Affaire Dieudonné : le retour des Montagnards

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Affaire Dieudonné : le retour des Montagnards

Publié le 9 janvier 2014
- A +

Par Marc Crapez.

dieudonné m'bala m'bala

On ne peut que désapprouver la violence de certains propos de Dieudonné. Et comprendre qu’on puisse se sentir meurtri par le fait qu’il tourne en dérision le génocide des Juifs. Il faut bien qu’il y ait des limites. Mais les lois en vigueur constituaient déjà un arsenal suffisamment répressif sans qu’il faille en rajouter.

Trop répressif, même, puisque deux lycéens de l’Essonne ont été mis en garde à vue pour « apologie de crime contre l’humanité »… après avoir fait le fameux geste des partisans de Dieudonné. Cette arrestation résulte de la loi Taubira… qui avait déjà servi à poursuivre un historien ayant montré la part de responsabilité arabo-musulmane dans la traite négrière.

Le ministre de l’Intérieur réclame l’interdiction des spectacles de Dieudonné et donne consigne aux préfets d’agir de concert avec « les associations… contre les comportements racistes, antisémites, antimusulmans ou intolérants ». Volonté d’interdiction successivement récusée par le tribunal administratif, puis validée par le Conseil d’État. Entre ces deux décisions, dans une conférence de presse, Manuel Valls invoque un « sursaut » républicain. Et déclare « espérer » une décision du Conseil d’État qui aille dans son sens. « Le combat continue et tous les moyens doivent être employés », affirme-t-il.

La décision d’interdiction est un risque pour les libertés. Conjecturer qu’un spectacle constitue, a priori et par nature, une atteinte à la dignité humaine donc un trouble à l’ordre public, va renforcer les amalgames voulant traquer le racisme jusque dans les non-dits et accréditer une confusion entre propos racistes et intentions violentes.

Comme la colère, la censure est mauvaise conseillère. De toutes parts, ceux qui prennent la main sont les plus extrémistes. Retour à la mentalité des Montagnards. Ils s’échangent des anathèmes et rêvent d’en découdre. Veulent éradiquer le Malin ou extirper le Mal. Alors que la République est la chose de tous et la démocratie le règne du peuple.


Marc Crapez est l’auteur de la notice « Littérature, racisme et antisémitisme » du Dictionnaire historique et critique du racisme dirigé par P.-A. Taguieff (PUF, 2013). Suivre les articles de l’auteur sur Facebook.

Avertissement de modération : Les commentaires à caractère raciste ou antisémite ne sont pas tolérés sur Contrepoints et déclencheront des bannissements.

Voir les commentaires (121)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (121)
  • « les associations… contre les comportements racistes, antisémites, antimusulmans ou intolérants »
    Tiens donc, les comportements anti-catholiques sont autorisés ???
    Oui, c’est vrai, l’exposition Piss-Christ n’a jamais été interdite malgré les demandes répétées des catholiques pour atteinte à leur fois et injures religieuses. Et la liberté d’expression avait trouvé Valls et les socialistes de sont côté cette fois là !!!
    Deux poids deux mesures !!!
    Voila la morale des socialistes : détruire les fondements de notre républiques et ses vraies valeurs !!!

    • J’ai beau etre athée et avoir renié la foi catholique, je ne peux qu’abonder dans le sens de ce message. La france est devenue un potentat despotique et arbitraire depuis que le concept d’égalité devant la loi a disparu.

  •  » retour à la mentalité montagnarde  »

    normal, ce sont les montagnards qui ont émancipé les juifs, dans ce pays. et on les en remercie !

  • Ce n’est pas à but provocateur mais j’aimerai bien comprendre davantage les idées de Contrepoints sur cette affaire…
    Selon beaucoup d’articles ici, la liberté est indivisible, alors : Liberté d’expression ou pas ?
    Il ne s’agit pas de se poser la question de qui faut il soutenir, mais plutôt doit on imposer quelque chose dans cette situation ?

    • Il me semble que Contrepoints est assez clair : liberté d’expression.

    • Les articles de contrepoints insistent souvent beaucoup sur le fait qu’ils ne soutiennent pas les idées de Dieudonnée.
      Par contre tous les articles insistent sur la liberté d’expression et condamnent la censure.

      Les différents arguments sont:
      -la censure est toujours une atteinte à la liberté
      -censurer des idées stupide empêche de montrer qu’elles sont stupides
      -la censure donne une importance qu’elle ne mérite pas forcément à la personne censurée (publicité et victimisation)
      -si le gouvern

  • L’ambiguïté de contrepoint me derange.la liberté, ce n’est pad de rappeler qu’il y a un arsenal juridique et des limites. Cet arsenal ne devrait pas exister pour ce qui est du spectacle.les juifs se sont approprié s la deuxième guerre mondiale en tant que victime, et la « shoa » pour reprendre leur vocabulaire, on en mange a toutes les sauces avec obligation de pleurer.dieudonne nous fait rire avec une grande partie de vérité que des lois imbeciles encadrent pour faire taire toute critique. C’est trop.entre le statut du mouton francais , »paye mon con » ou  » vache a lait » le « tait-toi » est de trop.revisez l’expression  » liberté » a contrepoint, et visionnez donc les spectacles de dieu donne sur YouTube, c’est gratuit.

    • Question ambiguïté, votre commentaire se pose là.

      • ben oui faut bien être prudent puisque l’on touche à un tabou !

        Le fait est que l’on met le doigt (le bras) dans l’engrenage du délit de sale gueule légal.

      • Il y a l’ambiguïté, mais plus encore la ponctuation! Sérieusement, c’est fatigant à ce point d’appuyer sur les touches d’un clavier? La forme, c’est le fond qui remonte à la surface, n’est-il pas?…

    •  » avec obligation de pleurer  »

      personne ne vous oblige à pleurer sur le fait qu’une partie des européens, stygmatisés depuis des siècles à cause de leur religion qui n’était pas celle du plus grand nombre, à vu 6 millions de ses membres, y compris les femmes, les enfants et les vieillards, etre assassinés entre 1940 et 1945 …

      • C’est bon, rangez votre violon. On a ministre de l’intérieur qui fait pleurer dans les chaumières bien mieux que vous.

      • La guerre au Congo a fait 5.4 millions de mort, j’ai pas trop vu nos intellectuels en parler à la télé, encore moins nos politiques s’insurger face à cette situation. Il y a clairement une classification entre les peuples, en témoigne l’affaire Saïd Bourarach. Dans d’autres pays ces assassins auraient pris 30 ans pour assassinat (préméditation puisqu’ils sont revenus sur les lieux pour en découdre) en bande organisé terroriste (la LDJ est considéré comme une organisation terroriste dans de nombreux pays, notamment les USA). Aujourd’hui ils sont libre, alors forcément ce genre de situation crée un ressentiment qui fini par s’exprimer.

        • Classification entre les peuples ? Pfff… Le seul critère en France est celui d’utilité dans la communication ou plutôt propagande des gens en place. Rappelez-vous le classement racial de La Fontaine : Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. Ca n’est pas « Selon que vous serez blanc ou noir… »

        • Quelle mauvaise foi. Il ne vous a pas échappé que parmi ces 6 millions de morts (pas seulement juifs d’ailleurs), une bonne partie étaient français, et qu’ils ont été exterminé ici, en Europe, avec la complicité des autorités françaises de l’époque, et peut être même, avec celles de membres de nos propres familles. Voilà pourquoi on parle plus de la Shoah que des massacres tout aussi abominables, mais qui ont juste eu lieu il y a plusieurs siècles ou bien à l’autre bout de la planète…

          • Pas de la mienne, j’ai rien à me reprocher, personne dans m’a famille n’a été collabo. C’est pas le cas pour mon inaction face à la guerre au Congo, j’étais vivant et adulte, j’ai compris ce qu’il se passait quand le compteur était déjà à 4 millions de morts.

    • C’est ce que j’ai fait, j’ai visionné les spectacles de Dieudonné et l’interview incroyable qu’il donne à la TV iranienne.
      Conclusion : c’est de l’antisémitisme purement et simplement. Ce type fait de la politique et pas de l’humour. Quand il invite Faurisson à ses spectacles pour se moquer de la shoah, à moins d’être un inculte-ce qui doit être vrai pour nombre de ses fan…atiques- ,il s’affiche clairement comme négationniste.
      Ce qui est intéressant c’est de savoir que la famille politique d’origine de Dieudonné c’est la gauche, d’où ce discours victimaire sur les noirs et les arabes et son soutien aux palestiniens du Hamas ( de vrais démocrates!!!), sous couvert d’anti-sionisme. Cependant, il développe un discours haineux sur les juifs et dans ses sketches, il est toujours malheureusement , au premier degré. Ce qu’il dit il le pense, et pour vous en convaincre rappelez-vous sa campagne pitoyable aux européennes , dont la ligne politique était la lutte contre le sionisme. Quelle clairvoyance politique !!!
      Ce type est dangereux. Alors oui à la liberté d’expression, mais la contrepartie c’est de pouvoir manifester son opposition devant les salles de spectacles où il se produit , de le traîner en justice pour incitation à la haine raciale comme le font les organisations de défense des droits de l’homme.
      Je rappelle à tous ceux qui l’ont déjà oublié, des enfants juifs sont morts en France dans une école à Toulouse et Le jeune ILan Halimi est mort sous les coups de ses tortionnaires, parce qu’il était juif.
      Quant il y a risque de mort pour des personnes, l’Etat doit intervenir. Le droit à la vie, qui est un droit naturel , doit être protégé par l’Etat.
      Valls a sans doute eu tort d’interdire les spectacles de ce type, mais il ne vous a pas échappé que nombre de ses adeptes sont des islamo-fascites, comme l’était Mérah. Valls a voulu prendre les devants de façon autoritaire et c’est ce qu’on peut lui reprocher, et son action pourrait s’avérer contre-productive; mais elle a eu le mérite aussi d’alerter l’opinion qui peut se faire son idée sur ce sinistre personnage et ses nombreuses magouilles pour se rendre insolvable, et faire payer ses amendes par ses adeptes. Un vrai gourou en sorte.

      • Votre lecture et la mienne sont donc totalement opposées.

      • « et faire payer ses amendes par ses adeptes »
        sauf que ses adeptes ont bel et bien cotisé mais que les amendes en question n’ont jamais été payées. Merci les pigeons… euh, les fans.

  • « La décision d’interdiction est un risque pour les libertés. »

    Un risque ? Seulement un risque ? Je dirait plus que c’est déjà la liberté qui est foulée au pied !
    Je trouve Contrepoints un peu mou sur ce coup.

    • Oui la formulation est exacte, il y a un risque. Comme le dit Maître Eolas on a ouvert la boîte de Pandore on peut interdire à présent quelqu’un de s’exprimer dans un spectacle apriori et c’est un recul.
      Comme l’auteur emploie par la suite la comparaison des Montagnards, il fait bien comprendre que ce risque est plus que réel avec une telle décision de justice entre les mains de personnes assez en colère pour justifier une répression implacable quand cela leur chante.

      • Ouais, enfin… quand ma baraque est en feu c’est plus un risque, c’est un sinistre.
        Là ce n’est plus une promesse, c’est acté.

        • Tout le monde sait que la baraque est en feu.
          C’est simplement un niveau ou une délicatesse d’expression que vous proposez.

  • Bonjour,

    Sur la loi Fabius-Gayssot, Contrepoints pense quoi? Est-ce que vous désapprouvez les actes de David Cole?

  • Mais les lois en vigueur constituaient déjà un arsenal suffisamment répressif sans qu’il faille en rajouter. » En logique libérale (ou libertarienne), vous devriez insister sur le fait que la liberté d’expression totale devrait être de rigueur. Même si vous dites que l’arsenal est « trop répressif, même », il faut être clair que la liberté et l’émergence de la vérité supposent l’abrogation de toutes les lois anti-racistes, et autres lois contraires à la liberté de conscience et d’expression. Seule la liberté d’expression totale permet le débat argumenté aboutissant à la vérité et à la vraie information, et permet in fine d’éviter la montée d’extrémismes cachés que l’on découvre alors qu’il est trop tard. Rappel de l’excellent article de Contrepoints à ce sujet: https://www.contrepoints.org/2013/12/21/150745-laissons-parler-les-imbeciles

    Il faudrait davantage de cohérence dans le discours de Contrepoints !

    • Je ne vois pas pourquoi il faille être plus royaliste que le Roi.
      En tant qu’auteur d’un article on peut aborder un sujet d’au moins deux façons (sinon plus) :
      1. Commencer par poser les principes et ensuite se plonger dans les faits (ce que vous proposez)
      2. Commencer par les faits, faire un 360° sur le contexte et ensuite introduire les principes et leur application décisionnelle en tenant compte de la réalité (la méthode choisie par l’auteur)

      En fait, il ne s’agit pas d’une différence idéologique que vous mettez à jour, mais d’angle d’attaque d’un article.
      Pour ma part, je préfère la seconde méthode car elle met en évidence l’histoire, le récit ou le cas pratique et permet une réflexion qui permet la décision et la transformation en ne reniant en rien les principes.

  • Il y a plus incontestablement plus de troubles à l’ordre public lorsque Valls ou Hollande vont faire un discours en ville. Pourtant on est obligé d’écouter leur navrant spectacle quotidien. Mais que fait le Conseil d’Etat?…

  • Un commentaire également sur la forme de l’arrêt rendu à l’occasion de ce référé liberté. Ce dernier a été rendu par un juge unique, Me Bernard Stirn.
    Or ce monsieur est membre actif d’une communauté avec laquelle Dieudonné a un très lourd contentieux depuis une dizaine d’année.
    En effet, ce magistrat est un militant de gauche, ancien élève de l’ENA, et également « Arrière-petit-neveu d’Alfred Dreyfus, issu d’une famille de hauts fonctionnaires parmi lesquels se trouvent Alexandre Stirn, son père, préfet de région honoraire, et Olivier Stirn, un de ses cinq frères, ancien ministre et membre du comité France-Israel ».

    Ca me semble indubitablement contraire au droit à un procès équitable et impartial (article 6 de la Convention européenne des droits de l’homme).

    Bref notre pays ne sort vraiment pas grandi de cette histoire. Les relents fascistes de la gauche me font même regretter Sarkozy, c’est dire. Quand l’incompétence se double d’intolérance on ne peut ressentir que du dégout pour ceux qui nous gouvernent: Ces démons du camp du bien.

    • Merci pour cet éclairage très intéressant.

    • « Ca me semble indubitablement contraire au droit à un procès équitable et impartial (article 6 de la Convention européenne des droits de l’homme). »
      Euh non. Le simple fait d’appartenir à la communauté juive ne signifie pas qu’un juge doivent se déporter (sans mauvais jeu de mot) dans n’importe quelle affaire concernant de prés ou de loin la communauté juive.

    • Contrepoints >> Message modéré.

      • Contrepoints >> Propos modérés.
        Toutes les réponses à ce commentaires ont également été supprimés.
        La liberté d’expression fait qu’il existe plein de sites d’extrêmes droite sur le web pour ceux qui veulent s’adonner aux différentes théories du complot. Ce n’est pas la ligne éditoriale de Contrepoints.

      • Karg se: « dans le mesure où personne ne tape du point sur la table pour mettre fin à la colonisation du territoire accordé aux palestiniens par l’ONU. »

        J’ai été très longtemps pro palestinien, je connais les arguments par cœur.
        L’Israël actuelle n’est plus celle des parents il est vrai et les populations européenne ont été remplacée par des populations du continent qui ne font pas dans la dentelle et c’est critiquable évidemment comme est critiquable la partie sioniste qui se voit en peuple élu ayant tous les droits.

        D’un autre coté un territoire palestinien pour quoi faire ? Les mêmes merveilleux résultats que proposent les autres pays alentour en matière de violation des droits fondamentaux ? Les musulmans qui vivent en Israël ont de bien meilleurs conditions, libertés et droits que dans tous les pays alentours.

        Un « soutient inconditionnel » c’est bien autre chose (comme les livraison de Mirage dans les années 60) ou les mots ne veulent plus rien dire.

        • Peut être que c’est pas la joie chez les arabo-musulmans, mais ils sont chez eux, vous voyez la nuance? Je doute qu’une intervention extérieur ou une annexion eut été positive quand nous avons nous aussi vécu des crises internes, notamment après 1789.

        • Ilmryn: « Je doute qu’une intervention extérieur ou une annexion eut été positive quand nous avons nous aussi vécu des crises internes, notamment après 1789 »

          C’est vrai qu’être guillotiné ou passé par les armes de fabrication fraonçaise c’est beaucoup plus enviable. Il faudrait demander aux vendéen.

      • Si je dénonce les collusions évidentes, comme sur les médias où l’anti-dieudonnisme fait l’unanimité parmi une belle brochette de sionistes et suprémacistes juifs. J’ai entendu personne invité pour le défendre, c’est ahurissant.
        Je ne crois pas en un pouvoir sur lequel les juifs auraient la main mise. Je crois plutôt en l’existence d’un lobby bien trop écouté par les médias et les politiciens.

        Et oui la Shoah est instrumentalisée honteusement. Le diplomate israélien à Washington expliquait avec un peu de gène qu’il n’hésitait pas à faire référence à la Shoah pour faire pression sur les politiciens. C’est vraiment dégueulasse de faire ça selon moi. Les morts ça se respecte, ça s’honore. Ca ne se déterre pas pour des basses exigences lobbyistes.

    • « Les relents fascistes de la gauche »

      Benito, Doriot, Déat, Bousquet : ce ne furent pas que des relents.

    • La différence principale entre vous et monsieur Stirn est que ce dernier a le pouvoir, en tant que juge des référés, de dire le droit dans les affaires dont il est saisi et ainsi de mettre un point final à ces litiges. Ce pouvoir juridictionnel, il l’exerce depuis plusieurs dizaines d’années, puisqu’il est membre du Conseil d’Etat depuis sa sortie de l’ENA. C’est vous dire qu’il a une certaine expérience professionnelle, et que s’il est devenu président de la section du contentieux du Conseil d’Etat, c’est sans doute en raison de ses qualités professionnelles, au premier rang desquelles l’impartialité.

      En ce qui vous concerne, on ne peut pas en dire autant. Vous avez bien entendu le droit de faire des commentaires sur Contrepoints, même lorsqu’ils sont juridiquement discutables. J’attire toutefois votre attention sur le fait qu’il serait très étonnant que la Cour européenne des droits de l’homme condamne la France pour violation de l’article 6.1 de la convention européenne des droits de l’homme, au motif que le juge administratif qui a rendu l’ordonnance du 9 janvier 2014 interdisant le spectacle de Dieudonné prévu à Nantes a des origines familiales juives… Au demeurant, comme l’a rappelé le vice-président du Conseil d’Etat dans son interview au « journal de référence » d’aujourd’hui, ce magistrat dont l’origine juive vous pose visiblement un problème a rendu en 2002 une ordonnance interdisant de faire obstacle à l’université d’été du Front National à Annecy, sans que personne à l’époque ne s’en émeuve. Enfin, la circonstance qu’il ait statué seul, à juge unique, n’ébranlera pas davantage la CEDH, qui est habituée à voir des juges uniques statuer quotidiennement dans les pays anglo-saxons signataires de la convention, sans que les droits garantis par la convention européenne soient davantage remis en cause dans ces pays qu’en France. Dès lors, je vois mal pourquoi les juges français s’astreindre à une collégialité systématique. Bref, votre opinion a beau être parée des plus beaux atours juridiques et invoquer le droit fondamental à un procès équitable, elle reste une opinion qui dégage des relents pour le moins nauséabonds et qui sont éventuellement judiciairement sanctionnables. Si vous étiez juge de profession, vous ne vous exprimeriez pas comme vous venez de le faire…

  • Je ne supporte pas non plus Dieudo que certains membres de ma famille (fasciste de gauche antisémite) idolâtrent mais la liberté d’expression est inaliénable d’autant plus avec les clowns dangereux qui nous gouvernent.

  • Au-delà de la question de la liberté d’expression cette décision soulève le problème de la séparation des pouvoirs. Plus besoin de passer devant le juge judiciaire : il appartient désormais à l’exécutif de décider si ces propos sont conforme à la « dignité humaine », avec comme seule garantie un contrôle a posteriori de la justice administrative. Cela me semble tout à fait contraire à la constitution qui fait de l’autorité judiciaire la « gardienne de la liberté individuelle ».

    Le Conseil d’Etat s’est totalement fourvoyé dans cette histoire, en prenant une décision non seulement douteuse juridiquement (pour dire les choses gentiment) mais en le faisant sous une pression politiquo-médiatique et dans des conditions d’urgence qui sont de nature à mettre en doute l’impartialité et l’indépendance de sa décision.

    • Question:
      Qui préside le Conseil d’Etat?
      Réponse wikipédia:
      Depuis la constitution de la Cinquième République, le président du Conseil d’État français est le Premier ministre ou bien le ministre de la Justice, ès qualités.
      Mais concrètement, le Conseil d’État est dirigé par son vice-président.
      Depuis le 3 octobre 2006, Jean-Marc Sauvé est vice-président du Conseil d’État.

      • Et hop ! pirouette-cacahuete, tout est legal !

        Un peu comme l’auto-amnistie que s’auto-votent les deputes !

        Vive la Republique !

    • Vous oubliez juste que le juge de l’administration n’est pas « l’autorité judiciaire, gardienne de la liberté individuelle », mais le juge administratif. L’administration bénéficie du privilège de l’exécution préalable, sans lequel son action serait paralysée dans l’attente d’une autorisation du juge.

      Pour dire les choses gentiment, le fait que vous ne compreniez ni les motifs juridiques de l’ordonnance de référé du 9 janvier 2014, ni les circonstances dans lesquelles elle a été rendue (urgence) ne rend pas ipso facto cette décision forcément « douteuse juridiquement ».

      Enfin, ce n’est pas la décision qui doit être « indépendante et impartiale », mais la juridiction qui la rend.

  • La juridiction administrative est une curiosité française, enfin dans les pays démocratiques, et je comprends pourquoi aujourd’hui. Un ministre peut siffler le Conseil d’Etat pour qu’il rende un avis en 1 heure 30 chrono concernant un dossier (certainement épluché à la va vite) qui concerne ni plus ni moins que la liberté d’expression, et tout ça sans même que l’avocat de la défense n’ait le temps de se rendre à l’audience (un Nantes / Paris en si peu de temps est bien difficile). Tous ceux qui attendent depuis des années une décision judiciaire (en appel ou pas) doivent être épatés ce soir!

    En ce qui concerne la loi Gayssot, j’y suis fermement opposé car en tant que libéral je soutiens la liberté d’expression totale, pourquoi? Parce que je considère que l’écrasante majorité de la population n’a pas besoin de Valls ou d’un juge pour se rendre compte que les propos de Dieudonné vis-à-vis des juifs sont grotesques.

    • Vous vous croyez en démocratie vous, non mais.. sans blague.
      Vous êtes un enfant de 5 ans a qui ont DOIT expliquer ce qu’il faut penser. On l’éduque. Compris ?

    • François: « enfin dans les pays démocratiques »

      Effectivement la France n’est pas une démocratie:
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_d%C3%A9mocratie

      Une vraie démocratie –participative– protège bien mieux du corporatisme et de l’olygarchisme.
      Ce n’est pas étonnant si on retrouve les pays les mieux géré en haut du classement.

    • La différence entre des propos grotesques et des propos dangereux sur les juifs, c’est le fait que les propos dangereux ont été suivis par la mort de de six millions de juifs en Europe durant la Seconde Guerre Mondiale. Soixante-dix ans après, certains esprits faibles sont prêts à passer de nouveau à l’acte si l’occasion politique se présentait. Ces esprits faibles ont besoin d’un Valls et d’un juge pour leur rappeler qu’il y a certains sujets sur lesquels l’humour noir est impossible.

  • cette histoire risque de finir devant la cje dans quelques années;;;en attendant,je ne pense pas que ce soit une belle image de la france vu de l’étranger

    • Vu de l’etranger ? Ben, je vis au Royaume-uni depuis plusieurs annees.

      D’ici, la France fait figure d’un pays en pleine decomposition, a la classe politique degeneree.
      Les sujets de debat francais sont ridicules de mediocrite.
      La classe politique francaise et jugee comme….. tres francaise (traduction: arrogante et minable).

      Ca n’incite pas a revenir…….

  • je n’ai pas entendu beaucoup d’humoriste soutenir dieudonné ; auraient ils peur ?

    • Détrompez vous.
      Alexandre Astier s’est exprimé à propos de cette affaire. Il trouve Dieudonné talentueux dans son style bien a lui et regrette toute interdiction faite à un comédien de faire son métier en France. Je ne peux pas chercher sur le net sa déclaration exacte. Il me semble qu’elle a été faite sur France Inter.

      • RTP: « Alexandre Astier »

        Respect, ce mec est non seulement bourré de talent mais en plus il a une tête et des bollocks.

        Combien d’autres dans ce cas ?

        • Comme Astier, je déplore que l’engagement de Dieudonné (qu’il relève de racisme, d’engagement politique ou de pétage de plomb) nous prive d’un réel talent.

          D’un autre côté, l’antisémitisme progresse dans cette affaire. Pourquoi avoir médiatisé tout cela ? Par bêtise ou par calcul politique encore une fois ?

          • pragma: « Pourquoi avoir médiatisé tout cela ? Par bêtise ou par calcul politique encore une fois ? »

            Je mise sur la bêtise, tout le panier de crabe actuel n’est pas réputé pour avoir eu ne serait-ce qu’un seul mot sensé en un an et les médias qui les relaient et les poussent sont en roue libre aussi.

      • Voici la source :

    • Pourtant, il y a de nombreux témoignages où ils reconnaissent la supériorité évidente de Dieudonné dans leur domaine.
      Même Ruquier est allé l’applaudir et se bidonner aux éclats, mais il a fait ça incognito, quand Dieudonné a joué à Montreal.

      Il n’aurait jamais osé montrer qu’il apprécie Dieudonné en France.

      Faut se faire une raison, tout comme pour les politiciens, on a les comiques que l’on mérite.

  • Quand j’ai entendu que le Conseil d’Etat s’etait réuni dans l’urgence et avait interdit le spectacle, en opposition à la décision du tribunal de Nantes, je me suis dit que c’était vraiment catastrophique pour l’Etat de Droite et l’image de notre pays à l’étranger. La Cour Européenne devrait invalider ça.

    • Cela vient renforcer l’idée que la libéralisation viendrait des instances mondialistes. Ne nous faisons pas d’illusions, les libertés doivent être arrachées par le peuple.

      Concernant la position de Contrepoints…, je dirais que la liberté d’expression ne saurait être absolue mais la limite devrait résider dans les droits de propriétés. Dans l’affaire Dieudonné, on voit que le pouvoir a exclu cette personne des grands media, des théâtres subventionnés mais comme il reste quelques lieux privés en France il a fallu user de l’interdiction préfectorale.

  • Si la liberté d’expression est aussi fortement attaquée, c’est aussi pour faire passer inaperçue la disparition de la liberté de se boucher les oreilles.

    • On supprime la liberté de bouffer mais aussi celle de se plaindre.

    • +1

      Mais le problême de nos gouvernants et élites, c’est qu’ils n’acceptent pas la perte de leur monopole de communication (à cause d’internet) et cherchent maladroitement une façon de le restaurer.

  • Je me joins aux interrogations lues plus haut sur le positionnement de Contrepoints sur ce sujet.

    Sur les articles que j’ai pu lire sur Dieudonné sur CP, j’ai la désagréable impression d’avoir affaire à des libéraux de salon. Les spectacles de Dieudonné ne sont pas faciles à comprendre pour tout le monde. Effectivement, il se trémousse sur Shoah nanas, les gens un peu simples s’arrêteront au geste, sans comprendre ce qu’il dénonce derrière. Si c’est votre cas, il vaut mieux effectivement se cantonner à Gad Elmaleh, Jamel Debbouze ou Florence Foresti. Ils ont pour avantage de ne pas heurter les sensibilités, on peut regarder le spectacle avec mamie et les enfants, et en plus ça passe sur TF1 le Dimanche.

    Je suis vraiment très déçu de voir tous les gants que prennent les auteurs de CP, qui se sentent tous obligés de souligner 50 fois « qu’ils ne partagent pas les ‘positions’ de Dieudonné ». Finalement, CP hurle avec les loups, au mépris de la liberté d’expression. Soit elle est totale, soit elle n’existe pas. Il n’y a pas d’alinéa, d’astérisques, de caractères écrits en tout petit… Soit on est pour la liberté d’expression totale (avec la responsabilité qui l’accompagne), soit on ne la respecte pas.

    Se retrancher derrière le droit est ridicule, surtout quand on sait qu’un site comme CP peut dénoncer des centaines d’absurdités de droit dans ses articles, curieusement, on botte en touche et on se retranche derrière l’excuse du droit sur le cas Dieudonné.
    Comme quoi, on sent bien que ça pourrait finalement être un peu dangereux de laisser la liberté d’expression à cet humoriste.
    On sent bien, même si on arrive pas vraiment à le définir, qu’on risquerait finalement un peu de se prendre plein la gueule à se poser certaines questions qui pourraient heurter dans ce pays.

    C’est une position de pleutre à mon sens.
    Vous voulez vraiment montrer que vous n’êtes pas des libéraux de salon, soyez le seul média à laisser Dieudonné se défendre, ou au moins s’exprimer, ce sera tout à votre honneur.

    Ce qui me fait dire également que certains auteurs de CP sont des libéraux de salon, c’est qu’en plus de ne pas respecter la liberté d’expression, ils ne respectent pas le marché libre sur le cas Dieudonné.

    Parce que je suis désolé, mais le marché a parlé.
    Dieudonné est le plus grand vendeur de spectacle en France, un nouveau spectacle par an, des centaines de milliers de spectacteurs chaque année… C’est certainement le plus gros bosseur dans le monde du spectacle.
    Si vous pensez vraiment que ce public, ces centaines de milliers de personnes qui vont aux spectacles, et qui regardent ses vidéos sur Youtube, si vous pensez que toute cette troupe représente des antisémites et des membres du FN, va falloir vraiment trouver mieux si vous voulez être convaincant.

    Sur CP, on trouve quand même des gens capables de soutenir des thèses controversées en France, comme le fait que le SMIC est néfaste pour l’économie par exemple. Mais ça ne semble gêner personne quand dans le même temps, on nie totalement la réalité du marché libre qui s’est exprimé pour Dieudonné. Dieudonné est le meilleur comique de France, le plus plébiscité, le plus vendeur, un des seuls à être rentable sans subvention, c’est un fait, c’est la réalité, ne vous en déplaise.

    Si en plus vous vous mettez à renier vos propres croyances (free market), finalement, vous êtes libéraux de la même manière que l’on qualifie Sarkozy de libéral.

    Bref, grosse grosse déception pour moi. J’ai plutôt l’impression que les libéraux qui ont écrit sur Dieudonné sur ce site sont un peu comme les politiciens du FN, ils parlent volontier de choses qui font peur au grand public (marché libre, concurrence, liberté), tout en sachant finalement qu’ils ne seront jamais aux commandes, ils ne prennent donc pas beaucoup de risques au quotidien. Mais quand se présente une vraie occasion de se positionner pour défendre la ilberté d’expression, ils se couchent.

    Surtout qu’il suffit de voir 1 seul spectacle de Dieudonné, juste UN seul, pour comprendre qu’il n’est absolument pas raciste ou antisémite. (voir ses sketchs sur les racistes anonymes, sur les pygmés, sur le business de la repentance etc.)

    • Pour ma part je préfère des auteurs de blogs qui cherchent à appliquer un discernement plutôt que d’obéir à leur premier mouvement.
      L’exercice du tamis de la réflexion et du discernement ne veut pas dire qu’on hurle avec les loups.
      C’est une vision très réductrice de limiter le débat aux pour et aux contre.

      • Je ne limite pas aux pour et contre, car je ne partage pas les guignolerie que Dieudonné peut faire avec Soral par exemple. Pour autant, je pense savoir que son combat est celui de dénoncer le 2 poids 2 mesure, et il joue son rôle de bouffon, c’est à dire, en plus de faire rire, il fait réfléchir.

        Son combat n’est clairement pas l’antisémitisme, faut arrêter les fantasmes.

        • « je pense savoir que son combat est celui de dénoncer le 2 poids 2 mesure, et il joue son rôle de bouffon, c’est à dire, en plus de faire rire, il fait réfléchir. »
          D’accord là-dessus.
          En revanche : « Son combat n’est clairement pas l’antisémitisme, faut arrêter les fantasmes. »
          Désolé mais lorsqu’il dit le plus sérieusement du monde lors d’une interview : « les gros escrocs de la planète sont tous des juifs. Les Madoff, etc. ils nous ont tout fait. Ils nous ont traîné dans la boue. Ils nous ont mis à l’État d’esclave, ils nous ont colonisé. On a peur de quoi ? C’est fini ! Maintenant de toute façon, la mort sera plus confortable que la soumission à ces chiens. » je nuancerais un peu sur les « fantasmes ».

          • Ce n’est pas de l’antisémitisme de la part de Dieudonné, c’est qu’il est rentré radicalement dans le jeu pourri de la « concurrence victimaire ». Comme il a mal de voir la victimisation du « peuple noir » pas reconnue au même niveau que d’autres, il cherche à faire mal aux autres qui seraient censés l’empêcher de s’exprimer à ce sujet.

            Le repli qu’il annonce sur son nouveau spectacle qui ne concernera que le « peuple noir » n’est qu’une façon de continuer le même combat mais en orientant différemment les sketches.

            Maintenant, c’est vrai que cela fait libéral de salon, mais les libéraux sont nés dans les salons, ils sont nés à une époque où encore très peu de monde avait accès à un logis sans effort et possédait une certaine éducation permettant de prendre de la hauteur.

            De plus l’opposition salon/rue ou salon/usine est une image trompeuse marxiste ou sacialiste, empruntée pour l’occasion au christianisme, mais là où le christianisme s’en est fait une vertu spirituelle d’action quotidienne, le marxisme ou le socialisme n’ont pas échappé à la caricature et au mensonge de cette posture tout en l’utilisant jusqu’à plus soif.

            Aujourd’hui le problème est autre que celui des salons qui pouvaient accueillir Benjamin Constant. Il existe plus de gens, en Occident, qu’on ne le croit capable de bénéficier d’un confort relatif tout en possédant une connexion Internet leur offrant tous les contenus classiques permettant de réfléchir. Le seul ennui, c’est qu’ils leur est plus difficile de réfléchir avec la même qualité de sens commun qu’avait leurs aïeux

            • « Comme il a mal de voir la victimisation du « peuple noir » pas reconnue au même niveau que d’autres, »
              Et bien, soit il a tort car il est rigoureusement faux de prétendre qu’en France la traite des noirs n’est pas reconnue crime contre l’humanité, soit il le sait parfaitement bien et se sert de ce faux prétexte pour suivre les délires complotistes de son ami Soral.

              L’esclavage est en effet explicitement reconnu crime contre l’humanité depuis la loi nº2001-434 du 21 mai 2001. Article premier : « La République française reconnaît que la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l’océan Indien d’une part, et l’esclavage d’autre part, perpétrés à partir du XVe siècle, aux Amériques et aux Caraïbes, dans l’océan Indien et en Europe contre les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes constituent un crime contre l’humanité. »

            • Je ne suis pas à place, mais c’est comme cela qu’il le ressent, vu que ses efforts et blagues portent dans cette direction.
              D’ailleurs cet état de fait dans les médias (différence de traitement) a été reconnu formellement au dernier C dans l’air par Jean -Yves Camus et Claude Weil.

              Je parle de forme et de perception, pas de querelle de fond qui généralement dans ces affaires tourne au détestable.

    • Ron Swanson: « Ce qui me fait dire également que certains auteurs de CP sont des libéraux de salon, c’est qu’en plus de ne pas respecter la liberté d’expression »

      Le fond de l’article est limpide, vous avez du lire trop vite alors.

      • Ilmryn :

        Hmmm, oui c’est une réaction qui porte sur tous les derniers édito, pas forcément celui là en particulier effectivement.

        Même si je retrouve la même diabolisation de Dieudonné, alors qu’il est évident que l’auteur ne connaît pas son oeuvre, vu qu’il commence par « Le libéralisme suggère de contenir les extrémistes sans les censurer », sous entendu Dieudonné est un extrémiste, ce qui est vraiment très drôle quand on a le recul nécessaire pour voir cette diabolisation abjecte, à charge, et complètement fausse.

        • J’ai la même analyse que vous, RS.

          CP me déçoit beaucoup sur ce coup. Facile de traiter les gens d’extrémistes les gars, peut être qu’un jour les libéraux seront aussi taxés d’extrémistes (c’est déjà plus ou moins le cas), et CP fermera son site et sa gueule.

          • Il n’y a aucun mérite à défendre la liberté d’expression de Dieudonné si on l’approuve. Vous devriez donc reconnaître le mérite de ceux qui pensent que c’est un extrémiste mais qui défendent tout de même sa liberté.

            • Arn0: « Il n’y a aucun mérite à défendre la liberté d’expression de Dieudonné si on l’approuve. Vous devriez donc reconnaître le mérite de ceux qui pensent que c’est un extrémiste mais qui défendent tout de même sa liberté. »

              +1000

              Déjà du temps d’Élie il ne me faisait pas rire et j’ai vu un de ses spectacle je le trouve puant, chacun ses gouts. Par contre je suis révolté par la circulaire vals et m’y opposerait par tous les moyens possible.
              La liberté d’expression n’est pas à géométrie variable.

              Je ne suis pas sur que ceux qui critiquent CP sur ce coup auraient la même attitude.

      • « Le fond de l’article est limpide, vous avez du lire trop vite alors. »

        Le propos de Ron également… alors chiche ? Une tribune pour Dieudo sur Contrepoints pour ne pas en rester aux grands principes qui, s’ils sont souvent énoncés, sont rarement appliqués.

        La critique est claire : un salon c’est petit et n’y entrent que les invités, tandis qu’un forum c’est grand et tout le monde peut y venir.

        • Vous voulez qu’il interdisent aussi CP , n’est-ce pas ??

        • Abitbol : « alors chiche ? Une tribune pour Dieudo sur Contrepoints pour ne pas en rester aux grands principes »

          On défend ses droits, pas ses paroles, vous mélangez tout.

    • Si Dieudonné propose un article à Contrepoints pour défendre et exprimer ses vues, je suis d’avis effectivement de le publier. Mais pour le reste, d’une part il me paraît essentiel de bien distinguer le soutien à la liberté d’expression de celui à une personne, afin que le principe soit défendu en tant que tel, d’autre part l’interprétation de la pensée de Dieudonné est suffisamment variable suivant les exégètes pour qu’on ne sache pas à quoi on s’engage si on se propose de la défendre.

      • « il me paraît essentiel de bien distinguer le soutien à la liberté d’expression de celui à une personne »

        Il semble que ce soit le cas ici.
        Le principe est : « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire. »

        Je ne demande pas personnellement que qui que ce soit risque sa vie pour la personne en question, en revanche la vie du blog… ses rédacteurs devraient peut être y réfléchir.

        • Ce qui est à soutenir avec force, se sont les droits des gens en l’occurrence la liberté d’expression et je trouve que contrepoint est dans la bonne veine. Ce qu’en font les gens n’est clairement pas de son ressort, je trouve l’idée d’une tribune pour Dieudonné saugrenue il ne me semble pas avoir détecté une once de libéralisme chez lui.

          Sinon pourquoi ne pas donner tribune aussi aux communistes, après tout ils sont aussi contre le « système ».

          • Ilmryn : on ne sait pas vraiment ce qu’il pense du libéralisme.

            Moi je vois factuellement que Dieudonné est un entrepreneur qui n’a pas attendu les subventions pour se bouger là où c’est la norme dans le métier, malgré le torrent de merde qu’on lui chie dans les bottes, il est resté stoïque et n’a pas retourné sa veste comme les guillon, et autres élie semoun… il a continué à défendre sa liberté, et quoi qu’on en dise, ce mec est une véritable force de la nature pour arriver à encaisser tout ça.

            Du coup, même si effectivement la comparaison avec la tribune communiste est pertinente, je ne pense pas que ce soit pareil pour le coup.

            Et surtout, n’oublions pas que le bougre n’a pour l’instant eu AUCUNE chance de se justifier, de se défendre. Ni devant les médias, ni devant la justice. Rien que ça devrait rendre fou l’esprit libéral qui vous anime.

            • Aucune chance de se défendre ? Il aurait proposé un article que tous les journaux ont refusé de publier ? D’où tenez-vous cette information, j’ai du mal à y croire, les journaux ont beau être aux ordres, ils ne crachent pas ur une occasion de quadrupler leurs ventes…

            • MichelO: cela ne date pas d’hier, Dieudonné est interdit de plateaux TV et de média, sauf quand il y a des chiens de garde pour le canaliser, lui couper la parole, et l’attaquer ad hominem.

              SI vous ne voyez pas la censure qui s’exerce sur lui, et les attaques à charge qu’il subit, je vous conseille d’être plus vigilant la prochaine fois que vous verrez le traitement « Dieudonné » au JT ou dans un journal.

            • Je persiste à penser que cette « interdiction » de presse n’est qu’une version qui l’arrange. A-t-il proposé un article à Contrepoints, oui ou non ? Bien sûr, il n’est pas poursuivi par les journalistes en mal d’interviews, et ses propos ne sont pas repris. Mais a-t-il envoyé des communiqués de presse exposant posément les tenants et les aboutissants de sa position ? A-t-il publié une position de fond sur son site web ? Il joue de l’ambiguïté, du sulfureux, et finalement ses méthodes n’ont rien de supérieur à celles de ses opposants, c’est le nivellement par la base.
              Oui, il est censuré, c’est inadmissible, mais ensuite ça ne veut pas dire, contrairement à ce qu’il veut faire penser, que ses propos auraient mérité par leur qualité d’être repris. Il est facile d’échapper à la censure pour exprimer des idées, il est beaucoup plus difficile de les voir largement diffusées en raison de leur valeur qu’en faisant du scandale autour. Si vous me montrez qu’il a utilisé les canaux normaux pour exprimer ses idées, que là aussi elles ont été censurées, et que ce sont des idées qui correspondent à mes convictions libérales, alors là je les soutiendrai et je ferai mon possible pour les diffuser.

            • MichelO: « Oui, il est censuré, c’est inadmissible, mais ensuite ça ne veut pas dire, contrairement à ce qu’il veut faire penser, que ses propos auraient mérité par leur qualité d’être repris. »

              Ces spectacles sont dispo sur tous les sites de diffusions, c’est marrant j’en regardait justement un récemment parce que mon frère m’en parlait avec ardeur et je me demandais si j’avais mal jugé le bonhomme.

              En fait il semble avoir très mal supporté son passage dans le monde du spectacle (qui contient effectivement beaucoup de juifs en France) ce que je peux parfaitement comprendre. On a du le prendre pour le « gentil faire valoir de couleur » de service et il du subir quelques humiliations propre à ce genre de milieu (pas le milieu juif mais le monde du spectacle). Sa position est plus qu’ambiguë mais il a un sacré compte à régler il semble.

              Par contre chez les aficionados une bonne partie sont bien antisémite et ne parlent que de « complot juif ».
              Je les ranges au coté des communistes, pas beaucoup de culture et des petites cases bien propre pour ranger les gens avec de jolie étiquettes.

    • +1

      J’aurais aimé savoir m’exprimer aussi clairement.

      C’est tout ou rien et on s’oriente de plus en plus clairement vers le rien.

  • Il était urgent de ne rien faire…
    Je ne supporte pas Valls, et ce gouvernement me fait peur.
    Et puis, la politique autruchienne a fait ses preuves. C’est pas comme si le communautarisme se développait dans le pays, c’est pas comme si une partie de la population jouissait d’une impunité toujours plus grande.
    A ce propos, un « fait divers » rigolo dans la cour de la Mairie de Castelsarrasin, filmé en direct pas les indispensables cameras de surveillance de l’Etat :

    http://www.midilibre.fr/2014/01/09/une-collegienne-violee-par-deux-ados-sous-les-yeux-d-une-dizaine-de-personnes,806004.php

    Ces Jeunes auraient-ils pu se distraire avec autant de discrétion sans cette politique de l’Autruche ou de la « Patate chaude » qui consiste a gagner du temps pour passer le « doss » a son successeur?

    Aujourd’hui, un type comme Dieudonné est capable de remplir des Zenith et d’assumer une tournée.
    Tout ceci aurait-il été possible sans l’aide de la déesse Autruche?
    Quand a prétendre que ce type est humoriste et que son spectacle n’est pas un meeting politique, laissez vous tenter par le visionnage des interview que le gourou intellectuel donne régulièrement a la télé iranienne. Le discours est radicalement diffèrent et le véritable dessein de ce type n’est plus du tout caché.

    Alors bien sur, la méthode pour contrer ce type n’est pas très fine, elle est même vulgaire comme tout ce que font ces gens depuis qu’ils squattent les bâtiments de la République, mais fallait-il lui laisser les moyens de remplir un stade de France pendant 15j ?

    A la lecture de certains commentaires, je suis ravi de voir que l’exception culturelle française a encore de beaux jours, et que certains compatriotes auraient bien fait une démonstration leur talent bucco-génital a un bel officier teuton habillé de son irrésistible ensemble imper/ casquette en cuir.
    Le sens de l’accueil a la française…

    • Et vous, bien sur, vous auriez été un valeureux résistant. J’ai horreur des types qui utilise ce genre de comparaison foireuse.
      Personne ne peut affirmer qui aurait fait quoi pendant la guerre.

    • Je vous approuve totalement Hugo, et je ne parviens pas à comprendre pourquoi certains s’obstinent à défendre Dieudonné, en prétendant qu’il n’est pas antisémite. En tous cas son public lui raffole de ses blagues plus que douteuses, notamment les barbus et les femmes voilées.

  • Monsieur Crapez, je vous remercie pour les nombreux livres que vous avez écrits et qui sont en bonne place dans ma bibliothèque. C’est dire l’estime que j’ai pour vos idées. Dans ce cas précis j’ai tendance à rejoindre un des commentateurs sur la façon d’apprécier cette décision d’interdiction du spectacle de Dieudonné par le Conseil d’Etat qui nous le savons tous est sous la Présidence du Premier Ministre ou du Ministre de la Justice. Cette décision est plus qu’un danger. C’est la négation du droit d’expression. En effet, nous sommes devant l’évidence, et je sais que vous êtes toujours prêt à reconnaître les évidences, qu’il s’agit ici d’une censure, une censure simple, la vraie censure. Or la censure dans un pays démocratique ne peut être acceptée que dans le cas où l’ordre public est gravement mis en danger. Ce qui n’est pas le cas vous en conviendrez. Il s’agit donc d’un début de légitimation de cette censure qui si elle n’est pas immédiatement combattue nous mènera fatalement là où la démocratie n’existe pas. Je ne défend en aucune manière le spectacle de Mr. Dieudonné Mbala Mbala, spectacle que je n’ai pas vu, que je n’ai aucune intention de voir et qui en soi est un sujet dérisoire, mais je m’oppose à la censure par tous les moyens. « Même si je ne suis pas d’accord avec ce que dit Dieudonné, je me battrai pour qu’il ait le droit de le dire. »

    • Comment allez-vous vous battre ? J’ai l’impression que, comme disait Coluche, on a un gentil président qui nous laisse des libertés alors qu’il sait que personne ne dirait rien s’il nous les enlevait.

      On n’entend plus beaucoup de critiques de la dualité de juridiction, ni des institutions en général – comme ce fut le cas à l’époque du « Coup d’Etat permanent ».

    • « Or la censure dans un pays démocratique ne peut être acceptée que dans le cas où l’ordre public est gravement mis en danger. Ce qui n’est pas le cas vous en conviendrez. »

      Et l’ordre public, c’est quoi?

      La censure est la limitation arbitraire ou doctrinale de la liberté d’expression de chacun. Elle passe par l’examen du détenteur d’un pouvoir sur des livres, journaux, bulletins d’informations, pièces de théâtre et films, etc. — et ce — avant d’en permettre la diffusion au public. …
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Censuré

    • Jean Aymard,
      C’est dans notre grande démocratie qu’on assassine des enfants juifs, qu’on torture un homme parce qu’il est juif. ( je l’ai déjà écrit)
      Aujourd’hui, et ne pas le voir est insensé, nombre de jeunes musulmans veulent en découdre avec les juifs pour exprimer leur soutien au palestiniens, c-à-d au Hamas.
      La haine des juifs et dans le Coran, celle des chrétiens aussi mais de façon plus atténuée.
      Et vous avez tort de ne pas écouter ce que dit Dieudonné. Comment pouvez-vous formuler une opinion si vous ne savez pas ce qu’il dit ?
      L’indifférence – comme le pensait Descartes- est le plus bas degré de la liberté.

      • Il y a des lois pour les crimes que vous citez.
        Et ce n’est pas parce quelqu’un fait son fanfaron en disant qu’il veut en découdre qu’il passera à l’acte.

        Ou alors cela veut dire qu’il faudrait les arrêter avant qu’un délit soit constitué.

        Dans ce cas là je partirai en Russie, au moins Poutine à l’élégance de ne pas cacher qu’il exerce un contrôle puissant sur son peuple. Plutôt cela que l’hypocrisie démocratique. 😀

        Et pour finir, sur les religions, vous devez vraiment être fort et très calé en religion pour pouvoir vous permettre des jugements définitifs sur celles-ci. Vous les connaissez à fond et êtes sûr de ce que vous avancez, c’est cela ?

  • Je me demande combien de personnes, parmi les commentateurs de ce fait d’actualité, ont effectivement vu un spectacle de Dieudonné dans les dernières années. Je constate une forme d’unanimité dans l’indignation sur ses propos, mais je constate aussi l’absence généralisée de faits précisément décrits quant à ce qu’on lui reproche effectivement : les plus prudents le condamnent pour le principe de faire référence à la shoah au motif qu’on n’aurait pas le droit de rire de tout ; ceux qui se croient bien renseignés lui reprochent ses relations avec le négationniste Faurisson (pour ne citer que lui). D’autres encore le fait qu’il a mené une liste anti-sioniste à de précédentes élections, une liste parfaitement légale par ailleurs (oui, le sionisme étant une idéologie politique, on peut très bien être contre. Même certains juifs sont contre…).
    Dans le fonds, les citations précises sont quasi inexistantes. Quant à Valls, sa tactique de troubler LUI-MEME l’ordre public en envoyant les CRS et des manifestants pour ensuite reprocher à Dieudonné de troubler l’ordre public est rodée à tous les étages de l’Etat, dans tous les domaines et depuis longtemps.

    J’ai vu certains des spectacles de Dieudonné. Y compris lorsqu’il parle de Faurisson (pas celui où Faurisson était sur scène, attention). Ma conclusion est simple : non seulement je me suis bien marré (même si tout ne m’a pas fait rire), mais en plus j’ai trouvé qu’il avait fait passer Faurisson pour une belle ordure, c’est à dire ce qu’il est, finalement. Evidemment, si son humour est trop fin pour l’esprit binaire de notre employé temporaire de la place Beauvau… Bref, en voyant son spectacle, je me suis dit que si lui était vraiment anti-sémite, alors moi j’étais un militant socialiste… Après, je suis peut-être le seul à avoir cette lecture, mais ça m’étonnerait. De toute façon, on ne pourra peut-être jamais plus en juger sur pièce, et c’est là que réside le véritable drame.

    Je ne suis pas étonné de toute cette agitation de la part d’une population qui réagit sans vraiment savoir de quoi elle parle, c’est malheureusement classique. Mais j’aurais aimé pouvoir faire un peu plus confiance au système judiciaire français. Je constate encore une fois qu’il est corrompu, miné par les conflits d’intérets.
    Désormais, on interdit un spectacle pour ce qu’on croit qu’il pourrait s’y dire. On attribue des prix (Nobel ou autre) pour des bonnes intentions. On donne des notes de gueule et on les impose à tous…
    Avec cette décision du conseil d’état (ne comptez plus sur moi pour mettre des majuscules), nous venons tous de perdre un peu de notre âme de Français, hier soir. Je me sens sale de fouler au pied un de nos droits fondamentaux. J’ai eu envie de pleurer, alors j’ai plongé mes yeux dans ceux de mon bébé en lui donnant son biberon, ça nous a fait du bien à tous les deux.

    • Ce que vous dites est très juste Zefran. On avait la télé-réalité, on a maintenant la justice-réalité.

      C’est plutôt de la colère que je ressens de mon côté et puis, comme vous, mes deux bébés me calment en un regard.

    • Zefran, c’est exactement mon point de vue.
      Les libéraux se sont également laissé piéger.

      Il est évident qu’aucun des auteurs ayant publié sur CP récemment n’ait vu de spectacles de Dieudonné, ils se contentent pour le coup de répéter bravement ce que la presse attend de son public.
      Le fait que cela ait fonctionné à ce point, même chez les libéraux, me laisse vraiment songeur.

      Quand je vois les forums de geek par exemple, eux ne se sont clairement pas laissés berner.
      Je suis plusieurs forums en ligne, tous lié plus au moins au monde du Web, et le discours ambiant est clairement dans la défiance, le coup médiatique ne trompe personne, et tous sentent le vent tourner pour ce qui concerne le peu de libertés qui nous reste.

      Je me retrouve aussi dans votre conclusion, je me suis couché hier et levé ce matin avec un goût vraiment amer dans la bouche, je suis écoeuré moi aussi.
      J’ai aussi besoin de réconfort et d’amour que je suis allé chercher auprès de mes bébés également 😉

    • Je suis d’accord aussi avec ça.

      Dieudo et Soral ne font pas que pointer du doigt le sionisme, ils font autre chose qui est très important et qui doit aussi être l’origine de tempête qui se déchaîne contre eux :
      Tous les 2 jettent des ponts entre le christianisme et l’islam, ils démontrent que ces 2 religions ne sont pas si divergentes dans leurs fondements autant que dans leurs intérêts.

      Or, c’est exactement ce que ne veut voir arriver le sionisme qui a fait tant d’efforts pour promouvoir le communautarisme ces dernières années, notamment la question islamique.

      • Contrepoints >> Commentaire modéré.

      • Les JPP , ron Swanson et autre Zefran, sont en fait les porte parole de Dieudonné. Et JPP très à l’aise nous dit que les islamistes et les chrétiens doivent faire front uni contre les juifs , qu’il appelle les sionistes , comme ça il ne montre pas ce qu’il pense vraiment.
        En fait des antisémites purs et durs qui s’étonnent que sur le site de contrepoints on n’abonde pas dans leur sens.
        Puisque vous l’appelez de vos voeux cette liberté d’expression , dites qu’elle est le fond de votre pensée pourrie.
        Et JPP, il faut qu’il se mette au niveau quant au contenu des religions ; le pauvre, il n’y entend rien. Dire que l’Islam et le christianisme peuvent converger, c’est tellement bête que je doute sérieusement de votre culture sur ce point. Ce qui est certain, c’est que vous n’avez lu ni les Evangiles, ni le Coran. Votre inculture crasse vous déshonore, et je comprends que vous puissiez tomber dans les filets de la propagande de Dieudonné et de ce triste Soral.
        Non en réalité ce que vous voulez dire, c’est que vous vous associez aux islamistes pour combattre les juifs.
        Plutôt qu’Israël, vous vous choisissez le Hamas , qui s’y entend très bien en matière de liberté d’expression.
        Votre haine vous aveugle au point que vous ne savez plus ce que vous racontez.
        Mais étant sur un site libéral, profitez-en !!!

        • @ Gautier. Donc si on rigole aux spectacles de Dieudonné on est antisémite et islamiste si je comprends bien?
          Si j’avais autant de mauvaise foi que vous je dirais que vous êtes négrophobe parce que vous n’aimez pas Dieudonné. Mais fort heureusement, je n’égale pas votre niveau.

        • Je ne crois pas que Ron Swanson par exemple ait une seule fois dans ses commentaires parlé de juifs ou de sionistes.
          Je n’y vois pas non plus le moindre propos haineux.

          Cela me parait donc, un peu facile de balayer tous ses arguments en le traitant d’antisémite.

        • @ Gauthier
          Le fonds de ma pensée, triste sire, c’est que tu ne sais rien de moi, et que tes assertions ne sont fondées sur rien. Je ne suis le porte parole de personne, triste sire. Je n’ai pas à me justifier d’avoir souhaité visionner les spectacles de cet humoriste avant de porter un jugement. Moi, au moins, j’ai fait le travail et donné mon point de vue, comme souvent sur Contrepoints. Je lis la haine dans tes propos. Relis les miens, et tu n’y verras que bienveillance, triste sire. Je ne me mêle pas de ta vie, alors fiche moi la paix.

    • Aussi drôle qu’un flanby les bras ballants …

    • trés drole effectivement: plus il perd des poils sur la tète, plus il en gagne dans la barbe…

    • On peut tenir des propos antisémite et être drôle et même fin par ailleurs, je ne vois pas le rapport.

      Si vous voulez un seul exemple : ses propos sur les « sionistes » négriers sont clairement antisémites. Il utilise clairement le mot sioniste dans un sens absurde (il n’y avait pas de sioniste à l’époque de la traite négrière) qui ne peut signifier que « juifs », et cela éclaire de nombreuses autres de ses affirmations. Il ne s’agissait pas d’une blague dans un spectacle.

      Et puis sinon quel sens cela à de présenter une liste « anti-sioniste » lors d’une élection en France ? C’est complètement idiot.

      Sinon notez bien que sur le fond je me moque complètement de ses opinions, je me contente de constater.

  • Well , nous allons passer sans coup férir de l’affaire Dieudonné à l’affaire Gayet,tenez vous aux barreaux ça va secouer dans les chaumières !!! La saga Dyonisiaque continue..

  • C’est un triste pays celui où le gouvernement a pour ennemi le rire,
    C’est un triste pays celui où les plus hautes instances juridiques se contredisent ouvertement sur leur propre jurisprudence pour obéir au pouvoir,
    C’est un triste pays celui où les « officines » de tout poil ont seules l’oreille du pouvoir,
    C’est un triste pays celui où les libertés d’agir, de dire, de penser, d’entreprendre sont constamment restreintes ou foulées aux pieds.

    La liberté n’est ni divisible ni soluble.
    C’est à chacun de décider ce qu’il mange, ce qu’il boit, ce qu’il fait, ce qu’il écoute, ce qu’il regarde, ce qu’il pense…

    Les décisions du gouvernement actuel sont, avant tout, une insulte à la capacité individuelle de jugement et à ce titre, la preuve de son mépris profond du peuple.

  • Cette affaire révèle 3 points :

    1 En France on, ou plutôt l’état, ne sait pas respecter la liberté d’expression.
    2 Il y a un public pour des spectacles pathétiques.
    3 Un ministre de l’intérieur peut faire plier la justice sans même se cacher.

    Tout ça n’arrange rien à l’ambiance générale et pendant ce temps on apprend que FH va compter fleurettes, mais là je m’égare, après tout on s’en fout !

    • Oublions la quenelle. La queue c’est mieux.

      Un paparazzi en guerre contre Closer… a piraté l’article.

      http://tinyurl.com/lew6hce

      Le commentaire : « il a les mêmes chaussures » est croquignolet !

      Dieudonné est en-fon-cé.

      Car la question est désormais brûlante : quand la concubine numéro 1 va t-elle péter un fusible , s’épancher sur Twitter, et quitter les palais de la république ? A mojns que la soupe ne soit trop bonne ?

      Et Ségolène S. qu’en pense t-elle ?
      😉

      Bienvenue dans la république apaisée, la France normale.

      Et ce soir, qu’est-ce qu’on mange ?

      • des quenelles…

        kacher les quenelles… ou pas cher !

        et avec sarko, des quenelles karcher…

      • Entre l’argent braguette de dieudonné et la braguette d’Hollande ouverte aux vents contrariants , ils travaillent tous les deux pour la Ré-publique les deux zigomards.

  • PMN nous disait hier que « censurer des idées stupide empêche de montrer qu’elles sont stupides » et c’est exactement ça. La logorrhée de M. M’bala M’bala se démonte comme un mécano ou un légo.
    Faut-il encore en prendre la peine et se préparer à la plus évidente mauvaise foi sans être désarçoànner comme le fit une fois Elisabeth Lévy dans le bureau de la Main d’Or.
    Interdire le bouffon, outre la pub gratuite – et on sait ce que coûte trente secondes du pub télé – laisse la porte ouverte au complotisme de la fortune anonyme et vagabonde, et au Protocole pour les lettrés.
    Par contre, voir un gouvernement ouvertement sioniste se barricader derrière l’antisémitisme réel ou prétendu pour avancer son projet de captation des terres d’autrui, devrait être inlassablement dénoncé, car c’est l’instrumentalisation mercantile d’un des plus grands drames modernes du genre humain.
    Dire cela c’est bien sûr pisser dans un violon.

    • Voilà pourquoi il faut réduire la notion de « scandale  » à son plus petit dénominateur .. si vous avez pas pigé après ce que je vient de dire c’est désespérant et c’est pour ça que je mets dans le même sac ce gvt de pyromanes et cette tache de dieudonné tous les deux prés à foutre le feu à la baraque .. .et c’est NON!!!

    • De ce point de vue là ,Dieudonné est aussi une contagion du »scandale »…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Nathalie MP Meyer.

Souvenir de mon adolescence. Je suis en classe de première. En cet automne 1977, notre ville est en pleine effervescence car la pièce de Victor Hugo Hernani va être créée au Centre d’action culturelle local avant de poursuivre sa carrière à Paris. Effervescence littéraire, bien sûr, pour la plupart des spectateurs, et aussi pour nous, les élèves, car notre géniale et adorable professeur de Français a eu l’heureuse idée de nous faire assister à une représentation.

La censure politique de la culture

Mais eff... Poursuivre la lecture

Par Robby Soave. Un article de Reason

Jack Dorsey a démissionné de son poste de PDG de Twitter, après avoir occupé divers rôles de direction au sein de l'entreprise depuis sa création en 2007.

Il explique dans un communiqué :

J'ai décidé de quitter Twitter car je pense que l'entreprise est prête à tourner la page de ses fondateurs.

Si Facebook a attiré beaucoup plus d'attention ces derniers mois, en raison d'inquiétudes généralisées - dont certaines étaient exagérées - selon lesquelles le site propagerait la hain... Poursuivre la lecture

Par Brad Polumbo. Un article de Foundation of Economic Education

Si vous avez besoin du rappel de l'importance de la liberté d'expression, il vous suffit de regarder de l'autre côté de la mer. Le Royaume-Uni, qui ne dispose pas d'un premier amendement contrairement aux États-Unis, a lentement vu le droit à la liberté d'expression des citoyens s'éroder - et pourrait bientôt commencer à emprisonner des personnes pour avoir été des trolls sur Internet.

Il s'agit d'un projet de loi intitulé "Online Safety Bill", qui vise à punir les... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles