Pendant que Ségo glisse sur la glace…

Le passage ravageur (mais « éco-conscientisé ») au ministère de l’Écologie de celle qui a endetté le Poitou pour 19 ans pouvait faire espérer que le programme du nouveau ministre ne serait pas pire. C’est raté.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pendant que Ségo glisse sur la glace…

Publié le 9 décembre 2017
- A +

Un billet d’humeur de Thierry Levent et Michel Gay.

En novembre 2017, l’impératrice des pingouins Ségolène Royal, la nouvelle « ambassadrice des pôles », s’en est allée glisser consciencieusement sur la glace en Laponie avec l’argent des contribuables dans un traîneau futuriste certifié sans émissions de gaz polluants (attention toutefois aux pets méthanisés des chiens).

Pendant ce temps, son successeur, notre actuel ministre de l’Écologitude décroissante se prend tous les jours le mur des réalités dans la figure : bide (coûteux) de la FLOP23, glyphosate, nucléaire, et bientôt notre drame des Landes.

Catastrophitude

Le passage ravageur (mais « éco-conscientisé ») au ministère de l’Écologie de celle qui a endetté le Poitou pour 19 ans pouvait faire espérer que le programme du nouveau ministre ne serait pas pire. C’est raté.

Nicolas Hulot a repris celui de Ségolène Royal en usant et abusant de l’argument du catastrophisme pour nous faire gober tout et n’importe quoi, y compris que l’avenir réside dans les énergies renouvelables, et pas dans le nucléaire.

L’opinion est d’autant plus facile à intoxiquer que les « jeunes » sont formatés dès le biberon à la liturgie catastrophiste du nucléaire maléfique, et que des chaînes de TV militantes comme Arte récitent les mantras antinucléaires de Greenpeace dans leurs émissions.

Le programme de Science de la vie et de la terre (SVT) ingurgité par nos enfants à l’école de la république ressemble dorénavant à une propagande pour les thèses du parti « Vert », en évitant bien entendu toute analyse critique basée sur des données scientifiques et statistiques contradictoires.

La « fabrique du crétin » tourne à plein régime. « La planète est foutue ! » s’est même exclamé à trois reprises un professeur de SVT durant un cours (dixit un élève en Terminale S).

Avec un minimum de lucidité, ce « professeur » aurait pu éventuellement découvrir que son catastrophisme était un tantinet exagéré…

Transitude, arnaquitude et cécitude

Les saintes pales parfois tournoyantes au gré du vent et les panneaux solaires de fabrication chinoise, censés être les acteurs d’une transition énergétique idéologique, exposent régulièrement leur caractère capricieux et leur production « gadget ».

Horreur, la réalité insoutenable de la situation allemande (qu’il faudrait prendre en exemple selon Arte…) commence à entrer dans la tête de certains propagandistes Verts. Les Allemands dépensent des fortunes pour émettre toujours plus de gaz à effet de serre au nom de la lutte contre l’infâme réchauffement climatique… Cherchez l’erreur.

Certains idéologues comme Éric Jadot n’hésitent pas à plier le principe de réalité à leurs exigences et à parler de complot (certainement ourdi par une nature rebelle).

Pour ces gens-là, certaines études, comme celles de Jean-Marc Jancovici, évoquent des gros mots pour un « vrai » écolo qui ne jure que par les énergies renouvelables : intermittence, facteur de charge, énergie fatale, stock, coût… etc.

L’équation économique du problème

Plus fort encore : Jean-François Carenco, Président de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), a reconnu une gigantesque gabegie en s’exclamant le 8 novembre 2017 au Xème Forum de l’énergie :

Avec les éoliennes marines, on est dans la panade, avec une charge de 40 milliards d’euros sur 20 ans !

Mais les scénarios qui viennent d’être publiés par Réseau de transport de l‘électricité (RTE) continuent à ne pas dire un mot sur l’équation économique du problème.

Rendons néanmoins grâce à Nicolas Hulot qui, dans un éclair de lucidité, a confirmé la mystification d’une baisse de 75% à 50% de la part d’électricité nucléaire en 2025.

Les Français seront donc priés de passer à la caisse pour financer l’arnaque des énergies renouvelables soutenues par la logorrhée des « éco-guerriers » verts embobinés par le puissant lobby de l’écologie politique.

Les ayatollahs des renouvelables ont catéchisé leurs militants avec des pseudo-solutions et des fatwas (contre le nucléaire entre autres). Ils ne lisent rien d’autre sur ce sujet et ne reviennent jamais aux fondamentaux de la physique pour ne pas se confronter à la réalité.

Contre les hérétiques de l’écologie

Ils professent la démocratie sans l’appliquer, puisqu’ils ne veulent jamais dialoguer avec ceux qui les contredisent, et hésitent de moins en moins à recourir à l’action violente.

Ils apostasient même les « hérétiques » qui dans leur famille politique mettent en doute la bible verte.

Les milliers d’emplois promis par les thuriféraires des énergies renouvelables sont toujours attendus avec impatience.

La formidable capacité de quelques-uns à s’enrichir sur le dos des naïfs est une déplorable prouesse.

Plutôt que de dilapider des milliards d’euros pour soutenir artificiellement les énergies renouvelables dans une tentative dérisoire de réduction du  nucléaire, il serait temps d’investir dans les véritables solutions du futur que sont l’isolation des bâtiments, l’électrification du transport et le développement de nouvelles générations de réacteurs nucléaires à travers le monde.

Voilà du concret.

Pendant que la reine des neiges glisse sur la glace, pourquoi tu tousses Tonton Hulot ?

Voir les commentaires (18)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (18)
  • « La planète est foutue »
    C’est juste la mégalomanie de certains qui leur fait confondre le pays et la planète…

  • Et pendant ce temps là, on nous chie une pendule à treize coups pour 5 € de baisse d’APL.

  • Il faudrait un jour tous les raccourcir d’ une bonne vingtaine de centimètres, pour la planète.

  • La vie dans l’UE ressemble étrangement à vie des Russes dans l’ex URSS.un exemple avec la location partagée des apparts des voitures et notre superbe presse et audio visuel nous formatant la pensée 24h/24 , nos écoles dignent du catéchisme d’antan nous apprenant ce qui est le bien et le mal..et notre nomencklatura, notre police politique….en fait c’est pire , il n’existe pas d’opposition en Europe , de transfuges passés à l’ouest pour crier la verite.. Ségolène , sérieusement, tout le monde sait qu’elle est incompétente ,méchante hautaine et pourtant, toujours présente dans nos pensées comme sur le terrain politique et sur la liste des paiements de frais de l’etat..on a échappé à son buste en marianne, tout n’est pas encore perdu !

    • C’est exactement ce que veulent les écolos qui sont des communistes reconvertis. Dans les pays communistes les gens mangeaient peu, et encore moins de viande, puisque les magasins étaient vide, et les économies en décroissance puisque le socialisme est une ineptie sur ce plan. Pas de consumérisme non plus à cause de la pénurie de biens de consommation. Les enfants étaient endoctrinés dès leur plus jeune âge et les adultes opprimés et surveillés afin qu’ils ne dévient pas de la ligne politiquement correcte. Bref, aucune différence entre écologisme et communisme!

      • Le noyautage a été mis en place au vu et au su de tout le monde pourtant.

      • Vous avez raison, il est primordial d’accélérer, la planète barbecue est tellement agréable, et s’il n’y a pas assez de ressources pour tout le monde, et bien la régulation s’opérera toute seule, par élimination des bipèdes surnuméraires… Toutes les méthodes existent et on été dûment validées par le passé, famines, épidémies et guerres mondiales…
        Ne nous inquiétons pas, toutes les réponses existent, continuons la fiesta, les autres on s’en balec… 🙂

  • Dix ans après son combat contre Sarkozy la maléfique souveraine du Poitou est toujours debout. Le conservatisme en la matière est effarant
    Voilà qu’elle va faire la pitre au pôle et d’applaudir
    Il faut couper à tout jamais le robinet des finances publiques à ses aventuriers sans scrupule
    Nous avons tant besoin de l’électricité

  • Michel . Mais que vous a-t-elle fait Ségolène ? Elle qui a lancé la voiture électrique

  • La dictature des élites. ..bandes d’imbéciles qui vivent sur le dos du peuple… dont certains certains survivent pendant que d’autres vivent dans l’opulence. ..quand le peuple va-t’il se réveiller ….

  • Elle glisser aussi dans la piscine…

  • bon article! Marre d’être endoctriné par les khmers verts!

    • « EDF a annoncé lundi le lancement d’un «plan solaire» prévoyant le développement massif de 30 gigawatts de puissance installée en France entre 2020 et 2035 C’est du jamais vu chez EDF. L’électricien qui a fait depuis quarante ans son lit dans le nucléaire et exploite en France 58 réacteurs …… pour annoncer qu’il investira 25 milliards d’euros dans l’énergie photovoltaïque. Rien que dans l’Hexagone »

      • Service commandé. Il est de bon ton aujourd’hui d’annoncer qu’on fait dans le renouvelable. C’est strictement inefficace, cher, et sans aucun intérêt, mais pour avoir la bénédicion papale urbi et orbi, c’est indispensable

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Michel Gay et Jean-Jacques Nieuviaert.

 

Selon un rapport du 28 avril du « Centre for Research on Energy and Clean Air », bien que les volumes de ventes aient diminué, la Russie a presque doublé ses revenus issus de la vente de combustibles fossiles à l'UE pendant les deux mois de guerre en Ukraine grâce à la flambée des prix. La Russie a perçu sur cette période environ 62 milliards d'euros de ses exportations de pétrole, de gaz et de charbon, dont environ 44 milliards vers l’UE, ... Poursuivre la lecture

La réponse est simple : par bêtise et par dogmatisme. L’Union européenne, notamment l’Allemagne qui défend son industrie, veut écarter le nucléaire par dogmatisme politique vert antinucléaire en s’ingéniant à effrayer les citoyens.

Ses « élites » utilisent les grands médias pour distiller régulièrement une peur irraisonnée parmi la population, d’autant plus facilement que le sujet est compliqué.

Que l’Allemagne assume ses choix, mais qu’elle veuille les imposer à tous les autres devient insupportable.

De plus, certains pr... Poursuivre la lecture

Toujours plus large, toujours plus long, toujours plus lourd. Tel pourrait être le credo des constructeurs automobiles pour nous acheminer des véhicules ne cessant de gagner autant en taille qu’en poids. Et ce pour des infrastructures qui, loin d’évoluer dans le même sens, iraient plutôt dans celui de la démobilité avec contraction des axes jusqu’à leur disparition pure et simple.

L’on pourrait même se demander s’il n’existe pas une règle universelle qui voudrait que plus les ralentisseurs et chicanes gagnent en taille, plus les véhicu... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles