Affaire Mila : un stress test pour la liberté d’expression ?

Dans ce débat, chacun est sommé de prendre position, entre la liberté et la censure, entre la lâcheté et les Lumières de la raison. Coup de gueule.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Affaire Mila : un stress test pour la liberté d’expression ?

Publié le 4 juin 2021
- A +

Par Benjamin Faucher.

L’affaire Mila s’est révélée être un véritable cas pratique de la liberté d’expression.

Rappelons les faits : une jeune fille, en réponse à un harcèlement violent et insistant, a fini par déclarer dans un langage fleuri sa haine de la religion islamique.

Elle ne cesse depuis lors de recevoir des insultes, des menaces de mort et de viols. Au pays de Voltaire, cinq ans après Charlie, on pourrait s’attendre à ce que toute la population fasse corps pour la défendre, et avec elle notre liberté d’expression si précieuse. Pourtant il n’en est rien.

Il faut dire que cette affaire pose la question de la liberté d’expression en poussant sa logique jusqu’au bout et appelle à clarifier les choses. Il est aisé de se dire en faveur de cette liberté lorsqu’on discute de la suppression de l’ISF ou de la météo. Mais lorsqu’on touche à une religion pratiquée par plusieurs millions de Français, les choses se gâtent.

Une idéologie comme une autre

Pourtant, l’islam est une idéologie comme une autre (christianisme, écologisme, libéralisme, monétarisme…), c’est-à-dire un système de valeur basé sur des croyances inter-subjectives qui a une vocation normative. Pourquoi alors un tel traitement de faveur ? Certains invoquent le fait que s’en prendre à une religion heurte ceux qui la pratiquent. Un tel argument est totalement irrecevable.

Les libéraux devraient-ils crier à l’insulte quand certains vilipendent « l’ultra-libéralisme » ? Les communistes devraient-ils hurler à l’infamie si quelqu’un venait à dire « Marx, c’est de la m… ? ». Bien sûr que non.

Alors, pour la religion, c’est la même chose.

Certains avancent que la jeune fille aurait insulté la religion, à laquelle nous devons le respect. Il s’agit d’une confusion très grave entre ce qui relève de l’expression légitime, et de l’insulte. Celle-ci porte atteinte à l’intégrité morale ou menace l’intégrité physique des personnes. Une religion, une idée, ou Dieu, sont des idées, elles ne peuvent donc pas être insultées. Par conséquent, on ne leur doit aucun respect. Sinon, cela revient à reconnaître par définition le blasphème.

Contrairement à ce que veulent nous faire croire ceux qui veulent cacher leur lâcheté dans du juridisme, la limite n’est pas difficile à établir. Pouvoir dire « telle religion, c’est de la merde » est un droit fondamental, alors que « tels religieux sont des merdes » est un délit qu’il faut condamner fermement. Il suffit de savoir repérer le sujet dans une phrase. Normalement, c’est du niveau CE2.

Le silence médiatique et politique

Le plus hallucinant reste quand même la réaction d’une grande partie de la classe politique et médiatique. Avec l’affaire Mila, c’est bas les masques.

La garde des Sceaux, voulant probablement appliquer un « en même temps » juridique n’a rien trouvé de mieux que de déclarer « l’insulte à la religion, c’est évidemment une atteinte à la liberté de conscience. C’est grave. »

Tant pis pour Voltaire.

Pire encore, le délégué général du CFCM Abdallah Zekri estime que «elle l’a cherché […] qui sème le vent récolte la tempête ».

Tant pis pour Charlie Hebdo.

Ségolène Royal quant à elle, se cache derrière le fait que la jeune Mila serait en pleine « crise d’adolescence ».

Tant pis pour Greta Thunberg.

Plus assourdissant que ces petites pirouettes intellectuelles minables est le silence, qui n’est pas sans rappeler celui qui avait fait suite aux menaces que subissait Charlie Hebdo pour ses caricatures du prophète, peu de temps avant les attentats. Où est la France Insoumise, elle qui a l’habitude de donner des leçons de républicanisme ? Où est le parti socialiste ?

Certes, Olivier Faure et Adrien Quatennens ont réagi il y a peu, mais deux semaines après la bataille, après que les journalistes les aient poursuivis dans les couloirs de l’Assemblée…

Où sont les associations LGBT, les féministes, les Guillaume Meurice et autres artistes engagés, pourtant si prompts à défendre la veuve et l’orphelin ? Il faut dire qu’il est plus facile de jouer les indignés en dénonçant la violence symbolique que représente un mail n’employant pas l’écriture inclusive que de défendre ceux qui subissent des vraies violences.

Où sont les apprentis révolutionnaires de l’UNEF ? Où sont les progressistes de la République En Marche ? Où sont passés les communistes, sans Dieu ni maître, normalement vaillants combattants de « l’opium du peuple » ?

Où sont les journaux qui se revendiquent de l’héritage de Jaurès ? Les Inrocks, Telerama semblent aux abonnés absents. La gauche actuelle a oublié ses racines et se déshonore.

Vingt années de renoncement

Cette jeune fille paie 20 années de renoncement et lâchetés sur la liberté d’expression. Elle est également victime du politiquement correct qui a construit une société du ressenti, où chacun peut exacerber sa sensibilité pour se victimiser et s’improviser censeur.

On accuse souvent les libéraux d’être des individualistes mesquins ne pensant qu’à eux. Rien n’est plus faux. Défendre la liberté, c’est s’attacher à ses principes, les défendre jusqu’au bout, même quand ils font mal. La liberté d’expression est entière ou n’est pas.

Entre le droit à l’irrévérence et le délit de blasphème, il n’y a pas de juste milieu. Dans ce débat, chacun est sommé de prendre position, entre la liberté et la censure, entre la lâcheté et les Lumières de la raison.

Les silencieux sont les fossoyeurs de nos libertés publiques.

 

Article initialement publié le 13 février 2020.

Voir les commentaires (90)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (90)
  • Si je puis me permettre, cet article, comme tout ce que l’on entend comme commentaires à droite ou à gauche, passe totalement à côté du sujet.
    Le vrai sujet, c’est qu’en 2020, en France, une jeune fille puisse être à ce point menacée par certains pratiquants de l’Islam à cause de ses propos qu’elle ne puisse plus aller à l’école ou sortir sans risquer de se faire trucider… Le vrai problème est là, pas de s’interroger sur qu’elle a dit, si elle avait le droit de le dire, comment elle l’a dit, si il faut se draper dans les habits de Voltaire ou changer la Constitution…

    • Le vrai problème est qu’on n’a pas le droit d’être armé. Quand le citoyen est armé en règle générale on ne va pas se frotter à lui pour des pécadilles. Une société armée est une société polie. Une personne armée qui profère des vulgarités encourrage au mépris. UNe personne désarmée et en situation de faiblesse qui vous injurie, ça laisse plus de place à la réaction violente puisque les conséquences immédiates semblent moins graves.
      Vive les armes.

    • +1000
      et cela devrait faire l’ unanimité.

    • L’islam est une idéologie totalitaire. C’est pourquoi il ne supporte aucune critique.

    • Oui vous avez entièrement raison. Le vrai problème, c’est que l’islam puisse être à ce point menaçant qu’il faille des gardes du corps à une ado lambda. Mais cette aberration n’émeut personne dans les hautes instances/journalistes (le petit peuple que nous sommes peut penser ce qu’il veut, il n’a pas voix au chapitre). Ils en sont encore à dire que ce n’est pas l’islam mais des déséquilibrés (il n’y en a que dans l’islam et un sacré paquet, étonnant encore, et encore personne pour soulever la question
      Et c’est Génération Identitaire qui est combattu/dissout…

  • Ce que je vois moi , c’est qu’on ne sait pas mettre les mots sur les choses, disons le tout net
    depuis Charlie hebdo tout le monde a les foies, politiques, juges , flics..tous ont peur .. point..
    Alors se draper dans les discours tout le monde sait le faire , l’affaire de la Préfecture de Paris.; quelles suites? aucune
    Là se sera pareil , la gauche a été prise au piège car cette jeune fille appartient a la communauté gay.. électoralement c’est une catastrophe pour la gauche.. c’est tout.. si elle avait été au RN çà n’aurait pas fait une ligne

  • C’est vraiment se voiler la face que de parler ainsi « DES » religions car seul l’Islam permet à ses adeptes (et même les encourage) de menacer de mort quiconque ne le glorifie pas, quiconque publie une image de Mahomet etc…
    Une fois de plus on n’ose nommer les choses.

    • La plupart des gens qui alignent le combo « religion + bas de plafond » sont dans ce cas. Quand on pratique sa religion au niveau zéro, on de vient vite violent, tant il est facile d’y trouver des préceptes surgis de la nuit des temps, à des époques durant lesquelles la vie humaine ne comptait pas beaucoup, fragile qu’elle était alors.

      • oui on doit le dire en préambule…l’intégrisme religieux pose toujours des problèmes par rapport aux libertés..
        mais on doit aussi insister sur le fait que ça concerne ici l’islam..
        et on doit aussi spécifier qu’il existe bien un problème , si on en croit les sondages, de décalage d’une majorité de musulmans avec les valeurs de la république . qui n’existe pas avec le catholicisme ou le judaïsme par exemple, et que cela soit parce que la france est de tradition chrétienne n’aide pas..

        faire vivre deux religions monothéistes ensemble peut poser des problèmes…

        on doit vivre avec d’ailleurs…

        • valeur de la république..je mets dedans liberté d’expression et de religion…

          • c’est à la communauté musulmane de faire le ménage à mon opinion sinon une guerre larvée est possible..
            vous avez le droit de souhaiter l’enfer pour les apostats et les blasphémateurs sinon leurs morts..mais menace de mort c’est la case prison.
            et souhaiter leurs morts si c’est acceptable légalement cela est inacceptable moralement…en france..

            le piège des terroristes a fonctionné.. croisade et truc bidule…

            • la case prison si la peine est effectue et pas commuée

            • La communauté musulmane n’a ni l’envie, ni les moyens de faire le ménage.

              C’est à l’Etat de droit de réagir et d’interdire toute organisation officielle de l’Islam, du fait que celles-ci refusent de s’intégrer avec les valeurs de nos pays, ce qui s’apparente à une forme d’invasion du territoire.

              Pour cela, il faut interdire tout ce qui fait partie de la stratégie d’invasion de l’islam:

              Interdiction des mosquées et de leur architecture particulière, interdiction des associations ou entreprises qui se revendiquent « musulmanes », interdictions des prénoms et noms de famille musulmans, et des vêtements propres à l’islam, interdiction des imams.

              Ces interdictions ne remettraient pas en cause la liberté de religion, il serait toujours possible d’être de confession musulmane, de lire le Coran, de porter le voile (mais celui des bonnes sœurs catholiques), de prier en communauté, de choisir un prénom ou un nom qui appartient à d’autres cultures, cela suffirait pour supprimer l’islam culturel du pays, le communautarisme et l’extrémisme qui se développent autour.

        • Quand une religion est en décalage avec les valeurs de la république, elle doit se plier aux règles du pays qui l’accueille. Un point c’est tout! Que je sache, quand on se rend dans un pays musulman, on nous impose bien les règles ( religieuses, vestimentaires etc….) du pays visité, sans états d’âme. Donc tolérance zéro en retour chez nous. De plus quand un ouvrage religieux appelle au meurtre, il faut l’interdire et appliquer la loi à ceux qui en font la promotion. Mais en France, le « vivre-ensemble à la bisounours » fait que nos politiciens d’opérette s’écrasent mollement pour éviter de défendre leurs électeurs.

          • Et laissent les femmes musulmanes subir l’oppression des islamistes. La polygamie est interdite en France, mais non seulement tolérée, la CAF verse de l’argent pour les femmes en surnombre et leurs enfants. La loi ne leur est même pas appliquée!

    • C’est pire que cela! Le Coran recommande de tuer les infidèles!
      Sourate 47, verset 4: Quand vous rencontrerez les infidèles, tuez-les jusqu’à en faire un grand carnage, et serrez les entraves des captifs que vous aurez faits.
      C’est clair. Tuer une personne au nom d’Allah, comme ils le font, n’est en fait rien d’autre qu’un sacrifice humain! Moeurs on ne peut plus caractéristique de peuplade primitive.

  •  » les silencieux sont les fossoyeurs de nos libertés publiques « …..et ceux qui dénoncent l’islam et ses dérives dangereuses sont systématiquement traités de racistes ; alors on fait quoi ?

    • On attend que le niveau de violence subit par les Français les pousse à se révolter d’une façon ou d’une autre.

      • Ça n’arrivera probablement pas, ne serait-ce que pour des raisons démographiques. J’ai enseigné (tenté d’enseigner serait plus juste) dans des collèges où il n’y avait même pas un Européen par classe (à part le professeur, et encore). Lorsque c’était le cas, il était plus souvent serbe ou macédonien que breton. Le Breton, d’ailleurs, contrairement aux deux précédents, ne savait plus trop où il habitait. J’en ai vu donner du starfullah et hurler férocement « à mort la France, on va tout brûler »… Les Français de la France Orange mécanique seront bientôt mûrs pour la charia. Le retour du balancier après les décennies d’errance victimaire de notre magistrature. L’amputation, c’est efficace contre les récidives. Et la charia vide les prisons d’un certain nombre de meurtriers, peine de mort oblige..vu. Quand à cet article, je ne suis pas parvenue à le finir. Je me suis arrêtée au premier couplet hyper relativiste qui met sur le même pied islam et christianisme, marxisme et libéralisme… Toujours le même brouet insipide, « au pays-de-Voltaire, gnagnagna ». Comment voulez-vous distinguer la vérité de l’erreur et du mensonge, après ce type de mise en bouche. Misère de l’époque…

        • @belep témoignage intéressant. Relativisme oui. Nous refusons les valeurs. Nous refusons de nous positionner sur le beau , le vrai , le bon. Que nous refusions d imposer ces valeurs par la force est plutôt sympathique mais le problème est que nous refusons de poser ces valeurs pour nous mêmes. Tout a été déconstruit, consciencieusement par nos intellectuels. Nous sommes sur un marécage de pensée. Et face a nous se tiennent des civilisations qui tiennent solidement sur leurs valeurs et les défendent fermement. Mais comment nous défendre alors que nous nous refusons toutes valeurs à défendre ?

          • Une civilisation qui a comme valeur « la charia » n’en est pas une. Nos valeurs, même si elles sont teintées de tradition chrétienne sont avant tout des valeurs morales, celles que l’on retrouve dans la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, qui, il faut le rappeler, restent le fondement du libéralisme ( c’est à dire pour faire court, le respect d’autrui.)

            • DDHC qui reprend les dix commandements, le libéralisme commence quand la chrétienté met sur un pied d’égalité les individus et leur enjoint de ne pas agresser ou voler les autres.
              Je suis toujours athée, j’ai mis le temps, mais je reconnais le rôle fondamental de la religion chrétienne dans notre civilisation et dans le libéralisme.
              De toute façon les gens sont croyants et la nature à horreur du vide.

              • Tout à fait d’accord avec vous, je suis également athée mais je reconnait le rôle fondamental de la chrétienté. La société romaine était une société de classes sociales, ainsi que le révèlent les places au théatre et dans l’amphithéatre: sénateurs, chevaliers, plébéiens, femmes et esclaves! Les chrétiens sont arrivés et ont prêché l’égalité de tous. Ce qui fit le succès de cette religion.

          • Nous avons des valeurs. Défendons les en utilisant la raison, et ne les trahissons pas en faisant pas des petits tas partout comme le premier organiciste venu.
            Demandons à ce que les crimes (atteintes au DN uniquement ) soient punis, et si il y des musulmans parmi les criminels ( et il y en a évidemment) et bien ça ne me pose pas de problème, mais fichons la paix aux gens paisibles. Ils existent, et même, parfois, ils sont musulmans. Nous voulons la sûreté ? Y a t’il un autre moyen de l’obtenir sans trahir nos valeurs ?
            Et l’islam, à moins d’être contre la liberté de conscience, on ne peut que la combattre avec des idées ( ou des insultes, ça me va aussi Milla )
            Et n’oublions jamais que le libéralisme reconnaît la primauté de la liberté et de la responsabilité individuelle sur l’autorité du souverain, quelqu’il soit.
            Bon j’attends vos -1 ?.

            • @aeo « Nous avons des valeurs » lesquelles avez vous ? « Défendons les en utilisant la raison » non les valeurs sont défendues par la justice et non par la raison. Une valeur est un postulat ils ne dépend pas de la raison justement. Le décalogue est une liste de postulats de valeurs . Ce sont celles des juifs et des chrétiens , auquel le chrétien en ajoute un autre plus exigeant : aime ton prochain comme toi même. Il faut arriver à comprendre que d’autres civilisations en ont de différentes. Et pour les défendre il serait bon de les énoncer clairement. Quelles sont donc vos valeurs Aero ?

              • « auquel le chrétien en ajoute un autre plus exigeant : aime ton prochain comme toi même »
                C’est déjà dans le judaïsme, mais bon, on vous pardonne l’erreur. Pour votre info quand même, le judaïsme est le seul des 3 monothéismes qui ne promet pas l’enfer aux « non croyants » (ce qui explique qu’il n’est pas prosélyte : un rabbin commence toujours par demander à un postulant à la conversion pourquoi il veut se rendre l’accès au paradis plus compliqué)

        • Il faut supprimer tout ce qui créé des dissensions entre les hommes, les religions n’unissent pas les hommes mais les opposent : interdisons les religions (mais pas la croyance pour ceux qui en ressentent le besoin).

          • Interdire les religions ? Vous êtes sérieux ?

          • Ais-je encore le droit de méditer ?
            Sinon, oui les religions c’est nuls, mais à ce jeu de la fête du slip, je préfère qu’on interdise plutôt les socialistes, et mon beau-frère.

          • Il faudrait comprendre qu’interdire les religions, ça revient à en imposer une et une seule.

            Par ailleurs, pourquoi vouloir supprimer les dissensions entre les hommes ? On va s’ennuyer ferme quand tout sera uniformisé. Et pourquoi vous arrêter en si bon chemin ? Vous auriez aussi vite fait de supprimer la politique, la presse, la liberté d’expression, mais également les livres, les arts, les sports et toutes ces sortes de choses qui créent tellement de dissensions entre les hommes. N’oubliez pas également d’interdire les rassemblements de plus de 3 personnes, on ne sait jamais.

          • @gilbert vaste programme pas tres libéral. Ceux qui s’y sont essayés ont fait des dizaines de millions de morts. Avez vous aussi comme suggestion de supprimer les partis et les courants politiques ? « pas les croyances -pour ceux qui en ont besoin-« merci Gilbert et vous , vous n’avez aucune croyance ? en quoi croyez vous ? rien de rien de rien? sûr ? chiche !

          • On vous parle de liberté, vous nous parlez d’interdire.

        • « Ça n’arrivera probablement pas, ne serait-ce que pour des raisons démographiques. »
          Je pense que tôt ou tard les peuples réalisent ce qui leur arrive, et qu’ils réagissent alors comme ils peuvent. Le peuple français, le vrai, celui qui a une identité et une histoire, pas l’ersatz sans couleur, ni odeur, ni saveur, fantasmé par la Ripoublique, étant plutôt turbulent, je suis assez confiant.

        • Les peuples finissent toujours par réaliser le mal qu’on leur fait subir, et, par se révolter, surtout les Gaulois réfractaires.

        • Il est clair que comparer le Christianisme et l’Islam pour ne pas faire trop de vague est limite effrayant… Un peu comme mettre dans le même panier extrême gauche et extrême droite.
          D’ailleurs, fait intéressant, à chaque fois dans ce genre d’argument et d’explication, il n’y a pas mention du Taoïsme ou Bouddhisme… Pourtant, ce sont aussi des « religions »…
          Ce matin, j’ai vu un post fb qui parlait de « recherche de la première mosquée de France », trouvée en… 1915 ! Donc si je comprends bien, et vue que nos églises datent en moyenne du X-XIe siècle (peut être avant ?), on peut gentiment dire aux gens qui disent que la France est musulmane d’aller de faire f***** ? 😀

  • l islam, religion de paix et d amour? il suffit de lire le coran pour se rendre compte que ce torchon n est qu appel au meurtre, au massacre, a la tuerie, de tous ceux qui pensent et disent que ce livre est de la pure merde. l islam c est de la merde. l islam n a pas sa place en france, et les musulmans non plus.

    • Le problème principal du Coran, c’est qu’il n’a pas été « nettoyé » de ses scories.
      Les Pères de l’Eglise ont passé en revue tous les textes de l’évangile très tôt pour ne retenir que les 4 évangiles (et encore, celle de Jean est passé limite). Il faut lire les Evangiles apocryphes: c’est parfois violent et pas tout à fait en phase avec le message des 4 évangiles retenues.
      On peut faire le même commentaire avec l’ancien testament qui est resté assez brut de fonderie.
      Des théologiens de l’Islam appellent à un grand nettoyage (désolé, je les ai entendu mais n’ai plus les noms en tête). Sans ce travail, ça risque de rester compliqué.

      • Impossible de toucher au coran, ne pas oublier que pour eux ! c’est la traduction de la parole divine. Y toucher c’est remettre en cause l’existence même de dieu et par delà remettre en cause le fait que Mahomet était un homme comme les autres et pas un prophète ! D’ailleurs peu de musulmans ont connaissance du fait que le coran a été écrit non pas par un mais par plusieurs personnes au cours de plusieurs dizaines d’années.

        • Un livre incréé n’existe pas, donc il a été créé et modifié, la preuve, le coran a été écrit comme vous le dites très justement, par plusieurs rédacteurs.
          Il est donc possible de toucher au Coran, mais cela ne peut venir que des musulmans.
          C’est con, ce serait plus simple d’interdire ou de modifier tout ce qui nous dérange, je sais bien, je le regrette tous les jours. Mais que voulez vous…

          • Vous demandez aux incendiaires d’éteindre l’incendie. Pourquoi pas ? Ca pourrait marcher… ou pas. Disons que sans une dose appropriée d’incitation, sévère et ferme comme de juste, votre intéressant projet a peu de chance de réussite.

          • @AerosolKid
            Bonjour,
            « Il est donc possible de toucher au Coran, mais cela ne peut venir que des musulmans. »
            Ne l’ont-ils pas déjà touché ? Le Coran a été rédigé par des scribes sous la dictée du prophète. Le troisième calife, bien après la mort de Mahomet, ne s’est pas géné pour rassembler ces corans et les mettre au feu.
            Ceux qui discutent du coran sont appelés « savants ».

          • Personnellement les croyances et les religions je n’en ai rien a foutre.. que les gens qui vivent sur le territoire respectent les lois deja.. ou qu’ils soient sévèrement châtiés et /ou expulsés quand la loi le permet
            et c’est tout!
            la simple application de la loi devrait suffire.. encore faut il avoir les kouilles de le faire

      • C’est plus compliqué (et simple, paradoxalement) que ça, nevez.

        La genèse (sans jdm) de l’islam est très différente, fondamentalement même, de celle du christianisme (et du judaïsme, si on regarde de près). L’islam s’est construit par opposition au christianisme et au judaïsme, d’où non seulement les propos très désobligeants et autres appels à la violence envers non seulement ces deux confessions, mais aussi envers les chrétiens et les Juifs e tant que personnes ; et aussi, les massacres très tôt perpétrés par Mahomet et ses disciples.
        Le christianisme, au moins dans ses textes (Evangiles etc.) est radicalement différent : il prône la paix, jusqu’à l’amour de ses ennemis ! Et le christianisme des premiers siècles ne se répandit pas par la violence et la coercition, contrairement à l’islam.

        Pour finir, des tentatives de réforme de l’islam ont existé, dans l’histoire de cette « religion » (je mets des guillemets parce que l’islam tient autant voire plus du système juridique, donc politique, que de la religion) : elles se sont toutes soldées par des échecs, noyées dans le sang. Ce n’est hélas pas étonnant, quand on lit le coran ou les hadiths : sans violence et coercition, pas d’islam.

        • « …Le christianisme, au moins dans ses textes (Evangiles etc.) est radicalement différent : il prône la paix… » Oui certes mais pendant 5 à 6 siècles il n’a pas montré l’exemple par ses croisades et son inquisition. Les religions sont toutes les mêmes ; l’Islam est pire car il n’a pas de « hiérarchie » (Pape, Eveque ….) et n’importe quel abruti peut être Imam et interpréter comme il veut tout écrit du Coran. Chez les cathos, St Paul a écrit les mêmes horreurs que le Coran, mais la hiérarchie y a mis de l’ordre depuis quelques siècles.

          • Arrêtez avec l’exemple des croisades. Jérusalem n’est pas en Arabie! Donc que foutaient les musulmans en Judée qui était peuplée essentiellement de chrétiens et d’une communauté importante de juifs, dont c’est la Terre ancestrale. Les Arabes ont envahie la province de Syrie, sous juridiction Byzantine, dont la Judée faisait partie, en 636 juste après la mort de Mahomet, et ils l’ont colonisée! C’est la chrétienté qui a été agressée par l’Islam et non l’inverse. A remarquer que pendant des siècles elle n’a pas tenté de reprendre ce pays par les armes. Ce n’est que par la radicalisation de l’Islam, due au Calife Al-Hakîm, qui persécute les chrétiens, interdit les pèlerinages et ordonne en 1010 la destruction des synagogues et des églises, y compris le Saint-Sépulcre. C’est cette interdiction du pèlerinage vers Jérusalem qui provoqua l’intervention des croisades.

        • A mourir de rire … vous voilà théologien. Que de bêtises vous écrivez.
          Il y a tellement d’erreur dans votre commentaire , ce serait trop long de vous corriger . L’islam est un judéo christianisme pour votre gouverne.

        • L’Islam (Coran et Charia) ont été créés pour mettre des règles dans les régions conquises par les chefs de guerre Arabe. Mahomet, chef de guerre, ayant tué sa famille pour prendre le pouvoir de son clan, en est le fondateur.
          L’idée de base est pas mal en soit : au moins, cela permet d’avoir une structure clairement établie auprès des perdants.

  • non 5 ans après je suis charlie donc 5 ans après la reprise massive d’un slogan ambigu, il était prévisible que cela se produise..

  • La liberté d’expression et le respect des consciences n’a jamais été le fort de ce pays. Les élites ont toujours servilement servi la soupe aux idéologies du moment. On l’a vu avec le communisme (Sartre & co) on l’a vu avec la pédophilie (Matzneff & autres bubons) on le voit avec l’écologie et dernier avatar l islam . Nos élites se sont toujours prosternées devant les idéologies montantes. Les contradicteurs sont raillés, hués, virés,bannis , les menaces de mort sont nouvelles, ça ne semble pas gêner nos élites. Il leur faudra -comme a chaque fois- attendre 40 ou 50 ans pour rendre des comptes … et encore ils diront : « ce n’était pas la même époque » « on ne pouvait pas savoir » .

  • Le silence des grands me(r)dias est éloquent et pitoyable… le silence/les errances d’une grande majorité de la classe politique française l’est tout autant… personne parmi eux pour mettre une grande baffe à cet Islamisme (Frériste et Cie) qui s’affiche ouvertement haineux face à ceux qui trouvent qu’il est plus que nauséabond.

  • je cite : « Pouvoir dire « telle religion, c’est de la merde » est un droit fondamental, alors que « tels religieux sont des merdes » est un délit qu’il faut condamner fermement. Il suffit de savoir repérer le sujet dans une phrase. Normalement, c’est du niveau CE2. »
    Justement, le niveau CE2 n’est pas d’actualité chez les muslims, ils en sont au niveau maternel avec le coran, qu’ils apprennent par coeur au Pakistan sans savoir pourtant lire ! Et sinon, les religieux, sont pour moi : les salafistes, les fréristes, les wahabistes, qui manient le double langage, pour bien infiltrer le pouvoir français, des vraies s……

  • Eh bien, maintenant, on va pouvoir faire le tri entre ceux qui défendent nos valeurs essentielles comme la laïcité ou le droit de vivre sans être emm….dés et ceux qui, par leurs paroles ou leur silence (encore plus coupable) courent après les voix d’où qu’elles viennent comme nos bons moralisateurs de la gauche ou du L.R.E.M, sans oublier notre championne de la bravitude

  • « Les habitants de la terre se divisent en deux, ceux qui ont un cerveau et pas de religion, et ceux qui ont une religion, mais pas de cerveau. »

    De qui ? D’un poète arabe mort en 1057, aveugle et libre penseur : Aboul-Ala al-Maari. Il avait osé s’en prendre aux mœurs de son époque, sans égard pour les interdits.
    Nombre de personnes à commencer par nos politichiens devraient en prendre de la graine.

    • @gilbert les francs macs sont des religieux comme les autres , je dirai pire car ils pratiquent la dissimulation. Eux aussi coupent le monde en 2 comme une bonne vieille secte : ceux qui en sont et ceux qui n’en sont pas, eux aussi croient avoir reçu la lumière et pensent être les seuls à la détenir. Leurs rites sont grotesques … vous voulez que je continue ? on va rire …

    • Les très nombreuses personnes « qui ont une religion » et à la cheville de laquelle tu n’arriveras jamais intellectuellement te salue bien, monsieur « je veux imposer MA religion à toute l’humanité »

    • Je suis athée et je pensais comme vous avant d’étudier l’histoire et la conclusion est que toute notre civilisation et sa morale universelle est basée sur la religion chrétienne et les dix commandements d’où découleront la Déclaration des Droits de l’Homme et le libéralisme.
      .
      Je n’ai pas vu plus de cerveau ni l’absence de dieu chez ceux qui prétendent ne pas en avoir. Le plus souvent c’est remplacé par du marxisme, du scientisme, de l’écologisme ou tout autre idéologie « morale » qui viole allègrement les droits et les libertés des autres.

  • Le plus scandaleux dans l’affaire est l’attitude de la garde des sceaux dont le propos revient implicitement à soutenir le droit à la haine et au meurtre pour les adeptes de l’islam en application de ce qui est écrit dans le Coran.

  • Enfin un article qui remet les choses au bon niveau : le CE2 !

    BRAVO !

  • Oui, sauf que l’Islam n’est pas une religion, mais une idéologie politico religieuse qui par le Coran prêche la guerre sainte contre tout autre forme de religion, de pensée, etc…
    C’est ce qu’il y de plus c.. au monde.

    • exact, et tant qu’on considérera l’islam comme simplement une religion comme une autre, on continuera à disserter sans fin dans le vide. L’islam est effectivement un système politico-religieux théocratique totalitaire, il n’a pas sa place dans les démocraties occidentales. C’est un ennemi à combattre et à éradiquer de l’Occident

      • je ne sais pas le communisme est aussi un système totalitaire..

        il me semble qu’ils sont surtout en contradiction avec la constitution..

        interdire une idéologie.. est ce que ça veut dire censurer interdire de pouvoir lire???

        l’islam est un révélateur, toute société repose sur des valeurs communes..

        ce n’est plus le cas.

  • La société française en 2020.

    Vous êtes sommé de choisir entre :
    – couvrir votre femme et vos filles de sacs noirs
    – insérer un anneau dans le nez de celles-ci, en imitant le voisin avec ses vaches.

    Franchement, à choisir, on passe son tour.

  • Tres tres bonne article.

  • le problème fondamental est celui de l’Islam en France et de l’absence d’éducation de ses adeptes.

    A l’égard d’une autre religion, il n’y a pas de débat.

    toutefois, on constate également l’intégrisme de l’auteur : pour lui Dieu et la religion sont des idées : c’est son droit.
    pour des croyants, Dieu est une personne et la religion une part de leur identité : c’est aussi leur droit !

    • La religion est une opinion comme une autre, elle se doit d’être respectée! Mais l’Islam est différent puisque c’est un système politico-religieux théocratique totalitaire, qui prêche la guerre sainte!

  • Cette histoire révèle a ceux qui ne voulaient pas voir que La Goche a Égorgé la Laïcité, cela débute avec Mitterrand et se hommes de mains de SOS Racisme et autres milices moraliste visant a diviser pour régner en mettant au premier plan toutes les revendications minoritaires et groupusculaires, La langue bretonne, les homos, les noirs ,les Muzz, les femmes, tous ce qui peut créer l’Éclatement de la république Une et indivisible.

  • Là où le blasphème est un délit, la sentence n’est pas qu’un « ressenti » ni une une sensibilité exacerbée.
    Par ailleurs, nous avons déjà connu une époque semblable où le blasphème était loin d’être un ressenti. L’Inquisition a duré 5 siècles et ne tolérait pas d’autres religions, ni les apostats, ni certains autres chrétiens.

    Blasphémer chez les chrétiens est prononcer le nom de Dieu en vain, comme dans nombre de jurons. Les musumans n’ont donc pas la même définition du terme.

  • Mila a été menacée de viol et de mort avant même d’avoir donné son avis sur l’islam.

    Comme le dit RB83, en 2020 une jeune fille est menacée de viol et de mort par certains se référant à l’islam, dont des élèves de son propre lycée (des mineurs qui ont déjà le goût du sang). La police l’a mise sous surveillance.
    En 2020, à Villejuif, on peut recevoir un coup de couteau parce qu’on ne récite pas une sourate en arabe.

    • L’EdNat ne lui a toujours pas trouvé d’école, et elle n’a toujours pas de protection policière.
      J’ai revu avec des élèves de 3ème le tableau de Norman Rockwell « The problem we all live with ». Mila devrait être à la même place que Ruby Bridges sur le tableau.

  • « L’islam est une idéologie comme une autre (christianisme, écologisme, libéralisme, monétarisme…) » Mais il a seul avec l’écologisme, un projet totalitaire de conquête du monde…

    • Et il est le seul à vouloir tuer toute personne qui n’a pas la même idéologie et encore pire si il s’en moque ou la critique. Nous n’avons pas à supporter çà.

  • Une méthode simple pour distinguer ce qui légal et ce qui ne l’est pas. Chaque homme/femme a « un état » (grand, petit, gros, blanc, noir, maghrébin ….) Et il n’est pas légal de critiquer cet « état ». A côté, chacun fait des choix (religieux, vestimentaires, croyances diverses, choix alimentaires ….). Il est légal et sain de ne pas partager ces choix, de s’en moquer et de les critiquer et ce n’est pas un blasphème.

  • défendre la liberté des autres…n’a rien d’égoiste..

  • Ça fait belle lurette que les lumières ET l’esprit se sont éteints en France. C’est dommage mais c’est ainsi.

  • Incroyable unanimité dès qu’il s’agit d’islam….
    Il n’existe pas de liberté d’expression en France et ce bien avant l’affaire Mila… la liberté d’expression se réduit à la liberté de blasphème, c’est dire ….
    Juste 2 exemples , un présentateur météo licencié par Hollande pour avoir écrit un livre sur le climat, un pseudo humoriste Dieudonné censuré par Valls . La liberté d’expression n’a pas attendu Mila pour être bafouée. Mais ce n’ est pas grave tant qu’on a la possibilité de blasphèmer

  • La liberté d’expression en France ….
    ELLE N’EXISTE PAS . Et là dessus l’islam à bon dos ….. on a pas attendu Mila pour la bafouer . Ici il est question de liberté de blasphème. 2 exemples, un présentateur météo licencié par Hollande pour avoir écrit un livre sur le climat , un pseudo humoriste Dieudonné censuré par Valls…. où est la liberté d’expression ?
    Alors oui on a le droit de blasphèmer

    • La France n’est pas une démocratie, bien que s’appropriant la qualité de Patrie des droits de l’homme. En fait inventés par les Anglais bien avant leur rédaction en France en 1789. En France nulle séparation des 3 pouvoirs, justice et parlement aux ordres de l’exécutif. Ce qui est la condition de toute démocratie. Et depuis quelque temps même le 4e pouvoir, mediatique, financé par l’état, n’est plus indépendant de fait.

  • Bonjour,
    Question bête en réaction à un commentaire disant que les religions ne disent pas toutes les memes choses (l’islam commande de tuer les non musulmans-pour schématiser grandement-, tandis que le christianisme non)
    Y aurait il un site (ou un livre) qui explique de manière simple et synthétique les différences entre les religions ? De préférences avec des sources
    Je pensais que rendre accessible ces différences sous forme de tableau comparatif, à la manière d’un fichier Excel, serait une bonne manière de sensibiliser les gens à ces différences

  • Un « stress test » c’est pour tester une défense en temps de paix.
    La guerre est là et les premières défenses politiques et médiatiques ont toutes été enfoncées, en fait elles collaborent même activement quand elles ne sont pas carrément l’ennemi.

  • Il faut quand même prendre conscience que ce sont les musulmans, et particulièrement les femmes, qui souffrent le plus de l’oppression des islamistes. Nous occidentaux avons quelques milliers de morts à déplorer. Eux en ont des centaines. L’Algérie 200.000 morts, l’Afghanistan au moins 300.000 (on ne sait le nombre exact de victimes des Talibans), etc… Les intellectuels musulmans se battent contre l’islamisme, et meurent, que nos cons d’intellectuels, une fois de plus idiots utiles, soutiennent! Trahir leurs soi-disant valeurs est une habitude chez nos têtes pensantes. Avant c’était le communisme, de nos jours l’islamisme.

  • Soutien total à Mila ! Et sus aux c.ns !
    Rien à ajouter.

  • Pourtant, personne n’a menacé de mort Greta quand elle a insulté les adultes… 😀

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Lawrence W. Reed.

Dans une chronique du 21 mars 2021, Jeff Jacoby, rédacteur du Boston Globe, a cité le grand abolitionniste Frederick Douglass :

Supprimer la liberté d'expression est une double faute qui viole les droits de l'auditeur aussi bien que ceux de l'orateur. Il est tout aussi criminel de priver un homme de son droit de parler et d'entendre que de le priver de son argent.

Le fait que la déclaration de Douglass ne soit pas approuvée par la majorité des Américains est un constat triste, tra... Poursuivre la lecture

Par Damien Theillier.

Le bac de philo, c'est aujourd'hui. Chaque année, sont donnés au programme un certain nombre de notions ainsi qu’une liste d’auteurs académiques, de Platon à Sartre, pour résumer.

C’est un programme éclectique, qui laisse au professeur une grande marge de manœuvre pour faire les choix qui conviennent à son cours. La contrainte étant de fournir aux élèves un aperçu suffisamment complet des grandes écoles de pensée, afin qu’ils puissent traiter les sujets du bac sans faire de récitation, mais en exerçant leur... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Imaginez. Victime d’un accident de bus, vous vous réveillez dans un monde où l’idéologie woke, c’est-à-dire progressiste et socialiste, a totalement triomphé.

C’est ce qui arrive à Michelangelo, le héros du premier roman de Michel Kelly-Gagnon, Base Type Null. Pour les amis de la liberté et les défenseurs des droits individuels, le nom de Michel Kelly-Gagnon n’est pas inconnu : avocat de formation, ancien chef du Conseil du Patronat du Québec, il est le dynamique président de l’Institut économique de Montréal, le plus important think t... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles