Les végétariens à l’assaut des cantines scolaires

Dès vendredi, toutes les cantines scolaires auront l’obligation de proposer chaque semaine aux écoliers un plat végétarien. Pour le salut de la planète.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Photo by Simon Matzinger on Unsplash

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les végétariens à l’assaut des cantines scolaires

Publié le 26 novembre 2019
- A +

Par Pierre Silberzahn.

À partir de vendredi, et chaque semaine, toutes les cantines scolaires auront l’obligation de proposer aux écoliers un plat végétarien.

Sont annoncés couscous de quinoa au tofu, chili végétarien, curry d’aubergines, nouilles sautées aux légumes et coco : plats typiques de la tradition culinaire française… Il n’est pas dit clairement si le plat végétarien est proposé en option ou en remplacement et s’il peut inclure œufs, lait, fromage.

L’empathie moderne pour les animaux, la lutte contre leur « exploitation » (condamnation de l’équitation qui « exploite » le cheval), le refus de l’élevage concentrationnaire, la répugnance de plus en plus grande à sacrifier des animaux pour les consommer, la viande accusée d’être la source de toutes les pathologies possibles, sont l’objet d’une campagne permanente visant à détourner le consommateur des protéines d’origine animale et le convertir à une alimentation végétale.

Pour le salut de la planète.

Protéines animales et protéines végétales

Notre organisme stocke les graisses et les sucres mais ne sait pas stocker les protéines. Il détruit en permanence ses propres protéines et avec les acides aminés récupérés resynthétise les nouvelles. Mais le processus engendre une perte en acides aminés qui doit être compensée par un apport alimentaire quotidien de nouvelles protéines.

— Les protéines animales

Essentiellement consommées sous la forme de la viande d’animaux d’élevage, de lait et d’œufs. Il y a au monde un milliard de bovins, essentiellement élevés pour leur lait. Leur viande ne constitue que le quart de la viande consommée, les trois quarts provenant principalement des porcs et des poulets. La viande est du tissu de muscle prélevé sur l’animal après sa mise à mort. Elle contient en moyenne 27 % de protéines (60 % d’eau, des graisses, du tissu conjonctif…).

Teneur en protéines des principales sources de protéines animales (pour 100 g) : viande (rouge ou blanche) 27 g, gruyère 30 g, camembert 21 g, poisson entre 13 et 20 g, œuf entre 6 et 7 g, lait 3,5 g.

— Les protéines végétales

Consommées sous forme de produits céréaliers (semoule, riz, pain, biscuits) et de graines de légumineuses (lentilles, haricots, pois chiches, fèves, soja). Les légumineuses (famille botanique des Fabacées) sont les sources de protéines des régimes végétariens et vegan qui proscrivent les aliments d’origine animale.

Teneur en protéines des principales sources de protéines végétales (pour 100 g) : graines de soja 35 g, lentilles crues 25 g, blé entier cru 12 g, riz complet 7 g.

Digestibilité des protéines

Les protéines animales ont une composition en adéquation avec les besoins en acides aminés de l’Homme, pour accroître ou renouveler les protéines corporelles. Sur l’ensemble du tractus digestif, la quasi-totalité (95 %) des acides aminés qu’apportent les protéines de la viande est absorbée.

Les protéines végétales sont souvent moins disponibles au sein de l’aliment. La digestibilité des protéines d’un plat de lentilles ou de haricots blancs n’est que de 50 à 80 %.

L’intestin de l’Homme est moins adapté aux aliments végétaux et il lui faut produire davantage de protéases pour digérer les protéines végétales. Les matrices végétales contiennent des éléments non digestibles et les aliments riches en fibres sont susceptibles d’accroître les pertes en protéines (sécrétions, desquamation de la muqueuse intestinale).

En outre, les graines des légumineuses et des céréales contiennent des inhibiteurs d’enzymes digestives, des lectines, de l’uréase qui bloquent parfois l’assimilation de minéraux tel le fer, le calcium et le zinc.

Teneur en acides aminés

Les protéines végétales sont pauvres en certains acides aminés essentiels que l’organisme ne sait pas produire. Les végétariens règlent ce problème en associant des céréales aux légumineuses.

— Teneur en protéine des aliments après préparation culinaire 

La teneur en protéines des sources animales, viande, œuf ou lait ne diminue pas à la cuisson.
Les végétaux sources de protéines, graines de céréales et de légumineuses, ne peuvent pas être mangés crus. Ils doivent généralement être débarrassés de leur enveloppe, broyés (farine) puis enfin cuisinés, ce qui abaisse considérablement leur teneur en protéines. Ainsi les teneurs en gramme pour 100 g avant et après cuisson :

  • lentilles crues 25… lentilles cuites 8
  • blé entier cru 12… farine de blé 9… pain 8… pâtes cuites 4
  • riz complet 7… riz cuit 3

Peut-être que les lentilles crues contiennent autant de protéines que la viande mais elles ne sont pas consommables. Il faut les faire cuire. À la cuisson, les légumes secs se gonflent d’eau, triplent de volume et leur concentration en protéines tombe de 20 g à environ 8 g pour 100 g, contre 27 g pour 100 g pour un bifteck grillé.

Pour un apport protéique équivalent à celui d’un steak de 100 g, il faudrait donc ingérer… 300 g de lentilles cuites. Compte tenu de leur moins bonne digestibilité (de 50 à 70 %) et en admettant qu’elles soient à 70 % c’est 100 g de plus de lentilles soit 400 g qu’il faudrait ingérer pour un apport en protéines égal à celui de 100 g de viande.

Quantité que notre système digestif est incapable de digérer. À noter qu’il n’y a pas plus de protéine dans les lentilles cuites que dans le pain.

Enfin on peut manger de la viande tous les jours et même deux fois par jour, au contraire des lentilles.

— Les carences dues au régime végétarien

La viande bovine est une source privilégiée de fer et en particulier de fer héminique, très bien assimilé, de zinc et de vitamines B3 et B6. Elle constitue aussi une source majeure de vitamine B12.

Aujourd’hui, de plus en plus d’enfants sont soumis à des régimes alimentaires déséquilibrés, tels que le régime vegan, avec des conséquences désastreuses et irrémédiables pour leur santé.

Un régime sans viande entraînera inéluctablement des carences en vitamine B12 et souvent en fer. Un manque de fer provoque de la fatigue, ainsi que des troubles neuropsychiatriques et cognitifs, de l’hyperactivité et/ou un état dépressif. Cette insuffisance est la principale maladie nutritionnelle dans le monde.

Dans un régime sans produits laitiers, où le lait est remplacé par des boissons végétales, la carence en calcium est un vrai danger. Et les effets délétères ne seront visibles que quelques décennies plus tard. Tous les enfants ont tendance à manquer de vitamine D laquelle favorise l’absorption du calcium et doivent être systématiquement supplémentés.

Le dernier risque d’un régime déséquilibré est l’insuffisance en DHA, une classe d’Oméga 3 essentiel pour le développement cérébral que l’on trouve quasi exclusivement dans les produits de la mer.

Les Matières Protéiques Végétales (MPV)

L’augmentation de la population mondiale et son enrichissement vont accroître considérablement le besoin de protéines.

De 323 millions de tonnes la seule consommation de viande au niveau mondial devrait atteindre 465 millions en 2050. Cette augmentation est due essentiellement à l’augmentation de consommation des pays émergents. En Chine, elle est passée de 7 millions de tonnes en 1978 à 86 millions en 2017.

La publicité omniprésente pour les végétaux riches en protéine est trompeuse : consommer des végétaux riches en protéines n’équivaut pas à consommer des aliments riches en protéines.

Nous avons vu que la consommation de végétaux (légumineuses, féculents ou céréales) ne peut en aucun cas assurer un apport quotidien suffisant en protéines (1g/kg/jour), sauf à des quantités impossibles à ingérer et digérer.

Ce n’est que par des processus industriels d’extraction et de concentration que les matières protéiques végétales pourraient remplacer quantitativement les protéines animales.

On entend par matières protéiques végétales (MPV) des produits alimentaires obtenus à partir d’oléagineux, de légumineuses ou de céréales par réduction ou élimination de certains des principaux constituants non protéiques (eau, huile, amidon, autres glucides), de manière à obtenir une teneur protéique de 40 % ou plus. La présence de MPV dans les aliments doit être indiquée sur l’étiquette.

L’alimentation avec un apport protéique sous forme de MPV semble la seule issue à l’accroissement des besoins en protéines de l’humanité. Mais on serait bien loin de l’alimentation « naturelle » et « durable » proposée en remplacement de la consommation de produits animaux.

Laissons la conclusion au Pr Patrick Tounian, chef du service de nutrition et de gastro-entérologie pédiatriques à l’Hôpital Trousseau à Paris, pour qui la viande est la protéine incontournable.

Les enfants doivent manger deux portions de viande par jour. La mode des régimes ‘sans’ augmente les risques de carences nutritionnelles chez les plus jeunes. Je suis témoin d’une explosion des déviances alimentaires. Imposer un repas végétarien par semaine dans les cantines scolaires est à mon avis une ineptie.

Le slogan ‘cinq fruits et légumes par jour’ est même une erreur diététique, car on prend le risque que les plus jeunes n’aient plus faim pour manger les trois aliments nécessaires : la viande pour le fer, le lait pour le calcium et les féculents pour l’énergie. Je conseille de leur donner deux portions de viande par jour.

Chez l’enfant, un fruit ou un légume par jour est amplement suffisant. En trente ans de métier, je n’ai jamais vu de carences en vitamines à cause d’un manque de légumes.

Voir les commentaires (70)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (70)
  • claude henry de chasne
    26 novembre 2019 at 6 h 30 min

    si on admet que « l’ecologisme » est une nouvelle religion on peut en extraire tous les codes..
    Le bien , le mal , l’apocalypse, les interdits comportementaux, alimentaires etc…
    c’est sur ce principe qu’on été bâties toutes les religions monothéistes, se promettant de changer l’homme et pour se faire ne pas hésiter a en tuer beaucoup…

    Vous verrez , la coercition va envahir votre vie, l’avenir du socialisme passe par votre liberté!

    • Très juste, et cela démontre bien la décadence de l’Occident qui retourne à la superstition et l’obscurantisme en rejetant la science et le progrès technologique!
      Le diable dit à Faust: méprise seulement la raison et la science, la plus haute puissance de l’homme et tu seras entièrement à ma merci !

  • Vous êtes etes en train de tuer votre site avec votre nouvelle presentation. Je ne viens plus que tres rarement alors que je venais quotidiennement et je vais finir par arreter.

    Je ne peux que vous conseiller de revenir a la version précédente, vous vous faites un tort incroyable.

    Arretez marfeel c’est de la m….
    Arretez le rechargement automatique c’est insupportable on se croirait sur un mauvais site de porn pour ado.
    Virez ce bouton smartphone enorme qui s’affiche en permanence sur les pages

  • Une présentation boiteuse: si 100g de lentilles crues apportent 25g de protéines, une fois cuites, elles pèsent peut-être (au moment où je rédige, il n’est pas l’heure de cuisiner pour vérifier…) 300g, mais elles apportent toujours 25g de protéines.
    Si la cuisson change le poids, il faut se baser sur le poids cru pour déterminer la quantité de nutriments apportés.
    D’autant qu’en fonction de la variété cuisinée, du mode de cuisson, de sa durée… le poids cuit peut être différent pour un même poids cru initial.

    • Si vous avez un estomac d’autruche , vous avez raison ,mais un estomac normal ne pouura jamais contenir autant de lentilles cuites ,pour la meme quantite de proteines , qu’un seul steack plus ses frites et il y aura encore de la place pour quelques cochonnailles une biere et un bout de fromage !

    • Outre le fait qu’il faut passer à 400g à ingérer pour avoir effectivement 25g absorbés par l’organisme en raison d’une moins bonne digestibilité, je vous proposer d’essayer et de voir ce que cela fait de se taper 400g de lentillesx2 par jour. Vous m’en direz des nouvelles au sujet de votre transit intestinal!! Le problème principal est là.
      D’autant plus que du fait de déficit en certains acides aminés des protéines végétales, il faut panacher différents végétaux pour combler ce déficit. Ce que ne précise pas l’article c’est que ce déficit en certains acides aminés plombe l’absorption globale des protéines végétales, le rééquilibrage en apport est indispensable pour avoir une absorption correcte. Et ce, tous les jours.
      Après tout, si vos intestins le supportent, pourquoi pas.
      Mais l’imposer à ses enfants comme le font certains parents végans, il y a une différence. L’avantage est que cela libérera des places pour les enfants avec une alimentation classique… 🙂

      • Le point levé par xc est parfaitement valide : on donne la quantité de nutriments dans une portion « crue », ces nutriments n’ont pas disparu magiquement par la cuisson.
        Cependant, concernant les lentilles spécifiquement la portion crue classique est de 60g par personne adulte, on est clairement loin des 100/120g « requis ».
        Et ça n’enlève rien non plus à ce que vous dites ensuite, qui est qu’un bon régime végétarien doit panacher les sources de protéines pour être complet. Très intéressant pour découvrir de nouveaux ingrédients… mais il faut passer un peu plus de temps en cuisine et se poser quelques questions sur l’équilibrage.

  • Le végétarianisne participe à l’agri-bashing. Entre ça et les campagnes contre les produits phyto-sanitaires, on croirait à un ‘complot’ contre l’agriculture française. Sciemment, ou par ‘idiotie utile’.

    • Après avoir détruit l’industrie française, les demeurés s’attaquent à l’agriculture. Trop stupides pour comprendre que c’est leur propre existence qu’ils détériorent.

  • Sans parler du fait que la consommation exclusive de céréales et de légumineuses contribue à l’augmentation de l’émission de gaz à effet de serre.

    • pour un idéologue le succès c’est la simple mise en place de l’idéologie…
      j’ai toujours vu comme un signe inquiétant que les gens élus fassent la fête au moment du résultat…

  • Je ne suis pas végétarienne mais pour avoir vu la viande servie dans les cantines (cordon bleu dégoulinant de « fromage » qui n’en est pas etc.), autant que les enfants n’en mangent pas et se rattrapent chez eux . Je n’ai pas les compétences pour juger ce que l’article avance mais je connais des végétariens en pleine forme (dont un grand sportif), qui comblent le déficit en acides aminés en mariant céréales et légumineuses. Comme cela s’est fait et se fait encore dans les pays où certains ne mangent pas de viande. Afrique du Nord : poids chiche et boulgour, Amérique latine : Haricots rouges et maïs, Inde : lentilles et riz.
    Bref, surtout, supprimons les cantines et que chaque gamin apporte sa nourriture comme ça se fait aux USA. Je l’ai fait avec un de mes enfants, c’est tout à fait gérable. Et au moins chacun fait ce qu’il veut.
    Mais en France, la crainte c’est qu’un gosse arrive avec du caviar, stigmatisant ainsi celui qui viendra avec des patates. Je l’ai entendu à la maternelle lorsqu’a jailli l’idée d’apporter une fois par mois un goûter de 10 h à mettre en commun : « sinon, certains enfants ont un très beau goûter tandis que d’autre etc ».

    • le bon régime alimentaire, je ne sais pas ce que c’est…

      et comme vous le suggérez d’ailleurs…ce qui compte est le résultat…
      si un végétarien est en « pleine » forme…qu’il ne change rien. mais il en est de même avec un type qui se nourrit de mac do…
      alors bien sûr..effet à long terme..ou plus subtils et insidieux..certes..mais comment faire?

      il est périlleux de penser savoir quel est le meilleur régime alimentaire pour un enfant..parce que a conduit exactement au final à ce que fait le gouvernement…

      je ne serais pas choqué outre mesure que, si un adulte repère un mouflet qui semble en mauvaise santé ou montre des retards de croissances, des signes de carences alimentaires, de malnutrition , il aille voir les parents voire saisisse la justice…

      mais le repas végétarien par semaine n’entre pas dans ce registre..ce machin est juste un truc de propagande politique, ça coûte du pognon , n’a aucun effet en terme de santé mais suggère dit manger de la viande c’est mal…ce qui est sans doute faux..

      • d’ailleurs scipionrex en donne des exemples…

      • le bon régime alimentaire, je ne sais pas ce que c’est…> bah ce que mange l’homme depuis son existence !!!

        De la viande et des fruits !
        La chasse et la cueillette, pas besoin d’être historien pour comprendre que le corps humain est conçu pour assimiler le sucre des fruits et leur vitamines, et idem la viande issue de la chasse pour les proteines et les lipides !

        Perso c’est on malimentation, j’ai 40 ans, les gens m’en donnent 25, je ne suis jamais malade, fatigué ou déprimé ! et je pèse 60kg pour 1m70. Mon corps à tout ce qu’il faut pour fonctionner !

        C’est la même chose avec un moteur, de la vraie essence sera tjs plus efficace que de l’huile végétal 😉

        Et tout va bien ! quand je vois tout ces gros qui pensent perdent du poids en mangeant que de la salade, il déprime, ils sont en mauvaises santé, et sans proteines tu risque pas d’éliminer les graisses quand tu es tout le temps fatigué 😉

    • Bah si ce qu’il bouffe en cantine ne vous vas pas, il ne faut pas l’y mettre en guise de contestation, si vous ne le faites pas ne dites rien, soit on agit soit on se tait !

  • Les ^premiers retours d’expérience dans les cantines montrent que les enfants se ruent sur…le pain.
    On peut rajouter que les protéines végétales-surtout pour les enfants- ne sont pas, gustativement bonnes.
    Ce n’est pas un jugement, c’est une réalité: l’organisme est capable d’identifier ce qui est bon pour lui. Ainsi, les jeunes enfants apprécient le sucre car c’est le signe de présence de source d’énergie rapidement assimilable. A contrario, ils rejettent les produits amers car l’amertume est associée à un ingrédient toxique potentiellement (donnez du café à un enfant, vous verrez). Avec l’âge, les goûts évoluent car l’organisme s’est progressivementadapté. L’adulte a identifié que le café n’est pas toxique pour lui à un certain niveau.
    Il est donc parfaitement irresponsable d’imposer de telles règles aux enfants.

    • Imposer un régime végétarien à un enfant non. Mais il reste le petit-déjeuner et le dîner + les jours fériés pour que chaque famille donne de la viande ou du poisson à ses enfants. La viande des cantines ça n’est plus de la viande. Comme les carottes râpées depuis 6 heures, qu’on leur sert en entrée, ne contiennent plus beaucoup des avantages contenus dans une carotte. Le déjeuner équilibré (entrée, plat, dessert) qu’on sert dans les cantines françaises est une fiction. Il vaut mieux manger une pomme et un sandwich préparé chez soi avec du bon pain et du bon jambon (ou fromage). On mangera des oeufs le matin et une entrecôte le soir si on veut. Ou l’inverse. De toute façon, « offrir » une cantine c’est « imposer ». Et il y aura toujours des mécontents. Quant à la Science, il y aura là aussi toujours des « pour », des « contre », des « oui mais ».

      • Il y a cantine et cantine.
        Pour avoir discuté avec des parents de lieu/écoles différent(e)s, et l’avoir vécu via mes enfants, il y a de grande variations dans la qualités des cantines. C’est souvent une histoire d’argent mais il ne faut pas le dire dans notre république solidaire et égalitaire…

        • pas obligatoire d’y manger juste obligé de payer.

        • claude henry de chasne
          26 novembre 2019 at 10 h 45 min

          oui mes filles allaient a la cantine… je payais bien sur un max .. a coté de leur collège il y avait un mac do..
          j’ai fait etablir une autorisation de sortie entre midi et 2 , et elles allaient au mac do pour le meme prix..
          5 mois plus tard ils étaient 40 a faire la meme chose
          la gueule de la direction de l’école et des blaireaux parents d’élèves faisait plaisir a voir…

          • voila. bon, vous payez la cantine quand m^me…c’est la différence avec le mac do.. c’est pour ça que je pense que l’obligation de cantine n’est pas impossible à voir être mise en place..

            • claude henry de chasne
              26 novembre 2019 at 12 h 30 min

              ben non si les gosses ne vont pas a la cantine je ne la paye pas

              • ah..vous croyez que les cantines sont payées uniquement par ce que paient les parents??? j’ai l’ombre d’un doute…

                • Disons que si le prix visible est le même pour la cantine que pour le mcdo, autant aller au macdo. On ne peut rien contre le prix invisible. Et on échappe à l’embrigadement. Je dirai même qu’en allant au macdo on fait preuve de rébellion contre la pensée unique servie par l’EdNat.

                  • Franchement Mc do tous les jours, je me serai lassé. Heureusement le secteur privé offre bien plus de choix que ça quand on est en ville. Un couscous ne coûte souvent pas très cher, un chinois non plus et une bonne pizza reste abordable. On peut souvent trouver une blanquette à un prix abordable en plat du jour.

          • Mac do = 2 controles sanitaire par semaines, c’est l’entreprise la plus contrôler au monde.

            Cantine = 3 fois par décennie :

            Nan clair j’ai plus confiance en mac do que dans n’importe qu’elle restaurant, de toute façon les restaus, servent de la bouffe industrielle congelé, aucun intérêt

    • je dirais surtout que les enfants sont la responsabilité des parents pas des maires ou des ministres..

      on a un vrai problème avec des parents qui imposent certain régime alimentaire à un enfant..à quel moment a t on le droit de mettre les pieds dans le plat en disant tu déconnes ferme?

      sorti de la sous alimentation avec signe clinique…je crois que maintenant je m’en lave les mains..
      oui tant pis pour l’avenir de l’enfant tant que les signes cliniques ne sont pas immédiats.

      je n’ai ni la connaissance, ni le temps à consacrer à surveiller comment des inconnus nourrissent leurs gosses.

      si nous commençons à penser que la règle est que les parents sont irresponsables il n’y pas de limites..

      • Les parents sont dans un bain de propagande qui leur apprend à penser comme il faut…

        • ils s’y plongent…le conformisme on le choisit.

        • le meilleurs des mondes d’Huxley et G.Orwelles 1984. Nous vous expliquons que vous n’avez surtout pas le droit de penser par vous-même puisque NOUS savons….. le nouveau monde de ceux qui se marient avec maman et qui veulent l’imposer au reste de la société. Ceci dit c’est en bonne voix vu la soirée Beaujolais nouveau qui à dépassé toutes les projections en terme de consommation. puisqu’on vous dit que c’est pour votre bien ….

  • Hier, j’ai préparé des œufs brouillés. J’em…. les vegetariens. Pourquoi les hommes ont-ils des canines au juste ?

    • Les canines ! houla la attention, les « experts végan/végé » vont vous expliquer que c’est un attribut sexuel !!!! Quand on est en religion, la science  » s’adapte » . Propre de toutes les religions! Ma petite phrase pour ce fait: Archimède perd sont combat et à tord depuis 2000 ans contre celui qui a marché sur l’eau !!!

    • En effet , sans doute qu’il faudra nous en débarrasser dans la nouvelle societe des sans dents ,pas besoin de dents pour se nourrir de bouillie végétale..en plus le sans dents ne sera pas vindicatif alors que le carnivore….

    • Moi j’ai vu la mention « végétarien » sur l’emballage d’un pain de savon ; Qui mange ça ?

  • pour être franc si TOUS les parents sont d »accord je n’ai aucun problème avec ces délires…

    mais je crois qu’une commune n’est pas tenue d’avoir une cantine..
    Les cantines, de part leurs financements , sont déjà une forme de redistribution de revenus…nous assistons donc à ce qui se passe toujours dans ces cas là…les usagers veulent toujours plus…

    Et je ne vois pas comment ils vont sortir de ces délires sans ajouter obligation de manger à la cantine;.
    vous imaginez que certains jours aucun gamin ne vienne manger à la cantine? par protestation ou par gout?

    voyons, nous avons des parents vegans des parents avec des interdits alimentaires religieux..on va rire…

    et il va falloir se farcir les maires qui râlent…et des transferts vers les communes pauvres pour financer les obligations gouvernementales…

    • @jacques lemiere d’autre part la MAJORITEE des viandes servi dans les cantines, restaurants d’entps sont OBLIGATOIREMENT HALAL ….!

  • donc un repas végétarien optionnel hebdomadaire, effet en terme de santé : NUL.

    effet en terme de soussous : plus cher.

    raison de ce truc..propagande et idéologie.

    ça ne sert qu’à faire la promotion de l’ide que nous mangeons « trop » de viande..
    et pire ça fait le lit de mesures coercitives à venir…une fois que les gosses auront le mou bien bourré…

  • https://metro.co.uk/2019/11/14/vegan-parents-starved-toddler-to-death-by-forcing-him-to-eat-raw-plant-based-diet-11147678/

    Un bébé meurt de faim parce que ses parents lui imposait un régime végan. C’est malheureux quand meme.

    https://metro.co.uk/2019/08/23/vegan-mum-left-baby-severely-malnourished-meat-free-diet-spared-jail-10617559/

    Autre exemple : le bébé n’avait pas grandi correctement : a 18 mois il avait l’air d’un bébé de 5 mois.

    Une femme ménopausée a cause du véganisme :
    https://www.dailymail.co.uk/femail/article-7072647/VIRPI-MIKKONEN-admits-vegan-diet-ruined-health-brought-early-menopause.html

    Il y a aussi un exemple sur YouTube de jeune femme de 24 ans qui dit déja etre ménopausée a cause de son régime vegan !

    • on a des signes extérieurs qui permettrait à tout témoin de ce genre de chose d’intervenir en tous les cas moi je le ferais en mon âme et conscience., la limite est floue néanmoins

    • Ceux qui organisent ces campagnes vegan savent très bien tout cela. Ce sont par ailleurs des fanatiques malthusiens.

      • il semble que les faits n’empêchent pas de rejeter une idéologie..
        et le veganisme a d’autres raisons invoquées que la santé.

        et bon imaginez que je vous demande comment savoir si mon régime végan est bénéfique pour ma santé?
        comme pour tout régime d’ailleurs..

    • et entre le bébé qui meurt de faim qui me révolte dans tous les cas et la femme de 24 ans menopausée qui dans mes jours cyniques me ferait rire…il y a de la marge..

    • Au passage, il est bien connu et documenté qu’un jeune garçon ne doit pas abuser de tofu ou d’autres produits dérivés de soja, ceux-ci étant très riches en hormones proche des œstrogènes. Une consommation raisonnable ne doit pas poser de problème, mais remplacer le steak quotidien pas un « steak » de soja est une très mauvaise idée.

      • je n’en sais trop rien sur ce qu’on doit faire, mais ça fait tache quand la nouvelle grande trouille est la perturbation endocrinienne.

    • @scipion bien des vicissitudes ont été épargnées à ce pauvre bébé né dans une famille toxique. Pour la jeune femme de 24 ans : le véganisme est souvent chez les jeunes femmes le paravent d’un mal plus profond : l’anorexie (la viande – tres calorique- est l’aliment souvent supprimé en premier)

  • Et apres ce regime sera sans doute generalisé il apporte tellement de bienfaits a l’humanite , logements plus petits, taille 12 ans pour les adultes en vêtements ….c’est quand meme depuis que la viande se retrouve dans chaque assiette que l’homme ne mesure plus 1 m60. serait ce un drame ?
    Pas vraiment…sauf pour les amateurs de salles de sport aux biscotos surdimensionnés

  • La bêtise humaine dans ses oeuvres. triste époque de nos jours pour ceux qui ne la supporte pas!

  • « À partir de vendredi, et chaque semaine, toutes les cantines scolaires auront l’obligation de proposer aux écoliers un plat végétarien. »
    Si c’est un plat en plus du plat normal (viande et/ou poisson en fonction des cantines), ça ne fera qu’un plat en plus, donc pas très très écolo…

  • La planète a bon dos, les objectifs sont ailleurs. Exactement comme pour tout ce qui concerne l’écologisme, du réchauffement climatique aux décisions énergétiques.
    Et comme d’habitude, le prétexte de la planète cache celui de la démographie, et on oblige ceux qui n’ont pas (encore) de problème d’approvisionnement à se restreindre comme si ça résolvait la question de l’approvisionnement des autres…
    Quand il n’y a pas de logique, il faut remonter à la géopolitique, aux instances internationales et autres ONG. Car tout cela ne verrait pas le jour sans des ntenses campagnes de propagande…

    • je ne suis pas certain qu’il y ait un objectif.. sinon le pouvoir…

      nous avons des gens qui se sentent élites , sont même encore perçus comme des élites et qui se sentent investis à montrer le chemin aux médiocres…
      n’importe quel chemin. et n’importe quelle idéologie peut faire l’affaire.

  • JE vais me plier en deux lors ce que ils imposeront également ces mêmes régimes à l ‘hôpital. Deja qu’avec du caréné c’est juste DEGUEULASSE … alors ! on va bien rire. Mais le nouveau monde avec ces supers intelligentes. Ceci dit appliqué aux cantines des élus (sénat, parlement ) ça aurait de la gueule et cela fera des économies.

  • Vous nous faite chier les Vegans !!! Laissez nous manger de la viande bordel !

    Vous voulez soit disant sauvé les animaux, mais vous manger leur nourriture, et si on ne mange plus d’animaux ils seront tués ! Ou croyez-vous qu’on va mettre le milliards de vache et autres animaux qu’on ne mangera plus ???

    Vous voulez sauver les animaux manger des cailloux.

    Ensuite ben tout les vendredis mon enfants n’ira plus en cantine, pas envie de le voir empoisonné par des pesticides, MAIS PLUS GRAVE NE PAS LUI DONNER CE QUE SONT CORPS A BESOIN !!! Depuis 450 000 ans l’homme, vie de la chasse et de la cueillette !! Viande et fruit ! C’est pas en 12000 ans que le corps humain a pu s’adapter au céréales, ni à tout ces légumes à la con qui n’apporte AUCUNE énergie REEL !!! une protéine animal ce n’est pas une protéine végétal.

    Y’a un moment va falloir arrêter d’être con ET SURTOUT arretons d’ECOUTER LES MINORITES !!! bordel, le monde ne peut pas aller bien dans ces conditions ! je trouve HONTEUX d’imposer du végétarien, alors qu’un tribunal américain vient de coller en prison un couple pour « Malnutrition d’un nourrisson » parce qu’ils lui donnait de la bouffe végétarienne : MALNUTRITION !!!

  • Dommage, c’etait pas mal, et après on nous explique qu’il faut absolument boire du lait pour son calcium… Calcium qu’on ne trouve pas du tout du tout dans l’eau qu’on boit

  • Je me sens souvent seul quand je dis que je m’en tape de savoir si un aliment est « sain » ou pas (il faut que ça reste comestible). Je veux manger du BON. De la BONNE viande des BONS légumes, des BONS fromages, des BONS poisson. Et pas de sucre parce que j’aime pas ça. Et en général il se trouve que mon palet trouve que ce qui est bon ces sont souvent des animaux élevés en plein air, des légumes issus de maraîchers pas industriels, et du frometon artisanal ou semi artisanal. Bio? je m’en cogne! Bon, c’est tout ce qui compte! Ecolo? Peut être, mais encore faudrait il savoir de quoi on parle exactement. La définition est assez instable.

  • Cet article, me fait penser à ma sœur qui est vegan et à fond sur les « produits naturels ».
    J’ai essayé de lui faire remarqué qu’il y avait une contradiction dans sa démarche à partir du moment, où elle était obligée de prendre des gélules et autres pilules chaque jour pour compenser ses carences alors qu’elle me vante chaque fois qu’on se voit, sa nourriture saine et naturelle, plus en phase avec les besoins du corps humain… Mais visiblement, ça n’est pas contradictoire pour elle !

  • Les végans qui prétextent que les protéines végétales peuvent très bien remplacer les protéines animales serait comme de croire que l’on pourrait remplacer la vitamine C par la A.

  • Chez les ours aussi il y a des végétariens, ce sont les Pandas.

    Et franchement ce sont les plus cons-cons des ursidés…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Non, Monsieur Zemmour, un remake de l’école d’avant ne relèvera pas la France économiquement et n’apportera aucune solution à la situation actuelle que vous n’êtes pas le seul à déplorer ! La bataille se joue en effet à l’école : la France s’est fourvoyée, mais pas comme vous l’entendez !

Oui, la France doit viser l’excellence et son école, l’éclosion d’intelligences multiples.

Sachez que vos propositions qui rappellent les incantations sur le « lire, écrire, compter » de certains ministres de l’Éducation – issus du sérail - , q... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par John Osterhoudt. Un article de Reason magazine

"Avec la réserve fédérale, vous avez quelque chose qui n'est pas contrôlable, n'est-ce pas ? C'est un système monétaire qui est complètement opaque pour tout le monde", explique Jimmy Song, un auteur, podcasteur et programmeur informatique qui organise des séminaires de deux jours dans le monde entier pour former des codeurs à travailler dans l'industrie du bitcoin. "Avec le bitcoin, vous avez la possibilité de procéder vous-même à des vérifications, et c'est ce que j'enseigne ... Poursuivre la lecture

Par Natsuko D'Aprile. Un article de The Conversation

La notoriété culturelle de la France a toujours été ancrée dans l’esprit des audiences étrangères. Qui n’a jamais entendu parler des Misérables, n’a pas souhaité s’aventurer dans les galeries du Château de Versailles ou ne s’est pas émerveillé devant les pâtisseries de Pierre Hermé ?

C’est de cela que traite le concept de soft power. Conceptualisé par Joseph Nye dans les années 1990, le soft power (littéralement « pouvoir doux »), désigne la capacité d’un État à séduire et à a... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles