L’élection présidentielle 2017 sera imprévisible jusqu’au bout !

Les élections présidentielles approchent et dans la continuité de 2016, la politique française est marquée par une grande instabilité.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’élection présidentielle 2017 sera imprévisible jusqu’au bout !

Publié le 9 février 2017
- A +

Par la rédaction de Contrepoints

Imprévisible élection présidentielle !
By: Peaches&CreamCC BY 2.0

L’Observatoire de la Politique Nationale BVA pour Orange et La Tribune de février 20171 nous renseigne sur la cote d’influence et la popularité des principaux acteurs de la campagne présidentielle.

Le couple exécutif peu populaire jusqu’au bout

François Hollande avait bénéficié d’un léger mieux dans sa popularité lorsqu’il a refusé de briguer un second mandat. Ce sursaut semble terminé et le Président ne dispose que de 22% de bonnes opinions.

Evolution de la popularité de François Hollande.
Evolution de la popularité de François Hollande.

S’il devait prendre l’envie à François Hollande de faire un retour dans la campagne des présidentielles devant les divisions de la gauche, la tâche serait ardue. S’il devait se prononcer pour soutenir l’un des candidats, le cadeau serait probablement empoisonné.

Bernard Cazeneuve, le Premier ministre par intérim, bénéficie de 45% de bonnes opinions. Ce chiffre était de 51% le mois précédent. Le relatif succès de curiosité du « nouvel-ancien » gouvernement semble se tasser… 75% des Français pensent que la politique du gouvernement n’est pas juste et 86% qu’elle n’est pas efficace.

Les affaires et la primaire bousculent les présidentielles

Lorsqu’on demande aux Français, pour chaque personnalité politique, s’ils souhaitent qu’elle ait plus d’influence dans la vie politique, on voit nettement l’effet du résultat de la primaire de la gauche et des affaires Fillon. Ainsi, Alain Juppé gagne 7 points, en seconde place, juste derrière Emmanuel Macron qui perd 4 points. Benoit Hamon gagne 3 points, en cinquième place et surtout, François Fillon perd 7 points et se retrouve en onzième position.

Influence des personnalités politiques avant les présidentielles.
Influence des personnalités politiques (cliquez pour agrandir)

Cliquez pour agrandir.

La tendance de la gauche à rejeter l’aile la plus centriste de son parti se ressent à l’examen des réponses limitées aux sympathisants de gauche. Jean Luc Mélenchon arrive en tête, suivi de Benoit Hamon (+11 points) et Christiane Taubira. Manuel Valls n’apparaît pas dans le top 15 et Emmanuel Macron perd 7 points.

Chez les sympathisants de la droite et du centre, François Fillon reste en tête. Les côtes d’Alain Juppé et de Nathalie Kosciusko-Morizet montent de 8 points alors qu’Emmanuel Macron perd 18 points. Ce dernier, qui perd 4 points chez l’ensemble des Français, semble souffrir du syndrome du centrisme : ni vraiment accepté à gauche, ni vraiment rejeté à droite.

Si François Fillon reste populaire à droite, en vue des présidentielles, l’avis des Français sur sa conférence de presse concernant les affaires dont on parle tant est intéressant. On constate que deux tiers des Français ne l’ont pas trouvé convaincant. En revanche, chez les sympathisants des Républicains, 82% ont été convaincus et 67% pour les sympathisants de la droite.

Présidentielles : avis de gros temps

L’année 2016 aura été imprévisible sur le plan politique. Élection de Donald Trump, Brexit, renoncement de Hollande, investiture de Fillon… Ces élections présidentielles sont elles-mêmes peu communes :

  • La quasi totalité de la classe politique est convaincue que Marine Le Pen sera au second tour. Les places sont donc chères… probablement autour de 20%.
  • la gauche arrive avec deux représentants pour un courant (Hamon et Mélenchon) alors qu’Emmanuel Macron est susceptible d’engranger des voix au centre.
  • La droite croyait avoir trouvé un candidat honnête et droit dont le programme suscitait une bonne adhésion mais le voilà englué à son tour dans des affaires dont on ne connaîtra probablement pas l’issue avant le premier tour.

Que va réserver la suite ? Quelles nouvelles surprises viendront encore empêcher la situation de se stabiliser ?

  1. Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français recrutés par téléphone puis interrogés par Internet du 6 (après 17h) au 7 février 2017. Échantillon de 1039 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les évolutions signalées dans ce rapport correspondent à des évolutions depuis janvier 2017, date de la vague précédente. Exemple de lecture : dans le cas d’un échantillon de 1 000 personnes, pour un pourcentage obtenu par enquête de 20%, la marge d’erreur est égale à 2,5. Le pourcentage a donc 95% de chance d’être compris entre 17,5% et 22,5%.
Voir les commentaires (19)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (19)
  • Imprévisible sur le vainqueur seulement. Mais ce qui est sur, c’est le collectivisme et le socialisme gagneront, comme depuis 35 ans.

    • Non pas 35 ans mais 43 ans englobé VGE qui voulait une nouvelle France, comme les socialistes. En avions-nous besoin ? Pour le collectivisme, on n’est pas allé assez loin. Il faut donc allé plus loin, c’est pourquoi l’ex URSS et les autres pays mous ont échoué, nous on peut y arriver, lisez le programme HAMONT, la main sur le coeur, je vous dis

  • Sauf nouveau coup de théâtre, un duel le Pen Macron au second tour avec Macron gagnant.

    • Oui enfin voter pour un Macron sans programme et au financement louche… Personnellement, je ne suis par persuadé qu’il l’emporte face à Le Pen au second tour, qui risque de connaître une abstention hors pair.

    • Vous vous trompez. L’extrême-gauche est capable de voter contre Macron.

      • Un deuxième tour LePen Hamon reste très probable : Hamon dispose de la machine éléctorale du PS et il peut syphonner les voix de Mélanchon. De plus Bayrou pourrait se présenter et géner Macron.

        • Et donc faire remonter Fillon; rien n’est donc joué. Par contre, la suite va être amusante; à mon avis, on va aller vers une cohabitation.

          • Oui mais cela sera Fillon Le Pen pour la cohabitation
            Car après la présidencielle i ly aura les législatives et là le peuple FN l’emportera

        • Hamon n a aucune chance car melanchon ne lui fera pas de cadeau. et une partie du PS va aller chez macron histoire de sauver leur circonscription voire devenir ministre.
          De meme aux LR, ca risque de fuiter car Fillon est en train de transformer une election imperdable en defaite annoncee (performance quand meme a noter. Un tel aveuglement laisse quand meme pantois)

  • Certes mais quelles élections n’ont pas été imprévisibles jusqu’au bout?
    C’est le sempiternel, bien sur sauf accident, il va se passer ce qu’on prévoit…quelle est la probabilité d’un accident? on ne peut pas le savoir…mais alors…
    En outre vous nous présentez des sondages or dans sondage de déclaration d’opinion le problème le premier problème est la déclaration le second l’opinion…

    si vous me posez la m^me question à deux minutes d’intervalle je peux vous répondre différemment, et vous ne pouvez pas savoir si je vous aie menti ou si j’ai changé d’opinion…pour le savoir vous me posez une autre question? ou vous estimez si je suis un menteur historique? si j’ai menti 30% des fois par le passé?

    les sondeurs ont un problème ils ont bénéficié d’un respect historique de la part des sondés…désormais les instituts de sondages apparaissent comme des acteurs et non des observateurs du système ( j’ai un sondage sur les sondage qui le prouve!), les gens changent de comportement vis à vis des sondeurs m^me..

    • « Exemple de lecture : dans le cas d’un échantillon de 1 000 personnes, pour un pourcentage obtenu par enquête de 20%, la marge d’erreur est égale à 2,5. Le pourcentage a donc 95% de chance d’être compris entre 17,5% et 22,5%. »

    • en 2012 il etait quand meme assez clair que le candidat du PS allait gagner vu le bilan de Sarkozy. Evdiement personnepouvait prevoir que DSK pensait avec sa bite mais finalement c est bien le candidat du PS qui a gagne.
      De meme en 2007, Segolene n avait pas grande chance et Sarkozy etait grand favori: la grosse surprise c est 2002 avec l elimination de jospin sinon le resultat etait quand meme assez attendu

  • Il peut se passer beaucoup de choses d’ici a présidentielle. Souhaitons seulement que les Français regardent les propositions des candidats et leur crédibilité pour mettre en place ces popositions. Cela nous éviterait peut-être de nous retrouver comme en 2012, avec un incompétent.

  • Les dés sont pipés !
    La preuve ?
    Regardez la photo du dé en début de cet article !
    Dans un dé normal, la somme des faces opposées est toujours égale à 7 (le 6 en face du 1, le 5 en face du 2 et le 4 en face du 3).
    Or la photo nous montre un dé avec les faces 4 et 3 adjacentes et non opposées !
    Ce dé est pipé…

  • Tous DRH.
    Elire le Président de la République, c’est recruter un homme ou une femme pour un CDD de 5 ans dans un poste absolument primordial..
    Quels sont les challenges du poste pour les 5 prochaines années? Quels risques majeurs dans cet environnement intérieur et extérieur?
    Quelles qualités (compétences) faut-il pour y faire face? Comment ces compétences ont-elles été testées?
    Voilà les questions importantes pour décider du choix….

  • Comme le dit Jean Pierre, il n’y à pas de suspense, ce sera un Etatisme au pouvoir.
    De gauche ou de droite n’a aucune importance … Le peu de non fonctionnaires paiera !

  • Parmi tous les articles que j’ai lu sur le sujet, TOUS présupposent qu’il y aura des élections présidentielles en avril prochain…

  • Oui ce sera imprévisible jusqu’au bout. Mais quelques soit l’issue, les électeurs auront choisi de quelle façon le pays continuera à s’enfoncer.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Signe de la politique éternelle, les ralliements au candidat président se multiplient. Quel est leur sens ? Macron est en position de force dans ce quinquennat qui se termine dans l’agitation du monde. Une pandémie à peine maîtrisée, une invasion guerrière en Europe, deux évènements prédictibles, graves ont bouleversé le jeu. D’un côté d’anciens enjeux structurels, revenus, chaos migratoire, dette publique et adaptation au changement climatique et de l’autre le retour de la réalité brutale.

Un groupement de pays sans frontières défendu... Poursuivre la lecture

Quand les temps sont moroses, quand les perspectives semblent sombres, rien de tel qu’un peu de distraction sans prétention pour se changer les idées et rire un peu. En France, alors que les prix de l’énergie s’envolent et que la guerre en Ukraine nous désole, nous réalisons une fois de plus avec effroi que nous n’avons pas de pétrole et beaucoup trop d’impôts. Mais par chance, nous avons François Hollande pour nous dérider !

Ancien Président et héros improbable de virées amoureuses en scooter, il rêvait de rendosser l’habit de Capitai... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par Jean-Philippe Feldman. Un article de l'IREF Europe.

Les supputations sont allées bon train après que François Hollande a récemment déclaré qu’« un ancien Président peut très bien être candidat à l’élection présidentielle ». Pourtant, la question essentielle n’a pas été posée : comment François Hollande peut-il encore exister en politique ?

L’exception française

Les commentateurs n’ont pas manqué de railler les ambitions présidentielles toujours vertes de l’ancien chef de l’État. On peut comprendre humainement que François Ho... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles