Gérard Miller à LCI, Le Chroniqueur Insoumis

Gérard, il est temps de résoudre tes contradictions, comme dirait Mao ! Si ton discours pseudo-révolutionnaire est à la fois compatible avec Le Média et LCI, c’est qu’il y a quelque chose qui cloche !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Gérard Miller à LCI, Le Chroniqueur Insoumis

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 23 août 2018
- A +

Par Frédéric Mas.

Miller devient chroniqueur à LCI. La chaîne info de TF1, LCI, devrait recruter Gérard, chroniqueur bien connu de Laurent Ruquier mais aussi ex-mao et militant d’extrême gauche.

En effet, Gérard Miller n’a jamais fait mystère de son engagement politique qui l’a mené de la gauche prolétarienne à la France insoumise, le mouvement de Jean-Luc Mélenchon qu’il soutient lors de l’élection présidentielle de 2017. Il signe même en janvier 2017 un documentaire en forme d’apologie du député européen intitulé « Jean-Luc Mélenchon, l’homme qui avançait à contre-courant », assez complaisamment diffusé sur France 31.

Le révolutionnaire institutionnel profite pleinement du capitalisme libéral.

Certains commentateurs se sont moqués sur les réseaux sociaux de la formidable élasticité morale de l’ex-mao, passant du Média, la télé mélenchoniste, à LCI, temple du méchant néolibéralisme-capitalisme-dictature des médias tant décrié par ses camarades. Il semblerait que les entreprises capitalistes soient plus rémunératrices et surtout financièrement plus solides que les montages militants des différentes officines de propagande du grand Timonier des Bouches-du-Rhône : les démêlés récents du Média avec Sophia Chikirou tendent à montrer que les militants révolutionnaires ont tendance à mélanger, avec le plus grand amateurisme, business, engagement et règlement de comptes.

 

Travailler avec les capitalistes c’est tout de même plus gratifiant

Certaines méchantes langues ont même parlé du mélenchonisme comme du « stade suprême du capitalisme ». Bien entendu, elles se trompent, les capitalistes sont plus intelligents et plus honnêtes que ça : l’amateurisme et la malhonnêteté ne sont jamais bons pour les affaires.

La posture rebelle de Gérard Miller est totalement intégrée aux mass medias. Bien entendu, rien de répréhensible à travailler pour LCI quand on s’appelle Gérard Miller, c’est même autrement plus moral que de faire la claque pour le chavisme aux petits pieds de la France insoumise. Mais cela en dit aussi long sur la profondeur de ses convictions et la fonction de ce que Philippe Muray appelait le rebellocrate : ce personnage qui grenouille dans les cercles du pouvoir tout en appelant en permanence à la révolte et à la rébellion.

 

Le business model de la révolution

Quand on y pense, et toute proportion gardée, ce schéma de rentier de la révolution est une marque déposée à l’extrême gauche, avec des applications plus ou moins tragi-comiques : flatter la foule pour s’attirer les suffrages des classes populaires tout en vivant confortablement du pouvoir ou de ses réseaux, c’est un peu l’idéal visé par n’importe quel député mélenchoniste moyen.

On se souvient de l’exquise Raquel Garrido, à la fois bénéficiaire d’un logement HLM et chroniqueuse sur une chaîne de « l’ennemi de classe » Bolloré. Plus tragiquement, ça peut donner des Maduro au Venezuela, qui vit très confortablement de la misère et de la colère de son peuple qu’il laisse mourir… Jouer la peau des autres plutôt que la sienne propre, c’est le modèle économique et politique de cette frange de la gauche radicale.

Gérard, il est temps de résoudre tes contradictions, comme dirait Mao ! Si ton discours pseudo-révolutionnaire est à la fois compatible avec Le Média et LCI, c’est qu’il y a quelque chose qui cloche : soit tu prends l’oseille et tu te tires, soit tu fonces à l’usine !

 

  1. Neutralité du service public, quand tu nous tiens…
Voir les commentaires (26)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (26)
  • Gérard Miller est une m..de, tout simplement !

  • Je trouve le raisonnement un peu pauvre.Certes, il y a une contradiction idéologique pour un représentant de gauche « radical » à s’exprimer sur une chaine d’info qu’il n’hésite pas à critiquer vertement.Après , si on veut attirer l’attention sur ces idées et que celles si ne sont pas ou peu représenté dans l’opinion public, il faut bien passer par les médias mainstream. C’était le raisonnement de Mme Garrido qui déclarait preférer être chroniqueuse qu’élu car elle estimait qu’elle y serait plus utile pour communiquer les idées de son mouvement. En sommes, il s’agit d’un conpromis pour le bien commun de sa cause^^.

    • Vous pensez quand même pas que Garrido reverse la moitié de ses revenu au parti comme ça se faisait au PCF pour les élus ?

    • Les vrais « anti-système », par exemple ceux qui remettent en cause le dogme de la vaccination, ne sont quasiment jamais invités.

  • cet homme est un de ces abrutis stalinien et communiste vantant les régîmes tels que ceux de l’ancienne urss ou cuba on sombre idéologique .son passé trotkyste le suis ,il a toujours été haïssable dans ses attaques contre ceux qu’il ne pouvait contrer virulent, mechant , imbecile, menteur.et il est encore la! c’etait un des defenseurs de toutes les gabegies et de tous les excés d’un certain Mitterrand ! un vrai coco !il ne sait pas qu’on est en 2018 et que la concurence internationale est a notre porte .un pauvre intellectuel ayant un beignet dans la tète et non pas un cerveau ;et il fait la morale a tout le monde ! « pauvre type »

  • LCI…file un mauvais cotton, il ou elle fait dans la gauchitude ,le multicolore , il attire les gogos..Miller …sans aucun intérêt ,c’est un gus fabriqué pas machin la cocluche du paf asexué..dommage j’adore cette TV ,enfin maintenant pour sa caricature parfaite de la compromission avec la bobo attitude .

  • @dumbissimo
    Au contraire, c’est cette sorte de logique à l’envers qui est pauvre comme argumentation.
    Du style: je combats la violence avec une mitraillette; ou bien je parcours le monde en hélico pour que les autres sachent qu’il ne faut pas venir dans ces endroits merveilleux.
    Miller pourrait très bien venir raconter ses conneries sur LCI et redistribuer son salaire en vivant dans un bouge d’Aubervilliers.
    Critiquer le système qui vous rend la vie belle, ça s’appelle cracher dans la soupe et c’est désagréable pour celui qui a acheter la bouffe et également pour le cuisinier.

  • Soumis au pognon des autres…

  • aucun intérêt..personnage insignifiant ..mercantile…

  • Je doute que cette collaboration puisse durer longtemps. Ce type peut être un analyste brillant de personnalités et de situations politico humaines complexes. Mais il n’a pas rencontré de Psy capable de le soigner lui, Or il a des accès de rage qu’il ne sait pas maitriser, durant lesquels tout ce qui n’est pas lui et ou Mao est mal. Reste une solution, si sa maladie s’arrange avec l’âge. A quand la prochaine crise ? !

  • En URSS il aurait été procureur à la place de Vychinski ou chef d’un camp du Goulag.

  • Originaire d’un pays communiste je peux témoigner que ceux-ci ont non seulement mener TOUS les pays socialistes à la ruine, le Venezuela confirme ce que TOUT le monde savait déjà, mais surtout réduisait le peuple à l’esclavage au profit d’une secte politique qui devenait de fait une caste aristocratique de privilégiés! Un homme dépourvu de droits comme c’était le cas dans ces régimes où il était entièrement à la merci des caprices d’un membre du parti, n’est juridiquement qu’un esclave!
    Donc monsieur Miller est un fasciste doublé d’un hypocrite, ou un débile incapable de tirer les leçons des échecs du socialisme!

  • A 70 ans et plus de la moitié passée à la TV publique il sertait temps qu’ il parte lui aussi………C’ est aussi ça le dégagisme.

  • Psychanalyste…
    Il se dit dans le corps médical que les psychiatres, psychanalystes et autres psy-quelque choses choisissent cette branche de la médecine parce qu’ils ont compris très jeunes qu’ils avaient un problème et espèrent grâce à celle ci en comprendre les raisons et peut être trouver une possible solution…

    • Vous allez rire, mais cet enfoiré est né à Neuilly. Le type même du bobo dérangé qui n’a pas mûri depuis sa révolte adolescente!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

À l’heure où la députée de la France Insoumise (LFI) Obono sort « mangez vos morts » sur twitter, on peut se poser la question de la popularité de son parti.

 

Bonjour à tous et toutes !*

*Sauf aux gens qui instrumentalisent la lutte des femmes en Iran contre l'oppression pour insulter et disqualifier la lutte des femmes en France contre l'oppression. Ceux-là : mangez vos morts.

— Députée Obono (@Deputee_Obono) October 3, 2022

L’enquête annuelle d’Ipsos et Sopra Steria pour ... Poursuivre la lecture

La rentrée 2022 est véritablement cauchemardesque.

On rentre à peine de vacances, on ouvre les yeux en tremblant, et bim, l’inflation que le ministre de l’Économie Bruno Le Maire ou la présidente de la BCE Christine Lagarde nous décrivaient au début du printemps comme un petit désagrément technique temporaire uniquement attribuable à la reprise post-covid puis à la guerre russe en Ukraine n’a pas eu le bon goût de s’assécher au soleil de l’été.

Tout au contraire, elle est toujours là, plus vigoureuse que jamais – 8,9 % en zone e... Poursuivre la lecture

nupes
0
Sauvegarder cet article

Le régime est-il enfin en voie de reparlementarisation ? Avec une Assemblée élue au scrutin majoritaire mais qui donne l’image d’une élection à la proportionnelle, l’absence de majorité absolue du parti présidentiel a sonné comme un coup de tonnerre. Le Rassemblement national sort en position de force en parvenant à faire entrer un nombre de députés inimaginable pour une élection au scrutin majoritaire. Pourtant, c’est désormais vers Les Républicains que tous les regards se tournent. Après 10 ans dans l’opposition, la droite républicaine se r... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles