Laurent Wauquiez : l’opposition au rabais

La stratégie politique de rentrée de Laurent Wauquiez est une stratégie de repli : repli sur les passions identitaires des Français et sur les intérêts étroits des clientèles électorales de la droite. Elle s’éloigne définitivement du libéralisme.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Laurent Wauquiez : l’opposition au rabais

Publié le 28 août 2018
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

Laurent Wauquiez a fait sa rentrée politique dimanche 26 août à l’occasion de l’ascension du Mont Mézenc, qu’il effectue chaque année avec ses soutiens. Le leader des Républicains s’est adressé à son camp en se situant d’emblée à la droite de la droite de l’échiquier politique.

Sans surprise, puisque le virage avait déjà été pris il y a quelques mois, Laurent Wauquiez a fait disparaître de son discours les dernières traces de libéralisme politique, qui ne peut pas être résumé à ses quelques saillies anti-fiscalistes, pour l’axer sur la défense étroite des intérêts catégoriels de sa clientèle politique, les classes moyennes et les retraités. Le départ de Virginie Calmels a profité à la fois à la garde rapprochée du centrisme et de la droite autoritaire.

La rhétorique du peuple contre les élites

Comme le populisme a le vent en poupe, l’équipe de Laurent Wauquiez n’hésite pas à multiplier les accusations d’élitisme à l’endroit de la classe politique en général et du gouvernement Macron en particulier. Le leader de la droite règle son pas, au moins en paroles, sur celui de Marine Le Pen en France ou de Salvini en Italie.

L’immigration est désignée comme une menace culturelle. La droite a retenu les leçons des politologues sur l’insécurité culturelle, mais, hélas, pas pour en apaiser les manifestations les plus anxiogènes. Réduisant l’immigration à celle de masse et à la crise des migrants vues comme des menaces sur la civilisation et l’art de vivre français, elle préfère passer sous silence celle qui fait fonctionner l’économie et améliore les conditions de vie de chacun.

Même Nicolas Sarkozy ne suit plus la stratégie Sarkozy

Laurent Wauquiez colle à la stratégie imaginée par Patrick Buisson sous Sarkozy, qui est de muscler le discours de la droite pour braconner sur les terres de Marine Le Pen. L’enjeu ici est avant tout identitaire et culturel, avant d’être économique et politique. On remarquera que même Nicolas Sarkozy n’est pas fidèle à cette stratégie sécuritaire, puisqu’il a décidé de créer sa niche plus « sociale » au sein de la droite pour contrebalancer l’influence de… Laurent Wauquiez.

Laurent Wauquiez a du mal à exister en tant qu’opposition légitime à Emmanuel Macron, et est concurrencé sur sa gauche par Jean-Luc Mélenchon. La droite n’a pas encore trouvé sa place dans l’arène politique, parce que le macronisme a absorbé une partie de ses idées et de son électorat.

La République en Marche, quant à elle, a choisi de se positionner frontalement contre l’extrême-gauche, marginalisant dans le débat public la droite modérée. Incapable d’incarner la nouveauté, la droite se contente d’imiter, que ce soit le national-populisme de Marine Le Pen ou le modernisme social-démocrate des déçus du macronisme.

 

Voir les commentaires (39)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (39)
  • Laurent Wauquier et ses faux amis redonnent naissance à cette « droite » française la plus bête du monde!
    Et avec le P.S. en déconfiture, il ne reste plus que les clowns M.Le Pen et J.L.Mélenchon en caricature d’opposition, dans le rôle de râleurs par vocation, avides du pouvoir par ambition face à LREM plus raisonnable et cool puisque sans rival sérieux!

    C’est donc bien l’opposition, hors extrêmes, pourtant indispensable en démocratie, qui a disparu!

    En fait, c’est dramatique!

    • La première chose d’indispensable, c’est déjà d’avoir un gouvernement qui respecte les conditions d’une stabilité financière, et cela, Macron ne m’assure pas. Il espère peut être faire 2% de croissance par an avec des taux d’intérêt ultra-bas pendant 10 ans. :-D.
      Sa seule idée, c’est de vérouiller les médias avec une loi anti « fake news », de centraliser encore plus en etranglant les collectivités locales et d’enrichir les très riches au détriment de la classe moyenne…

  • Défendre l’identité française et l’intégrité de la France contre l’invasion migratoire dérange les petits marquis du pseudo libéralisme de salon (les mêmes qui n’ont pas appelé à l’insurrection face au putch vaccinaliste)

    • Il faut tout simplement que vous compreniez que vous n êtes pas libéral au lieu de penser que les liberaux ne le sont pas. Réduire ainsi vos dissonances cognitives ne vous rend pas service.

      • Quels libéraux? Ceux qui ne pensent pas que la lutte contre la vaccination obligatoire est la cause la plus noble dans un pays où la torture est officiellement illégale?

        • C est un sujet intéressant le caractère obligatoire de la vaccination, mais c est un autre sujet que Wauquiez, qui lui n est pas très liberal.
          On le mènera une autre fois quand l’article s y prêtera.

          • le constat sur Wauquiez est certes exact, c’est une burne..mais défendre une immgration choisie et non subie ce n’est pas anti libéral, si? ah bah je ne suis pas un libéral pur jus non plus

            • Il faudrait consulter le pape libéral pour obtenir une bulle sur la théologie libérale :p

              Ou sinon on peut se faire des débats sympas et ne pas trop s’intéresser aux étiquettes.

        • Ok sérieusement, on a compris votre point de vue sur le vaccin.
          Vous pouvez éviter le hors sujet maintenant ?

    • Il ne défend pas l’identité française et ne se bat pas contre l’immigration. On se bat contre l’immigration en réduisant les aides sociales et la gabegie clientéliste. L’immigration c’est l’aimant à vote de Wauquiez. Il ne veut surtout pas que ça s’arrête.

  • « défendre l’identité française … » c’est un combat idiot, puisque la solution a l’immigration de masse est déjà connue des libéraux, le problème c’est que cette solution va a l’encontre des sensibilités socialistes de LR : suppression de la majorité des aides sociales et autres avantages en nature ( réduction d’impôt, tarif EDF, gaz, cartes imagine R etc…).
    Vous verrez qu’en réduisant l’état providence a sa portion congrue, nous ne devrions plus qu’avoir une immigration limitée a celle qui est nécessaire pour l’économie. Mais comme d’hab, les libéraux ne sont pas écoutés.

    • Les libéraux sont écoutés par de nombreux concitoyens, mais je dois dire que je ne me souviens pas du nom d’un libéral inscrit sur un bulletin de vote à glisser dans l’urne.
      Peut être que les libéraux ne sont pas fait pour la politique, car
       » les étiquettes gauche, droite, libéral, fasciste n’ont aucun sens; les gens se divisent en deux clans : ceux qui veulent se mêler des affaires des autres et ceux qui n’en éprouvent pas le besoin « ,
      je pense que les libéraux font partie de cette dernière catégorie…

    • Quand vous crevez d efaim en afrique, vous viendrez quand meme car meme sans aide la situation est encore meilleure en France.
      Et puis au pire, il reste la criminalite. Il est plus rentable d etre un voleur a paris qu a alger vu que les gens sont plus riches (et c est probablement moins risque car en France si un policier vous tire dessus c est lui qui va avoir des problemes)

      • vous ne quittez pas votre village à vos risques et périls, à faire un voyage probablement sans retour de plusieurs milliers de kilomètres, pour vous lancer dans une carrière de délinquant dans le pays d’accueil.
        En tout cas pas quand vous êtes une personne normalement constituée…

        • @anagrys
          Ah bon ? Pourtant on a des exemple assez recents (par ex le fameux rom Darius qui s est fait tabasser et qu on a retrouve quasi mort apres que certaines victimes lui ont fait sa fete)
          Sinon si on va plus loin dans l histoire, regardez l exemple des conquistadors. A l epoque 1 bateau sur 3 n arrivait pas a destination, une grosse partie des colons mourraient d epidemie ou dans des combats et pourtant il y avaient des departs pour le nouveau monde …

          Le choix de devenir un criminel peut etre tout a fait rationnel si aucune possibilite legale ne s offre a vous. Vous croyez que tous les mafioso sont mentalement desequilibres ?

      • C’est difficile à dire, puisque la situation sans aide est pour le moment une pure vue de l’esprit en France. En revanche, on peut réfléchir à ce que serait la situation en Afrique si les bonnes âmes françaises y investissaient et prêtaient les sommes qu’elles sont prêtes (ou soi-disant prêtes) à dépenser pour les Africains en France. Compte-tenu des différences de pouvoir d’achat de la monnaie, un individu modeste peut néanmoins y avoir une action spectaculaire…
        En revanche, il est vrai qu’il faudrait pour cela éradiquer le plus gros de la corruption africaine, et que les aides deviennent individuellement volontaires et plus tournées vers le prêt et l’investissement que le don, deux facteurs complètement opposés à notre culture politique, qu’elle s’affiche de droite ou de gauche.

        • Le problème n’est pas les aides sociales mais la bureaucratie française.

          L’Extrême majorité des titre de séjour sont du fait du mariage et du regroupement familial tout simplement parce qu’il faut une autorisation administrative de travail délivrée par la préfecture.

          Autorisation de travail qui relève du parcours du combattant et qui n’est accordée que très rarement.

          Bref il est impossible pour un migrant régulier et sans attache familiale de bosser en France, bonne volonté ou pas.

          Et pour quelqu’un qui demande l’asile, il ne lui ait pas possible d’obtenir une autorisation de travail avant 9 mois, délais qui a été abaissé à 6 mois mais qui est en encore bcp trop long.

          Je vous suggère de vous pencher sur les milliers de jeunes diplômés à qui ont refuse cette autorisation malgré un contrat d’embauche et la bonne volonté de l’employeur.

          Que le marché du travail soit ouvert également au non européens et le problème des aides sociales sera réglé.

          • Je suis bien conscient des difficultés créées aux diplômés par l’administration, mais j’ai toujours eu, aussi bien que certains de ces diplômés que j’ai côtoyés, l’impression que nombre de ces difficultés n’existaient que parce que d’autres cherchaient à tirer sur la ficelle et à tricher…

            • Possible mais j’ai envie de dire que cette politique restrictive n’a jamais eu d’effet positif, un peu comme la prohibition et la lutte contre la drogue mais comme il s’agit d’un sujet ultra politique ou du moins ultra politisé ça sert.

              Il n’y jamais eu autant d’irréguliers alors que les mesures restrictives ne datent pas d’hier et non jamais eu d’effet sur les les irréguliers du coup c’est les réguliers qui trinquent et vont vers l’irrégularité. Le serpent se mord la queue.

              Quant à la politique d’autorisation de travail, la préférence nationale et communautaire comme critère d’appréciation par l’administration est explicitement marqué dans les textes de lois et cela depuis longtemps.

              Une hypocrisie sans nom.

              Pour donner un exemple concret : ma compagne camerounaise étudiante en Italie depuis 5 ans et doublée diplômée de Toulouse et Bologne qui a renouvelé son titre de séjour italien en janvier n’a reçu son rdv de dépôt de dossier qu’en mai pour apprendre que son titre ne lui serait délivré qu’en Août. Titre qu’elle n’a toujours pas reçu jusqu’à présent d’ailleurs.

              Conséquence, impossible de candidater ou de se déplacer en dehors de l’Italie idem pour certaines démarches.

              En voulant mettre les irréguliers en rétention, on y met avant tout les réguliers et ceux qui veulent bosser.

              • D’accord, j’avais fait le même constat avec mon thésard togolais. Mais votre grand « tort » est de respecter les règles… Les agents de l’administration se défoulent sur ceux qui leur demandent des services en respect de leurs droits, de leur frustration de voir ceux qui préfèrent la clandestinité impunis, voire aidés par les municipalités, les associations, etc.
                Du coup, comme vous dites, il y a une forte tentation pour filer vers l’irrégularité. Il n’empêche que dans l’esprit du candidat à la migration lambda, la chose est vue de manière pragmatique et que la solution légale n’est guère étudiée.

  • Article décrivant parfaitement le story telling macronien. Quel est sin intérêt?

  • Wauquiez comme la plupart de nos politiciens a une ambition personelle (etre president) et pas de conviction. Il a simplement fait une etude de marche et trouve le creneau porteur.
    – le liberalisme est un creneau restreint (Madelin = 5 % aux elections) et en partie occupe par LREM
    – le cote pro europeen (son positionnement d origine) est aussi occupe par LREM
    Par contre Marine est fragilisee par son echec aux presidentielles et il y a donc un creneau possible
    De meme, LREM decide de mettre a contribution les retraités, donc on va se positionner a fond sur la defense de ceux ci en oubliant bien sur que le dites retraites sont prelevees sur les actifs sous forme d impots …

    C est en effet dommage pour la France car il conforte le status quo
    : vous avez un parti cabale de gouverner (LREM) et 3 partis de braillards qui soient enverraient le pays a la faillite (FN/Melenchon) soit trahiraient immediatement leurs promesses (Wauquiez)

    • « un parti cabale de gouverner »
      Beau lapsus !

    • Non ! vous oubliez que les retraités en leur temps ont versé pour les autres. Ne venez pas les assimiler aux voraces d’aides sociales, qui eux n’ont pas ou peu contribué à l’économie….

  • En quoi le libéralisme serait-il incompatible avec la protection d’une culture à laquelle on est attachée ? Encore faut-il avoir une vision lucide de l’état du monde. Les migrations existent depuis l’origine du monde et il est vain de croire qu’elle cesseront par l’effet d’une politique d’exclusion par 1/6è de la planète contre les 5/6 è restant… Là comme ailleurs il faudra s’adapter aux mutations qui nous attendent. Lors de la primaire les partisans de la droite « modérée » avaient choisi un programme : celui de Fillon, pourquoi ne pas respecter ce choix ? Au lieu de critiquer l’homme Macron, critiquons ses propositions, présentons un contre-projet sur chacune des réformes proposées : limitation de la vitesse à 80 km/h, réduction des dépenses de l’Etat, réforme des retraites et de l’assurance santé, harmonisation de la fiscalité avec celle des autres pays développés. Sur tous ces sujets je ne vois rien. Pour qui voterais-je lors des prochaines élections ? Je ne vois aucun projet cohérent. Pauvre France.

  • @cdg désolé, j’ai a priori plus confiance et suis plus optimiste pour l’humanité que vous. Regardez les Français qui vont en Suisse, a votre avis ils deviennent criminels où ils trouvent un travail et tentent de s’intégrer ? Il y a en France beaucoup d’immigrés qui s’en sortent très bien, même d’origine africaine ou de pays où l’on creve la faim. Il y en a même qui s’en sortent mieux que des bons français de souche. Il n’y a aucune raison de penser que cela n’est pas généralisable. Et en arrêtant la gabegie des aides sociales je suis persuadé (au vu de mon expérience perso) que vous n’attirerez qu’en majorité des personnes motivées ayant un plus a apporter au pays. A contrario, le flux ininterrompu de branleurs communautariste écervelé attirés par les aides sociales devrait se tarir rapidement. Bien sûr, il y a une multitude d’autres dispositions a prendre en parallèle pour éviter d’alimenter le plus possible les réseaux criminels ( légalisation des drogues, justice sans indulgence pour les criminels, légitime défense etc ..)

    • @erima
      Je n ai pas ecrit que tous les immigres deviendront deliquants. J ai ecrit que si vous supprimez tous les aides, ca ne tarira pas le flux car il vaudra mieux etre delinquant en France que affamé en afrique.
      Evidement, la majorite des immigres essaieront de faire quelque chose de legal mais c est pas evident si vous partez de tres bas (faible niveau scolaire, ne pas parler francais …)

      La comparaison avec les francais en suisse est assez specieuse. La majorite des francais qui quitte le pays sont justement des gens bien formes et qui prouveront donc facilement du travail a l etranger. Sinon pour votre information, Geneve subit aussi le banditisme francais (https://www.letemps.ch/suisse/proces-grand-banditisme-lyonnais-ecumeur-banques-suisses). Assez logique vu que c est une ville bien plus riche qu en France et la delinquence y etant moins forte, les gens sont moins proteges/se mefient moins

  • Vu le score très honorable obtenu par Fillon lors des présidentielles malgré ses casseroles retentissantes…

    Vu le bilan sans appel de la première année Macron, à l’issue de laquelle le taux de prélèvements obligatoires a encore augmenté et fait de nous des champions du monde…

    Vu l’absence totale d’offre libérale sur l’échiquier politique, et la sursaturation du discours étatiste et interventionniste chez tous les partis…

    …je trouve absolument inouï que la droite persiste ainsi dans l’erreur. Pourtant le cataclysme de l’année dernière était le meilleur moment depuis des décennies pour rebattre les cartes et opérer un revirement idéologique complet. Quel gâchis…

    • En fait ce que vous appelez « la droite » ne persiste pas dans l’erreur, elle est l’erreur! Puisqu’elle est aussi étatiste, dirigiste, collectiviste, antilibérale que ce que l’on appelle « la gauche » et ceci dure depuis l’arrivée de Giscard et ses successeurs dits « de droite ». Ils ne peuvent pas « rebattre les cartes et opérer un revirement idéologique complet »; ça n’est pas dans leurs gènes.

  • Comment voulez vous que ce pays change la démocratie est confisqué par ces élites Droite Gauche et les autres !!! Ce pays ne peux se reprendre ,tout est fait ,pour que les citoyens soient au pieds quemandant pour survivre !!! nous avons changer les mots ,mais nous vivons au temps du moyen-âge..ex:octroi de passage maintenant péage…dîme…Tva ..ect..ect … l’illusion ..la pauvreté reste là pauvreté, la misère reste là misère…les profiteurs …la cour ,la course aux privilèges…

  • @cdg
    « De meme, LREM decide de mettre a contribution les retraités, donc on va se positionner a fond sur la defense de ceux ci en oubliant bien sur que le dites retraites sont prelevees sur les actifs sous forme d impots …

    Et vous, avant d’être actif, vous n’avez rien coûté à la collectivité avant d’être à même de subvenir à vos besoins ? Education nationale (plus gros budget de l’Etat), allocations familiales, Sécurité sociale…
    Votre jugement sur les retraités, c’est comme si vous disiez à vos parents, les yeux dans les yeux : Désolé, je ne vous dois rien mais vous vous me devez l’héritage ! En oubliant au passage que votre tour viendra.

    • J ai evidement coute quelque chose a l Etat mais je pense l avoir largement rembourse entre les impots et 1 an d armee. Mais ce n est pas la question puisque je ne me plains pas.
      Les retraités actuels vont couter nettement plus que ce qu ils ont versé (en gros ils payaient pour des gens qui partaient a la retraite a 65 ans et mourraient a 70 alors qu eux sont parti a 60 et vont vivre jusqu a 85). C est pas pour rien si la France depense plus pour les retraites que la RFA (12 % du PIB contre 8).

      Ce qui me gene c est pas tant ca que le fait que vous avez des gens qui considerent que c est pas encore assez et qu il faut encore augmenter les depenses. Et qui dit augmenter les pensions dit augmenter les impots …
      Que Melanchon le propose est la aussi coherent avec son ideologie. Que Wauquiez se lance la dedans illustre tout a fait le personnage.
      Il se contente de surfer sur le mecontentement des retraités (electorat important) en se gardant bien de dire qu il faudra augmenter les impots pour tenir ses promesses (en supposant qu il veuille les tenir)

      PS: Ayant deja un age certain je toucherait peut etre une retraite (quoique). Mais si vous avez moins de 30 ans vous pouvez faire une croix dessus. C est simplement intenable vu la demographie

      • Il ne s’agit pas d’augmenter les pensions, mais de ne pas les réduire arbitrairement. Pour maintenir les retraites, la méthode est simple : augmenter le nombre de trimestres nécessaires, repasser à 39 heures pour les actifs, introduire au rythme le plus élevé possible une possibilité de capitalisation. La capitalisation, investie dans l’économie du pays, croît toute seule au moins à son taux de croissance du PIB. Il n’y a dans ces recommandations aucune augmentation des impôts, bien au contraire !

      • En indexant les retraites sur l’inflation, on ne les augmente pas mais on les maintient à leur niveau. S’il faut faire des économies il faut les faire dans tous les domaines et non pas faire des cadeaux d’un côté au détriment des catégories les plus faibles. Les retraités sont en train de payer les échecs de la politique Macron (baisse de la croissance, augmentation du chômage (+0,5% en juillet).

    • De plus, nos retraites au delà de la part de la répartition nous ont été volées par les impôts (et l’inflation), tout ce qui aurait pu nous permettre de moins dépendre des générations suivantes a subi des impositions de toutes sortes, CSG et taxes sur la plus-value, taxation des dividendes même réinvestis, ISF, prélèvements sur les entreprises où nous pouvions investir, etc. L’état nous a interdit de cesser de dépendre des générations suivantes !

  • Mouef, quand on veut avoir une idée de l’avenir de la France, il faut regarder les Etats Unis et L’Italie.
    Matteo Rensi c’était Macron avant Macron et ça fini avec Salvini. Et Trump nous a montré que seule la base électoral compte, les histoires de rassemblement, d’ouverture, ou d’essayer de convaincre le camp d’en face ça marche pas et c’est ce qui a planté Sarkozy.
    Donc non le repli identitaire et se débarrasser des centristes qui vont là ou le vent souffle c’est pas si bête comme stratégie, c’est peut être pas libéral mais de toute façon ce mot est beaucoup trop galvaudé et de toute façon associé à Macron….

  • Il est évident que l’immigration telle que nous la connaissons est une catastrophe pour notre pays (et non pas une menace, car son les faits sont largement avérés).
    C’est même un désastre sans précédent dans notre histoire. Un désastre à caractère irréversible.

    Nous assistons, prisonniers de nos croyances et de notre incapacité à affronter les conséquences d’une pensée singulière au sein de notre propre groupe, à la tiers-mondialisation en profondeur de notre pays.

    L’idéologie socialisante a ruiné ce pays, mis à genou son économie, détruit son histoire, sa culture, ravagé son école, confisqué tous les pouvoirs démocratiques, etc. etc. etc.
    Elle s’attache désormais, dans un calcul bien risqué, avec une union fondamentalement discutable dont elle sera à son tour la victime, à détruire ce qui subsiste encore de son pire ennemi (l’homme blanc occidental).
    Pour cela, elle cherche dorénavant à faire imploser l’ordre actuel et à accélérer le mouvement qui conduira à donner un autre visage à la France.
    Elle trouve chez des néo libertariens (souvent transfuges de la gauche) un appui consternant.

    Les chiffres sont là pour en attester de cette réalité dans tous les domaines. Ils sont incontestables pour les gentilshommes.

  • Il manque le post-it devant les yeux de Wauquiez, celui qui donne les moyens de relativiser les questions de ses concurrents populistes ou autres :
    The economy, stupid !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Éric Zemmour n’a peut-être qu’un seul et unique sujet politique en tête, à savoir sauver la France de l’effondrement civilisationnel qui la guette du fait de « l’immigration incontrôlée et de l’islam conquérant » ainsi que n’a pas manqué de le rappeler son lieutenant Nicolas Bay le week-end dernier lors de la première université d’été de leur parti Reconquête! Il n’est cependant pas homme à mépriser les bonnes idées d’où qu’elles viennent, surtout si elles peuvent servir ses intentions. Prenez le féminicide, par exemple. Très intéressant, le ... Poursuivre la lecture

Quand vient la fin de l’été, arrivent généralement les universités d’été de tous les partis politiques, moments de retrouvailles solennelles et d’échanges constructifs sur l’actualité, les combats à mener et sur les échéances à préparer.

Cette année, plus que d’ordinaire, les rentrées des partis sont scrutées car elles ont lieu juste après les deux élections les plus importantes du calendrier électoral français. Et parce que les prochains mois s’annoncent mouvementés au vu de la configuration de l’Assemblée nationale.

Au mois de... Poursuivre la lecture

François Mitterrand
2
Sauvegarder cet article

La vie politique française n’oppose plus la droite et la gauche. Emmanuel Macron se réclame « en même temps » de la droite et de la gauche. Il innove ainsi du point du vue du jeu politicien, mais certainement pas du point du vue de l’histoire politique. Il y aura toujours des progressistes et des conservateurs.

Pourquoi alors ne sont-ils plus regroupés en deux camps se réclamant de deux visions différentes de l’avenir ? Pourquoi trois pôles, le centrisme, la droite radicale et la gauche radicale se partagent-ils désormais l’essentiel d... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles