Ségolène royal, invisible reine des neiges au Conseil de l’Arctique

La Reine des Neiges ne s’est jamais pointée au Conseil de l’Arctique et a donc été prise en flagrant délit de pipeautage éhonté. Redécouvrez notre édito de septembre, plus que jamais d’actualité.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Ségolène Royal champagne (Crédits : H16, tous droits réservés)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ségolène royal, invisible reine des neiges au Conseil de l’Arctique

Publié le 27 décembre 2019
- A +

Par h16.

Panique dans le petit microcosme politique français : totalement ébahi, on apprend coup sur coup que Ségolène Royal est encore en vie, qu’elle serait ambassadrice des Pôles depuis plusieurs années, et qu’à ce titre, elle ne se serait pas vraiment déplacée aux réunions des instances relatives à ce poste au nom ronflant…

L’affaire est bien évidemment aussi grotesque que possible : invitée de l’émission « On n’est pas couché » du samedi 14 septembre, Ségolène Royal s’est fendue d’une explication de son rôle d’ambassadrice des Pôles, et fidèle à son habituelle emphase lorsqu’elle explique doctement, elle a déclaré :

« Que dit la France ? Qu’est-ce que je dis au nom de la France dans ces instances, et notamment dans ce qu’on appelle le Conseil de l’Arctique ? C’est d’attirer l’attention sur les conséquences du dérèglement climatique »

Manque de pot, Mikaa Mered, professeur de géopolitique, spécialiste des zones polaires et régulièrement présent dans ces instances, n’a pas pu retenir un tweet vengeur remettant les pendules royales à l’heure :

Eh non, selon le spécialiste, la Reine des Neiges ne s’est jamais pointée au Conseil de l’Arctique et a donc été prise en flagrant délit de pipeautage éhonté. Au passage, on ne pourra s’empêcher de noter que notre professeur s’inquiète de la solidité des informations délivrées par les journalistes si elles sont à ce point entachées d’erreurs et qu’on les retrouve ainsi à donner la parole à des menteurs :

La question est d’autant plus pertinente que, lorsqu’on recoupe les stupeurs d’experts sur différents sujets (OGM, glyphosate, réchauffement climatique, sujets scientifiques en général, géopolitique, histoire ou société), on en arrive assez vite à la conclusion qu’en moyenne, le journaliste (français notamment) n’est plus guère qu’un porte-voix de l’une ou l’autre personnalité ou mode du moment, et que le travail indispensable de recherche, tri et analyse d’informations n’existe quasiment plus.

Le résultat, évidemment décevant, est qu’une personne qui désire s’informer a tout intérêt à le faire par elle-même en fuyant les canaux d’information traditionnels qui débitent essentiellement des âneries, des contre-vérités, des approximations consternantes ou une propagande à peine camouflée.

Dans ce tableau, son mensonge proféré mais éventé, l’indémontable Ségolène ne se laissera pas facilement démonter.

Peu importe que les instances contactées confirment son absence. Peu importe aussi qu’elle enfile depuis les déclarations presque loufoques en parfaite contradiction avec les rétropédalages nerveux de son cabinet qui tente depuis d’éteindre l’incendie.

Peu importe tout cela puisqu’au final, voilà qui lui donne l’occasion à la fois de montrer qu’elle existe encore, qu’elle bouge, fait des trucs et des machins (quitte, lorsqu’elle ne fait rien, à dire habilement qu’elle optimise son empreinte carbone) et surtout qu’elle a encore une existence politique qui lui permet de revenir sur les plateaux médiatiques pour faire planer la sinistre menace d’une nouvelle candidature à la présidentielle de 2022…

ségolène royal la champagnitude

Ceci posé, si l’on peut quand même se rassurer en notant qu’elle n’est heureusement pas payée pour faire ce gros rien fort bruyant, on pourra malgré tout constater qu’elle coûte cher aux contribuables divers et variés qui ont eu à faire à elle, au cours de son déchaînement politique qui dure au moins depuis 1992.

Et si l’on passe pudiquement sur ses contre-performances financières olympiques dans la gestion de la région Poitou-Charentes qui en conserve un trace plus qu’émue, force est tout de même de constater que tant ces différentes instances diplomatiques confidentielles que ces postes ronflants d’ambassadeurs en polystyrène expansé finissent par coûter des ponts au contribuable français.

Du reste, ce même contribuable est en droit de s’interroger sur la pertinence de ces institutions et autres « autorités administratives indépendantes » (AAI) dont un paquet sert essentiellement à justifier leurs actions plus ou moins motivées, sans lesquelles elles auraient fort à faire pour défendre vaille que vaille leur propre existence et le budget qui y est attaché…

Le cas de notre Ambassadrice des Pôles illustre surtout que ces institutions servent magnifiquement de voie de garage pour les « encombrants » de la République, ces politiciens plus ou moins has-been dont on ne sait quoi faire mais dont on ne veut pas se faire un ennemi et qui trouveront dans ces sinécures aux noms et fonctions pompeuses une raison de s’écraser mollement en reprenant deux fois des nouilles.

Ségolène Royal entre parfaitement dans cette catégorie : à la fois parfaitement inutile (voire toxique si l’on regarde les routes et les champs de ruines qu’elle laisse derrière elle), elle pourrait se révéler gênante pour le pouvoir en place si elle restait oisive tant elle dispose encore de l’écoute enamourée des médias toujours vibrants à l’idée de l’interroger sur ses palpitances du moment. Dans ce cadre, lui proposer des tête-à- tête avec des pingouins et des icebergs, même aux frais de la princesse, est un compromis raisonnable pour les dirigeants actuels.

De façon plus symptomatique, Ségolène Royal montre ici encore une fois le problème fondamental des politiciens français qui, d’élus, mandatés ou désignés, deviennent rapidement et systématiquement des irresponsables politiques auxquels rien n’est plus jamais reproché.

Ainsi, la politique française, c’est ce domaine magique et unique où les conneries, la mauvaise gestion et l’incompétence ne sont jamais sanctionnées, mais au contraire, encouragées et rétribuées avec faste.

Ce qu’on supporte avec Royal, on le retrouve en mille autre exemplaires, depuis Hollande jusqu’à Ferrand en passant par l’écrasante majorité de notre classe politique : pour celle-ci, il n’existe finalement ni échec réel (puisqu’une branlée – électorale ou autre – ne lui coûte jamais vraiment cher), ni aucune retraite (au point qu’on n’échappe aux épaves politiciennes que lorsqu’elles sucrent les fraises de façon trop ostentatoire).

Au final, tout ceci finit par coûter « un pognon de dingue » : sur le coup bien sûr parce qu’il faut payer ces structures, qu’il faut payer ces mandatés, qu’il faut payer leur staff et leurs déplacements divers et variés, mais aussi après coup car leurs décisions, leurs prises de parole ont des conséquences souvent financières que le contribuable doit longtemps éponger.

Enfin, à ces coûts financiers s’ajoutent les autres coûts cachés, ce genre de déploiement d’énergie, de mauvaise foi et de petits arrangements entre amis finissant inévitablement par nourrir le ressentiment de ceux qui paient pour ces fastes et ces piteux spectacles.

Le bilan financier, politique et démocratique de ce genre d’opération est désastreux et les petits couinements ridicules de Ségolène Royal, qui croit déceler un complot contre sa personne en vue de son hypothétique (et grotesque) candidature présidentielle, démontrent une nouvelle fois à quel point certains personnages politiques sont déconnectés des réalités et s’accrochent aux oripeaux du pouvoir tant qu’ils le peuvent.

Edito du 23 septembre 2019.

—-
Sur le web

Voir les commentaires (66)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (66)
  • Arfffff.. ou l’on découvre que la classe politique se fout de la gueule du monde ..
    segolene c’est l’exemple parfait du politique français de gauche..

    ‘ les politiques c’est comme les cochons , çà grogne , çà grogne jusqu’à l’heure de la soupe »

  • Aurait-elle fondu comme un bonhomme de neige ❓
    Oups pardon, bonnefemme de neige, égalitude oblige 😉
    Telle est la question…

  • on pourrait imaginer qu’un journaliste m^me paresseux lui demande d’abord mais au fait c’est quoi un ambassadeur des pôles?????

    même pas…
    d’ailleurs le chercheur est hors sujet il ne parle que de l’arctique… ce qui n’est pas « les pôles »..juste les pôles…magnétiques ça va de soit..

  • Ah ! ??? Elle est aussi Reine des Neiges, la Reine du Poitou ?

    • j’aurais dit la reine des sal.. ou la reine des co…
      ça me semble plus en adéquation avec ses compétences.. ou incompétences d’ailleurs

    • Elle surtout jeanne-foutresse!

    • La Reine des glaces (fondantes), elle y va comment dans son nouvel igloo ? Pour montrer le bon exemple : voiles et rames ??? Non bien sur Mme « Fait-comme-je-dis-et-pas-comme-je-fais » circule en avion pour des déplacements inutiles uniquement pour se faire de la Pub !

  • Exemple typique de l’Enarque qui n’a jamais travaillé et qui grâce à ce diplôme a passé sa vie sous les ors de la République avec des avantages confortables et une future retraite qui nous coûtera un bras!Pour une sous les feux de l’actualité combien sont-ils à pantoufler à nos frais dans les cabinets?

  • Qu on l envoie en antartique !
    au moins elle nous laissera en paix

  • Dès son investiture, Macron avait annoncé la couleur…. verte
    son hommage appuyé à l’action de la reine des neiges pour la COp parisienne, et sa

    • nomination à cette pignoufferie polaire était pour le moins choquante non?
      Hier au JT, « dans le poste » un « sachant expliquait que le conseiller sur ces questions absolument essentielles pour le bon peuple français est P. Canfin, tout devient nettement plus logique non?

      • Que voulez-vous ils font un métier difficile qui consiste à se partager entre eux l’argent volé de force aux autres. Ils doivent donc se donner du mal pour emballer correctement le produit. Bah oui on est en pénurie d’argent des autres et Amazon refuse de livrer son tonneau de vaseline (à cause des taxes sur les Gafa). Du coup on se retrouve à vif…

  • Cela en dit long sur la mentalité de parasite de cette gourde! Elle est d’une impudence inouïe!

    • ce n’est pas tant son impudence que cet orgueil à croire qu’elle est absolument indispensable !
      heureusement, qu’il y a le statut de fonctionnaire/politique pour ce genre de personne qui sinon mourrait de faim !

      • oui, je trouve que c’est ça le plus stupéfiant, je suis persuadé qu’elle se pense utile…
        dire qu’il fut un temps où on se moquait de la gauche parce qu’elle passait son temps à faire son autocritique…

  • Les Français lui ont quand même accordé un bon score face à l’autre saltimbanque … Il faut-être réaliste, la descente aux enfers de ce pays va se concrétiser…

  • Mon conseil, lisez les critiques de son livre « le ras le bol des bébés zappeurs » sur Amazone.

  • Au moins au pôle elle fait moins de dégâts que sa copine Hidalgo. J’en suis à me demander si en France il ne faut pas interdire les femmes en politique 😉 Bon, je suis cruel, les hommes font aussi bien mais on a l’habitude. Et si Macron était une femme en fait ? Avec les lgbt et le package idéologique que l’on se traîne un Président gay qui nous l’enfonce ne me surprendrait même plus. (Ps: je vais me faire attaquer encore une fois…alors prenez ça au 2 ou 3 degrés hein ?)le re-cul aidant à satisfaire ses besoins.

  • Et le lêche cul officiel Laurent Ruquier qui lui demande ce qui s’y passe et la position de la France!

  • Ambassadrice a titre honorifique ,elle ne va quand meme pas bosser pour rien !
    ..bah ca suffit a remplir sa gamelle ,on se l’arrache meme qu’on lui paie des croisieres ..tant que le champagne coule , c’est la fête .

  • * De + en + d’ex- politiciens carriéristes sautent dans le train En Marche avec risquant d’être accusés de judaïsme et d’être rétamés aux prochaines élections.. S.Royal a trouvé 1 pantouflage de reconnaissance pour sa démarche d’allégence à Macron ?! Le PS réduit à la portion congrue par manque d’adhérents est devenu 1 parti zombie en soutenant Macron et finira par disparaitre. Ils sont encore invités dans les débats télé des médias serviles même si les gens leur ont tourné le dos depuis les Présidentielles..
    https://www.20minutes.fr/elections/presidentielle/2027871-20170309-presidentielle-aile-droite-ps-veut-rallier-macron-sait-comment-organiser
    https://www.facebook.com/pierre.lemaire.988711/videos/173108777072300/?fref=mentions

  • Libérée, délivrée, je ne siégerai plus jamais…

  • Si elle n’est pas payée pour ce job, comment vit-elle ? Caissière chez Monoprix ou monteuse chez Renault ?

  • Cette femme exemplaire nous aura fait marrer des années et c’est toujours réjouissant de lire quelque chose sur cette ex femme d’un président sans doute le plus rigolo de l’histoire de France..après les rois fainéants et abraraccourcix.
    Oui avec cette femme ,la France est en pôle position pour défendre la planète des shaddocks et ils n’ont pas fini de nous pomper .

    • Ah, s’ils nous pompaient que l’air, on serait a peu-près sauf. Mais là, ils nous sucent trop fort, pire que des sangsues. Même une sangsue est économe. Alors, on se passerait bien de leur bave.

  • question …est ce que ces conseils se tenaient aux pôles? bien sur que non.. ségo aurait elle du quitter les pôles qui ne restent que de glace que grâce à l’ombre que cette géantesse femme fait porter sur eux..??
    on a des monsieurs dans des salons parisiens chauffés au pétrole buvant du champagne produit grâce à force pesticides et ségo qui se bat sur le terrain..

    bah…misogynie..voila tout…
    cette femme est une sainte..

  • * Rien d’étonnant le nombre de ministres de Macron soupçonnés de prévarication d’où la valse & des refontes nombreuses au Conseil des Ministres :
    https://www.courrier-picard.fr/id56499/article/2019-12-16/les-departs-ou-demissions-de-ministres-sous-macron
    * Et cela touche aussi les députés LREM ( mais tous ne sont pas cités dans cette vidéo hélas !) qui se vautrent dans ce marigot politicien :
    http://www.regards.fr/politique/article/deux-ans-et-demi-en-macronie-9-mises-en-examen-10-enquetes-en-cours-et-2
    * L’autre jour je m’amusais à regarder cette vidéo sur l’UE… chez les eurocrates ; la vérité blesse l’honneur de déplaire dans ce no-man’s land interdit aux reporters importuns ! réactions agressives de cerbères aux ordres & d’euro-députés fâchés d’être pris la main dans le pot de confiture ! Tous pourris ?

  • Pas de misogynie à l’encontre de l’ineffable Ségolène : »Les connes, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît ! » (Michèle Audiarde).

  • En effet, quand on a un tant soit peu travaillé un sujet on se rend bien compte du problème de l’information dans notre prétendue démocratie. Les journalistes ont devenus les perroquet des grandes agences de presse. Sauf exception, ils ont, au mieux, incompétents, au pire menteurs et complices. Et le plus souvent, par omission.
    Et cela ne date pas d’hier: r appelons-nous comment la double vie de Mitterrand ou la maladie de Pompidou ont été cachées à l’opinion publique alors que le tout-Paris de l’entre-soi savait.
    Il faut être particulièrement critique quand, sur un sujet complexe, le simplisme et l’unanimité sont affichés tandis que l’on diabolise les dissidents. Ou quand les politiciens proclament qu’il faut « dire la vérité aux Français » ou promettent la « transparence »…

  • Et moi qui croyais qu’on l’avait nommée ambassadrice des pôles parce qu’elle était définitivement refroidie….
    Je suis vraiment déçu.

  • Il y a presque 30 ans, j’ai travaillé en lien avec l’entourage de S. Royal. Elle était déjà odieuse avec le petit personnel, peu soucieuse des deniers de la République et incapable de se maîtriser dès qu’une caméra était là.
    Elle a beaucoup nui au pays, l’écotaxe étant un des derniers avatars.

  • Aux dernières nouvelles elle va porter plainte pour diffamation ,on attend !Combien ?surtout dans ce milieu dès qu’on dit la vérité profèrent cette menace sans donner suite….

  • J’ai pour la première fois lu un article de Contrepoints. Et j’ai adoré cet article concernant la si toxique Ségolène Royal (il y a juste la photo de désastreuse qualité qui a l’évidence, est un « fake » – A la rédaction : quand on illustre un article par un photomontage, on le mentionne explicitement). Mais tout le reste, j’ai savouré. Jusqu’au moment où je me suis mis à lire les commentaires… là, tout a changé.
    Certains (fort heureusement pas tous) croient que c’est un lieu d’aisance où ils peuvent déverser toute la m…e qui remplace leur cerveau, des insultes gratuites, … et même des propos violemment homophobes. Mais quel rapport avec le sujet ???

    Donc, l’article était excellent et j’allais le partager et m’abonner à la newsletter. C’état super ! Mais après avoir lu le torrent de m….e déversé ici par certains cerveaux atrophiés, sans visiblement aucune modération du site (ce qui est fort dommageable), désolé, je suis contraint de m’éloigner vite fait. Ça éclabousse !

    Bonne continuation à Contrepoints. Quel dommage que vous laissiez noyer une telle qualité d’articles par un tel flot de m….e de quelques individus qui confondent espace de commentaires et fosse à diarrhées.

    • peut etre pour la m..rde quoique dit de façongénérale tout le monde ou personne peut se sentir visé..mais pour les photomontages non..
      ici ce n’est pas un fake.. dans les sens de fake news… c’est clairement de la rigolage…

      • j’ai survolé les réactions..elles ne sont pas fouillées , le sujet ne demande pas ça non plus..je vois quelques unes qui sonnent sexistes ..sauf au..tant hidalgo que royal se servent de l’argument d’accusations sexistes pur se protéger..donc..ça lève mes reverses aussi..

        et on doit rappeler que dans la majeure parties des sujets environnementaux et sociaux les médias sont eux dans la diffamation et le parti pris de façon évidente et m^me pas cachée..alors les commentaires…

        • Être une femme n’est pas une excuse. Royal est une catastrophe ambulante au même titre que son ex qui attire la pluie.

          Le vrai problème est l’électeur. Comment peut on voter pour de telles nullités ?

          • parce qu’il y aune chose qu’elles peuvent bien faire c’est donner des avantages immédiats à ceux qui les élisent..

  • j’ai regardé sa prestation a la télé ce soir..
    incroyable cette cécité sur son inutilité crasse , elle se croit désignée par dieu

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quand il a prononcé devant quelques rares partisans son discours de Marseille, on pouvait supposer qu’Emmanuel Macron se laissait aller à une « grosse blague », comme on dit précisément à Marseille. La démesure de son propos était excusable car il devait infléchir son discours vers la gauche puisque la cité phocéenne était entièrement acquise à Mélenchon. D’ailleurs les critiques ont relevé que l’expression « planification écologique » était de Mélenchon lui-même !

Mais les choses se sont aggravées et il semblerait que le grand projet ... Poursuivre la lecture

L’échec d’une institution – entreprise, État, organisation, parti politique – a généralement de nombreuses causes, mais la principale d’entre elles est souvent l’enfermement dans des modèles mentaux contre-productifs. Le récent échec des écologistes à l’élection présidentielle en est un bon exemple, dont d’utiles leçons peuvent être tirées au-delà du seul champ politique.

Même s’il était finalement attendu, le score de 4,63 % obtenu par son candidat Yannick Jadot représente une cruelle déception pour le camp écologiste. Mais il est sur... Poursuivre la lecture

Ah les seventies ! L’ORTF, Le Petit Rapporteur, les reportages de Daniel Prévost dans le village de Montcuq et les batailles de boudin blanc ! Ce ne sont sans doute que des ouï-dire pour les plus jeunes, mais le parfum de l’impertinence ne s’est pas totalement évaporé.

Peut-être que quelques-uns se souviennent encore de cette interview d’un grand chef étoilé qui, à la question posée par un des joyeux compères de l'émission de Jacques Martin et Stéphane Collaro : « pourquoi les grands chefs sont tous des hommes, alors qu’à la maison, ce... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles