L’activisme écologique et anti-science dévoilé

Loin de défendre l’écologie, Greenpeace s’oppose à des avancées dans le domaine de la biotechnologie relatives à la santé humaine et à la nutrition.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’activisme écologique et anti-science dévoilé

Publié le 27 septembre 2018
- A +

Par Bill Wirtz.

Le portail de recherche autrichien Addendum a publié récemment une vidéo sur les faits, les chiffres et les positions concernant les aliments génétiquement modifiés, connus sous l’appellation d’OGM.

Pour rédiger ce rapport qui tentait d’expliquer la technologie, les implications économiques et le discours public, Addendum s’est entretenu avec des militants actuels et anciens de Greenpeace, les amenant à révéler la terrible réalité de l’activisme anti-scientifique de cette ONG écologiste.

Quiconque était dans l’illusion que des organisations comme Greenpeace sont de véritables partisans de l’écologie, avec pour seul but l’amélioration de la santé humaine et de la biodiversité, souffrira d’un choc en écoutant les échanges contenus dans la vidéo entre Addendum et Sebastian Theissing-Matei, porte-parole de Greenpeace en Autriche.

Addendum : Dans les magasins bio, je peux acheter des produits fabriqués par irradiation. Est-il judicieux d’autoriser une telle chose tout en diabolisant les autres [les aliments OGM] ?

Theissing-Matei : C’est en effet une incohérence qui est née de notre histoire – il faut être honnête à ce sujet.

Addendum : Greenpeace ne devrait-il pas également lutter contre certains types de pommes vendues dans les magasins bio et produits par irradiation ?

Theissing-Matei : Comme nous l’avons dit, ce sont des produits qui existent depuis longtemps. Il y a des lacunes dans la loi, sans doute. Nous nous concentrons toujours sur les choses qui sont actuellement dans le débat politique.

Addendum : Les arguments de Greenpeace ne devraient-ils pas être fondés sur la réalité, à savoir le danger ou l’absence de danger et l’utilité possible [du progrès technologique], et pas seulement sur la base de polémiques dans les médias ?

Theissing-Matei : Nous sommes une organisation politique. Bien sûr, nous essayons d’agir dans le meilleur intérêt de l’environnement, mais actuellement, le débat politique consiste à déterminer si de nouvelles méthodes de modification génétique devraient ou non être placées sous la législation actuelle sur la modification génétique.

Greenpeace a plus ou moins constamment refusé d’accepter des subventions des gouvernements (y compris de l’Union européenne), ce qui ne met en danger aucun de ses financements par ce fait. En effet, l’ONG pèse plus d’un milliard de dollars et bénéficie (particulièrement en Europe) du soutien financier des partis politiques écologistes, eux-mêmes entièrement financés par les gouvernements.

Concernant le débat politique qu’évoque le porte-parole autrichien de Greenpeace, il est intéressant d’entendre une telle chose de la part de cette organisation. En 1996 déjà, Greenpeace manifestait contre l’arrivée d’un navire de transport dans le port de Hambourg, en Allemagne, contenant prétendument la première livraison de soja génétiquement modifié en Allemagne.

Le ministre allemand de la Recherche de l’époque avait alors ensuite exigé que les producteurs indiquent pour tous leurs aliments s’ils avaient été génétiquement modifiés. Le débat politique est donc bien orienté par Greenpeace, qui pourtant prétend ici de ne faire que suivre l’opinion.

C’était une chose de s’opposer aux aliments génétiquement modifiés en 1996 mais nous sommes dans une toute autre situation 20 ans plus tard. La récente analyse publiée par la revue scientifique Nature concernant le maïs génétiquement modifié et portant sur les caractères agronomiques, environnementaux et toxicologiques montre clairement que les insectes qui ne se nourrissent pas de maïs ne sont pas touchés et que le maïs génétiquement modifié présente des concentrations considérablement plus faibles de mycotoxines cancérigènes.

Toutefois pour Greenpeace, ce n’est pas la preuve scientifique qui compte mais la peur sur laquelle l’ONG peut faire prospérer son juteux modèle d’affaires. Ceci est confirmé dans le même rapport par l’ancien militant de Greenpeace, Ludger Wess, qui est aujourd’hui un rédacteur scientifique et l’un des premiers journalistes en Europe à couvrir les industries émergentes de biotechnologie :

« [À l’époque] Greenpeace était en fait ouvert à l’idée des aliments génétiquement modifiés. Ils ont dit : ‘s’il est vrai que les plantes deviennent résistantes aux insectes, c’est bien parce que nous utiliserons moins d’insecticides. Alors on défendra ça.’ »

Après son retour d’une conférence scientifique sur le maïs génétiquement modifié en 1989, Wess est revenu chez Greenpeace :

« Je suis rentré, armé de toute une valise de documents, et après avoir beaucoup discuté avec des scientifiques, ils ont tous pu désamorcer mes soucis sur les OGM. Je n’étais plus convaincu que ce serait un danger pour la santé humaine. Je leur ai dit [à Greenpeace] : nous ne pouvons pas continuer à prétendre que les aliments génétiquement modifiés sont mauvais pour la santé humaine, ce n’est tout simplement pas vrai. On m’a dit que Greenpeace continuerait à défendre cette position car c’est seulement lorsque les gens craignaient pour leur santé ou celle de leurs enfants qu’ils ouvrent leur portefeuille pour effectuer des dons. Tout le reste, n’a pas d’intérêts pour nos campagnes. »

Greenpeace a toujours été intéressé par la publicité plutôt que par un débat constructif et des discussions éclairées. Que ce soit en bloquant violemment les stations-service au Luxembourg, en perturbant de manière agressive le travail d’une plate-forme pétrolière ou en peignant un énorme rond-point en jaune à Berlin, avec des peintures polluantes et un coût de milliers d’euros de nettoyage.

Greenpeace est un groupe d’activistes anti-scientifiques qui utilisent l’environnement comme une excuse pour propager des préjugés contre ce qui fait avancer la santé humaine et la nutrition.

Les donateurs actuels de cette organisation devraient se demander s’ils veulent continuer à soutenir cette ONG politique, qui ne respecte pas la vérité.

Pour plus d’informations, c’est ici.

 

Voir les commentaires (28)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (28)
  • ça ne veut simplement rien dire d’agir dans l’intérêt de l’environnement , une action implique une interaction avec l’environnement dire que va dans l’intérêt de l’environnement est un jugement de valeur arbitraire.
    la réalité greenpeace est contre la technologie ogm…et un certain nombre d’autres choses et c’est tout. le nucléaire et des trucs..
    si vous défendez les éolienne , vous trouvez un écologiste qui peut être contre en raison de la défense de l’environnement. la conclusion ultime est d’ailleurs ne pas agir..negawatt par exemple..avez vous vraiment besoin d’électricité?

    toute discussion avec une organisation autoproclamée de défense de l’environnement doit commencer par quelle est la raison pour laquelle vous pensez pouvoir vous qualifier de défenseur de l’environnement…et il ne faut céder sur rien et arriver à la conclusion votre assertion n’est fondée sur rien.
    et une fois le statut de « gentil  » démonté commencer la discussion..pour quelle raison êtes vous contre tel ogm..

    on nous vend des produits éthiques équitables..ou bio ou organiques.. et personne n’a jamais fait la démonstration que ces produits méritaient ces qualificatifs..

    On ne peut en aucun cas considérer que être contre quelque chose est un acte en défense de l’environnement , il reste toujours à démontrer que ce quelque chose est pire que la situation existante…

    greeen peace N’EST PAS une association qui défend l’environnement, disons que c’est une organisation écologiste… ça ne veut rien dire mais au moins ne dit pas un mensonge.

  • la dictature des minorités, et que certains croque du fric ,pour leur idéal de profiteur de la société .. la manipulation du cerveau …

  • mais c’est le cas de tous les bobos-écolos !

    • arrêtez donc de penser devoir rendre hommage à une écologie qui serait bonne pure quelque part..
      vous n’en avez pas assez de ces discussion o u par exemple les chasseurs et les antichasse se revendiquent tous les deux de l’ecologie;.

      sauf à ne rien ça ne veut pas dire grand chose de défendre l’environnement et ça ne pas en dire plus de défendre l’environnement dans le meilleur interet de l’homme. ça n’est pas possible de dire que tel moyen de faire une chose est objectivement meilleure qu’une autre en terme environnemental.

      il faut imposer une matrice de valeur arbitraire..et au final
      promouvoir des trucs qui e on l’heur de plaire et diaboliser des trucs..

      la tactique des écolos pour interdire est de regarder un truc qui déplaît et de lister ses inconvénients..et de dire interdisons car ça a des inconvénients..

      le seul truc qui tienne la route avec l’ecologie c’est d’affirmer qu’on est trop riche et trop nombreux… tout le reste est arbitraire. et dire on est trop riche et trop nombreux, ce n’est pas très populaire..

      construire une éolienne n’est pas défendre l’environnement…
      le recyclage non plus..

      l’agriculture est « antinaturelle »…

      ce qui défend l’environnement est de ne pas consommer d’électricité et ne pas produire de déchets donc ne pas consommer du tout.

      la critique classique de l’ecologie vous allez nous faire retourner à la chandelle est parfaitement fondé m^me si les écologistes disent que non..

      il faut prétendre savoir que nous somme dans l’excès..sans être capable de le définir. donc l’ecologie est la juste mesure..sauf que …si nous atteignons la juste mesure une nouvelle écologie se fera jour qui criera que ce niveau est excessif..

      un écologiste qui se veut raisonnable et authentique vous dira qu’il n’est pas question d’éliminer le petrole ce qui serait excessif et irréaliste… ah bon?

      on voit une tentative de définir l’excès ..on consommerait trop de planète..

      zut alors arrêtez avec ce respect envers une idéologie creuse… c’est un avatar de toutes le idéologies regroupant tout ceux qui se pensent plus juste meilleurs que les autres… et qui finissent pas se bouffer entre eux et en dictature.

      • @jacques lemiere
        Ne mélangé pas l’écologie vue par les écologistes (sectaires) et celle vue par les écologues. C’est dernier vous expliqueront une vérité absolue connue par eux (les vrai scientifique de l’écologie) a savoir que plus de 90% de la nature (faune et flore) est toxique pour l’homme! (alors que pour les escrologistes environnementeurs bloqués du bulbe , la nature est toujours la meilleurs pour l’homme==> le cuivre c’est naturel et bon pour la nature (grosse connerie ) Les écologues ne sont même plus entendu maintenant par le simple fait que ce sont de vrais scientifiques et donc pas des communiquants. Si vous parler avec un écologue (un vrai) son discours n’aura strictement rien a voir avec ces illuminées qui finissent par être dangereux de bêtise.
        Alain Duhamel a une phrase qu’il répète souvent et qui résume bien le PB: « L’écologie est un sujet trop important pour le laisser dans les mains des écologistes » (pas des écologues)

  • Le plus clair est le témoignage vidéo du fondateur de Greenpeace, more: « Pourquoi j’ai quitté Greenpeace »
    https://youtu.be/BpBnJq19R60

  • Le fait que quelques illuminés, associés a des incultes , recrutant des ignares qui les suivent bêtement, s’auto-proclament ONG, ne préjuge et ne garanti rien sur les talents et l’honnêteté morale de la dite ONG. Dans les Merdias a chaque fois qu’on vous balance ONG ce serait un gage d’intelligence de morale et de vérité, il n’en est rien !
    ONG signifie exclusivement Ramassis de cons dangereux.
    Les gens qui ont des choses intelligentes et désintéressées a dire ne fond jamais partie d’une ONG !

  • Article très juste. On peut aussi évoquer la lutte de Greenpeace contre le riz doré. C’est un OGM donc ils s’y attaquent. Les carences en vitamine A des populations pauvres ne pèsent pas lourd dans leur échelle de valeurs.

    • D’autant que ce sont des centaines de milliers d’enfants qui deviennent aveugles ou en meurent. Greenpeace est une ONG criminelle!

      • C’est aussi intéressant de lire l’argumentaire de Greenpeace sur le sujet

        • Il me semble que cet argumentaire se réduit à « puisque nous avons réussi à le faire interdire, il n’y a absolument aucune preuve concrète que ce riz aurait sauvé qui que ce soit », non ?

    • Je soupçonne que beaucoup parmi les millénaristes adorateurs de Gaïa qui les soutiennent se félicitent même intérieurement de toute surmortalité… La mortalité infantile permet de lutter contre l’abominable menace de surpopulation donc de « vivre en harmonie avec la Nature ».

  • Les associations du Bien sont des OGM: Organismes de Gouvernement Modifiés.

    C’est bien le fil rouge de tous les activismes « postmodernes » (écolos, féministes, LGBTAZERTY etc.): ils se sont souvent formés autour d’une cause humaine tangible, mais une fois que des évolutions satisfaisantes ont été obtenues, ils se réfugient dans d’incessantes croisades contre les moulins à vent.
    Les bennes de pognon public qui les alimentent et leurs rapports consanguins avec les politiciens y sont sans doute pour quelque chose.

    • L’instant de survie sans doute. La difficulté avec ce genre de croisades, c’est que ce sont les derniers mètres les plus coûteux. Ceux qui luttent, au hasard, contre la prostitution, la drogue, la consommation d’alcool, les morts au volant etc sont incapables de s’arrêter en chemin, quand le rapport coût/résultat est encore correct. Ces luttes coutent alors de plus en plus cher pour des avancées totalement marginales. Et cela engendre une société passablement autoritaire, sinon totalitaire.

  • Ce qu’ils disent pensent font n’a aucune importance, ce qui est grave est l’exploitation faite par le monde politique de ces zozos ,des idiots utilisés pour m’attraquer les peuples avec des règles des lois toutes aussi absurdes les unes des autres , c’est comme ça qu’on endort la populace !

    • « Ce qu’ils disent pensent font n’a aucune importance »; Eh, vous avez vu la masse de pognon qu’ils piquent dans nos poches pour le détourner à leur profit? Voilà toute l’importance de leur démarche.

      • Tout travail mérite salaire même lorsqu’il s’agit d’escrocs ou plutôt des barbouzes intellectuels capables de dire n’importe quoi avec sérieux avec l’appui des médias a la botte du commanditaire…pas forcément étatique .

  • On pourrait aussi parler des finances de Greenpeace. Cette organisation a remarquablement réussi à maîtriser la communication. Il y a des témoignages d’entreprises qui ont été menacées de campagnes de dénigrement. Dans la plupart des cas elles font profil bas et elles acceptent de financer cette organisation qu’on peut dès lors qualifier de mafieuse. Dans de rares cas, elle font face comme le forestier canadien Résolu qui a porté plainte en 2016: http://www.resoluvgreenpeace.com/

  • vendre du vent , en vivre très bien ,trouver des pigeons ,pour leur donner les moyens de leur propagande ,c’est un art !!! Ce qui serait intéressant c’est d’avoir les noms de donateurs des entreprises qui participent …quand ces fondations par ex: Hulot, contre le nucléaire, la voiture et autres ,reçoivent de EDF ,Vinci ..des dons non négligeable !! là le Fric ,n’a plus d’ethique…
    c’est un monde connivence !!! l’escroquerie à de l’avenir !!!!!

  • La soi-disant justice condamne sévèrement les activistes anti islam mais laisse courir les activistes-invadeurs presque terroristes antinuc de G.

  • ne pas oublier l’accusation faite par 137 PRIX NOBELS en juin 2016 (dont les médias ne parle pas alors que les prix Nobels ont signé de leur nom!!) de crime contre l’humanité contre green peace pour être responsable d’environ 250 000 morts d’enfants par an du à la carence en Vitamine A. (en ayant bloquer minablement avec des mensonges et autre manipulation le développement du riz doré)http://supportprecisionagriculture.org/
    Cette pétition signée par pratiquement tous les Nobels scientifiques (et autre) encore vivant auquel s’ajoute presque 13000 signature de scientifique reste toujours « caché » par les mérdia colmplaisant.GP est vraiment une ONG pitoyable.
    Que penser de tout leur fan….atique ?
    Patrick MOORE ancien fondateur de GP va jusqu’à les accuser d’être responsable de plus de 2.5 millions d’enfants mort (toujours carence en V A) juste pour pouvoir toujours activer la boite a fric qu’est la guéguère anti OGM.

    • mes excuses pour le départ avant relecture et donc sans corrections ……..mais sujet tellement « ……..incroyable/ubuesque/dingue .

  • Ces zozos n’ont pas lutté contre le chlore?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quand il a prononcé devant quelques rares partisans son discours de Marseille, on pouvait supposer qu’Emmanuel Macron se laissait aller à une « grosse blague », comme on dit précisément à Marseille. La démesure de son propos était excusable car il devait infléchir son discours vers la gauche puisque la cité phocéenne était entièrement acquise à Mélenchon. D’ailleurs les critiques ont relevé que l’expression « planification écologique » était de Mélenchon lui-même !

Mais les choses se sont aggravées et il semblerait que le grand projet ... Poursuivre la lecture

L’échec d’une institution – entreprise, État, organisation, parti politique – a généralement de nombreuses causes, mais la principale d’entre elles est souvent l’enfermement dans des modèles mentaux contre-productifs. Le récent échec des écologistes à l’élection présidentielle en est un bon exemple, dont d’utiles leçons peuvent être tirées au-delà du seul champ politique.

Même s’il était finalement attendu, le score de 4,63 % obtenu par son candidat Yannick Jadot représente une cruelle déception pour le camp écologiste. Mais il est sur... Poursuivre la lecture

Ah les seventies ! L’ORTF, Le Petit Rapporteur, les reportages de Daniel Prévost dans le village de Montcuq et les batailles de boudin blanc ! Ce ne sont sans doute que des ouï-dire pour les plus jeunes, mais le parfum de l’impertinence ne s’est pas totalement évaporé.

Peut-être que quelques-uns se souviennent encore de cette interview d’un grand chef étoilé qui, à la question posée par un des joyeux compères de l'émission de Jacques Martin et Stéphane Collaro : « pourquoi les grands chefs sont tous des hommes, alors qu’à la maison, ce... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles