Retraites : une phrase aberrante d’Élizabeth Borne20230113053009