des faiblesses, avec la conclusion suivante (nous graissons) :

« L’homogénéité des résultats dans ces études serait en faveur d’une association possible entre le cancer de la prostate et l’exposition aux pesticides. Cependant, les résultats de cette étude ne permettent pas d’identifier un pesticide spécifique responsable de l’augmentation du risque ; la plus forte association est retrouvée chez les travailleurs exposés aux phénoxy herbicides contaminés par des dioxines ou furanes. »

C’est ce qui est « clairement indiqué »…

Sur le web

Voir les commentaires (39)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (39)
  • Et cette dame aurait pu etre presidente de la republique francaise ….et on a eu droit a son ex ,une belle bande de rigolos tout droit sortie de l’ecole du cirque , l’ENA

    • Sécotine est un cas d’ école pour les internes en psychiatrie, c’ est une personne incompétente désoeuvrée et en errance depuis 2007. Et je le dis avec tout le féminisme du monde, je plains cette femme presque aussi nulle que François Hollande.

  • la bonne question est  » pourquoi inviter cette femme’

    • La bonne question est pourquoi inviter cette femme , pourquoi écouter encore le triste Bourdin et pourquoi certains regardent encore BFMTV , chaîne dont l’utilité n’est pas manifeste…

  • banal, diffamation patente de la part des politique , suggestion chez les « scientifique » militants.
    et journalistes complaisants…

    et elle s’étonnera un jour de recevoir du fumier sur la figure…

    et elle a été au second tour de la présidentielle…
    son absence de scrupule n’est pas le vrai sujet évidemment.. le problème reste les médias..et les chercheurs..

    • Les medias et les chercheurs sont aussi sans scrupules mais ils’ont des excuses, c’est pour bouffer ,elle , elle est en allinclusif depuis toujours ou presque ..comme souvent nos politiques d’où leurs qualites legendaires…

    • C’est la vraie image de la politique : « je ne sais rien faire d’autre ». Regardez Montebourg après avoir été ministre de l’économie et du redressement productif comment il galère dans le privé malgré son carnet d’adresses. Le corps politique dans son ensemble fait de la cosmétique pour pas que cela se voit de trop et c’est très dur de dire des choses sur tout sans rien mettre dans les mots. C’est pour cela qu’on a inventé les commentateurs politiques qui s’autorisent à penser qu’ils auraient pu dire cela… Vous avez deux exemples Mme Lagarde et Bruno La Maire qui l’un comme l’autre n’ont aucune connaissance économique, monétaire mais ont les postes qui les exiges. Je ne parlerais pas du parcours politique de J. Chirac etc.

      • Montebourg avait une forme de sincérité qu’on regretterait presque…
        C’est le seul qui a cherché à défendre Alstom.

        • Dans le monde du cirque il y a toujours un monsieur loyal …c’est vrai qu’il est sympa mais , bon , il n’a pas invente l’eau chaude le bellâtre !

          • Dans son dernier interview sur son entreprise dans les abeilles, sur BFM Business, il a été plutôt bon et très éloigné du sinistre que l’on a connu. Comme quoi, l’entreprise privée peut changer un homme.

            • la premiere chose qu’il a fait en bourgogne pour son premier mandat au conseil général , l’aménagement de son bureau 700 000 euros…

      • @gouflo : La politique est le seul métier qui peut rapporter un max à n’importe qui, sans la moindre compétence, pourvu qu’il soit totalement dénué de scrupules.
        L’activité qui s’en rapproche le plus est la Mafia et ses nombreux dérivés.

        • Cela fait des décennies que je le clame, il est curieux que rare soient ceux qui s’en sont rendu compte!

        • Oui, mais les mafieux sont honnêtes dans leurs activité. Ils ne se cachent pas de la violence qu’ils exercent. C’est franco.

          Tandis que le poly-tocard se camoufle sous une épaisse couche de moraline. Même une vipère est moins dangereuse.

  • En couple plusieurs années avec Hollande, ça rend folle

    • Ne lui cherchez pas d’excuses, et à Hollande non plus… Ceux qui auraient besoin d’excuses sont ceux qui n’éclatent pas de rire en entendant ce que racontent ces deux-là, à commencer par J.J. Bourdin.

    • Folle mais molle dans sa folie …

  • Ceux qui s’obstinent à chercher quelques nanogrammes de glyphosate dans les eaux ne veulent pas voir que les principaux produits qui s’y trouvent sont les antibiotiques et les contraceptifs.
    Aucun rapport avec le cancer du sein évidemment.

  • Enfin, quand un escroc pose des questions à une idiote, on peut se douter que la discussion ne sera pas d’une grande portée.

  • elle commence à m’infuser sérieusement celle là ; dés qu’elle l’ouvre c’est pour dire des conneries , et en plus elle est grassement payé tout en étant d’une effarante inutilité ;

    • Sans se foutre de la tronche de sego notre dimanche aurait été bien tristounet sur le net .comme quoi , elle a son utilite.

  • Je crois me souvenir que d’après les chiffres de la MSA (mutualité sociale agricole), on vit plus vieux à la campagne qu’à la ville. Alors l’effet cancérigène des pesticides…

    • Exact, deux études épidémiologiques (mais cela n’intéresse pas nos merdia) une de l’INSERM, l’autre du NIH américain, sur la santé des paysans révèlent qu’ils sont moins affectés par les cancers que le reste de la population. Cela dévoile l’escroquerie du bureau de l’OMS français qui a classé le Glyphosate comme cancérigène et les pesticides que les écolos ne cessent de dénoncer! Etant les plus au contact de ces substances ils devraient être les plus affectés.

      • plus exactement, ça laisse à penser pas de catastrophe sanitaire de ce coté là..

        que ce soit cancérogène ou pas est une débat creux sans quantification du risque..

    • La durée de vie est la résultante de multiples facteurs : hygiène de vie, alimentation (boisson comprise), tabagisme ou non, risques liés au travail, etc.
      On ne peut donc, scientifiquement parlant, déduire à partir de la durée de la vie qu’un des facteurs possibles (l’exposition aux pesticides – et encore, il faudrait s’entendre sur ce qu’on appelle l’exposition aux pesticides, car étant issu du milieu, je peux vous assurer que ma mère n’a jamais manipulé de pesticides, à la différence de mon père, donc en matière d’exposition aux pesticides la différence entre eux est phénoménale) n’est pas en cause.
      En science, on étudie toujours l’effet d’un facteur donné « toutes choses égales par ailleurs », ce qui n’est pas le cas ici.

  • Qu’attendre d’autre de cette gourde. quand je pense qu’on aurait pu l’avoir comme Présidente, j’en frémis!

  • Les politiques veulent détruire l’agriculture comme ils ont détruit l’industrie.

    Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage.

  • Ségolène Royale MENT comme tous les poly-tocards, royalement.

    Mentez, mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose.
    Mentez, stigmatisez, divisez, harcelez un groupe de population, le poly-tocard y trouve toujours son avantage.

    les « journalistes » et les responsables de médias se rendent-ils compte de ce qu’ils font quand il laissent dire n’importe quoi ?

    Qu’attendre de veaux subventionnés ❓

  • Je crois que ces enfants ne l’aiment pas, sinon ils lui auraient dit maman stp si tu nous aimes casse toi.

  • Bourdin est u écolo fasciste.
    C’est porte ouverte à toutes les ONG militantes, porte ouvertes aux stats bidonnées des ONG.
    Il est marié avec Jadot et autres fous écolomaltusiens.
    Alors Royal, c’est super

  • Si on lui reproche de dire n’importe quoi, d’être incompétente, forcément: on est misogyne !

  • Cancer du sein ? Si j’ai bien compris, Ségolène a trouvé deux nouveaux pôles pour faire parler d’elle. Tomber aussi bas pour continuer à exister, quelle déchéance !!!

  • L’objectif de Ségolène est de faire parler d’elle : et cela marche !

  • Existe t’il des pesticides pour éradiquer les nuisibles à la société ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Grand par la taille, le Sri Lanka est un pays modeste par sa population : vingt-deux millions d’habitants. Ouvert sur l’extérieur, le Sri Lanka dépend largement du tourisme. À majorité bouddhiste, le pays doit composer avec une forte minorité tamoule de 30 %.

Quand un pays sombre dans la crise, les idéologues se précipitent pour identifier LA cause de la crise, toujours conforme à leurs théories. D’autres se réfugient dans un prudent les causes sont multiples qui a l’avantage de n’engager personne. On lit que le Sri Lanka serait victim... Poursuivre la lecture

nitrites
2
Sauvegarder cet article

Le mardi 12 juillet 2022, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) présentait un avis révisé, un rapport d'expertise collective, « Évaluation des risques liés à la consommation de nitrates et nitrites » (communiqué de presse, foire aux questions).

 

« La charcuterie tue ! »

Le Journal du dimanche semble avoir été le bénéficiaire d'une fuite d'une synthèse de onze pages communiquée « aux autorités ». Selon le chapô de son article, « L’agence sanitaire Anses reconnaî... Poursuivre la lecture

Par Brad Polumbo. Un article de la Foundation for Economic Education

En 2020, les gouvernements du monde entier ont pris des mesures draconiennes dans l'espoir de ralentir la propagation du Covid-19. Dans de nombreux cas, ils ont bloqué les économies et confiné les gens chez eux pendant des mois. Le fait que les  restrictions ont effectivement contribué à contenir la pandémie de Covid-19 est très douteux. Mais le nombre de décès provoqués involontairement par les mesures de confinement ne cesse d'augmenter.

Le paludisme et les co... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles