Iran : le combat pour la liberté commence par la France

La pression des intégristes se fait partout dans le monde, y compris en France, et les femmes comme les minorités en sont particulièrement victimes.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 2

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Iran : le combat pour la liberté commence par la France

Publié le 6 octobre 2022
- A +

Des actrices et des chanteuses françaises, en signe de solidarité avec la révolte des femmes en Iran, se coupent les cheveux.

La classe politique n’est pas en reste. En coopération avec l’Union européenne, la diplomatie française veut sanctionner les responsables de la répression sanglante qui traverse l’Iran depuis maintenant plus de deux semaines. On parle d’au moins 92 personnes tuées sous les coups de la police religieuse depuis la mort à 22 ans de Mahsa Amini, le 16 septembre dernier.

Cette soudaine prise de conscience des élites françaises et européennes est heureuse, mais elle jure avec le silence convenu qui caractérise les atteintes portées aux droits de l’Homme par les franges les plus obscurantistes de l’Islam quand elles se manifestent en Europe et en France.

Pire, c’est souvent avec beaucoup de complaisance que certaines partis de la classe politique réagissent face aux coups portés à la démocratie et aux libertés publiques par les barbus, toutes obédiences confondues. Qui est sorti de son silence quand Mila a été doxxée jusqu’à finir déscolarisée et ostracisée ?

 

Le double standard de la gauche

Certainement pas la France Insoumise, qui tout en embrassant le féminisme quand il s’agit d’arriver à ses fins, se trouve beaucoup plus gênée aux entournures quand la pression religieuse se fait en France.

Le même double standard est aussi reproché aux écologistes, qui au fond ne défendent qu’une version améliorée du tiers-mondisme des années 1980. Sandrine Rousseau en a fait les frais récemment. L’élue écologiste, régulièrement accusée de complaisance vis-à-vis des manifestations les plus réactionnaires de l’Islam dans l’espace public par les militants laïques, a été copieusement huée lors d’une manifestation organisée dimanche dernier en soutien aux femmes iraniennes.

Mais la complaisance vis-à-vis des expressions les plus féodales de l’islamisme ne sont hélas pas limitées à la gauche de la gauche, et la Macronie n’a pas toujours fait montre d’une plus grande fermeté quand il s’agissait de répondre aux provocations des islamistes.

On se souvient de la réaction de Nicole Belloubet, alors garde des Sceaux du gouvernement Macron, devant l’affaire Mila. Tout en condamnant les menaces de mort à son endroit, elle s’était empressée d’ajouter, contre toute évidence dans un État de droit, que l’insulte à la religion était aussi une atteinte à la liberté de conscience, là où elle participe de la liberté d’expression (avant de se rétracter quelques jours après).

Pour la gauche de la gauche, défendre le droit des femmes, y compris en reprenant ses codes les plus loufoques, n’a qu’un caractère instrumental, tout comme l’écologie : ce ne sont que des moyens à disposition pour critiquer et abattre le capitalisme tant honni, quitte à faire lit commun avec les pires gangsters de l’espèce humaine. Mais pour la Macronie et plus largement une partie de la classe politique social-démocrate, la politique d’accommodation avec l’extrémisme religieux laisse pantois. Que font-ils de l’héritage libéral des Lumières ? C’est cet esprit de renoncement qui a coûté la vie à Samuel Paty.

 

Ce que le voile dévoile

La pression des intégristes se fait partout dans le monde, y compris en France, et les femmes comme les minorités en sont particulièrement victimes. C’est quelque chose que la classe politique française, en particulier la frange du féminisme la plus occupée à voir de l’oppression patriarcale et de la domination masculine systémique partout, sauf là où elles apparaissent avec le plus d’évidence doit garder à l’esprit en soutenant le combat des Iraniennes. La liberté de conscience est à ce prix, et des institutions démocratiques dignes de ce nom se doivent de la protéger.

Voir les commentaires (12)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (12)
  • Le voile n’est pas qu’une obligation édictée par les mollah d’Iran. C’est une obligation de l’islam, qu’il soit intégriste ou non. Quant à la Nupes, elle est comme l’Europe de Von Der Layen : elle adore le voile islamique. Et l’Europe de le promouvoir même sur les petites filles!
    Pourtant il est très simple de lutter contre ce prosélytisme. Il suffit de respecter la religion musulmane au nom de la laïcité.
    Si une femme ou élève porte le voile, elle indique sa volonté du respect de l’islam. À ce titre, aucun homme hormis son père, son frère ou un homme majeur de sa famille ne doit lui adresser la parole ou l’écouter. Appliquer cette loi, au seul titre qu’en tant que laïc on respecte la religion de l’autre, suffirait à supprimer tout signe prosélytiste. Quelle élève accepterait que son professeur refuse de répondre à ses question en cours ou de recevoir ses copies de contrôle car elle a choisi la voix de l’islam ? Idem pour toutes celles qui parlent à la télé ou au travail avec le voile.
    La laïcité est le respect de la religion des autres surtout s’ils l’affichent.

    • « Le voile n’est pas qu’une obligation édictée par les mollah d’Iran. C’est une obligation de l’islam, qu’il soit intégriste ou non. »
      Beurk, quellle horreur ! Le voile n’est pas une obligation de l’islam !
      Revoir sur YouTube le fameux discours de N’asservir dans les années 50.

      • Lire Nasser évidemment.

      • Allez dans les pays musulmans. Vous verrez. Si ce n’est pas obligatoire, c’est très très très fortement conseillé. Sauf bizarrement dans les pays arabes qui ont été d’anciennes colonies françaises (3 pays du Maghreb, Syrie, Liban).

        • C’est vous qui devriez aller en asie centrale (tous les pays avec le suffixe stan anciennement intégrés à l’urss), ils sont musulmans mais il y a très très peu de femmes voilées.
          C’est un des rares bienfaits de l’époque soviétique qui avait mis les religions sous l’éteignoir.

    • La religion ne sert qu’à asservir. Les états s’en servent pour tenir leur population et en plus les hommes s’en servent pour asservir les femmes. C’était pareil avec la chrétienté, c’est pareil dans le judaïsme. Tous les dirigeants des religions sont des hommes… Les soviétiques ont essayé de faire la même chose avec le communisme, les socialistes rêveraient de pouvoir imposer la leur dans tous les pays qu’ils dirigent. Le danger pour ces gens là c’est la liberté, la libre pensée. Quant aux signes extérieurs il s’agit seulement de marquer son territoire.
      Que des personnes se rassemblent dans un lieu de culte ouvert à tous c’est leur droit mais qu’un état politique ou une religion s’arroge le droit d’édicter des règles privatives de liberté c’est insupportable.

      • Je ne vois pas en quoi la religion asservirait en quoi que ce soit, l’Homme étant assez asservi par ailleurs en beaucoup de choses. On a dit ici que ce n’était pas une prescription de l’islam qui ne réclame comme dans beaucoup de société anciennes ou modernes que de la simplicité de mœurs. Caton le Censeur fut en son temps le Guy Roux de son temps ! Il n’y a pas plus de prescription en la religion chrétienne où ce sont des religieux et religieuses qui ont choisi de se mettre en retrait de la vie mondaine, voire ordinaire, par ascèse, piété et humilité.

    • Le voile est islamiste, pas musulman.
      Il s’agit d’un combat politique.
      Les islamo-gauchistes, par bêtise ou calcul, en constituent la 5ème colonne.
      A défaut du voile, leur masque est désormais tombé.

    • Considérer le port du voile comme un signe religieux fait le jeu de l’isl*m, qui peut crier à la persécution religieuse. Le port du voile est le signe qui proclame l’infériorité de la femme, affirmée dans plusieurs versets et sourates coraniques. Ce point est en totale opposition avec la Constitution et les lois françaises qui posent, au contraire, l’égalité des sexes. C’est sur ce point qu’il faut combattre le voilement des femmes, car il est contraire à notre Constitution et à nos lois. la religion n’a rien à faire là dedans. On peut également rappeler que le cor*n autorise les maris à frapper leurs femmes et à leur imposer des rapports sexuels, ce qui est également interdit par la loi en France. D’autres prescriptions coraniques sont également en opposition totale avec la loi française.

  • Il y a les bons islamistes et les mauvais islamistes. Les bons islamistes sont sunites, c’ est le Qatar et l’ Arabie Saoudites avec qui nous faisons des affaires et puis il y a les mauvais islamistes, les shiites d’ Iran………..

  • Le voile imposé aux femmes est le premier outil de soumission utilisé par les dictatures islamistes. Sa suppression est également la première revendication lorsque ces régimes se fissurent.
    Il faut que la gauche arrête de banaliser le port du voile en France. Nous avons actuellement toute une génération de jeunes filles, qui, sous prétexte d’un besoin légitime de marquer une appartenance communautaire et/ou religieuse, s’éloigne de la république et fait allégeance à ses dictateurs islamistes sans en avoir pleinement conscience.
    Il faudrait que cette gauche réalise qu’en banalisant ces actes volontaires de soumission elle collabore à la normalisation des dictatures islamistes qui veulent imposer leur religion au détriment des autres et rétablir à terme le délit de blasphème ou d’apostasie.
    La dictature islamiste risque de devenir au 21ème siècle, aussi dramatique que le nazisme au 20ème. Ce n’est pas un hasard si cette gauche est traitée de « collabo ». Madame Rousseau devrait revoir ses priorités entre la symbolique du barbecue et celle du voile, cette dernière est beaucoup plus dangereuse pour les femmes. Je constate que les femmes Iraniennes ne se battent pas en ce moment pour pouvoir faire seule les grillades.

  • GISCARD avait accepté que l’ayatollah KHOMEINI exilé par le Shah d’Iran s’installe avec son équipe à Neauple le Château où il préparait la révolution islamique. En 1979, il autorisa Air France à conduire le guide suprême à Téhéran qui mis en place un régime criminel qui perdure

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ce que le procureur général a implicitement dit au sujet de la suppression de la police des mœurs en Iran a été considéré par certains comme une manœuvre et par d’autres comme une retraite, quoique tactique.

Mais ce qui se passe en Iran depuis près de trois mois montre qu'il ne s'agit ni de l’une ni l’autre.

La dictature religieuse édifiée sur des dogmes religieux du Moyen-Âge s’est imposée à l'histoire iranienne et au monde moderne. Elle a été enfantée par la répression brutale des organisations et institutions démocratiques ir... Poursuivre la lecture

Nombreux étaient ceux qui considéraient Elon Musk comme un parfait exemple du capitaliste de connivence surfant sur la vague du politiquement correct et ratissant large les business subventionnés. Tesla est bien plus présentée comme le fer de lance des voitures propres et électriques de demain que comme ce qu’elle est : un entreprise d’IT cotée au NASDAQ et dont les rapports annuels parlent de logiciels de conduite automatique et d’intelligence artificielle. SpaceX est bien plus prise au sérieux pour son contrat juteux de transport de fret à ... Poursuivre la lecture

Drôle de semaine, que je viens de passer. Non seulement tous les microbes de saison semblent s’être donné rendez-vous dans mon nez et ma gorge ce week-end, ce qui n’est jamais de nature à me faire voir la vie en rose, mais ils sont arrivés après deux conversations totalement déprimantes que j’avais eues successivement mercredi et jeudi sur les thèmes désormais incontournables de la chasse aux émissions de CO2 et du nécessaire encadrement de la liberté d’expression dans les démocraties.

Dans les deux cas, un dîner de plusieurs convives ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles