80 km/h : un bilan nul pour l’environnement

Le passage à 80 km/h devrait réduire la pollution. Mais rien n’est moins sûr. Démonstration.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
80km/h et environnement-Oui oui by Jycé (CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

80 km/h : un bilan nul pour l’environnement

Publié le 27 mai 2018
- A +

Par Laurent Meillaud.

Si l’on en croit l’argumentaire adressé aux préfets en fin d’année dernière, dont les chiffres ont été repris dans le cadre d’une campagne de presse, en février et en mars, la réduction de 90 à 80 km/h devrait permettre de réduire de 30% les émissions polluantes. La Sécurité Routière précise qu’elle parle du CO2, ce qui est cohérent avec le gain affiché de 120 euros par an au niveau du porte-monnaie, en raison d’une moindre consommation de carburant. Or il faut préciser que justement, le CO2 ce n’est pas un polluant, mais un gaz à effet de serre.

Mais le problème, surtout, c’est que la Sécurité Routière appuie son argumentation sur un rapport de l’ADEME, qui date de 2014 et contredit ces affirmations. Il a pour nom « Impacts des limitations de vitesse sur la qualité de l’air, le climat, l’énergie et le bruit ». On peut en effet lire en introduction, à propos de la baisse des vitesses sur les voies rapides (autoroutes, routes), que

la baisse des émissions peut atteindre 20% pour les oxydes d’azote et les PM 10 et celle des concentrations de polluants dans l’air ambiant pouvant atteindre 8% selon les polluants.

Mais, surprise : le seul exemple qui concerne justement le passage de 90 à 80 km/h a été calculé pour les seuls camions en mode macroscopique. Il estime à 6% seulement la baisse du CO2. Par contre, il y aurait une augmentation de la pollution : + 3% pour les oxydes d’azote et + 4% pour les particules. Un autre tableau avec une méthode de calcul en mode microscopique évalue entre 9 et 16 % la baisse du CO2 et estime jusqu’à de – 11 à – 29% la réduction pour les NOx et de – 11 à + 3% celle sur les particules. Mais, cela concerne… 4 PL. C’est du précis !

Et évidemment les mesures réalisées in situ n’ont pas été faites sur le passage de 90 à 80. C’est donc la preuve, une fois de plus, qu’il ne faut pas prendre pour argent comptant les chiffres qu’on nous raconte, à propos de cette mesure de moins en moins crédible.

Et c’est d’ailleurs ce que pensent aussi les spécialistes… Et on parle là des véritables experts, j’entends ceux qui travaillent sur les moteurs dans l’automobile. Pour eux, les gains seraient minimes, sinon nuls. Par exemple, les boîtes de vitesses automatiques de dernière génération auront même tendance à rétrograder à 80 km/h et à faire consommer plus, dans certains cas.

J’aime bien ce passage de l’étude de l’ADEME de 2014, qui précise que

le type de conduite des usagers, apaisé ou agressif, est une variable aléatoire qui ne dépend qu’en partie de la baisse de la limitation de la vitesse.

En effet, même si une vitesse plus basse contribue à apaiser la circulation, certains conducteurs adopteront une conduite agressive pour contrebalancer l’augmentation de leur temps de trajet occasionné par la limitation de vitesse. Or, ce mode de conduite entraine une augmentation des émissions de COV (composés organiques volatils) et de NOx respectivement de 15 à 400% et de 20 à 150% et une hausse de la consommation en carburant de 12 à 40%.

L’ADEME rappelle aussi que

de nombreux facteurs extérieurs à la limitation de vitesse influent sur la réalité des émissions et des concentrations atmosphériques ou sur les moyens d’évaluation mis en œuvre, le tout entraînant une grande variation des résultats.

Le plus amusant est qu’une étude récente et très fouillée du ministère de l’Écologie pointe du doigt la faible économie que va apporter le passage à 80 km/h sur les routes secondaires. Le gain en consommation serait de 1%, d’après ce rapport.

Conclusion de ce même rapport du ministère de l’Écologie :

Les effets positifs de l’abaissement des VMA (vitesses maximales autorisées) résident essentiellement dans la diminution de l’accidentologie (sous réserve des incertitudes mentionnées dans le rapport). Si l’objectif est de diminuer l’accidentologie, réduire les vitesses sur l’ensemble des réseaux structurants n’est probablement pas la méthode la plus efficace pour y parvenir.

Il faudrait au contraire cibler les mesures sur les secteurs les plus accidentogènes, notamment les routes départementales et nationales bidirectionnelles. C’est sur ce périmètre que le bilan socio-économique est positif et que la mesure a le plus de sens.

On remarquera qu’en tout état de cause, des effets faibles sur l’environnement ont été estimés dans les scénarios et que la mise en place d’une telle mesure ne devra pas compter sur des bénéfices ou améliorations notables sur ce point.

Et si un jour, on veut nous imposer le 70 km/h parce que le 80 km/h a échoué, l’ADEME nous indique qu’à cette vitesse, les poids lourds émettent 10 fois plus que les véhicules légers !

Sur le web

Voir les commentaires (48)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (48)
  • dire la vérité ou son contraire …manipulation par média interposé. ..mais la seule vérité c’est de créer de nouvelles taxes ou de redevances…la nouvelle donne voiture électrique ..elle ne pollue pas ..n’importe quoi !! nous allons avoir des tas d’experts..qui vont se contredire …ils veulent supprimer le
    diesel à Paris. .au bout du compte là pollution augmentera…par contre lorsqu’il y a un pic de pollution ..restriction de circulation ..Bizarre il est prouvé que le métro en sous sol est très pollué. .mais là pas de fermeture !!! la pollution c’est quand ça les arrange….et là ,les écolos silence total. ….même en temps normal la pollution dans le métro est élevé !!!! donc le bon sens
    il faut interdire le métro …

    • Je vous le dis tout de go : le but est de remplir les caisses par un moyen détourné.

      Après, si ca peut faire baisser les accidents ont pourra aussi faire des économies (les interventions coutent).

  • j’e voulais dire l’e bon conseil fermeture du métro

  • « … les boîtes de vitesses automatiques de dernière génération auront même tendance à rétrograder à 80 km/h et à faire consommer plus, dans certains cas. »
    C’est mon cas, le moteur tourne plus vite à 80 qu’a 90 car la boite se positionne se positionne sur un rapport plus petit.
    Ce que j’ai remarqué, c’est que ce sont les motards les plus virulents contre cette mesure bien que les 3/4 ne respectent pas les limitations actuelles ! Ils ne sont d’ailleurs pas concernés par la moitié des radars fixes les photo étant prises de face seuls les véhicules immatriculés devant sont visés !

    • et allez encore un frustré du volant que n’aime pas se faire doubler par un motard ou qui déteste se retrouver coincé dans les embouteillages…au moins les motards ont les couilles d’aller manifester plutôt que de s’épancher sur le net et essayer de trouver de faux coupables …reste un mouton et surveille bien ton aiguille de vitesse pour tenter de respecter un code de la route vitesse qui ne correspond pas au réseau routier et aux nouvelles technologies.

  • 80 km /H ne changera rien au niveau des accidents graves , l’Énergie cinétique développées a l’impacte étant très importante. une etude scientifique montre que le danger réel en terme de vitesse commence pour un véhicule entre 40et 50 kmH et qui est existant dans un choc frontal a partir e 30KmH ceci étant évidemment une etude de possibilité, mais au delà de 60kmh le choc frontal a un possibilité de Dc ou de séquelles graves a 90% .
    a 80kmh dans les memes conditions elle est égale a 90 kmh soit 99%:
    70% des accident mortels ont lieu sur des routes secondaires , 5.6% sur autoroute ou voie rapide , plus de 60% du à des collisions entre 2 voitures .
    35% sont du a l’alcool 28% a la vitesse,12% distracteurs (portables , ou extérieur , une jolie femme ou un bel homme, une belle auto qu’on croise , un animal dans un prés etc )), 18% non respecte de la signalisation,le reste facteur atmosphérique ou défection mécanique
    Les jeunes sont les premières victimes des accidents de la route. Les jeunes entre 18 et 24 ans constituent plus de 25% des tués. Le nombre de victimes décroît avec l’âge mais augmente à nouveau après 75 ans.
    Le comportement fait partie des facteurs fondamentaux de la mortalité sur les routes .
    le passage a 80 kmh ne fera qu’augmenter la pollution a laquelle la gauche fait la guerre , il y a la une contradiction nette !

    • Pas de contradiction, bien au contraire : la gauche perpétue ainsi sans perte de bonne conscience l’un des ennemis qui justifient son existence.

    • Tout à fait duglimbule ! Il n’y a qu’à voir les crashtests à 50km/h pour s’en rendre compte. Néanmoins, en dehors de cette question de la limitation, cela n’empêche pas de constater que la vitesse est toujours un facteur aggravant of course ! En revanche on ne parle pas à ma connaissance de la masse des véhicules dans les collisions. Puisque quels que soient les paramètres le véhicule le plus lourd dicte toujours sa loi au plus léger. Par exemple un 4×4 qui fait 2x le poids d’un véhicule de tourisme met sérieusement en péril la vie des occupants de ce dernier contrairement à ses occupants lors d’une collision frontale à 50km/h. Réduire l’écart de poids entre véhicules est peut être une piste à creuser car j’ai plutôt l’impression qu’il augmente. A vérifier !

      • Le poids augmente, c’est indubitable.
        La cause en est: 1/la demande en équipement de toute sorte par la clientèle, 2/ (essentiellement) l’évolution de la réglementation en matière de normes environnementales et (surtout) sécuritaires.
        Donc le poids augmente. Montrer du doigt les 4×4 est facile. Ils sont eux aussi bcp plus lourds que leurs devanciers d’il y a 30 ans. Même causes, même effets.
        Je sens en vous la tentation de passer une nième norme pour limiter le poids tout en devant respecter les normes et réglementations précédentes. Demandez à un énarque et il va vous pondre cela en 2 temps 3 mouvements… Il faudra faire appel à des matériaux plus léger et tout aussi résistant. Cela va stimuler la recherche mais va majorer le coût des véhicules au moins dans un premier temps.
        Cela plombera le marché automobile (Européen ou plus certainement Français, la France ayant tendance à appliquer avec empressement et en les majorant toutes les normes environnementales ou autophobes européenne) où régneront ces normes tandis que le reste du marché mondial continuera à prospérer…

        • Ah non pas une norme de plus, juste une interdiction des 4×4 c’est bien plus efficace!
          Je rigole bien sûr lol !!

  • Sur le périphérique de Rennes la vitesse avait été abaissée à 70 au lieu de 90.
    Motif: diminuer la pollution
    Résultat: échec puisque la vitesse a été remise à 90
    Les expériences locales ne sont que billevesées pour un pouvoir à la science infuse mais surtout autiste ….
    L’agitation tous azimuts n’est pas la solution

  • Ancien médecin de sapeurs pompiers: 80 km/h ne changera rien au comportement des imbéciles, usage du portable, visionnage de vidéo par les chauffeurs de P.L., sensation de toute puissance au volant … agressivité

  • Chaque freinage génère des particules fines, chaque changement de vitesse sur boite manuelle aussi. Chaque accélération provoque une sur-émission de CO2.
    Calculez combien tous les ralentisseurs de France produise de pollutions supplémentaires ? Vous avez deux heures.

  • L’autre jour, remontant dans le Jura, j’ai été doublé par plusieurs voitures, alors que je roulais déjà à la vitesse maximale, dont les passagers sortaient le tronc, et d’autres ouvraient les portières.
    Tant que personne n’arrive en face…
    Par contre pour aller déposer une main courante pour tentative d’escroquerie, la gendarmerie est fermée…
    Les escrocs ont la belle vie avec la France, ils peuvent même faire politicien : aucun risque tant que l’on ne cahuzaque pas le président :mrgreen:

  • Un des plus gros générateur de CO2, est le transport aérien, supérieure a l’automobile. Le Traffic aérien est toujours en expansion depuis des années de 4 % par an.
    Hidalgo va t’elle interdire les avions diesel ?

  • Sur mon véhicule, boite six vitesses, a 80 Km/h, le Moteur tourne précisément a 1450 Tr/ Mn, au premier ralentissement retour sur la cinquième … La limitation a 80 Km/h avec les ralentissements accordéons supplémentaires induits va augmenter CO2 et particules fines, c’est une évidence absolue.

  • Le commentaire de duglimbule est très intéressant et bien documenté. De toute façon il ne faut pas perdre de vue que le gouvernement s’est enferré dans une impasse et refuse de reconnaitre son erreur. L’objectif final étant de faire rentrer de l’argent dans les caisses de l’état désespéramment vides.
    Il n’y a qu’a proposer à Monsieur BARBE en charge du dossier de faire un essai personnel.
    Il choisi une voiture moyen de gamme Française 308, Megane, C4.
    Il règle le limiteur à 80 Km/H et il se dirige droit contre une pile de pont. Une fois ce premier essai concluant in prend le même modèle et fais le même essai mes avec limiteur à 90 Km/H.
    Honnêtement je ne pense pas qu’il y aura besoin de faire le second car le dénommé Barbe sera déjà dans l’hélicoptère à la fin du premier essai.
    Comme disait Coluche c’est un mauvais exemple.

    • @retraitetranquile
      « Il choisi une voiture moyen de gamme Française 308, Megane, C4. »
      Non…. non…..!
      Il choisit de boycotter ces véhicules franchouillards et médiocres et roule Ford , Volkswagen, ou Kia….
      C’est le seul moyen de faire cesser ces politiques absurdes, il veulent gagner du pognon sur le dos des automobilistes….Faisons perdre des emplois, des taxes sur le CA et autres impôts….
      Nissan vient de savoir ce que c’est d’être allié à Renault….Un contrat de 5 pickups vient de passer chez Ford….

  • « Il faudrait au contraire cibler les mesures sur les secteurs les plus accidentogènes, notamment les routes départementales et nationales bidirectionnelles »
    Ce qui en réalité a déjà été fait depuis bien longtemps, lors du choix de l’installation des radars automatiques et du passage de nombreuses zones à 70 (abords des villages, carrefours en zone rurale,…).
    S’agissant des bénéfices de la réduction de la vitesse on nous a déjà fait le coup pour le périphérique. On promettait monts et merveilles. Dans les faits : réduction du bruit de 1 dB (inaudible pour l’oreille humaine), pas d’incidence sur la mortalité routière (mise à part une augmentation de 75 % la première année ! ) ni sur la réduction des polluants.

    • bien sûr ….avec 80% ds radars situés dans des lignes droite ou en fin de descente lieux hautement accidentogènes…t’en as pas marre de dire des conneries?

      • C’est pas vraiment le sujet de mon post mais puisque vous l’abordez : il y a environ 30 % des radars installés en zones accidentogenes (cad des endroits ou le nombre de morts sur les 5 années précédentes a dépassé un certain seuil). Ce sont les premiers à avoir été installés. Les suivants ont été placés par « anticipation » (zones supposées dangereuses)… On peut bien évidemment ranger ceux-ci parmi les pures pompes à fric.
        Mais ceci n’enlève rien au fait que l’exercice de diagnostic des zones dangereuses a été fait depuis longtemps et réglé soit par radar soit par renovation des infrastructures soit par abaissement de la vitesse (notamment généralisation du 70 en sortie de villages là ou l’habitat est épars mais present). Ceux qui gravitent autour des dossiers de sécurité routière le savent parfaitement.
        Voilà pourquoi l’argument qui consiste à proposer un ciblage des zones à passer à 80 (argument utilisé notamment par les senateurs à l’issue de leur commission et par les élus locaux opposés en réalité au 80) doit etre vu avant tout comme un argument de circonstance destiné à enfoncer un coin dans la décision de Philippe pour être en mesure de la casser localement…

  • Il est affligeant , consternant que nous, citoyens responsables, ne mettons pas un point final à toutes ces lubies de nos »décideurs » qui nous enfument au quotidien et qui ne pensent qu’à leur propre intérêt.

    • Facile à dire : on fait quoi du coup ?
      Manifester ? Voter ? Autre ?

      (note: ce commentaire n’est pas une critique ironique du votre. C’est une vraie question)

  • « Or il faut préciser que justement, le CO2 ce n’est pas un polluant, mais un gaz à effet de serre. » L’auteur devrait mieux relire le lien qu’il propose en soutien de cette affirmation.

    Quant à la pollution, elle est bien liée à la vitesse… de rotation du moteur multipliée par sa cyclindrée et déflatée par ses dispositifs anti-pollution embarqués. On note que plus un véhicule roule vite, moins il pollue « localement » (puisqu’il étale sa pollution sur une plus grande distance).

    Enfin, on n’oublie pas le nécessaire remplacement des vitesses limitées par les vitesses conseillées déjà prévues au code de la route.

  • On peut être libéral, ce que je suis, et ne pas être opposé aux limitations de vitesse. Ceux qui sont hostiles à l’abaissement à 80km/h devraient s’insurger sur le 90km/h, sur le 120km/h et plaider pour la « libre vitesse sans contraintes ». Les motards appartiennent déjà à cette engeance. Qu’on nous livre les stats de mortalité routière sur ces crétins à 2 roues.

    • Ben oui, la vitesse libre, avec seulement des vitesses recommandées et d’éventuels bonus/malus des assurances pour ceux qui peuvent prouver qu’ils respectaient (ou pas) la vitesse recommandée, c’est ce que soutiennent de nombreux libéraux. Quant aux motards, s’il arrive que certains n’aient pas un comportement très correct envers les automobilistes, la réciproque est vraie, et ils restent des individus dont chacun doit être jugé indépendamment de son appartenance à une catégorie.
      Par curiosité, en quoi estimez-vous être libéral ?

    • déjà faites une différence entre 2 roues motorisés, il y a les motards qui passent un permis (plus difficile à obtenir que celui d’un automobiliste car en deux temps) ,les scooters et les cyclistes…et deux il faudrait différencier les accidents responsables ou pas vous seriez surpris ………..https://www.preventionroutiere.asso.fr/2016/04/22/statistiques-daccidents/

    • Comme le dit Dekkard, il y a deux roues et deux roues.
      La grande majorité des comportements à risque vient des scooters, deux roues motorisés sans permis et cyclistes. Ce n’est pas pour rien qu’on les surnomme les « donneurs d’organes ». Ne soyez pas trop dur avec eux. C’est grâce à eux que la France arrive à surmonter partiellement son déficit en organes à greffer. Chacun de ces « crétins » comme vous les appeler, sauvent la vie à plusieurs autres personnes! 🙂

    • Si ça vous intéresse sincèrement, allez jeter un oeil sur les quelques 250 pages des bilans annuels publiés par la Sécurité routière. Il vous suffit de vous sortir les doigts du c.l pour obtenir les réponses à vos questions.
      Pour votre info :
      1. lors d’une collision auto-moto, c’est l’automobiliste qui est responsable dans 2 cas sur 3
      2. le taux d’accident sans tiers (en clair le mec qui se vautre tout seul) est le même auto ou moto
      3. la surmortalité du motard est uniquement liée au fait qu’il n’a pas de carosserie protectrice et ça n’importe qui peut le comprendre même vous…

    • J’ajoute qu’aucune association reconnue de motards n’a jamais demandé le no limit sur les routes françaises.

    • Au contraire, vous devriez vous réjouir que certains poussent les gaz trop loin : le malheur des uns fait le bonheur des autres. N’oubliez pas que nombre de personnes sont en attente désespéré d’un greffon pour survivre. Un mort ? Deux personnes de sauvées ❗
      Oui, c’est trophorrible…

  • Pinailler pour quelques grammes de CO2 alors que lentement mais surement l’industrie auto fait de mieux en mieux sur le rejets polluants années après années. Alors que pendant ce temps là, 24/24, 7 jours sur 7, 365 jours par an dans des pays comme la Chine, le Kazakstan ou la Russie les centrales électriques fonctionnant au charbon envoient des milliards de milliards de particules dans l’atmosphère… Certaines de ces centrales aux Kazakstan crachent dans le ciel du noir de chez noir ! Cinglés de politiques, dégénérés de politiques. Qui plus est la voiture électrique arrive. Le plus grand pollueur dans ce pays sont les politiques qui avec leurs politiques anti économie appauvrissent les gens et les entreprises. Il n’est qu’à voire l’état du parc auto de ce pays, consternant…

  • le 1er ministre est une copie de celui surnommé le plus intelligent de tous (Juppé )!!! droit dans ces bottes !!! la connerie c’est ces gens là,n’a pas de limite…

  • l’écologie ne parle pas des avions ni du transport maritime ..normal ..ils aiment voyager …la faut pas déconner …

  • Affirmer que la consommation sera supérieure à 80 plutôt qu’à 90 km/h, toutes choses étant égales par ailleurs, relève du mensonge. C’est nier les lois de la physique. Personne n’évoque (ou ne connaît) cette loi qui dit que la résistance à l’avancement est égale au cube de la vitesse. Voir graphiques ci-après : https://weber.fi.eu.org/consommation/

    • C’est le nombre de tours/minute qui détermine à quel point le moteur pollue.
      Et il dépend directement du rapport (vitesse) utilisé.
      A 80km/h, la majorité des voitures en France sont entre la 4e et la 5e vitesse. Soit un manque de puissance en 5e, et une surconsommation en 4e.

      Et ça n’a rien à voir avec le cube de la vitesse.

    • Bon j’ai commenté trop vite.

      Le lien que vous fournissez donne d’excellentes informations, et prend en compte les rapports de vitesse.

      Maintenant à leur lecture je reste quand même plus mesuré : à 80km/h on consomme plus en 4e qu’en 5e à 90km/h.
      -> est-ce que l’état nous paiera le coup du re-réglage de nos boites de vitesses pour s’adapter aux 80km/h ?
      … ou est-ce qu’on va devoir rouler à 70 pour que tout soit bon ?

      • En vitesse stabilisée et à plat, il est très possible de rouler en 5ème sans problème et, du coup, vous avez une vraie diminution de la consommation, des émissions en tous genres et du volume sonore. C’est aussi appréciable pour les riverains, et en cas de freinage d’urgence dû à un évènement imprévu. Je suis conscient de passer pour un provocateur, mais il en faut face à cette désolante unanimité dans les commentaires.

        • Je suis prêt à rouler à l’électrique ou autre technos non bruyantes/non polluantes (l’hydrogène, ça fait du bruit ?).

          Mais il y a un point sur lequel je reste très tatillon : la liberté de circuler.
          De tous temps le progrès humain est passé par une diminution des temps de trajets entre deux points.
          L’humanité n’a eu de cesse d’aller plus vite, plus loin.

          Tout – et je dis bien tout – devrait être fait pour qu’on puisse aller le plus vite possible entre deux points tout en garantissant les autres critères : sécurité, écologie, faibles nuisances pour les autres, etc.

          Or en France c’est tout l’inverse que nos politiques poursuivent. La vitesse a été déclarée ennemie n°1 et tous les prétextes sont bons pour la réduire.
          On investit des millions d’euros en entraves, limitations, emmerdes.
          Et combien dans l’amélioration, la construction du futur ?

          Les autres pays eux n’hésitent pas à investir à fond dans des lignes à très hautes vitesses et dans les systèmes innovants.
          Où sera la France quand ils réussiront ?

    • Pour plus de détails sur les rapports conso/vitesse, liés aux différentes forces de résistance, voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/A%C3%A9rodynamique_automobile

  • Ou sinon on peut acheter un détecteur/brouilleur de radar chinetoque à 2 balle sur Alibaba et on peut rouler comme on veux.

  • Vous avez déjà mis le doigt sur l’avenir, Les moindres travaux sur une 2×2 voie oblige les automobilistes à rouler à 70 sur des distances incroyables et déjà à 50 dès lors qu’il y a une entrée ou sortie de cette voie pour tout le monde !
    Je note également que tous les services publics diminuent la largeur des routes pour y faire de petites pistes cyclables, et de grands trottoirs pour soi-disant la mobilité réduite mais avec des lampadaires en plein milieu !
    La France est gouvernée aussi bien sur le plan national que local par des malades et par un beau troupeau d’imbéciles. Mais là aussi hélas il en est ainsi depuis longtemps, par exemple, tous les pays qui nous entourent ont conservé et modernisé leurs trams, la France au-dessus de tout, casse toutes les infrastructures pour recommencer 15 années après ! De vraies pistes cyclables intégrés et séparées des de bonnes voies de circulation sont ailleurs dans tous les projets, En France on rabote sur les voies de circulation pour les voitures, on élargi les trottoirs et on y met également des voies pour une multitude de bus qui circulent à vide toute la journée ! n’ayant jamais rien compris, nos imbéciles tous plus prétentieux les uns que les autres veulent exporter notre misère dans les pays voisins qui ont 20 ans d’avance sur nous !
    Et tout ce temps-là, d’autres idiots qui ont trimé toute leur vie sans compter les heures se voient traités comme des malpropres et taxés sur les moindres biens durement acquis pendant que la bande de salopards qui nous dirigent s’achètent tableaux, bateaux et villas à l’étranger pour ne pas être taxé dans le pays qui les fait vivre!
    Le monde à l’envers jusqu’à quand ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Carlos Tavares n’en démord pas. Pour le patron de Stellantis, groupe automobile formé il y a un an par la fusion entre PSA et Chrysler Fiat, les pouvoirs publics se sont engouffrés dans le « tout électrique » et ils nous l’imposent maintenant à marche forcée sans que la question ait reçu une attention scientifique, industrielle et sociale suffisante. Il le disait déjà en 2017, il l’a répété en décembre dernier et il vient de le confirmer sans langue de bois dans un long entretien accordé cette semaine à quatre médias européens dont Les Échos ... Poursuivre la lecture

Depuis le 1er janvier 2022, les fournisseurs d'accès internet et opérateurs mobiles (Orange, Bouygues, Free et SFR) doivent communiquer aux consommateurs les émissions de gaz à effet de serre en lien avec leurs usages internet et mobile. Mais attention, sur-informer rime aussi avec danger !

Oui, Internet ça pollue !

À destination des abonnés (soit tous les consommateurs français), cette information doit servir un objectif de « sensibilisation à l'impact de leur activité et leur consommation numérique sur l'environnement et le climat »... Poursuivre la lecture

Par Jon Hersey. Un article de la Foundation of Economic Education

Fionn Fereira a grandi sur la majestueuse côte sud de l'Irlande, mais à l'âge de douze ans, il a remarqué un étrange reflet dans l'eau. Il était causé par les microplastiques, de minuscules particules de plastique ne dépassant pas 5 mm de long, et dont personne ne savait comment se débarrasser.

Ces microplastiques correspondent à la fin du cycle de vie connu des produits en plastique omniprésents dont nous sommes devenus dépendants : bidons de lait, récipients à c... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles