Écologie politique contre nucléaire

Publié Par Michel Gay, le dans Énergie et matières premières

Par Michel Gay.

Centrale nucléaire du Tricastin (Crédits : Sancio83, Image libre de droits)

Le Directeur de Greenpeace-France a écrit dans le journal Libération du 20 mars 2014 que « les adhérents et les électeurs d’EE-LV ont la lutte antinucléaire chevillée au corps. Ce combat historique a forgé la colonne vertébrale de l’écologie politique en France. »

Ainsi, pour Greenpeace, l’écologie n’a pas vocation à sauver la planète et la qualité de vie, mais elle sert de prétexte politique pour supprimer l’énergie nucléaire.

Pourtant, cette énergie fournit une électricité à prix faible qui adoucit les effets de la crise en France pour les ménages et nos entreprises. Elle est deux fois moins chère qu’en Allemagne qui produit pourtant encore plus de 15% d’électricité d’origine nucléaire et encore 60 % grâce au charbon (de plus en plus) et au gaz.

Dans notre pays, la santé des personnes n’a jamais été altérée par la présence de centrales nucléaires, alors que le charbon tue chaque année des milliers de personnes avec les rejets de particules fines, sans parler des émissions supplémentaires de CO2.

Les éoliennes et le photovoltaïque, énergies fatales, intermittentes et chères, ne peuvent que rester marginales. Elles impliquent donc d’être complétées par des énergies fossiles (charbon ou gaz), avec les inconvénients précités.

Enfin, le Directeur de Greenpeace-France affirme que la réduction du nucléaire était une « promesse phare de Hollande ». Le programme qui a fait élire ce dernier était fondé d’abord sur la réduction du chômage, le désendettement du pays et la lutte contre la dictature de la finance, avec les succès que l’on sait.

Le puissant lobby antinucléaire Greenpeace est respectable dans ses opinions et ses agissements, tant qu’il reste dans le cadre démocratique. Mais ses intrusions brutales dans plusieurs centrales nucléaires, notamment à Fessenheim le 18 mars 2014, confirment que cette organisation penche de plus en plus vers des actions violentes à caractère terroriste (faire peur), savamment préparées, et tirant profit de la faiblesse coupable de la justice de notre pays.

  1. M Gay est un négationniste de piètre niveau, croyant probablement déclencher des réactions outrées en écrivant des âneries comme « la santé des personnes n’a jamais été altérée par la présence de centrales nucléaires ».

    Mais c’est de la provocation de bas étage qui ne mérite pas qu’on y perde du temps. La peste nucléaire attaque la santé de tous et les (rares) neurones des pronucléaires…

    1. Ah ah ah ! Priceless. XD
      Et sinon, votre santé, ça va ? Ou bien votre troisième bras vous gratte t’il toujours ?

    2. Et à part des insultes, qu’est-ce que vous avez comme argument?

    3. On attendait votre réaction rageuse.

      C’est mou.

      1. « provocation de bas étage qui ne mérite pas qu’on y perde du temps »

        Et pas très cohérent !

    4. Vous avez sûrement dû oublier de lire le début la phrase : « Dans notre pays […] ».

      Si c’est un problème de lecture, profitez de la rentrée pour essayer de vous introduire dans une classe de CP. Si c’est une tentative de manipulation mal orchestrée, profitez de l’état du gouvernement pour essayer de vous y octroyer un poste, votre futur y est tracé.

    5. Les vrais écologistes ne sont pas relatifs…ce sont des idéologues, mais on a parfois du mal à voir ce qu’il y a au cœur de leur pensée..à chaque fois on arrive à un truc du genre:
      il faut sauver l’humanité en préservant la planète et l’environnement (en ce moment c’est la bodiversité) même si pour ce faire on doit détruire l’humanité.

    6. tiens, je suis d’accord c’est une ânerie, mais là encore les outrances de mr gay répondent aux outrances des antinucléaires, mr gray ( ?!?? c’est e l’humour?) doit penser aux effets sur la population de ce qui fait le charme du nucléaire radiation et contamination « artificielle » sinon n’importe quel feu de bois ou fumée relâchant de la vapeur d’eau nous envoie des radio éléments…
      on veut des chiffres et des comparaisons avec les autres moyens de production électrique en incluant tout le processus? mais il me semble qu’on les connait à peu près..

    7. Effectivement c’est plutôt mou du genou et à part des insultes rien de sérieux à se mettre sous la dent. Il serait quand même temps de l’envoyer à Cadillac le bougre, il commence à être dangereux pour lui et les autres, à s’échauffer l’esprit comme ça.

      1. mais il a raison malgré tout
        une phrase comme
        « Dans notre pays, la santé des personnes n’a jamais été altérée par la présence de centrales nucléaires » est fausse, pour construire une centrale, la faire tourner,il y a des atteintes à la santé des personnes ..
        les boulangeries aussi altèrent la santé des personnes…

        Le problème de l’observatoire est qu’on ne connait pas ce qu’il propose..on sait à quoi il s’oppose plus ou moins on ne sait pas à quoi il est favorable, et comme le débat vise à déterminer un choix, on est pas avancés…
        Je trouve que gay a le m^me travers il est excessivement pro nucléaire… mais le choix n’est pas vraiment éolien contre nucléaire…

    8. @ »Observatoire du nucléaire »… tellement antinucléaire que même « sortir du nucléaire » l’a viré : mettons cartes sur tables, toutes les énergies présentent un danger, dès lors qu’elles échappent à notre contrôle.

      L’énergie nucléaire, confiée à des dictatures (Tchernobyl, sous le régime soviétique) ou à des joueurs de poker (Fukushima, avant que le Japon comprenne l’intérêt de la transparence), a « réussi » à tuer quelques dizaines de liquidateurs et à provoquer, d’après les spécialistes, quelques milliers de cancers supplémentaires, ceci en quelques 50 années.

      Les énergies fossiles, d’après l’OMS qui connaît le sujet, provoque chaque année 6 millions de cancers en raison des particules fines dégagées par la combustion des charbons et hydrocarbures.

      Les énergies nouvelles (vent, soleil…) semblent inoffensives, mais leur caractère aléatoire les condamne à être soutenues à 70% au moins par d’autres énergies non intermittentes, en règle générale des énergies fossiles, dont elles ont par voie de conséquence les inconvénients.

      A moins d’être de mauvaise foi, ce raisonnement est inattaquable. Vous persistez à vouloir « observer » le nucléaire ? Observez plutôt les énergies carbonées, y a du taf.

  2. Allons-y supprimons nos centrales, et on s’assoie sur une certaine indépendance des fluctuations financières auxquelles sont soumis le charbon le gaz et le pétrole…
    adios la disponibilité de l’énergie (ou alors ça coutera très cher pour maintenir le niveau actuel).
    Dites bonjour aux émissions de CO2 en force, et à l’éléctricité chère (amortissement des couts d’installations).

    Modernisons nos centrales et éduquons les gens sur l’énergie (satisfaction de l’inutile entrainant l’accroissement de puissance nécessaire), ça me parait plus sage que de tirer un trait sur l’atome…

    1. @l’ordure: Je plussoie : mieux valait d’affecter l’argent des EnR dans nos centrales. Par contre, des gens instruits de manière générale n’auront pas besoin d’être rééduquer sur l’énergie…

  3. Ce matin tôt, puissance délivrée par l’éolien : 1450 MW, actuellement 410 MW, soit 3 fois moins.

    Une plaisanterie fort drôle ❗

    1. Ce serait drôle si ce n’était pas financé par nos factures…

  4. Le Directeur de Greenpeace France ne fait qu’exprimer un état de fait bien connu. Les mouvements écologistes en France se construits sur le rejet du nucléaire.

  5. Savez vous que les climatologues à l’origine de l’alerte au réchauffement climatique causé par l’humanité sont de fervents partisans du nucléaire comme unique solution pour nous éviter une catastrophe nucléaire.

    On peut bien sur ne pas croire au RCA.

    Mais comment un écologiste peut-il à la fois instrumentaliser les conclusions scientifiques de ces chercheurs pour promouvoir ses thèses, tout en dissimulant que ces mêmes chercheurs considèrent qu’il n’y a pas de solution en dehors du nucléaire. Il y a la une dissimulation des faits et une irresponsabilité manifeste.

    Je ne sais pas si le RCA existe et si le nucléaire est une solution idéale dans le présent. Mais je suis sur que les écologistes sont des gens politiquement dangereux, car il manipulent systématiquement les faits et les données pour fausser les débats et orienter l’opinion, au mépris des réalités économiques, scientifiques ou sociétales.

    1. Oups ! Il fallait comprendre : les climatologues à l’origine de l’alerte au réchauffement climatique causé par l’humanité sont de fervents partisans du nucléaire comme unique solution pour nous éviter une catastrophe CLIMATIQUE.

      N.B. Il s’agit en l’occurrence de James Hansen et Michael Mann.

  6. Le thorium est une voie prometteuse, mais le mot nucléaire est banni.
    https://www.youtube.com/watch?v=Z0G8QxaYRds

    Je me souviens que lorsque je faisais mes études de chimie, j’utilisais la RMN qui signifie résonnance magnétique nucléaire et lorsque j’en parlais on me demandait si je n’avait pas peur d’être irradié! Maintenant on parle d’IRM (imagerie à raisonnance magnétique qui utilise le meme principe que la RMN dans le médical), où on a supprimé le terme nucleaire.
    Vous pensez bien que personne n’irai dans une telle machine nucléaire !

    1. Certains ont bien tenté d’interdire les IRM, trop dangereux.

      (Le risque est nul, mais on ne sait jamais.)

  7. L’ Observatoire du nucléaire serait-Il confiné dans une obsession anti-nucléaire? L’auteur de l’article ne fait que citer des faits. Tous les idéologues ont une tendance au déni de réalité, à commencer par ceux qui nous gouvernent…

    1. Et là, encore, il est au max…

  8. « sans parler des émissions supplémentaires de CO2 »

    justement, n’en parlez pas, le co2 n’est pas un problème : c’est le facteur limitant la photosynthèse à cause de sa trop faible concentration dans l’atmosphère.

    1. Justement si il faut en parler !!!!

      On nous dit que le CO2 est très mauvais pas bien pour la planete.
      pour y remédier, on va commencer par remplacer ce qui ne produit pas de CO2 par ce qui va en produire.

      Il n’y a pas un problème dans la stratégie ?? ça devrait faire bondir tout le monde une telle connerie, avant meme de constater que le CO2 n’est pas si méchant que ça…

      1. C’est pas un problème de stratégie (il n’y en a pas) mais un problème de foutage de gueule.

        L’incohérence de la stratégie (et le foutage de gueule) est de toute façon à l’image de ce que fait Hollande depuis 2 ans – sauf que la, il n’essaie même pas de retrouver un minimum de cohérence puisque personne de dit rien. A part la cour des comptes – mais qui écoute la cour des comptes …

      2. la lutte contre le co2 est de même nature que la lutte contre le nucléaire, il s’agit d’empêcher les choses qui fonctionnent à bas coût, au profit de techniques intermittentes très chères et qui ne fonctionnent quand on en a besoin.
        nous avons besoin à la fois du pétrole et gaz pour certains usages (déplacement automobile, chauffage des bâtiments) et d’électricité nucléaire et hydroélectrique pour l’industrie, pour l’éclairage, pour l’électronique… il ne faut pas opposer le fossile au fissile, les deux sont bons, sont efficaces et sont massifs.
        il faut opposer ce qui marche à ce qui ne marche pas.
        l’argument pour être contre l’éolien, ça ne doit pas être qu’il faut à coté une centrale au charbon qui dégage du co2. la centrale au charbon, c’est ce qui marche dans le couple « éolien-charbon », on ne peut être contre l’éolien qui ne marche pas car il y a besoin de charbon qui fonctionne. il faut s’opposer à l’éolien car l’éolien ne fonctionne pas.

        1. Pas exactement, la stratégie des écolo millénaristes est en plusieurs phases:

          1- Les énergies fossiles étant épuisable, elles ne sont pas une menace à long terme, ils acceptent d’être financés par les multinationales du secteur et s’en prennent très rarement à elles

          2- Le nucléaire, du fait de sa durabilité et de son absence d’impact sur l’environnement, est un adversaire de taille pour le projet millénariste. Ils savent qu’un monde nucléaire est viable. Ils ont donc entrepris un travail de sape depuis 60 ans et qui portent ses fruits.

          3- La troisième phase est l’illusion des ENR: ils savent qu’elles ne seront jamais suffisante, sauf pour une petite oligarchie. Toute civilisation agricole archaïques aboutis à la spoliation de la croissance par une classe de seigneur. Ils veulent cette place, et grâce à quelques moulins à vent et panneau PV ils auront un confort moderne pendant que la plèbe affamé se cassera le dos dans les champs bio.

          Voilà le projet et le plan. Voilà l’ennemi à combattre.

          1. @ karg, vous avez raison, mais sur le nucléaire…
            C’est une énergie non polluante (au sens où on nous vend l’actuelle pollution (aka CO2)), abondante et à haute disponibilité, mais pas forcément durable comme vous dites.
            Elle est basée sur un minerais (Uranium) qui tend à s’épuiser tant radioactivement (le processus d’enrichissement sera de plus en plus dur) qu’en disponibilité (les stocks s’amenuisent).
            Le coté durable n’est vrai que pour 1 petit siècle peut etre.

            C’est certes toujours mieux que les EnR…

            1. surgénération….

              1. ou fusion, ou thorium par exemple.
                La fission actuelle n’a pas un avenir durable, il serait temps de songer à la suite des centrales donc.

                à propos de PV, je trouve étrange qu’aucun écolo n’a encore gueulé pour les km² de sol privé de lumière, annexés. Je serais meme presque tenté de croire qu’ils cautionneraient la déforestation si le but est d’installer des PV. ça serait pour la bonne cause.

                Il serait intéressant de comparer à iso puissance la surface de PV (+backup et batterie liés) et un réacteur nucléaire classique (+installation et zone de stockage combustible usé). Je suis certain que l’atome reste fidèle à lui même, peu encombrant.

                1. oui oui la fusion…le thorium aucune idée…

                  je crois que le comparatif à puissance égale n’est pas pertinent, sans trop réfléchir ,je pense qu’il il faut regarder l’énergie produite nette sur la durée de vie des bidules.

                  set on peu s’amuser à aussi à exiger de l’iso régularité de production ..ajouter les back up pour le solaire.

                  mais a priori l les pv peuvent s’installer sur des surfaces dites perdues…vous voulez sans doute parler pour des centrales solaires thermiques à miroirs..

                  Pour les pv ce qui fait aussi sourciller c’est parfois les bilans CO2

                  un pv fait en chine avec de l’énergie chinoise très émettrice de CO2 installé en france pour économiser de l’électricité faiblement émettrice….

                  mes zecolo s’en foutent, y veulent fermer les centrales nucleaires et pi y veulent des éoliennes et du solaire pas parce que c’est défendable rationnellement mais parce que c’est comme ça et pi c’est mieux.

                  Ne nous montrez pas de chiffres vils comptables !

                  1. Les centrales solaires rentables sont installées dans des champs, PV ou miroirs.

                    Les surfaces dites perdues sont utilisées pour du green watching seulement (la plupart du temps).
                    la raison est simple : la facilité d’accès pour le nettoyage.

                    Un « champs » solaire est plus efficace que du solaire de toiture pour cette raison. le nettoyage est fait régulièrement dans les champs. Les poussières accumulées sur le panneau (+ déjection d’oiseau et éventuelle feuille d’arbre) fond chuter drastiquement le rendement.

                    1. centrales solaires rentables? à quel point de vue? vous voulez dire plus performantes?

                    2. oui pardons, rentable ne s’applique pas trop au PV…..apologize.

                2. Certains parlent déjà de couvrir le Sahara de panneaux solaires ou de peupler les océans de gigantesques champs d’éoliennes/hydroliennes.

                  A ma connaissance pas un ne s’interroge sur l’effet de ce prélèvement massif d’énergie dans le système climatique terrestre. Quand on suggère que de telles installations a grande échelle pourraient influencer l’environnement et particulièrement le climat, ils vous rient au nez, ce qui démontre la stupidité crasse des défenseurs de ce genre de solutions extrêmes, incapables de prendre de la distance avec leurs idees etde leur appliquer le même raisonnement qui les conduit à dénoncer la situation actuelle.

                  1. Certains parlent déjà de couvrir le Sahara de panneaux solaires

                    Si c’est pour financer des islamistes, je préfère m’en abstenir ❗

                    ou de peupler les océans de gigantesques champs d’éoliennes/hydroliennes

                    C’est préférable. Il est même possible d’avoir une petite centrale nucléaire sur barge.

                3. sans parler du back-up, le rapport pour la France est de l’ordre de 500 fois moins de surface occupée pour le nucléaire, pour une même quantité d’électricité produite sur l’année. Bien sur, l’électricité PV correspondante est intermittente et de ce fait de bien moindre valeur. C’est sans doute pourquoi le consommateur doit la payer 5 fois plus cher?

  9. Si vous croyez que le nucléaire est l’énergie de demain vous vous mettez le doigt dans l’œil :
    il n’y a pas d’argent a gagner dans une énergie abondante et inépuisable.

    il suffit de regarder l’eau , gratuite , abondante..et bien non on a réussi a vous vendre de l’eau en bouteille.
    les énergies vertes , la culture BIO suit le même procédé marketing , pourquoi en changer ?

    1. Si ça n’a aucun avenir, pourquoi donc vous evertuez-vous à lutter contre ? Laissez faire la nature !
      Sinon, j’aimerais beaucoup rencontrer tous ces affreux capitalistes ultralibéraux assoiffés de profit de part le monde… qui investissent dans des technologies dont « l’abscence d’avenir’ est évidente même pour le premier commentateur de Contrepoints venu…
      Depuis que j’en entend parler, j’aimerais beaucoup rencontrer un de ces capitalistes qui aiemnt perdre de l’argent…

      1. Ils ne perdent pas d’argent : ils touchent les subventions, vendent des actions aux pigeons, mettent les sous à l’abri et déposent le bilan.

        C’est le côté obscure de la finance, et c’est justement ce côté obscure qu’encourage toutes les subventions

        1. Vous devez confondre avec les fabricants d’éoliennes, de panneaux solaires et au requins du marché carbone..

          1. Oui je parle des fabricants d’éoliennes, panneaux solaire et trafiquants d’indulgences di-oxyde-carbonnées. Je n’étais pas trop sur de savoir de quoi vous parliez, étant perdu dans le fil. On ne répétera jamais assez les travers (ou du moins les dangers ou peut-être la totale inefficacité ?) de l’interventionnisme étatique dans les marchés.

      2. je suis 100% pour le nucléaire débarrassé de toutes les contraintes imposées par les lobbys verts !

    2. Oui, on peut penser que le nucléaire ne peut etre massivement soutenu que par un gouvernement de…..machines.
      Seules les machines ont besoin d’énergie, et ont intérêt de la produire facilement, en quantité et pas chère.

      Votre analyse de l’eau est biaisée, tout le monde n’a pas accès en abondance à une eau prête à consommer…la valeur ajoutée de la bouteille est qu’elle provient d’une source, filtrée et contenant les minéraux essentiels.

      mais le principe peut s’entendre à l’alimentaire, l’huile de palme est un bon exemple. Dans sa forme naturelle le palme n’est pas si nocif que ça (en asie du sud-est ils en consomment en grosse quantité et ne sont ni obèse ni cancéreux), seulement chez nous on en retire tout les bons constituants (carotènoïde, vitamines…) pour ne garder qu’une graisse saturée. ce qui est retiré de l’huile de palme est ensuite vendu au rayon diététique : fortifiant, vitamines, colorant bio…

  10. A ma gauche Areva appartenant à l’état français et dirigé par un haut fonctionnaire, à ma droite SolarCity financé par Elon Musk et dirigé par un gars qui a créé sa première boîte à 17 ans…

    Vous voulez vraiment qu’on sonne le gong ?

    1. Vous citez une seule PME d’un mec qui sort du lot visiblement. Le renouvelable (ou anti-AREVA) ne se résume pas à un seul mec un peu erudit.

      le monde du renouvelable est consitué d’une myriade de petites entreprises toutes soutenues par un dogme commun, encouragées par les dirigeants, plébiscitées par les associations, médiatisées par les agences diverses et regroupant un grand nombre d’acteurs.
      AREVA est si gros face à cet ensemble ?

      AREVA est peut être gros financièrement et industriellement, mais n’est peut être pas si gros que ça question idéologie et soutient.

      CQFD, votre commentaire est médiocre et dans 40 ans vous pleurerez AREVA quand vous vous rendrez compte que la bête à abattre n’était peut être pas celle qu’on croit.

    2. @Tilleul,
      l’illusion d’un seul homme est appelée folie, celle d’une secte est appelée religion.

  11. « L’écologie est bien souvent un prétexte politique pour combattre l’énergie nucléaire » écrit l’auteur, non sans raisons.

    L’ennui est que l’écologie combat aussi l’éolien et l’hydraulique au nom de la destruction de paysages ; curieusement, elle combat moins les énergies carbonées et leurs émanations polluantes : y aurait-il une collusion entre les pétroliers et les Verts ? Bon dieu, mais c’est bien sûr !

    En fait, « la lutte contre le nucléaire est un prétexte politique pour les Verts, afin d’accéder au pouvoir ».
    Et qui se sont alliés aux grands pétroliers, car les énergies dites renouvelables qu’ils soutiennent, sont intermittentes et doivent s’appuyer sur des centrales au charbon ou au gaz pour remplacer le nucléaire.

  12. « Obama est le premier dirigeant occidental à soutenir le nucléaire »: Totalement faux, mais tellement compatible avec l’obamanie gauchiste bobo !
    Le premier, depuis longtemps, fut Geaoges W Bush qui dès 2001 a fait simplifier les multiples procédures administratives empilées, afin de réduire le temps de cycle d’autorisation de construire la centrale, de 20ans vers 5ans. Mais bien sûr l’Obama a immédiatement fait des pieds et des mains pour torpiller cette amélioration: Son agence nucléaire a vu la nomination de d’un dirigeant crypto anti-nuc qui a voulu torpiller le site de stockage géologique en étude depuis 25ans en lui coupant son budget (la justice américaine a tordu le cou à cela il y a deux ans). Maintenant qu’il fait le beau avec le mini-nuc ne trompe personne: Appuyé par les Démocrates gauchistes il ne peut qu’être anti-nuc de base….
    Ensuite il y a eu Sarkozy mais qui comme d’habitude n’est pas allé jusqu’au bout, media oblige. Puis les anglais récemment, les finlandais et bientôt les suédois.
    Les deux idiots anti-nuc qui restent sont Merkel et le Grand Mou.

  13. Analyse justifiée, mais minimaliste de la perversion de l’escrologie dans nos sociétés !

    En Belgique, le gouvernement en formation envisage sérieusement la mise en chantier d’une nouvelle centrale nucléiare de la nouvelle génération. Mieux vaut tard que jamais !

    Il faut dire que les verts et leurs séides ont perdu toute crédibilité.

  14. Comment prétendre faire de l’écologie pour « sauver la planete » et récuser le nucléaire propre qui économise des millions de tonne de CO2 rejetées !!!

    Comment éduquer de telles personnes dont la bonne volonté est évidente !!!

    Un écologiste pronucléaire.

    1. Si vous avez la réponse, je vous laisse le soin d’expliquer l’évidence à ces zozos à qui sont convaincus que la seule et unique solution est une éolienne et un panneau solaire.

      Vous serez traité d’hérétique, contredisant le dogme de la l’église verte.

    2. Il y a aussi la pollution atmosphérique des centrales à combustibles fossiles qui est ainsi éliminée. Le célèbre climatologue James Hansen et son collègue Karescha ont récemment évalué à 1,8 millions le nombre de morts qui ont été évitées dans le monde grâce au remplacement de centrales à combustibles fossiles par des centrales nucléaires! Rien qu’en Europe, les centrales à charbon font 30 000 morts de maladies pulmonaires et cardiovasculaires chaque année! Les mouvements antinucléaires sont extrêmement discrets là-dessus.

Les commentaires sont fermés.